À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
par Françoise Aujourd'hui à 10:43

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:10

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:03

» Jésus disait...qu'il faut toujours prier
par Lumen Hier à 20:44

» La « sincère admiration » du pape pour le défunt cardinal Montezemolo
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:31

» Police routière et ferroviaire : une « mission » de grande valeur
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:18

» « Dans la tempête, je dors très bien. »
par Lumen Hier à 20:13

» Culture : tout ce qui est techniquement faisable n’est pas éthiquement acceptable
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:10

» Neuvaine au Christ Roi de l'Univers : Du 16 au 26 novembre
par Lumen Hier à 20:00

» Chapelet du lundi 20 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:56

» Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin
par Lumen Hier à 19:35

» Neuvaine de la Présentation de Marie au Temple
par Lumen Hier à 18:18

» Fraternels dans la ville
par Lumen Hier à 17:35

» Pour l'Avent: "Avec S. Augustin, désirer la venue du Seigneur"
par Lumen Hier à 15:26

» Retraite de l'Avent du 2 au 25 décembre 2017 : Jésus, Lumière des nations
par Lumen Hier à 14:48

» Le vent souffle où il veut
par Lumen Hier à 13:37

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 12:57

» Ce miracle impensable a bel et bien eu lieu !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:46

» Pensée du jour: Mon enfant, tu es sur le chemin de la grande transformation qui te conduit à la sainteté...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:25

» Angélus : Dieu n’est pas un maître intolérant, mais un père plein d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 17:35

» Le chapelet, la prière que Notre Dame a le plus recommandée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 17:22

» Notre Dieu est Dieu de Vie, et Il nous veut féconds.
par Lumen Dim 19 Nov 2017 - 16:29

» Une seule chandelle suffit
par Lumen Dim 19 Nov 2017 - 16:15

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour que J'ai pour toi dépasse de beaucoup tes imperfections...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 9:31

» Chapelet du samedi 18 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017 - 18:51

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Sam 18 Nov 2017 - 15:55

» Je bénirai le Seigneur ...
par Lumen Sam 18 Nov 2017 - 15:12

» Jésus nous livre un grand secret : prier sans se décourager...
par Lumen Sam 18 Nov 2017 - 14:50

» La vision du Ciel de Saint André le fol en Christ
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017 - 11:54

» 56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (II)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017 - 10:24

» Pensée du jour: En acceptant Mon Amour, le mal et la souffrance sont vaincus.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017 - 10:03

» Le Point Culminant
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 20:45

» Une Crise Annoncée ?
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 20:20

» Chapelet du vendredi 17 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 17 Nov 2017 - 20:14

» Catéchèse du pape Benoît XVI : Psaume 119 (118) "unique dans son genre", qui indique la voie du bonheur
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 19:51

» Vers la paix avec la spiritualité franciscaine
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:44

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:12

» Chaque instant est un nouveau départ
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 18:01

» Dans la Divine Trinité, la communication est parfaite
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 17:47

» Consécration aux Cœurs de Jésus et Marie pour Notre Dame de Fatima
par Lumen Ven 17 Nov 2017 - 12:41

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Françoise

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 La pratique de la dévotion aux trois Ave Maria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4255
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: La pratique de la dévotion aux trois Ave Maria   Mar 25 Avr 2017 - 17:27

La pratique de la dévotion aux trois Ave Maria




La dévotion des Trois "Ave Maria"

Jésus disait: "Que sert à l'homme de gagner l'univers s'il vient à perdre son âme?..." Saint Ignace de Loyola répéta ces mots à maintes reprises, en rappelant que l'affaire la plus importante est donc le salut éternel.

Voulez-vous vous sauver? Ayez une dévotion à la Vierge Marie. Sans son intervention auprès de Jésus personne ne se sauve. Demandez-lui protection en récitant tous les jours les trois "Ave Maria". La Mère de Dieu révéla elle-même cette brève et simple dévotion à Sainte Mechtilde et la fit connaître à Sainte Gertrude, montrant que toutes les fois que les chrétiens réciteront les trois "Ave Maria" pour rappeler les privilèges qu'elle reçut de la Sainte Trinité (le pouvoir que lui concéda le Père, la sagesse que lui communiqua le Fils et la miséricorde par laquelle l'enrichit l'Esprit Saint), le pouvoir, la sagesse et l'Amour inonderont, de son Cœur Immaculé, les âmes de ceux qui l'honoreront et invoqueront. Ainsi ils seront assurés de sa protection leur vie durant et de son assistance particulière à l'heure de la mort.

C'est pour cela que Saint Alphonse Marie de Liguori recommanda la prière des trois "Ave Maria"; Saint Léonard de Port Maurice prêcha avec ferveur ccette dévotion en disant: "Oh! Comme il est saint, cet exercice de piété! C'est un moyen très efficace d'assurer votre salut." Et le vénérable serviteur de Dieu, Louis Marie Baudoin, écrivit, à son tour: "Récitez chaque jour les trois "Ave Maria"; si vous rendez fidèlement ce tribut d'hommage à Marie, je vous promets le Paradis."






LES TROIS « AVE MARIA » DU MATIN ET DU SOIR

Cette sainte dévotion consiste, essentiellement, d’après la révélation de la Bienheureuse Vierge à sainte Mechtilde, à réciter, tous les jours, trois Ave Maria pour remercier les Trois Personnes de la Sainte Trinité des admirables privilèges de Puissance, de Sagesse et de miséricordieuse Bonté qu’elles ont départis à notre divine Mère, et obtenir, par son intercession, la grande grâce de la bonne mort.

Chacun doit veiller à dire avec piété et dévotion ces Trois Ave Maria, tous les jours de sa vie, autant que possible, sans y manquer jamais, par sa faute ou par négligence, afin de mériter, chaque jour, la protection de la Reine du ciel, et de s’assurer ainsi sa miséricordieuse assistance pour l’heure redoutable de la mort.

On peut réciter ces Trois Ave Maria plusieurs fois par jour, par dévotion, ainsi que font quelques-uns, et même chaque fois qu’on entend les heures sonner ; mais, d’après l’usage introduit et recommandé par les saints, spécialement par saint Léonard de Port-Maurice et saint Alphonse de Liguori, il convient de les réciter, le matin, en se levant, et le soir, avant de prendre son repos.

De plus, pour gagner les indulgences, il est en général nécessaire, comme nous l’avons vu, d’ajouter certaines invocations. Ainsi on peut dire, à la fin des Trois Ave Maria : « O ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel. »

Telle était la méthode que, d’une manière générale, le grand docteur saint Alphonse de Liguori recommandait à tous les fidèles, dévots ou pécheurs, enfants ou vieillards ; et il voulait qu’on n’y manquât jamais, tant il y attachait d’importance au point de vue de la vie chrétienne.

Cependant, à certaines personnes pieuses et surtout aux religieuses, il conseillait de dire, après chaque Ave Maria : « Par votre Conception Immaculée, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme. »

Ces deux méthodes étant également bonnes, libre à chacun d’adopter celle qui a ses préférences, mais, d’une manière générale, nous recommandons la première, plus à la porté de tous, et plus conforme à la pratique des Trois Ave Maria révélée par la Très Sainte Vierge à sainte Mechtilde.

Le principal est de s’acquitter pieusement, chaque jour, autant que possible matin et soir, de la pratique adoptée.

Le moment le plus favorable pour réciter les Trois Ave Maria est celui du lever et celui du coucher. De la sorte, on ne serait pas exposé à les oublier. On pourrait encore, pourvu toutefois que l’on soit bien fidèle à sa prière du matin et du soir, les réciter immédiatement après celle-ci.

Si malgré tout, par négligence ou sous prétexte d’un travail pressant, on était tenté d’omettre sa prière ordi­naire du matin ou du soir, au moins que les fidèles n’omettent pas la récitation si courte des Trois Ave Maria, pour se mettre sous la protection de la Très Sainte Vierge pendant le jour et pendant la nuit.
Beaucoup de bons chrétiens et de pauvres pécheurs ont dû leur salut éternel, on n’en peut douter, à leur fidélité constante à cette salutaire pratique. Nous en avons rapporté un très grand nombre d’exemples.

La perfection de cette pratique demande qu’on récite les Trois Ave Maria à genoux, et même, si l’on veut, « profondément incliné », comme le demandait saint Léonard de Port-Maurice, ou encore « la face contre terre », selon la pratique conseillée par saint Alphonse de Liguori.

Toutefois, il suffit de les réciter à genoux, ou même, si l’on en est empêché, dans une autre position convenable, même étant couché. L’essentiel, nous l’avons dit, est de réciter les Trois Ave Maria avec piété, en l’honneur ce la divine Marie et en vue d’obtenir sa maternelle protection pendant la vie et à l’heure de la mort. S’il en est ainsi, cette bonne Mère ne manquera pas à sa promesse. En vertu de sa Puissance, de sa Sagesse et de sa Miséricorde, elle obtiendra aux fidèles dévots des Trois Ave Maria, toutes les grâces nécessaires, soit pour être préservés du péché mortel, soit pour se convertir, faire une bonne mort et ainsi aller au ciel.






LA NEUVAINE DES TROIS « AVE MARIA », OU« NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE »


Les Trois Ave Maria en l’honneur de la Sainte Trinité et des trois privilèges de Marie Immaculée sont une pratique si agréable à cette divine Mère qu’elle s’est plu très souvent à exaucer ceux qui se servaient de cette prière pour lui demander des grâces, soit spirituelles, soit temporelles.

C’est même de là que provient l’origine de la Neuvaine des Trois Ave Maria appelée plus justement aujourd’hui : « Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité. » Cette Neuvaine a obtenu de la Très Sainte Vierge tant de faveurs que la voix populaire l’a appelée « Neuvaine efficace ».

Parmi ces grâces, un grand nombre sont réputées mi­raculeuses, comme des conversions soudaines et extraordinaires, ou des guérisons instantanées, arrivées contre tous les pronostics des médecins.

Faute de temps ou pour un autre motif, les Trois Ave Maria récités pendant neuf jours, à telle ou telle intention, peuvent suffire ; mais pour des grâces importantes, il est avantageux de recourir à notre Neuvaine complète. Car c’est surtout à cette Neuvaine proprement dite que sont dues, les grâces les plus innombrables et les plus surprenantes.
Toutefois, on s’imaginerait faussement que, par cette prière, on obtiendra toujours et infailliblement ce qu’on demande. Elle est efficace, mais non infaillible, car :
souvent, on demande ce qui n’est pas le plus avanta­geux pour l’âme ;
on ne prie pas toujours avec assez de conformité à la volonté de Dieu, avec assez d’humilité et de persévé­rance, toutes conditions indispensables pour qu’une prière soit vraiment bien faite.

Plus grande aussi sera la confiance en la Puissance, la Sagesse et la Miséricorde de la Vierge Immaculée, plus nombreuses et signalées seront les grâces reçues.

Nous recommandons encore avec instance la persévé­rance dans la récitation de ces neuvaines, jusqu’à ce que la grâce demandée soit obtenue, ou jusqu’à manifestation complète de la volonté de Dieu dans un autre sens.

Il ne faut donc jamais perdre confiance, car, si l’on prie bien, on obtiendra toujours quelque chose, et si ce n’est pas ce qu’on aura demandé (et qui n’est pas toujours le meilleur), ce seront souvent des grâces plus grandes, spirituelles et même quelquefois temporelles.

Lorsqu’il s’agit de grâces importantes, nous conseillons de faire au moins trois neuvaines consécutives, ou plutôt, de ne pas cesser jusqu’à obtention de la faveur demandée ou d’une autre équivalente ou plus avantageuse.






NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE


1.O Marie, VIERGE PUISSANTE,

nous vous en supplions,  aidez-nous dans nos difficultés présentes. Pour vous, le Seigneur a fait des merveilles.

Venez à notre secours, ô toute puissance suppliante : vous êtes l'Avocate des causes les plus désespérées. Il nous semble que l'aide maternelle que nous attendons de vous pourra contribuer à la gloire de Dieu, à votre honneur et au bien de nos âmes.

vous êtes l'Avocate des causes les plus désespérées. Il nous semble que l'aide maternelle que nous attendons de vous pourra contribuer à la gloire de Dieu, à votre honneur et au bien de nos âmes.

Dès lors, en nous soumettant par avance à la sainte et paternelle volonté de Dieu, nous vous demandons d'intercéder pour nous auprès de votre divin Fils qui ne peut rien vous refuser.

Nous faisons confiance à la puissance sans borne que vous communique le Père céleste dont vous êtes la Fille bien-aimée. C'est pourquoi nous vous disons avec sainte Mechtilde, première Messagère des Trois « Ave Maria » :


Je vous Salue Marie…


2.Ô Marie, appelée Trône de la Sagesse :

puisque la Sagesse incréée, Jésus Christ votre Fils a pris chair en vous, vous avez reçu de Lui la science la plus parfaite que puisse recevoir une créature. Vous connaissez donc notre misère et quel besoin nous avons de votre secours.

Nous nous livrons entièrement entre vos mains. Disposez tout en nous pour la plus grande gloire de Dieu et le service généreux de l'Eglise comme pour le bien de nos âmes. Venez à notre aide par les moyens que vous savez être les meilleurs.

Ô Marie, obtenez-nous les grâces que nous implorons. Nous faisons confiance à la sagesse incomparable dont le Sauveur du monde vous illumine, vous qui êtes sa Mère très aimée. C'est pourquoi nous disons avec saint Léonard de Port-Maurice, le plus zélé Prédicateur des Trois « Ave Maria » :


Je vous Salue Marie…


3.Ô Marie, secours des chrétiens,

au cœur débordant de miséricorde et d'amour depuis que l'Esprit-Saint vous a "couverte de son ombre", nous implorons votre bonté. Plus notre misère est grande, plus vous voudrez vous pencher vers nous.

Pauvres pécheurs, nous ne méritons pas les grâces que nous désirons recevoir par votre intercession. Mais nous demandons pardon à votre divin Fils et à vous même de tout le mal que nous avons fait et dans lequel nous ne ovoulons plus retomber.

Implorez avec nous ce pardon près de Jésus et obtenez-nous de Lui les grâces que nous désirons tant obtenir.

Ô clémente, ô sainte, ô douce Vierge Marie, vous qu'on n'a jamais implorée en vain, venez à notre secours par la miséricordieuse bonté dont vous comble l'Esprit-Saint qui vous a choisie comme son Épouse bien-aimée. C'est en toute confiance que nous vous disons, avec saint Alphonse de Liguori, l'Apôtre de votre Miséricorde et le Docteur des Trois « Ave Maria » :


Je vous Salue Marie…


Sources diverse : ndtblois.com ; salve-regina.com

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
 
La pratique de la dévotion aux trois Ave Maria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: