Forum de prières

Prières, forum religion catholique, Jésus et Marie, informer des dangers du Nouvel Ordre Mondial, Illuminatis, l'antechrist, etc...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
Aujourd'hui à 7:30 par Mea culpa

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 7:28 par Mea culpa

» L’Angleterre et le Pays de Galles se consacrent au Cœur Immaculé de Marie
Aujourd'hui à 3:07 par dvdenise

» Chapelet de Lourdes - 24 avril 2017
Aujourd'hui à 2:38 par dvdenise

» « Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole »
Aujourd'hui à 0:43 par Robert

» La mystique Claire Ferchaud et le Sacré-Coeur de Jésus
Hier à 21:37 par dvdenise

» L’ Imitation de Jésus-Christ - Livre 1
Hier à 16:10 par Lumen

» Message-Lumière de la Famille Myriam
Hier à 15:58 par Lumen

» Pensées Salésiennes : A Tous Les Amis De Saint François De Sales Et Don Bosco
Hier à 15:47 par Lumen

» Neuvaine à St Joseph pour trouver du travail !
Hier à 15:05 par Lumen

» Neuvaine à Saint Pérégrin Laziosi du 23 avril au 1er mai
Hier à 14:56 par Lumen

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
Hier à 13:27 par Lumen

» J'attends que tu Me donnes la liberté d'agir.
Hier à 11:54 par Robert

» Mon expérience mariale commence avec ma naissance !
Hier à 1:40 par Robert

» Le premier témoignage historique du baptême chrétien, à Rome au milieu du deuxième siècle
Hier à 1:38 par Robert

» Prière à la Miséricorde Divine
Dim 23 Avr - 20:46 par Lumen

» Neuvaine à la Miséricorde Divine pour la France
Dim 23 Avr - 17:44 par Lumen

» Demeure docile.
Dim 23 Avr - 13:02 par Robert

» 23 avril Fête de la Miséricorde: Plus qu'une indulgence plénière, un second baptême.
Dim 23 Avr - 8:05 par dvdenise

» Chapelet récité à Lourdes aujourd'hui
Dim 23 Avr - 5:35 par dvdenise

» L’Eglise distingue deux types de révélation
Sam 22 Avr - 23:12 par Robert

» « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Sam 22 Avr - 23:06 par Robert

» Notre Histoire Avec Marie
Sam 22 Avr - 17:14 par Lumen

»  Prier pour la France - avant les élections
Sam 22 Avr - 14:44 par Lumen

» La souffrance est aussi nécessaire à l'être humain pour son épanouissement, que la pluie à la plante.
Sam 22 Avr - 12:21 par Robert

» Quelle est la signification des apparitions mariales?
Sam 22 Avr - 12:18 par Robert

» Pape François, Le christianisme n’est pas notre recherche de Dieu mais la recherche de Dieu à notre égard
Sam 22 Avr - 10:13 par Raphaël de l'Enfant Jésus

»  « Si tu le veux, tu peux » ( Sainte Thérèse d'Avila)
Sam 22 Avr - 5:08 par dvdenise

» « Il leur reprocha leur incrédulité »
Ven 21 Avr - 23:51 par Robert

» Film: Abraham (durée 2h50)
Ven 21 Avr - 23:18 par dvdenise

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 22:02

Partagez | 
 

 Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 16:41

En 157  secondes, voici la vidéo pour se décider à accueillir la joie, en vivant ce Carême 2015 !




Faites connaître Carême dans la Ville à vos amis : 

     • Envoyer le mail d'invitation disponible sur le site (et non pas transférer le mail que vous
       lisez actuellement).
     • Partager autour de vous la vidéo de Carême dans la Ville
     • Nous retrouver sur Facebook à la page « Retraite dans la Ville » en cliquant sur « J'aime »
       puis sur « Partager » l'affiche ou la vidéo. 

Si vous ne souhaitez plus recevoir les intentions de Prières dans la Ville même après Pâques, vous pouvez vous désinscrire en cliquant sur le lien tout en bas de cet e-mail. 

Avec toute notre amitié et dans la joie de cheminer ensemble vers Pâques.

L'équipe de Retraite dans la Ville et les frères Dominicains de la province de France.

Carême dans la Ville, Couvent des Dominicains, 7 avenue Salomon, 59000 Lille.
dominicains@caremedanslaville.org
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 16:46


• Changer ! •

La parole de Dieu

Revenez au Seigneur, 
car il est tendre et miséricordieux, 
lent à la colère et plein d’amour. 


Livre de Joël, chapitre 2, verset 13. 


Méditation

La vie ordinaire est déjà bien assez difficile, faut-il donc en rajouter ? Carême, cendres, ces mots évoquent généralement quelque chose de plutôt ennuyeux et austère, fait d’épreuves et de privations, qui nous rendrait un peu tristes voire désagréables pour les autres. 

Pourtant, au milieu d’un flot de discours, de bavardages et de propos verbeux qui ne cessent de nous envahir, il y a au commencement une Parole, Parole qui vient de loin et résonne jusqu’à nous. Quelqu’un nous parle et nous pouvons encore l’entendre : « Revenez à moi de tout votre cœur, oui revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour. »

Changer ! C’est un appel à tourner notre cœur, tout notre être, vers Celui qui nous parle et nous appelle à lui, Dieu Père plein de tendresse et d’amour. Dieu veut nous dire ce qu’il éprouve pour nous quand il nous voit nous-mêmes éprouvés. « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple, je connais ses souffrances, je suis venu pour le délivrer »* disait Dieu à Moïse dans le désert. Quand Dieu nous voit blessés par les coups de la vie, il veut nous dire simplement qu’il tient à nous et qu’il nous aime. Encore faut-il prendre le temps de l’écouter, de répondre à son appel, de nous convertir et de nous laisser convertir. Accepter de changer notre vie.

Changer ! Il en coûte toujours un peu, et même souvent beaucoup, de changer quelque chose dans nos habitudes, notre manière de vivre puisqu’« on a toujours fait comme ça ! », il en coûte de nous convertir. Si la Parole est exigeante, ce n’est pas pour nous empêcher de vivre. 

Au contraire, Jésus nous parle pour nous rendre libres et nous donner sa joie. « Si vous demeurez fidèles à ma Parole, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »**Quand Jésus, le Fils bien-aimé de Dieu, parle sur la montagne, il nous ramène les pieds sur terre dans trois domaines de notre vie ordinaire et quotidienne : l’aumône, comme partage des richesses et des biens, la prière qui ouvre notre cœur à Dieu, le jeûne qui peut raviver notre appétit de ce qui est essentiel pour bien vivre. « Si vous le faites, dit Jésus, vous vivrez « comme des justes. »*** Inutile de vous faire remarquer ! Le regard bienveillant du Père suffira à vous combler d’une joie profonde et vraie. Et c’est, aujourd’hui, une Bonne Nouvelle pour nous !


*Livre de l’Exode, chapitre 3, versets 7 et 8
**Évangile selon saint Jean, chapitre 8, versets 31 et 32
***Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 1


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille



Pour aller plus loin avec la Parole

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. 

Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. 

Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. 

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. 

Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, versets 1 à 6


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 16:52


• S'engager sur ta Parole •

La parole de Dieu

Je te propose aujourd’hui 
de choisir entre la vie et la mort. 


Livre du Deutéronome, chapitre 30, verset 15.


Méditation

Réorienter sa vie pour avancer dans la bonne direction : éviter si possible d’errer ou de se retrouver dans une impasse. Le problème est que nous ne savons pas toujours très bien quelle est la bonne direction. « Comment saurions-nous le [bon] chemin »* si personne ne nous aide à le trouver et ne nous guide ? Jésus nous indique la route à suivre sans nous bercer de propos lénifiants et de perspectives illusoires. Si sa Parole est bien souvent tranchante, nous restons libres de suivre Jésus.

Partager ses biens et ses richesses, comme Jésus nous le demande, porte sur les réalités les plus concrètes, l’argent, les biens matériels. Cela nous coûte souvent beaucoup. « Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite. »** 

Aimer les autres, comme Jésus lui-même a aimé, tous les autres, le frère de ma communauté, mon voisin de palier ou le premier venu, et même mes ennemis, n’a rien d’une évidence. Persévérer dans la fidélité et dans la foi au milieu des contrariétés et des épreuves de la vie ne va jamais de soi. Il faut le vouloir, le choisir librement, et sur sa Parole décider aujourd’hui de convertir nos mauvaises habitudes. N’est-ce pas cela suivre Jésus et marcher dans la bonne direction ?

Notre vieux livre biblique du Deutéronome l’exprimait déjà par la bouche de Moïse : « Je te propose de choisir entre la vie et la mort. Choisis donc la vie pour que vous viviez toi et ta descendance. »***


*Évangile selon saint Jean, chapitre 14, verset 15
**Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 3
***Livre du Deutéronome, chapitre 30, verset 15


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole


« Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. 

Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. 

Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. 

Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance »


Livre du Deutéronome, chapitre 30, versets 15 et 16, 19


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 16:56


• Se mettre en appétit •

La parole de Dieu

Alors ta lumière jaillira comme l’aurore
et tes forces reviendront rapidement. 


Livre d’Isaïe, chapitre 58, verset 8.


Méditation

Repus et rassasiés. Quand on est repu de croquettes à croquer ou de cannettes à vider, rassasié de messages et d’images, de câbles et d’écrans, on n’est plus bon à rien sinon à s’avachir dans une profonde torpeur. Jésus veut que dans la vie nous ayons de l’appétit. Il nous invite à pratiquer le jeûne, à éprouver au moins un peu la faim, celle de l’estomac d’abord. Quand on commence à avoir faim, on n’est pas très bien, on s’impatiente et souvent on grogne comme les enfants. Déjà, le peuple de Dieu dans le désert, pourtant libéré de l’esclavage d’Égypte, râlait : « Pourquoi nous as-tu fait monter d’Égypte ? Pour nous faire mourir ? »* 

Quand on est à jeun, on est plus léger, plus réceptif que le ventre plein, plus en attente, de nourriture d’abord et peut-être aussi d’autre chose.

Jésus nous invite à jeûner avec discrétion et dans la joie : « Toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui voit dans le secret. »** 

Par la pratique du jeûne, en sollicitant notre corps, Jésus veut convertir notre cœur, le mettre en appétit, l’ouvrir davantage à la Parole vivifiante et libératrice de Dieu et en même temps l’ouvrir aux autres, nous rendre plus aptes à aimer et à être aimés. Nous en avons tous besoin. 

Dans l’Évangile, Jésus rappelle que « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »*** Cette Parole-là n’est-elle pas aussi la nourriture dont nous avons besoin pour vivre ?


*Livre de l’Exode, chapitre 16, verset 2 et chapitre 17, verset 3
**Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, versets 17 et 18
***Évangile selon saint Matthieu, chapitre 4, verset 4


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille



Pour aller plus loin avec la Parole

« Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël récriminait contre Moïse et Aaron. Les fils d’Israël leur dirent : « Ah ! Il aurait mieux valu mourir de la main du Seigneur, au pays d’Égypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété ! Vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé ! » 

Le Seigneur dit à Moïse : « Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l’épreuve : je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi. 

Mais, le sixième jour, quand ils feront le compte de leur récolte, ils trouveront le double de la ration quotidienne. » 

Moïse et Aaron dirent alors aux fils d’Israël : « Ce soir, vous saurez que le Seigneur vous a fait sortir du pays d’Égypte ; et, demain matin, vous verrez la gloire du Seigneur, parce qu’il a entendu vos récriminations contre lui. Nous, que sommes-nous pour que vous récriminiez contre nous ? »


Livre du Deutéronome, chapitre 30, versets 15 et 16, 19


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:00


• Perdre son temps •

La parole de Dieu

Si tu t’abstiens de traiter tes affaires 
pendant le jour qui m’est consacré, 
alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur. 


Livre d’Isaïe, chapitre 58, versets 13 et 14.


Méditation

Je n’ai pas de temps à perdre, car mon temps à moi est tellement précieux. Jésus m’invite justement à l’offrir. Y a-t-il une plus belle marque d’amour que d’offrir ce que l’on a de plus précieux ? Offrir son temps, gratuitement, c’est le perdre, du moins au regard de l’efficacité que l’on attend trop souvent de nous. 

« Toi, quand tu pries, retire-toi au fond de la maison, ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret, ton Père te le revaudra. »* Jésus nous demande de prendre de notre temps pour prier, sans nous faire remarquer de personne.

La prière, c’est du temps perdu mais dont on voudrait faire une offrande pour dire son attachement et son amour à la personne qu’on aime. Prier Dieu notre Père, c’est lui ouvrir notre cœur en vérité, se mettre à son écoute et lui parler. 

Je peux tout dire à Jésus et à Dieu, sans complexe et avec confiance : mes joies, mes souffrances, mes demandes, mes cris de supplication et mes actions de grâce. 

Se tenir simplement et humblement, dans le silence, sous le regard d’un père bienveillant et plein d’amour peut transformer notre existence et nous combler de joie. 

De toute éternité, sa Parole nous dit et nous redit : « Ne crains pas, je suis avec toi ; car tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime. »**


*Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 6
**Livre d’Isaïe, chapitre 43, versets 4 et 5


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole


« En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. »


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc, chapitre 6, verset 12


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:04


• Vous reprendrez bien un peu de désert ? •

La parole de Dieu

Après son baptême, l’Esprit pousse Jésus au désert. 
Durant 40 jours, tenté par Satan.
Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient. 


Évangile selon saint Marc, chapitre 1, verset 12


Méditation

Évangile selon saint Marc, chapitre 1, verset 12.

Êtes-vous déjà allé dans un désert ? Le jour, il y fait très chaud ; la nuit, très froid. Rien n’y pousse, sinon des cailloux et du sable. Il y a certes de belles couleurs, matin et soir, mais le reste de la journée se passe dans un nuage de mouches et des litres de sueur. À quoi ça sert de commencer le Carême dans un désert ? Franchement !

On va au désert pour se préparer à une rencontre.

On a le temps de voir arriver celui qui vient de loin : vais-je fuir ou vais-je l’accueillir avec un cœur disponible ? Jeûner, prier et faire l’aumône, c’est mettre son corps au service du cœur, et de l’autre. C’est laisser Jésus remettre les choses à leur juste place dans ma vie. C’est l’accueillir en me bougeant un peu. Concrètement.

On va au désert pour découvrir qu’il n’est pas si désert.

Dans mon cœur, il y a Jésus poussé par l’Esprit Saint. Il y a Satan, le diviseur, le tentateur. Il y a même des bêtes sauvages et des anges. Et il y a moi qui suis déchiré entre les anges qui me rappellent que je suis fait pour la joie du ciel, et les bêtes sauvages qui me tirent vers les ténèbres. Comme des roquets, elles n’effraient que ceux qui les regardent alors je continue de marcher.

La gorge un peu serrée, mais les yeux fixés sur Jésus.

On va au désert pour en sortir.

Le Carême est un temps pour atteindre la terre promise et non pour mourir la tête dans le sable comme une autruche effrayée par sa misère. Oui, quand je vois où je suis et là où Dieu m’appelle, je suis tenté d’arrêter de marcher. Mais « Dieu est fidèle : il ne permettra pas que nous soyons éprouvés au-delà de nos forces. » * Je ne suis pas appelé à être un héros mais un saint : Dieu ne me demande pas de faire des choses extraordinaires, mais des choses ordinaires en laissant son amour extraordinaire prendre toute la place dans ma vie.

Plongé dans mes pensées, j’ai oublié de lever la tête. Et voilà que je me découvre entouré d’une foule immense venue des quatre coins du monde. Sans que je m’en aperçoive, l’Esprit a poussé chaque baptisé au désert pendant ce temps de Carême. Il fallait du courage pour commencer, mais je ne suis plus seul : Jésus lui-même nous a offert sa prière pour la marche. Elle monte pas à pas vers le ciel et murmure : Notre Père.


* 1 Corinthiens 10,13


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole

« Ainsi donc, nous aussi, entourés de cette immense nuée de témoins, et débarrassés de tout ce qui nous alourdit – en particulier du péché qui nous entrave si bien –, courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est à l’origine et au terme de la foi. 

Renonçant à la joie qui lui était proposée, il a enduré la croix en méprisant la honte de ce supplice, et il siège à la droite du trône de Dieu. 

Méditez l’exemple de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement. »



Lettre aux Hébreux, chapitre 12, versets 1 à 3.


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:09


• Grumeaux et pâte à crêpes •

La parole de Dieu

Ne nous laisse pas entrer en tentation. 
Mais délivre-nous du mal.


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 13


Méditation

L’hiver dernier dans un café de Montréal, Simon, un étudiant, me raconte sa conversion et son baptême à vingt ans.

« Ce qui a le plus changé depuis que je suis chrétien, c’est mon rapport au mal. Le mal avant, c’était toujours les autres : mes voisins, mes profs, les politiciens, la société, les puissants, les médias. Les autres étaient racistes, égoïstes et individualistes. Pas moi.

Mystérieusement, c’est en regardant un jour la petite croix que ma grand-mère m’avait offerte que j’ai compris que le mal, c’était moi aussi qui le faisais. C’était comme des grumeaux qui remontaient dans la pâte à crêpes avec tout le mal de ma vie. J’aurais pu être écrasé comme un coupable, mais j’ai su que j’étais aimé comme un enfant. Sans condition.

Sur la croix, il me regardait encore avec bienveillance et avec lui je pouvais regarder enfin ce que j’avais fait de mal. Alors pendant six mois j’ai demandé pardon à tous ceux que j’avais blessés : certains m’ont pris pour un fou, mais j’ai aussi entendu des merveilles !

Les tentations n’ont pas cessé. Au contraire : plus je me rapproche de Dieu, plus je suis tenté par ce qui n’est pas Dieu. Comme le dit saint Jacques : « Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : ‘Ma tentation vient de Dieu.’ Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. Chacun est tenté par sa propre convoitise qui l’entraîne et le séduit. »* Mais je sais que je ne suis plus seul pour lutter, car, dans le baptême, Dieu a fait alliance avec moi pour toujours.



*Lettre de saint Jacques chapitre 1, versets 13 et 14

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole

« Ayez en vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus : Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu.

Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. 

C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : “Jésus Christ est Seigneur” à la gloire de Dieu le Père. »



Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens, chapitre 2, versets 5 à 11


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:14


• Des pardons, des fleurs et du vin •

La parole de Dieu

Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons 
aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. 


Évangile selon saint Luc, chapitre 11, verset 4


Méditation

Invité à dîner par un couple marié depuis trente ans, j’écoute cet homme et cette femme me parler de leur mission en paroisse : préparer les fiancés au mariage.

« Quand des fiancés nous demandent comment durer dans le mariage, nous répondons que, pour nous, la seule clé a été le pardon. Pour durer sans durcir. Le prêtre qui nous a préparés au mariage nous avait dit : “Ne laissez jamais la journée finir sans faire la paix !” Mais nous avons mis des années avant de le comprendre ! Un jour, cependant, nous avions été tellement odieux l’un envers l’autre que nous sommes allés nous confesser chacun dans notre coin. Pour la première fois depuis des années, mais ce jour-là il y avait urgence ! »

Ce soir-là, le mari est rentré avec un énorme bouquet pour sa femme et elle est arrivée avec une très bonne bouteille de vin.

Ils avaient dû tomber sur le même prêtre en confession qui leur avait demandé de célébrer la réconciliation avec Dieu et leur prochain. Concrètement. Comme on célèbre une naissance ou un anniversaire.

« Cette épreuve a été une leçon. Depuis ce jour, nous ne nous sommes plus jamais endormis sans nous demander pardon. Et, régulièrement, nous prenons le temps de nous demander pardon en famille. Tout simplement. Avec un gros gâteau et une belle soirée entre nous. Tous les deux, nous continuons à nous offrir un cadeau après chaque confession. Le fleuriste et le marchand de vin n’ont jamais bien compris pourquoi nous étions devenus du jour au lendemain d’excellents clients ! »



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole

« Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. 

Le Seigneur vous a pardonné : faites de même. Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. 

Vivez dans l’action de grâce. Que la Parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance. 

Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. »



Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens, chapitre 3, versets13 à 17.


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:19


• Un café au paradis •

La parole de Dieu

«Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.»

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 11.


Méditation

Jerry est mon ami, un homme formidable qui passe ses journées sur les marches d’une église d’Ottawa et dort dans un foyer pour sans-logis à côté.

« Hey Brother ! Tu sais quelle est ma phrase préférée de l’évangile ? : “Heureux, vous les pauvres, car le Royaume de Dieu est à vous !” * Tu es venu me voir dans la rue chaque semaine pour me donner à manger et à boire. Au ciel, c’est moi qui t’accueillerai chez moi et le café sera divin ! » 

Je lui sers un autre café et Jerry m’explique qu’au ciel nous verrons la vraie histoire du monde : pas celle des rois, des batailles et des livres d’histoire, mais celle des petits, des humbles, des pauvres, des invisibles qui ont porté en secret le monde par leur amour et leurs prières. 

Tous ceux qui ont reçu de Dieu chaque jour leur pain quotidien : pain des hommes, pain de la Parole de Dieu et pain de vie à la messe. 

« Tu vois, Brother, ceux qui donnent leur vie par amour font plus pour la paix du monde que l’ONU et tous les gouvernements. Tu connais le chant de Marie, le Magnificat ? C’est cela le monde à l’endroit : “Déployant la force de son bras, le Seigneur disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.” Dans la foi, nous voyons le monde à l’endroit, le monde que Dieu regarde avec amour. Et l’amour, ça met la pagaille ! »

Il était minuit, il faisait -25 degrés, j’avais les pieds gelés et je venais de prendre une sacrée leçon de théologie.
  


*Évangile selon saint Luc, chapitre 6, verset 20

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole

« C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. 

En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : “Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant !” 

Il leur dit : “Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?” 

Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. »



Évangile selon saint Luc, chapitre 2, versets 46 à 50


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 17:24


• J’ai quelqu’un dans ma vie •

La parole de Dieu

« Que ton règne vienne, que ta volonté 
soit faite sur la terre comme au ciel.»


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 10.


Méditation

À Lourdes, sous la pluie, une grand-mère avec de grands yeux rieurs s’assoit à côté de moi face à la grotte.

« Vous savez, mon frère, je suis venue de loin pour dire merci au Bon Dieu et à Marie. Pendant des années, je me suis sentie coupable parce que nos enfants ne croyaient plus et nos petits-enfants n’étaient pas baptisés. Cela me rendait malheureuse et j’en avais même honte devant Dieu.

Alors, un jour, je Lui ai dit : “Écoute Seigneur : Toi, Tu peux tout. Ce que je peux faire pour Toi, je vais le faire de tout mon cœur et que ta volonté soit faite !” J’ai recommencé à prier chaque jour pour mes enfants et mes petits-enfants. Chaque dimanche, avec mon mari, nous allons à la messe pour eux.

Quand ils ont des difficultés et qu’ils nous en parlent, nous leur proposons toujours de prier pour eux. Ils n’ont jamais refusé et en ont toujours été touchés. Nous avons laissé entrer Jésus au cœur de notre vie pour qu’il puisse un jour entrer dans le cœur de nos proches.

Et voilà que ma petite fille de vingt ans est venue me dire qu’elle allait demander le baptême. Elle avait un si grand sourire que j’avais du mal à la reconnaître. “Grand-mère, j’ai compris une chose en voyant les yeux de mes amis chrétiens et en pensant à toi et à grand-père. Vous avez quelque chose en commun : vous avez quelqu’un dans votre vie.” »


Alors, fixant la grotte, elle ajouta : « Il me semble, mon frère, que faire 1000 km pour dire merci au Bon Dieu et à Marie, c’était le minimum ! »
  

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille


Pour aller plus loin avec la Parole

« Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruits par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. 

Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruits, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. 

Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. 

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruits et que vous soyez pour moi des disciples. » 



Évangile selon saint Jean, chapitre 15, versets 4 à 8


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 27 Fév - 23:01


• Une sainte en construction •

La parole de Dieu

« Que ton nom soit sanctifié.»

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 9


Méditation

C’est la fin de l’année. Je pose une dernière question aux enfants du catéchisme : « Que rêvez-vous d’être plus tard ? » Les réponses fusent : six pompiers, cinq journalistes, un Casque bleu, sept institutrices. Mais à la fin, la petite Camille s’approche : « Je n’ai pas dit la vérité tout à l’heure. Moi, plus tard, je veux être sainte. »

« Magnifique ! Et comment devient-on sainte selon toi ? » Je la vois réfléchir et elle se lance : « Je crois que c’est Dieu plutôt qui fera de moi une sainte. C’est comme quand quelqu’un nous aime, ça nous rend plus beaux. Être une sainte, je pense que c’est être belle pour Jésus. »

Peut-être souriez-vous en imaginant une petite fille coquette… mais elle continue avec simplicité : « Être belle, c’est aimer et faire le bien dans les petites choses chaque jour.

Quand je prie, j’aime aussi dire à Jésus les noms de tous ceux que j’aime pour qu’Il les rende beaux et saints. »


L’aumônier que je suis écrase une petite larme en se disant que Dieu fait des merveilles dans le cœur des enfants mais mon cœur, lui, est en pleine interrogation : et moi ? Est-ce que j’ai envie d’être un saint ? Suis-je convaincu qu’être saint, c’est rester dans la joie malgré les épreuves ?

Et voilà que la « petite sainte en construction » me désarme avec un grand sourire : « Je n’ai pas dit que c’était facile ! Mais je crois que Jésus est toujours là, même quand c’est dur. »

Là où il y a Jésus, il y a toujours la croix. Mais là où il y a la croix, il y a toujours Jésus.
  

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Recherchez activement la paix avec tous, et la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

Soyez vigilants : que personne ne se dérobe à la grâce de Dieu, qu’il ne pousse chez vous aucune plante aux fruits amers, cela causerait du trouble, et beaucoup en seraient infectés. » 



Lettre aux Hébreux, chapitre 12, versets 14 et 15


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Sam 28 Fév - 22:54


• Le Pater à l’envers •

La parole de Dieu

« Notre Père, qui es aux cieux.»

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 9.


Méditation

Quand j’écoute le Père François, 90 ans, j’aimerais déjà être comme lui. Il me confie ses méditations autour d’un thé bien chaud :

« J’ai appris toute ma vie à dire le Notre Père. Jésus, Lui, est le Fils unique de Dieu : Il sait donc parfaitement qui est le Père. Mais ce que Jésus connaît spontanément, nous devons l’apprendre par toute notre vie. Jour après jour. Voilà pourquoi je prie souvent le Pater à l’envers. Pour repasser par toutes les étapes de mon baptême : la libération du mal et des tentations, le pardon donné et reçu, le pain quotidien vital, l’obéissance à la volonté de Dieu et le désir du Royaume jusqu’à la contemplation de la sainteté de Notre Père qui est aux cieux.

Le jour de mon baptême est donc le plus important de ma vie, car ce jour-là, j’ai été adopté pour toujours par le Père, je suis né pour la vie éternelle, le ciel où Dieu m’attend.

Quoi que je fasse, Dieu ne reprendra pas sa Parole. Même si je suis infidèle à mon baptême, Dieu est là, toujours fidèle.

Chaque jour, depuis 65 ans, quand je célèbre la messe, je suis émerveillé par ce Dieu qui se remet humblement entre nos mains, corps et sang, et qui nous invite à nous donner à Lui. “Dieu a tellement aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.” *

Jamais je n’aurais cru que ce serait si beau d’être chrétien et si merveilleux d’être prêtre. Quand le Seigneur viendra, aurai-je assez de l’éternité pour lui dire merci pour tout ce qu’Il a fait pour nous ? »



*Évangile selon saint Jean, chapitre 3, verset 16
  

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père, de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom.

Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur.

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…

Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ.

Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.

À Celui qui peut réaliser, par la puissance qu’il met à l’œuvre en nous, infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même concevoir, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen. »



Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens, chapitre 3, versets 14 à 21.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Dim 1 Mar - 16:14


• Un rai de ta lumière. •

La parole de Dieu

« Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène,
eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux. .»


Évangile selon saint Marc, chapitre 9, verset 2


Méditation


Les proches de Jésus, à commencer par Pierre, Jacques et Jean, avaient déjà pris des habitudes : avec lui, se mettre à l’écart pour prier, pour quitter le monde afin d’y revenir plus forts. Ils savaient. Ils croyaient savoir. Mais Jésus, ce jour-là, ne les invite pas à prier avec lui. Il veut les rendre témoins de ce qu’il est réellement, et qu’ils ont du mal à croire, comme moi, comme nous aujourd’hui parfois : Jésus est réellement un homme, mais il est aussi Dieu !

Alors, les disciples en ont plein la vue : Jésus est transfiguré ! En fait, l’évangile nous parle de ses vêtements, comme si déjà son visage, son regard étaient depuis longtemps marqués du signe de la résurrection. Comme dans ces passages de l’évangile où ce regard « fustige » les pharisiens qui préfèrent la lettre du sabbat plutôt que la guérison d’un malade* ; ou encore lorsque Jésus regarde autour de lui « ceux qui font la volonté de Dieu » pour les appeler « et mon frère et ma sœur et ma mère. »**

La présence de Moïse et d’Élie, la Loi et les Prophètes, souligne l’ampleur de l’événement. Il récapitule et enveloppe toute l’histoire de l’alliance de Dieu avec son peuple.

Le lieu ? « La haute montagne » : c’est souvent là que ça se passe, quand c’est le silence, quand c’est beau. Les disciples en perdent la parole, leur vue se brouille, ils sentent confusément le besoin de garder pour eux leur ami qui semble déjà leur échapper… le mettre sous une tente, pour ne plus être bousculés par cet entretien venu d’ailleurs…

Rétablir la situation pour la rendre acceptable ? Non ! Une voix venue du ciel balaie cette tentation. Il ne manquait plus que cela ! Dieu le Père Lui-même qui vient faire les présentations : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé » et ce n’est pas tout : « Écoutez-le » ! Les trois disciples ne comprennent peut-être pas, mais ils retiennent.

Et si le monde était transfiguré ? Tous les jours, je m’y essaie avec mes misérables yeux. Ah ! Si je pouvais voir ! Seigneur, fais que je voie. Mes malheurs m’aveuglent. Fais-moi voir les signes que tu m’envoies. Toi, le Vivant de la beauté et de la joie du monde. Seigneur je veux juste un petit rai de ta lumière, mais qu’elle m’éclaire de l’intérieur, que je naisse un peu de toi, en Fils bien-aimé du Père.


*Évangile selon saint Marc, chapitre 2, verset 27
** Évangile selon saint Matthieu, chapitre 12, verset 50
  


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Moïse était berger du troupeau de son beau-père Jéthro, prêtre de Madiane. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à la montagne de Dieu, à l’Horeb.

L’ange du Seigneur lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu. Moïse regarda : le buisson brûlait sans se consumer. Moïse se dit alors : “Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire : pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ?”

Le Seigneur vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : “Moïse ! Moïse !”

Il dit : “Me voici !”

Dieu dit alors : “N’approche pas d’ici ! Retire les sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte !” Et il déclara : “Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.”

Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu. »



Livre de l’Exode, chapitre 3, versets 1 à 6.


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Lun 2 Mar - 21:52


• Quitte ta robe de tristesse ! •

La parole de Dieu

« Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence, tu as pour manteau la lumière !
Comme une tenture, tu déploies les cieux.»


Psaume 103, versets 1 et 2.


Méditation

Sandrine, notre voisine, a tout vu du malheur du monde. Sa mère la prenait avec elle dès qu’elle a su marcher pour la mettre au premier rang des badauds : accidents, motos qui se scratchent, coups de couteau, violences de tous ordres le quartier est plutôt animé ses yeux ont tout enregistré. À 12 ans, son regard était froid comme la mort.

Elle est sortie avec peine de cette fatalité du malheur. Personne n’est indemne de ce risque. Mettre en lumière la beauté du monde, la bonté des gens autour de nous, aimer « ce doux Royaume de la terre » n’est pas très à la mode.

Et si nous revisitions le psaume 103 ? Pour chanter un merci à Celui qui a créé les petits et les grands luminaires. À Lui qui « s’enveloppe d’un manteau de lumière. »* À son Fils, « Lumière née de la lumière. »** Si nous quittions notre robe de tristesse pour cette mise en lumière de nos vies, cette transfiguration qu’opère en nous le choix de nous laisser aimer.

Il nous prend par la main et dans ses bras quand le moral est atteint pour ouvrir nos yeux à tous ces gestes d’amitié, ces gestes de fraternité, ces visages et ces lieux faits pour être admirés, contemplés, célébrés, priés. Et composer un poème, pourquoi pas ?

Des joies
Qui te soulèvent plus haut que toi,
Par-dessus les toits.
Des joies reçues on ne sait d’où
Des joies comme une fête secrète
Des joies comme un miroir de l’eau
Comme une sagesse ancienne
Dans la profondeur d’un puits :
Des joies comme toi, comme Toi, comme nous.


*Livre des Psaumes 103, verset 2.
**Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 9.
  


Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Depuis le jour où nous en avons entendu parler, nous ne cessons pas de prier pour vous.

Nous demandons à Dieu de vous combler de la pleine connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ; par tout le bien que vous ferez, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.

Vous serez fortifiés en tout par la puissance de sa gloire, qui vous donnera toute persévérance et patience. Dans la joie, vous rendrez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière. »



Épître aux Colossiens, chapitre 1, versets 9 à 12


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Mar 3 Mar - 20:09


• Un roc de lumière. •

La parole de Dieu

« Car Dieu dit dans l’Écriture : Au moment favorable je t’ai exaucé,
au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant
le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.»


Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens, chapitre 6, verset 2.


Méditation

Saint Paul nous le rappelle : c’est ici et maintenant. Cela concerne notre vie. Que notre vie soit bien dessinée comme un jardin à la française, avec ses allées tracées au cordeau. Qu’elle ressemble plutôt au jardin des Ajoncs, derrière notre maison, récupéré sur un terrain vague où tout est un peu en désordre, où les sentiers ont l’air de ne mener nulle part. Notre vie est peut-être un mélange des deux, ou tellement singulière qu’aucune comparaison ne tienne.

Il va falloir que ça change ! Que je secoue cette drôle de tristesse que je porte sans trop savoir pourquoi. Que je jette à la rivière cette rancune tenace envers ce proche qui m’a humilié. Que j’apprenne à ouvrir des mains qui restent crispées sur mes économies. Que je travaille sérieusement à lâcher cette addiction qui me ronge en secret.

Que je redevienne capable à nouveau d’une respiration profonde, d’un autre regard, pour mettre la joie de l’échange fraternel, la lumière de la prière au centre de ma vie

C’est bien de faire rêver, mais combien de Carêmes au compteur ? Et de si maigres résultats. C’est vrai, un Carême, ce n’est pas la méthode Coué « tout va bien », ce n’est pas un optimisme béat « tout le monde il est beau », ce n’est pas davantage de l’arnaque « demain on rasera gratis ». C’est un travail à faire sur soi, une démarche de libération inscrite dans celle de tout un peuple, à tenir dans la durée. Ce serait désespérant et intenable si nous ne nous appuyions pas sur le roc, sur la pierre de fondation de l’édifice, sur le Christ, notre libérateur, notre sauveur, notre lumière.
  



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire ! Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur, je suis sauvé de tous mes ennemis. »


Psaume 17, versets 2 et 3.


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Mer 4 Mar - 23:31

• Un feu à l'intime de nous-mêmes •

La parole de Dieu

« Transformez-vous en renouvelant votre façon de penser
pour discerner quelle est la volonté de Dieu :
ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.»


Lettre de saint Paul aux Romains, chapitre 12, verset 2


Méditation

Transformer ma façon de penser ? Impossible, je préfère garder mes préjugés, ceux reçus de ma famille, de mon quartier, du prêt-à-penser, de l’air du temps. C’est moins fatigant.

Refaire le monde tous les matins en me levant ? À quoi bon ? Rien de bien nouveau sous le soleil. Et puis, qui peut se vanter de discerner la volonté de Dieu, au milieu de la cacophonie des petits prophètes autoproclamés ?

Eux qui affirment tout et son contraire, qui disent que blanc est noir, que le vrai d’hier est le faux d’aujourd’hui…

Qui sont les témoins dignes de confiance, ceux dont la trace lumineuse peut ouvrir de nouveaux chemins dans nos vies ?

Ce ne sont peut-être pas tous des saints de vitrail, mais ils ont en commun d’être des vivants, intensément vivants. Les approcher allume comme un feu à l’intime de nous-mêmes. C’est un bon critère de discernement.

C’est l’histoire qui arrive à ces deux hommes sur la route qui descend de Jérusalem à Emmaüs : le compagnon qui les rejoint va balayer leur tristesse. Sa Parole brûle leur cœur d’une brûlure qui guérit de tous les renoncements, de toutes les lâchetés, de tous les « à quoi bon ? »

Jésus, puisqu’il s’agit de Lui, est ce vivant, témoin absolu de la volonté de Dieu sur nos chemins souvent obscurs, parce qu’il a été jusqu’au bout de cette volonté d’un Dieu qui allume une lampe sur nos pas.
  



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.

Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.

Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?

Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. Voilà comment nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ; car si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. »



Première lettre de Jacques, chapitre 3, versets 14 et 16 à 20


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Jeu 5 Mar - 21:44


• Semence d'éternité •

La parole de Dieu

« Car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable,
mais d’une semence impérissable : sa Parole vivante qui demeure.»


Première Épître de saint Pierre, chapitre 1, versets 18 et 21



Méditation

La semence périssable, c’est la parole sans but parce qu’elle vient échouer sur l’énigme de la mort. Elle se trouve enfermée dans le cercle du répétitif, l’alternance des saisons, l’éternel retour du même. Ainsi d’une certaine conception de la vie sans Dieu que des sagesses enseignent aujourd’hui, où l’on voit la morale se substituer à la religion, et la sagesse à la foi.

Dieu est alors « indécidable », on ne sait pas et on ne saura jamais si Dieu existe ; Il est incroyable, « non croyable » pour l’homme formaté par les sciences exactes ; il est insupportable pour qui la foi est un carcan dogmatique, obstacle à son humanité ; en un mot, on se passe très bien de la question de Dieu.

Saint Paul nous propose un retour aux sources. Nous ne sommes pas les inventeurs de la vie, elle nous est confiée par celui qui en est l’origine, le créateur.

Notre liberté est celle d’une créature. Pour la comprendre ou plutôt pour bien la vivre, il ne faut jamais se couper de ses racines qui sont dans le ciel. De la puissance créatrice contenue dans la Parole vivante de Dieu c'est là que se dégagent une perspective, une espérance, une semence impérissable, capable de faire refleurir nos déserts les plus arides.

L’olivier planté dans le jardin du Vatican par le leader palestinien et le chef de l’État hébreu en est le symbole le plus récent, voulant signifier que la guerre qui déchire la Palestine n’est pas une fatalité, qu’il est du pouvoir des hommes de bonne volonté de changer le cours des choses, de transformer les lances de guerre en soc de charrue, selon la prophétie ancienne d’Isaïe.
  



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu’il est proche.

Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide, ses pensées ! Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon.

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur.

Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées.

La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. » 



Livre d’Isaïe, chapitre 55, versets 6 à 11


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Ven 6 Mar - 18:30


• Rebut choisi pour édifier •

La parole de Dieu

« On nous calomnie, nous réconfortons.
Jusqu’à présent,
nous sommes pour ainsi dire l’ordure du monde,
le rebut de l’humanité.


Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens, chapitre 4, verset 13.


Méditation

Il nous faut faire le dos rond quelquefois, il nous arrive d’être moqués, mal-aimés, plus largement ignorés. Une amie m’a avoué qu’ayant reçu du monde à dîner chez elle, elle n’avait pas osé dire que le lendemain, elle accompagnait des enfants au sacrement de réconciliation, de peur qu’on la catalogue définitivement comme « catho ». Autocensure insidieuse qui souvent nous rend muets. Plus grave, certaines prises de position, certains choix de vie faits au nom de notre foi ne sont plus compris et donnent lieu aux pires soupçons. Ainsi de celui ou de celle qui choisit d’aller vivre dans une cité HLM mal famée.

Vivre à la suite du Christ, c’est vivre comme en porte-à-faux au regard de certaines conventions sociales, du prêt-à-penser admis ; c’est s’engager aux côtés de ceux qui sont le monde de Jésus.

Dans les Évangiles, ce sont justement ceux qui ne sont pas toujours recommandables, qui n’ont pas leurs papiers en règle, les marginaux, les déviants. Les braves gens, comme chantait Brassens, « n’aiment pas qu’on suive une autre route qu’eux. »

« La pierre angulaire rejetée par les bâtisseurs », ce matériau jugé impropre à la construction de l’édifice, mis au rebut avec les gravats du chantier, c’est lui que Dieu justement choisit pour édifier son Église. Parce que ce qui est solide, ce qui va tenir, ce n’est pas d’abord la science un peu myope du maçon, mais le plan de Dieu sur l’édifice, le regard de Dieu sur tout ce qui va, ensemble, contribuer à bâtir la cité de Dieu, une cité sans rebut, sans déchet.

Jésus, donne-nous ce bonheur d’être une pierre vivante, de prendre quelque chose de ta tendresse, d’apporter un peu de ta lumière autour de nous.



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Et même si l’Évangile que nous annonçons reste voilé, il n’est voilé que pour ceux qui vont à leur perte, pour les incrédules dont l’intelligence a été aveuglée par le dieu mauvais de ce monde ; celui-ci les empêche de voir clairement, dans la splendeur de l’Évangile, la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu.

En effet, ce que nous proclamons, ce n’est pas nous-mêmes ; c’est ceci : Jésus Christ est le Seigneur ; et nous sommes vos serviteurs, à cause de Jésus.

Car Dieu qui a dit : “du milieu des ténèbres brillera la lumière” a lui-même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. » 



Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 4, versets 3 à 6.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   Dim 8 Mar - 16:46


• Enveloppés de lumière •

La parole de Dieu

Ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve,
soyez assidus à la prière.
Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin,
pratiquez l’hospitalité avec empressement.


Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains, chapitre 12, versets 12, 13.


Méditation

Et si la joie dans l’espérance permettait de regarder nos vies autrement ? Allumant la curiosité de ceux qui nous rencontrent, y compris les plus blasés, ceux qui sont apparemment revenus de tout ?

La joie de l’espérance, c’est « la joie de l’Évangile », dont parle le pape François. Cette joie se renouvelle, elle peut vaciller.

Comment serait-elle la même quand je vis un deuil ou quand je célèbre les amis dans une fête ? Mais « elle demeure toujours au moins comme un rayon de lumière qui naît de la certitude personnelle d’être infiniment aimé, au-delà de tout » affirme notre pape. C’est ce qui fonde notre courage d’exister, de pouvoir dire comme René, mon copain prêtre-ouvrier mort jeune d’un cancer et qui aimait à répéter sur son lit d’hôpital : « La vie est belle, continuons le combat. » De pouvoir vivre comme Jan jusqu’au bout l’enfer d’une maladie en ayant tout perdu sauf cet attachement au Christ, resté intact au milieu des décombres.

La joie de l’espérance se communique aussi, c’est dans sa nature. Si elle m’habite, elle me donne une qualité de présence qui va peut-être faire s’interroger la personne qui en est témoin : « D’où lui viennent donc cette paix, ce courage pour se battre joyeusement, cette endurance dans l’épreuve, cette lumière dans les yeux ? »

Dieu a envoyé son Fils pour que tous les hommes soient délivrés de ce voile de tristesse qui les enveloppe comme un linceul. Comment l’Église du Christ pourrait-elle se replier sur elle-même avec un tel maître qui remet toute la création dans sa nouvelle lumière ?



Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

 
Pour aller plus loin avec la Parole

« Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie.

Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.

Enfin, mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le en compte.

Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous. » 



Lettre de saint Paul aux Philippiens, chapitre 4, versets 4 à 9.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carême dans la Ville : • 40 jours pour suivre Jésus •
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de prières :: CARÊME-
Sauter vers: