À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» L’eucharistie, participation à la victoire définitive du Christ sur la mort
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:51

» Bangladesh: un voyage sous le signe de la compréhension et du respect
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:37

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:28

» La petite fille des Équatoriens
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:24

» Pensée du jour: Mon enfant, Je t'aime profondément! Accepte Mon Amour.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 09:58

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 06:00

» Santé : le pape invite le personnel soignant à vivre la « compassion »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:54

» Journée mondiale des pauvres : passeports pour le paradis
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:44

» Pensée du jour: Mon enfant, demande-Moi de venir couper tes attaches au monde...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:17

» Chapelet du mardi 21 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:06

» Prions le chapelet avec les témoins de la foi
par Lumen Hier à 20:00

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Hier à 19:14

» Prier le "nouveau" Notre-Père
par Lumen Hier à 18:36

» Fraternels dans la ville
par Lumen Hier à 18:10

» Pour l'Avent: "Avec S. Augustin, désirer la venue du Seigneur"
par Lumen Hier à 17:45

» Les OUI offerts en ce jour, les nôtres et les vôtres, ont une dimension trinitaire
par Lumen Hier à 17:33

» Avec les doigts du coeur
par Lumen Hier à 17:03

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 16:23

» Neuvaine de la Présentation de Marie au Temple
par Lumen Hier à 13:29

» Neuvaine au Christ Roi de l'Univers : Du 16 au 26 novembre
par Lumen Hier à 13:03

» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
par Lumen Hier à 12:54

» Jésus disait...qu'il faut toujours prier
par Lumen Lun 20 Nov 2017, 20:44

» La « sincère admiration » du pape pour le défunt cardinal Montezemolo
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 20:31

» Police routière et ferroviaire : une « mission » de grande valeur
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 20:18

» « Dans la tempête, je dors très bien. »
par Lumen Lun 20 Nov 2017, 20:13

» Culture : tout ce qui est techniquement faisable n’est pas éthiquement acceptable
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 20:10

» Chapelet du lundi 20 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 19:56

» Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin
par Lumen Lun 20 Nov 2017, 19:35

» Retraite de l'Avent du 2 au 25 décembre 2017 : Jésus, Lumière des nations
par Lumen Lun 20 Nov 2017, 14:48

» Le vent souffle où il veut
par Lumen Lun 20 Nov 2017, 13:37

» Ce miracle impensable a bel et bien eu lieu !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 09:46

» Pensée du jour: Mon enfant, tu es sur le chemin de la grande transformation qui te conduit à la sainteté...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017, 09:25

» Angélus : Dieu n’est pas un maître intolérant, mais un père plein d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017, 17:35

» Le chapelet, la prière que Notre Dame a le plus recommandée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017, 17:22

» Notre Dieu est Dieu de Vie, et Il nous veut féconds.
par Lumen Dim 19 Nov 2017, 16:29

» Une seule chandelle suffit
par Lumen Dim 19 Nov 2017, 16:15

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour que J'ai pour toi dépasse de beaucoup tes imperfections...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017, 09:31

» Chapelet du samedi 18 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017, 18:51

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Sam 18 Nov 2017, 15:55

» Je bénirai le Seigneur ...
par Lumen Sam 18 Nov 2017, 15:12

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014, 20:02

Partagez | 
 

  GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Jeu 28 Mai 2015, 14:36





GABRIELLE BOSSIS

Aller sur ce lien pour lire :  SA BIOGRAPHIE


LUI et moi

ENTRETIENS SPIRITUELS.


DIEU est en toi, cause avec LUI

Livres dédiés au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie pour la consolation des âmes.



1. - 22 août 1936. Sur le paquebot.- Pendant le concert classique. Je Lui offrais en gerbes les sons et la douceur qui en sortait. Il m'a dit tout doucement comme une fois : "Ma petite Fille".

2.- 23 août.- On a fait un hôtel sur le piano. je pensais aux goëlands, aux avions qui viennent se poser sur les paquebots :
" Cette fois c'est le Christ."

3.-Je disais au milieu du roulis : "Vous savez bien que tout est pour Vous, alors, je ne Vous le dis pas."
Lui : "Il faut me le dire parce que j'aime l'entendre.
Dis-le moi souvent : quand tu sais que quelqu'un t'aime, tu es contente qu'on te le dise."


4.- 24 septembre. Canada.- La chapelle est à la porte de ma chambre, à chaque fois que je passe, je Lui souris. Il m'a dit : " Souris à tous. Je t'attacherai une grâce à ton sourire."

5.- 30 octobre. Dans le Saskatchewan.- Lui : "Enferme-Moi dans ton coeur par un signe de croix comme derrière deux barreaux."

6.- 24 octobre. Montréal.- Lui : "quand tu ne te recueilles pas. C'est Moi que tu prives." (d'une voix délicate).

7.- 25 octobre. Christ-Roi.- Ce matin, à la messe, l'abbé X. m'a consacrée à Dieu posant ma formule dans la pale sous l'Hostie.
Il m'a dit : "Occupe-toi de mon Amour... il n'y a pas un orphelin aussi délaissé que Moi."

8.- Octobre. Près Québec.- Les enfants ayant terminé leurs cantiques. Je Lui disais : "Je ne Vous parle plus en musique." Il m'a répondu : "Ma musique, c'est ton Amour."

9.- 4 novembre. Au retour.- Dernière messe sur le pont. Distraite après la communion, j'ai entendu la voix suave qui disait : "J'attends".

10.- Décembre. En France.- Dans la rue. Moi : "Je marche à côté de Vous." Lui : "Mais tu ne Me parles pas beaucoup..."

11.- 14 décembre.- "Travaille à être à tous mon Sourire. Mon aimable Voix."

12.- 25 décembre.- Ce matin à six heures moins cinq. obligée de faire rapidement le Chemin de la Croix, avant la messe. Il m'a dit : "Pense à la hâte que j'avais Moi-même de parcourir la Voie douloureuse afin de mourir pour vous."

13.- 16 décembre. - "Sors de tes mesures habituelles. Aime-Moi davantage."

14.- 17 décembre.- "Commençons le Ciel. Aime-Moi sans cesse tandis que Je t'aime."

15.- Un soir.- " Où est toute beauté et tout charme. Je suis."

16.- 19 décembre.- "Tu doutes quelque fois que c'est Moi qui te parle, tellement cela te semble simple et comme de toi-même.
Mais toi et Moi, ne sommes nous pas Un ?"


17.- 21 décembre.- Comme je Lui demandais de donner, à moi et aux miens, toutes les Grâces qui sont refusées par tant d'âmes, Il m'a dit : "Mes Grâces sont sur mesure. Mais je suis assez riches pour t'en donner d'autres. Ne suis-je pas l'Infini ?"

18.- "Avec Moi, sois simple comme en famille."

19.- 24 décembre.- "Sois dure pour Toi et douce aux autres.".

20.-25 décembre.- "Cache-toi en Moi. Nourris le monde de tes souffrances. C'est comme cela que tu seras mon Epouse."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Ven 29 Mai 2015, 11:28


21.- 26 décembre.- "Ton imagination ? C'est le chien de la maison qui circule tout autour.
Est-ce qu'on tient rigueur à un chien qui circule ?
"Fais comme si toujours tu avais été attentive."


22.- 28 décembre.- "Quand tu M'aimes tu te purifies."

23;- " Sois Ma Grâce à chacun."

24.- "Reviens à Moi comme si tu ne M'avais jamais quitté.
"Tu me feras plaisir."


25.- "Je changerai tes prières en mes prières mais si tu ne pries pas ...
"Puis-je faire fleurir une plante si tu ne la sèmes pas ?


26.- 1er janvier 1937.- " Purement et simplement, ta devise pour cette année."

27.- 2 janvier.- " Qu'il te suffise de m'offrir l'instant qui se présente : ainsi toute ton année sera à Moi."

28.- 4 janvier. - " Toi qui tiens à la pensée de tes amis, comment ne comprends-tu pas que Je tienne à la pensée de Mes Créatures ?"

29.- 29 janvier. - " Fais des actes d'espérance. Sors de toi. Entre en Moi."

30.- " Ne juge pas. Connais-tu son âme ?"

31.- " Mets-Moi devant toi. Moi d'abord, toi après."

32.- " Fais-leur plaisir pour mon plaisir."

33.- 26 janvier. - " Une épouse qui ne contemplerait pas fréquemment les yeux de son Epoux, serait-elle une Epouse ?" 

34.- 12 février.- " Bien sûr ! Je connais toutes tes misères puisque tu es ma petite fille ! "

35.- " Si tu savais combien je suis sensible aux petites choses !..."

36.- 14 février.- Dans mon car.- "Tu as vu Ma Bienveillance à travers le visage de cette jeune fille ? Sois ainsi toujours.
"Si mes Fidèles étaient bons les uns pour les autres, la face du monde serait changée."


37.- " Mais, tes désirs d'amour, c'est de l'Amour. "

38.- " Environnes-Moi d' amour."

39.- " Il y a dans ton âme une porte qui s'ouvre sur la contemplation de Dieu. Mais il faut que tu l'ouvres."

40.- 17 février. - " Ne me laisse pas sans tes souffrances, elles aident les pêcheurs."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Sam 30 Mai 2015, 09:39


41.- 19 février. Château de C. - "Tu ne veux pas venir Me recevoir pendant ces trois jours, si loin d'une église.
Mais Je te donne des rendez-vous : ce sera chaque matin à ton réveil. "

Hélas ! le lendemain matin j'allais oublier le rendez-vous, quand un petit roitelet est venu sur ma fenêtre chanter avec une voix 
si perçante d'insistance, que je me suis souvenue tout à coup...

42.- 1er mars. Dans le Rhône, à la gare. - "Tu regardes avec fixité la direction du train qui doit venir.
" De même mes yeux sont fixés sur toi dans l'attente que tu viennes à Moi. "


43.- Dans le train. "Ne reste jamais à ne rien faire, 
tu M'honoreras dans Mon incessante occupation pour votre salut."


44.- Devant la Loire inondée. - " Sois toujours sereine et calme.
" La rivière ne reflète le ciel que quand elle est calme. "


45.- 3 mars. Dans le train. - " Mes soleils couchants, c'est encore de l'amour.
" Mes créatures qui les regardent pour M'en louer, sont peu nombreuses... pourtant, c'est de l'Amour. "


46.- " Si tu n'avais pas de "petites" épreuves, comment pourrais-Je te donner de "grandes" récompenses ! "

47.- 3 mars. - " Je suis celui qui aime le plus. "

48.- Le soir. - " Rien n'est petit pour Moi. "

49.- " Montre dans ta vie que sur la terre on ne se repose pas. "

50.- Mi-Carême. - Pendant le défilé je suis entrée dans une église pour Le consoler. A ma surprise, dans les nefs vides, les orgues jouaient. Un artiste avait sans doute profité de cette solitude pour étudier. C'était comme une solennité ineffable. Il m'a dit simplement : "Je t'attendais. "

51.- " Vois en Moi les autres. Cela t'aidera à être plus humble. "

52.- 9 mars. - Je pensais partir à l’Élévation. " Ne t'en vas pas si vite (tendrement).
" Je ne pourrais pas te donner toutes les Grâces... "


53.- 16 mars. A Notre Dame. -" Sois tendre .
" Dans ta tendresse, fais le premier pas vers ton prochain. "

Le soir au salut.... Il m'a répété : " Fais le premier pas ! "

54.- " Et quand ce que tu écris ne ferait réfléchir qu'une âme !..."

55.- " Dans le train. - "Ne dis pas : "Gloire au Père, au Fils ", d'une manière si vague, mais souhaite cette gloire, 
dans tel ou tel de tes actes."


56.- " 18 mars.- Dans le Puy-de-Dôme, je portais péniblement mes paquets après une nuit bousculée dans le train, 
et je disais dans les escaliers du souterrain : "Je porte ma croix avec Toi, mais pour Toi, quelqu'un est venu T'aider. "
Et aussitôt derrière moi, un monsieur m'a délivrée d'une valise.

57.- Hier chez le dentiste.- Il m'a dit : " J'ai tant souffert pour toi ! Tu ne peut pas supporter ça ?..."

58.- 20 mars. Dans la Lozère. - "Sois aimable, bonne, au-delà de tes habitudes.
L’Épouse ressemble à l’Époux..
" Ecoute-les parler. Cela leur fait du bien de parler et d'être écoutées. "


59.- Assise.- A un bénédicité où j'étais fort distraite. Il m'a dit : " Tu crois que c'est petit ? Pour Moi, c'est grand. "

60.- Rome. Pâques. Eglise de la Minerva. - Je Le remerciais de ses souffrances.
Lui : " Jamais tu ne mettras dans ta reconnaissance autant d'amour et de joie 
que J'ai mis d'Amour et de Joie à souffrir pour vous sauver. "


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Dim 31 Mai 2015, 15:53


61.- Taormina. Sicile. - je regardais les femmes qui ont des maris pour se débrouiller dans les petites difficultés des voyages.
Il m'a dit : "Puisque je suis là !"

62.- 30 mars. Palerme.- "Ecoute et je te parlerai. Veux-tu être ma confidente ?"

63.- Montreale de Palerme. - "Je suis plus en toi que toi-même."

64. Dans le car de Kerouan à Sousse. - "Tu te rappelles, quand tu étais petite, Je t'avais dit : "Raconte-Moi ce que tu as fait aujourd'hui."
Mais tu n'avais pas cru que c'était Ma Voix."


65.- 8 avril. Sousse. -"Rends-le bien pour le mal. N'en perds pas une seule occasion."

66.- 9 avril. Tunis. - "Je serais ton sourire d'aujourd'hui."

67.- Tunis. A l'église du Sacré Coeur. - " Pourquoi les hommes ne veulent-ils pas croire à Mon Amour ?
"Est-ce que j'ai été méchant ?"
"Est-ce que Je me suis vengé quand J'étais sur la terre ?"
"N'ai-je pas été toute indulgence ? Tout pardon ?
"Pourquoi les hommes ne veulent-ils pas croire à Mon Amour ?"


68.- "Ne crois pas qu'un saint ait été à tout moment un saint...
"Mais il y a ma Grâce."


69.- Oran. Dans ma cellule sous l'escalier. - "vise à la Perfection. Mais à la Perfection de ta "nature"."
Il me fit entendre que la perfection d'une âme n'est pas le même travail que celle d'une autre.
"et tu me feras plaisir."

70.- A la Chapelle. - " J'espère que tu n'as pas peur de Moi ?
"Tes péchés" Je m'en charge."


71.- 16 avril. Alger. - A l'Eglise Saint Augustin où j'ai pu communier en descendant du train : 
"Abrège ton action de grâces par esprit de charité".
Et en sortant j'ai trouvé sur la place les religieuses qui ne m'avaient pas vue à la gare et me cherchaient, inquiètes.

72.- Alger. - " Fais attention à ne pas parler du mal. Il y a toujours un peu de Bien, 
ne serait-ce qu'en germe, dans chaque âme."
"Prends des autres le même soin délicat que Je prends de toi."


73.- 18 avril. Salle d'un théâtre. - "Pourquoi Me parles-tu comme si j'étais très loin ?"
"Je suis tout près...dans ton coeur."


74.- 23 avril. Alger. - "Ne te lasse pas de Moi. Je ne Me lasse pas de toi."

75.- "Quand Je ne te parle pas, c'est que c'est pour toi le moment de l'action.
"Parles aux autres comme tu penses que Je te parlerais.
"Je t'aiderais"


76.-25 avril. Port-Vendres.- Dans un café non loin du débarcadère : "Si en te réconfortant, 
tu pensais à soulager Mes Lèvres desséchées, quelle somme de joies tu Me donnerais... 
Mais cela n'est pas demandé à tous."


77.- 30 avril. Dans le train de retour.- "Quand un objet a besoin de réparations, 
on le confie entre les mains de l'ouvrier.
"Mets donc ton âme, silencieuse et immobile, sous Mon Regard.
"Je répare".


78.- A la campagne.- Tandis que je plantais des géraniums sur la terrasse et que j'enguirlandais les arceaux : 
" A nous deux, nous ferons de belles choses ! 
J'ai voulu faire de l'homme Mon Collaborateur, afin de resserrer notre union.
"L'Amour tend à l'union."


79.- Dans le train. - "Laisser les amour pour l'Amour."

80.- Comme je repartais. - "Prends Mon Evangile. Aie-le toujours avec toi. Tu me feras plaisir."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Lun 01 Juin 2015, 10:34


81.- 5 mai. En wagon. - " Tu vois la différence qu'il y a entre le souvenir d'une phrase que tu aurais lue et "Ma Parole"."

82.- Chapelle Sainte Anne. - "Pourquoi ne Me reconnais-tu pas dans ton prochain ?"

83.- Au catéchisme à la campagne. - "Sois-leur plus tendre. Les enfants ont besoin de tendresse."

84.- 12 mai. - "Je cherche des souffrances qui veuillent bien s'unir aux Miennes."

85.- 14 mai. Passant en gare de Vannes. - " Tu n'es qu'un tissu de Miséricordes."

86.- 19 mai. Paris. Dans le métro. - " Je suis l'Hostie.
" Tu es l'ostensoir. Les rayons d'or sont mes Grâces à travers toi."


87.- 20 mai. Montmartre. - Comme je pensais au recueillement. Il m'a dit :
"L' Epoux ne cherche pas à s'approcher de l'épouse tandis qu'elle se tient aux distractions de la fenêtre... 
Il attend qu'elle se dirige au fond de la chambre des secrets."


88.- En mai. A la campagne. - Après la Communion. Moi : " Seigneur supplée à mes insuffisances."
" Lui : "Je suis là pour cela."

89.- Devant des roses fanées. - "Je ne passe pas. Je ne trompe pas." 

90.- 28 mai. - Je pensai à sa fête-Dieu et Il m'a dit : "Quand j'aurai toutes les préférences.
" Toutes les préférences de toutes les âmes, ce sera vraiment ma Fête-Dieu."


91.- " Ne crains pas de jouir de Moi.
"Tu vois, ce petit insecte qui monte tout droit dans le ciel ? Fais comme lui.
Apprends à regarder, tu apprendras à me voir, Moi le Créateur."


92.- "Sais-tu ce qu'est la bonté ? La Bonté, c'est ma mère."

93.- 30 mai. Fête-Dieu. - Après la Communion : "Je n'ai rien laissé de moi au Ciel.
Je me donne à toi tout entier : donne-toi à Moi tout entière."


94.- 31 mai. En Seine-et-Oise. - "Quand tu es à l'Eglise, débarrasse-toi de toute pensée, de tout souci du jour.
Débarrasse-t'en comme d'un vêtement. Et sois toute à Moi."


95.- Dans un wagon. - J'ai eu la tentation d'être pointue avec une voyageuse pointue.
"Il" m'a dit doucement : " Plus on est chrétienne, c'est à dire Mienne, plus on est aimable :
sois aimable entre toutes les femmes."


96.- 4 juin. Fête du Sacré Coeur. Dans une gare. - "Aujourd'hui, Je prends pour moi, chacun de tes sourires."
Alors j'ai résolu de sourire à tout et tous.

97.- 8 juin. A la campagne. - " Ne t'arrête pas aux petits détails de la vie. Pense uniquement à l'amour : 
Celui que tu reçois de Moi. Celui que tu me donnes."


98.- "Pense charitablement.
"Les pensées engendrent les paroles."


99.- Juin à la campagne. - "Je ne te demande pas la Perfection - ce serait difficile pour toi
- mais l'Esprit de perfection.
"Aie toujours la volonté de faire très bien, et cela avec grand amour."


100.- Devant les roses qui grimpent jusqu'au sommet du gros cerisier. Il m'a dit :
"Ton père t'avait offert une petite rose bengale du pré et tu en avais été touchée vivement.
"Moi, j'ai fait éclore pour toi tous tes ravissants parterres. Aime-M'en davantage !"


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mar 02 Juin 2015, 11:15


101.- 11 juin. - Pendant une souffrance, j'ai entendu : 
"Maintenant, c'est toi qui offres."

102.- Sur la route. - "Je ne vous demande pas d'être des anges.
"Je vous demande d'être saints selon votre nature."


103.- 12 juin. - "Partage ta journée en trois phases :
"Le matin à ton réveil, donne au Père Créateur qui t'offre son fils en nourriture.
"Après la messe : donne au Fils qui est en toi.
"Endors-toi dans le Saint-Esprit qui est l'Amour."


104.- Dans la rue. - "Toi si comblée, sois la plus petite."

105.- "La musique enlève bien l'homme au-dessus de ce monde. 
Pourquoi t'étonnerais-tu que Ma Contemplation puisse donner l'Extase ?


106.- " Considère toute chose en vue de l’Éternité."

107.- Moi : Comment peux-Tu donner tant d'Amour à moi, si misérable !" Lui : "A cause de ma Miséricorde."

108.- Pendant que je récitais les Pater Ave après la prière "O bon et très doux Jésus" : 
"Est-ce que ton coeur peux rester fermé devant Mes Plaies ouvertes ?"

109.- Dans la rue. - "Ecoute-Moi bien : Il n'y a pas que par paroles qu'on peut faire du bien :
un regard pénètre dans une âme et la touche."


110.- "Pour te faire toute pette, ne diminue pas tes dons, pense seulement que tous viennent de Moi."

111.- 17 juin . - "Tout dans la nature n'est qu"images et emblèmes.
N'as-tu pas senti que l'Aimant est l'image de Mon Amour ?"


112.- "Pour entendre, il faut écouter. Ecoute."

113..- "Dans mon Amour, tu n'exagères, tu n'exagéreras jamais."

114.- "Reçois en souriant les petites épreuves de chaque jour, 
tu panses Mes Blessures."


115.- "C'est parce que tu es plus petite et plus misérable que Je t'ai choisie."

116.- "Comme J'ai bien gagné le Pain de Mes Enfants !" (L'Eucharistie veille de la Passion:)
"Tu peux manger ce Pain. Il m'a coûté cher. Mais Je suis heureux de te l'offrir..."

117.- Dans la maison vide. - "Mais nous sommes Ensemble."

118.- "Qui t'a aimée comme Je t'ai aimée ! Crois-tu cela, au moins ?"

119.- "Souffre dans ta chair en union à Moi, 
comme si J''avais été moqué et flagellé ce matin."


120.- 24 juin. - "Sois contente quand tu peux M'offrir une petite souffrance, à Moi, le souffrant."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mer 03 Juin 2015, 13:15


121.- 26 juin. - "C'est parce que Je suis Dieu que tu crois que je n'ai pas besoin de tendresse ?"

122.- "Crois-tu que Je reste dans le silence avec ceux qui cherchent à causer avec Moi ?
"cause avec Moi !"


123.- "Je t'envoies ces petites grâces pour que tu te rapproches de Moi.
C'est comme un cordon de sonnette que Je tirerais devant ta maison."


124.- Un petit poupon gazouillait dans sa voiture pendant que les parents 
étaient au guichet de la poste. Il m'a dit : 
"Ton Amour, ce n'est qu'un balbutiement de petit enfant."


125.- 27 juin.- "Que ta vie soit un constant recueillement, 
une incessante conversation avec ton Seigneur."


126.- "Moi: "Donne-moi les moyens de me faire sainte ! " Lui : "Tu les a."

127.- "Je t'ai priée de t'éveiller, entre les bras du Père, 
parce que chacun de tes matins est une nouvelle création."


128.- 28 juin. - "Respecte bien la piété des autres. 
Chacun a sa manière pour venir à Moi".


129.- "Je t'ai priée de t'endormir dans l'Esprit Saint, 
parce que votre dernier soupir doit être dans l'Amour."


130.- 29 juin. - Tandis que je mettais de l'ordre, je Lui disais : 
"Seigneur, Vous ne me parlez pas !" Il m'a répondu doucement :
"Quand tu es occupée, j'ai comme peur de te déranger."

131.- "Il y a bien des manières de me parler : 
Pour toi, sers-toi de ton coeur."


132.- 30 juin. - "Tu me sens plus ou moins mais je ne change pas."

133.- "Offre-Moi souvent, tous les jours, ta mort, 
comme tous les jours J'offre la mienne à Mon Père" 
(à la messe).

134.- "Est-ce que je te donne des marguerites salies 
ou des roses en mauvais état ? Toi que tes actions soient fraîches
d'enthousiasme, d'amour, et offre-les-Moi."


135.- "Tu vois, cet employé-encaisseur t'a dit qu'autrefois tu lui avais donné
un petit crayon et tu l'avais oublié :
"Que de petites choses tu M'as aussi offertes dont tu ne te souviens pas.
"Je te dis cela pour t'encourager."


136.- Moi : " Est-ce que je vais savoir mourir ? Apprends-moi à Mourir !"
Il m'a répondu comme souriant : "Fais souvent des répétitions générales."

137.- Dans le tram. - Je Lui disais : "Embrasez, s'il Vous plaît, d'amour tous ceux
qui sont dans ce tramway." Il m'a répondu tristement : "Il ne veulent pas"

138- "Que ce ne soit pas une fatigue de prier. 
Pourquoi te donnes-tu tant de mal ? 
Que ce soit tout simple, tout bon, une causerie de famille."


139.- 1er juillet. Pendant la communion.
- "Si tu pouvais voir Ma splendeur en ce moment."

140.- "Donne-Moi de la souffrance, on
ne peut M'en donner au Ciel.
" Donne-M'en !"

Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Jeu 04 Juin 2015, 17:08


141.-"Ma Miséricorde et ta petitesse."

142.- "Mets ton coeur sur mon Coeur. Aspire. Bois Ma Souffrance.
"Purifiez-vous."


143.- 3 juillet. Dans le train. - "Prends tout de Moi et mange."

144.- 4 juillet. - "Maintenant que tu M'as offert tes souffrances, considère les Miennes."

145.- 5 juillet.- "Ta vie est si entrecoupée, cela t'est facile de faire ton examen de conscience
sur ce qui fut fait en chaque lieu : le Bien ? L'Amour de Moi ?"


146.- "A quiconque chercherait à M'entendre, Je parlerais.
"A quiconque Me désirerait, je viendrais."


147.- 10 juillet. A Saint-Pierre. - Comme je montais à la Chapelle au troisième étage, je pensais : 
" Je vais Le trouver dans sa chambre." Il m'a dit : " Ma chambre est ta chambre.
Ce qui est à Moi est à toi."
 Et Il m'a fait sentir mon néant, 
que c'est l’excès de Sa Miséricorde humaine et divine qui le porte à ces exquises délicatesses.

148.- Je Lui ai dit : "Comment pouvez-Vous aimer une créature aussi vile !"
Il m'a répondu : "Je ne peux pas faire autrement."

149.- "Ne vise pas à dire exactement tant de paroles de prières : 
aime-Moi tout simplement.
"Un regard intérieur.
"Un sourire d'amie tendre."


150.- 12 juillet. - "Ta conversation avec Moi ? Des petits mots courts, 
tu comprends ? Sans efforts. Moins il y a d'effort, plus il y a d'Amour."


151.- 18 juillet. - "Donne-toi à Moi, comme Je me donne à toi."
"Si tu te retiens à toi-même, notre union n'est pas complète.
"Donne-toi à Moi comme Je Me donne à toi."


152.- "Tes succès ? Ta gaieté ? Ton charme ? Rapporte -Moi tout.
"C'est Moi qui te l'ai donné."


153.- 10 juillet. - J'avais été sur la terrasse pour m'occuper des fleurs
avant de faire oraison. Comme je prolongeais. Il m'a dit : 
"Quand est-ce que ce sera Mon Tour ?"

154.- 22 juillet. - Descendant d'une gare. "Exerce-toi à t'adresser à
ton prochain dans l'attitude d'une inférieure."


155.-A l'arrêt d'un train. - "Quant ta vie s'arrêtera, que ce soit par un cri d'amour !"

156.- "Tu vois cette petite fille ? Elle regarde son père en souriant. 
Elle ne lui parle pas. Mais combien le père est heureux de ce sourire !"


157.- Gare Paray-le-Monial. - Comme je pensais que ce n'était pas 
le plus beau paysage de France pour recevoir le Sacré Coeur, 
Il m'a dit : "Ce n'était pas le pays qui M'attirait,
mais l'âme si humble de Marguerite-Marie."


158.- "Quand tu parles ou même que tu penses avec hauteur, 
cela provient de ta bassesse. 
"Quand tu te montres la servante des autres, cela te grandit."


159.- 26 juillet. Dans le Midi. - "Regarde la feuille de l'arbre, si verte et si large :
si elle ne tenait pas sa tige à la branche qui est reliée au tronc,
que serait-elle ?"


160.- 28 juillet. - "A peine as-tu coupé toute les roses fanées 
que le rosier donne de nouvelles roses : C'est un incessant mouvement
en avant, fleurs ou fruits. Imite ton Créateur."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Ven 05 Juin 2015, 10:24


161.- "Plus tu te donneras aux autres, plus Je me donnerai à toi."

162.- "30 juillet. Distraite après la communion. - "Quand on possède dans son salon quelqu'un de très aimé,
on ne se met pas à la fenêtre pour regarder, les passants."


163.- Dans les marais salants. - "Tu vois, il y a du sel sur tes lèvres 
et cependant tu as simplement traversé l'atmosphère des marais :
"Quand tu Me reçois le matin, il demeure de Moi en toi toute la journée."


164.- 4 août. Attendant le car sous les arbres. -" Vois comme l'année s'avance
imperceptiblement écoulant ses saisons.
"Il en est de même de l'avancement spirituel : aie la patience de tes lenteurs."


165.- 9 août. Le Havre. - Il m'a fait remarquer dans le Credo "passus" a souffert , 
est tout près de "est né" parce qu'il a souffert toute sa vie."

166.- 10 août. Lyon. - "Pour être sainte, il faut " d'abord" vouloir être sainte. 
Vous ne naissez que pour la sainteté."


167.- 12 août. Dans l'Ardèche. - Moi : "Comment pouvez-vous descendre 
dans ce peu de vin du calice !"
" Avec tant de joie !"


168.- 16 août. La Salette. - "Pénétre-Toi bien de ton néant.
Porte tes qualités et tes dons comme des joyaux offerts par ton Roi-Époux."
 

169.- 20 août. Dans le train. - " Avec ce que je te mets dans ta main, donne aux autres."

170.- 21 août. - "Quand tu prends le temps de t'arrêter devant Moi. 
Tu te livres et je peux te parler. 
"Prends ce temps."


171.- 25 août. Sur la terrasse. - "Tu doutes que c'est Moi ? Fais comme si c'était vrai."

172.- "Calomniée ? Il faut bien que tu le sois comme ton Epoux."

173.- 26 août. Après la communion. - "C'est parce que je suis Dieu 
que je n'aurais pas le droit de parler à Mes créatures ?"
 (Je doutais.)

174.- 30 août. - "Je donnais l'hospitalité à des domestiques. - 
"Comme tu vas être bien humiliée de les servir."
"Mais...C'est Moi que tu sers."


175.- 31 août. - "Plus tu donneras de lumière, plus tu en garderas..."

176.- 1er septembre. - " Tu entends ces petits chardonnerets dans les arbres ?
Ils causent à voix basse et sans interruption.
"Bruits d'oiseaux.
"Cause avec Moi à voix basse et sans interruption.
"Bruits d'âmes."


177.- " Prends le sang qui coule des épines, laves-en le monde.
"Ecoute, tu entendras."


178.- "Que te reste-t-il à faire sur la terre sinon à aimer ton prochain pour moi ?"

179.- "Va au-delà de toi"

180.- "Sois la plus humble, la plus simple."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Sam 06 Juin 2015, 10:18


181.- 2 septembre. - "L'amour d'hier te donne plus d'amour pour aujourd'hui 
et l'amour d’aujourd’hui en prépare d'avantage pour demain."


182.- 3 septembre. - "Et tous mes défauts ?" Lui : "Viens quand même.
"Viens toujours !
"Crois en Moi.
"Crois en la force de Mon Coeur."


183.- 1er vendredi de septembre. - "Ne parle pas sans sourire."

184.- 4 septembre. - "Mets-toi devant Moi comme une terre altérée de rosée.
"Mais il n'y a pas tous les jours de la rosée."


185.- "Attends Mon bon plaisir."

186.- "Est-ce que c'est très difficile ce que Je te demande ?
"Unir tes actions aux Miennes ?"


187. "Sème en toi des conversions."

188. "1938. - "Dis-moi bonjour à chaque réveil. Comme si tu entrais au ciel."

189.- Comme j'allais m'endormir. - " Dis le Pater. Tu l'as déjà dit, mais il y a tant de façon de le dire !"

190.- Après la communion. - "Quitte tes petits soucis. Entre dans les Miens : 
la perte des âmes."


191.- Comme j'étais peu contente de moi et gênée devant Lui.
"Est-ce que je ne suis pas plus grand que tes manquements ?
"Est-ce que Je ne suis pas plus grand que ton pauvre être ?
"Donne-Moi tout.
"Je répare quand on me demande de réparer."


192.- 23 juin. - Comme un accent de détresse : "Il ne faut pas me laisser seul !.."

193.- Je le remerciais de toutes Ses hosties depuis ma première hostie.
"Tu les as toujours : une hostie reçue est éternellement donnée .
C'est ce qui fait le trésor des élus."


194.- "Je suis éternellement mourant de soif de votre salut.
"Désaltère."


195.- Pendant la procession du T.-S.-Sacrement, je Lui demandais ceci, cela.
" Tu me permets de te choisir Moi-Même la vie qu'il te faut ?
"Ne vois-tu pas que, déjà, Je te l'ai faite sur mesure ?"


196.- Contre les distractions après la communion.
-
"Pour que Je parle dans ta maison, il faut que tu sois là..."

197.- 20 juin.- "Ne sois pas aimable par amour de l'amabilité.
"Sois aimable pour Me faire plaisir."


198.- 27 septembre.- "Si tu remplaçais tes pensées soucieuses par 
des pensées de tendresse envers Moi, Ne crois-tu pas 
que ce serait plus utile et que tu serais plus heureuse ?"


199.- "Avec les autres, tu peux parler en pensant à autre chose, 
avec Moi, il ne faut pas !"


200.- "Mais tu n'aurais aucun mérite à M'aimer si tu me voyais..."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Dim 07 Juin 2015, 14:45


201.- Je disais, après avoir lu dans des révélations de C. Emmerich 
qu'Il était tombé 7 fois sur le Chemin du Calvaire :
"Pourquoi ne nous as-Tu pas tout dit dans Ton Évangile ?"
"On ne m'aurait pas aimé davantage..."

202.- "Mes intimes sur la terre seront Mes plus intimes au Ciel."

203.- Dans la Lozère.- Au grand Hôtel, je pensais aux laveuses de vaisselle :
"N'as-tu pas compris que n'importe quelle action peut-être faite pour Moi ?
"Je ne donne pas aux choses la différence que vous leur donnez.
"Je ne vois les degrés que dans l'Amour."


204.- Lyon.- "A chaque minute tu peux sauver des milliers d'âmes."
Pense. Demande. Aime."


205.- Je te recommande le moment présent, le devoir d'état."

206.- Marseille. - "Efface-toi toi-même dans ta pensée."

207.- 23 novembre. Calvi, Corse. - "Je serai pour toi ce que tu désireras que je sois."

208.- Bastia. - "Quand tu pries, regarde-moi dans telle ou telle souffrance
dans tel ou tel lieu, "cela donnera plus de force à ta prière."


209.- 5 décembre. Au retour. - "Aucun crime ne dépasse l'Amour.
L'Amour est plus grand que vos fautes"


210.- Ajaccio. Sur la montagne de Solaria. - "Si tu avais donné un signe à une amie,
tu aimerais le voir souvent ? Moi, Je vous ai donné le signe de la Croix.
Fais-le fréquemment comme un trait d'amour et d'union.
"Jusqu'à quand auras-tu comme des distances avec Moi."


211.- "L'Amour, c'est toute absence de séparation."

212.- 12 décembre. Sartène. Des enfants dissipés disaient le chapelet.
- "Comme on me le défigure mon Pater !"

213.- Bastia. A la messe pendant le Pater.
- "Seigneur quand Vous parliez sur la Croix en souffrant tellement, 
comment est-ce que ces minutes n'ont pas sauvé tous les pécheurs de la terre ?"
"J'ai ouvert le Ciel à tous, mais chacun est libre.
"C'est vous , Mes Frères qui devez compléter le salut des hommes,
en Me le demandant, en souffrant pour eux."


214.- 1939. - "Pourquoi Me quittes-tu ? Moi, Je ne te quitte pas."

215.- "Quand le Prêtre ferme la petite porte du tabernacle, 
demande-Moi d'être enfermée dans Mon Coeur.
"Profites de tout pour causer avec Moi, comme si sur la terre
il n'y avait que toi et Moi."


216.-"Un acte de bonté, c'est un pas de ressemblance."

217.- Dans une gare, la nuit, je regardais les maisons sombres. - "Tous
dorment. Laisse-Moi Me réfugier dans ton coeur."


218.- 28 mars. - "Toi qui as voyagé, tu as vu que la terre est un peu grande.
"Demande-Moi la conversion de ces peuples.
"Et quand même la terre serait plus vaste, Ma Miséricorde a-t-elle des limites ?"


219.- Avril. Sfax. - Je pensais : "Peut-être je ne reviendrai jamais ici ?"
"Qu'importe Moi je te mène."

220.- 20 avril. - "Regarde souvent le ciel. Cela t'aidera à la désirer."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Lun 08 Juin 2015, 14:42


221.- Lyon. - "Es-tu capable de monter cette rue sans regarder 
les passants pour me faire plaisir ?"


222.- Après la communion. - " Tu vois comme tu entres dans les distractions
Quand tu quittes le moment présent.
"Je te recommande encore le moment présent.
"Imagine une vie où tous les moments présents auraient été vécus pour la Gloire de Dieu !"


223.- A la campagne. - "Honore, salue les Anges de la terrasse.
"Ils sont là puisque tu les as invités."

Et je me suis souvenue qu'avant de partir J'avais dit aux Anges :
"Venez vous asseoir sur ces bancs et louez Dieu pour tant de merveilleux horizons."
"Honore les Anges de ta maison. Ah ! si vous croyiez, 
vous vivriez davantage avec les Invisibles qu'avec les visibles."


224.- Pendant une bénédiction de prêtre.
- "C'est lui qui fait le signe. C'est Moi qui te bénis."

225.- 18 mai. - Je pensais aux quarante martyrs étendus sur la glace. 
Lui, comme souriant : "Cela t'étonne que l'on M'aime ?"

226.- 26 mai, 5 h. 30. - " Dès ton réveil demande-Moi des âmes. Réclame-Moi des pécheurs.
"Tu me ferais tant plaisir..., tu ne peux pas savoir.
"Je suis mort pour eux.
"Je suis mort sans être malade, mais plein de vie.
"Je suis mort à force d'avoir été frappé.
"Si tu m'aides pas aujourd'hui, Je ne pourrai pas sauver 
telle ou telle âme, 
"Et tu sais si je les aime !
"Sauve-les comme si c'était Moi que tu sauvais..."


227.- "Bien sûr ! Tout ce que Je dis à une âme, c'est
pour toutes les âmes. 
" Toutes sont mes préférées...
" Ah si l'on savait Mon Amour pour chacune...
"Crois en cette Amour. Exploite-Le."


228.- "Confiance envers les Saints et les Anges. Quand on est petit enfant, 
on se trouve dans les bras de tout le monde.
On se laisse chérir et c'est tout naturel."


229.- 1er juin. Dans l'Ain. "Écris. Je voudrais qu'on n'eût plus peur de Moi,
" Qu'on regardât Mon Coeur plein d'Amour,
"Qu'on parlât avec Moi comme avec un Frère chéri.
"Pour certains, Je suis un inconnu.
"Pour d'autres,
" un étranger, un Maître sévère, un demandeur de comptes.
"Peu viennent à Moi comme à une famille aimée.
"Et mon Amour et là qui attend.
"Toi, dis-leur de venir, d'entrer, de se livrer tels qu'ils sont à l'Amour.
"Tels qu'ils sont.
"Je les réparerai. Je les changerai.
"Ils auront une joie qu'ils ne connaissent pas.
"Moi seul la donne.
"Mais qu'ils viennent..."

(Voix pleine d'un grand désir.)

230.- 3 juin. Dans l'Ain. - "Quand tu demandes, crois que Je suis assez
bon pour t'exaucer, sinon tu Me prives de te donner..."


231.- Moi : "Aujourd'hui, c'est la Fête-Dieu, que faut-il Te donner ?"
"La fidélité aux petites choses."

232.- "Sois crucifié avec Moi.
"Etre crucifié c'est être étiré contre sa nature.
"Contre ses désirs,
"contre l'amour de soi,
"dans la pauvreté,
"dans l'obscurité,
"dans l'obéissance au Père .
"Rappelle-toi que le Crucifiement est le prélude de la Résurrection, 
c'est à dire de toutes joies."


233. 16 juin. Je pensais à ceux qui m'avaient aimée 
avec tant de bonté. - "Mais ceux-là te quittaient quelquefois.
" Moi je ne te quitte pas.
"Tu es toujours dans Ma Pensée."


234.- "Sais-tu ce que c'est que l'Amour d'un Homme-Dieu qui appelle ?
"Qui appelle votre amour ?
"Et qui n'entend comme réponse que le rire qui insulte..."


235.- 22 juin. A la campagne.- "Sois bien simple avec Moi.
"Que fait-on le matin et le soir en famille ?
"On se donne le baiser de l'affection et c'est tout naturel
"Et parfois, dans la journée sur un mot 
ou à cause d'un don, on se regarde...
"On se regarde avec amour.
"On a des élans de tendresse.
"Combien c'est doux et réconfortant...
"Ah ! si l'on me permettait d'être un peu de la famille !..."


236.- 26 juin. - "C'est dans l'essence même de ton être que je veux habiter.
"Je te ferai vivre.
"La vie c'est Moi...
"N'aie d'autre volonté que la Mienne.
"C'est celle de mon Père.
"Tu en seras récompensée au dernier jour."


237.- A la messe, au Pater. - "J'ai réuni les mots du Pater,
pour que vous vouliez bien les dire."


238.- 10 juillet. - "Quelle est ta divinité ?
"Est-ce toi ou est-ce Moi ?
"Alors pourquoi ne penses-tu pas davantage à Moi qu'à toi ?"


239.- 17 juillet. -"C'est donc si difficile de parler avec Moi ?
"Tout ce qui t'intéresse, tout ce qui fait ta vie, dis-le Moi.
"Je t'écouterai avec tant de joie.
"Tant d'attention...Si tu savais...Dis-leur d'être avec Moi 
comme avec l'intime ami qui sait le secret."


240.- 18 juillet.- "Remercie Dieu de ce jour qui commence.
"Tu peux gagner tant de mérites,
"tant de gloire...
"en un jour...
"Je te permet de Me servir, de M'aimer.
"Servir Dieu !
"Si tu songeais à cet honneur, à ce bonheur...
"Ah ! si un seul jour pouvait être accordé à un damné...
"Imagine l'emploi qu'il en ferait !
"Cause bien avec Moi, ma petite fille."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mar 09 Juin 2015, 10:53


241.- 19 juillet. Après la communion. - "Je me suis livré aux hommes qui ont fait de moi ce qu'ils ont voulu.
"J'ai fait cela par Amour.
"Maintenant,
"Je me livre dans l'Eucharistie.
"Encore des hommes qui ont fait de Moi ce qu'ils veulent... 
"Je fais cela par Amour.
"Jusqu'à la fin.
"Jusqu'à la fin des temps."


242.- 26 juillet. Dans le jardin.- "Ce n'est pas à cause de ce que tu me dis
que J'aime t'entendre,
"C'est simplement par ce fait que tu me parles.
"Mon désir d'intimité est ainsi satisfait et Je te regarde avec
l'Amour d'un sauveur.
"Ta reconnaissance, tes hommages, bien sûr Je les aime !
"Mais c'est surtout le coeur à coeur que Je cherche en vous.
"Les épanchements du Préféré."


243.- "Surveille bien les pensées de ton coeur.
"Ce que nous avons dans le coeur est vite dit sur les lèvres."


244.- 31 juillet. Après la communion.-
"Vis tout droit pour Moi.
"Quand tu parles, que l'on voie bien qu'en toi il n'est
que question de Moi.
"Ne crains pas de Me nommer dans la conversation.
"Tous, sans le savoir, ont besoin de Moi.
"Et le Nom de Dieu peut éveiller le Bien dans les âmes.
"Tu en prendras l'habitude. Je t'aiderai.
"On viendra à toi pour entendre parler de Moi.
"Pourquoi craindrais-tu ? Puisque Je prendrai la grosse part de ton travail ?
C'est mon bonheur de vous aider. Appelez-Moi à votre recours, mes âmes aimées.
"Vous avez la liberté de Me vouloir ou de ne pas me vouloir
Et Je suis là,
"le coeur battant, attendant votre décision.
"Mon coeur anxieux du désir de votre choix...
"Aimes semer Mon Nom dans les mots que tu prononces,
"comme une réparation tendre pour la douleur que Me causent
ceux qui veulent m'effacer de partout,
"Même de l'âme des petits enfants.
"Sème Mon Nom.
"Je ferai grandir."


245.- 8 août. Après la communion, pensant que j'avais un
déjeuner chez moi. - "Tu n'as pas besoin de me quitter 
pour recevoir tes invités.
"Moi aussi, Je sais recevoir et accueillir.
"Quand J'étais sur terre, J'accueillais beaucoup d'nconnus.
"J'y mettais de l'affectueux intérêt : ces étrangers
s'en allaient si heureux... 
"Fais-Moi l'honneur de me gardder près de toi
"en toi, quand tu reçois.
"Qu'il n'y ait dans ta vie aucun moment 
où Je sois 
"de trop
"Tu comprends, Mon Amie ?
"

246.- Je montais le vieil escalier et à chaque marche :
"Dis-Moi que de toute ta vie c'est maintenant ta
plus grande foi, c'est en ce moment 
"ta plus grande espérance,
"ton plus grand Amour.
"Croître d'instant en instant
"et Me le dire."


247.- Devant l'Image de la Sainte Face. - "Mon Amie, M'aimes-tu
plus que les autres ?"


248.- 9 août. - " Approche-toi encore plus de Moi,
"approche étroitement de ton devoir :
"des petits instants qui n'ont l'air de rien
"Mais qui sont à Moi si tu me les donnes.
"Je ferai collection de ces petits instant tous donnés 
à Moi pour en faire de l’Éternité à "toi"."


249.- 13 août. Annonnay. - " je veux être Ton Unique,
"Ton unique souci,
"Ton unique pensée.
"Rien.
"Personne.
"Moi .


250.- 16 août. - "Crois-tu les actions les plus ordinaires
faites dans l'intention de sauver les âmes
sauvent les âmes.
"Crois le bien.
" Il faut le croire parce que cela honore ma puissance
"et Ma Bonté."


251.- Lyon. Dans un bar rempli de foule. - "Dis-moi
ici un Pater Noster.
" Ce sera le seul qui M'y sera dit d'ici combien de temps !"

252.- Dans une église près de la gare. - "Raconte-Moi ce qui 
t'a intéressée ou ce qui t'aurait peinée.
"On croit qu'il faut Me parler dans un langage spécial,
"c'est pourquoi on s'abstient.
"Mais si l'on savait combien J'aimerais qu'on vint à Moi simplement
"et avec un peu d'affection !..
"O vous, qui êtes mes amis plus délicats,
venez apaiser Ma Faim de vous."


253.- 13 septembre. Après des visites qui m'avaient 
retenue tout un jour. - "Ne retourne pas au monde,
"Si tu revenais mondaine. Je n'aurai plus ta pensée
."

254.- 14 septembre. - Comme je me sentais intimidée de passer 
le matin avec le Père :
"Tout ce qu'a accompli le Fils a été voulu par le Père.
"Qui est l'ami du Fils est l'ami du Père.
"Qui aime le Fils
"aime aussi le Père."


255.- 15 septembre. Comme je priais. -"Si vous aviez la foi !
"Ce que vous obtenez en des années de prières, 
vous l'obtiendriez en une seule demande.
"Croyez donc que Je vous écoute,
"que je vous exauce toujours
"en une manière que vous ne savez pas, mais
qui est une réponse à votre prière."


256.- "N'aie que des bontés dans tes pensées : tes actes seront meilleurs."

257.- 10 octobre.- "Ne traîne pas ton passé constamment avec toi
s'il t'alourdit et t'empêche d'approcher quand tu viens à Moi,
"Mais jette -toi spontanément
"comme tu es
"dans mes bras pour y goûter la joie :
Est-ce que Je peux te demander autre chose ?"


258.- "Tu n'es pas surprise d'avoir chaque jour à 
enlever la poussière sur tes meubles :
"Ne sois pas étonnée d'avoir à enlever chaque jour
les poussières de ton âme.
"Aide-toi pour cela des indulgences.
"Il faut s'en servir.
"

259.- 18 octobre. - Je lisais dans Josefa Menendez :
"Si les âmes vivaient constamment unies à Moi, comme 
elles Me connaîtraient mieux."
 Moi : "Seigneur qu'est-ce que s'unir à Toi ?"
"C'est penser à Moi.
"C'est causer avec Moi comme avec son meilleur doux Ami.
"C'est chercher Mes Intérêts.
"C'est souffrir pour ma cause.
"C'est prendre le souci de Mon Règne.
"C'est se souvenir de mes souffrances.
"C'est laisser dériver son amour
"dans Mon Amour
"A chaque moment de la vie et c'est tout ce qui découle de cela."


260.- "Aime-Moi comme tu peux : Je parachève."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mer 10 Juin 2015, 10:42


261.- 19 octobre. - "Fais attention au Saint du jour.
"Il y a fête pour lui au Ciel.
"Il a des grâces à donner ce jour-là...Si on les
lui demande.
"Unis-toi aux fêtes du Ciel
"...en attendant."


262.- 28 octobre. Après la communion. - "Si à chacune de tes actions de grâces, 
tu demandais à Ma Mère de t'aider, J'y trouverais une grande joie !"


263.-Devant un ravissant lever de soleil sur l'eau, je chantais : 
"Qu'il est admirable le Nom du Seigneur !"
"N'est-ce pas que mes spectacles sont les plus beaux de la terre ?
"Je les fait pour vous.
"Ah si vous saviez seulement les regarder...
"M'en remercier...
"Y trouver Mon Amour. Toi , paie-Moi."


264.- 3 novembre. Devant le feu. - "Tu vois, rien ne brûle sans contact.
"Approche-toi de Moi.
"Unis-toi à Moi.
"Unir signifie : devenir un."


265.- 6 novembre. En ville. - Je passais devant une église.
"Pourquoi n'entres-tu pas me voir ?
"Et si j'avais quelque chose à te dire ?
"Tu ne passerais pas devant la maison du plus intime ami 
sans y entrer en courant de joie.
"Tu t'arrangerais même pour mettre sa demeure dans ton trajet.
"Cependant, cet intime ami ne t'attendrait pas 
avec autant de désir que ton Sauveur.
"Entre. Cela ne te retardera pas. Tu vois comme Je t'aime ?"


266.- "As-tu choisi 
"Est-ce Moi que tu veux ? Fais-tu de ta vie pour toi ?
"ou pour Moi ?
Le Père et Moi attendons vos réponses."


267.- 16 novembre. - "Craindre ? Bien sûr ; il faut craindre mes jugements.
"Craindre devant ma Loi.
"craindre devant la grandeur de ma Divinité.
"Mais il ne faut pas avoir peur de Moi dans ta vie.
"Je suis toute Bonté, tout Amour, toute Miséricorde.
"Approche de ton buisson : il brûle sans se consumer."


268.- 19 novembre, 5h. 30. Chemin de la Croix. - je disais :"Je crie si fort
Mon amour que vous n'entendrez pas les bruits de marteau."
"Que j'ai besoin d'être consolé !
"Condamné à mort...à cette mort...sais-tu ce que c'est ?
" - Je voudrais l'être, Seigneur, pour Vous en offrir l'émotion.
" - Alors, offre-Moi déjà ton acceptation à mourir
"pour obéir à la Loi divine.
"pour la glorification de Dieu,
"pour la diminution du mal sur la terre,
"pour l'exaltation de la Croix.
" Rappelle-toi : quand ma Croix a glissé dans son trou, 
le bruit du choc fut entendu dans les limbes
où tant d'âmes attendaient la venue du Sauveur.
"Elles tressaillirent de joie et d'espérance.
"Quand l'amour de la Croix entre, s'enfonce dans une âme,
Elle vit dans une joie que le monde que le monde ne Connaîtra pas.
" lui qui n'a que des plaisirs : mais la joie est à Moi"


269. - 3 décembre. - "Tu vois cette grosse porte en fer et en bois épais ?
"Comme elle est lourde !
"C'est une porte faite avec de la peur et de la méfiance
que l'âme pose devant elle.
"Comment pourrais-je entrer à cause de cette porte ?
O Vous, Mes Intimes ! ayez confiance dans ma richesse d'amour.
"Alors, je me précipitera avec la chose que vous désirez,
"car vous serez irrésistibles."


270.- Tandis que je cousais des chasubles.- "Là-bas au front, 
ou là-bas en Afrique, Je serai content d'avoir des ornements 
confectionnés par Ma petite fille.
"Tu sais comme un père et fier et heureux de ce que
lui offre le petit enfant ?
"Peut-être, ce n'est pas très bien fait...
"Cela pourrait être plus joli...mais le petit enfant a
travaillé de tout son coeur
"dans le but de faire plaisir à son cher père, alors...
"Est-ce que cela ne vaut pas mieux qu'une perfection
faite sans aucune affection ?
"Ah ! Votre tendresse...
"Comme Je la cherche en vous...
"En vos oeuvres !..."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Ven 12 Juin 2015, 09:07


271.- 22 décembre. - "Prie beaucoup pour les autres. Elargis tes demandes.
"Moi, Je me charge de toi : les gouvernants, les missions, les peuples.
"Mon Règne partout."


272.- 24 décembre. Au clair de la lune dans les avenues.- Joyeuse
de Noël dans quelques heures :
"Oh oui ! Réjouis toi ! Sais-tu ce qu'était la terre avant Ma venue ?
"Il y avait Dieu et il y avait les hommes.
"Maintenant Dieu est devenu l'un des hommes,
"l'un de vous...
"Quel Amour !
"Quelle union possible entre vous et Lui...
"Sens-tu bien la différence ?
"Remercie-Moi de toutes tes forces et sois Mienne
plus que jamais."


273.- 26 décembre. Après une réunion de jeunesse. - "Prends 
ton âme dans tes mains et regarde ta journée.
"Pèse l'amour que tu m'as donnée au cours des heures.
"Rappelle-toi : vous serez jugés sur l'Amour."


274.- Après la communion. - "Cherche à éviter les plus petites fautes.
"C'est là ton travail puisque tu es appelée à la sainteté.
"Et que la Sainteté est l'absence de toute souillure consentie.
"Travail d'Amour,
"d'Amour, tu comprends ?"


275.- Chemin de la Croix, 1ère station. - "Tu me condamnerais
à une certaine mort si, dans ton esprit, le fouillis des pensées
terrestres obscurcissait la pensée de Moi."


276.- 17 janvier 1940. - " Tu ne me sens pas toujours de la même manière,
"mais que l'obscurité ne t'empêche pas de marcher.
"Humilie-toi et marche fidèlement. Marche.
"Tu ne me vois pas. Tu ne me sens pas,
mais Je suis là tout Amour
"te tendant les bras.
"Rien ne Me distrait de vous sur la terre,
"les idées, les pensées des hommes sont courtes
et l'on Me juge ainsi... 
"Je suis l'Être stable, inchangeable.
"Je suis la Présence.
"Je suis le Regard.
"Je suis Celui qui contient tout.
"Je suis l'instant, comme je suis l’Éternité.
"Je suis la Richesse d'Amour.
"Je suis celui qui appelle afin que vous veniez
sans crainte vous jeter sur Mon Coeur.
"J'appelle.
"Toi, au moins, sois la réponse."


277.- 2 février, au matin. - "Rendre l'âme." C'est un mot juste.
Je vous l'avais donnée.
J'y avais apporté tant d'Amour...
"Il faut me la rendre avec toute l'affection, toute la tendresse
dont vous êtes capables, pour honorer Mon Amour premier.
"Quand je viendrai la cueillir, cette chère âme,
"Qu'elle me donne son brisement
"Comme un parfum."


278.- 4 février.- En pensée j'essayais de Le consoler 
quand Il était tellement défiguré par les coups et je me demandais :
"Est-ce que je L'aimerai autant glorifié ?" Il m'a répondu :
"N'as-tu pas le même Coeur quand tu as la robe des grandes fêtes ?"

279.- 18 février. - Chemin de la Croix, 2ème Station. - "Reçois ta Croix
de chaque jour comme j'ai reçu la Mienne, avec grand Amour.
"Je ne dis pas : N'en sens pas la souffrance."
"C'est la souffrance qui rapproche de moi et nul ne pourra M'égaler
"dans mes innombrables souffrances."


280.- 18 février. A l'élévation. -"Je suis Celui qui expie.
"Mets toutes tes fautes depuis les premières sur l'autel
"et à l'oreille du Père tendrement, dis-Lui
ta contrition."



281. - "Il semble qu'il y ait deux dieux :
"Celui du Ciel
"Et celui de la terre qui est l'argent.
"Toi, ne te sers 
"de celui-ci que pour servir Ton Sauveur et 
le prochain pour Lui."


282. - "En toute action mets ta petite part
de bonne volonté
"Et attends de Moi tout le reste."


283. - "Tout chrétien en grâce est un autre Christ.
"On dit parfois qu'il y a plusieurs hommes 
en certains hommes.
"Il a porté tous leurs péchés.
"Unis-toi à Lui quand Il a été toi, 
"quand Il s'est chargé de tes fautes.
"On ne peut comprendre, ici bas, la compénétration
du Christ en chacun ;
"C'était un Dieu dans un homme. Sa Puissance de Salut
était infinie, sa Divinité n'ayant jamais quitté son humanité.
"Traitez-Moi comme le plus intime qui non seulement excuse
les fautes qu'on Lui confie,
"Mais prend sur Lui ces fautes afin d'en obtenir le pardon 
du Père."


284. - 22 août. . - A la campagne. - Comme je regardais le
soleil levant :
 "Ma lumière se lèvera sur toi au dernier jour.
"Quel ne sera pas ton ravissement...Tu connaîtras les
bienfaits du Salut.
"Tu seras enveloppé de Ma Miséricorde et comme
submergée.
"Chante dès maintenant ta reconnaissance par ta foi."


285. - 25 août. - Tandis que je recevais des neveux :
"Reçois-les comme si tu me recevais Moi-même.
"Imagine les soins que ta tendresse Me donnerait.
"Eh bien, donne-leur les mêmes soins."


286. - 10 septembre. - "Quand un jour se passe où tu
n'aies pas pensé à Moi,
"que ta douleur soit encore plus grande ! De crainte 
que Ma douleur
"soit encore plus grande..."


287. - 1er mars. - "Est-ce que tu n'as jamais la pensée
que telle ou telle grâce te fut accordée à cause 
d'une prière qui a été dite pour toi ?
"à cause de telle ou telle bénédiction d'un prêtre ?
"à cause de la Miséricorde divine ?
"Que rien ne te fasse croire que la cause est toi
"ou tes vertus..."


288. - 5 mars. Après la communion. - "Quand tu vois que 
ta volonté va surgir par ton mouvement propre,
"alors, mets ta main dans la Mienne, 
"regarde-Moi,
"afin que ta volonté soit modifiée par Moi 
"pour Mon service."


289. - 11 mars. Après la communion. - 
"A ceci, Je verrai que tu M'es fidèle : aux heures
de travail, occupe-toi bien de ton travail.
"Aux heures des affaires, occupe-toi bien de tes affaires.
"Mais aux heure de prières,
"aux heures d'Amour,
"Que rien ne vienne te distraire de Moi et de mes intérêts.
"Sois ainsi - dès maintenant - Ma Fidèle."


290. - Après une moquerie. - "Ma petite enfant, craignons
d'être moins saint que celui que nous dénigrons."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Sam 13 Juin 2015, 10:49


290. - Après une moquerie. - "Ma petite enfant, craignons
d'être moins saint que celui que nous dénigrons."


291. - Dans l'avenue. - "Ne dis pas tes prières comme
une corvée obligatoire
"mais comme une histoire charmante et nouvelle,
"à l'oreille de ton bien-aimé.
"Et comme elle sera bien écoutée !..."


292. - Pâques. A la cathédrale. -"De même que Je suis entré 
solennellement aux limbes
"après mes dernières souffrances
"(et rappelle-toi ceci : on arrive toujours, sur la terre,
à une souffrance qui sera la dernière. Je te dis ça pour t'encourager),
"de même que J'ai réjoui et délivré ces âmes,
"de même, solennellement, Je viendrai vous délivrer de la terre
"Et vous réjouir, Mes âmes si chères ! Que cette pensée
vous donne confiance joyeuse.
"C'est court, la terre...
"et alors, tu verras Mon Visage."


293. - "Seigneur, je voudrais causer avec Toi avec autant de
grâce que la première femme quand tu venais visiter Adam et
Ève au Paradis terrestre." 
"Mais tu as beaucoup plus de motifs d'amour que tes premiers parents !
"Je n'étais que le Créateur, que le Bienfaiteur,
"que l'Illuminateur,
"tandis que Je suis ton Sauveur,
ton Réparateur,
"ta douce Victime,
"l'Amour révélé.
"Je te donne plus que des visites,
"Je t'habite,
"Tu Me manges.
"A moins que tu ne me chasses...
"Trouve donc en toi des mots qui te fassent 
fondre d'amour."


294. - 24 juin. - "Ne crois pas qu'il soit difficile 
de faire pénitence.
"Vous expiez quand vous en avez l'intention et que vous êtes
"unis à mes souffrances.
"Et votre expiation plaît à Dieu parce que vous êtes libres,
"tandis que l'expiation dans le Purgatoire est 
indépendante de votre volonté."


295. - "Vois-tu, il y aurait un moyen de ne plus penser
à tes petits soucis :
"Ce serait serait de penser aux Miens."


296. - 8 août. Heure Sainte. - "Ne te décourage pas.
" Il y a bien des manières d'avancer 
"même par des chutes.
"Crie vers Moi.
"Ne crains pas de crier si tu tombes.
"Mais que ce cri aille tout droit vers ton unique Ami.
"Crois en Ma Force.
"N'ai-Je pas saisi Pierre qui s'enfonçait dans les flots ?
"Est-ce que tu ne Me crois pas plus prêt à t'aider
qu'à te perdre ?
"Ah ! Ma pauvre petite fille, comme Je suis peu connu...
"On veut M'ignorer. On souhaite que Je n'existe pas
"Et c'est Moi, l'Être !...
"Grossis le petit nombre des âmes qui se donnent totalement à Mon Amour.
"Serrez-vous bien autour de Moi
"comme si vous défendiez un pauvre trésor.
"Je dis pauvre".
"Je voudrais être le grand riche des âmes !
"Mais le ravisseur emporte bien des brebis...
"Cependant Je les appelle chacune par leur nom.
"Aide-Moi !
"Unis-toi à Mes brebis fidèles par tes chemins de Croix,
tes bons exemples, aimables paroles.
"Prolonge-Moi sur la terre.
"J'y suis encore.
"Par vous. Laisse-Moi vivre fort par toi.
"Prête-Moi ton intelligence et ton corps,
"et toi, dans le ciel, tu posséderas Mon Essence.
"Ne serions-nous pas tout l'un pour l'autre ?"


297. - Je considérais ma misère. - "Plus un enfant est
petit et faible, plus on le tient serré sur son coeur."


298. - "Un seul Pater dit par un Saint est plus puissant
qu'un grand nombre de prières faites sans amour.
"Mets de l'amour dans tes mots comme une effusion de ton coeur,
"alors tes paroles Me consoleront. N'est-ce pas une joie
pour toi de reposer en Dieu ?
"Dis-le-Moi,
"que je l'entende bien à Mon oreille,
""comme un secret d'amour.


299. - 3 septembre. Après la communion. - "Le lundi : vis dans l'amour 
du Saint Esprit en lui demandant l'amour. C'est Lui qui fait la sainteté.
"Le mardi : avec la Reine des Anges et les Anges. Pour réparer 
tes offenses et les offenses.
"Le mercredi : avec Saint Joseph. Emprunte-lui sa vie entière.
"Le jeudi : sois petite hostie avec Moi. Sois une hostie qui chante.
Cherche comme une avare les occasions de petites sacrifices qui
te renouvelleront à l'état d'hostie.
"Le vendredi : toute à mon Coeur. Le vendredi qui Me fut une 
grande souffrance, qu'il te soit une grande douceur.
"Le samedi : tu n'es pas seule : ma Mère t'accompagne.
Réveille en toi son amour.
"Le dimanche : monte au sein de la Trinité Sainte,
"comme un petit grain d'encens en pure louange.
"Fais ainsi, petite âme."


300. - 19 septembre. Heure sainte. - A l'Eglise, je m'inquiétais du 
raccommodeur d'harmonium qui faisait du bruit : "Peut-être, 
cela va L'empêcher de me parler ?"
"Est-ce que quelque chose ou quelqu'un peut M'empêcher
de parler à une âme quand Je veux lui parler ?
"N'est-ce pas le langage profond du coeur-à-coeur qui est le Mien ?
"Même dans la foule, tu M'as entendu.
"Tu as entendu la voix si fine qu'il faut que ce soit l'amour qui le capte.
"Et Moi comme J'aime être votre captif...
"Volez-Moi !
"Plus vous Me volerez, plus J'aurai de nouveaux trésors à laisser voler.
"Est-ce que nous n'avons pas mis tout en commun ?
"Comme dans une grande famille ?
"Croyez bien que mon opulence ne diminue jamais.
"Prenez ! prenez à pleines mains, à plein coeur.
"Non seulement pour vous, mais pour tous.
"Ah ! N'oubliez personne et Ma Richesse en sera plus grande.
"Je t'ai dit que si peu de chose vous empêche de Me voir...
"Croyez en Ma Présence invisible pleine d'affections, d'amours
incomparables, si vous saviez...
"Une présence ! C'est tant de chose...
"Tu fais tout : travail, prières, pensées, causeries comme
"si J'étais là et
"Je suis là.
Tu ne trouves pas que c'est infiniment bon ?
"Quand tu t'éveilles, Je suis là.
"Quand tu reposes, Je suis là.
"Tu peux dire : "Il ne me laisse jamais toute seule."
"C'est en quoi ta solitude est divine.
"Tu te souviens de ton hésitation après la mort de ta 
fidèle bonne , à te faire de nouveau servir ?
"je t'ai invitée à rester seule en te disant :
"M'aimeras-tu jusque là ?
"N'est-ce pas que tu ne regrettes rien ?
"Ensemble nous avons franchi les années, 
les soirs aux instants solitaires.
"Tu as essayé de te rapprocher plus de 
Dieu et Je t'ai aidée
"Car tu pouvais unir tes solitudes aux miennes.
"As-tu su le désert ?
"les quarante jours,
"les nuits
"où Je m'échappais d'eux pour prier devant Mon Père.
"Et dans les foules ? la grande solitude de la non-compréhension,
"de l'hostilité,
"de la haine,
"de l'amitié rejetée, tout cela pour vous, pour toi.
"Et plus tard.
"La solitude du Jardin des Oliviers.
"La solitude des églises,
"Pour mon Eucharistie.
"celle des coeurs qui M'oublient après avoir communié...
"Oh ! que la pensée chaude et fidèle de mes amis vienne sans cesse
"Me consoler !
"Et Moi Je les consolerai quand ils s'endormiront pour le départ
"dans l'autre vie.
"Étrange chose, n'est-ce pas, qu'une créature puisse consoler son Dieu !
"Cependant c'est ainsi.
"Mon Amour renverse les rôles comme un nouveau moyen pour vous.
"Comme une tendresse de protection à Me donner,
"tellement J'ai besoin de toutes vos manières d'aimer,
"de toutes vos façons de tendresses.
"Qui pourra concevoir les ardeurs de mon Feu ?
"Pardonne-Moi de tant Me dire aujourd'hui...
"Tu comprends, Il Me faut décharger Mon Coeur.
"afin qu'on sache, 
"qu'on connaisse un peu mieux cet ami inconnu
"si près ! si près de vous...Si vous saviez...Mes pauvres petits enfants !"



301. - 21 septembre. - "offrir un sacrifice, ce n'est pas ne plus sentir 
la peine qui, au contraire, revient bien des fois remués ses eaux amères.
"Mais à chaque flux de détresse, remets-toi en esprit d'holocauste 
devant moi à chaque fois.
"Un arc en Ciel de grâces
"illuminera la terre.
"tant de choses sont invisibles pour vous !
mais émanent de vos actes comme une auréole bienfaisante...
"Tu sais comme le mal aime se répandre et gagner du terrain ?
"Pourquoi ne donnerais-Je pas au Bien des ailes bénies
"de la suavité qui conquiert ?
"Alors, qui arrêtera la marche du Bien d'âmes à âmes ?
"Jusqu'à la fin du monde ?
"Sauras-tu la conséquence d'une ou l'autre de ces 
lignes lues à travers mon Amour
"Oui demande-Moi que tous y puisent joie, lumière et consolations.
"Est-ce que Je peux Me refuser de t'accorder quelque chose ?"


302. - Heure Sainte.- "Vois comme l'action du soleil a de l'importance 
dans les choses de la terre. 
"Les âmes comprendront-elles que Dieu est leur Soleil vital.
"Le grand Enchanteur de la durée de leur jour ?
"l'unique but de leur existence ?
"Rappelle-toi cette : prière : "Seigneur délivrez moi du souci de la bagatelle."
"Tout est peu, hormis Dieu,
"dont vous devez chaque jour augmenter la vie en vous.
"Dans l'autre vie, vous vous direz : "Comment ai-je pu rester
un seul instant sans L'aimer !"
"J'ai voulu, en vu de vos mérites, que vous Me cherchiez dans l'obscurité,
"que vous Me trouviez encore dans la pénombre.
"La clarté indicible sera pour plus tard.
"N'ai-Je pas moi-même traversé des heures ténébreuses
quand ma Divinité semblait s'éloigner de mon humanité ?
"Ah ! comme j'ai bien fraternisé...épousant toute vos faiblesses. Mes pauvres petits !
"J'ai bien été un "homme" parmi les hommes.
"Et même avant Ma Passion. Je savais ce qu'était la souffrance.
"Je l'aimais,
"par amour pour vous.
"Aimez-la à cause de Moi.
"Je la métamorphoserai en conversions pour d'autres,
"en gloire pour vous
"puisque tout se retrouve Là-haut sur Mon Coeur.
"Prenez donc courage à souffrir, mes petits enfants.
"Il y a des âmes qui ne peuvent plus se passer de souffrir
"tellement elles sont expérimenté que cela les rapproche de Moi.
"Quoique Je vous aime sans cesse, avec quel particulier Amour
Je considère ceux de mes enfants qui souffrent !
"Mon regard est plus tendre, plus affectueux 
que celui d'une mère bien sûr !
"N'est-ce pas Moi qui ait fait le coeur d'une mère ?
"Tournez donc vos yeux désolés ! Exposez-Moi votre peine, chers petits 
qui êtes déjà dans mon Coeur et qui vous croyez si loin...
"si loin !
"Essayez de Me trouver chaque jour en vous-mêmes,
"et là
"comme de bien petits,
"donnez-Moi des marques de tendresse que vous donneriez
à une mère, à un père chéri.
"Comme vous serez heureux quand vous en aurez pris l'habitude.
"Comme votre vie deviendra plus douce !
"Et Moi, je vous bénirai, car vous aurez afin répondu à mon appel...
"l'appel
"de Celui qui se tenait debout devant la porte, écoutant 
si le bruit de la maison était en sa faveur,
"car s'Il se tient "debout", c'est qu'Il sait qu'on peut le chasser...
"Parfois, on ne veut même pas qu'Il attende, on Lui dit : 
"Jamais vous n'entrerez chez Moi !
"Comme s'Il était un malfaiteur,
"Lui, qui est mort d'Amour pour eux...
"Mais quand on Lui dit : "Entrez"
"quand on ajoute : "Restez vivez près de nous",
"ce pauvre solitaire éprouve alors cette joie qu'Il appelle
"les délices des enfants des hommes".
"Cela vous ne le savez pas, mais Dieu le sait,
et vous connaîtrez plus tard la sommes des délices
que vous avez procurées à Votre Sauveur.
"Et ces âmes qui conversent constamment 
avec Moi dans leur intérieur,
"quelle allégresse ne Me donnent-elles pas ?
"Tu ne sais pas ce que c'est, ma petite enfant, de sentir 
dans une solitude où tant d'autres M'abandonnent,
"de sentir que dans un coeur on est le grand Ami, 
"le cher préféré,
"l'unique attendu ! "


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Dim 14 Juin 2015, 15:26


303.- Visite. Je disais : "Seigneur, je vous aime."
"Redis-le-Moi, afin de Me le faire à nouveau résonner
à l'oreille. Fais-le, comme une musique vibrer plus longtemps.
"Je ne Me lasserai pas de l'écouter.
"Dis-Moi pourquoi tu M'aimes ?
"Comment cet amour a commencé ?
"et tout ce que tu veux faire pour lui ?
""Mais oui, Je sais tout cela,
"Mais te l'entendre dire par toi, M'est un bonheur précieux et
"comme une histoire nouvelle."


304.- Après le repas. Dans la chaleur, je m'étendais. -
"Repose-toi avec Mes moments de repos.
"Si tu t'unissais pas à Moi, il vaudrait mieux pour toi
être employée à casser des pierres sur la piste du Sahara
"si là, le labeur t'unissait davantage à Moi,
"Comme Je te l'indique souvent, quelle que soit l'action,
c'est l'union d'amour qu'on y apporte qui fait la seule valeur."


305. - 5 juin 1941. - "Une petite servante est quelques fois
introduite dans le palais du Roi, si ce Roi a besoin de son emploi.-
"N'est-elle pas heureuse, alors, d'admirer toutes le richesses
qu'enferment ce palais ?"

"Seigneur, elle est surtout heureuse d'être plus près du Roi et
de risquer l'occasion de le rencontrer."

"Crois-tu que le Roi se dérobera à ce secret espoir ?
Il multipliera les chances de la rencontre.
"Si bien qu'après L'avoir seulement aperçu de loin,
"Après avoir fugitivement entendu le son de Sa Voix,
"la petite servante sera invitée progressivement jusqu'à s'asseoir
à Sa Table et à connaître l'intimité des soirs,
"Car le Roi l'a regardée avec tant d'Amour
"qu'Il a envoyé son Fils Unique afin qu'Il meure pour la sauver."

"Seigneur, comment la petite servante pourra-t-elle exprimer
sa reconnaissance pour tant de faveurs ?".

"Elle vivra d'Amour,
"de son pauvre petit amour qu'elle recommandera chaque jour
à l'Esprit pour qu'Il l'augmente.
"Elle ne s'étonnera pas de ses fautes renouvelées
qu'elle offrira avec confiance au Fils Unique qui l'a sauvée.
"Elle restera toujours petite, puisque Dieu est assez Grand
pour la rejoindre,
"Et elle mourra,
"non pas parce qu'il le faut,
"mais parce qu'elle veut mourir pour son Roi.
"Elle s'excitera à mourir sans aucun regret,
car elle tressaille du désir de voir...
"Voir Son Amour.
"Voir son But.
"Voir son Tout.
"Il y a bien motif à la faire tressaillir...
"Et elle se rappelle, la petite servante, que le
Fils Unique est mort,
"Lui aussi,
"Alors, elle mourra en Lui."


306. - 3 juillet. - "Epelle l'alphabet d'amour dans ta mort, déjà.
"Tes dernières respirations, ce sont tes consommatum est.
"Dis-les-Moi bien déjà.
"Ne laisse rien à l'improviste dans cette belle importance qu'est la mort.
"C'est l'heure du rendez-vous.
"Hâte-toi , Ma bien-aimée, à m'en offrir la pensée.
"Mourir d'avance, tu comprends ?
"Comme une joie attendue qu'on berce dans sa pensée,
"une joie qui n'arriverait qu'une seule fois...
"Et qu'il ne faut pas manquer de goûter dans sa plénitude.
"Dis: "Quand mes paupières commenceront à se fermer sur les choses
de la terre, c'est ton regard d'Amour que mes yeux chercheront.
"Quand mes oreilles seront closes, c'est ta voix d'Amour que je guetterai.
"Seigneur, Tu prendras les souffrances de mon corps en expiation
de ma vie, de celles des pécheurs,
"pour la gloire de la vérité.
"Et si mon agonie se prolonge, que se prolonge aussi mon amour.
"Qu'il soit fidèle à répondre au Tien sur la Croix.."
"Dis cela souvent. Ma petite enfant, ne laisse rien au hasard.
"Entre avec bonheur dans le domaine des derniers moments.
"Comme si, en cherchant la main de la mort, tu en faisais
ta compagne de route familière,
"et d'y ajuster tes manières.
"Quelle vie sage et empressée...
"Quel pas léger à franchir ce qui reste encore...
"Quel sourire dans l'âme qui attend...
"L’Époux aussi attend...Si ton impatience grandit,
que dire de la sienne ?
"Il t'a créée.
"Ta première respiration était pour Lui.
"Offre-Lui
"La dernière à cueillir et
"cela L'honorera ; Il permet que tu puisses L'honorer.
"Remercie-le de cette faveur. Ne sais-tu pas
que "toucher Dieu", c'est une faveur insigne ?
"C'est parce que tu es Sa petite Image que
des reflets s'établissent.
"Ressembler à Dieu...
"Aimez-Le pour sa délicatesse. Vous êtes de la
famille de Dieu."


307. - 26 juillet. A la campagne. - Je lui lisais : "promenons-nous
dans Votre allée de tilleuls" (me reprenant) : "Notre" allée de tilleuls."

"Que ferais-Je d'elle sans Toi ?
"Comprends Ma Soif d'union.
"


308. - 30 juillet. - "As-tu quelque chose à Me dire ce soir ?
On te demandait quelle est ta mission ?"

"Seigneur, je suis trop petite pour avoir une mission."
"Les petites filles peuvent avoir des commissions à faire.
"Montre qu'il faut causer avec Moi,
"Ne pas Me laisser seul dans vos coeurs.
"Marthe, Marie et Lazare étaient près de Moi
dans leur château,
"s'occupant de Moi.
"Ne crois-tu pas que J'aie du bien les recevoir
dans Mon Palais Céleste ?


309. - 15 août. -Après la procession. Eglise vide. - "Je suis
comme le maître de la maison qui considère ses salons quand
tous les conviés se sont retirés.
"Moments de perplexités.
"Les invités seront-ils fidèles ?
"Ont-ils compris la fête ?
"Seront-ils reconnaissants ?
"ou se moqueront-ils de leur hôte ?
"Cependant , le maître de la maison a mis toutes ses richesses
à leur disposition...
"Toi qui m'es si vite revenue, entre dans Mes appartements intimes.
"Ceux où on laisse le soir venir, puis la nuit,
"sans que l'on se soit aperçu que les heures se sont écoulées,
"tellement le coeur a écouté l'autre coeur
"et a reçu comme des lumières...
"Ainsi arrive-t-on au matin où la vie reprend dans
un amour nouveau.
" De cette façon, le maître de maison sera consolé
de la méchanceté de certains convives qui, pour s'attirer
la bonne estime, avaient comparu à la fête de l'amitié
comme à une figuration...
"Oh ! les fêtes de Mon Eglise...sur terre...
au Ciel !..."


20 août. D'une Croix. - "Puisque mes pieds sont attachés et percés,
Je ne puis plus aller chercher les pécheurs !
"Puisque Mes bras sont maintenus étendus, Je ne puis plus
les serrer sur Ma poitrine...
" Mais Mon Coeur est ouvert,
"Qu'ils entrent et y demeurent.
"Dis-leur bien que Ma Croix est enfoncée profondément
"pour les attendre tous à travers les siècles
"Ô Mes pauvres pécheurs que J'aime !..."


310. - 28 août. - " Le zèle ? Ce n'est pas se presser de
faire beaucoup.
"C'est mettre tout son coeur plein d'Amour à l'action présente.
"Souhaite-Moi beaucoup d'âmes sortant du purgatoire aujourd'hui.
"Unis-toi à leur joie de Me voir enfin
"Et à Ma joie de leur bonheur.
"Monte... Monte souvent au ciel."


311. 14 septembre. Fête patronale. - la décoration de fleurs
naturelles était ravissante. Dans l'église vide : "Je suis contente
que Ton autel soit joli !"

"Quand il était entouré d'âmes pieuses, comme ce matin,
, il était encore plus joli !"
"Tu ne peux pas savoir. Tu ne connais pas la magnificence
d'une âme...c'est le souffle,
"l'Esprit de Dieu.
"Rien de la matière.
"Pas même d'une fleur.
"L'âme est esprit.
"Et cette beauté de l'âme grandit selon vos soins.
"Un effort, un désir, un acte d'amour,
"Quelque patience ou dévouement, ou regret qui
ne te semble rien,
"lui donne sur-le-champ un aspect plus merveilleux,
"comme une lumière qui prendrait une autre lumière,
puis une autre, à mesure que les vertus, les mérites
s'augmentent de nombre.
"Vous dites que vos corps changent tous les sept ans,
"que diriez-vous de la métamorphose de vos âmes
fidèles à la grâce ?
"Ah ! si l'on donnait chaque jour à l'âme le même souci
qu'on prend pour son corps !
"Cependant, vous savez qu'il n'est qu'une enveloppe de boue."
"- Seigneur, les âmes de ma famille, qui ne sont pas dans
Votre Grâce, ayez-en pitié !
"Place-les souvent dans Ma propre Âme,
"Dans Celle de Ma Mère.
"Si Mon Corps, en les touchant, guérissait les corps,
ne crois-tu pas que Mon Âme a aussi ses traits vainqueurs ?
"Et les pécheurs ne sont-ils pas sans cesse dans Ma Pensée ?
"Si je suis enchaîné par Ma justice, romps Mes liens
par une prière, un sacrifice, un charme.
"Tu Me crois insensible à un geste charmant de ma petite fille ?
"Moi ? le plus tendre, le plus compatissant ?
"Oh ! Mes chers voleurs de grâces ! Combien Je suis prêt
à vous remercier de vos audaces...
"Combien Je souhaite que vous Me dérobiez encore...
"Beaucoup croient que Je suis le méchant qui n'a
que des désirs de vengeance.
"Et je suis là, avec mes bras et Mon Coeur ouvets...
Oh ! Mes pécheurs si attendus..."


312. - 11 octobre. - "As-tu remarqué ? Même la demeure où
J'accomplissais le vœu le plus cher, Mon Eucharistie,
"même cette demeure n'était pas à Moi.
"On Me l'a prêtée.
"Le Maître en a besoin.
"J'ai donné jusqu'à Ma tunique tissée par Ma Mère.
"Comprends Ma pauvreté."


313. - "Tu ne crois pas que quand tu M'offres tout sanglant
avec toi, au Père,
"Il se passe quelque chose au ciel et sur la terre ?
"A quoi auraient servi mes douleurs ?
"Toute prière a sa résonance que tu n'entends pas.
"Demande. Demande..."


314.- Pendant la grand-messe. - La Toussaint. - "Quand un ami
de ton coeur est présent à une fête,
"tu jouis comme deux fois de cette fête,
"car tu penses : "Il entend cette musique. Il voit ces beautés."
"Songe que ton grand Ami est là, toujours avec toi et
qu'il assiste à ta vie.
"Partage tout avec Lui.
"Cela doublera ta joie à vivre.
"A chaque moment tu peux penser : "Mon Ami peut venir
me chercher s'Il le veut."
"Et ton âme s'apprêtera au baiser du départ et
à celui de la rencontre.
"O douce rencontre !...
"le léger voile se rompra
"et nous serons unis. Pour l’Éternité.
"Sens ma hâte."


315. - La Toussaint. Pendant la grand-messe. - " les places
laissées par les mauvais anges ne sont pas encore remplies au Ciel !
"Tous, vous êtes tous appelés chacun par vos noms.
"Oh ! mes petits enfants, quel malheur si vous ne répondez pas...
"Si un homme riche
"possesseur d'un grand palais au haut d'une montagne
"avait invité les habitants, craignant la fatigue de la montée,
"ne voulussent pas se donner la peine même d'essayer,
"crois-tu que l'homme riche, qui sait les splendides joies de son
palais, n'aura pas de vifs chagrins devant la négligence de ces habitants ?
"Aide-Moi à les faire monter "tous" et demande à ceux qui sont
déjà rendus, de nous aider."


316.- - Au réveil. - "Ton jour : une vie.
"Au réveil. C'est ta naissance.
"La messe. Ta première communion.
"La journée : comme la vie, peines et joies.
"Tout offert à Moi, en Moi.
"Et je te porterai sur Mon Coeur plein d'Amour.
"Prépare-toi au sommeil comme à la mort : dans l'amour,
pour Ma Gloire
"et demain, tu auras de nouveau la vie.
"sur Mon Coeur attentif à chacun de tes pas, mon petit enfant."


13 novembre. Le soir. - "Qui pourrait t'empêcher de rester
à Mes côtés pendant mon Agonie ?
"Qui ? Sinon toi-même...tu es libre.
"Veux-tu Me le donner, cette liberté ? Dis-Moi :
" - Oui, Mon Seigneur.N'avez-vous pas tous
les clefs de chez Moi ?
" - J'aime te l'entendre dire. N'aie pas peur de le répéter.
"Vois-tu, si tu t'enchaînes avec l'Amour, tu ne
sentiras pas le froid des liens.
"L'Amour rend tout facile. Va donc avec joie
vers ce qui coûte le plus
"car l'Amour te portera.
"Il est temps que nous nous unissons plus étroitement :
" C'est déjà le soir de la vie,
"qu'il nous manque rien aux apprêts de la fête.
"Et si nous nous aimons, comment ne pas nous unir ?
"Mais tout doit se faire dans l'allégresse qui est une
preuve d'Amour.
"Avec quelle joie intérieure J'ai embrassé Ma Croix
quand on Me l'apporta.
"Ma Croix ?...Depuis si longtemps Je la désirais...à cause de vous.
"Et pour obéir à Mon Père.
"Elle était votre salut.
"Sauver le monde ! Sais-tu ce que cela a été pour Moi ?
"Oh ! Remercie, Ma petite fille.
"Penses-tu que beaucoup aient pensé à Me remercier ?
"Cependant, tout fut complet dans la couronne des douleurs.
"Ils ne pensent pas..
"Toi qui est là, ce soir, dans notre solitude,
"dis-Moi, pour Me consoler des autres,
"les mots les plus pleins de la délicatesse de ton coeur.
"Ce sera comme mon embaumement.
"Et J'oublierai les ingrats, puisque Je t'écouterai...
"Mes chers petits...Combien Je vous aime !...


317. - 28 novembre. Comme je me disposais à l'Heure Sainte.
- "Avant ton entretien avec Moi, fais-toi introduire par Ma Mère,
par Saint Joseph et tes Anges.
"Comme par une cour qui M'honorera et comblera tes défaillances.
"Un petit enfant n'entre pas tout seul au salon :
"de grandes personnes l'entourent et parlent pour lui.
"Et Moi, Je demande qu'on Me le laisse venir.
"Toutes les âmes sont mes petits enfants.
"Crois-tu que Je les gronde ?
"Non, Je les caresse toujours (tu le sais toi,
que J'ai remplie de Mon Onction)
"afin d'augmenter leur confiance.
"Je l'aime tant cette confiance de Mes petits-enfants,
et leur regard direct.
"Oh ! Remets bien tout de toi en Moi,
"tes désirs,
"même les plus irréalisables.
"Entre Mes mains, tout est simple.
"Je t'ai demandé ta confiance jusqu"au miracle.
"Alors, Je commencerai à être satisfait.
"Aurais-tu pensé que Je t'aurais sauvée jusqu'à
une terrible Passion et une ignominieuse mort ?
"Aurais-tu pu penser que J'aurais inventé un
Sacrement comme l'Eucharistie ?
"Afin de vivre parmi vous et d'être mangé par vous ?
"Aurais-tu pu penser à un pardon des plus grandes
fautes après un simple aveu et regret ?
"Cela dépasse tes conceptions sur la bonté.
"Ne puis-Je pas faire maintenant pour vous des
choses grandes ?
"Mon pouvoir a-t-il diminué ?
"Oh ! que chaque âme s'approche avec toi.
"M'expose ses besoins. Me montre toutes ses
faiblesses et désire ardemment de Moi sa guérison.
"Demande l'Amour.
"Demande la sainteté.
"Rappelle-toi ces deux apôtres qui ont bien osés Me
demander d'être assis l'un à Ma droite, l'autre à gauche
dans mon Royaume.
"Que n'attendaient-ils pas de Moi !
"Toi attends "tout" de Moi.
"Ce sera la preuve de ton amour.
"Elle ornera Mon Coeur.
"Demande la sainteté. Demande-la-Moi chaque jour.
"Mets-y tous tes soins : soyez saints comme Mon Père
et Moi nous sommes saints.
"Entre en Moi et je te porterai.
"Seule, que pourrais(tu, Ma pauvre enfant !
"Mais tu as Mon Amour. Empare-t'en
"Bois. mange.
"Et ne faisant qu'un avec Moi, ta force est surhumaine.
"Es-tu prête à M'aimer ?
"Es-tu prête à espérer ?"


318. Noël. A la cathédrale. - "Puisque Je suis descendu
vers vous, quelle n'est pas Ma Puissance immense mise
à votre service par l'Amour
"Ne doute pas que Je puisse emporter ton travail de transmission
jusqu'aux extrémités du monde.
"Demande encore que Mon Règne arrive !
"Demande !"


319. _2 janvier 1942. A la messe. - " Garde ta robe sans taches.
Je veux dire des tâches volontaires.
"Si tu te promenais à la campagne et qu'une ronce
ou de l'herbe verte ait marqué ta jupe blanche, ce ne serait
que peu de chose.
"Mais si tu y avais fait des trous avec des ciseaux, ou des dessins
grossiers à l'encre, quelle négligence...quel mépris du beau.
"A l'âme, c'est plus grave puisqu'elle est Mon image".


320. - 27 janvier. - "Souviens-toi que tu M'as promis d'être
plus sainte aujourd'hui qu'hier.
"Ce sera ta devise de chaque jour."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mer 17 Juin 2015, 16:06


321. - 12 février. - "Quand tu pries, regarde-Moi. Entre dans Mon éternelle pensée.
"sinon, tu es emportée par la distraction.
"Rappelle-toi :
"vous êtes tous solidaires.
"Une action bien faite augmente le trésor de l'Eglise.
"Ah ! Ma petite enfant, ne laisse passer aucune occasion d'enrichir,
et toi-même et les autres.
"Regarde bien le modèle de Ma Vie comme dans tes copies de petite fille 
et applique-toi à écrire
"sur les pages qui restent avant la fin de ta vie,
"plus pour Me faire plaisir
"que pour la récompense.
""Et Moi, qui suis toujours là à te regarder, 
Je cueillerai avec amour ce désir de Me plaire.
"Vois-tu , n'aie plus le souci de toi.
"Toute passée en Moi, pense à Moi.
"De là, rayonne sur tous. Ce ne sera plus toi, ce sera Moi."
" - Seigneur je promets, je désire, mais en réalité que fais-je ?
" - Ma Miséricorde est heureuse d'accepter les promesses et
les désirs qui, peu à peu, deviennent des actes :
"promesses et désirs sont des actes en bourgeons.
"Ne te décourage jamais.
"Pense que Je suis là.
"Puis-Je être là et t'aider ?
"La créature n'est-elle pas infiniment chère au Créateur ?
"Si tu savais...
"Tends souvent ton oreille vers Moi, tu entendras.
"Jean, appuyé sur Mon Coeur, entendis ses secrets.
"S'il n'avait pas eu ce geste de tendresse, 
aurait-il entendu ?
"Je suis comme le timide : il Me faut votre premier pas."


322. - 1er mars. Après la communion. - " Non, aucune occupation 
n'empêche de prier.
"Est-ce que je ne récitais pas les psaumes, couvert de coups
et de plaies ?
"Me traînant sur le chemin du Calvaire, au milieu de
la foule hurlante ?
"Et sur la Croix ? Ma pauvre Croix...
"Et toi tu trouverais difficile de prier dans les besognes confortables ?
"Oh ! Unis-toi à Moi."


323. - 24 mars. - "Faire plaisir, c'est faire le bien.
"Ne le marchande à personne, surtout à ceux qui t'auraient 
fait du mal.
"Et pour t'unir à Moi, dis : "Je prie avec Ta Prière.
" Je travaille avec Toi travaillant.
"Je parle avec ta Parole."
"Mets-y toute ta tendresse, Ma petite fille."


325. - 20 juin. A la campagne. - Montant le vieil escalier 
et offrant chaque marche:
"Seigneur, comment peux-Tu agréer de si petites choses !
"Ce que vous appelez "petites choses" ont cependant employé
à Mon service votre entendement, votre mémoire et votre volonté.
Et c'est votre être.
"Où que vous placiez votre être pour Moi, Je le prends,
"tu comprends ?"


326. - 28 juillet. - "Je suis le même Christ qu'au Ciel.
"Essaie d'être la même que plus tard."


327. - 19 août. - "Pour t'aider à te débarrasser d'un défaut,
pense qu'il me déplaît de le voir sur ton âme.
"Cherche à Me faire plaisir en toutes circonstances,
"comme une épouse qui soigne sans cesse sa tenue ou 
revêt une robe nouvelle pour faire une surprise à son
unique amour.
"Je suis plus sensible à une délicatesse que la
plus sensible nature
"Et ne crois pas perdre ton temps si tu t'ingénies à Me charmer.
"Et si nous luttions en délicatesse ? L'Ange et Jacob.
"Crois bien que c'est Moi qui fournirais les armes.
"Oh ! Mes petits enfants, comme Je vous aime...
"Consentez d'être aimés.
"Travaillez à croire.
"Laissez-vous faire... c'est déjà beaucoup.
"Tant mettent toutes leurs forces à se débarrasser de Moi...
"Ils trouvent des prétextes pour attribuer aux hasards des 
bienfaits que Je leur envoie.
"Ne leur serait-il pas plus doux de Men remercier, Moi,
l'Amour ? car tout vient de Moi
"et tout vient par amour et tendresse.
"Voyez en Moi le Dieu
"mais voyez en Moi l'homme, approchez mieux.
"Quoi en Moi vous fait peur ? A-t-on peur d'un tout 
petit enfant dans une crèche ?
"As-t-on peur d'un homme étendu à terre, livrant aux
clous ses pieds et ses mains ?...
"

328. - 16 décembre. - " Vois-Moi dans les événements. 
Je suis le Directeur, tu aimeras tout dans la Direction.
"Tu me tendras les bras dans les faits de tes jours.
"D'ailleurs, nous approchons de la rencontre. Commençons
à nous tendre les bras à travers les rives.
"Rives du temps.
"Rives d'éternité.
"Dis-Moi que volontiers tu passeras d'une rive sur l'autre.
"Le coeur bondissant de joie et de désirs comme l'agneau
de la vallée.
"Dis-Moi que désormais tes jours vont se passer en
préparatifs d'appels
" comme des répétitions d'amour 
"à ton Maître,
"à ton Grand,
"à ton plus Cher."


329. - 1er janvier 1943. Le soir dans ma chambre. 
"Mot d'ordre pour 1943 ?
"Dans nos coeurs."
"Tu tiendras dans le Mien et Moi, je serai dans le tien."


330. - 14 janvier. - "Aide-Moi à sauver les pécheurs.
Il y en a tant...
"Ne fut-ce pas là Ma plus grande douleur à Gethsémani ?
"Je les voyais tous à la fois.
"Je prenais leurs fautes comme Miennes, quelle honte !...
"J'agonisais pour eux.
"Je mourais pour eux.
"Combien ai-Je soif ! qu'ils le sachent.
"Que Je suis pardon.
"Que Je leur demande, à leur tour d'être pardon
et miséricorde à leurs frères.
"Que leur vie doit être désormais dévotion et pénitence.
"Qu'ils ne trouveraient plus de joies que de plaisirs dans
leurs égarements.
"Ah ! s'ils savaient ce que c'est d'être en Mon Amour...
"Ne le sais-tu pas, toi ?
"Qu'est-ce qui peut t'atteindre ?
"Tu es sur Mon Coeur.
"Demeure là toujours.
"Et où irais-tu pour être mieux ? où ?
"Et Moi, Je suis comme le Père qui tient enlacé son
petit enfant
"de peur qu'il ne Lui échappe pour une bagatelle.
"Je fais toujours Mes délices parmi les enfants des hommes.
"Tu peux me dire davantage de tes petits mots dans notre
solitude à deux.
"Tu peux Me regarder plus souvent si vraiment tu es 
sûre de Ma Présence.
"Avec ton regard.
"J'aurai ton sourire."



331. -18 février. - "Je t'attendais (comme j'entrais dans l'église). Mets-toi 
silencieuse à mes pieds.
"Je dis "silencieuse" afin que toute pensée ou tout souvenir des choses 
terrestres se taise.
"Je te veux tout à Moi. Le veux-tu aussi ?
"Je ne prends rien de force. Tant de fois, j'attends...
"Tu te souviens de ce pauvre fou qui chaque jour allait au devant de
sa fille, morte depuis longtemps ?
"Moi j'attends Mes Enfants. Certains sont morts depuis longtemps
à la vie de la Grâce.
"Prie pour qu'ils Me donnent la joie de croire enfin à Ma 
Miséricordieuse tendresse.
"D'autres vivent de la Vie du Père, mais sont distraits par les 
préoccupations et le soin de gagner de l'argent.
"Mes plus intimes, ceux qui M'ont mieux compris comme Jean,
Lazare, Madeleine,
""ceux-là boivent à la source même d'une eau qui ne tarit jamais.
"Est-ce que tu ne trouves pas que c''est toujours nouveau, 
les mots de ma bouche à ton oreille ?
"N'y trouves-tu pas une force qui t'étonne ?"


332. - Jeudi Saint. - "La fête de Mon Coeur c'est l'institution de
ce Sacrement au milieu de Mes Apôtres vers qui Je me penchais
d'une manière inexprimable.
"J'entrais en eux. En chacun, dans l'intimité de soi.
"Et Je Me répandais en eux d'une manière si suave que beaucoup
versèrent des larmes.
"Une cruauté dans ce bonheur : la présence du traître.
"J'avais tant aimé Judas... Quelle douleur, Ma Fille !
"Imagine qu'ayant choisi une amie, tu visses cette, sous des
dehors empressés, te vendre à vil prix à tes adversaires...
"Judas, si tu désires trente deniers, que ne vas-tu les
demander à Ma Mère ! Elle se vendrait plutôt elle-même pour
M'épargner la mort..."
"Et J'ai reçu son baiser sur Ma joue...
"Il M'avait déjà tant fait souffrir quand Je le voyait par avance
au Jardin de Gethsémani...
- "Seigneur, puis-je vous inviter à demeurer dans mes jolis
jardins pour Vous consoler ?"
"C'est toi l'âme du jardin.
"Mes fleurs à Moi, ce sont les pensées de ton âme.
"Et si Je sens ton zèle pour les pécheurs, J'oublie les angoisses
des oliviers.
"Si tu Me donnes l'amour de ton coeur, J'oublie la haine, 
la cupidité de Judas.
"Si tu prends dans ton esprit plein de compassion.
"Ma misère de ver,
"Mes laideurs de lépreux,
"Mes infamies de Flagellé,
"Mes affres de crucifié,
"tout s'éloigne de Moi et Je Me donne à toi qui m'appelles.
"Prends un langage nouveau et fort, ce soir du Jeudi Saint
pour Me témoigner la reconnaissance amoureuse :
"Tant d'hosties reçues...
"Le plus heureux de nous deux, c'est Moi.
"Vis sous Mon regard
"comme une attachée d'ambassade qui irait aux autres 
pour Mon Nom."


333. -23 mai. Après la communion. - "Tu comprends, tu n'as pas 
souvent l'occasion de te jeter à l'eau pour sauver autrui.
"C'est dans les petites circonstances que tu dois te dévouer au
prochain pour l'amour de Moi.
"Un petit geste. De l'affection.
"Et du charme.
"C'est l'intention que Je regarde toujours en toi. 
"L'intention. Tu comprends ?
"Je serai indulgent si ce n'est pas trop réussi."


334. - 26 août. - "Je t'ai donné tout ce que tu possèdes.
"Ne suis-Je pas capable de doubler encore Mes dons ?
"Suis-Je devenu moins riche ?
"Ou ai-Je perdu de l'Amour ?
"Je puis te sanctifier en un instant. Mais J'aime ton lent
et patient travail qui te tient dans l'humilité.
"Acquiers l'humilité amoureuse. Elle t'élèvera.
"Le découragement n'a jamais élevé un âme.
"Marche. Marche.
"Je marchais sur le chemin du Calvaire et malgré tant de 
peines,
"J'y suis arrivé.
"Regarde-Moi. Tu auras un courage nouveau.
"Et fais-Moi l'honneur
"de M'appeler au secours."


335. -16 septembre. - "Dis-Moi souvent :
"Mon Créateur accomplissez Vos volontés sur moi. Je ne souhaite
qu'une chose, c'est que Votre règne arrive en moi comme au Ciel."
"Et Je m'emparerai de toi avec plus d'avidité que l'oiseau de proie :
tu sais une flamme qui happe ?
"Laisse-toi prendre à la course.
"Au lieu de fuir, jette-toi dans mes bras et perds la direction de toi-même.
"Je t'aimerai aveugle, te laissant conduire.
"Mes épaules ne sont pas encore chargées, elles réclament d'autres poids.
"Prends ta place : Je suis le bon Pasteur.
"Nomme-Moi les âmes que tu voudrais M'amener...
"A cause de toi. Je les appellerais avec insistance.
"Ne crains pas d'en amener trop.
"J'en attends davantage.
"Pour toi ouvre ton coeur. J'entre et ne m'en vais plus
"A moins que tu ne te lasses de l'Ami mort pour te sauver ?
"Si tu me chassais,
"Je resterai encore
"devant ta porte.
"

336. - 19 avril 1944. - "Grâce d'aujourd'hui : Ma présence.
"Vis désormais dans la pensée que ton plus cher Ami est là.
"Ton influence sera décuplée : une âme s'allume à une âme comme un 
cierge à un autre cierge."


337. -25 mai. A l'église. - "La vie de l'au-delà ne peut-elle pas être
commencée en préparation admiratrices et louangeuses ?
"Ah ! si c'était une chaîne sans interruption de ta naissance sur la 
terre à ta naissance au ciel !
"Prépare le ciel
"comme on prépare une fête.
"Tu sais les guirlandes ? Ce sont les bonnes actions de chaque jour
qu'enfilèrent les heures parfumées d'amour.
"Tu sais, les lumières ? Ce sont les feux de ta tendresse.
"... Je voudrais te voir faire la guerre même à une pensée d'égoïsme.
"L'égoïsme, c'est faire un dieu de soi.
"Moi qui étais Dieu. Je n'ai pensé qu'à Mon Père et vous.
"Jamais à Moi.
"Comprends-tu le détachement de soi par amour des autres ?
"Par amour du monde entier ?
"Est-ce que cela ne vaudrait pas la peine ? C'est ainsi que tu serais 
co-rédemptrice, t'unissant à ton Époux."


338. - 1er septembre. - "Seigneur, après s'être si longtemps entre-tués,
les hommes n'auront-ils pas une période d'amour et de charité ?"
"Ce serait le Règne de Dieu.
"Demande davantage : "Que votre règne arrive !"
"L'heure du règne du Père peut-être avancée, si ces enfants le Lui
disent avec supplications,
"de même que la naissance du Christ a été avancée par les soupirs, 
les désirs de la Vierge de Nazareth.
"Oh ! prie, travaille, fais toute chose pour que le beau Règne arrive.
"J'ai placé cette demande dans le Pater, c'est pour qu'elle puisse être exaucée.
"Prends courage puisque Je t'aide, avive tes désirs.
"Les désirs ce sont des prières.
"Ce sont des flèches rapides.
"Vise bien au coeur
"Et que le coup soit fort !


339. -2 novembre. Dans ma solitude. - "Mon amour si nous entrions dans la
chambre de travail à nous deux pour penser à la préparation du Règne de Toi ?"
"Déjà, Ma fille, ton désir de Mon Règne le rend plus proche.
"C'est une belle lumière dans la nuit des temps actuels.
"C'est une pression sur les forces de Mon Coeur :
"Imagine un être pauvre, tellement dénué qu'il n'aurait pu recueillir de quoi
étancher sa soif ardente,
"lorsque sur ses lèvres tombent quelques gouttes d'eau,
"Ne crois-tu pas qu'il attachera un grand prix à ce soulagement ?
De même, un désir qui brûle d'amour offre à Ma Miséricorde comme un
prétexte d'exaucer.
"Et tu sais que Je donne toujours plus qu'on Me demande
"comme un homme riche qui voudrait que l'on gardât le souvenir
de ses largesses.
"Il emploie ce moyen pour que l'on pense à lui.
"Qui plus que Moi, cherche à posséder votre pensée !
"Tu entends dire par des amis dans le monde : "Je ne vous oublie pas" ou
bien : "Pensez à moi".
"Et ce ne sont là que des amis de la terre.
"Comment ce fait-il que votre grand Ami, Celui qui est votre tout, 
commencement et fin
"ne reçoive pas de ces petits mots affectueux lui prouvant les attentions
chaudes de vos coeurs ?
"Tu vois, Je suis encore le Frère quêteur.

" - Et moi, j'écris Vos adorables demandes en m'unissant à Vous
écrivant. L'Evangile dit que Vous avez écrit sur le sable."
"Maintenant J'écris par toi,
"non sur le sable
"mais dans le fond des âmes.
"J'écris avec de la joie et de la lumière."


340. - 23 novembre. Heure sainte. - "Père chéri, je ne veux faire que Ta Volonté 
et tout faire pour Ta Volonté, mais le plus souvent, c'est la mienne que je fais
et je vis pour moi."
"On n'arrive pas tout de suite à se détacher absolument de soi.
"Un regard vers Moi te suffit pour purifier ton intention.
"Tu sais, l'un de tes regards souriants.
"N'oublie dont pas de Me regarder à travers tes jours,
"à travers tes nuits.
"Ne te lasse pas.
"Comment pourrais-tu te lasser d'un Ami si tendre ?
"Dans tes tentations contre la Foi, dis-Lui un de tes petits mots,
"la tentation s'en ira.
"Tu comprends, tu n'as pas les moyens de t'éloigner de Moi.
"tu es trop pauvre en forces,
"tandis qu'en t'approchant le plus que tu pourras de ton grand Ami
"Dans un doux et habituel recueillement,
"tu t'assures d'un secours plus chaud et immédiat.
"Ah ! pourquoi doutes-tu ? Comment peux-tu douter...
"Je suis comme un Maître qui donne son enseignement derrière un rideau
"pour dissimuler le très grand Amour qu'Il donne à ses élèves.
"Je suis comme le joueur qui s'esquive à la course
"pour que les poursuites des autres joueurs s'excitent et se prolongent.
"Est-ce que je ne cherche pas tous les moyens d'augmenter vos mérites,
Mes chers petits enfants que J'aime ?... Ah ! ne craignez rien de Moi,
"craignez de craindre
"et bien simplement, habitez Mon Coeur."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mar 23 Juin 2015, 12:45

341. - 29 novembre. - "Pense bien à Moi quand tu parles aux autres.
"afin que te quittant toi-même, tu trouves plus d'onction à donner
"comme un parfum qui se répand et ignore qu'il parfume."


342.- 7 décembre. - "Ne crains pas d'entrer...la porte est ouverte :
"tu Me dis ton petit mot tendre, tout simple, tu Me regardes, tu Me
souris et tu repars à tes occupations
"sachant que tu M'emmènes partout où tu te rends.
"Prête à M'offrir en route quelque sacrifice
"dont je serai fier comme un cadeau
"qui aurait coûté beaucoup d'argent !
"Pensent souvent au Ciel : tous les arts qui te charment sur la terre,
"que sont-ils en comparaison de l'au-delà ?...
"comme Je vous y attends tous !...
"J'ai si bien préparé la Fête...
"Ta place attend...
"Comprends Mon impatience à recevoir les convives,
"à jouir de leur surprise et de leur enchantement.
"c'est Moi, le Christ, qui ai tout payé.
"Je l'ai payé très cher
"ce bonheur pour vous.
"Pourtant, il Me paraît que c'est vous qui Me l'offrez.
"Tellement votre joie fait Ma joie, Mes pauvres enfants 
bien à Moi !...


343. -21 décembre. Dans le train, je pensais : "Tant de fois 
j'ai écrit Ses paroles ! Est-ce assez ? Ou je dois continuer ?"
"Est-ce que tu es fatiguée de Moi ?
"Est-ce que tu Me forcerais à ne plus pouvoir te parler ?
"Est-ce que Ma consolation n'est pas de M'épancher sans cesse
dans vos coeurs ?
"Je dis "sans cesse" tant mon besoin est grand de Me tenir en éveil
dans votre pensée.
"Moi dans vous.
"Ma fille, ce sont là Mes délices.
"Ne crains donc pas de M'importuner, ni d'importuner les autres ;
"C'est à travers toi que Je m'adresse à telle ou telle âme pour la 
rassurer ou l'encourager à s'approcher, à se raconter :
"J'aimerais tant leurs confidences !
"Lors même qu'elles ne sauraient pas me parler, ces pauvres âmes, 
qu'elles viennent sans crainte Me dire :
"Je ne sais pas, c'est la première fois."
"Lors même qu'elles ne sauraient pas quels noms Me donner.
"qu'elles me disent leur tendresse sans M'appeler d'aucun mot.
"Je suis là, petites âmes bien chères. Je vous écoute.
"Pourquoi attendre ?
"Racontez tout ! pauvres brebis que le Pasteur est allé chercher
si loin, qu'Il a laissé fuir son Sang goutte à goutte jusqu'à la dernière.
"Et quand cela a été fini pour Lui sur la terre, Il a trouvé moyen de 
rester près d'elles jusqu'à la fin du monde.
"Prie pour celles qui ont peur. Comment peuvent-elles !
"Est-ce qu'on a peur d'un Pasteur si bon !
"Même les tout petits agneaux montent et se reposent sur ses genoux.
"Et c'est la joie du Pasteur.
"Oh ! le pauvre...le pauvre Pasteur des temps actuels...
"Il considère les désordres, les haines et le ravisseur qui
emporte les brebis.
Il y a si longtemps que la lutte à commencé entre Satan 
et le Fils de l'homme...
"Toi qui désires Mon Règne, prie.
"Offre pour Moi au Père le bouquet pyramidal des petits sacrifices
pleins de joie, de toutes les couleurs d'amour : 
"Sacrifices patients. Sacrifices violents.
"Ceux des douceurs.
"Ceux si aimables de la très humble charité, tu comprends ?
très humbles...
"Quand tu donnes, sois dans la disposition de remercier Celui
qui te donne l'occasion de faire l'aumône
"à Jésus-Christ.
"Sacrifices d'orgueil. Considère-toi parmi tous comme la dernière.
"t'unissant ainsi aux sentiments de ma Mère. Tu veux bien ?
"Oh ! le beau bouquet qu'avec fierté Je poserai sur Mon coeur :
"le bouquet de Ma petite fille !"


344. - 18 janvier 1945. Heure sainte. - Toutes les miettes de mon temps sont à Toi.
Jusqu'à celle qui marqueront les dernières de ma vie. Même si je n'avais pas la force 
de Te les offrir."
"Je sais ce qui m'appartient dans les coeurs
"As-tu remarqué ? les gens qui ont peu savent bien 
ce qu'ils possèdent...
"Et si Je regarde le nombre des vivants actuellement, Je constate
un petit, très petit lot pour Moi.
"J'ai donc besoin de ceux qui Me consolent par leur intime confidence.
"Ceux qui se sont dit : "Tout moi est à Lui" et qui le vivent...
"car s'il n'y avait que des paroles...
"Bien sûr les petits mots Me font plaisir parce qu'ils sont sincères.
"Ne crains pas de Me les répéter, pleins de grâces, ils te traduisent.
"Mais un acte de vertu est la preuve. Souvent, l'un prépare l'autre.
"Aussi, Je te demande d'entrer beaucoup de fois par jour dans la cellule
des secrets, dans le cénacle des échanges. Quand tu M'auras tout dit, 
tu demanderas dans le silence, toujours sur Mon Coeur
"Et tu entendras.
"Tu connais déjà la force de la solitude, cette semaine, essaie la vie 
de recueillement.
"Bien sûr ! même dans la rue. Ne suis-Je pas partout ?
"Oh ! quel bel exercice, s'enquérir de son Dieu-Amour...
"Où est-Il ? Lui qui me voit... A peine L'avais-Je étreint qu'Il s'en est
allé rapidement et je ne sais où Il a fui... Qui pourra me Le rendre ?"
Etre soupirs intérieurs sont Ma vie dans ton âme. Me blessent et Me ramène 
à toi. Ne suis-je pas le plus impatient ?
"Dans le Ciel, tu Me posséderas sans M'appeler. Mais maintenant, prends ce 
charme de Me prouver ta foi par tes désirs de Moi.
"Appelle-Moi dans tes matins. Je le connais bien le cri de toi !
"Ne M'en prive pas !...


345. - 24 mai. -"Supporte les épines de chaque jour par amour pour Moi.
"Cela prépare ton âme à la vertu héroïque.
"Tu comprends que l'union à Dieu n'est autre que de faire la Volonté de Dieu.
"Tu comprends qu'il arrive à tout homme un instant qui lui demande une
vertu suprême : il en aura obtenu la grâce par l'acceptation amoureuse
des poids quotidiens.
"Tu vois donc bien que les petits travaux routiniers sont d'une grande
valeur pour l'âme qui s'y livre dans mon affectueuse obéissance.
"Ne t'ai-je pas dit que rien n'est petit à Mes yeux ? Que tout est dans
la manière d'amour de l'accomplir ?".



346. - 2 juillet.- Seigneur, que chacune de mes visites apporte au prochain 
joie et paix ! mais suis-je assez pure ?

"Qui est pur ? Il n'y a que des pécheurs ou des purifiés.
"Malheur à ceux qui s'enorgueillissent de ne pas succomber à la tentation 
qu'ils ne subissent pas."


347. - 13 septembre. Après la Communion. - "Rappellent toi que tu dois donner 
de la joie et tout ce qui est joie.
"Ne sens-tu pas que c'est ta mission ?
Alors, fais naître les occasions de réjouir :
sois le génie de la joie."


348. - 18 octobre. - " Mets-toi en face de mon Visage.
"Maintenant déroule ton âme. Étends-la comme un tissu déplié en te rappelant
tes fautes. Celles d'hier, celle d'aujourd'hui.
"Tu me les montres sans rien dire. Et cependant, c'est une prière,
"Tu te tiens dans l'humilité devant ta misère étalée et c'est la plus
éloquente prière.
"La voix du juste s'élève pendant le jour et pendant la nuit.
"Quel est son cri ? Sinon celui de l'humilité ?
"Tu vois que même tes écarts peuvent te raprocher de Moi.
"Sers-t'en pour en faire de l'amour réparateur, de l'amour de contrition. 
Tout doit mener à l'amour.
"Et tu Me rencontreras.
"N'aurai-Je pas fait le plus de la moitié du chemin ?"


349. -8 novembre.- "Est-ce que tu envisages la mort comme une fête que,
déjà tu veux préparer ?
"Avec quel soin ne prépares-tu pas tes réceptions de la terre ?
"Et la Réunion de Là-haut, ne vaut-elle pas toutes les délicatesses ?
"Hâte-toi, Ma bien-aimée !
"Les forêts des années ont jauni comme de l'or.
"Ton âme, pleine de sève, arrivera aux derniers jets de lumière,
"Puis elle va rentrer dans sa source, quittant les regards d'ici-bas 
pour des soleils plus beaux."


350. - 19 septembre 1946. - "Ne veux-tu pas Me laisser prendre de la joie 
chez toi ?
"Tu Me crois, à vrai dire, infiniment heureux,
"Mais songe à cette joie accidentelle que vous pouvez me procurer
"et dont Je suis sevré en tant des coeurs !
"C'est ici, pour toi, l'occasion de me consoler.
"Un homme avait beaucoup d'enfants
"Qu'il choyait d'une affection adaptée à chacun.
"Il prévoyait chaque détail et ne cherchait qu'à les rendre heureux.
"Plusieurs se lassèrent d'un tel amour et le quittèrent avec insolence.
"D'autre, entraînés par cet exemple, s'en allèrent avec moins de bruit
mais autant d'ingratitude.
"Quelques uns furent tentés par les jouissances de l'indépendance 
et s'évadèrent plein d'orgueil.
"Cet homme demeura seule avec la dernière de ses filles
"qui lui témoigna un si fidèle dévouement,
"une telle volonté de réparer les blessures causées
"que cet homme, par l'unique présence de cette enfant
"par le son pur de sa voix,
"par ses gestes qui ne cherchaient qu'à Lui plaire.
"oublia les fautes injurieuses et le sentiment de sa douleur.
Tu veux être cette présence devant Moi ?
"Tu veux me donner toutes tes actions ?
"- Seigneur je suis si petite."
" - Unis-toi à Moi. Je te ferai grande."


351. - Je descendais sur la terrasse en Lui disant : "Venez avec moi."
"Dis-Moi cela souvent et dans ton grand voyage de la mort, 
Je t'accompagnerai encore.
(Je pensais qu'il me faudrait aussi la Sainte Vierge à ce suprême moment)
"Comment ne serait-elle pas près de ceux qui récitent chaque jour de 
leur vie leur entier rosaire !
"Tu leur demandes cent cinquante fois de prier pour toi à leur de ta mort."


352. - Heure sainte. - "Mon Dieu, est-ce que je T'ai aimé comme tu désirais 
que Je T'aime aujourd'hui ?"

"Tu m'as aimé surtout quand tu n'as pas fait ta volonté.
"Comme ce matin quand on t'a priée d'aller faire le catéchisme à la paroisse,
tu aurais préféré demeurer avec moi dans ta chambre.
"Mais aux services des autres, tu es à Mon service.
"J'aime que tu fasses de la souplesse d'obéissance.
"N'hésite jamais. Va de l'avant. Crois bien que c'est comme cela que tu 
me prouveras que ton amour n'est pas qu'en paroles.
"C'est comme un amour substantiel qui M'est bien doux.
"Les saints s'appliquaient à contrarier leur volonté pour l'amour de Moi.
"C'était pour eux faire la preuve". Essaie.
Tout te sera bon quand tout sera pour Moi."


353. - 21 novembre. - "Chaque âme a sa façon d'aimer.
"Ne me prive pas de la tienne. Je ne confonds rien.
"Je goûte vos spéciales manières.Depuis le commencement du monde, 
aucune ne se ressemble :
"c'est ce qui forme la symphonie de Mes délices.
"N'y ai-je pas droit ?
"Cependant Je n'exige rien.
"J'attends.
"Et quand vous Me comblez, Ma Joie est grande.
"N'aie donc pas peur de Me donner. Apprends à Me donner.
"Très simplement,
"en petite enfant.
"Sois petite et reste près de ton "Grand Ami".
"Entre tant en Moi que tu perdes jusqu'au souvenir de toi.
"Envisage tellement Mes intérêts que les tiens ne t'occupent
plus que dans leur rapport
"avec Ma Gloire."


354. - 12 décembre. - "Pense à Mes pensées, alors tu diras Mes paroles.
"Quelle édification, Ma fille. Quel levier...
Essaie."


355. -19 décembre. - "J'attends ce que tu veux bien Me donner
"comme un pauvre à ta porte...
"Cherche quel est l'instant où tu M'as fait le plus de plaisir aujourd'hui ?
"Ne serait-ce pas celui où tu as été le plus simplement petite
"avec les petits ?"



356. - 2 janvier 1947. Heure Sainte. - Je L'adorais et Lui souhaitais des coeurs.
" Jamais tu ne Me souhaiteras assez d'amour pour apaiser ma Soif !
"Oui, donne-Moi des coeurs par ton amabilité à tous.
"Même les pécheurs.
"Captive-les en vue de Me les donner.
"Fais mon Ouvrage. Ma petite collaboratrice.
"Ne perds rien de notre union, Ma Fille, en aucun temps
."


357. - 16 janvier. - Je pensais au 5 pour cent de rabais et me demandais :
"La sainteté sera-t-elle aussi plus accessible ?"

"La sainteté n'est pas une addition : un seul acte d'amour au moment de la mort 
peut faire un saint, dans l'abandon et la confiance absolue.
"Celle-ci M'honore tant !
"Je suis comme Samson.
"Je perds ma force de Juge quand une âme M'exprime la fidélité de son amour.
"Non pas que cet amour soit un grand amour,
"Mais le plus grand qu'elle est capable de M'offrir.
"Alors, elle Me touche au vif et Je suis enclin à Me plier à sa volonté.
"que J'adopte comme la Mienne."


358. - 18 février. Heure Sainte. - "Je suis plus présent à toi que toi-même.
"mais il y a des instants où l'abondance de Moi se fait sentir par un surcroît d'amour
"et quand tu dis :
"C'est Lui !
"Je Me réjouis d'avoir été reconnu.
"Ce qui fait mal, c'est de rester près de vous en étranger,
"presque un indésirable...
"Ne pas être voulu !
"Ah ! comme Mon attitude est obligée de dépendre de votre accueil !
"Moi qui voudrais toujours être pour chaque âme
"le Prodigue d'Amour...
"Et comment ferais-Je si vous me tenais votre porte close ?
"J'allais dire : votre regard hostile ? Méfiant ?
"Il y en a qui ont peur que Je leur demande trop...
"S'ils savaient, comme ils seraient heureux de Me donner tout, 
dans un parfait abandon joyeux.
"Votre plus beau cadeau, c'est la joie de Me servir.
"Même quand vous avez la pensée de la mort ne soyez pas tristes
"puisque Moi 
"J'ai pris le même chemin.
"Ma mère l'a voulu prendre et c'est souvent la grande réparation de
votre longue vie d'insouciances égoïstes."


359. - 16 février. - "Je t'en prie, vis sans arrêt dans mon Amour !
"Je ne te force pas.
"Je ne force jamais, même pour mes Dons. Vous êtes libres.
"Que de fois votre liberté M'a crucifié !...
"Alors, J'attends...
"J'attends pendant des siècles...
"Ne crois-tu pas qu'il y a très longtemps que Je t'attends ?...
"Aucune âme n'est semblable.
"Aucune ne Me donnera ce que J'attends de toi."


360. - 26 février. En visite. - "Ne dis pas ce qu'il faut taire.
"Et ne garde pas le silence sur ce qu'il faut dire."


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Mer 12 Aoû 2015, 15:06

361. - 6 mars. - "Chaque âme tire de Moi un Amour particulier.
"C'est pour cela que Je suis si reconnaissant à celles qui s'ingénient à 
Me ramener des pécheurs.
"Songe donc !
"J'ai donné ma vie pour eux !
"dans les plus affreuses tortures...
"pauvres chères âmes que J'aime !
"un humble repentir et vous êtes déjà sur mon Coeur.
"Parle doucement.
"Avec tendresse.
"Un mouvement brusque pourrait les éloigner davantage."

" - C'est demain Seigneur, que je vais rencontrer un pécheur."
"Je te donnerai le doigté nécessaire.
"Je serai commee toujours en toi.
"Tu Me regarderas, tu M'appelleras, tu Me diras : "parle-Moi par moi."
"Je serai le Frère écouteur."


362. - 20 mars. Heure Sainte. - "Tu t'inquiètes du passage de la mort ?
"Mais puisque c'est la plus grande preuve d'amour que tu puisses 
Me donner, réjouis-toi !
"Déjà, offre-la Moi avec un détachement le plus absolu.
"Porte ton esprit jusqu'à l'héroïsme. Dis : Même, si je ne devais pas subir la 
mort, je la subirais pour M'unir à Lui,
"parce que Lui, Il est mort pour moi et par Amour.
"Et ainsi, tu Me donneras la plus grande gloire qu'une créature peut donner 
à son Créateur.
"Ô précieuse mort des saints qui a sa résonance jusqe dans les régions célestes
de la Maison du Père !
"N'aie pas peur de perdre ta vie d'un moment pour entrer dans l'éternelle rencontre 
de ton Bien-Aimé.
"Et puisque Je serai là : Ah ! ce sera le moment de la Foi, l'Espérance et la Charité.
"Empare-toi de ces sentiments.
"Et puis simplement, toujours.
"Tu es avec ton Père.
"Ton Époux,
"tu es de la famille de Dieu.
"Vis, pense, aime comme en famille :
"Ce sera un signe d'Amour."


363. - "Ce tendre bonjour que tu donnes le matin ou quand tu t'éveilles
la nuit, comme il M'est doux."


364. - 27 avril. - "Cette nuit, quand tu es allée à la fenêtre ouverte, pour regarder
le splendide ciel étoilé dont les reflets tombaient sur les cerisiers en fleurs, tu
écoutais le rossignol de l'île et tu sentais la joie d'avoir un époux si puissant.
"Ah ! que cela, et bien d'autres spectacles de la nature augmente ta confiance en Moi.
"... Chasse la défiance. Elle ne M'honore pas."


365. - 22 mai. Rome. - "Arrive à désirer la mort qui t'amène à ton but.
"Elle approche. Ressens-en une grande joie.
"La mort mène la vie.
"Alors tout ce qui doit arriver encore sur la terre ne doit pas avoir une grande 
importance pour toi.
"hormis de la vivre pour Me plaire."


366. - 29 mai. - "Abandonne-toi à la pensée de la Fête de la Rencontre;
"tu as organisé beaucoup de fêtes.
"Fais-Moi l'honneur de croire que Je sais organiser les Miiennes.
" C'est le programme de l'Amour."


367. - 19 juin. - "Qu'es-tu sans Moi ?
"Et si tu ne veux pas te séparer de Moi, comment ne cherches-tu pas à
t'unir à Moi davantage ?
"Quoi t'en empêche ?
"Tu souhaites M'aimer en toutes circonstances, mais tu es dans le monde 
et entourée ?
"Tu peux continuer de M'aimer dans ce prochain.
"Quoi t'en empêche ?
"Et quand une circonstance douce et joyeuse arrive,
"accueille-la comme Moi-même
"Car je Me cache,
"à vous de Me découvrir,
"C'est là le Jeu de Dieu,
"gagne !
"Et quand tu gagnes,
"Crois bien que c'est Moi qui ai gagné davantage.
"Moi le plus sensible."


368. - 17 juillet. Heure Sainte. - "Je ne puis retirer ce que j'ai dit : "Les âmes qui
s'offrent à Moi comme victimes, sont les plus près de mon Coeur..."
"Pourquoi t'effraies-tu de t'offrir ainsi chaque matin ?
"N'aurais-tu pas ma Grâce ?
"Est-ce que les victimes sont immolées chaque jour ?
"On les garde à part0
"On les nourrit spécialement
"et c'est la fin que leur vie monte comme un holocauste
"réparateur et fécondant.
"J'ai été, tous les jours de ma Vie, une âme-victime.
"Ne veux-tu pas être
"ma Soeur ?"


369. - "Etre attentive ?
"C'est faire le vide en soi et le désir de Moi.
"Alors Je viens."


370. - 10 août. Lourdes. - A la procession du Saint Sacrement.
Je pensais à une réponse orgueilleuse que je venais de faire.
(Avec une pitié tendre : )

"Comme tu as de la peine à être petite..."
et je me souvenais de ce qu'Il m'avait dit autrefois en ce même
lieu, entouré des cardinaux et d'archevêques en riches habits.
"Tu vois. Je suis le plus petit."
(Dans l'ostensoir).


371. - "Demande à ma Mère de vivre
comme Elle, en notre compagnie."


372. - 25 septembre. - " Semblable à l'Amour
de Moi, l'amour du prochain."
"Quel programme, ma Fille ! si tu t'en pénètres.
"Comme tu le rechercheras, ce cher prochain, pour Me servir en lui par des 
délicatesses qui le surprendront et le toucheront..
"Car rien ne touche comme la bonté.
"Celle qui devance."


373.- 2 octobre. - "Ne crois-tu pas que ma
silencieuse Mère
"laissait en tous lieux un sillage
"éloquent de sainteté ?"


374. - 9 octobre. - " Dis-Moi que par instants
tu es sûr de Moi.
"Cela me consolera des autres instants..."


375. - 17 octobre. Paris. Boulevard Raspail. - Je pensais que c'était bien 
monotone de recommencer chaque jour à offrir sa journée.
(Vivement) : "Est-ce que chaque matin Je ne recommence pas à M'offrir à la messe ?
"Est-ce que J'avais jugé qu'une seule fois ce serait bon ?
"Cela te coûte tellement de te donner souvent à Moi, 
"qui t'attends toujours ?
"L'Amour multiplie ses mots sans se redire."


376. - 23 octobre. - "Seigneur, je suis si peu de chose... Même ce que j'ai,
C'est Toi qui me l'as donné."
"Demande plus.
"Demande mieux
"et quoique tu sois loin de
"la perfection,
"demande-la-Moi sans cesse
"pour Te rapprocher de Moi
"Combien de grâces que vous n'obtenez pas."


377. - 30 octobre. Heure du matin. - "Ce qui est triste c'est l'absence de 
communication entre le Créateur et sa créature.
"C'est comme un silence de mort.
"Je suis la Vie et Je la donne. Attends-la, désire-la.
"La Vie que Je donne
"va jusqu'à l’Éternité. Les Bienheureux le savent.
"Ils reconnaissent mes voies en eux.
"Essaie de comprendre Mon action dans ton activité.
"Je te dis souvent : "J'agirai par toi si tu y consens."
"Parce que Je ne te contrains pas.
"Je viens sur invitation.
"Que rien ne te trouble. Donne-toi à Moi comme tu es.
"Pourquoi attendrais-tu ? Combien est aimable l'empressement à Me venir...
"il aura sa particulière récompense0
"Quand on marche, on avance peu.
"Il faut courir à Dieu."


378. - 9 novembre. - A la messe. - Je regardais entrer une personne.
"Ne pourrais-tu pas Me sacrifier tes yeux ?
"Fais-les Me regarder.
"Mets-les en ton intérieur.
"Crains ce qui t'éloigne de ma Pensée.
"Cherche ce qui t'en rapproche...
"Tant de choses découlent d'un regard !
"Tant de chosent découlent de la pensée.
"C'est avec raison que tu te défies moins de ta volonté
"que de la pensée.
"Fais tout pour retenir Mon souvenir.
"Rapporte tout à Moi."


379. - 13 novembre. - "Comme vous ignorez
la force de Dieu...
"Avez-vous peur de le connaître ?
"Vous qui Le cherchez si peu ?...
"...La joie de vos âmes est dans le commerce habituel avec
votre Créateur,
votre Sauveur dans un esprit divin.
"Abandonnez-vous à Dieu quoi qu'il fasse.
"Laissez-vous pousser
"et secondez son souffle avec zèle.
"Toi, viens à Lui avec enthousiasme,
"puisqu'Il possède toute réponse à tes besoins
"de tendresse,
"de repos,
"d'intelligence.
"Mais vos pensées sont courtes
"Prolongez au moins vos désirs... afin de joindre le niveau supérieur,
"le palier nouveau
"où l'Esprit vous attend
"pour vous faire monter encore.
"Mais que tout ce fasse dans la joie.
"Cette joie qui augmente la Gloire de Dieu.
"Est-ce qu'un père de famille serait content si ses enfants venaient 
lui rendre leurs devoirs par crainte, avec humeur sombre ?
"Dilate ton coeur, ma Petite-Fille, quand tu M'approches,
comme une enfant heureuse.
"Tu penses : "Il me demande toujours des sourires intérieurs."
"Croirais-tu que, tout Dieu que Je suis, J'ai besoin du sourire des
hommes, "ayant un besoin extrême de votre bonheur.
"Qui peut le comprendre ?
"Qui peut même m'en soutenir la pensée ? Crois.
"Car c'est mon Amour qui parle et il faut écouter ma voix
"autrement que les autres voix."


380. -20 novembre. - Heure Sainte. - "Vous vous habituez d'être comblés.
"Moi, Je ne m'habitue pas à votre affection : vous Me touchez
comme une première fois.
"Ah ! si vous saviez mieux, vous multiplieriez les mots qui Me réjouissent.
"peut-être ceux, les plus simples,
"que vous n'avez pas cherchés : ils ont jailli en Me regardant dans votre coeur.
"Oh ! fais tout ce que tu peux pour mon Règne dans l'intimité des coeurs.
"Chez certains, J'ai cependant été présenté.
"Mais ils ne Me reçoivent pas...
"Moi qui voudrais tant vivre votre vie quotidienne tout simplement !"


Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4268
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   Dim 16 Aoû 2015, 21:32

381. -25 novembre. Après la communion. - "Ta devise pour aujourd'hui :"Pour Dieu et contre moi."

382. - 26 novembre. Après la communion. - "En toi, Je prie le Père."

383. - 27 novembre. Heure Sainte. - Je revenais d'un thé chez le comte de S.
"Maintenant, oublie le monde et regarde-Moi.
"J'ai été content que tu parles de la solitude fructueuse des prisonniers qui les
rapprochait du contact divin.
"Tu as remarqué comme le cours de la conversation s'est élevé jusqu'à la fin ?
"En cela, tu as été mon Instrument.
"Sois-le souvent.
"Vois-tu, J'ai peu d'instruments sur la terre...
"Demande à l'Esprit de conduire ton esprit.
"Ne parle pas selon toi.
"Parle selon Moi, à ma Place. 
Ma petite fille, tu sais quand tu parles comme Moi ?
"C'est quand tu mets de la bonté et du charme.
"Quand tu touches.
"Quand tu réponds gracieusement à une réflexion acerbe.
"Quand tu excuses.
"Quand tu sers.
"Quand tu donnes.
"Quand tu pacifies un caractère fâcheux.
"Quand tu consoles.
"Quand tu gardes une inaltérable égalité d'humeur.
"Quand tu demeures humble sans chercher à surpasser.
"Quand tu es reconnaissante pour l'amabilité des autres.
"Quand tu es généreuse.
"Qui fut plus généreux que Moi ? et plus doux ? et plus humble ? tout cela est à toi.
"Tu fais partie de mon Corps mystique."


384. - 11 décembre. - "Le poids de mon Amour pour les hommes va toujours plus lourd.
"C'est ainsi jusqu'à la fin des temps.
"Qui Me croira ? Combien en riront ? Si tu savais comme il y a des méchants
qui M'abîment !
"Non seulement dans leur âme, mais dans celle des autres... et celle des enfants !
Si tu savais... Tu Me logerais chez toi :
"dans ta mémoire.
"ton entendement,
"ta volonté.
"Tu te rappelles ? Je disais à Zachée : 
"Viens, J'habiterai dans ta maison." Et si je disais à toi, à toute âme de bonne volonté :
"Je resterai toujours jusqu'à votre dernier soupir..."
"Et si ensuite, Je vous emmenais dans ma Demeure à Moi,
"celle du ciel ? où jamais plus nous ne serons séparés ?
"Comprends-tu le programme de l'Amour conçu de toute éternité ?..."


385. - 25 décembre. - "Il ne faut pas avoir peur de regarder la perfection 
puisque Je suis là,
"puisque Je l'ai vécue,
"puisque l'occupation de vous fait mes délices.
"Alors, vous n'êtes plus seuls, vous M'avez.
"Tu te rappelles comme autrefois du temps des chevaux, tu aimais les
attelages en flèche ?
"Eh bien Je marche en tête,
""toi, tu suis, d'un peu plus loin, mais tu suis.
"Le bon larron a compris l'amour, et il a jeté son cri de regret.
"Peu d'instants après, il reposait dans mon Sein.
"L'amour appelle l'amour.
"Toi, réponds-Moi.
"J'ai soif de toi.
"Qu'est-ce qui t'intimide ?
"Tes négligences répétées ?
"Tes insuffisances ?
"Ton manque de mise au point ?
"Ta pensée absente ?
"Les mauvais souvenirs ?
"Je prends tout à ma Charge.
"Je ramasse les misères, J'en fais des splendeurs.
"Donne tout.
"Ose Me dire que quelque chose pourrait ne pas être Moi dans ta vie ?
"Quand on ne fait qu'un..."


386. - 31 décembre. Après la communion. - "Le mot d'ordre pour 1948, Seigneur ?"
""Tout près." (invitant à l'union.)

387. - 3 janvier 1948. - "Reprends confiance et ton humble chemin, toujours
"plus près" de Moi.
"Tu sais que tu n'es pas solide et que tes bases ne peuvent être qu'en Moi.
"Quand tu t'écroules, Je prends les débris et refais un temple neuf plus beau
parce que tu t'es humiliée.
"Pense à cela pour arriver à aimer l'humiliation.
"Ne l'ai-Je pas vécue toute ma vie terrestre ? Moi, Dieu ?
"Quelle compagne, ma Fille.
"... Vois-tu, ce qui peine l'Amour, c'est l'indifférence, c'est l'apathie, c'est la non activité :
"Beaucoup d'âmes sont avec Moi comme si j'étais toujours mort.
"Mais, ma fille, Je suis vivant et Je suis près d'elles, en elles, attendant qu'elles me Parlent,
qu'elles me sourient
"et que leur coeur batte un peu pour Moi.
"J'exige si peu.
"Je suis content si vite.
"Je ne demande qu'à être invité
"et je me charge du festin."



388. - 19 janvier. - (Dans une intime douceur.) - [b]Au moment de la Mort de mes Amis,
"Ne crois-tu pas que Je vienne les prendre doucement ? Avec les délicatesses que tu 
sais, pour introduire leur âme dans mon Royaume ?
"Ne ferais-tu pas de même pour jouir de leur surprise et de leur joie, à l'entrée de l'une
de tes belles demeures ?
"Alors, Moi, Dieu, qui aime plus, qui possède mieux,
"Comment Me désintéresserais-Je de leur sortie du temps ?
"Tout ce que tu peux imaginer sur le charme de mon coeur épris, n'approche 
pas de la réalité !
"Rappelle-toi que J'ai tant voulu votre joie que Je suis descendu savoir la souffrance
"Et quand Je vous vois souffrir, et souffrir pour Moi
"Je recueille chacune de vos souffrances avec un grand Amour
"comme si les vôtres avaient dépassé les miennes,
"comme si les vôtres avaient une valeur que mon Coeur voulait rendre infinie.
"Et c'est pour cela que quand vous Me le permettez,
"Je fusionne votre vie dans ma Vie."


389. - 22 janvier. - "Je suis le Dieu de tous les moments de la vie
"puisque Je suis l’Âme de ton âme."


390. - Dans la rue. - "C'est toujours dans la volonté que se font les sacrifices."

391. - Le soir. - "Dépasse la beauté.
"Dépasse le charme.
"Arrive à Moi."


392. - 12 février. - "Seigneur, je veux être toujours près de Vous, c'est ma 
pensée seulement qui se sauve."
"Rappelle-la doucement sans te fâcher. Puisque Moi, Je ne Me fâche pas.
"Je vous sais, Je vous aime dans votre bonne volonté. C'est la paix que les 
Anges ont chantée quand Je suis venu renouveler le monde.
"Combien souvent Je suis plus indulgent pour vous-mêmes que vous-mêmes !
"Donne-Moi la joie de te voir le croire."


393. - 19 janvier 1948. - "Humilie-toi de tes fautes.
"Ce sont vos défauts qui vous rendent malheureux.
"Reconnaissez vos torts.
"Descendez vos pensées dans vos fonds de misère.
"Voyez vos imprévoyances.
"Votre peu de courage et d'énergie pour un essai d'amélioration.
"Votre prise d'habitude à un certain croupissement ordinaire.
"Vos négligences à considérer le Modèle qu'est ma Vie.
"Votre fatuité satisfaite à voir ce que vous êtes en quelque état
que vous soyez.
"Votre attitude un peu méprisante envers mes Sacrements :
"Avez-vous le zèle à vous venir blanchir à la pénitence ?
"Cherchez-vous à exciter votre faim pour mon Eucharistie d'Amour
qui veut vous aider à marcher ?
"Est-ce que vous ne vivez pas comme si vous deviez toujours rester sur terre ?
"Vous donnez si rarement un regard même furtif à l'au-delà, votre résidence de
demain, quand votre coeur, déjà , devrait y être, Me remerciant, Me louant, 
M'adorant dans tous les jours et toutes les actions du jour...
"Toi du moins,
"As-tu ton âme remplie de Moi ?
"Ne respires-tu que pour Moi ?
"Prends-tu tes intérêts avant les Miens ?
"Ou Me places-tu dans ta marche comme un fanal devant toi ?
"T'es-tu revêtu d mes soucis ? As-tu pris ta part dans la conversion du monde ?
"Près de mes Martyrs? Peux-tu dire : "J'étais là", ne serait-ce que par tes désirs ?
"Qui M'aidera ?
"Si vous mes communiés, vous ne vous serrez pas ?



Fin du tome I


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
GABRIELLE BOSSIS. LUI et moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LIVRES, FILMS, EXPOSITIONS, ART...-
Sauter vers: