Forum de prières

Prières, forum religion catholique, Jésus et Marie, informer des dangers du Nouvel Ordre Mondial, Illuminatis, l'antechrist, etc...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
Aujourd'hui à 23:27 par Lumen

» « A la Sainte Vierge de s'en occuper »
Aujourd'hui à 23:13 par Robert

» « Est-ce que tu veux retrouver la santé ? »
Aujourd'hui à 23:10 par Robert

» Les vidéos sur Facebook de M. Léandre Lachance sont maintenant sur Youtube
Aujourd'hui à 22:26 par dvdenise

» Message-Lumière de la Famille Myriam
Aujourd'hui à 20:41 par Lumen

» Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard
Aujourd'hui à 20:16 par Lumen

» Pensées Salésiennes : A Tous Les Amis De Saint François De Sales Et Don Bosco
Aujourd'hui à 19:15 par Lumen

»  • " Ceci est mon corps " • Carême dans la ville 2017
Aujourd'hui à 18:25 par Lumen

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 13:43 par laurent49

» À ta demande, J'agirai!
Aujourd'hui à 11:18 par Robert

» Prières
Aujourd'hui à 6:59 par Mea culpa

» Prions les 40 jours de carême avec les saints
Aujourd'hui à 2:07 par Lumen

» La Vierge fait jaillir la grâce du sein de Dieu
Aujourd'hui à 0:50 par Robert

» « Vous ne pourrez donc croire à moins d'avoir vu des signes et des prodiges ? »
Aujourd'hui à 0:48 par Robert

» Le 31 octobre 1997, José Munoz à qui appartenait l'Icône, a été assassiné à Athènes.
Hier à 19:21 par dvdenise

»  Une minute avec Marie
Hier à 17:03 par Lumen

» Tourne ton regard vers Moi.
Hier à 12:36 par Robert

» Quelques paroles du Sacré-Cœur à sœur Josefa Menendez
Hier à 8:00 par dvdenise

» « Es-tu disposée à cela ? », Marie répondit : « Oui »
Hier à 0:24 par Robert

» « Il est l'image du Dieu invisible...; c'est en lui que tout a été créé...; tout a été créé par lui et pour lui
Hier à 0:21 par Robert

» Notre Histoire Avec Marie
Sam 25 Mar - 21:20 par Lumen

»  Prier pour la France - avant les élections
Sam 25 Mar - 17:45 par Lumen

» Neuvaine de l'Annonciation - Du 17 au 25 mars - Fête de l’Annonciation
Sam 25 Mar - 17:02 par Lumen

» Mirat le Musulman prit alors le nom de Lorda…
Sam 25 Mar - 13:12 par Robert

» Tournez-vous vers Moi, votre Dieu.
Sam 25 Mar - 13:09 par Robert

» Demeure de Dieu
Sam 25 Mar - 0:22 par Robert

» Mon enfant, en devenant 'Amour', tu deviens une arme très puissante
Ven 24 Mar - 11:39 par Robert

» Ce n’est pas un lot de second choix
Ven 24 Mar - 0:10 par Robert

» Amour de Dieu, amour du prochain
Ven 24 Mar - 0:08 par Robert

» Stop Discriminating Down
Jeu 23 Mar - 18:21 par Lumen

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Robert

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 22:02

Partagez | 
 

 Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Lun 20 Mar - 20:18

Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard


Joseph, virum Mariae de quâ
natus est Jesus.
Joseph, l'époux de Marie de qui
est né JÉSUS. (ST Matth., I, 16.)



PREFACE


Entre tant de Mois de saint Joseph, celui-ci nous paraît avoir encore sa raison d'être : il est, très-souvent littéralement et toujours par le fond de la pensée, emprunté aux petits et charmants écrits de saint Alphonse de Liguori relatifs à la dévotion à saint Joseph. Les fidèles aimeront à méditer les vertus de ce grand patriarche d'après l'étude qu'en a faite un des saints les plus renommés de nos temps modernes.

Notre part, dans la composition de ce petit volume, est bien modeste : qu'on nous permette cependant d'insister sur la forme que nous avons cru devoir donner à ces Méditations et de
recommander aux dévots serviteurs de saint Joseph de vouloir bien la suivre avec fidélité : de leur application à se bien pénétrer de la pensée du prélude dépendra leur plus ou moins grand recueillement et partant le plus ou moins grand profit qu'ils retireront de la méditation elle-même.

A la fin du volume, on trouvera les plus belles prières et les principales pratiques de piété envers saint Joseph. Cette addition nous a paru devoir compléter l'ouvrage : c'était aussi , dans notre pensée, le moyen d'obtenir de nos pieux lecteurs la récitation d'une de ces petites prières à l'intention de l'auteur.



VEILLE DU MOIS DE SAINT JOSEPH


MÉDITATION PRÉLIMINAIRE.

Prélude. Représentons-nous l'immense multitude de fidèles qui, à cette heure, se hâte vers les autels de saint Joseph pour commencer les exercices de son mois béni. Unissons-nous à ce concert de louanges qui va, pendant trente et un jours, monter jusqu'au trône du glorieux patriarche. Ayons spécialement l’intention de nous joindre aux âmes qui feront le mois de saint Joseph avec le plus de ferveur.


Méditation.

Je m'imagine volontiers, à pareil jour, sainte Thérèse réunissant autour d'elle ses chères filles etles exhortant à une grande dévotion à saint Joseph. Méditons les admirables paroles qu'elle leur adresse. Nous ne saurions mieux commencer ce mois de grâces.

« Je ne me souviens pas, disait la séraphique Vierge, de lui avoir jusqu'ici rien demandé qu'il ne me l'ait accordé.
C'est une merveille de raconter les grâces innombrables que Dieu m'a faites et les dangers spirituels ou corporels auxquels il m'a arraché, par l'intercession de ce saint. Aux autres saints il semble que Dieu ait accordé de porter secours dans tel cas particulier; l'expérience prouve que saint Joseph nous aide dans toutes les occurrences.

Le Seigneur veut nous faire entendre que, de même que, sur la terre, il voulut lui rester soumis, dans le ciel il fait tout ce que le saint lui demande. C'est ce qu'ont appris par leur propre expérience d'autres personnes à qui je suggérai la pensée de se recommander à lui.

J'ai si fort éprouvé la puissance de son intercession auprès de Dieu, que je voudrais persuader tout le monde d'avoir une grande dévotion à saint Joseph. Je n'ai jamais connu personne qui l'honorât d'un culte spécial et qui ne fit de rapides progrès dans la vertu. Voilà plusieurs années que le jour de ma fête je lui demande une grâce spéciale et je l'ai toujours obtenue. Pour l'amour de Dieu, je supplie les personnes qui ne me croiraient pas de vouloir bien en faire l'expérience. Pour moi, je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges et aux fatigues qu'Elle s'imposa pendant l'enfance de Jésus, sans rendre des actions de grâces à saint Joseph pour l'aide qu'il prêta pendant ce temps à la mère et à l'enfant. »



Résolution.

Promettre à Jésus, le fils de Joseph, d'avoir dorénavant une dévotion plus filiale et plus affectueuse envers son père nourricier.

Bouquet spirituel. Allez à Joseph.(Genèse, xliv, 55.)






EXEMPLE : Saint Joseph et Sainte Thérèse

L'histoire des Carmes déchaussés nous apprend que la vénérable soeur Anne de saint Augustin, Thérésienne, au moment de sa mort, fut, au vu de quelques autres sœurs, assistée par saint Joseph et par sainte Thérèse. La sainte fille tressaillait de joie. Dans un autre monastère, une autre religieuse la vit monter au ciel entre saint Joseph et sainte Thérèse. (Saint Alphonse de Liguohi.)


N.B. Je commence ce mois en retard, étant donné l'intitulé de ce fil, cependant le jour où cette année (2017) l'Eglise fête Saint Joseph le 20 et non le 19 mars ...
Je sais que Saint Joseph ne m'en tiendra pas rigueur, Lui que nous aimons et avons institué le Saint Patron, Protecteur de notre famille depuis un peu plus de quatre générations.
Nous Lui sommes reconnaissants pour tout car nous avons senti bien des fois sa présence auprès de nous surtout dans les épreuves ! Que ce mois soit pour toi Saint Joseph SOIT un hommage particulier, en hymne d'action de grâce qui s'élève vers Dieu Trine et Saint. Lumen

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Lun 20 Mar - 21:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Lun 20 Mar - 21:02




MÉDITATION POUR LE PREMIER JOUR

Le Voyage à Bethléem.

Prélude. La nuit est claire et sereine. Sur une route étroite, deux personnes, un homme et une femme cheminent.
Au ciel, les anges sont attentifs. Sur la terre, la nature entière semble s'incliner devant ce saint tabernacle vivant de Dieu lui-même, qui s'appelle Marie, et devant ce saint patriarche, destiné à nourrir son créateur, qui est Joseph. Unissons-nous aux anges et à la création tout entière. Contemplons et écoutons.


Méditation.

Les hommes ne savent pas le don de Dieu qui chemine sur la route de Bethléem. Peut-être quelque brillante caravane passe à côté de la reine du monde et du père nourricier de Jésus, sans se douter de tant de grandeur. Si les regards de ces voyageurs superbes s'arrêtent sur le petit groupe, ce sont des regards de mépris et de pitié. Mais les princes des milices angéliques l'accompagnent avec respect et amour.

Oh ! que j'aurais aimé me joindre à ces deux saints voyageurs sur la route de Bethléem ! Leurs entretiens devaient être si doux, si saints, si sublimes ! Avec quel respect et quel silence n'aurais-je pas écouté les deux époux s'entretenir de la miséricorde de Dieu qui envoyait son Fils sur la terre pour racheter le genre humain. Marie et Joseph ne peuvent se rassasier de cette pensée qui les remplit de consolation et de reconnaissance ! heureuses créatures sommes-nous, pensaient-ils et disaient-ils , d'avoir été choisis pour servir d'instruments à l'amour du Verbe éternel qui veut devenir le Fils d'une mortelle, qui va paraître dans quelques instants sur cette terre d'exil, au milieu de cette vallée de larmes, afin de satisfaire pour les péchés des hommes de les effacer au prix de mille souffrances et d'une mort douloureuse.

0 saints voyageurs de Bethléem, permettez au plus humble de vos serviteurs d'unir ses hommages à ceux des anges qui vous accompagnent sur cette route glorieuse qui devait aboutir au salut du monde, à la naissance même du Sauveur du genre humain ! Communiquez-moi un peu de votre oraison fervente pendant ce trajet qui remplit votre âme des plus célestes transports à la pensée de la miséricorde et de l'amour du Verbe fait chair.


Résolution.

Faire de l'Incarnation du Verbe le sujet de ses plus fréquentes méditations et de ses oraisons jaculatoires.
Bouquet spirituel. Joseph partit de Nazareth et vint à Bethléem. [Évangile selon Saint Luc, II, 4.)



EXEMPLE : Le compagnon de route.

La vénérable Jeanne Rodriguez, s'étant mise en voyage avec une autre religieuse, se vit tout à coup assaillie par une tempête effroyable, qui la rendit comme incapable de continuer sa route. Un vénérable personnage leur apparut alors, qui se mit à les guider, en les entretenant de discours célestes et consolants. Par un prodige qui éclairs leurs yeux, la pluie qui tombait par torrents n'atteignait pas même leurs habits. Saint Joseph, car c'était lui, les accompagna jusqu'au terme de la route, et là il disparut subitement. (Légendes franciscaines, 21 août.)





Source :



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Mar 21 Mar - 14:11




MÉDITATION POUR LE DEUXIEME JOUR

L'arrivée à Bethléem.

Prélude. Bethléem, une petite bourgade de Judée, est tout entière plongée dans un lourd sommeil. Toutes les porles sont closes et on n'entend dans les rues étroites du village que le bruit des pas de quelques voyageurs attardés qui cherchent une place dans la seule et unique hôtellerie. Marie et Joseph sont du nombre de ces derniers. Ils se dirigent dans le silence de l'oraison vers l'hôtellerie où ils pensent que le Verbe fait chair a daigné choisir le lieu de sa naissance.

Méditation.

Ô Joseph ! que votre coeur doit souffrir lorsque, en heurtant à la porte de l'hôtellerie de Bethléem, vous vîtes apparaître ce valet insolent qui jeta un regard de mépris sur votre habit grossier et sur votre extérieur d'artisan et vous repoussa brusquement avec ces mots : « Il n'y a pas de place pour vous ! »
Ah ! l'humiliation de cet accueil méprisant vous importait peu ; mais, voir Marie, la douce vierge de quinze ans, repoussée
avec tant d'inhumanité, malgré sa grossesse, malgré la rigueur de la saison, malgré l'heure avancée de la nuit !

Elle se taisait pourtant, adorant dans son sein le Fils de Dieu qui allait naître.
Vous prîtes alors silencieusement le chemin qui conduisait à la campagne environnante. Une grotte se présente àvous...
Elle est humide, elle est froide, elle est ouverte de plusieurs eûtes, elle est exposée aux regards des passants, elle sert d'asile à de vils animaux. Ah! je crois vous voir tourner alors un regard indécis vers votre chaste épouse. Elle tremble de froid, et l'heure s'avance ! Oh ! quelle cruelle alternative et qu'il dût vous en couler, père tendre et aimant, d'en être réduit à cette extrémité !

Je veux entrer avec vous dans la grolte de Bethléem, endurer en union avec mon glorieux père les privations qu'il plaira à Dieu ou à la volonté de mes supérieurs de m'imposer. Souffrir avec Joseph, quel sort plus enviable ! Les souffrances de Bethléem lui méritèrent de voir Dieu vivant auprès de lui. Nos privations et nos souffrances nous vaudront de vivre plus intimement unis à Jésus-Christ.


Résolution.

Dans les moments où les privations de la sainte pauvreté coûtent le plus, ne pas manquer d'unir son coeur à celui de Joseph obligé par sa pauvreté d'élire pour domicile à Jésus et à Marie une pauvre étable abandonnée.
Bouquet spirituel. Il n'y avait pas de place pour Joseph dans l'hôtellerie. (Évangile selon saint Luc, II, 7.)



EXEMPLE : L'hospitalité récompensée.

Le Père Patrignani raconte , d'après saint Vincent Ferrier et d'autres auteurs, qu'un marchand de la ville de Valence avait coutume d'inviter à sa table chaque année le jour de Noël un vieillard et une pauvre femme qui allaitait un enfant, en l'honneur de Jésus, de Marie et de Joseph.
Après sa mort, ce saint homme apparut à une personne qui priait pour lui et lui dit qu'à l'heure de son trépas Jésus, Marie et Joseph l'avaient visité en lui disant :
« Pendant ta vie, tu nous as reçus chez toi dans la personne des trois pauvres. Aujourd'hui, nous sommes venus pour te recevoir dans notre demeure. » Ce disant, ils l'avaient conduit en paradis.





Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Mer 22 Mar - 13:32




MÉDITATION POUR LE TROISIÈME JOUR

La naissance.

Prélude. Contemplons ce tableau merveilleux : le ciel s'ouvre , les anges en sortent en foule et descendent avec rapidité vers l'étable. Jésus est né ! Une jeune femme, à la figure modeste et recueillie, présente le petit enfant qui vient de naître à son chaste époux. Joseph se prosterne, il adore quelque temps en silence, puis il tend paternellement et tendrement ses bras à l'enfant qui sourit en recevant ses caresses.

Méditation.

Hier, nous méditions sur la tristesse et la douleur de saint Joseph, quand il se vit réduit à conduire Marie dans la pauvre étable où elle devait enfanter. Aujourd'hui, considérons l'admirable compensation que le Seigneur daignaaccorderàsonfldèleserviteur, aussitôt après la naissance de Jésus. Ah ! elles durent être bien vite oubliées les épreuves du voyage et de l'arrivée, quand ce moment sublime eut sonné ! Des larmes de joie remplacèrent les larmes de l'épreuve, quand Joseph, qui sans doute se tenait uni à Dieu dans le silence de l'oraison pendant que s'accomplissaient les mvstères divins, s'entendit appeler par Marie !

« Viens, disait cette Vierge bénie, viens, Joseph, adorer notre Dieu fait petit enfant qui est né dans cette étable ! Regarde et admire comme il est beau ! regarde dans celte crèche, sur ce foin ! c'est le Roi du monde vois comme il tremble de froid celui qui embrase d'ardeur les séraphins ! entends comme il pleure, celui qui est la joie du paradis ! »

0 âme chrétienne ! Comprenez-vous quels durent être les sentiments de tendresse et d'amour de Joseph, quand il vit de ses propres yeux le Verbe éternel fait petit enfant, et qu'il entendit les anges chanter autour de leur roi, au milieu de cette grotte inondée de lumière! Alors il se jeta à genoux et, pleurant des larmes d'amour, il disait :
« Je vous adore, oui, je vous adore, Seigneur, mon Dieu! quel bonheur pour moi d'être le premier après Marie à vous voir né ! et savoir que dans le monde vous voulez être appelé et regardé comme mon fils ! Oh ! laissez-moi vous appeler de ce nom, laissez-moi vous dire : Mon Dieu et mon Fils ! Je me consacre à vous tout entier. Ma vie ne sera plus à moi, elle sera tout à vous. Elle ne sera plus employée qu'à vous servir, ô mon maître. »


Résolution.

Dans les visites au Saint Sacrement, en regardant le tabernacle, songer et s'unir aux sentiments de Saint Joseph, quand il regardait l'enfant Jésus dans la crèche.
Bouquet spirituel. Voici que je vous annonce une grande joie : il vous est né un Sauveur ! (Évangile selon saint Luc, II, 11.)



EXEMPLE : Le saint nom de Joseph.

Un saint religieux écrivait : « J'ai su de bonne part qu'un homme de condition, ayant eu plusieurs enfants qui lui étaient tous ravis dans leur jeune âge, soit par maléfices, soit par divers accidents, s'adressa à un de ses amis qu'il soupçonnait de magie et d'intelligences avec les démons, et le pria de lui indiquer un expédient pour conserver les enfants que Dieu lui donnait.

Cet homme après bien des refus, lui dit qu'il voulait lui donner une preuve de son amitié. — J'ai quelque expérience, ajouta- t -il, que les démons craignent et tremblent à la seule prononciation du nom de Joseph, et que difficilement ils entreprennent de faire du mal à ceux qui sont baptisés ou confirmés sous ce nom.

Suivez donc mon conseil , imposez le nom de Joseph au premier enfant que Dieu vous donnera, et soyez assuré qu'il échappera au malheur dont les autres ont été victimes. — La chose réussit comme elle lui avait été annoncée. Ayant eu un fils, il le nomma Joseph, et ce fils jouit d'une longue vie, à la grande satisfaction de ses parents. »





Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Jeu 23 Mar - 14:57




MÉDITATION POUR LE QUATRIÈME JOUR

L.es premiers adorateurs.

Prélude. Des hommes simples sont agenouillés autour du divin enfant Jésus.
Ils le contemplent et l'adorent avec une naïveté touchante. L'enfant leur sourit, Marie contemple l'enfant et Joseph est muet d'admiration devant cette scène. Des larmes mouillent ses paupières et coulent lentement sur ses joues vénérables... Dans le lointain, on voit apparaître les nobles Orientaux qui viennent offrir à leur tour les hommages de la gentilité au Sauveur.


Méditation.

Joseph marchait d'admiration en admiration. Les anges s'étaient unis à Marie et à lui pour adorer son enfant. Voici venir d'autres adorateurs. Jésus aime par-dessus tout l'humilité de l'esprit et la simplicité du coeur, voilà pourquoi il appelle les bergers avant les savants et les riches. Il les appelle pendant leur veille, parce que Jésus aime les âmes attentives à trouver l'occasion de faire le bien. Il les appelle pendant qu'ils veillent à la garde de leur troupeau, parce que Jésus aime les âmes soigneuses de dompter leurs passions et de veiller à la garde des affections de leur cœur, selon cette parole des saints Livres :
Gardez votre cœur en toute vigilance, c'est de lui que vient la vie !

Joseph entre dans tous ces mystères, il étudie les desseins merveilleux de Dieu qui éclatent autour de la crèche. Il est dans le ravissement, et ce ravissement augmente à l'arrivée des Mages.

« Ah ! se dit le grand saint, voici que le ciel a parlé aux hommes. Voici les prémices des Gentils ! Désormais, grâce à cet enfant, il n'y aura plus de Juifs ni de Gentils. Nous serons tous frères et enfants du même Dieu, parce que nous sommes tous appelés aux mêmes lumières de la foi que Jésus enfant apporte à la terre ! 0 mon Sauveur ! soyez béni mille fois pour le grand bienfait que vous venez apporter au monde. L'esclavage de l'humanité va finir. Tous les hommes sont appelés à jouir de ce qui n'était jusqu'ici que le privilège du peuple choisi et bien-aimé auquel j'appartiens ! »


Résolution.

Chercher souvent à éludier les desseins adorables de la Providence dans les choses et dans les événements de la vie.
Bouquet spirituel. Nous sommes venus l'adorer. (Évangile selon saint Matthieu, II, 2.)



Exemple : Naïve confiance.

Nous ne connaissons rien de plus gracieux et de plus naïvement confiant que
cette lettre, citée par le révérend père Huguet, d'une toute petite enfant qui écrivait à saint Joseph :

« Mon bon père saint Joseph, vous savez bien pourquoi je vous écris et ce que je désire le plus, c'est que tous mes parents fassent leurs Pâques, qu'ils servent bien le bon Dieu pour mériter d'aller le voir au ciel, mais pas encore. — Faites aussi, mon bon père, que nos vers à soie aillent bien cette année, que nous ayons des pommes de terre et un peu de blé. Pour obtenir ces grâces, je chanterai tous les jours votre cantique, je dirai vos litanies, et serai toujours votre petite servante. »

(La dévotion à saint Joseph inspirée à la jeunesse.)





Source :



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Ven 24 Mar - 12:38




MÉDITATION POUR I.E CINQUIÈME JOUR

Le départ pour l'Egypte

Prélude. La nuit est épaisse et noire : la nature semble se voiler devant les horreurs que médite Hérode. Au milieu de ces ténèbres, une vive clarté illumine, la chambre où Joseph prend son repos. Un ange, lui parlant avec une sorte de respect, transmet à ce saint patriarche, qui les reçoit avec une admirable soumission, les ordres du Très-Haut dont il représente la paternité sur la terre.

Méditation.

Les Mages, en cherchant Jésus-Christ, apprirent à Hérode, l'ennemi du Sauveur, que le Roi des Juifs était né. A cette nouvelle, le prince barbare ordonne de mettre à mort tous les petits enfants qui se trouvaient pour lors à Bethléem et dans les environs. Mais, l'heure de la mort de Jésus n'avait pas encore sonné. Aussi, Dieu ne permet pas que les desseins du cruel roi des Juifs s'accomplissent, il veut délivrer son Fils de la mort, et il songe à aviser Joseph. Ô Joseph ! c'est donc vous qui devez préserver le divin enfant de la mort !

Un ange lui apparaît donc, il l'avertit de prendre l'enfant et sa mère, pour s'enfuir en Egypte.

Considérons ici la prompte obéissance de Joseph ! L'ange ne lui a rien fixé par rapport au temps du départ, il ne lui a indiqué aucune heure. Mais l'accomplissement des volontés de Dieu ne souffre aucun retard dans les âmes qui lui sont vraiment unies. Allons ! point d'hésitations, pas d'objections, pas de réplique. L'ange a parlé, Dieu a parlé. Rien n'arrête saint Joseph. Sans laisser à son esprit le temps de formuler aucune objection, quant à l'heure, ni quant au mode de ce voyage, ni quant au lieu où il se rendra en Égypte, il s'habille et se prépare aussitôt à partir. Aussitôt il s'en va prévenir sa chaste épouse, et comme Marie n'hésite pas plus que lui dans l'accomplissement des vouloirs divins, cette nuit-là même, suivant le récit de Gerson confirmé par les autres historiens, il se met en route pour l'Égypte.

Ô soumission admirable ! Ô obéissance prompte ! Ô sujétion intérieure des cœurs ! Ô union de la volonté souveraine à la volonté divine ! combien peu vous êtes connues, même des âmes que leur vocation appelle à une perfection plus haute et plus conforme, à celle de saint Joseph, ce vrai patron des âmes intérieures !



Résolution.

Accomplir la volonté de Dieu et les ordres de nos supérieurs avec la soumission de l'esprit et du cœur, comme saint Joseph nous l'apprend par son exemple.
Bouquet spirituel. Prenez l'enfant Jésus et fuyez en Egypte. (Évangile selon saint Matthieu, II, 13.)



Exemple : Une sainte pensée.

Un chanoine de Chartres, que Gerson avait connu au concile de Constance, fit en mourant un legs considérable à son église, à la condition que, tous les ans, le jour anniversaire de sa mort, on ferait mémoire de saint Joseph dans l'Église de Chartres et qu'on offrirait le saint sacrifice de la messe en son honneur et pour le remercier d'avoir sauvé Jésus des mains de ses ennemis, lors de sa fuite en Egypte, et de tous les soins qu'il prit pour sa très-sainte mère, s'oubliant ainsi lui-même pour ne penser qu'à la gloire de saint Joseph. (Gerson, Épîtres.)




Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Sam 25 Mar - 18:40




MÉDITATION POUR LE SIXIÈME JOUR

Le voyage de la sainte famille.

Prélude. à l'exemple des peintres chrétiens, imaginons-nous le voyage de la sainte Famille pour se rendre en Egypte. Elle traverse un désert où n'apparaissent que de rares oasis. Un âne marche, portant les instruments et les outils de travail de saint Joseph. Marie tient dans ses bras l'enfant Jésus. Joseph guide ce cortège que les anges accompagnent invisiblement.

Méditation.

Saint Joseph a réuni en toute hâte les outils de son état, afin de s'en servir en Egypte et d'alimenter par son travail Marie et Jésus. Puis, la pauvre famille se met en marche, seule, sans guides, pour se rendre en Egypte, à travers les quatre cents milles de distance qui les en séparaient, ayant à passer des montagnes, des voies difficiles et arides, des déserts sablonneux.

Oh ! quelle ne dut pas être la peine de saint Joseph dans ce voyage ! !l voyait souffrir son épouse bien-aimée, peu habituée à cheminer en portant le saint enfant sur ses bras ! Ils le portaient tantôt l'un, tantôt l'autre, tantôt Marie, tantôt Joseph. A chaque pas de leur fuite, ils tremblaient de rencontrer un soldat d'Hérode ! La saison était rigoureuse : le vent et les neiges leur faisaient endurer mille privations ! De quoi devaient-ils se nourrir pendant ce long trajet ? Peut-être d'un peu de pain apporté de Bethléem, peut-être aussi d'un peu de pain qu'on leur donnait en aumône. La nuit, où devaient-ils dormir ? Tantôt sous un toit abandonné, tantôt dans le désert ou en pleine campagne, tantôt sous quelque arbre.

Sans doute le coeur de Joseph restait uni et complètement uni à la volonté du Père éternel qui voulait que son Fils commençât dès l'enfance à souffrir, afin de satisfaire pour les péchés du genre humain et de chacun de nous en particulier. Mais le coeur si tendre et si aimant de saint Joseph ne pouvait s'empêcher d'éprouver un sensible chagrin en voyant trembler l'enfant, en entendant les petits cris que le froid lui faisait pousser, en le sachant exposé à tant de souffrances que trahissaient ses larmes.

Par quelles alternatives de consolalions et de douleurs, d'allégresses et de tristesses, Dieu veut faire passer saint Joseph ! Il s'est sanctifié en acceptant toutes choses avec résignation et conformité à la volonté de Dieu !



Résolution.

Dans les moments d'abattement et d'ennui, s'unir à la courageuse résignation de saint Joseph.
Bouquet spirituel. Joseph se leva, prit l'enfant et sa mère, et partit. (Évangile selon saint Matthieu, II, 21.)



Exemple : Hospitalité miraculeuse.

Jérôme de Pisloie se trouvait une nuit en voyage dans les environs de Venise, quand il eut le malheur de s'égarer.
Épuisé de fatigue, il implora le secours de Jésus, Marie et Joseph. Tout à coup une lumière brillante l'attire vers une petite maison habitée par un vieillard, une jeune femme et un enfant. Il y fut accueilli parfaitement, la nuit se passe et le religieux se réveille plein de force, mais la maison hospitalière avait disparu et il se trouve dans sa route. Jésus, Joseph et Marie avaient été ses hôtes.

(Chroniques de l'ordre des Capucins.)




Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Hier à 15:00




MÉDITATION POUR LE SEPTIÈME JOUR

L' Egypte.

Prélude. Dans un réduit bien pauvre et bien ignoré de la petite ville où la sainte Famille s'est réfugiée, Joseph travaille de ses mains. La sueur coule de son front vénérable. Marie l'encourage du regard et travaille à ses côtés à filer la quenouille. Le petit enfant Jésus leur sourit à tous deux.

Méditation.

Voilà donc Joseph en Égvpte ! Il y passe sept années, sept longues années de souffrances, de privations, d'épreuves, sept années d'exil !
Oh ! que ne dut-il pas souffrir ce cœur si tendre, cette âme si pure, ce juste, au milieu des Égyptiens ?

C'était un peuple idolâtre et Joseph savait que le vrai Dieu habitait corporellement l'Égypte ! Dieu était au milieu de cette nation, et elle ne le savait pas. Jésus était méconnu, il assistait au triomphe du démon, il était témoin des victoires de ses ennemis !

C'était un peuple barbare : sous des dehors policés, il y avait dans le cœur des habitants de l'Égypte un fond d'égoïsme brutal qui lui faisait mépriser les gens pauvres, et sans doute humilier bien des fois la sainte famille.

C'était un peuple étranger. Ah ! ne pas voir Jérusalem, ne pas assister aux solennités du vrai Dieu ! Pour cette âme juste et fidèle, quelle privation ! et puis, ces hommes étaient, à l'égard de Joseph, durs comme des étrangers le sont trop ordinairement à l'égard de ceux qui viennent implorer leurs secours. Il n'y avait en Egypte ni parents ni amis de Joseph, qui pussent l'assister.

Aussi saint Bernard nous apprend-il que, pour pouvoir nourrir sa pauvre épouse et ce divin enfant qui fournit leur nourriture à tous les hommes et à tous les animaux vivant sur la terre, le saint patriarche était forcé de travailler nuit et jour, sans cesse ni relâche. La fatigue épuisait ses forces, mais il se réjouissait à la pensée qu'il lui était permis de se fatiguer pour son Dieu, de s'épuiser pour nourrir Jésus !



Résolution.

Quand la Providence nous prive de la présence et de la compagnie de nos proches ou de nos amis, nous consoler en unissant ce sacrifice à ceux que fit saint Joseph pendant son séjour en Egypte.
Bouquet spirituel. Demeurez en Egypte, jusqu'à ce que je vous dise d'en revenir. (Évangile selon saint Matthieu, II, 13.)



Exemple : Vision miraculeuse.

La bienheureuse Véronique de Binasco, de l'ordre de Saint-Augustin, eut une vision miraculeuse dans laquelle il lui semblait accompagner la sainte Famille dans le voyage d'Egypte jusqu'à la fin, et Marie lui dit alors : « Ma fille, tu as vu les peines, les souffrances qu'il a fallu supporter pour arriver jusqu'au terme de notre voyage ; sache bien que les grâces du ciel ne s'obtiennent qu'à semblable prix.»  

(Le Mois de Marie, traduit de l'italien.)




Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 2314
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    Aujourd'hui à 20:16




MÉDITATION FOUR LE HUITIÈME JOUR

Le retour.

Prélude. Représentons-nous une oasis dans le désert. A l'ombre d'un palmier, une femme est assise tenant sur ses genoux un enfant de sept ans qui paraît harassé de fatigue. Un homme à l'air vénérable et recueilli se tient debout, le bâton de voyage à la main. C'est le groupe de la sainte Famille revenant d'Égypte.

Méditation.

Le temps de quitter l'Egypte étant arrivé , l'ange apparut de nouveau à Joseph et lui ordonna de retourner en Judée avec l'Enfant et sa Mère.

Joseph ! c'est toujours par Joseph que les ordres du Très-Haut sont transmis à la sainte Famille pendant la première enfance du Sauveur ! c'est lui qui est le confident des desseins de Dieu pour préparer le salut du monde ! Quelle grande mission ! qu'elle a dû être grande aux yeux de Dieu l'âme du juste chargé de servir d'intermédiaire entre le Père et le Verbe fait chair, entre le ciel et Marie !

Remarquons ensuite comme Joseph reste l'instrument docile des volontés du Tout-Puissant. ll est entre les mains de Dieu sans autre vouloir que le sien. Il était allé en Egypte par obéissance, il en sort aussi par obéissance. Le retour ne lui plaît et ne lui agrée que parce qu'il est dans le bon plaisir de Dieu. C'est le moyen d'être vraiment à Dieu que d'être dépouillé de toute volonté propre, détaché de ses propres inclinations, indifférent aux surprises de la Providence et aux coups inattendus d'une volonté qu'on adore.

Enfin, dans ce retour d'Egypte, remarquons encore avec saint Bonaventure combien la peine de Joseph et de Marie dut être plus grande qu'en allant. Le chemin était le même, mais Jésus avait grandi. Il était alors âgé d'environ sept ans, trop avancé en âge pour que Joseph et Marie pussent le porter constamment sur les bras, trop jeune pour être capable de faire à pied une aussi longue route. Aussi, observe le saint et pieux docteur, cet aimable Enfant était souvent contraint de s'arrêter et de s'étendre par terre pour se reposer des fa tigues excessives de ce retour si pénible et si long.



Résolution.

Se tenir dans l'indifférence par rapport à tout ce qu'il pourrait plaire à Dieu de demander de nous.
Bouquet spirituel. Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère, et retourne dans la terre d'Israël. (Évang. selon saint Matth., II, 20.)



Exemple : Les trois novices.

Trois jeunes novices de la Compagnie de Jésus voyageaient en pèlerins, selon les statuts de la société. S'étant égarés dans une campagne immense, ils se virent abordés par trois personnes : un homme, une femme et un jeune enfant qui leur offrirent des mets exquis. Quand ils furent rassasiés, les trois mystérieux personnages leur dirent : « C'est nous qui avons fondé la Compagnie de Jésus, » et ils disparurent. 

(Nadasi, Histoire pour chaque jour du mois de mars.)




Source :


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mois de Saint Joseph selon St Alphonse de Liguori - Abbé A. Ricard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de prières :: MEDITATIONS-
Sauter vers: