À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour que J'ai pour toi dépasse de beaucoup tes imperfections...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:31

» Chapelet du samedi 18 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:51

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:35

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Hier à 15:55

» Je bénirai le Seigneur ...
par Lumen Hier à 15:12

» Jésus nous livre un grand secret : prier sans se décourager...
par Lumen Hier à 14:50

» Neuvaine au Christ Roi de l'Univers : Du 16 au 26 novembre
par Lumen Hier à 14:29

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 14:13

» La vision du Ciel de Saint André le fol en Christ
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 11:54

» 56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (II)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:24

» Pensée du jour: En acceptant Mon Amour, le mal et la souffrance sont vaincus.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:03

» Le Point Culminant
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 20:45

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 17 Nov 2017 - 20:23

» Une Crise Annoncée ?
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 20:20

» Chapelet du vendredi 17 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 17 Nov 2017 - 20:14

» Catéchèse du pape Benoît XVI : Psaume 119 (118) "unique dans son genre", qui indique la voie du bonheur
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 19:51

» Vers la paix avec la spiritualité franciscaine
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:44

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:12

» Chaque instant est un nouveau départ
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:01

» Dans la Divine Trinité, la communication est parfaite
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 17:47

» Neuvaine de la Présentation de Marie au Temple
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 13:07

» Consécration aux Cœurs de Jésus et Marie pour Notre Dame de Fatima
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 12:41

» Marie retrouve Jésus au temple
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 12:20

» 56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (I)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 17 Nov 2017 - 10:15

» Pensée du jour: Apprends à te laisser guider par l'Amour. Je t'aime.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 17 Nov 2017 - 9:59

» Un grain de sel
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 21:49

» Où est le Règne de Dieu ?
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 20:53

» Chapelet du jeudi 16 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 20:17

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 15:24

» « Les religieux de saint Joseph nous ont appris à aimer Notre Dame »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 9:49

» Pensée du jour: Mon enfant, Je t'aime! Je t'aime! Je t'aime! Ces mots doivent se graver dans ton âme...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 9:16

» La messe n’est pas un spectacle, on a besoin de se préparer en silence
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 19:57

» Prier le "nouveau" Notre-Père
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 19:26

» Refusons la misère
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 18:46

» Clergé: ce qu’est un serviteur inutile, par le cardinal Stella
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 18:35

» Chapelet du mercredi 15 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 18:21

» Migrants : « merci pour ce que vous faites »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 17:58

» Audience générale: la messe, rencontre d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 17:46

» La visite des mages
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 17:32

» Prier chaque jour
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 13:12

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Message-Lumière de la Famille Myriam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 24 Jan 2017 - 10:28

Lettre aux Hébreux 10, 1-10
Frères, la loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir, et non pas l’expression même des réalités. Elle n’est donc jamais capable, par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes, offerts indéfiniment chaque année, de mener à la perfection ceux qui viennent y prendre part.
Si ce culte les avait purifiés une fois pour toutes, ils n’auraient plus aucun péché sur la conscience et, dans ce cas, n’aurait-on pas cessé d’offrir les sacrifices?
Mais ceux-ci, au contraire, comportent chaque année un rappel des péchés.
Il est impossible, en effet, que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.
Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : « Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. 
Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ;
alors, j’ai dit : “Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.” »
Le Christ commence donc par dire : « Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché », ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : « Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. »
 Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes.



Jésus, le Grand Prêtre de l'Alliance !

« Le Christ commence donc par dire :

“Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché”, ceux que la Loi prescrit d’offrir.

Puis il déclare : “Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.” Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. »

Voici le nouveau que Jésus apporte lui-même en sa personne.

Ce ne sont pas les sacrifices et les holocaustes qui plaisent à notre Dieu et Père, mais le don de tout notre être, de notre volonté, de notre cœur.
Ce ne sont pas les choses extérieures que Dieu veut en premier, mais c'est notre « être », ce qui est nous, ce qui est en nous.


C'est un peu comme un jeune garçon qui dirait à son père : « Ce ne sont pas tous tes cadeaux, même les plus beaux, que je désire, mais ta présence. Je ne veux pas une canne à pêche de 300 $ pour participer à un voyage organisé, mais je veux aller avec toi à la pêche, même si je n'ai qu'un roseau et un bout de corde...
C'EST AVEC TOI QUE JE VEUX ÊTRE, AVEC TOI, PAPA. »


Et Jésus s'est donné jusqu'à la fin.

Savez-vous quel est le chant préféré de Dieu notre Père?
C'est quand Jésus lui chante : « Me voici, Père, je viens pour faire ta volonté. »

Je crois que nous pouvons comprendre ce que Dieu attend de nous !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 25 Jan 2017 - 11:19


C’était un jour d’été, aux abords de midi. Sur la piste sablonneuse qui menait à Damas, une petite caravane se hâtait : quelques gardes, deux ou trois secrétaires, accompagnant un jeune homme de peu de mine, à qui, cependant, tous marquaient beaucoup de respect. À leur costume, à leur langage, on reconnaissait des Israélites, et le petit homme roux appartenait à la classe des « Docteurs de la Loi », qui enseignaient la religion. Tous semblaient pressés d’arriver à la capitale syrienne. De temps en temps, le petit homme parlait à ses compagnons de voyage, et l’on sentait, à l’entendre, qu’il était possédé d’une étrange fureur.

Cette scène se passait en l’année 36 de notre ère. Trois ans plus tôt, à Jérusalem, sur le Golgotha, un homme était mort, crucifié entre deux bandits. On l’appelait Jésus de Nazareth. Pendant plus de trente mois, il avait parlé à des foules, enseignant une doctrine d’amour, de miséricorde, guérissant les malades, faisant de grands miracles, et parmi ceux qui l’avaient accompagné, beaucoup avaient proclamé qu’il était le Messie, le Dieu fait homme, et que ce serait lui le Sauveur d’Israël. Or, c’était cela que ne voulaient pas admettre les Princes du Peuple Juif et les prêtres : qu’un homme sorti de rien, fils d’un charpentier de Nazareth, fût vraiment le Porte-​Parole du salut, non, non, cela ne leur paraissait pas possible. Et puis, que deviendraient-​ils, eux, si ce Jésus et sa bande triomphaient ? Et c’était pourquoi un complot avait été monté ; des pièges avaient été tendus au soi-​disant Messie ; un traître même avait été payé pour qu’il le fît arrêter. Condamné par les prêtres, on avait bien vu que ce Jésus n’était pas le Messie. Il était mort sur la croix comme un malfaiteur, et les siens n’avaient même pas levé un doigt pour le sauver.

Et, cependant, un bruit étrange s’était répandu dans tout Jérusalem. Les disciples de Jésus avaient proclamé que, trois jours après sa mort, il était ressuscité ! Le tombeau où l’on avait placé son corps avait été trouvé vide. Quarante jours de suite, certains l’avaient vu paraître, et non pas un seul, mais des dizaines, des centaines peut-​être; l’un de ses anciens disciples l’avait même touché ! Du coup, relevant la tête, ses partisans se répandaient sur les places, triomphants. Si Jésus était ressuscité, alors tout ce qu’il avait dit était vrai ; il était réellement le Christ, le Dieu fait homme. Les Princes du Peuple et les prêtres avaient commis un crime abominable, en le condamnant à mort. Il fallait répéter son message au monde. Et, ainsi, des noyaux de fidèles de Jésus se constituaient dans la Palestine et même au-dehors.

À Damas, par exemple. Et il va de soi que tout le clan des ennemis de Jésus considérait avec fureur les progrès de ses partisans. Il fallait détruire cette secte ! Ayant appris que, dans la capitale de la Syrie, ils commençaient à former une petite communauté, le Grand Conseil avait décidé d’y envoyer un représentant pour les écraser. Le petit homme qui avançait sur la piste du désert était précisément ce délégué du Grand Conseil.

Il touchait presque au but. Bientôt l’oasis apparaîtrait, grise de ses platanes et vert de ses palmiers. L’air était lourd, opaque, comme il est au désert vers l’aplomb de midi. Tout à coup, une lumière fulgurante tomba du ciel, droit sur le voyageur : elle dépassait en éclat celle du soleil. Le petit homme roula à terre. Une voix retentit à ses oreilles.

— Saül, Saül, pourquoi me persécutes-​tu ?

Écroulé sur le sol, il murmura :

— Qui es-​tu donc, Seigneur ?

— Je suis Jésus de Nazareth, celui que tu persécutes.

— Seigneur, que veux-​tu que je fasse ?

— Relève-​toi, va à Damas. Là, tu seras averti de ce que tu devras faire. Mais sache-​le : je t’ai choisi pour mon serviteur et mon témoin.

La voix mystérieuse s’était tue; la lumière avait disparu. Mais Saül demeurait à terre. Ses compagnons étaient stupéfaits ; ils l’avaient vu rouler, faire des gestes, se débattre. Mais eux, ils n’avaient pas entendu la voix. Ils sautèrent de leur monture, se précipitèrent au secours de Saül, le relevèrent, croyant à quelque coup de soleil. Debout, le petit homme étendit les bras, fit quelques gestes maladroits comme s’il tâtonnait dans les ténèbres. Saül était devenu aveugle. En silence, sans rien expliquer de ce qui venait de se produire, il se laissa conduire vers la porte de Damas ; il entra dans la ville. Il savait bien, lui, que ce qu’avait dit la voix de Jésus allait se produire. Quoi ? Il l’ignorait encore. Mais, jusqu’au fond de son âme, où tout avait en un clin d’œil changé, il savait que, désormais et jusqu’à sa mort, il appartenait à Celui qui l’avait assez aimé pour le frapper au cœur.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 26 Jan 2017 - 11:19


C'est aujourd'hui la fête des disciples de saint Paul : Timothée et Tite.

Dans l'Évangile du jour, nous retrouvons Jésus qui nous rappelle que la moisson est abondante et peu nombreux les ouvriers... mais pourquoi ? Il y a certes de nombreuses raisons, mais je pense que nos manques d'unité entre nous sont un facteur des plus importants. Qui a envie de suivre Jésus quand il lui arrive de voir ses disciples se disputer, et parfois même se dire toutes sortes de paroles désobligeantes ?

Ce n'est pas toujours agréable de parler de cela, mais pourtant, et malheureusement, c'est parfois notre réalité d'Église, où les pauvres pécheurs que nous sommes essaient de vivre ensemble.

BONNE NOUVELLE :
ON PEUT SE RÉCONCILIER EN SE CONVERTISSANT !

Hier, Jésus disait à Paul, au moment de sa conversion :
« Pourquoi, Saul, me persécutes-tu ? »

Il pourrait nous demander :
« Suzanne, pourquoi ne m'aimes-tu pas en cette personne
qui s'appelle...
? »
« Pierre, pourquoi dis-tu toutes sortes de faussetés contre Moi en cette personne
qui s'appelle
...
? »
« Claire, pourquoi refuses-tu de faire les premiers pas vers Moi en cette personne 
qui s'appelle...
? »

RÉCONCILIONS-NOUS ET PRIONS LE MAÎTRE DE LA MOISSON.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 27 Jan 2017 - 9:52

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 26-34
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »
Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »
Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.



- Sème de l'Amour, et tu récolteras de l'Amour à son Heure !

- Tout acte de bonté rend le Royaume de Dieu présent.

Alors, jusqu'où va la charité ?

- Sème du bonheur dans le champ du voisin, tu seras surpris de constater ce que le vent fera produire au tien.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 28 Jan 2017 - 9:21

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 35-41
Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. »
Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient.
Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait.
Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? »
Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs? N’avez-vous pas encore la foi ? »
Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »




Pourquoi Jésus dort-il si tranquillement dans la barque, comment peut-il le faire ?
Parce que son Père soutient la barque ! Jésus, lui, le sait, mais les autres ne le savent sans doute pas.
Même les poissons semblent comprendre! Ha! Ha! Ha!

En cette fête de saint Thomas d'Aquin, le grand saint et savant dominicain qui a renouvelé la théologie et la philosophie, j'aime vous présenter un autre homme de notre époque qui, à sa manière, contemple la Parole. Par ses dessins, il sait nous montrer l'au-delà. Il s'agit de Francisco Javier Velasco Fano. C'est lui qui fait tous ces dessins dont j'aime me servir assez souvent.


Je vous raconte.
Fano est un père de famille espagnol de 43 ans, qui est professeur dans un collège catholique, et à qui le Seigneur a donné un don pour dessiner.
Je le laisse parler : « Ce talent que le Seigneur m'a donné, j'aime m'en servir pour Lui. Je suis d'abord un époux, un père de famille et un professeur, ce sont mes premières responsabilités. Je travaille aussi en catéchèse dans ma paroisse, et j'aime le service auprès des plus pauvres. Quand, le soir, tout est terminé, que ma famille est au repos, que mon travail est fini, je fais alors comme Nicodème et je rencontre Jésus de nuit. Avec Jésus, je regarde l'Évangile, et c'est Lui qui ouvre mon esprit au mystère de Dieu. Il me donne de voir, par mes dessins, des choses qui me semblaient cachées dans l'Écriture. Et ma joie devient alors de les faire connaître. Les enfants comprennent, et les grands font comme moi, ils s'émerveillent. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 29 Jan 2017 - 9:10


Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.
Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :

« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux !
C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 30 Jan 2017 - 9:47


« Je suis venu pour que vous ayez la vie, et que vous l'ayez en abondance. »

Il y a quelques jours, Jésus commandait au vent et à la mer, et il se fit un grand calme; les apôtres ont alors retrouvé leur paix, la peur étant chassée.
Aujourd'hui, Jésus agit avec la même autorité et avec toute sa compassion, et Il libère un frère.
Cet homme était, au dire des gens, un possédé de Satan, un être dangereux.

Jésus et ses disciples entrent pour la première fois en pays païen, et il semble bien que Satan considère qu'ils violent son fief! Aussi, un combat s'engage entre Jésus et les forces du Mal. Et là, la gloire de Jésus éclate au grand jour. Ce que personne n'avait pu faire pour cet homme porteur du mal absolu, Jésus le fait par sa simple Parole. Celui qui est la Vie se manifeste, et les forces de mort livrent leur assaut.

Cet homme était aussi un fils de Dieu, donc aimé de Lui; mais il était divisé, aliéné, défiguré, et voilà qu'il retrouve son unité, son intégrité, sa liberté et sa beauté d'enfant de Dieu par le ministère, la libération que Jésus fait. Cet homme, revenu à sa vocation de lumière veut suivre Jésus.

Alléluia! Magnificat !

« Jésus, agis encore aujourd'hui pour nos frères qui sont prisonniers des forces du mal au point de perdre leur dignité d'enfants de Dieu et d'hommes. Merci de ce que tu feras pour... »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 31 Jan 2017 - 11:51


Voici nos jeunes du Souffle d'espérance avec lesquels j'ai la joie de passer l'année. Aujourd'hui, ce fut un après-midi de raquette, et un retour en soirée sous la neige. Don Bosco m'est, et nous est, d'un grand secours avec sa prière pour eux.

Je vous partage quelques citations de Don Bosco dont c'est la fête aujourd'hui.

« Sans affection, pas de confiance, et sans confiance, pas d'éducation... Voulez-vous être aimé? Aimez! Mais cela ne suffit pas : il faut que vos élèves soient non seulement aimés de vous, mais qu'ils se sentent aimés. »

 « Essaie de te faire aimer en témoignant aux autres de la douceur et de la gentillesse, en leur apportant la joie. Tu leur montreras ainsi un peu de l'amour que Dieu leur porte. »

« La prière est une camarade inséparable de la vie chrétienne. La prière fait violence au cœur de Dieu. Elle est comme une arme qu'on doit garder prête pour se défendre à l'heure du danger. »

« De graves persécutions et tourments attendent l'Église. Il reste deux seuls moyens pour la sauver : la Vierge Marie, aide des chrétiens, et l'Eucharistie. »

« C'est la volonté de Dieu que nous nous fassions tous saints;
il est très facile d'y arriver; une grande récompense attend au ciel celui qui parvient à se faire saint. »

« Dites-vous à vous-mêmes : “Certes, je suis une croix pour les autres, comme les autres, souvent, sont une croix pour moi; mais je veux porter ma croix sans être une croix pour les autres.” »

« Faites tout ce que vous pouvez. Dieu fera tout ce que vous ne pouvez pas faire. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 1 Fév 2017 - 12:26

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6, 1-6
En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.
Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : 

« D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? 
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »
Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.
Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.



Si j'étais cette petite fille, je crois que je dirais à Jésus :
« Jésus, tu parles tellement bien, j'aime t'écouter, même si je ne comprends pas tout. »

Aimez-vous la Parole de Dieu ?

Je reviens sur une partie de la Parole de saint Paul d'hier :
« Méditez l’exemple de celui [Jésus] qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché. »

La Parole nous dit comment ne pas sombrer dans le découragement : méditer l'exemple de Jésus.
Regarder Jésus... L'écouter... faire silence pour que sa Parole résonne encore dans notre cœur.
N'est-ce pas merveilleux?

Parfois, des gens disent : « Je suis seul, je n'ai personne pour m'aider, me conseiller, me comprendre... »
MAIS JÉSUS EST LÀ, TOUJOURS LÀ, ET IL EST AUSSI TOUJOURS PRÊT À NOUS RÉPONDRE.

Quand cela m'arrive, comme cela doit aussi vous arriver, je dis à Jésus : « As-tu déjà vécu cela Jésus ? »
Sa manière de faire, éclairée par l'Esprit Saint, me dit comment me comporter, et surtout, me donne du courage.
Comme le dit saint Paul :

« ... et vous ne serez pas accablés par le découragement.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 2 Fév 2017 - 11:42


Dans un acte d'obéissance, Marie et Joseph vont présenter Jésus au Temple comme le demande la Loi.
En accomplissant avec fidélité cette prescription de la Loi, ils ont rencontré le vieillard Syméon et la prophétesse Anne.
Ces deux anciens ont attendu toute leur vie afin de voir l'accomplissement de la Promesse... et ils ne furent pas déçus.
La fidélité de l'homme est toujours « récompensée » de Dieu, Lui qui est le fidèle dans l'Alliance.

Ce jour du 2 février est aussi la Journée de la Vie consacrée.
Et justement aujourd'hui, notre fondatrice, Sœur Jeanne Bizier, fête ses 75 ans de vie consacrée.
Je dois vous dire qu'une telle fidélité nous entraîne, comme elle, à la suite de Jésus pour toujours.


Sr Jeanne a nourri sa fidélité auprès de Jésus en vivant ce qu'elle appelle des « traditions d'intimité. »
Je vous en partage quelques-unes qui vous permettront d'être présents à la Présence, de vivre en fidélité avec Celui qui est Fidèle.


Elle dit toujours dans son oraison-rencontre :
« Jésus, qu'attends-tu de moi ? »
« Comment ferais-je la communion dans cette situation ? »
« Et toi, Jésus, que ferais-tu à ma place? »


Dans sa vie quotidienne marquée par des oui d'amour :
« Jésus, je dis Oui tout de suite. »
« Jésus, je le fais parce que je t'aime. »
« C'est mon secret d'amour entre toi et moi. »


Dans sa vie d'offrande, sa vie missionnaire, elle dit :
« Je mets tout dans ton offrande, Jésus. »
« Change tout en bénédiction, Jésus. »
« Je fais le tour du monde par ton offrande, Jésus. »


Alors, nous avons eu droit aux secrets de son cœur de consacrée toujours amoureuse de Jésus.
Aujourd'hui, elle est mère spirituelle d'une grande Famille, la Famille Myriam,
et elle nous souhaite à tous :
 d'avoir la sagesse identitaire de Myriam qu'est l'humilité évangélique en docilité à l'Esprit à la manière de Marie.


Prions, car par notre Baptême, nous sommes tous consacrés, toutes consacrées.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 3 Fév 2017 - 9:30


Entre ciel et mer se tient droit debout le phare.

Entre Hérode et Hérodiade, se tient Jean le Baptiste, droit debout, avec la Vérité sur les lèvres... et l'on connaît la suite : il aura la tête tranchée pour avoir dit cette Vérité. Il avait le choix : taire la vérité ou la dire; rechercher l'estime des hommes ou celle de Dieu; donner sa vie ou la sauver.

Pour Hérode, c'était la même chose, il avait aussi un choix à faire : voir la vérité en face ou la fuir; rechercher l'estime des convives ou celle de sa conscience. Enfin, il avait à choisir entre « perdre la face » ou « perdre » Jean le Baptiste, qu'il estimait malgré tout.

On connaît le choix de chacun : l'un a choisi la Vie, et l'autre la mort.
Dans nos vies, nous avons souvent le même choix à faire : l'estime des autres ou le désir de Dieu. Il vaut mieux travailler pour la gloire de Dieu que pour l'estime des hommes; et plus encore, la gloire de Dieu est un travail plus facile et toujours gagnant.


Un psaume dit : « C'est ta face que je cherche, Seigneur. »
Il faut pour cela perdre parfois la sienne, mais cela en vaut la peine. Vous êtes d'accord avec moi, n'est-ce pas ?


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 4 Fév 2017 - 9:30


Quelle tendresse ! Quelle bienveillance ! Quelle douceur dans le regard de Jésus pour sa brebis « noire », celle qui est fatiguée de la route.

Jésus pense même à notre repos : « Venez à l'écart, reposez-vous un peu. »

Moi, je vais obéir à cette Parole de Jésus, et cela me sera très agréable !
Et toi ?
C'est tout de même une recommandation fort intéressante, n'est-ce pas ?
En aurais-tu besoin plus que tu le penses ?

Se reposer, c'est souvent changer d'occupation,
COMME « PERDRE DU TEMPS » EN FAMILLE.

C'est comme prendre du temps gratuitement pour s'écouter ;
comme faire du sport en famille ;
comme aller à la messe le dimanche ensemble en famille ;
comme préparer un bon repas ensemble, pour nous ;
comme écouter un film d'Astérix ensemble, et rire ensemble.

Avez-vous remarqué ce qu'il y a de commun dans tous ces exemples ?
Ensemble et en famille.

Illusion, trop souvent, que de vouloir se retirer et être seul.

BON REPOS ! C'EST LA PRESCRIPTION DE JÉSUS.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 5 Fév 2017 - 10:17


Savez-vous ce que signifie cette prescription du médecin : pas de sel ?
Ouf! moi, je le sais d'expérience! Il faut mettre un peu plus de poivre, de citron, d'ail, de moutarde
...et que dire des fines herbes : tout cela pour donner du goût.
Et pourtant, un peu de sel, et on pourrait se passer de tout le reste.

Jésus nous dit : « Vous êtes le sel de la terre... » Soyons du bon sel et mettons le « goût de Dieu » partout où nous allons, sinon d'autres devront travailler à notre place... pensons-y !

En voici un qui a choisi d'être sel de la terre et lumière du monde.


Par son simple sourire, son rire, son accueil, sa main de tendresse, il dit Dieu et donne le « goût de Dieu ».
Une de ses initiatives : le 14 février 2014, il avait invité les fiancés du monde entier à le rencontrer à la Place Saint-Pierre. Plus de 25 000 couples avaient répondu à l'appel !

Vive l'Esprit Saint ! Vive l'Amour ! Vive le Pape !

Invitations à d'autres prêtres, évêques, paroisses, groupes de prière à suivre notre Pape.
 Moi, je ferai une fête à mon Époux, Jésus... et vous ?

Soyons sel et lumière par l'Amour, et cela peut se faire sans chocolats, fleurs et dépenses.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 6 Fév 2017 - 11:07


« On transportait les malades à Jésus...
et Lui se laissait approcher, se laissait toucher. »



« On transportait les malades au Pape François...
et lui se laissait approcher, se laissait toucher. »


Suivre Jésus, c'est cela !
Jésus le faisait, je le fais moi aussi, là où je suis, et comme cela se présente dans les évènements de la journée. Jésus répondait à tous ceux qui l'appelaient, qui avait besoin; Il se faisait « compagnon de leur passion ». Jésus se faisait proche, se faisait compassion de la misère.


Hier, quand je passais près du secrétariat, je vis une petite sœur qui avait un problème avec le photocopieur. Elle était un peu nerveuse, car la célébration allait commencer dans 10 minutes et l'appareil refusait de fonctionner. Elle me demanda de l'aider. Je ne connaissais pas le fonctionnement de cet appareil, très complexe, mais je me suis approchée, j'ai fait une prière... et elle a trouvé tout de suite où était le blocage. Je suis demeurée avec elle jusqu'à la fin de son opération. À vrai dire, j'ai peu fait, mais elle était si reconnaissante de ma présence !

C'était un petit évènement anodin, mais à la Lumière de la Parole, je comprends que c'était une occasion de s'approcher d'une « misère », et de me faire « compagne de sa misère ».

N'est-ce pas merveilleux !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 7 Fév 2017 - 9:56

Livre de la Genèse 1, 20-31.2,1-4a
Quand il créa le ciel et la terre, Dieu dit encore : « Que les eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. »
 Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon.
 Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. »
 Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour.
 Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi.
 Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
 Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. »
 Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme.
 Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »
 Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture.
 À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi.
 Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.
 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement.
 Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite.
 Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite.



« Le sixième jour, Dieu créa l'homme et la femme, et Il vit que c'était très beau. »

Dieu dit :
« Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. (...) Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu Il le créa,
Il les créa homme et femme. »


Je comprends encore plus le psaume 8 de ce jour, où il est dit :
« Tu as voulu l'homme un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur. »

Il est bon de nous arrêter et de contempler la grandeur que Dieu a donnée à l'homme en le créant à son image et à sa ressemblance. Donc, si nous voulons connaître l'identité de l'homme, notre propre identité, il est bon de regarder qui est Dieu, puisque nous sommes à son image.

C'est bien vrai, et c'est au sein de la Trinité qu'il nous faut « regarder » :
parce que Dieu est Père, alors vous êtes son 
enfant; 
parce que Dieu Jésus-Christ est Fils de ce Père, comme vous, alors vous êtes le frère, la sœur de Jésus;
parce que Dieu est Esprit du Père et du Fils, celui qui rend fécond, alors vous êtes aussi appelés à la fécondité en étant 

père et mère.


Relisez bien cela... L'homme se comprend en regardant Dieu !
Et si nous avons chacun une telle dignité, alors nous sommes appelés au respect de l'autre qui a la même dignité.
Et dans cette dignité, avec cette dignité, nous pouvons faire Famille.


MERVEILLE ! MERVEILLE ! MERVEILLE !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 8 Fév 2017 - 10:16

Livre de la Genèse 2, 4b-9.15-17
Lorsque le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel,
aucun buisson n’était encore sur la terre, aucune herbe n’avait poussé, parce que le Seigneur Dieu n’avait pas encore fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol.
Mais une source montait de la terre et irriguait toute la surface du sol.
Alors le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.
Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé.
Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde.
Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin;
mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »




Dieu notre Père, dès la création, donne cette consigne à l'homme, à savoir l'obéissance.
Non une obéissance aveugle dans la peur comme la vivent souvent les esclaves, mais une obéissance amoureuse comme la vivent les fils libres. C'est en fait à cela que Jésus fera référence quand il dira à Pierre que les fils sont libres par rapport aux taxes; mais Il voudra les payer afin de ne pas scandaliser les gens.

Dieu appelle encore aujourd'hui notre confiance. Celui qui sait faire confiance à Dieu comme Père et Providence, celui-là est un vivant, car Il vit dans l'espérance qui ne déçoit pas. Par contre, celui-là qui refuse de faire confiance à Dieu, et qui met en lui-même toute sa confiance, celui-là sera déçu, et la désespérance le fera mourir.

Révéler à un frère que Dieu est Père et qu'il a le droit de lui faire confiance et d'espérer en sa Providence paternelle, c'est un très, très, très grand cadeau de vie à faire à ce frère.

Voilà la connaissance qu'il nous faut avoir :
Dieu est un Père, et un Père Providence qui veille sur moi qui suis son enfant bien-aimé et unique.

FAITES-LE SAVOIR À TOUS !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 9 Fév 2017 - 10:18


« Splendeur de ta création, Seigneur ! »,
dit l'enfant de Dieu.

« Splendeur de votre confiance, mes enfants ! »,
dit le Seigneur.

Nous sommes en présence d'un tel dialogue dans l'Évangile du jour.
Une femme païenne s'approche de Jésus pour lui demander de bien vouloir libérer son enfant. Jésus lui répond en apparence assez rudement; mais elle insiste, remplie de confiance et d'humilité, touchant ainsi le Cœur doux et humble de Jésus : elle obtient grâce! Victoire !

Cette dame, une païenne, vient nous enseigner un secret d'une demande qui plaît à Dieu :
la confiance et l'humilité. 
Elle est certaine d'être exaucée, et elle insiste.

Un autre aspect de la confiance en Dieu est d'être certains, quand les événements ne tournent pas comme nous le voudrions, que Dieu nous a exaucés à sa manière, qui est la meilleure pour nous... Quelle paix nous donne cette confiance !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 10 Fév 2017 - 11:05


Notre temps devient tellement techno que cette photo pourrait bien représenter aujourd'hui la rencontre de deux grands amis... ou celle de sainte Scholastique, dont c'est la fête aujourd'hui, avec son frère saint Benoît.
Mais non ! Ce n'était qu'une plaisanterie « spirituelle » !

Pour que tout fonctionne bien,
il faut tout de même que nous soyons branchés l'un sur l'autre
...
 dit Jésus !

C'est un peu le langage que Jésus, en notre temps, pourrait tenir au sourd et muet de l'Évangile de ce jour.
Jésus le rencontre dans sa profonde douleur : son incapacité à communiquer avec son entourage,
et Il désire le ramener à une meilleure vie.
Jésus commencera par lui rendre l'ouïe, et ensuite la parole.

Est-ce possible qu'il y en ait parmi nous qui auraient besoin d'être « rebranchés » sur Jésus,
qui auraient besoin de 
L'entendre pour Le redire ?

Ai-je besoin que mon oreille entende sa douceur pour pouvoir dire Sa Douceur ?
Ai-je besoin que mes yeux voient sa paix pour pouvoir dire sa Paix ?
Ai-je besoin que mon cœur écoute son Cœur pour pouvoir dire Sa Miséricorde ?


Pour moi, c'est certain; et peut-être pour toi aussi ?
C'est si simple !
Prions les uns pour les autres, car nous sommes tous à construire un monde nouveau.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 11 Fév 2017 - 9:13


En cette fête de Notre-Dame de Lourdes,
l'Église célèbre aujourd'hui la XXVe Journée mondiale du malade.
J'ai pensé vous présenter quelques extraits de la lettre du Pape François pour cette journée.

Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit :
« Le Puissant fit pour moi de grandes choses … » (Lc 1,49)


Chers frères et sœurs,

Le 11 février prochain sera célébrée, dans toute l’Église et de façon particulière à Lourdes, la XXVe Journée mondiale du malade, sur le thème : Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit : « Le Puissant fit pour moi de grandes choses … » (Lc 1,49). Instituée par mon prédécesseur saint Jean-Paul II en 1992, et célébrée pour la première fois justement à Lourdes le 11 février 1993, cette Journée constitue une occasion d’attention spéciale à la condition des malades et, plus généralement, de ceux qui souffrent; et en même temps elle invite qui se prodigue en leur faveur, à commencer par les proches, les personnels de santé et les volontaires, à rendre grâce pour la vocation reçue du Seigneur d’accompagner les frères malades.

Me plaçant dès à présent spirituellement près de la Grotte de Massabielle, devant l’effigie de la Vierge Immaculée, en qui le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour la rédemption de l’humanité, je désire exprimer ma proximité à vous tous, frères et sœurs qui vivez l’expérience de la souffrance, et à vos familles; comme aussi mon appréciation à tous ceux qui, dans leurs différents rôles et dans toutes les structures sanitaires répandues dans le monde, agissent avec compétence, responsabilité et dévouement pour votre soulagement, votre traitement et votre bien-être quotidien. Je désire vous encourager tous, malades, personnes qui souffrent, médecins, infirmières, proches, volontaires, à contempler en Marie, Salut des malades, la garante de la tendresse de Dieu pour chaque être humain et le modèle de l’abandon à sa volonté; et à trouver toujours dans la foi, nourrie par la Parole et par les Sacrements, la force d’aimer Dieu et les frères aussi dans l’expérience de la maladie.

Bernadette, après être allée à la Grotte, grâce à la prière transforme sa fragilité en soutien pour les autres, grâce à l’amour devient capable d’enrichir son prochain, et surtout, elle offre sa vie pour le salut de l’humanité. Le fait que la Belle Dame lui demande de prier pour les pécheurs nous rappelle que les infirmes, les personnes qui souffrent, ne portent pas seulement en eux le désir de guérir, mais aussi celui de vivre chrétiennement leur vie, en arrivant à la donner comme d’authentiques disciples missionnaires du Christ. Marie donne à Bernadette la vocation de servir les malades et l’appelle à être Sœur de la Charité, une mission qu’elle exprime dans une mesure si haute qu’elle devient un modèle auquel chaque agent de santé peut se référer. Demandons donc à l’Immaculée Conception la grâce de savoir nous mettre toujours en relation avec le malade comme avec une personne qui, certainement, a besoin d’aide, parfois aussi pour les choses les plus élémentaires, mais qui porte en elle un don personnel à partager avec les autres.

Frères et sœurs, tous, malades, personnels de santé et volontaires, élevons ensemble notre prière à Marie, afin que sa maternelle intercession soutienne et accompagne notre foi et nous obtienne du Christ son Fils l’espérance sur le chemin de la guérison et de la santé, le sens de la fraternité et de la responsabilité, l’engagement pour le développement humain intégral et la joie de la gratitude chaque fois qu’elle nous émerveille par sa fidélité et sa miséricorde.

Ô Marie, notre Mère,
qui, dans le Christ, accueille chacun de nous comme un enfant,
soutiens l’attente confiante de notre cœur,
secours-nous dans nos infirmités et nos souffrances,
guide-nous vers le Christ ton fils et notre frère,
et aide-nous à nous confier au Père qui accomplit de grandes choses.


Je vous assure tous de mon souvenir constant dans la prière, et je vous adresse de grand cœur la Bénédiction apostolique.

Le 8 décembre 2016, Fête de l’Immaculée Conception.

François


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 12 Fév 2017 - 11:45

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 17-37
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. 
Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux.
Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.
Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.
Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.
Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.
Eh bien! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,
ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi.
Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais. »



« Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. »

En Jésus, il n'y a pas eu « oui » et « non », il n'y a eu que OUI en Lui, et ce OUI était la vie de l'Esprit en Lui.

Et toi, et moi, et nous?

Quand nous disons « demain » à Dieu, nous lui disons « non » pour aujourd'hui, et demain, il sera encore plus difficile de dire « oui ».

Que notre OUI soit rempli d'amour aujourd'hui, et si nous dévions dans un non, vite, reprenons-nous dans un nouveau OUI encore plus fort dans l'amour et l'humilité.

Oui est une Parole créatrice qui donne toujours la vie.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 13 Fév 2017 - 9:47

Livre de la Genèse 4, 1-15.25
L’homme s’unit à Ève, sa femme : elle devint enceinte et elle mit au monde Caïn. Elle dit alors : « J’ai acquis un homme avec l’aide du Seigneur! »
Dans la suite, elle mit au monde Abel, frère de Caïn. Abel devint berger, et Caïn cultivait la terre.
Au temps fixé, Caïn présenta des produits de la terre en offrande au Seigneur.
De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, en offrant les morceaux les meilleurs. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande,
mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu.
Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, pourquoi ce visage abattu? Si tu agis bien, ne relèveras-tu pas ton visage? Mais si tu n’agis pas bien, le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. »
Caïn dit à son frère Abel : « Sortons dans les champs. » Et, quand ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.
Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère? »
Le Seigneur reprit : « Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi!
Maintenant donc, sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main.
Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. Tu seras un errant, un vagabond sur la terre. »
Alors Caïn dit au Seigneur : « Mon châtiment est trop lourd à porter! Voici qu’aujourd’hui tu m’as chassé de cette terre. Je dois me cacher loin de toi, je serai un errant, un vagabond sur la terre, et le premier venu qui me trouvera me tuera. »
Le Seigneur lui répondit : « Si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. » Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait.
Adam s’unit encore à sa femme, et elle mit au monde un fils. Elle lui donna le nom de Seth (ce qui veut dire : accordé), car elle dit : « Dieu m’a accordé une nouvelle descendance à la place d’Abel, tué par Caïn. »



La première lecture nous présente cette histoire dramatique de Caïn et d'Abel, drame de la jalousie.

Personne n'est immunisé contre la jalousie. Cela serait comme être insensible à la faim ou à la colère. Certains peuvent être plus naturellement jaloux que d'autres, mais tout le monde peut se sentir jaloux.

La jalousie est plus répandue quand une personne se sent en insécurité, maltraitée, menacée (comme Caïn) ou vulnérable dans une relation. Si vous vous sentez en sécurité dans une relation, vous ne vous sentez pas jaloux.

La jalousie n'est pas le problème. La jalousie est le symptôme du problème.

La clé pour vaincre la jalousie, c'est de s'attaquer aux causes sous-jacentes à la jalousie,
ET LES VOIR AVEC LA MISÉRICORDE DE DIEU QUI NOUS INVITE AU PARDON ET À LA CONVERSION.
LES RACINES DE CE MAL QU'EST LA JALOUSIE SONT À PRÉSENTER AU SACREMENT DU PARDON.
« Mon Dieu, pardonne-moi mes colères et mes repliements que je fais par jalousie. »


Dans le cas de Caïn, je crois qu'il craignait Dieu, mais sans vraiment l'aimer de tout son cœur, comme le faisait Abel. Le premier donnait quelque chose pour s'acquitter d'un « devoir », et l'autre par amour donnait les « prémices de ses biens ». La générosité d'Abel dérangeait Caïn et le mettait face à son problème de fond, et même, le lui révélait : il était mesquin et avare.
Donc, sa réaction fut la JALOUSIE qui le conduisit à tuer son frère.


Une manière d'aider une personne jalouse est de lui montrer sa valeur en « travaillant avec elle », en « s'occupant d'elle », et en ne la comparant pas aux autres.
Personne n'est à l'abri de cette pauvreté, et c'est une dure épreuve que de l'être ou que de vivre avec une personne jalouse,
mais 
« RIEN N'EST IMPOSSIBLE À DIEU ».


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 14 Fév 2017 - 9:32

La Parole de Dieu 
Mc 8:14-21


En ce temps-là,
les disciples avaient oublié d’emporter des pains;
ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.
Or Jésus leur faisait cette recommandation :
« Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens
et au levain d’Hérode ! »
Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains.
Jésus s’en rend compte et leur dit :
« Pourquoi discutez- vous sur ce manque de pains ?
Vous ne saisissez pas? Vous ne comprenez pas encore ?
Vous avez le cœur endurci ?

Vous avez des yeux et vous ne voyez pas,
vous avez des oreilles et vous n’entendez pas !
Vous ne vous rappelez pas ?
Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes,
combien avez-vous ramassé
de paniers pleins de morceaux? »
Ils lui répondirent :
« Douze. »
« Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille,
combien avez-vous rempli de corbeilles
en ramassant les morceaux ? »
Ils lui répondirent :
« Sept. »
Il leur disait :
« Vous ne comprenez pas encore ? »


Ces jeunes préparent des surprises d'amour!

Pour qui?

Pour leurs parents, leurs grands-parents, leurs amis, leurs frères et sœurs : leur ENTOURAGE!

La Saint-Valentin serait-elle aussi pour cela, dire à ceux qui nous entourent que nous les aimons?
Il nous arrive d'être comme les apôtres de l'Évangile du jour, de ne pas voir ce qui est proche de nous, ce qui peut sembler évident.
Il nous arrive de ne pas voir notre épouse, notre époux, la personne qui prend soin de nous, nos propres enfants.
Par contre, arrive un étranger, et c'est le moment des grands sourires.


DIEU EST AMOUR, et Il nous a demandé une seule chose : NOUS AIMER LES UNS LES AUTRES.

Alors, que diriez-vous de faire de cette journée de la Saint-Valentin non une journée « commerciale », mais une journée de charité, d'amour fraternel et familial ?

JE VOUS RACONTE UNE PETITE HISTOIRE.


Chez moi, quand j'étais enfant, maman faisait un gâteau en forme de cœur, tout était rouge sur la table, mon frère et moi recevions un petit cadeau, par exemple un vêtement, ainsi qu'une belle carte. Papa offrait une carte à maman et du chocolat... que nous mangions. Maman faisait une tarte aux pommes à papa comme il l'aimait avec de la crème glacée et du fromage... c'était fête. Papa me disait que j'étais sa princesse, que maman était la reine, et que mon frère était le prince de la maison. Vous voyez.

Il nous faut saisir toutes les occasions d'aimer avec un « p'tit plus ».
N'oublions pas Jésus avec un « p'tit plus » de prière personnelle.
N'oublions pas Marie avec quelques Ave et une fleur de plus.


Et accueillez le message que Jésus vous offre au nom de notre Père pour la Saint-Valentin.


Et comme le dirait Mère Teresa : si vous voulez être aimé aujourd'hui, allez et aimez une autre personne.

BONNE FÊTE DE LA SAINT-VALENTIN, CAR NOUS AVONS DES GENS À AIMER !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 15 Fév 2017 - 10:14

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 22-26
En ce temps-là, Jésus et ses disciples arrivèrent à Bethsaïde. Des gens lui amènent un aveugle et le supplient de le toucher.
Jésus prit l’aveugle par la main et le conduisit hors du village. Il lui mit de la salive sur les yeux et lui imposa les mains. Il lui demandait : « Aperçois-tu quelque chose ? »
Levant les yeux, l’homme disait : « J’aperçois les gens : ils ressemblent à des arbres que je vois marcher. »
Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l’homme; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté.
Jésus le renvoya dans sa maison en disant : « Ne rentre même pas dans le village. »


Avez-vous déjà remarqué comment Jésus aime prendre son temps ?
Aujourd'hui, par exemple, Jésus prend l'aveugle par la main et le conduit hors du village. Il veut le rencontrer, et Il veut faire pour cet homme bien plus que ce que ce dernier demandait ou pouvait espérer recevoir.

C'est comme si Jésus s'y prenait par deux fois pour guérir notre « frère », sans doute pour aller plus en profondeur !!! Dieu sait. Peut-être veut-Il augmenter sa foi ? Peut-être veut-Il fortifier sa confiance ? Ou veut-Il pour lui plus d'humilité ? Dieu sait.

L'important est de croire, d'avoir confiance et d'accepter humblement le « temps » que Dieu veut bien prendre... C'est Lui qui est Dieu, et nous, nous sommes l'objet de son Amour. Que nous soyons malades physiquement ou que notre âme soit douloureuse, que notre moral soit très à plat, croyons que Jésus le sait et louons-Le déjà !
Oui, juste louer Dieu pour le moment présent où je suis, sachant que Dieu le connaît et que ma louange veut lui dire ma confiance.

« Jésus, je sais que tu sais tout de moi, et chaque jour qui passe, même s'il est douloureux, tu le connais et je garde confiance en toi. Chaque jour, tu travailles plus fort pour moi et pour ceux qui vivent la même chose que moi ! »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 16 Fév 2017 - 12:13

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 27-33
En ce temps-là, Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? »
Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste; pour d’autres, Élie; pour d’autres, un des prophètes. »
Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. »
Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne.
Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »





« Pour vous, qui suis-je ? »,
demanda Jésus à ses apôtres.

Mais aujourd'hui, c'est à toi que Jésus demande : 
« Pour toi – toi, mon ami – qui suis-je ? Laisse parler ton cœur. J'ai besoin, moi aussi, d'entendre des paroles affectueuses et vraies. »

Alors, prenons quelques minutes pour dire à Jésus pourquoi nous l'aimons, et comment nous voudrions l'aimer encore plus.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 17 Fév 2017 - 10:19

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 34-38.9,1
En ce temps-là, appelant la foule avec ses disciples, Jésus leur dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera.
Quel avantage, en effet, un homme a-t-il à gagner le monde entier si c’est au prix de sa vie?
Que pourrait-il donner en échange de sa vie?
Celui qui a honte de moi et de mes paroles dans cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aussi aura honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »
Et il leur disait : « Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu venu avec puissance. »




« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »

Jésus connaît le poids de notre croix, et Il ne s'en moquera jamais tellement Il veut nous aider. C'est pourquoi Il nous invite à sa suite. Donc, Il promet de nous précéder, et Il nous assure déjà une grande fécondité.
Celui qui sait 
ACCUEILLIR sa croix dans l'Amour, bien qu'elle soit lourde et douloureuse, connaît déjà le bonheur de l'intimité avec Jésus.




Jésus connaît notre fragilité, nos manques d'espérance, notre pauvre courage, et Il vient lui-même nous aider à ASSUMER notre croix.
Lui seul sait nous envoyer les anges dont nous avons besoin pour nous aider, et pour nous faire même retrouver le sourire.




N'est-ce pas Jésus qui porte la plus large part du poids de notre croix? La croix, sa croix qu'Il a portée, n'est-elle pas la nôtre personnellement? Et portant cette croix, ma croix, avec Lui, je peux aussi demander à Jésus de la porter pour tous les autres qui vivent la même chose que moi, qui ont la même croix que moi... Alors, eux aussi verront le poids de leur croix allégé par Jésus.
UTILISER ainsi ma croix devient communion avec l'Humanité. Nous ne sommes plus seuls... ni nous, ni Jésus.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 18 Fév 2017 - 9:54


Sainte Bernadette Soubirous

« Ce qu'il y a de faible dans le monde, c'est ce que Dieu a choisi pour faire honte à ce qui est fort.»
Pauvreté, petitesse, humilité et joie, c'est ce qui apparaît en premier lieu dans la vie de Bernadette.

Jeune, elle a vécu dans la grande pauvreté matérielle, mais sans jamais perdre sa joie; au contraire, ce désert creusait en elle une profonde soif de Dieu de plus en plus intense. Une de ses grandes joies était le catéchisme.

Bernadette dira d'elle-même : « Si la Vierge avait trouvé une enfant plus pauvre, elle l'aurait choisie. » Et quand elle sera maltraitée par une vieille tante qui la gardait, jamais elle ne se plaindra : « Je croyais que si le Bon Dieu permettait cela pour moi, alors, c'était sa volonté et c'était ma joie. »
 
Toute sa vie, elle connaîtra l'affliction et le mépris. La Vierge lui avait dit : « Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en cette vie, mais dans l'autre. »

Elle se fera religieuse pour « rester pauvre » ; elle n'a pas subi cette condition de pauvreté, mais elle l'a choisie. Elle a compris que la petitesse évangélique est ce qui libère le cœur et le dispose à vivre pleinement de l'amour de Dieu. Seule Marie l'Immaculée pouvait lui enseigner une telle sagesse divine dans la joie. Elle meurt à 35 ans, « moulue comme un grain de blé ».
[/size]

Qu'avec l'aide maternelle de Marie et la prière de Bernadette, nous aimions jusqu'au don total avec un cœur de pauvre.

Voici pour vous un petit chant, reçu à la fête de Notre-Dame de Lourdes, pour sa petite Bernadette.

Je ne te promets pas
(dans les couplets, c'est Jésus qui parle
.)

Refrain :
Je ne te promets pas d’être heureuse en ce monde,
Mais dans l’autre. (C'est Marie qui parle.)

1. Tu m’offriras ta vie, Te donnerai Marie.
Je t’offrirai ma croix, Tu donneras ta foi.

2. À la piscine, va, tu me rencontreras.
Bois de l’eau à la source et reprends vite ta route.

3. Son Oui sera le tien, mets ta main dans sa main.
Elle t’obtient guérison, elle n’est que compassion.

4. Elle est l’Immaculée, notre Mère bien-aimée.
Un jour, elle te prendra pour rester avec Moi.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 19 Fév 2017 - 15:08

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 38-48
En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : “Œil pour œil, et dent pour dent.”
Eh bien! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.

À qui te demande, donne; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos !

Vous avez appris qu’il a été dit : “Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.”
Eh bien! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »



Quand Dieu donne, il ne calcule pas sa générosité pour ses enfants.
Cette fin de semaine, au parc national de la Gaspésie, dans les monts Chic-Chocs, il y avait une journée gratuite.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, il est tombé 48 pouces de belle neige fraîche. Aujourd'hui, le soleil était au rendez-vous.
La nature était des plus merveilleuses, et je vous offre une photo que j'ai prise dans un sentier de « silence ».

Au retour, nous avons célébré l'Eucharistie; en écoutant l'Évangile, je pensais encore à la neige.
Dans l'Évangile, Jésus dit :

« Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.

Si quelqu'un veut 
prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau... »

Il est clair qu'il faut discerner tout cela avec prudence, mais je crois que ce qui est certain dans l'appel de Dieu Père Providence, c'est l'appel à la générosité, au don total, sans mesquinerie, sans calcul du genre : « C'est encore à moi de faire cela », ou « J'ai assez donné. »

Aujourd'hui, Dieu Père Providence donnait la neige en surabondance, le soleil en surplus, la joie d'être ensemble, et la communion.
Comme je ne peux plus faire de ski, par prudence, j'ai fait de la raquette en solitaire, et j'ai pensé à toi et à plusieurs. Oui, c'est vrai ! Et voici ma prière :
«
 Jésus, voici ma joie de faire ce que je peux, et non la tristesse de ne pas faire le ski que j'aimerais. Je t'offre cette joie pour tous ceux qui ne peuvent sortir et voir cette belle nature, ceux qui ne peuvent plus marcher, ceux qui... »
Ma joie grandissait à chaque catégorie de personnes pour qui je l'offrais, et je sais que tu as été béni.
Alors, non seulement de la neige et du soleil, mais de la joie pour tous ceux pour qui j'ai prié !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 20 Fév 2017 - 13:17

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9, 14-29
En ce temps-là, Jésus, ainsi que Pierre, Jacques et Jean, descendirent de la montagne; en rejoignant les autres disciples, ils virent
une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux.
Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer.
Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? »
Quelqu’un dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet;
cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide.
J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’en ont pas été capables. »
Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous? Combien
de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi.»
On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions; l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant.
Jésus interrogea le père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance.
Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr.
Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! »
Jésus lui déclara : « Pourquoi dire : “Si tu peux”…? Tout est possible pour celui qui croit. »
Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! »

Jésus vit que la foule s’attroupait; il menaça l’esprit impur en lui disant : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne,
sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais! » Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint
comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout.
Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l’interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? »
Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »




« Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! »
Jésus lui déclara : « Pourquoi dire : “Si tu peux”…? Tout est possible pour celui qui croit. »
Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » Mc 9, 22-24


Combien Jésus a aimé cette prière remplie de vérité :
« Je crois, mais ma foi est faible ! »


Cette prière touche le cœur de Jésus, et si la réponse du miracle demandé tarde à venir, il est certain que Dieu ne tardera pas à augmenter notre foi. C'est par la foi que nous prenons appui sur le Seigneur, et que nous nous remettons entre ses mains.

Je me souviens que Merlin Carother, dont vous avez sans doute lu le livre La Puissance de la louange, disait : « Faites confiance à Dieu et remerciez-le de toute situation dans laquelle vous êtes. Rendez-lui grâce, mais si cela vous semble absurde, rendez-lui grâce pour l'aujourd'hui que vous vivez dans la confiance qu'Il le sait, qu'Il n'est pas distrait, et que ce que vous êtes lui est important. Redites-lui et votre confiance, et votre amour de sa volonté, et l'abandon à sa volonté. Et restez tranquilles sans arrêter de le louer. »

Sr Jeanne, notre fondatrice, nous invite à nous émerveiller à l'avance de ce que Dieu fera dans sa Providence.

Et vive les amis qui soutiennent notre foi à l'heure de la croix! Quelle grâce d'avoir de tels amis, des vrais !

Note de dernière minute : je viens de recevoir un courriel de remerciement d'un homme qui écrit ceci :

« Il y a environ un mois, je vous demandais des prières intensives pour un conflit familial qui perdure depuis au moins quatre ans, et qui risquait de se terminer en cour. Aujourd’hui, je voudrais vous remercier pour vos prières, car le conflit est presque réglé. Continuons à prier pour que le tout se règle totalement. »

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 21 Fév 2017 - 12:56

Livre de l'Ecclésiastique 2, 1-11
Mon fils, si tu viens te mettre au service du Seigneur, prépare-toi à subir l’épreuve ;
fais-toi un cœur droit, et tiens bon; ne t’agite pas à l’heure de l’adversité.

Attache-toi au Seigneur, ne l’abandonne pas, afin d’être comblé dans tes derniers jours.
Toutes les adversités, accepte-les; dans les revers de ta pauvre vie, sois patient ;
car l’or est vérifié par le feu, et les hommes agréables à Dieu, par le creuset de l’humiliation. Dans les maladies comme dans le dénuement, aie foi en lui.
Mets ta confiance en lui, et il te viendra en aide; rends tes chemins droits, et mets en lui ton espérance.
Vous qui craignez le Seigneur, comptez sur sa miséricorde, ne vous écartez pas du chemin, de peur de tomber.
Vous qui craignez le Seigneur, ayez confiance en lui, et votre récompense ne saurait vous échapper.
Vous qui craignez le Seigneur, espérez le bonheur, la joie éternelle et la miséricorde : ce qu’il donne en retour est un don éternel, pour la joie.
Considérez les générations passées et voyez : Celui qui a mis sa confiance dans le Seigneur, a-t-il été déçu ? Celui qui a persévéré dans la crainte du Seigneur, a-t-il été abandonné ? Celui qui l’a invoqué, a-t-il été méprisé ?
Car le Seigneur est tendre et miséricordieux, il pardonne les péchés, et il sauve au moment de la détresse.



J'ai pris cette photo lundi, près de notre maison, pendant que je faisais de la raquette en priant encore pour vous tous.
J'ai prié pour tous et toutes, et pour une gentille religieuse franciscaine qui ne peut plus aller dehors.

Je vous reviens avec cette lecture du jour de Ben Sira le Sage. Relisez-la : vous la trouverez plus haut.

N'est-ce pas merveilleux !

Il nous dit que la route ne sera pas facile, un peu comme Jésus qui nous dira que la porte est étroite.
Et il nous met en garde contre trois écueils dans le cheminement : le découragement, l'anxiété et le repliement.


Voici la « prescription » contre ces trois écueils.

Dieu est sage : faisons-Lui confiance, sans découragement, notre vie est dans sa Main, toujours, quoi qu'il arrive.

Dieu est patient : ne nous inquiétons pas de ce qui nous paraît être la « lenteur de Dieu », car Il est maître du temps, le temps est à Lui.

Pour voir Dieu : il faut juste lever les yeux vers Lui et Lui dire que nous voulons Le voir. Il ne pourra résister.

GARDONS COURAGE ET REDISONS SOUVENT : « JÉSUS, J'AI CONFIANCE EN TOI. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 22 Fév 2017 - 9:29

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16, 13-19
En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? »
Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste; pour d’autres, Élie; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je? »
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »



C'est la fête de la Chaire de saint Pierre.

Quand Jésus posa la question aux apôtres « Pour vous, qui suis-je ? », Pierre répondit sous le Souffle de l’Esprit Saint : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » C’était la bonne réponse, et même si elle venait de l’Esprit Saint, Dieu montrait ainsi celui qu'Il avait choisi pour devenir chef de son Église… l’Esprit était sur Pierre.

Il venait de franchir une première étape de cheminement, mais il ne réussit pas les autres étapes toujours ainsi.
Qu'on se souvienne quand Pierre dit à Jésus qu’Il n’irait pas à la croix. Puis, il y eut le reniement de Pierre. Tout cela faisait partie de son cheminement.


Personne ne chemine en ligne droite parfaite, nous avons tous nos limites de pauvres pécheurs et nos combats.

Pas facile de répondre qui est Jésus pour nous quand nous avons ces combats devant la maladie, la perte d’un emploi, ou la perte d’un être cher. Mais souvent, à ces heures, on peut découvrir le Jésus tout proche, celui qui compatit et qui a souci de nous, même si tout semble être le contraire.

Personnellement, j’aime lui répéter la Parole de Sr Faustine : « Jésus, j’ai confiance en toi. » Ma confiance va en grandissant à chaque pas que je franchis. Jésus n’aura jamais peur de nos révoltes, Il sait de quoi nous sommes pétris, et Il nous aide souvent sans que nous le sachions.

Répondons avec notre cœur : « Jésus, pour moi, Tu es ... »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 23 Fév 2017 - 12:40


« Celui qui vous donnera un verre d'eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense », dit Jésus dans l'Évangile du jour.

Qui se souviendra d'avoir donné un verre d'eau en pure charité ?
Ceux qui disent : « Pas moi, en tout cas, mais peut-être Dieu », ceux-là ont dit vrai.
Au jugement dernier, Jésus dira : « J'avais soif et tu m'as donné à boire. » « Mais, Jésus, je ne me souviens pas de t'avoir donné à boire... » Il répondra : « Toutes les fois que tu l'as fait à l'un de ces petits qui sont les miens, c'est à moi que tu le faisais. »

Un jour, un monsieur pauvre se présente à la porte : « J'ai faim, dit-il, donnez-moi à manger. » Et la petite sœur de l'écouter et de lui dire : « Je vous donne un bon verre d'eau fraîche, et je vais prier avec vous pour que vous puissiez aller chez les sœurs de Mère Teresa où un repas chaud vous attend, comme vous le savez. » Et elle pria.
« Merci ma sœur, dit-il, j'avais faim d'amour et de présence, et vous m'avez souri et écouté. Je suis rassasié. Merci. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 24 Fév 2017 - 10:38


Il vaut la peine, à la fin d'une journée, si ordinaire soit-elle, de bénir Dieu pour sa présence.

Nous vivons sous le regard de Dieu, et Il prend soin de nous !

Aujourd'hui, pour moi, ce fut une grosse journée de travail dans mon bureau, où je pensais ne pas avoir vu le bon Dieu
tant que cela. Mais à la chapelle où j'allais pour rendre grâce, OUF !..., quel regard nouveau j'ai eu sur ma journée !

J'ai reçu un courriel avec des photos et une réflexion sur la pauvreté et la richesse, qui m'a redit toute la beauté de mon vœu de pauvreté.
Un autre courriel, d'un ami, qui m'informait sur l'importance de l'eau pour « prendre soin de ma santé ».
Puis, en faisant un travail, j'ai consulté une amie pour une correction : une merveille.
Ensuite, en faisant ma comptabilité, une autre amie est venue à mon secours, bien au-delà de ce que j'aurais pu espérer.
Et comme je travaillais sans arrêt, une petite sœur m'apporta un verre d'eau, et l'autre, un morceau de melon.

Cependant, en arrivant à la chapelle pour la prière, la tête remplie de mon travail, j'oubliais combien mon cœur était « plein »
de l'amour de Dieu, qu'Il m'avait manifesté par mes frères et sœurs.

Il vaut la peine, à la fin d'une journée, si ordinaire soit-elle, de bénir Dieu pour sa présence.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 25 Fév 2017 - 8:13


Ce petit enfant apprendra à appuyer sur la sonnette, car on le lui apprend avec amour en le faisant avec lui.

Dans l'Évangile de ce jour, Jésus nous dit :
« Laissez les enfants venir à Moi... »

Ce n'est pas une question d'âge, mais de cœur : ceux qui veulent encore apprendre à aimer et qui acceptent de se laisser enseigner, ceux qui acceptent intégralement la Parole de Jésus, par confiance. Tous ceux-là sont des petits, et Jésus se plaît à tout leur dire et à tout leur montrer.

As-tu encore à apprendre ?
Y a-t-il des choses que tu voudrais savoir ?
Cherches-tu quelqu'un qui prendra le temps de te montrer ce que tu devrais savoir ?

Jésus est là, et Il t'attend...


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 26 Fév 2017 - 19:59

Livre d'Isaïe 49, 14-15
Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. »
Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ?
Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas, – dit le Seigneur.


Psaume 62(61), 2-3.8.9
Je n'ai de repos qu'en Dieu seul,
mon salut vient de lui.
Lui seul est mon rocher, mon salut,
ma citadelle : je suis inébranlable.

Mon salut et ma gloire
se trouvent près de Dieu.
Chez Dieu, mon refuge,
mon rocher imprenable!

Comptez sur lui en tous temps,
vous, le peuple.
Devant lui épanchez votre cœur :
Dieu est pour nous un refuge.




Qui peut avoir fait quelque chose d'aussi beau et d'aussi parfait ?

C'est mon Père !

Ce Père qui veille sur moi, qui a souci de moi au point de me dire dans la première lecture :
« Même si ta mère t’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas... »


Et regarde le psaume : pour peu que tu aies des peurs devant l'avenir, des craintes face à ta santé, des angoisses de solitude, refaisons la lecture ensemble, et ensuite, dis-moi si ta confiance en Dieu ne grandit pas instantanément en lisant ces paroles (les lire à haute voix, c'est mieux.)

Je n'ai de repos qu'en Dieu seul,
mon salut vient de lui.
C'est bien vrai !

Lui seul est mon rocher, mon salut,
ma citadelle : je suis inébranlable. 
C'est bien vrai !

Mon salut et ma gloire
se trouvent près de Dieu. 
C'est bien vrai !

Chez Dieu, mon refuge,
mon rocher imprenable! 
C'est bien vrai !

Comptez sur lui en tous temps,
vous, le peuple.
Devant lui épanchez votre cœur :
Dieu est pour nous un refuge. 
C'est bien vrai !

Quand Jésus nous invite, dans l'Évangile, à chercher le Royaume, cela veut dire, entre autres : attache-toi à Dieu en premier en tout et partout. Qu'il soit ton appui, ton rocher, et tu verras un changement dans ta vie tout de suite.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 27 Fév 2017 - 13:52

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10, 17-27

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage? »
Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
Tu connais les commandements : “Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère.” »
L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »
Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu! »
Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu!
Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé? »
Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu; car tout est possible à Dieu. »


Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.
Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »


Le jeune homme a un bon cœur, et Jésus l'aime... C'est le plus important.
Ce que Jésus lui demande est un don total de lui-même et de tout ce qu'il possède; là, c'est tout !
Le choix de prendre appui sur Jésus, et sur Jésus seul, n'est pas si facile que cela, et le jeune homme n'est pas prêt à le faire.


MAIS...

Si le jeune homme avait SEULEMENT fait UNE prière à Dieu en demandant son AIDE !
Il était face à son incapacité de se détacher de ses biens, de suivre Jésus, mais il aurait pu demander à Jésus de le rendre capable de réaliser ce qu'Il lui demandait.


Souvent, nous sommes comme le jeune homme riche, nos incapacités nous éloignent de Jésus au lieu de nous faire courir vers lui. Allons, revenons vers Jésus en toute confiance!

Épanchons notre cœur devant Lui.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 28 Fév 2017 - 14:07

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10, 28-31
En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »[/size]
Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »


« Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »
Sur quoi mettrons-nous l'accent dans cette Parole ?

Sur ce que nous devons quitter pour suivre Jésus,
ou
sur la joie qui rayonne sur le visage de ceux qui ont choisi de tout quitter pour suivre Jésus ?
 
Nous entrons en carême, demain, mercredi : devons-nous quitter quelque chose ?


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 1 Mar 2017 - 17:09


Nous entrons en carême !

DEBOUT, SUIVONS-LE EN SES RENCONTRES.

Et si la première personne que Jésus voulait rencontrer, c'était TOI ?

Je te partage une petite lumière reçue ce matin pour l'entrée en carême :
ALLER AU SACREMENT DU PARDON.

Oui, aller au sacrement du pardon en commençant le carême. Pourquoi ?

D'abord, parce que ce sacrement nous donne la Force de Dieu pour tous les combats.

Mais plus encore, parce que c'est « poussé par l'Esprit Saint » que Jésus alla au désert, et pour que l'Esprit Saint envahisse notre cœur et nous pousse avec Jésus, nous avons besoin d'un cœur pur. L'Esprit entre dans un cœur pur, et plus il est pur, plus il peut s'y mouvoir de l'intérieur. N'est-ce pas merveilleux ?

Un élément de plus qui m'a poussée au sacrement du pardon, c'est que j'ai pris conscience que mes résolutions de carême sont en lien direct avec mes péchés dominants.
Une de mes résolutions est de sourire tous les jours, et encore plus et plus.
Je me laisse prendre facilement par le travail à faire, et alors, cela paraît sur mon visage, et je ne souris pas nécessairement en rencontrant une personne.

J'ai donc demandé pardon à Jésus pour toutes les fois où je laisse les choses et les occupations passer avant mes frères. Et le prêtre m'a dit : « Tu surmonteras cela par un cœur nouveau que Dieu te donne, et ton cœur sera plus fraternel pour voir en ton frère une personne à aimer. »

Je vous ai tout dit...

Jésus t'attend en sa Miséricorde, et Il désire t'aider dès ton entrée en carême !

N'est-ce pas merveilleux ?


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 2 Mar 2017 - 12:47


Le carême est le moment de l'année le plus important pour notre sanctification.
C'est un temps fort de conversion intérieure.

Jésus disait : « Ce n'est pas l'extérieur de la coupe qui doit être purifié, mais l'intérieur. »

Pour suivre Jésus, il faut vouloir changer, cheminer, se laisser convertir par l'Évangile.

C'est désirer profondément un vrai changement de tout son être, et se mettre en marche pour y arriver.
Mais le point de départ est de 
désirer changer, et de savoir qu'il faudra combattre son « vieil homme ».

Jésus ne peut rester indifférent à un tel désir, et son Esprit viendra à notre secours, mais la décision première nous revient.
* J'ai vraiment besoin de changer, de convertir l'homme orgueilleux en moi, afin de devenir un homme humble.
* Je dois quitter le monde de la violence et tout ce qui s'y rattache pour épouser la douceur de Jésus.
* Je ne peux pas continuer de parler contre tout le monde, je dois apprendre la charité en passant par le silence et l'émerveillement.

TOUT CELA EST POUR LA COMMUNION. DONC, PUISQUE DIEU LE VEUT, IL NOUS AIDERA, MAIS DEBOUT, LEVONS-NOUS ET SUIVONS-LE !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 3 Mar 2017 - 14:57


« Pourquoi, Jésus, tes apôtres ne jeûnent-ils pas ? » « Parce que je suis avec eux ! »
On jeûne pour faire de la place à un Autre que soi : à Jésus et à nos frères.

Il y a tant de jeûnes : ceux que nous choisissons, et ceux qui nous sont imposés !
Je crois qu'il est important, avant de nous imposer de nouveaux jeûnes, de bien considérer ceux que les évènements de la vie nous offrent, de voir aussi comment nous les vivons, et d'essayer de les vivre encore plus en communion avec Jésus.

Je vous donne un exemple : une dame de 80 ans se plaint de ne pouvoir jeûner à cause de son âge. Je lui demande si elle aime les frites. « Mais oui, mais je ne peux jamais en prendre! » Elle me dit tout ce qu'elle ne peut pas manger. « Mais madame, vous jeûnez plus que moi; il vous reste à le faire dans la joie, pour Jésus, et le tour est joué ! »

Une étudiante entend parler de quelques amies qui offrent le cinéma au Seigneur pour le carême. Elle se dit : « De toute façon, moi je ne peux y aller faute de sous. » En la rencontrant, je lui dis : « Essaie maintenant de vivre cette forme de pauvreté dans la joie, sans te plaindre, ce sera ton plus beau jeûne. »

Une maman me raconte qu'une amie a décidé de lire la Parole de Dieu tous les soirs au lieu d'écouter la télé. Très beau, mais notre maman n'a le temps ni de lire la Parole ni d'écouter la télé, car c'est le moment des devoirs et des bains des enfants. Je lui ai proposé de lire des contes bibliques à ses enfants en les mettant au lit.

Cherchons, parmi les jeûnes que nous vivons déjà, comment les vivre par Amour et dans l'Amour !

Puisque nous jeûnons aussi pour faire de la place aux autres, le jeûne de ses idées, de ses goûts, de ses préférences peut être génial pour accueillir les idées des autres, les goûts des autres, les préférences des autres.
« On écoute le film qui te plaît, ce soir. »
« Que préfères-tu ? J'aimerais tant te faire plaisir ! »
« Qu'est-ce que tu penses, toi, de cette situation ? Parle, je t'écoute ! »

Ce jeûne est merveilleux pour perdre du poids : le poids de son « moi » !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 4 Mar 2017 - 12:23

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5, 27-32
En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva; et il le suivait.
Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux.
Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs? »
Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.
Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »



Je vous présente « POPS » ou « Le Bon Dieu dans la rue ».
Comme Jésus dans l'Évangile du jour qui appelle à Lui Lévi, considéré comme un « bandit », POPS passait dans les rues de Montréal, et il appelait à lui ceux qui étaient regardés comme des marginaux, les jeunes de la rue.


VOICI SON HISTOIRE.

Emmett Johns a fondé « Dans la rue » en décembre 1988.

Emmett Johns est né le 3 avril 1928 de parents irlandais. Il a grandi dans la paroisse de Sainte-Agnès, sur le Plateau Mont-Royal.

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il dut abandonner son rêve de devenir pilote de l’air dans l’armée; la guerre ayant pris fin en 1945. Il décida alors de poursuivre un autre rêve, celui d’entrer au séminaire.

À l’âge de 60 ans et après 40 ans passés comme curé dans différentes paroisses, Pops décida de tendre la main aux jeunes sans-abris de la ville. « C’est venu à moi tout simplement », dit Pops. « Je devais être avec les jeunes, je devais les aider. »

Ainsi, en 1988, Pops fonda Le Bon Dieu dans la rue. Il emprunta 10 000 $ à la Caisse Populaire, acheta un motorisé usagé et arpenta les rues du centre-ville, travaillant pendant de longues, et souvent solitaires, heures (de 21 h à 3 h ou 4 h du matin). « J’étais parfois un peu effrayé de conduire la grosse roulotte dans le centre-ville la nuit. » Mais Pops et la Roulotte sont vite devenus des habitués de la scène nocturne de Montréal, connus par les jeunes de la rue comme un endroit sécuritaire où manger un morceau et se réchauffer. En 1989, l’Évêque Crowley a nommé Pops « l’aumônier officiel des itinérants. »

Dans la rue a grandi depuis sa création en 1988, avec l’ouverture du refuge de nuit le Bunker et du Centre de jour Chez Pops. Aujourd’hui, l’organisation compte plus de 65 employés et plus de 135 bénévoles. Mais son évolution a toujours été guidée par la philosophie de Pops, celle de dévouement, empathie et respect.

« Mon cœur est plein d'espoir pour ces jeunes. Je sais très bien qu'il y a des limites à ce que je peux faire, et que je ne peux pas les sauver tous. Cependant, quand je pense à Lise, à Johnny, à Daniel, à Molly et aux autres, je me rends compte qu'après chaque nuit sombre et difficile -même les pires nuits - un jour nouveau se lève et le matin est plein d'espoir. » P. Emmett Johns


Prix et évènements marquants

2013
Membre honoraire – Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec

2012
Récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II

2011
Concert en son hommage par l’Orchestre Symphonique de Montréal (OSM)

2010 – 2011 – 2012
Nommé Montréalais s’approchant le plus de la sainteté (Montrealer closest to sainthood) – Montreal Mirror sondage « Best of Montreal »

2009
Élu Champion de la confiance – Magazine Sélection Readers’ Digest

2008
Publication de sa biographie « Appelez-moi Pops »
Récipiendaire – Martin Luther King Jr. Legacy Award

2006
Lancement du film/documentaire sur la vie de Pops intitulé « Notre Père »
Certificat de membre honoraire – Société canadienne de pédiatrie


2005
Doctorat honorifique Honoris Causea – Saint-Paul University

2004
Récipiendaire – Héros de l’année du magazine Reader’s Digest
Porteur de la flamme olympique

2003
Doctorat honorifique Honoris Causea – Université McGill
Récipiendaire – Médaille de l’Université de Montréal
Grand Officier – Ordre National du Québec
Certificat honorifique – HEC Montréal / Magazine Commerce
Prix de la Santé et du Bien-être social – Ordre des psychologues du Québec
Doctorat honorifique – Université du Québec à Montréal

2002
Médaille du jubilé – Gouverneur Général du Canada
Récipiendaire – Prix Simon McDonaugh – United Irish Societies of Montreal
Récipiendaire – Bishop Crowley Award – English Catholic Council
Nommé Grand Montréalais – Académie des Grands Montréalais

2001
Récipiendaire – Prix Droits et Libertés – Commission des droits de la personne et des droits à la jeunesse

2000
Communications & Leadership Award – Toastmasters International

1999
Récipiendaire – Prix d’excellence – Service de police de Montréal
Récipiendaire – Prix annuel Desjardins
Membre – Ordre du Canada

1998
Récipiendaire – Prix humanitaire – Association des psychiatres du Québec
Récipiendaire – Prix de la citoyenneté Anne-Greenup

1997
Doctorat honorifique Honoris Causea – Université Concordia
Nommé Honor Roll of Excellence – Maclean’s Magazine


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 5 Mar 2017 - 17:07



« Jésus fut conduit au désert, nous dit la Parole, par l'Esprit pour être tenté par le diable. »
Ce diable, Satan, offre à Jésus du pain, du pouvoir et du savoir.
Jésus refuse tout et s'attache à ce que lui dit la Parole de son Père.

Mais quelle Parole a donné à Jésus tant de force ?
Je crois que c'est celle de son Baptême :
« Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis tout mon amour. »
Cette parole est d'une infinie tendresse, et
Jésus s'en nourrit, car elle est sortie de la bouche même de Dieu son Père.

N'est-ce pas l'Amour qui nous conduit aux vraies conversions ?
C'est le Dieu-Amour qui nous offre ces grâces de vraie conversion intérieure.
Nos 
« cœurs de pierre » changeront par grâce, grâce humblement demandée et vaillamment utilisée.

Le carême est le grand temps du combat spirituel, et la Victoire
nous est assurée.
C'est le temps de l'année où l'âme fait de réels progrès spirituels.
Mais il faut s'armer de la Parole, de l'Amour, du Jeûne fait par Amour, et de la Charité.

DEBOUT, ALLONS, SUIVONS JÉSUS !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 6 Mar 2017 - 13:04

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25, 31-46
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. 
Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs :
il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. 
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli;
j’étais nu, et vous m’avez habillé; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi!”
Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli? tu étais nu, et nous t’avons habillé?
tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi?” Et le Roi leur répondra :
“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”

Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire;
j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.”
Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


« J'avais faim et tu m'as donné à manger, et plus encore, tu m'as traité avec dignité, et en retour, je te souris », dit Jésus.
Jésus pourrait te sourire aujourd'hui... je te souhaite de Le reconnaître.


« J'avais peine à marcher avec cette marchette, mais ta présence m'a sécurisé », dit Jésus.
Jésus pourrait te montrer à marcher aujourd'hui... j'espère de tout cœur que tu Le reconnaîtras.


« Je ne voyais plus rien des beautés de la vie, et tu es venu ajuster ma vue grâce à tes connaissances », dit Jésus.
Et si Jésus venait aujourd'hui te faire voir des beautés que tu n'avais pas encore vues ? J'espère que tu Le reconnaîtras.


« J'avais tellement froid, et cette couverture me donne la chaleur de ton cœur de frère. Merci! », dit Jésus.
Jésus pourrait venir réchauffer ton propre cœur aujourd'hui... j'espère que tu Le reconnaîtras.


« Toutes les fois où tu as prié pour ta maman, ton papa, ta famille, c'est moi que tu aimais », dit Jésus.
Jésus pourrait joindre les mains et prier le Père pour toi aujourd'hui... j'espère que tu Le reconnaîtras.

Tu comprends : quand on aime son frère dans les petites choses,
on a plus de chance de reconnaître l'Amour que Jésus nous offre.


Bonne journée !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 7 Mar 2017 - 13:02

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6, 7-15
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »



Dès notre entrée au désert avec Jésus, Il commence par nous enseigner à prier.

Je m'attarde aujourd'hui, dans le Notre Père, au verset :
« Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. »


C'est un verset à répéter souvent quand on voit comment il peut être précieux, car il dit notre confiance envers le bon Dieu. Lisez bien ce qui suit.

Voici un scénario probable de la vie courante. Madame est dans la cuisine en train de préparer le souper. Elle demande à Monsieur s'il peut aller acheter du lait à l'épicerie. Monsieur est fatigué et manifeste son impatience. Madame, sur le même ton, lui réplique : « Crois-tu que je me suis tourné les pouces aujourd'hui ? Ne peux-tu pas faire un effort ? » Et la guerre froide commence au souper parce que Monsieur autant que Madame sont de très mauvaise humeur.



Reprise avec :
« Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. »


Madame fait sa demande... Monsieur exprime son impatience... Madame prie silencieusement dans son cœur : « Seigneur, ne me laisse pas entrer dans la tentation de lui répliquer, et délivre-moi du mal du sarcasme. »
TOUT SE PASSERA SANS GUERRE !


Madame fait sa demande... Monsieur prie silencieusement dans son cœur : « Seigneur, ne me laisse pas entrer dans la tentation de l'impatience vécue toute la journée, délivre-moi de la contrariété, et aide-moi afin qu'elle ne se reflète pas sur mon visage. »
TOUT SE PASSERA SANS GUERRE !


Me croyez-vous maintenant quand je vous dis que
c'est un verset du Notre Père à répéter souvent quand on voit comment il peut être précieux,
car il dit notre confiance et notre dépendance envers le bon Dieu ?


C'EST À ESSAYER DÈS AUJOURD'HUI !

MERCI, JÉSUS, EN TA BIENVEILLANCE DE NOUS AIDER AINSI.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 8 Mar 2017 - 20:44


Voici un DÉFI qui nous est lancé par le pape François.
(Extrait du site Aleteia)
Cela pourrait être aussi vrai pour le cellulaire, la télévision que le hockey.

« Qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable  ?
Si nous la portions toujours avec nous, au moins un évangile de poche ?
Si nous retournions sur nos pas quand nous l’oublions ?
Si nous l’ouvrions (… aussi souvent que) nous lisons nos messages ? », a-t-il rappelé à la foule.
« Nous serions plus capables de vivre une vie réussie selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, particulièrement les plus faibles et dans le besoin, et aussi nos ennemis. »

Le pape François a invité les catholiques à se familiariser avec la Bible durant le Carême pour ne « jamais dévier de la route du bien ». Comment? En la traitant comme un téléphone portable, c’est-à-dire :
« l’avoir toujours sur soi » et la « consulter à tout moment », a souligné le Saint-Père.
Car pouvoir « la lire souvent, méditer dessus et l’assimiler », a-t-il expliqué, aide à « vaincre les tentations du mal qui, chaque jour, sont en nous et en dehors de nous »; à « être davantage capables de vivre une vie ressuscitée selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, spécialement les plus faibles et les plus nécessiteux, mais aussi nos ennemis ».

Pour le pape François, rappelons-le, la Bible est « un livre brûlant comme les flammes » :
« C’est mon trésor le plus précieux. Je vis d’elle et pour rien au monde je ne voudrais m’en séparer », confie-t-il dans la préface de la nouvelle version du Youcat, la nouvelle Bible pour les jeunes, parue en 2015.
« Comprenez bien – dit-il aux jeunes pour les encourager – la Bible n’est pas là pour être posée sur une étagère; elle est là pour que vous l’ayez dans les mains, pour que vous la lisiez souvent, tous les jours, seuls ou à plusieurs. Vous faites du sport ensemble ou du shopping. Pourquoi ne liriez-vous pas la Bible ensemble à deux, trois ou quatre ?
Dehors, dans la nature, dans la forêt, sur la plage, le soir à la lueur des bougies : vous feriez une expérience prodigieuse ! »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 9 Mar 2017 - 15:28

Livre d'Esther 4,17n.17p.17q.17r.17aa.17bb.17gg.17hh. 

En ces jours-là, la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, 
chercha refuge auprès du Seigneur.
Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir,

elle disait :
« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, 
tu es béni.
Viens à mon secours car je suis seule,
et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur.
Car je vais jouer avec le danger.
Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur,
j’ai appris que ceux qui te plaisent,
tu les libères pour toujours, Seigneur.
Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire
et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu.
Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline,
et mets sur mes lèvres un langage harmonieux
quand je serai en présence de ce lion;
fais que je trouve grâce devant lui,
et change son cœur :
qu’il se mette à détester celui qui nous combat,
qu’il le détruise avec tous ses partisans.
Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis;
rends-nous la joie après la détresse
et le bien-être après la souffrance. »





La reine Esther était de nationalité juive. Avec son peuple, elle fut déportée sous Nabuchodonosor, et tous vivaient paisiblement en Perse.
Mardochée, un homme respecté au sein de sa communauté, avait adopté une jeune fille du nom d'Esther qui était très jolie. Un jour, Mardochée apprit que le roi Xerxès cherchait une épouse pour en faire la reine de son pays. Une vaste sélection fut organisée, et Mardochée proposa Esther. Le roi, en la voyant, tomba amoureux de la jeune juive et l'épousa sans savoir qu'elle était juive.


Au cours d'un banquet, la reine Esther apprit au roi qu'Haman avait tramé contre son peuple. Elle commença par prier Dieu avec ses servantes, et ensuite elle alla supplier le roi avec des mots touchants de ne pas laisser faire Haman. Esther sauva ainsi son peuple.

Et nous, que faisons-nous quand nous sommes anxieux, troublés par une situation surprenante ?
Une tasse de café, un petit tour dehors?


La Parole nous propose la prière d'Esther!
Esther commence par se tourner vers Dieu avec ses servantes, et ensemble, elles prient toute la journée, prosternées, c'est-à-dire en totale dépendance, avec une grande foi :
 « Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob,
tu es béni. Viens à mon secours, car je suis seule,
et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur. »


Puis, elle demande à Dieu de la guider, de l'accompagner. Ensuite, elle fait ce qui lui semble bien et logique :
elle parle à son mari, le roi.


MAIS LE POINT DE DÉPART FUT SA PRIÈRE CONFIANTE À DIEU AVEC D'AUTRES, EN COMMUNAUTÉ !

N'EST-CE PAS MERVEILLEUX CETTE HISTOIRE QUI PEUT ÊTRE LA NÔTRE ?

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 11 Mar 2017 - 19:38


« En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? dit Jésus.
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? »

Connaissez-vous quelque chose de plus beau et de plus mystérieux que la relation humaine ?
Un jour ami... un jour en conflit !
Nous sommes différents, parfois heureux de l'être, mais souvent désirant que tous pensent et agissent comme nous.

Jésus nous propose de réaliser avec Lui et dans l'Esprit Saint le grand rêve du Père :
la communion.

La communion suppose le don, le pardon, la contemplation,
+ un recommencement de relation tous les jours avec Jésus au centre de nos vies !

C'est seulement en Jésus que nos « ennemis » peuvent cesser d'être des « ennemis » et devenir des frères.

Pourquoi ne pas prendre appui sur la Parole de Jésus : « Père, pardonne-lui, car il ne sait pas le mal qu'il me fait » ?
Cette Parole redite aussi souvent qu'il le faut peut nous permettre d'aimer en vérité.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 12 Mar 2017 - 22:07

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17, 1-9
En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »


La transfiguration de Jésus selon Fra Angelico

« Jésus rencontre son Père »

Les apôtres rencontrent Jésus glorieux !

La semaine dernière, vous vous souvenez, je vous disais que c'était fort de la Parole de son Baptême, fort de l'Esprit qui le poussa que Jésus se retira 40 jours au désert et qu'Il fut tenté par le diable.
Donc, le Père dit à Jésus qu'il est son « Fils bien-aimé », et Jésus va 40 jours au désert, et voilà qu'aujourd'hui, le Père parle de nouveau, disant à son Fils : « Tu es mon Fils bien-aimé en qui je trouve ma joie. »


Cela me donne de penser à nos propres vies : à notre baptême, le Père nous dit son amour, puis nous entrons dans le combat de la vie appuyés sur sa Parole. À la fin de notre vie, à l'Heure de la transfiguration, Il nous redira la même Parole en nous accueillant chez Lui.
N'est-ce pas merveilleux !


Un autre aspect de cette « déclaration paternelle » est qu'elle s'adresse aux apôtres et à nous, nous indiquant d'écouter Jésus.
Jésus a écouté son Père et a pris appui sur sa Parole. Nous, le Père nous invite à prendre appui sur la Parole de Jésus.
N'est-ce pas merveilleux !


C'EST EN REGARDANT JÉSUS DURANT CE CARÊME, EN L'ÉCOUTANT, QUE NOUS SERONS TRANSFIGURÉS.
N'EST-CE PAS MERVEILLEUX !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 13 Mar 2017 - 16:38

Livre de Daniel 9, 4-10
Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession : « Ah ! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements, nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances.
Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères, à tout le peuple du pays.
À toi, Seigneur, la justice; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd’hui pour les gens de Juda, pour les habitants de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu’ils ont commises envers toi.
Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.
Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui,
nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »



Voici le prophète Daniel, qui refuse de manger les viandes qu'on lui offre, préférant obéir à la Loi de Dieu.

Dans la première lecture du jour, nous retrouvons ce Daniel connu pour son séjour dans la fournaise de feu avec ses trois compagnons, et aussi pour son séjour dans la fosse aux lions. Mais Daniel est aussi un homme qui respectait Dieu, qui avait sa faveur; Daniel avait une relation personnelle avec Dieu.

Vous me direz : « Qui t'a dit cela ? »
Je vous répondrai que c'est en regardant sa manière de s'adresser à Dieu alors qu'il veut confesser son péché et celui de son peuple.

« Ah! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements. »


Il parle à Dieu avec confiance, sans crainte, comme s'il disait : « Tu es grand, tu es le Dieu de l'Alliance c'est-à-dire de la fidélité. Je te connais d'expérience, tu m'as sorti du pétrin plus d'une fois, tu es mon appui. »

Cela me renvoie à moi-même : comment est mon attitude devant Dieu quand je dois confesser mon péché ?
Est-ce un Dieu sévère que je vois? Un Dieu de colère ?
Un Dieu et Père de bonté ?


La Parole « magique » pour aller vers le Père, je crois que c'est Jésus qui l'a révélée à Sr Faustine :
« Mon Dieu, j'ai confiance en Toi. »


Essaie-le ! Prions aussi Daniel !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 14 Mar 2017 - 16:24


L'Évangile de ce jour nous rappelle qu’il n’y a qu’un seul Modèle et Maître : le Christ.
Saint Jean de la Croix disait aussi que le Christ était notre seul modèle, car « tous les modèles humains avaient des défauts, et au moment de la nuit, le diable nous montrerait toujours ces mêmes défauts. »


Gardons nos yeux fixés sur le Christ.

Dimanche passé, l'évangile de la transfiguration nous rappelait qu’il faut nous CONFIGURER au Christ si nous voulons être TRANSFIGURÉS. Cela veut dire qu’il nous faut passer par la croix pour connaître le jour de Pâques. Après seulement, notre témoignage sera vrai.

Alors, ne jugeons personne comme étant plus grand ou plus petit que soi, soyons serviteurs de tous et laissons le Christ, seul Maître, nous juger avec sa Miséricorde.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 15 Mar 2017 - 12:19


« Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur... »
Tout, pendant le carême, veut nous préparer et à la Semaine sainte et à Pâques.

Un des plus beaux services que nous puissions rendre à nos frères est de leur redonner de l'espérance.

Il nous faut croire, pour cela, en l'Amour de Dieu pour la personne, et savoir que le Seigneur exaucera notre prière à son Heure et à sa manière.

Cette certitude de foi encourage celui qui doute.

Et si nous voulons aller encore plus loin dans notre foi, nous pouvons nous émerveiller d'avance de ce que Dieu fera de bien et de bon pour la personne.
Notre foi nous rappelle que Dieu est assez fort, assez grand et assez puissant pour tirer du bien de tout mal; 
du Vendredi saint au Dimanche de Pâques.

Voici une manière simple d'avoir de l'égard et de l'empressement pour nos frères :
Je crois en un Dieu Père Providence qui peut tout pour son enfant.
J'espère en la Pâque pour son enfant jusqu'à m'émerveiller d'avance.
J'aime assez mon frère pour croire et espérer pour lui quand il défaille.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   

Revenir en haut Aller en bas
 
Message-Lumière de la Famille Myriam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: MEDITATIONS :: Message-Lumière de la Famille Myriam-
Sauter vers: