Forum de prières

Prières, forum religion catholique, Jésus et Marie, informer des dangers du Nouvel Ordre Mondial, Illuminatis, l'antechrist, etc...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Apprends à évangéliser tes amis par le web !
Aujourd'hui à 16:47 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensées Salésiennes : A Tous Les Amis De Saint François De Sales Et Don Bosco
Aujourd'hui à 16:15 par Lumen

» Message-Lumière de la Famille Myriam
Aujourd'hui à 16:03 par Lumen

» Lectio Divina : À l’écoute de la Parole et Méditation - P. Nicolas Bossu, LC
Aujourd'hui à 15:51 par Lumen

» Les Survivants - Notre Chance de VIVRE
Aujourd'hui à 15:32 par Lumen

» Découvrons ensemble les œuvres de miséricorde...
Aujourd'hui à 13:21 par Lumen

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 12:58 par Robert

»  Tu dois t'accepter et t'aimer tel que Mon Père t'a créé.
Aujourd'hui à 12:54 par Robert

» Neuvaine à saint Pierre et saint Paul - Du 21 au 29 juin - Fête de saint Pierre et saint Paul
Aujourd'hui à 12:20 par Lumen

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
Aujourd'hui à 12:09 par Lumen

» La naissance d'Ésaü et de Jacob
Aujourd'hui à 11:43 par Lumen

» Prières
Aujourd'hui à 7:14 par Mea culpa

» Quelle place pour Marie dans ce partage de ma joie ?
Aujourd'hui à 1:52 par Robert

» Porter de beaux fruits
Aujourd'hui à 1:50 par Robert

»  Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
Hier à 20:55 par Lumen

» Les dévotions aux Cœurs de Jésus et de Marie
Hier à 20:37 par Lumen

» Préparation à la consécration au Cœur Immaculé de Marie en 33 jours...
Hier à 19:45 par Lumen

» Le véritable Amour est celui qui vient de Moi, ton Dieu!
Hier à 10:47 par Robert

»  Neuvaine à Notre Dame du Perpétuel Secours du 19 au 27 juin
Hier à 3:47 par Lumen

» MARIE Notre Mère !
Hier à 3:14 par Lumen

» Les évènements majeurs de ma vie marqués par Marie
Hier à 0:29 par Robert

» « Elle est étroite la porte, il est resserré le chemin qui conduit à la vie »
Hier à 0:26 par Robert

» Retraite Stabat Mater
Hier à 0:17 par Lumen

» Terres de Mission #38 : L’ indispensable travail de SOS Chrétiens d’Orient
Lun 26 Juin - 23:56 par Lumen

» Gérald de Servigny : « Les cathos sont-ils de retour ? »
Lun 26 Juin - 23:36 par Lumen

» Le Précieux-Sang de JÉSUS.
Lun 26 Juin - 23:21 par Lumen

» Le oui de Rébecca
Lun 26 Juin - 13:19 par Lumen

» Fais-Moi confiance.
Lun 26 Juin - 11:55 par Robert

» Le 3ème secret et le cardinal Joseph Ratzinger
Lun 26 Juin - 1:43 par Robert

» « La poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? »
Lun 26 Juin - 1:40 par Robert

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 22:02

Partagez | 
 

 Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   Dim 3 Jan - 19:10

Tout d'abord, bonne année à tous à vivre aux côtés de Dieu et dans Sa Lumière ! sunny

J'ai quelques questions, comme toujours. Rolling Eyes

Comme certains le savent et peuvent l'avoir lu, je suis dans une totale impasse, rejetée de la société, sans emploi depuis fin 2013 et sans aucun revenu depuis mars 2015. Ne retrouvant pas de travail, je suis très mal et souffre de dépression que je tente de soigner par la thérapie et l'amour de Dieu. J'ai effectué plusieurs neuvaines à Marie qui défait les nœuds et prie chaque jour au chapelet d'avoir la grâce de retrouver au plus vite une stabilité financière (problème qui crée des tensions au sein de mon couple). Sans succès, mes prières n'ont pas été exaucées. Dieu a probablement une raison de me faire traverser ces épreuves et sont probablement justes, je ne les remets pas en cause, je les accepte, et je m'y suis abandonnée en le Lui annonçant, désespérée et sans plus aucune autre option que de Le laisser diriger ma vie.

Seulement, pour cette année, le pape François a déclaré une année de Miséricorde en demandant aux églises et autres lieux d'ouvrir des portes saintes. Dans les églises, j'ai trouvé des petits guides pour les pèlerins, pour vivre cette année de Miséricorde ou comment se préparer pour passer la Porte.

Comme je n'obtiens aucune grâce de Dieu à travers mes prières pour me sortir de mes problèmes, je suis très tentée de passer l'une de ces portes pour espérer quelque chose (plus de force, d'amour, une grâce et que sais-je encore ?) qui me soit salutaire. Je n'attends pas forcément de miracle - si je puis dire - et accepterai Son "silence", s'il sera ainsi, comme j'ai décidé de l'accepter récemment.

Mais quelques questions me turlupinent :
En lisant ces petits guides, il est dit que la confession auprès d'un prêtre est recommandée ainsi qu'un pèlerinage (Rome, Lourdes, etc). Seulement, n'étant pas de religion catholique ou autre chose (ma religion est ma confiance en Dieu et Son amour), je me confesse directement à Lui, car mes péchés ne regardent en rien qui que ce soit d'autre à part Dieu. Et pour effectuer un pèlerinage, je n'ai pas du tout les moyens, étant sans aucun revenu, car les voyages sont relativement chers (à moins de retrouver du travail dans l'année pour me le permettre). Et bien entendu, je crains de ne pas être exaucée si je ne suis pas ces recommandations, telle une punition (même si je ne crois pas que Dieu punisse pour ça, mais le démon de l'ego me le fera croire pour me rabaisser et me faire ressentir cette sensation d'exclusion qui me ronge à chaque crise de dépression qui peut m'être fatale).

Je suis un peu "coincée" avec ces questions et espère un petit éclaircissement, pour ne pas passer cette porte avec de faux espoirs et cette sensation de "ce que je fais là ne sert à rien".
Revenir en haut Aller en bas
Mea culpa
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 6519
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   Lun 4 Jan - 8:51

Pour la confession :

Pourquoi se confesser à un prêtre et pas dialoguer directement avec Dieu ? (article de fond)
« On sait bien que Dieu nous pardonne, pourquoi passer par un prêtre ? D’ailleurs n’est-on pas plus sincère en s’adressant à Dieu directement ? »
Dans les religions archaïques il y a des spécialistes du sacré (sorciers, mages, médiums...) qui sont les seuls à pouvoir servir d’intermédiaires entre la divinité et le peuple, entre le « ciel » et la terre.

Un seul Médiateur : le Christ
L’Évangile a supprimé cette conception de la religion. Désormais il n’y a plus de place pour des intermédiaires, car « il y a un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, un homme, le Christ ». [1] Dans le même temps l’Evangile affirme ainsi que Jésus est incontournable, car « il n’y a pas sous le ciel d’autre Nom donné aux hommes par lequel nous puissions être sauvés » [2] C’est la grande révélation qui nous est faite le soir du Jeudi saint, grâce aux questions des apôtres Thomas et Philippe. Nous ne savons pas le chemin ? Jésus répond : « Je suis le chemin, et la vérité, et la vie. » Qui peut nous montrer le Père, et nous faire voir le Dieu invisible ? Jésus répond : « Celui qui m’a vu a vu le Père... Personne ne peut aller à la rencontre du Père, à moins de passer par moi » [3].

Aller « directement » à Dieu n’a rien de chrétien
Par conséquent, malgré les apparences, l’idée d’aller « directement » à Dieu n’a rien de chrétien. On la rencontre d’ailleurs souvent dans tout ce qui tourne autour du New Age, dans divers programmes de développement personnel ou d’éveil spirituel. En fait par cette attitude, l’homme a la prétention d’être son propre prêtre, de détenir un savoir ou un pouvoir qui donne prise sur Dieu, finalement de se sauver soi-même, à force de concentration, d’exercices ou de bons sentiments.

Le prêtre tient la place du Christ
Si Jésus est le seul Médiateur entre Dieu et les hommes, çà n’est pas sans conséquence pour la réconciliation du pécheur avec Dieu. Dans la Bible, le pardon et la guérison du paralysé porté par quatre hommes le montre très bien. Jésus coupe court aux murmures d’hier et d’aujourd’hui et aux contestations des scribes et des pharisiens. Il annonce la bonne nouvelle : le pardon n’est plus une réalité céleste et inaccessible, il est désormais un événement terrestre et historique, car « le Fils de l’Homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés. ». Et en plus : « Un tel pouvoir a été donné aux hommes ». [4].
Cela signifie qu’à la suite des Apôtres, les prêtres reçoivent la mission, et donc le pouvoir, de remettre les péchés. Il n’y a là aucune espèce de magie. Les prêtres ne prennent pas non plus la place de l’unique Sauveur : ils tiennent sa place, ce qui est très différent. Dieu s’est fait homme pour sauver les hommes : ainsi le Christ ressuscité ne veut pas renoncer à ce contact d’homme à homme. La grâce de Dieu veut nous toucher réellement, et pas seulement mentalement. « Recevez l’Esprit Saint : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez » [5].

Les sacrements : chemin le plus direct pour rencontrer le Christ
De même que le Christ est le chemin le plus direct pour aller vers le Père, les sacrements de l’Église sont le chemin le plus direct et le plus sûr pour rencontrer le Christ. Prétendre recevoir le pardon « directement » c’est en réalité se pardonner soi-même, se justifier en se confiant aux belles pensées ou aux bons sentiments qu’on peut avoir. Bien sûr, c’est bien de prendre conscience de l’amour miséricordieux du Seigneur et de laisser grandir en soi un vrai mouvement de repentir. C’est même le point de départ de toute démarche vers le sacrement de réconciliation. Mais l’essentiel, c’est la rencontre. Comme dans l’évangile de Zachée : « Aujourd’hui le salut est entré dans cette maison ! » Temps de grâce où à un moment précis dans le temps, la miséricorde rencontre mon péché. Me mettre simplement à genoux, et laisser le Christ me dire : « Je te pardonne. » Là, il se passe quelque chose. Quelque chose de bouleversant !

Le prêtre : témoin de l’Amour
Ainsi le prêtre n’est pas là pour enquêter sur nos nombreux péchés. Il est là au nom du Christ pour nous dire à quel point Dieu nous aime, puis pour nous aider concrètement à nous relever, à trouver des moyens de ne plus nous faire mal en tombant... D’autre part, il a une "grâce spéciale" pour oublier ! Quant on aime quelqu’un de tout son cœur est-ce qu’on pense encore au mal qu’il nous a fait une fois qu’on lui a pardonné, ?
Si oui, c’est que notre pardon n’était pas sincère !
Enfin tous les hommes sans exception connaissent des difficultés et vont s’adresser à un prêtre : alors pourquoi celui -ci nous regarderait-il différemment après qu’on se soit confessé ?

Lettre à Timothée 2,5
2. Actes des Apôtres 4,12
3. Jean 14,5-11
4. Comparer Marc 2,10-12, Luc 5,24-26 et Matthieu 9,6-8
5. Jean 20,22-23
http://qe.catholique.org/confession/87-pourquoi-se-confesser-a-un-pretre-et-pas

Pourquoi se confesser à un prêtre et pas directement à Dieu ?
Quelques points rapides sur la question.
Le Christ a donné des sacrements et des prêtres pour les donner à leur tour.
L’un de ces sept sacrements est le "sacrement de la miséricorde", "de la réconciliation" ou "confession"
"Confession", c’est aussi le lieu où l’on confesse la tendresse du Père, où l’on réaffirme face à quelqu’un notre confiance en sa miséricorde.
On peut parler directement à Dieu pour lui demander pardon, mais le Christ propose de passer par un homme qui le représente car ça nous coûte beaucoup plus au niveau de la démarche de repentance (concrétisation).
Il y a aussi dans le sacrement une plus grande efficacité au niveau de l’âme.
C’est la "grâce sacramentelle", qui donne force, consolation et courage dans le combat de chaque jour contre le mal et le péché.
Ca permet au prêtre de donner d’utiles conseils et d’aider l’évolution de la personne.
Egalement, par un regard extérieur, de réajuster la conscience qu’on a des faits (pour celui qui grossit certaines faute ou en néglige d’autres).
Les prêtres eux-mêmes sont les premiers à avoir besoin du pardon de Dieu, et eux aussi se confessent à d’autres prêtres.
http://qe.catholique.org/confession/160-pourquoi-se-confesser-a-un-pretre-et-pas

*********************

Pourquoi se confesser directement à Dieu, puisqu'Il voit et sait tout
Confesser ses péchés n'est pas chose facile, c'est reconnaître nos faiblesses (humilité) et le prêtre (qui lui-même se confesse) n'est pas là pour juger mais pour guider et donner l'absolution, sous le regard bienveillant du Seigneur.

Bonne année à toi, Archange Gabriel
Et que le Seigneur te guide vers Marie, sa sainte Mère qui saura te prendre sous sa protection.
Le Seigneur Lui-même s'est mis sous sa protection pendant toute son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   Lun 4 Jan - 12:20

Merci pour cette réponse très enrichissante.

Donc, passer la Porte Sainte me sera donc inutile si je ne passe pas par un prêtre ? Je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir forcée de passer par la confession via un prêtre. Me confesser au Christ me suffit amplement et j'ai grandi dans ma foi avec ça. À la base, j'ai grandi dans une valeur protestante (avec des parents athées), la confession près d'un pasteur ne fait donc pas partie des marches à suivre obligatoires dans cette religion. Nos péchés ne regardent que nous et Dieu, personne d'autre.

Je serai très déçue de me sentir en disgrâce de passer la Porte Sainte si je ne passe pas par un prêtre (d'autant plus que je n'ai rien à confesser dernièrement, si ce n'est mon désespoir face à ma situation et de parfois douter de Dieu quant à mon avenir, même si j'ai récemment décidé de laisser mon destin entre Ses mains).

Passer la Porte Sainte serait simplement quelque chose de symbolique, de plus concret vis-à-vis de mon engagement et du "laisser-aller", de plus "palpable", si je puis dire, à cet abandon entre les mains de Dieu.

Tout ce que je veux savoir, c'est : même si je ne passe pas par un prêtre ou de pouvoir effectuer un pèlerinage quelconque, passer la Porte Sainte vaut-il donc alors vraiment la peine ? Et que si la réponse est "non", je ressentirai une sorte de rejet de Dieu de ne pas me donner Sa miséricorde pour ne pas être passée par cette confession "humaine" - si je puis dire - après avoir passé la Porte.
Et ça ne va pas plus m'aider, c'est certain, je me sentirai alors vraiment délaissée (en ce moment, je commence à flipper rien qu'en y pensant). Je me dirai que toutes mes prières sont finalement vaines, muettes à Ses oreilles, que mes engagements près de Lui sont sans aucune valeur et que je mérite donc mon sort cruel sur Terre à cause d'une naissance que mes parents ont maudite toute ma vie, car non désirée, et de me laisser mourir définitivement, sans espérance. No

Je ne sais plus quoi penser... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Mea culpa
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 6519
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   Lun 4 Jan - 19:41

Archange Gabriel a écrit:
Merci pour cette réponse très enrichissante.

Donc, passer la Porte Sainte me sera donc inutile si je ne passe pas par un prêtre ? Je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir forcée de passer par la confession via un prêtre. Me confesser au Christ me suffit amplement et j'ai grandi dans ma foi avec ça. À la base, j'ai grandi dans une valeur protestante (avec des parents athées), la confession près d'un pasteur ne fait donc pas partie des marches à suivre obligatoires dans cette religion. Nos péchés ne regardent que nous et Dieu, personne d'autre.

Je serai très déçue de me sentir en disgrâce de passer la Porte Sainte si je ne passe pas par un prêtre (d'autant plus que je n'ai rien à confesser dernièrement, si ce n'est mon désespoir face à ma situation et de parfois douter de Dieu quant à mon avenir, même si j'ai récemment décidé de laisser mon destin entre Ses mains).

C'est dommage de ne pas souhaiter se confesser car déjà confier ses états d'âme, cela ne peut faire que du bien. Le sacrement de réconciliation est un moment important dans la vie d'un chrétien. Douter de Dieu ? A part la prière, qui est indispensable, seul un prêtre peut aider à se remettre en route

Passer la Porte Sainte serait simplement quelque chose de symbolique, de plus concret vis-à-vis de mon engagement et du "laisser-aller", de plus "palpable", si je puis dire, à cet abandon entre les mains de Dieu.

Tout ce que je veux savoir, c'est : même si je ne passe pas par un prêtre ou de pouvoir effectuer un pèlerinage quelconque, passer la Porte Sainte vaut-il donc alors vraiment la peine ? Et que si la réponse est "non", je ressentirai une sorte de rejet de Dieu de ne pas me donner Sa miséricorde pour ne pas être passée par cette confession "humaine" - si je puis dire - après avoir passé la Porte.

Je ne puis te répondre à ce sujet............ peut-être qu'un pasteur, dans ton cas, serait plus compétent

Et ça ne va pas plus m'aider, c'est certain, je me sentirai alors vraiment délaissée (en ce moment, je commence à flipper rien qu'en y pensant). Je me dirai que toutes mes prières sont finalement vaines, muettes à Ses oreilles, que mes engagements près de Lui sont sans aucune valeur et que je mérite donc mon sort cruel sur Terre à cause d'une naissance que mes parents ont maudite toute ma vie, car non désirée, et de me laisser mourir définitivement, sans espérance. No

Une prière n'est jamais vaine......... Dieu ne veut que ce qu'il y a de mieux pour chacun de nous, mais sa Volonté ne correspond pas forcément à la nôtre. Dans la vie, il y a toujours des moments de découragements............. mais il ne faut surtout pas y céder car y céder ne fait pas avancer, bien au contraire et en plus c'est un péché, un manque de foi car dans ce cas, on s'apitoie sur notre propre sort. Alors, il faut se relever....... et continuer à avoir confiance en Dieu

Je ne sais plus quoi penser... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   Mer 6 Jan - 12:55

Je ne sais si un prêtre peut me remettre en route via la confession. En principe, quand ça va mal, je fais un séjour de quelques jours dans une abbaye cistercienne non loin de chez moi pour me remettre d'aplomb et parler avec des moines. En principe, ça me redonner un bon coup de fouet.

Comme je le racontais à des proches, outre les personnes cruelles que j'ai fréquentées dans ma vie (famille, ex-mari collègues, "camarades" de classe, etc.), des groupes catholiques et évangéliques m'ont culpabilisée sur tout et n'importe quoi, de ma façon de vivre ma foi et d'autres choses plus bêtes encore alors que je découvrais Dieu et cherchais des éclaircissements pour mieux Le connaître. On m'a même traitée de démon et de les côtoyer pour avoir pratiqué du yoga pour soulager mes maux de dos et le soutenir en parallèle d'un travail très physique et pénible. J'ai dû abandonner cette gymnastique pour plaire à ces personnes et y être acceptée, en vain. Et aujourd'hui, l'état de mon dos ne s'est pas amélioré et mon nerf sciatique est douloureux lors de marche trop longue, c'en est presque handicapant. No

Ce n'est pas vraiment un manque de foi que j'ai en doutant du chemin que Dieu me fait traverser à travers toutes les épreuves, mais plutôt le fait que j'en suis épuisée et désespérée : je m'effondre. Je ne vois pas en quoi c'est un péché que d'être fatiguée d'une situation de plus en plus insoutenable, mais je l'accepte, même si c'est difficile parfois. Et principalement, dans ces moments-là, je ressens toujours une sorte de forte présence bienveillante à mes côtés, c'est difficile à expliquer, comme s'il me suffisait de tendre la main pour la saisir, ce que je fais généralement, et je surmonte mon chagrin et mon désespoir.

Comme à l'époque où je sentais l'appel à communier, chose que je n'avais jamais faite (voir mes différents sujets sur le forum) et que je ne regrette pas, car ça m'a transformée, je ressens ce même appel de passer la Porte Sainte, quoi qu'en disent certaines règles, car je sens que ce sera quelque chose qui m'apportera beaucoup. C'est une sensation très saisissante et irrésistible. Et je ne veux pas passer à côté pour ensuite le regretter, car, pour moi, Dieu ne m'y appel pas en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passer une Porte Sainte. Quels conseils ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de prières :: DISCUSSION GÉNÉRALE-
Sauter vers: