À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Aujourd'hui à 22:22

» « Un verre d'eau donné à celui qui a soif : c'est moi que vous avez désaltéré. Je vous invite à partager mon royaume. »
par Lumen Aujourd'hui à 22:08

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Aujourd'hui à 21:51

» Chapelet du lundi 19 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:28

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Aujourd'hui à 19:54

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Aujourd'hui à 19:27

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Aujourd'hui à 19:09

» Comme il est doux de rêver.
par Lumen Aujourd'hui à 18:45

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:50

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 8:47

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Hier à 23:52

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Hier à 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Hier à 19:47

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:06

» Angélus: Le carême parce que « Dieu seul peut nous donner le vrai bonheur »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:49

» Chapelet du dimanche 18 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:25

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais combien les situations que tu déplores sont nécessaires pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:33

» Marie inaugure une humanité nouvelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:22

» La précieuse vertu d'humilité
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:00

» Si nous nous comportons en « vrais fils », DIEU comprendra et se comportera comme un Père !
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Textes Liturgiques du Dimanche 18 février 2018 : dimanche, 1ère Semaine de Carême — Année B
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 21:46

» Chapelet du samedi 17 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 18:17

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père, bien intégré en toi, te permet de vivre dans la jubilation...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:41

» Haïti se met sous la protection de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:34

» Trois petits "S"
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:29

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 1:24

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:40

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:08

» Chapelet du vendredi 16 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 20:30

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:19

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:06

» Jeudis théologie : La Miséricorde : Faiblesse de Dieu ? Faiblesse des hommes ?
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:55

» L'Alphabet de l'Enfant Jésus
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:12

» Février : Mois de l'Esprit Saint ... Neuvaine à l'Esprit Saint
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 15:58

» L'Amour, la Prière et l'Aumône sont les 3 avenues qui nous mènent du mercredi des Cendres à Pâques.
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 14:52

» Pensée du jour: Mon enfant, le chemin pour conduire une âme à Dieu, c'est celui de l'accueil, du pardon...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:28

» Ce n’était pas une exagération de dévôts !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:16

» Notre future étoile
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:00

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Mutien-Marie-Religieux(1841=1917)

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3638
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Saint Mutien-Marie-Religieux(1841=1917)   Mar 31 Jan 2012 - 15:01

SAINT MUTIEN-MARIE
Religieux
(1841 - 1917)




Le Frère MUTIEN MARIE (Louis JOSEPH WIAUX) que l'Église élève aujourd'hui au rang des Saints, naquit le 20 mars 1841 à Mellet, en Belgique, et fut baptisé le jour même. Ayant reçu de ses parents une éducation profondément chrétienne, appuyée d'exemples, il devint vite lui-même un modèle pour ses compagnons, particulièrement par sa dévotion à la Vierge. Après ses études primaires, il alla travailler à l'atelier de son père, forgeron de Mellet. Peu de mois après, le Seigneur l'appela à une vie toute consacrée à son service. À quinze ans, le 7 avril 1856, il entre au noviciat des Frères des Écoles Chrétiennes. Le jour de la fête de la Visitation, il revêt l'habit religieux et reçoit le nom de Frère Mutien Marie.

Le champ de son premier apostolat catéchétique et pédagogique fut une classe d'enfants à Chimay. Pendant un an, il enseigne à Bruxelles. En 1859, il est transféré au Collège de Malone : il y restera jusqu'à sa mort survenue en 1917.

Ayant trouvé des difficultés d'ordre professionnel, attribuables à son jeune âge et à son inexpérience, il court le risque d'être écarté de la Congrégation comme inapte à l'apostolat de l'école. Après cette dure épreuve, il est affecté à des activités humbles et cachées dans des fonctions plutôt modestes : surveillances, leçons élémentaires de dessin et de musique, sans être particulièrement doué pour ces deux disciplines. Toujours obéissant et serviable, il s'applique à l'étude du piano, de l'harmonium et des autres instruments, et il puise dans l'amour de Dieu, la force d'une constante assiduité au travail, et cela pendant plus de cinquante ans !

Se rappelant que sa Congrégation a été fondée pour « l'éducation chrétienne des pauvres », il demande aux Supérieurs la faveur de se rendre à l'école gratuite, annexée au Collège, pour enseigner le catéchisme aux enfants de la classe populaire, dont il se sent très proche : pendant de longues années, il se consacra avec une ardeur extraordinaire à leur faire découvrir les richesses de la Foi. Pour tous ses élèves, riches ou pauvres, grands ou petits, le Frère Mutien est un modèle, un signe de la présence de Dieu et de sa bonté. Le bien qu'il réalise est incalculable : les jeunes dont il s'est occupé en témoignent.

Le trait caractéristique du Frère Mutien est une obéissance, poussée jusqu'à l'héroïsme, à toutes les prescriptions de la Règle. Un des Frères qui vécut de longues années avec lui en communauté donne de lui ce témoignage : « Prenez la Règle, du premier chapitre jusqu'au dernier, et, sous chaque article, écrivez : le Frère Mutien l'a observé à la lettre ! Ce sera sa biographie la plus fidèle ! ».
Dans une sereine et confiante adhésion à la volonté des Supérieurs, pendant plus de cinquante ans, il exécute fidèlement les tâches qui lui sont confiées. Le Frère Mutien s'est fixé un choix précis : faire en tout et avec la plus grande perfection, la volonté de Dieu.

Conformément aux enseignements de son Fondateur, il se laisse guider par la Foi, qui lui fait voir Dieu en toutes ses actions. Le nouveau Saint vit constamment avec le Seigneur sans jamais perdre le sentiment de sa présence. À quatre heures et demie du matin, il est déjà à genoux devant le Tabernacle. Puis, il se rend à l'autel de Marie. Pendant la journée, il égrène son chapelet : le mouvement de ses lèvres révèle sa prière continuelle. Ses visites au Saint Sacrement sont fréquentes pendant la journée ; il y ajoute les pèlerinages à la grotte de la Vierge de Lourdes et à d'autres lieux de dévotion. Les élèves, témoins de son admirable piété, l'appellent « Le Frère qui prie toujours ». Il leur recommande avec insistance la dévotion à l'Eucharistie et à la Très Sainte Vierge, et tous savent que l'invitation résulte d'une pratique personnelle journalière et persévérante.

En toute humilité et avec une extrême gratitude, il dira, à la fin de sa vie : « Qu'on est heureux quand on est, comme moi, sur le bord de la tombe, d'avoir toujours eu une grande dévotion à la Très Sainte Vierge ! ». Ce fut le dernier message de sa vie, alors qu'il entrait en agonie. Au matin du 30 janvier 1917, il rendit sa belle âme à Dieu.

Le jour même de sa mort, on signalait des faveurs, attribuées à son intercession. Et, bientôt, ce fut un défilé de pèlerins venant prier sur sa tombe. Les miracles se multiplient. Six ans plus tard, un tribunal ecclésiastique est établi pour la procédure canonique en vue de la béatification et de la canonisation.

Le Pape Paul VI en 1977 proclama Bienheureux, cet humble religieux dont la vie fut toute de prière, d'humilité, de travail et d'obéissance. Lors de sa canonisation le 10 décembre 1989, Jean Paul II le présenta comme modèle à tous les chrétiens et, tout particulièrement, à ses confrères et aux éducateurs, auxquels est confiée la tâche délicate de former des citoyens honnêtes pour les réalités terrestres et des élus pour le ciel.



Site officiel du Vatican - Copyright © Libreria Editrice Vaticana
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Saint Mutien-Marie-Religieux(1841=1917)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: