À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et aux Dogmes et Doctrines de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
»  Prions le chapelet avec les témoins de la foi
Aujourd'hui à 13:10 par Lumen

» 22 Août, Fête de Marie Reine immaculée de l'Univers
Aujourd'hui à 12:40 par Lumen

» Un mois pour vivre plus intensément avec Marie
Aujourd'hui à 12:21 par Lumen

» Pensée du jour: De même, tu dois toujours te laisser enflammer de Mon Amour avant de pouvoir le donner aux autres
Aujourd'hui à 10:21 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» « … Elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles »
Aujourd'hui à 10:14 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Prières
Aujourd'hui à 9:11 par Mea culpa

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 8:56 par Mea culpa

» 19 août Bienheureux Guerric d'Igny
Aujourd'hui à 0:40 par ami de la Miséricorde

» 19 août Saint Jean Eudes
Aujourd'hui à 0:31 par ami de la Miséricorde

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Aujourd'hui à 0:07 par ami de la Miséricorde

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Hier à 23:39 par Lumen

» Le Mois avec Sainte Claire
Hier à 20:28 par Lumen

» L'Âme d'Adoration
Hier à 19:32 par Lumen

» Les Noms que Désignent le Sacrement de l'EUCHARISTIE
Hier à 19:16 par Lumen

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
Hier à 18:51 par Lumen

» Chapelet du 18 août 2017 à Lourdes
Hier à 17:51 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Prêtres Prophètes et Rois 2 - Père Georges Henri Pérès - 1er Octobre 2015
Hier à 12:55 par Lumen

» Jésus nous parle de l'indissolubilité du mariage.
Hier à 12:45 par Lumen

» Mot du jour : Les enfants
Hier à 12:36 par Lumen

» David épargne Saül
Hier à 11:43 par Lumen

» Pensée du jour: Une seule chose importe: Me faire plus confiance dans ta vie, Me laisser agir davantage
Hier à 10:03 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Fatima complète Paray-le-Monial
Hier à 9:43 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» 18 août Notre-Dame de Liesse
Jeu 17 Aoû 2017 - 23:43 par ami de la Miséricorde

» 18 août Sainte Hélène
Jeu 17 Aoû 2017 - 23:10 par ami de la Miséricorde

» Procession eucharistique du 17 août 2017 à Lourdes
Jeu 17 Aoû 2017 - 20:14 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du 17 août 2017 à Lourdes
Jeu 17 Aoû 2017 - 20:07 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Au Vietnam, le représentant du Saint-Siège appelle à la liberté religieuse
Jeu 17 Aoû 2017 - 20:06 par Lumen

» Introduction Ancien Testament - Prêtres Prophètes Rois -- Père Georges Henri Pérès 17/09/2015
Jeu 17 Aoû 2017 - 19:29 par Lumen

» L’Eucharistie à l’école de Marie
Jeu 17 Aoû 2017 - 18:31 par Lumen

» Les trois blancheurs : Le Songe de Don Bosco
Jeu 17 Aoû 2017 - 18:10 par Lumen

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Message-Lumière de la Famille Myriam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 18 ... 22  Suivant
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 24 Jan 2017 - 10:28

Lettre aux Hébreux 10, 1-10
Frères, la loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir, et non pas l’expression même des réalités. Elle n’est donc jamais capable, par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes, offerts indéfiniment chaque année, de mener à la perfection ceux qui viennent y prendre part.
Si ce culte les avait purifiés une fois pour toutes, ils n’auraient plus aucun péché sur la conscience et, dans ce cas, n’aurait-on pas cessé d’offrir les sacrifices?
Mais ceux-ci, au contraire, comportent chaque année un rappel des péchés.
Il est impossible, en effet, que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.
Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : « Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. 
Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ;
alors, j’ai dit : “Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.” »
Le Christ commence donc par dire : « Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché », ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : « Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. »
 Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes.



Jésus, le Grand Prêtre de l'Alliance !

« Le Christ commence donc par dire :

“Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché”, ceux que la Loi prescrit d’offrir.

Puis il déclare : “Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.” Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. »

Voici le nouveau que Jésus apporte lui-même en sa personne.

Ce ne sont pas les sacrifices et les holocaustes qui plaisent à notre Dieu et Père, mais le don de tout notre être, de notre volonté, de notre cœur.
Ce ne sont pas les choses extérieures que Dieu veut en premier, mais c'est notre « être », ce qui est nous, ce qui est en nous.


C'est un peu comme un jeune garçon qui dirait à son père : « Ce ne sont pas tous tes cadeaux, même les plus beaux, que je désire, mais ta présence. Je ne veux pas une canne à pêche de 300 $ pour participer à un voyage organisé, mais je veux aller avec toi à la pêche, même si je n'ai qu'un roseau et un bout de corde...
C'EST AVEC TOI QUE JE VEUX ÊTRE, AVEC TOI, PAPA. »


Et Jésus s'est donné jusqu'à la fin.

Savez-vous quel est le chant préféré de Dieu notre Père?
C'est quand Jésus lui chante : « Me voici, Père, je viens pour faire ta volonté. »

Je crois que nous pouvons comprendre ce que Dieu attend de nous !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 25 Jan 2017 - 11:19


C’était un jour d’été, aux abords de midi. Sur la piste sablonneuse qui menait à Damas, une petite caravane se hâtait : quelques gardes, deux ou trois secrétaires, accompagnant un jeune homme de peu de mine, à qui, cependant, tous marquaient beaucoup de respect. À leur costume, à leur langage, on reconnaissait des Israélites, et le petit homme roux appartenait à la classe des « Docteurs de la Loi », qui enseignaient la religion. Tous semblaient pressés d’arriver à la capitale syrienne. De temps en temps, le petit homme parlait à ses compagnons de voyage, et l’on sentait, à l’entendre, qu’il était possédé d’une étrange fureur.

Cette scène se passait en l’année 36 de notre ère. Trois ans plus tôt, à Jérusalem, sur le Golgotha, un homme était mort, crucifié entre deux bandits. On l’appelait Jésus de Nazareth. Pendant plus de trente mois, il avait parlé à des foules, enseignant une doctrine d’amour, de miséricorde, guérissant les malades, faisant de grands miracles, et parmi ceux qui l’avaient accompagné, beaucoup avaient proclamé qu’il était le Messie, le Dieu fait homme, et que ce serait lui le Sauveur d’Israël. Or, c’était cela que ne voulaient pas admettre les Princes du Peuple Juif et les prêtres : qu’un homme sorti de rien, fils d’un charpentier de Nazareth, fût vraiment le Porte-​Parole du salut, non, non, cela ne leur paraissait pas possible. Et puis, que deviendraient-​ils, eux, si ce Jésus et sa bande triomphaient ? Et c’était pourquoi un complot avait été monté ; des pièges avaient été tendus au soi-​disant Messie ; un traître même avait été payé pour qu’il le fît arrêter. Condamné par les prêtres, on avait bien vu que ce Jésus n’était pas le Messie. Il était mort sur la croix comme un malfaiteur, et les siens n’avaient même pas levé un doigt pour le sauver.

Et, cependant, un bruit étrange s’était répandu dans tout Jérusalem. Les disciples de Jésus avaient proclamé que, trois jours après sa mort, il était ressuscité ! Le tombeau où l’on avait placé son corps avait été trouvé vide. Quarante jours de suite, certains l’avaient vu paraître, et non pas un seul, mais des dizaines, des centaines peut-​être; l’un de ses anciens disciples l’avait même touché ! Du coup, relevant la tête, ses partisans se répandaient sur les places, triomphants. Si Jésus était ressuscité, alors tout ce qu’il avait dit était vrai ; il était réellement le Christ, le Dieu fait homme. Les Princes du Peuple et les prêtres avaient commis un crime abominable, en le condamnant à mort. Il fallait répéter son message au monde. Et, ainsi, des noyaux de fidèles de Jésus se constituaient dans la Palestine et même au-dehors.

À Damas, par exemple. Et il va de soi que tout le clan des ennemis de Jésus considérait avec fureur les progrès de ses partisans. Il fallait détruire cette secte ! Ayant appris que, dans la capitale de la Syrie, ils commençaient à former une petite communauté, le Grand Conseil avait décidé d’y envoyer un représentant pour les écraser. Le petit homme qui avançait sur la piste du désert était précisément ce délégué du Grand Conseil.

Il touchait presque au but. Bientôt l’oasis apparaîtrait, grise de ses platanes et vert de ses palmiers. L’air était lourd, opaque, comme il est au désert vers l’aplomb de midi. Tout à coup, une lumière fulgurante tomba du ciel, droit sur le voyageur : elle dépassait en éclat celle du soleil. Le petit homme roula à terre. Une voix retentit à ses oreilles.

— Saül, Saül, pourquoi me persécutes-​tu ?

Écroulé sur le sol, il murmura :

— Qui es-​tu donc, Seigneur ?

— Je suis Jésus de Nazareth, celui que tu persécutes.

— Seigneur, que veux-​tu que je fasse ?

— Relève-​toi, va à Damas. Là, tu seras averti de ce que tu devras faire. Mais sache-​le : je t’ai choisi pour mon serviteur et mon témoin.

La voix mystérieuse s’était tue; la lumière avait disparu. Mais Saül demeurait à terre. Ses compagnons étaient stupéfaits ; ils l’avaient vu rouler, faire des gestes, se débattre. Mais eux, ils n’avaient pas entendu la voix. Ils sautèrent de leur monture, se précipitèrent au secours de Saül, le relevèrent, croyant à quelque coup de soleil. Debout, le petit homme étendit les bras, fit quelques gestes maladroits comme s’il tâtonnait dans les ténèbres. Saül était devenu aveugle. En silence, sans rien expliquer de ce qui venait de se produire, il se laissa conduire vers la porte de Damas ; il entra dans la ville. Il savait bien, lui, que ce qu’avait dit la voix de Jésus allait se produire. Quoi ? Il l’ignorait encore. Mais, jusqu’au fond de son âme, où tout avait en un clin d’œil changé, il savait que, désormais et jusqu’à sa mort, il appartenait à Celui qui l’avait assez aimé pour le frapper au cœur.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 26 Jan 2017 - 11:19


C'est aujourd'hui la fête des disciples de saint Paul : Timothée et Tite.

Dans l'Évangile du jour, nous retrouvons Jésus qui nous rappelle que la moisson est abondante et peu nombreux les ouvriers... mais pourquoi ? Il y a certes de nombreuses raisons, mais je pense que nos manques d'unité entre nous sont un facteur des plus importants. Qui a envie de suivre Jésus quand il lui arrive de voir ses disciples se disputer, et parfois même se dire toutes sortes de paroles désobligeantes ?

Ce n'est pas toujours agréable de parler de cela, mais pourtant, et malheureusement, c'est parfois notre réalité d'Église, où les pauvres pécheurs que nous sommes essaient de vivre ensemble.

BONNE NOUVELLE :
ON PEUT SE RÉCONCILIER EN SE CONVERTISSANT !

Hier, Jésus disait à Paul, au moment de sa conversion :
« Pourquoi, Saul, me persécutes-tu ? »

Il pourrait nous demander :
« Suzanne, pourquoi ne m'aimes-tu pas en cette personne
qui s'appelle...
? »
« Pierre, pourquoi dis-tu toutes sortes de faussetés contre Moi en cette personne
qui s'appelle
...
? »
« Claire, pourquoi refuses-tu de faire les premiers pas vers Moi en cette personne 
qui s'appelle...
? »

RÉCONCILIONS-NOUS ET PRIONS LE MAÎTRE DE LA MOISSON.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 27 Jan 2017 - 9:52

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 26-34
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »
Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »
Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.



- Sème de l'Amour, et tu récolteras de l'Amour à son Heure !

- Tout acte de bonté rend le Royaume de Dieu présent.

Alors, jusqu'où va la charité ?

- Sème du bonheur dans le champ du voisin, tu seras surpris de constater ce que le vent fera produire au tien.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 28 Jan 2017 - 9:21

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 35-41
Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. »
Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient.
Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait.
Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? »
Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs? N’avez-vous pas encore la foi ? »
Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »




Pourquoi Jésus dort-il si tranquillement dans la barque, comment peut-il le faire ?
Parce que son Père soutient la barque ! Jésus, lui, le sait, mais les autres ne le savent sans doute pas.
Même les poissons semblent comprendre! Ha! Ha! Ha!

En cette fête de saint Thomas d'Aquin, le grand saint et savant dominicain qui a renouvelé la théologie et la philosophie, j'aime vous présenter un autre homme de notre époque qui, à sa manière, contemple la Parole. Par ses dessins, il sait nous montrer l'au-delà. Il s'agit de Francisco Javier Velasco Fano. C'est lui qui fait tous ces dessins dont j'aime me servir assez souvent.


Je vous raconte.
Fano est un père de famille espagnol de 43 ans, qui est professeur dans un collège catholique, et à qui le Seigneur a donné un don pour dessiner.
Je le laisse parler : « Ce talent que le Seigneur m'a donné, j'aime m'en servir pour Lui. Je suis d'abord un époux, un père de famille et un professeur, ce sont mes premières responsabilités. Je travaille aussi en catéchèse dans ma paroisse, et j'aime le service auprès des plus pauvres. Quand, le soir, tout est terminé, que ma famille est au repos, que mon travail est fini, je fais alors comme Nicodème et je rencontre Jésus de nuit. Avec Jésus, je regarde l'Évangile, et c'est Lui qui ouvre mon esprit au mystère de Dieu. Il me donne de voir, par mes dessins, des choses qui me semblaient cachées dans l'Écriture. Et ma joie devient alors de les faire connaître. Les enfants comprennent, et les grands font comme moi, ils s'émerveillent. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 29 Jan 2017 - 9:10


Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.
Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :

« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux !
C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 30 Jan 2017 - 9:47


« Je suis venu pour que vous ayez la vie, et que vous l'ayez en abondance. »

Il y a quelques jours, Jésus commandait au vent et à la mer, et il se fit un grand calme; les apôtres ont alors retrouvé leur paix, la peur étant chassée.
Aujourd'hui, Jésus agit avec la même autorité et avec toute sa compassion, et Il libère un frère.
Cet homme était, au dire des gens, un possédé de Satan, un être dangereux.

Jésus et ses disciples entrent pour la première fois en pays païen, et il semble bien que Satan considère qu'ils violent son fief! Aussi, un combat s'engage entre Jésus et les forces du Mal. Et là, la gloire de Jésus éclate au grand jour. Ce que personne n'avait pu faire pour cet homme porteur du mal absolu, Jésus le fait par sa simple Parole. Celui qui est la Vie se manifeste, et les forces de mort livrent leur assaut.

Cet homme était aussi un fils de Dieu, donc aimé de Lui; mais il était divisé, aliéné, défiguré, et voilà qu'il retrouve son unité, son intégrité, sa liberté et sa beauté d'enfant de Dieu par le ministère, la libération que Jésus fait. Cet homme, revenu à sa vocation de lumière veut suivre Jésus.

Alléluia! Magnificat !

« Jésus, agis encore aujourd'hui pour nos frères qui sont prisonniers des forces du mal au point de perdre leur dignité d'enfants de Dieu et d'hommes. Merci de ce que tu feras pour... »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 31 Jan 2017 - 11:51


Voici nos jeunes du Souffle d'espérance avec lesquels j'ai la joie de passer l'année. Aujourd'hui, ce fut un après-midi de raquette, et un retour en soirée sous la neige. Don Bosco m'est, et nous est, d'un grand secours avec sa prière pour eux.

Je vous partage quelques citations de Don Bosco dont c'est la fête aujourd'hui.

« Sans affection, pas de confiance, et sans confiance, pas d'éducation... Voulez-vous être aimé? Aimez! Mais cela ne suffit pas : il faut que vos élèves soient non seulement aimés de vous, mais qu'ils se sentent aimés. »

 « Essaie de te faire aimer en témoignant aux autres de la douceur et de la gentillesse, en leur apportant la joie. Tu leur montreras ainsi un peu de l'amour que Dieu leur porte. »

« La prière est une camarade inséparable de la vie chrétienne. La prière fait violence au cœur de Dieu. Elle est comme une arme qu'on doit garder prête pour se défendre à l'heure du danger. »

« De graves persécutions et tourments attendent l'Église. Il reste deux seuls moyens pour la sauver : la Vierge Marie, aide des chrétiens, et l'Eucharistie. »

« C'est la volonté de Dieu que nous nous fassions tous saints;
il est très facile d'y arriver; une grande récompense attend au ciel celui qui parvient à se faire saint. »

« Dites-vous à vous-mêmes : “Certes, je suis une croix pour les autres, comme les autres, souvent, sont une croix pour moi; mais je veux porter ma croix sans être une croix pour les autres.” »

« Faites tout ce que vous pouvez. Dieu fera tout ce que vous ne pouvez pas faire. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 1 Fév 2017 - 12:26

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6, 1-6
En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.
Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : 

« D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? 
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »
Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.
Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.



Si j'étais cette petite fille, je crois que je dirais à Jésus :
« Jésus, tu parles tellement bien, j'aime t'écouter, même si je ne comprends pas tout. »

Aimez-vous la Parole de Dieu ?

Je reviens sur une partie de la Parole de saint Paul d'hier :
« Méditez l’exemple de celui [Jésus] qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché. »

La Parole nous dit comment ne pas sombrer dans le découragement : méditer l'exemple de Jésus.
Regarder Jésus... L'écouter... faire silence pour que sa Parole résonne encore dans notre cœur.
N'est-ce pas merveilleux?

Parfois, des gens disent : « Je suis seul, je n'ai personne pour m'aider, me conseiller, me comprendre... »
MAIS JÉSUS EST LÀ, TOUJOURS LÀ, ET IL EST AUSSI TOUJOURS PRÊT À NOUS RÉPONDRE.

Quand cela m'arrive, comme cela doit aussi vous arriver, je dis à Jésus : « As-tu déjà vécu cela Jésus ? »
Sa manière de faire, éclairée par l'Esprit Saint, me dit comment me comporter, et surtout, me donne du courage.
Comme le dit saint Paul :

« ... et vous ne serez pas accablés par le découragement.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché. »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 2 Fév 2017 - 11:42


Dans un acte d'obéissance, Marie et Joseph vont présenter Jésus au Temple comme le demande la Loi.
En accomplissant avec fidélité cette prescription de la Loi, ils ont rencontré le vieillard Syméon et la prophétesse Anne.
Ces deux anciens ont attendu toute leur vie afin de voir l'accomplissement de la Promesse... et ils ne furent pas déçus.
La fidélité de l'homme est toujours « récompensée » de Dieu, Lui qui est le fidèle dans l'Alliance.

Ce jour du 2 février est aussi la Journée de la Vie consacrée.
Et justement aujourd'hui, notre fondatrice, Sœur Jeanne Bizier, fête ses 75 ans de vie consacrée.
Je dois vous dire qu'une telle fidélité nous entraîne, comme elle, à la suite de Jésus pour toujours.


Sr Jeanne a nourri sa fidélité auprès de Jésus en vivant ce qu'elle appelle des « traditions d'intimité. »
Je vous en partage quelques-unes qui vous permettront d'être présents à la Présence, de vivre en fidélité avec Celui qui est Fidèle.


Elle dit toujours dans son oraison-rencontre :
« Jésus, qu'attends-tu de moi ? »
« Comment ferais-je la communion dans cette situation ? »
« Et toi, Jésus, que ferais-tu à ma place? »


Dans sa vie quotidienne marquée par des oui d'amour :
« Jésus, je dis Oui tout de suite. »
« Jésus, je le fais parce que je t'aime. »
« C'est mon secret d'amour entre toi et moi. »


Dans sa vie d'offrande, sa vie missionnaire, elle dit :
« Je mets tout dans ton offrande, Jésus. »
« Change tout en bénédiction, Jésus. »
« Je fais le tour du monde par ton offrande, Jésus. »


Alors, nous avons eu droit aux secrets de son cœur de consacrée toujours amoureuse de Jésus.
Aujourd'hui, elle est mère spirituelle d'une grande Famille, la Famille Myriam,
et elle nous souhaite à tous :
 d'avoir la sagesse identitaire de Myriam qu'est l'humilité évangélique en docilité à l'Esprit à la manière de Marie.


Prions, car par notre Baptême, nous sommes tous consacrés, toutes consacrées.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 3 Fév 2017 - 9:30


Entre ciel et mer se tient droit debout le phare.

Entre Hérode et Hérodiade, se tient Jean le Baptiste, droit debout, avec la Vérité sur les lèvres... et l'on connaît la suite : il aura la tête tranchée pour avoir dit cette Vérité. Il avait le choix : taire la vérité ou la dire; rechercher l'estime des hommes ou celle de Dieu; donner sa vie ou la sauver.

Pour Hérode, c'était la même chose, il avait aussi un choix à faire : voir la vérité en face ou la fuir; rechercher l'estime des convives ou celle de sa conscience. Enfin, il avait à choisir entre « perdre la face » ou « perdre » Jean le Baptiste, qu'il estimait malgré tout.

On connaît le choix de chacun : l'un a choisi la Vie, et l'autre la mort.
Dans nos vies, nous avons souvent le même choix à faire : l'estime des autres ou le désir de Dieu. Il vaut mieux travailler pour la gloire de Dieu que pour l'estime des hommes; et plus encore, la gloire de Dieu est un travail plus facile et toujours gagnant.


Un psaume dit : « C'est ta face que je cherche, Seigneur. »
Il faut pour cela perdre parfois la sienne, mais cela en vaut la peine. Vous êtes d'accord avec moi, n'est-ce pas ?


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 4 Fév 2017 - 9:30


Quelle tendresse ! Quelle bienveillance ! Quelle douceur dans le regard de Jésus pour sa brebis « noire », celle qui est fatiguée de la route.

Jésus pense même à notre repos : « Venez à l'écart, reposez-vous un peu. »

Moi, je vais obéir à cette Parole de Jésus, et cela me sera très agréable !
Et toi ?
C'est tout de même une recommandation fort intéressante, n'est-ce pas ?
En aurais-tu besoin plus que tu le penses ?

Se reposer, c'est souvent changer d'occupation,
COMME « PERDRE DU TEMPS » EN FAMILLE.

C'est comme prendre du temps gratuitement pour s'écouter ;
comme faire du sport en famille ;
comme aller à la messe le dimanche ensemble en famille ;
comme préparer un bon repas ensemble, pour nous ;
comme écouter un film d'Astérix ensemble, et rire ensemble.

Avez-vous remarqué ce qu'il y a de commun dans tous ces exemples ?
Ensemble et en famille.

Illusion, trop souvent, que de vouloir se retirer et être seul.

BON REPOS ! C'EST LA PRESCRIPTION DE JÉSUS.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 5 Fév 2017 - 10:17


Savez-vous ce que signifie cette prescription du médecin : pas de sel ?
Ouf! moi, je le sais d'expérience! Il faut mettre un peu plus de poivre, de citron, d'ail, de moutarde
...et que dire des fines herbes : tout cela pour donner du goût.
Et pourtant, un peu de sel, et on pourrait se passer de tout le reste.

Jésus nous dit : « Vous êtes le sel de la terre... » Soyons du bon sel et mettons le « goût de Dieu » partout où nous allons, sinon d'autres devront travailler à notre place... pensons-y !

En voici un qui a choisi d'être sel de la terre et lumière du monde.


Par son simple sourire, son rire, son accueil, sa main de tendresse, il dit Dieu et donne le « goût de Dieu ».
Une de ses initiatives : le 14 février 2014, il avait invité les fiancés du monde entier à le rencontrer à la Place Saint-Pierre. Plus de 25 000 couples avaient répondu à l'appel !

Vive l'Esprit Saint ! Vive l'Amour ! Vive le Pape !

Invitations à d'autres prêtres, évêques, paroisses, groupes de prière à suivre notre Pape.
 Moi, je ferai une fête à mon Époux, Jésus... et vous ?

Soyons sel et lumière par l'Amour, et cela peut se faire sans chocolats, fleurs et dépenses.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 6 Fév 2017 - 11:07


« On transportait les malades à Jésus...
et Lui se laissait approcher, se laissait toucher. »



« On transportait les malades au Pape François...
et lui se laissait approcher, se laissait toucher. »


Suivre Jésus, c'est cela !
Jésus le faisait, je le fais moi aussi, là où je suis, et comme cela se présente dans les évènements de la journée. Jésus répondait à tous ceux qui l'appelaient, qui avait besoin; Il se faisait « compagnon de leur passion ». Jésus se faisait proche, se faisait compassion de la misère.


Hier, quand je passais près du secrétariat, je vis une petite sœur qui avait un problème avec le photocopieur. Elle était un peu nerveuse, car la célébration allait commencer dans 10 minutes et l'appareil refusait de fonctionner. Elle me demanda de l'aider. Je ne connaissais pas le fonctionnement de cet appareil, très complexe, mais je me suis approchée, j'ai fait une prière... et elle a trouvé tout de suite où était le blocage. Je suis demeurée avec elle jusqu'à la fin de son opération. À vrai dire, j'ai peu fait, mais elle était si reconnaissante de ma présence !

C'était un petit évènement anodin, mais à la Lumière de la Parole, je comprends que c'était une occasion de s'approcher d'une « misère », et de me faire « compagne de sa misère ».

N'est-ce pas merveilleux !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 7 Fév 2017 - 9:56

Livre de la Genèse 1, 20-31.2,1-4a
Quand il créa le ciel et la terre, Dieu dit encore : « Que les eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. »
 Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon.
 Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. »
 Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour.
 Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi.
 Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
 Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. »
 Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme.
 Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »
 Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture.
 À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi.
 Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.
 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement.
 Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite.
 Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite.



« Le sixième jour, Dieu créa l'homme et la femme, et Il vit que c'était très beau. »

Dieu dit :
« Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. (...) Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu Il le créa,
Il les créa homme et femme. »


Je comprends encore plus le psaume 8 de ce jour, où il est dit :
« Tu as voulu l'homme un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur. »

Il est bon de nous arrêter et de contempler la grandeur que Dieu a donnée à l'homme en le créant à son image et à sa ressemblance. Donc, si nous voulons connaître l'identité de l'homme, notre propre identité, il est bon de regarder qui est Dieu, puisque nous sommes à son image.

C'est bien vrai, et c'est au sein de la Trinité qu'il nous faut « regarder » :
parce que Dieu est Père, alors vous êtes son 
enfant; 
parce que Dieu Jésus-Christ est Fils de ce Père, comme vous, alors vous êtes le frère, la sœur de Jésus;
parce que Dieu est Esprit du Père et du Fils, celui qui rend fécond, alors vous êtes aussi appelés à la fécondité en étant 

père et mère.


Relisez bien cela... L'homme se comprend en regardant Dieu !
Et si nous avons chacun une telle dignité, alors nous sommes appelés au respect de l'autre qui a la même dignité.
Et dans cette dignité, avec cette dignité, nous pouvons faire Famille.


MERVEILLE ! MERVEILLE ! MERVEILLE !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 8 Fév 2017 - 10:16

Livre de la Genèse 2, 4b-9.15-17
Lorsque le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel,
aucun buisson n’était encore sur la terre, aucune herbe n’avait poussé, parce que le Seigneur Dieu n’avait pas encore fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol.
Mais une source montait de la terre et irriguait toute la surface du sol.
Alors le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.
Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé.
Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde.
Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin;
mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »




Dieu notre Père, dès la création, donne cette consigne à l'homme, à savoir l'obéissance.
Non une obéissance aveugle dans la peur comme la vivent souvent les esclaves, mais une obéissance amoureuse comme la vivent les fils libres. C'est en fait à cela que Jésus fera référence quand il dira à Pierre que les fils sont libres par rapport aux taxes; mais Il voudra les payer afin de ne pas scandaliser les gens.

Dieu appelle encore aujourd'hui notre confiance. Celui qui sait faire confiance à Dieu comme Père et Providence, celui-là est un vivant, car Il vit dans l'espérance qui ne déçoit pas. Par contre, celui-là qui refuse de faire confiance à Dieu, et qui met en lui-même toute sa confiance, celui-là sera déçu, et la désespérance le fera mourir.

Révéler à un frère que Dieu est Père et qu'il a le droit de lui faire confiance et d'espérer en sa Providence paternelle, c'est un très, très, très grand cadeau de vie à faire à ce frère.

Voilà la connaissance qu'il nous faut avoir :
Dieu est un Père, et un Père Providence qui veille sur moi qui suis son enfant bien-aimé et unique.

FAITES-LE SAVOIR À TOUS !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 9 Fév 2017 - 10:18


« Splendeur de ta création, Seigneur ! »,
dit l'enfant de Dieu.

« Splendeur de votre confiance, mes enfants ! »,
dit le Seigneur.

Nous sommes en présence d'un tel dialogue dans l'Évangile du jour.
Une femme païenne s'approche de Jésus pour lui demander de bien vouloir libérer son enfant. Jésus lui répond en apparence assez rudement; mais elle insiste, remplie de confiance et d'humilité, touchant ainsi le Cœur doux et humble de Jésus : elle obtient grâce! Victoire !

Cette dame, une païenne, vient nous enseigner un secret d'une demande qui plaît à Dieu :
la confiance et l'humilité. 
Elle est certaine d'être exaucée, et elle insiste.

Un autre aspect de la confiance en Dieu est d'être certains, quand les événements ne tournent pas comme nous le voudrions, que Dieu nous a exaucés à sa manière, qui est la meilleure pour nous... Quelle paix nous donne cette confiance !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 10 Fév 2017 - 11:05


Notre temps devient tellement techno que cette photo pourrait bien représenter aujourd'hui la rencontre de deux grands amis... ou celle de sainte Scholastique, dont c'est la fête aujourd'hui, avec son frère saint Benoît.
Mais non ! Ce n'était qu'une plaisanterie « spirituelle » !

Pour que tout fonctionne bien,
il faut tout de même que nous soyons branchés l'un sur l'autre
...
 dit Jésus !

C'est un peu le langage que Jésus, en notre temps, pourrait tenir au sourd et muet de l'Évangile de ce jour.
Jésus le rencontre dans sa profonde douleur : son incapacité à communiquer avec son entourage,
et Il désire le ramener à une meilleure vie.
Jésus commencera par lui rendre l'ouïe, et ensuite la parole.

Est-ce possible qu'il y en ait parmi nous qui auraient besoin d'être « rebranchés » sur Jésus,
qui auraient besoin de 
L'entendre pour Le redire ?

Ai-je besoin que mon oreille entende sa douceur pour pouvoir dire Sa Douceur ?
Ai-je besoin que mes yeux voient sa paix pour pouvoir dire sa Paix ?
Ai-je besoin que mon cœur écoute son Cœur pour pouvoir dire Sa Miséricorde ?


Pour moi, c'est certain; et peut-être pour toi aussi ?
C'est si simple !
Prions les uns pour les autres, car nous sommes tous à construire un monde nouveau.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Sam 11 Fév 2017 - 9:13


En cette fête de Notre-Dame de Lourdes,
l'Église célèbre aujourd'hui la XXVe Journée mondiale du malade.
J'ai pensé vous présenter quelques extraits de la lettre du Pape François pour cette journée.

Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit :
« Le Puissant fit pour moi de grandes choses … » (Lc 1,49)


Chers frères et sœurs,

Le 11 février prochain sera célébrée, dans toute l’Église et de façon particulière à Lourdes, la XXVe Journée mondiale du malade, sur le thème : Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit : « Le Puissant fit pour moi de grandes choses … » (Lc 1,49). Instituée par mon prédécesseur saint Jean-Paul II en 1992, et célébrée pour la première fois justement à Lourdes le 11 février 1993, cette Journée constitue une occasion d’attention spéciale à la condition des malades et, plus généralement, de ceux qui souffrent; et en même temps elle invite qui se prodigue en leur faveur, à commencer par les proches, les personnels de santé et les volontaires, à rendre grâce pour la vocation reçue du Seigneur d’accompagner les frères malades.

Me plaçant dès à présent spirituellement près de la Grotte de Massabielle, devant l’effigie de la Vierge Immaculée, en qui le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour la rédemption de l’humanité, je désire exprimer ma proximité à vous tous, frères et sœurs qui vivez l’expérience de la souffrance, et à vos familles; comme aussi mon appréciation à tous ceux qui, dans leurs différents rôles et dans toutes les structures sanitaires répandues dans le monde, agissent avec compétence, responsabilité et dévouement pour votre soulagement, votre traitement et votre bien-être quotidien. Je désire vous encourager tous, malades, personnes qui souffrent, médecins, infirmières, proches, volontaires, à contempler en Marie, Salut des malades, la garante de la tendresse de Dieu pour chaque être humain et le modèle de l’abandon à sa volonté; et à trouver toujours dans la foi, nourrie par la Parole et par les Sacrements, la force d’aimer Dieu et les frères aussi dans l’expérience de la maladie.

Bernadette, après être allée à la Grotte, grâce à la prière transforme sa fragilité en soutien pour les autres, grâce à l’amour devient capable d’enrichir son prochain, et surtout, elle offre sa vie pour le salut de l’humanité. Le fait que la Belle Dame lui demande de prier pour les pécheurs nous rappelle que les infirmes, les personnes qui souffrent, ne portent pas seulement en eux le désir de guérir, mais aussi celui de vivre chrétiennement leur vie, en arrivant à la donner comme d’authentiques disciples missionnaires du Christ. Marie donne à Bernadette la vocation de servir les malades et l’appelle à être Sœur de la Charité, une mission qu’elle exprime dans une mesure si haute qu’elle devient un modèle auquel chaque agent de santé peut se référer. Demandons donc à l’Immaculée Conception la grâce de savoir nous mettre toujours en relation avec le malade comme avec une personne qui, certainement, a besoin d’aide, parfois aussi pour les choses les plus élémentaires, mais qui porte en elle un don personnel à partager avec les autres.

Frères et sœurs, tous, malades, personnels de santé et volontaires, élevons ensemble notre prière à Marie, afin que sa maternelle intercession soutienne et accompagne notre foi et nous obtienne du Christ son Fils l’espérance sur le chemin de la guérison et de la santé, le sens de la fraternité et de la responsabilité, l’engagement pour le développement humain intégral et la joie de la gratitude chaque fois qu’elle nous émerveille par sa fidélité et sa miséricorde.

Ô Marie, notre Mère,
qui, dans le Christ, accueille chacun de nous comme un enfant,
soutiens l’attente confiante de notre cœur,
secours-nous dans nos infirmités et nos souffrances,
guide-nous vers le Christ ton fils et notre frère,
et aide-nous à nous confier au Père qui accomplit de grandes choses.


Je vous assure tous de mon souvenir constant dans la prière, et je vous adresse de grand cœur la Bénédiction apostolique.

Le 8 décembre 2016, Fête de l’Immaculée Conception.

François


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Dim 12 Fév 2017 - 11:45

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 17-37
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. 
Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux.
Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.
Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.
Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation.
Eh bien! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.
Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.
Eh bien! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,
ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi.
Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais. »



« Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. »

En Jésus, il n'y a pas eu « oui » et « non », il n'y a eu que OUI en Lui, et ce OUI était la vie de l'Esprit en Lui.

Et toi, et moi, et nous?

Quand nous disons « demain » à Dieu, nous lui disons « non » pour aujourd'hui, et demain, il sera encore plus difficile de dire « oui ».

Que notre OUI soit rempli d'amour aujourd'hui, et si nous dévions dans un non, vite, reprenons-nous dans un nouveau OUI encore plus fort dans l'amour et l'humilité.

Oui est une Parole créatrice qui donne toujours la vie.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Lun 13 Fév 2017 - 9:47

Livre de la Genèse 4, 1-15.25
L’homme s’unit à Ève, sa femme : elle devint enceinte et elle mit au monde Caïn. Elle dit alors : « J’ai acquis un homme avec l’aide du Seigneur! »
Dans la suite, elle mit au monde Abel, frère de Caïn. Abel devint berger, et Caïn cultivait la terre.
Au temps fixé, Caïn présenta des produits de la terre en offrande au Seigneur.
De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, en offrant les morceaux les meilleurs. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande,
mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu.
Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, pourquoi ce visage abattu? Si tu agis bien, ne relèveras-tu pas ton visage? Mais si tu n’agis pas bien, le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. »
Caïn dit à son frère Abel : « Sortons dans les champs. » Et, quand ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.
Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère? »
Le Seigneur reprit : « Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi!
Maintenant donc, sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main.
Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. Tu seras un errant, un vagabond sur la terre. »
Alors Caïn dit au Seigneur : « Mon châtiment est trop lourd à porter! Voici qu’aujourd’hui tu m’as chassé de cette terre. Je dois me cacher loin de toi, je serai un errant, un vagabond sur la terre, et le premier venu qui me trouvera me tuera. »
Le Seigneur lui répondit : « Si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. » Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait.
Adam s’unit encore à sa femme, et elle mit au monde un fils. Elle lui donna le nom de Seth (ce qui veut dire : accordé), car elle dit : « Dieu m’a accordé une nouvelle descendance à la place d’Abel, tué par Caïn. »



La première lecture nous présente cette histoire dramatique de Caïn et d'Abel, drame de la jalousie.

Personne n'est immunisé contre la jalousie. Cela serait comme être insensible à la faim ou à la colère. Certains peuvent être plus naturellement jaloux que d'autres, mais tout le monde peut se sentir jaloux.

La jalousie est plus répandue quand une personne se sent en insécurité, maltraitée, menacée (comme Caïn) ou vulnérable dans une relation. Si vous vous sentez en sécurité dans une relation, vous ne vous sentez pas jaloux.

La jalousie n'est pas le problème. La jalousie est le symptôme du problème.

La clé pour vaincre la jalousie, c'est de s'attaquer aux causes sous-jacentes à la jalousie,
ET LES VOIR AVEC LA MISÉRICORDE DE DIEU QUI NOUS INVITE AU PARDON ET À LA CONVERSION.
LES RACINES DE CE MAL QU'EST LA JALOUSIE SONT À PRÉSENTER AU SACREMENT DU PARDON.
« Mon Dieu, pardonne-moi mes colères et mes repliements que je fais par jalousie. »


Dans le cas de Caïn, je crois qu'il craignait Dieu, mais sans vraiment l'aimer de tout son cœur, comme le faisait Abel. Le premier donnait quelque chose pour s'acquitter d'un « devoir », et l'autre par amour donnait les « prémices de ses biens ». La générosité d'Abel dérangeait Caïn et le mettait face à son problème de fond, et même, le lui révélait : il était mesquin et avare.
Donc, sa réaction fut la JALOUSIE qui le conduisit à tuer son frère.


Une manière d'aider une personne jalouse est de lui montrer sa valeur en « travaillant avec elle », en « s'occupant d'elle », et en ne la comparant pas aux autres.
Personne n'est à l'abri de cette pauvreté, et c'est une dure épreuve que de l'être ou que de vivre avec une personne jalouse,
mais 
« RIEN N'EST IMPOSSIBLE À DIEU ».


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mar 14 Fév 2017 - 9:32

La Parole de Dieu 
Mc 8:14-21


En ce temps-là,
les disciples avaient oublié d’emporter des pains;
ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.
Or Jésus leur faisait cette recommandation :
« Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens
et au levain d’Hérode ! »
Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains.
Jésus s’en rend compte et leur dit :
« Pourquoi discutez- vous sur ce manque de pains ?
Vous ne saisissez pas? Vous ne comprenez pas encore ?
Vous avez le cœur endurci ?

Vous avez des yeux et vous ne voyez pas,
vous avez des oreilles et vous n’entendez pas !
Vous ne vous rappelez pas ?
Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes,
combien avez-vous ramassé
de paniers pleins de morceaux? »
Ils lui répondirent :
« Douze. »
« Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille,
combien avez-vous rempli de corbeilles
en ramassant les morceaux ? »
Ils lui répondirent :
« Sept. »
Il leur disait :
« Vous ne comprenez pas encore ? »


Ces jeunes préparent des surprises d'amour!

Pour qui?

Pour leurs parents, leurs grands-parents, leurs amis, leurs frères et sœurs : leur ENTOURAGE!

La Saint-Valentin serait-elle aussi pour cela, dire à ceux qui nous entourent que nous les aimons?
Il nous arrive d'être comme les apôtres de l'Évangile du jour, de ne pas voir ce qui est proche de nous, ce qui peut sembler évident.
Il nous arrive de ne pas voir notre épouse, notre époux, la personne qui prend soin de nous, nos propres enfants.
Par contre, arrive un étranger, et c'est le moment des grands sourires.


DIEU EST AMOUR, et Il nous a demandé une seule chose : NOUS AIMER LES UNS LES AUTRES.

Alors, que diriez-vous de faire de cette journée de la Saint-Valentin non une journée « commerciale », mais une journée de charité, d'amour fraternel et familial ?

JE VOUS RACONTE UNE PETITE HISTOIRE.


Chez moi, quand j'étais enfant, maman faisait un gâteau en forme de cœur, tout était rouge sur la table, mon frère et moi recevions un petit cadeau, par exemple un vêtement, ainsi qu'une belle carte. Papa offrait une carte à maman et du chocolat... que nous mangions. Maman faisait une tarte aux pommes à papa comme il l'aimait avec de la crème glacée et du fromage... c'était fête. Papa me disait que j'étais sa princesse, que maman était la reine, et que mon frère était le prince de la maison. Vous voyez.

Il nous faut saisir toutes les occasions d'aimer avec un « p'tit plus ».
N'oublions pas Jésus avec un « p'tit plus » de prière personnelle.
N'oublions pas Marie avec quelques Ave et une fleur de plus.


Et accueillez le message que Jésus vous offre au nom de notre Père pour la Saint-Valentin.


Et comme le dirait Mère Teresa : si vous voulez être aimé aujourd'hui, allez et aimez une autre personne.

BONNE FÊTE DE LA SAINT-VALENTIN, CAR NOUS AVONS DES GENS À AIMER !


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Mer 15 Fév 2017 - 10:14

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 22-26
En ce temps-là, Jésus et ses disciples arrivèrent à Bethsaïde. Des gens lui amènent un aveugle et le supplient de le toucher.
Jésus prit l’aveugle par la main et le conduisit hors du village. Il lui mit de la salive sur les yeux et lui imposa les mains. Il lui demandait : « Aperçois-tu quelque chose ? »
Levant les yeux, l’homme disait : « J’aperçois les gens : ils ressemblent à des arbres que je vois marcher. »
Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l’homme; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté.
Jésus le renvoya dans sa maison en disant : « Ne rentre même pas dans le village. »


Avez-vous déjà remarqué comment Jésus aime prendre son temps ?
Aujourd'hui, par exemple, Jésus prend l'aveugle par la main et le conduit hors du village. Il veut le rencontrer, et Il veut faire pour cet homme bien plus que ce que ce dernier demandait ou pouvait espérer recevoir.

C'est comme si Jésus s'y prenait par deux fois pour guérir notre « frère », sans doute pour aller plus en profondeur !!! Dieu sait. Peut-être veut-Il augmenter sa foi ? Peut-être veut-Il fortifier sa confiance ? Ou veut-Il pour lui plus d'humilité ? Dieu sait.

L'important est de croire, d'avoir confiance et d'accepter humblement le « temps » que Dieu veut bien prendre... C'est Lui qui est Dieu, et nous, nous sommes l'objet de son Amour. Que nous soyons malades physiquement ou que notre âme soit douloureuse, que notre moral soit très à plat, croyons que Jésus le sait et louons-Le déjà !
Oui, juste louer Dieu pour le moment présent où je suis, sachant que Dieu le connaît et que ma louange veut lui dire ma confiance.

« Jésus, je sais que tu sais tout de moi, et chaque jour qui passe, même s'il est douloureux, tu le connais et je garde confiance en toi. Chaque jour, tu travailles plus fort pour moi et pour ceux qui vivent la même chose que moi ! »


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Jeu 16 Fév 2017 - 12:13

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 27-33
En ce temps-là, Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? »
Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste; pour d’autres, Élie; pour d’autres, un des prophètes. »
Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. »
Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne.
Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »





« Pour vous, qui suis-je ? »,
demanda Jésus à ses apôtres.

Mais aujourd'hui, c'est à toi que Jésus demande : 
« Pour toi – toi, mon ami – qui suis-je ? Laisse parler ton cœur. J'ai besoin, moi aussi, d'entendre des paroles affectueuses et vraies. »

Alors, prenons quelques minutes pour dire à Jésus pourquoi nous l'aimons, et comment nous voudrions l'aimer encore plus.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   Ven 17 Fév 2017 - 10:19

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8, 34-38.9,1
En ce temps-là, appelant la foule avec ses disciples, Jésus leur dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera.
Quel avantage, en effet, un homme a-t-il à gagner le monde entier si c’est au prix de sa vie?
Que pourrait-il donner en échange de sa vie?
Celui qui a honte de moi et de mes paroles dans cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aussi aura honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »
Et il leur disait : « Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu venu avec puissance. »




« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »

Jésus connaît le poids de notre croix, et Il ne s'en moquera jamais tellement Il veut nous aider. C'est pourquoi Il nous invite à sa suite. Donc, Il promet de nous précéder, et Il nous assure déjà une grande fécondité.
Celui qui sait 
ACCUEILLIR sa croix dans l'Amour, bien qu'elle soit lourde et douloureuse, connaît déjà le bonheur de l'intimité avec Jésus.




Jésus connaît notre fragilité, nos manques d'espérance, notre pauvre courage, et Il vient lui-même nous aider à ASSUMER notre croix.
Lui seul sait nous envoyer les anges dont nous avons besoin pour nous aider, et pour nous faire même retrouver le sourire.




N'est-ce pas Jésus qui porte la plus large part du poids de notre croix? La croix, sa croix qu'Il a portée, n'est-elle pas la nôtre personnellement? Et portant cette croix, ma croix, avec Lui, je peux aussi demander à Jésus de la porter pour tous les autres qui vivent la même chose que moi, qui ont la même croix que moi... Alors, eux aussi verront le poids de leur croix allégé par Jésus.
UTILISER ainsi ma croix devient communion avec l'Humanité. Nous ne sommes plus seuls... ni nous, ni Jésus.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Message-Lumière de la Famille Myriam   

Revenir en haut Aller en bas
 
Message-Lumière de la Famille Myriam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 18 ... 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH.. :: MEDITATIONS :: Message-Lumière de la Famille Myriam-
Sauter vers: