Forum de prières

Prières, forum religion catholique, Jésus et Marie, informer des dangers du Nouvel Ordre Mondial, Illuminatis, l'antechrist, etc...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» « Voyant les foules, il eut pitié d'elles, parce qu'elles étaient fatiguées et abattues »
Aujourd'hui à 2:25 par Robert

» Le mois de Jésus naissant
Hier à 21:24 par Lumen

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
Hier à 21:14 par Nicolas

» Avent dans la ville : "Viens habiter parmi nous"
Hier à 21:01 par Lumen

» Message-Lumière de la Famille Myriam
Hier à 20:43 par Lumen

»  l'Avent avec les prophéties bibliques
Hier à 20:14 par Lumen

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Hier à 12:25 par Robert

»  La grâce est toujours là pour venir en aide à ta faiblesse et faire de toi l'Amour.
Hier à 12:22 par Robert

» Divine et joyeuse enfance !
Hier à 0:46 par Robert

» « Alors il leur toucha les yeux »
Hier à 0:42 par Robert

» Mon enfant, en aidant les autres, même gratuitement, tu obtiendras ce dont tu as besoin pour vivre.
Jeu 1 Déc - 12:39 par Robert

» Prières
Jeu 1 Déc - 8:05 par Mea culpa

» Au temps de la Vierge, après qu’Hérode Ier ait été nommé roi de Judée…
Jeu 1 Déc - 6:09 par Robert

» Construire sur le roc
Jeu 1 Déc - 6:06 par Robert

» Capsule de réflexion de la semaine
Mer 30 Nov - 22:52 par Lumen

» Pape François, Grand coeur et attitude humble, les traits du chrétien
Mer 30 Nov - 18:48 par Raphaël de l'Enfant Jésus

»  Tu te sentiras toujours comblé/e, et tu seras dans la jubilation.
Mer 30 Nov - 13:28 par Robert

» Dans l'attente de ton jour - Avent 2016
Mer 30 Nov - 1:29 par Lumen

» « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes »
Mar 29 Nov - 23:58 par Robert

» « Je désirais avoir un enfant »
Mar 29 Nov - 23:56 par Robert

» L'Evangile avec François (vidéo)
Mar 29 Nov - 21:42 par Nicolas

»  Mon enfant, regarde comment Je t'ai guidé et conduit depuis toujours...
Mar 29 Nov - 15:19 par Robert

» Une situation absolument unique, à l’époque de la Vierge Marie
Mar 29 Nov - 1:25 par Robert

» « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez »
Mar 29 Nov - 1:23 par Robert

» Qu'Il est Bon Notre Dieu d'Amour!
Mar 29 Nov - 0:14 par dvdenise

» Le Chapelet récité avec vous ! par Gilbert Chevalier (aveugle)
Lun 28 Nov - 18:07 par Gilbert Chevalier

»  Un Mois avec nos amies : les âmes du Purgatoire. Abbé Berlioux
Lun 28 Nov - 17:32 par Lumen

» J'ai besoin d'apôtres selon Mon Coeur qui se laissent instruire, transformer, guider et aimer par Moi.
Lun 28 Nov - 13:19 par Robert

» Un cas unique dans toute l’histoire du monde
Lun 28 Nov - 1:40 par Robert

» « Un centurion de l'armée romaine vint à lui »
Lun 28 Nov - 1:37 par Robert

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 15 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 22:02

Partagez | 
 

 Dans les moments de turbulence spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert
Admin


Messages : 16712
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 66

MessageSujet: Dans les moments de turbulence spirituelle   Jeu 26 Fév - 2:06

26 février – Russie : Bienheureuse Vierge Meschecia (1492)
Dans les moments de turbulence spirituelle
La première antienne mariale occidentale est copiée sur un hymne oriental qui dit : « Sous ta protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu ». C’est la première et la plus ancienne d’occident.

Mais elle vient d’une vieille tradition, que les moines et mystiques russes expriment ainsi : dans les moments de turbulence spirituelle, nous n’avons plus rien d’autre à faire que de chercher refuge sous le manteau de la Mère de Dieu, celle qui protège, celle qui défend.

Souvenons-nous de l’apocalypse : « [Elle est] celle qui sort en courant avec l’enfant dans les bras, pour que le dragon ne le dévore pas ».

Pape François
www.aleteia.org le 12/11/14

Prions Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
dvdenise



Messages : 613
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 64
Localisation : Région Trois-Rivières, Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dans les moments de turbulence spirituelle   Jeu 26 Fév - 17:32

Le 25 octobre, le Pape a reçu 7 500 membres du Mouvement apostolique de Schoenstatt, qui fêtaient à Rome le centenaire de sa fondation. Dans ses réponses aux questions sur Marie, il a su trouver de nouvelles formules ou anecdotes, comme celle de la Vierge des mandarines, pour célébrer la maternité de la Mère de Dieu, Mère des hommes et Mère de l’Église.

Capable de transformer une étable en maison pour Jésus
Marie est celle qui sait transformer une étable pour animaux en maison pour Jésus, avec trois fois rien et une montagne de tendresse. Elle est également capable de faire tressaillir un enfant dans le sein de sa mère, comme nous le dit l’Évangile. Elle est capable de nous donner la joie de Jésus.

Personne ne peut se passer de Marie

Je vais vous raconter une anecdote très douloureuse. Cela s’est passé en Belgique, où j’étais allé à une réunion, dans les années 80. Des « bons catholiques » m’invitèrent à un repas de mariage. Ils avaient plusieurs enfants, ils étaient professeurs de théologie, ils étudiaient beaucoup et de ce fait, ils avaient le cerveau un peu fiévreux... Dans la conversation, ils parlèrent de Jésus et en parlèrent bien. Leur théologie, leur christologie, était très bien faite. Et à la fin, ils me dirent : « Comme nous connaissons déjà Jésus, nous n’avons pas besoin de Marie, nous n’avons pas besoin de dévotion mariale » (…) Cela me fit mal, me rendit très triste (…) Personne ne connait assez Jésus et n’est assez mûr pour pouvoir faire abstraction de Marie, se passer d’elle.

Fondamentalement Mère

Marie est d’abord Mère, fondamentalement Mère. On ne peut concevoir un autre titre pour Marie que celui de « La Mère ». Elle est Mère, parce qu’elle nous a donné Jésus, parce qu’elle  engendre Jésus et qu’elle nous aide avec la force de l’Esprit Saint à Le faire naître et grandir en nous. C’est Elle qui nous donne constamment la vie. Elle est Mère de l’Église. Elle est maternité. Nous n’avons pas le droit – et quand nous le faisons, nous nous trompons – d’avoir une psychologie d’orphelin. Le chrétien n’a pas le droit d’être orphelin : il a une Mère ! Nous avons une Mère ! Un vieux prédicateur (…) termina une fois un sermon en disant : « Celui qui ne veut pas avoir Marie comme mère, eh bien, qu’il l’ait comme belle-mère ! ». Mère. C’est une mère, qui non seulement nous donne la vie, mais qui nous éduque dans la foi.

L’Église sans Marie est un orphelinat

C’est différent d’essayer de grandir dans la foi sans l’aide de Marie. C’est autre chose. C’est grandir dans la foi, oui, dans l’Église, oui, mais dans une Église orphelinat. Une Église sans Marie est un orphelinat. Marie nous éduque, elle nous fait grandir, elle nous accompagne, elle touche les consciences. Elle sait toucher la conscience pour le repentir.

La Vierge des mandarines, espérance des voyous et des voleurs
J’aime lire les histoires de Saint Alphonse-Marie de Liguori. Je le fais encore aujourd’hui quand j’ai un peu de temps. L’une d’elle se passe dans le sud de l’Italie ou en Sicile. Dans un endroit où il y a beaucoup de mandarines, les gens ont une dévotion à la « Vierge des mandarines ». Mêmes les voyous et les voleurs lui sont dévôts. Ils disent que la Vierge des mandarines les aime et ils la prient afin que quand ils arriveront au ciel – elle regarde la file des gens qui arrivent, non ? – et qu’elle verra l’un d’eux, elle leur fasse signe de la main et leur dise de ne pas se présenter et de se cacher. Et la nuit, quand il fera sombre et que Saint Pierre ne sera plus là, elle ouvrira la porte ! Derrière cette histoire folklorique et populaire, se cache une grande vérité, de haute portée théologique : une mère prend soin de son fils jusqu’à la fin et essaie jusqu’au bout de lui sauver la vie (…)

Chercher refuge sous le manteau de Marie

La première antienne mariale occidentale est copiée sur un hymne oriental qui dit : « Sous ta protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu ». C’est la première, la plus ancienne d’Occident. Mais elle vient d’une vieille tradition, que les mystiques russes, les moines russes, expriment ainsi : dans les moments de turbulence spirituelle, nous n’avons plus rien d’autre à faire que de chercher refuge sous le manteau de la Mère de Dieu, celle qui protège, celle qui défend. Souvenons-nous de l’apocalypse : « [Elle est] celle qui sort en courant avec l’enfant dans les bras, pour que le dragon ne le dévore pas ».
Revenir en haut Aller en bas
dvdenise



Messages : 613
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 64
Localisation : Région Trois-Rivières, Québec, Canada

MessageSujet: Re: Dans les moments de turbulence spirituelle   Jeu 26 Fév - 20:17

Les Promesses du Rosaire donnés par la Vierge Marie
approuvées à Rome en 1895


La dévotion du Très Saint Rosaire est un grand signe de prédestination.
Quiconque récitera pieusement le Rosaire et persévérera dans cette dévotion, verra ses prières exaucées.
Ceux qui propageront mon Rosaire seront secourus par moi dans tous leurs maux.
Persévère dans mon Rosaire et je subviendrai à tes besoins.
Celui qui récite pieusement le Rosaire, en méditant les mystères, se convertira s'il est pécheur.
Ceux qui récitent le Rosaire trouveront pendant leur vie et à leur mort réconfort et lumière.
Celui qui se recommande à moi par le Rosaire ne périra pas.
À ceux qui récitent mon Rosaire, je promets ma protection spéciale.
Prêche le Rosaire ; c'est une arme très puissante contre l'enfer, et un bouclier impénétrable contre les traits de l'ennemi.
Quiconque récitera dévotement le Rosaire croîtra en grâce, s'il est juste, et deviendra digne de la vie éternelle.
Je promets des grâces de choix aux dévots de mon Rosaire.
Je veux que ceux qui chantent mes louanges par le Rosaire aient lumière, liberté et plénitude de grâces.
Les vrais dévots du Rosaire ne mourront pas sans sacrements. 14) Je suis spécialement la Mère des enfants du Rosaire qui sont dans le Purgatoire, tous les jours, j'en délivre un grand nombre.
Les vrais enfants de mon Rosaire jouiront d'une grande gloire dans le ciel.

Cinquante Papes ont écrit sur le Rosaire pour demander aux fidèles avec les plus vives instances la pratique de cette admirable dévotion.

« Le Rosaire est un moyen donné du Ciel pour apaiser la colère de Dieu. » Grégoire XIII

« Le Rosaire est la prière la plus divine après le Saint Sacrifice de la messe. » - Saint Charles Borromée

« Le Rosaire condense en lui tout le culte qu'on doit à Marie. Pour honorer Marie et mériter ses faveurs, il n'y a pas une meilleure prière que le Saint Rosaire. » Léon XIII

« C'est une arme très puissante pour chasser les démons ; pour conserver l'intégrité de la vie, pour acquérir plus facilement la vertu, en un mot pour obtenir la véritable paix aux hommes. » Pie XI

« Nous estimons que le Saint Rosaire est le moyen le plus efficace et le meilleur pour obtenir l'aide maternelle de la Vierge. » Pie XII

« De tout ce qui se fait dans l'Église, le Rosaire est pour moi ce qu'il y a de plus agréable après la sainte Messe. » Notre Dame au Bx Alain de la Roche

Les bienfaits du Rosaire

Nous élève insensiblement à la connaissance parfaite de Jésus-Christ.
Purifie nos âmes du péché.
Nous rend victorieux de tous nos ennemis.
Nous rend la pratique des vertus facile.
Nous embrase de l'amour de Jésus-Christ.
Nous enrichit de grâces et de mérites.
Nous fournit de quoi payer toutes nos dettes à Dieu et aux hommes.
Nous fait obtenir de Dieu toutes sortes de grâces.  

Saint Grignion de Montfort dans Le Secret du Très saint Rosaire.
« Je vous assure qu'il est très dangereux pour ne pas dire pernicieux de quitter de son propre mouvement la récitation du chapelet ou du Rosaire sous prétexte d'une plus parfaite union à Dieu. Croyez-moi : voulez-vous arriver à un haut degré d'oraison sans pourtant l'affecter et sans tomber dans les illusions du démon si ordinaires aux personnes d'oraison, dites tous les jours, si vous pouvez, votre Rosaire entier ou du moins le chapelet. Y êtes-vous déjà arrivé par la grâce de Dieu, si vous voulez vous y conserver et y croître dans l'humilité, conservez la pratique du Saint Rosaire, car jamais une âme qui dit son Rosaire tous les jours ne sera formellement hérétique ni trompée par le démon ; c'est une proposition que je signerai de mon sang. »

Sainte Mechtilde suppliait un jour la Très Sainte Vierge de lui enseigner par quelle louange elle pouvait plus facilement gagner Ses bonnes grâces; la divine Mère lui apparut, portant la salutation angélique écrite en lettres d'or sur Sa poitrine, et Elle dit: «Aucun homme n'a trouvé plus haute salutation. Personne ne peut Me saluer plus agréablement qu'en se servant avec respect du mot: Ave, que Dieu le Père M'adressa, confirmant ainsi par Sa toute-puissance Mon exemption de toute malédiction du péché.

Le Fils de Dieu, de Son côté, M'a illuminée de Sa divine sagesse: c'est ainsi qu'il a fait de Moi une étoile brillante pour éclairer le ciel et la terre. Ceci est indiqué par Mon nom Maria, qui veut dire: étoile de la mer.

Le Saint- Esprit enfin M'a pénétrée de Sa divine douceur, et tellement remplie de grâce que tous ceux qui par Moi cherchent la grâce, la trouvent: c'est ce que fait entendre cette expression: "gratia plena — pleine de grâce".

Ces paroles: "Dominus tecum — Le Seigneur est avec Vous", Me rappellent l'union ineffable et l'opération accomplie en Moi par la Trinité entière, lorsqu'Elle prit de la substance de Ma chair pour l'unir en une seule personne à la nature divine, en sorte que Dieu Se fit homme et que l'homme devint Dieu. Ce que Je ressentis de suave joie à cette heure, nulle créature n'en pourra jamais avoir la pleine expérience.

Par ces mots: "Benedicta tu in mulieribus — Vous êtes bénie entre les femmes", tout ce qui a vie reconnaît avec admiration et proteste que Je suis bénie et élevée au-dessus de toute créature tant du ciel que de la terre.

Par ceux-ci: "benedictus fructus ventris tui — Bienheureux le fruit de Votre sein", est béni et exalté le fruit très excellent et très précieux de Mon sein qui a vivifié, sanctifié et béni à jamais toute la créature.» Révélations de sainte Mechtilde, traduites sur l'édition latine des Pères Bénédictins de Solesmes, Tours, Maison Alfred Mame et fils, Nouvelle Édition revue et corrigée, 1920, p. 151-152

Saint Grignion de Montfort: Ave Maria bien dit, c'est-à-dire avec attention, dévotion, modestie, est l'ennemi du diable qu'il met en fuite. C'est la sanctification de l'âme, la joie des Anges, la mélodie des prédestinés, le cantique du Nouveau Testament, le plaisir de Marie et la gloire de la Très Sainte Trinité. l'Ave Maria est une rosée céleste qui rend l'âme féconde; c'est un baiser qu'on donne à Marie, c'est une perle précieuse qu'on Lui offre.

Dans Ses apparitions à la terre, la Très Sainte Vierge, à Lourdes, à Fatima, à Banneux et à tant d'autres endroits, a demandé la récitation du Rosaire. C'est une arme divine qui a la puissance d'éloigner et même d'éviter bien des malheurs. Prenons donc la résolution de semer beaucoup d'Ave au cours de nos journées, de dire notre Rosaire ou tout au moins notre chapelet tous les jours, pour répondre au désir de notre Mère du Ciel .

Le Saint Curé d'Ars disait: «C'est le bon Dieu qui mène le monde, c'est certain, mais les chrétiens par leurs prières commandent à Dieu.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les moments de turbulence spirituelle   Aujourd'hui à 9:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les moments de turbulence spirituelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de prières :: MARIE-
Sauter vers: