À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Avez-vous déjà fait la file avec d'autres personnes qui, comme vous, postulaient pour un emploi ? Quel stress !
Aujourd'hui à 14:57 par Lumen

» Mot du jour : Les fruits de ma vie
Aujourd'hui à 14:45 par Lumen

» Découvrir la vie de saint Augustin
Aujourd'hui à 14:25 par Lumen

» La prophétie de Natân
Aujourd'hui à 14:07 par Lumen

» 22 Août, Fête de Marie Reine immaculée de l'Univers
Aujourd'hui à 13:54 par Lumen

» Un mois pour vivre plus intensément avec Marie
Aujourd'hui à 12:58 par Lumen

» Le Mois avec Sainte Claire
Aujourd'hui à 12:11 par Lumen

» Présentation de INOUS
Aujourd'hui à 12:03 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon enfant, afin que rien ne soit perdu, dépose tout dans Mon Coeur
Aujourd'hui à 9:16 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» « C’est Madame sainte Marie qui me relève par les pieds… »
Aujourd'hui à 9:06 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Prières
Aujourd'hui à 6:30 par Mea culpa

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 6:10 par Mea culpa

» 23 août Sainte Rose de Lima
Hier à 23:59 par ami de la Miséricorde

» 23 août Saint Julien de Lescar
Hier à 23:34 par ami de la Miséricorde

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Hier à 23:12 par ami de la Miséricorde

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Hier à 22:22 par Lumen

» Procession eucharistique du 22 août 2017 à Lourdes
Hier à 20:22 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» “Soyez saints car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint” : retraite spirituelle à Cannes
Hier à 20:18 par Lumen

» Chapelet du 22 août 2017 à Lourdes
Hier à 20:13 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Hong Kong : un jeune militant chrétien condamné à de la prison ferme
Hier à 19:34 par Lumen

» Lectio Divina : Dimanche XXI du Temps Ordinaire - Année A
Hier à 19:11 par Lumen

» Institutions de l'Ancien Testament - Père Georges Henri Pérès - 5 Novembre 2015
Hier à 17:45 par Lumen

» Jezabel - Femmes de la Bible - Père Georges Henri Pérès
Hier à 17:36 par Lumen

» Marie Reine, c'est notre Maman chérie qui nous fait passer de ce monde à l'autre, qui nous élève.
Hier à 13:00 par Lumen

» Mot du Jour : Un moment de grâce.
Hier à 12:48 par Lumen

» Pensée du jour: Petite perle de Mon Coeur, viens te blottir dans Mes bras, toi que J'attends depuis longtemps.
Hier à 9:38 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Avec Marie, pour vaincre l’anté-Christ
Hier à 9:22 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pause musicale de l’été : Pie Jesu (Fauré)
Lun 21 Aoû 2017 - 21:49 par Lumen

» Semaine salésienne à Annecy du 20 au 27 août
Lun 21 Aoû 2017 - 20:44 par Lumen

» Chapelet du 21 août 2017 à Lourdes
Lun 21 Aoû 2017 - 19:54 par Raphaël de l'Enfant Jésus

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Mer 3 Mai 2017 - 16:47

Exhortations
reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994
avec le nihil obstat de monseigneur Henryk Wejman,
évêque de Stetin (Pologne), le 20/07/2015





Ap 1,3 « Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques
s’ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche! »


Alicja Maria Lenczewska est née le 5 décembre 1934 à Varsovie en Pologne. Elle nous a quitté vers la maison du Seigneur le 5 janvier 2012 dans l’hospice de St Jean Baptiste à Stetin. Pendant sa vie, elle était professeur de dessin technique dans des écoles publiques. Elle était célibataire.

En 1985, quand elle participait à une retraite pour les animateurs du Renouveau Charismatique à Gostyn, elle reçu pendant l’Eucharistie le don exceptionnel d’une rencontre mystique avec Jésus. À partir de ce moment, sa vie commença à changer diamétralement.

Jésus dirigeait et exhortait Alice, en lui demandant d’écrire leurs échanges. C’est ainsi que naquirent deux remarquables journaux : Témoignage (couvrant la période 1984-2010) et Exhortations (écrits entre 1989 et 1994).

Les proches l’Alice reconnaissent unanimement qu’elle était une personne de grand tact, chaleureuse, exigeante surtout envers elle-même, pieuse, ouverte à autrui, sachant écouter et aider.

Elle participait activement à la vie de l’église : elle était animatrice du Renouveau Charismatique à l’église de St Jean Baptiste de Stetin, elle organisait de nombreuses rencontres de prière et des pèlerinages.

En 2004, elle prononça ses voeux perpétuels comme membre de la Communauté de la Famille du Cœur de l’Amour Crucifié.

Le 20.XI.2011, après un violent retour des symptômes du cancer, elle transmit l’original de son manuscrit en donnant son accord pour sa diffusion gratuite, en stipulant que ce sont des écrits inspirés et qu’ils ne peuvent pas être utilisés dans des fins mercantiles.



Introduction


Je te demande d’écrire pour que tout le monde comprenne que Je souhaite m’adresser à chacun : pour le diriger, le préserver du mal et le conduire sur le chemin du salut. Que J’accompagne tout homme, à chaque moment de sa vie. Qu’il faut désirer M’entendre, M’écouter et accomplir Mes instructions – vivre selon Mes exhortations.

Tu n’es pas quelqu’un de spécial. Tu es comme les autres : faible, impliquée dans les structures de ce monde, dont Je peux t’extraire vers la vie éternelle si tu acceptes de M’écouter et de M’obéir. Dans le cas contraire, tu périrais comme les autres dans le péché et la déchéance, tout comme tu as déjà souvent péris avant que ton coeur ne se dirige vers Moi.

Entendre Ma voix dans son coeur n’est pas un don extraordinaire, exceptionnel. Chacun a reçu ce dont à son baptême et chacun peut reconnaître Mes exhortations s’il les désire et les attend. S’il s’efforce de vivre en accord avec elles.

Dans ce cas, Je vous offre une grande abondance, parce que je suis un Père aimant et affairé par le salut de chacun de Mes enfants. C’est bien pour cela que J’ai offert Ma vie sur la Croix : pour libérer, pour guider, pour sauver.



23.VI.89




Chemin de croix


I. Station : Le jugement
N’aie pas peur du jugement humain, mais plutôt du Mien.

II. Station : La Croix
Prends la Croix que Je t’ai donnée, c’est là qu’est ton salut.

III. Station : La première chute
Tu tomberas de nombreuses fois, mais Je serai toujours à tes côtés pour te relever.

IV. Station : La Mère
Ma Maman est toujours auprès de toi pour te consoler.

V. Station : L’aide
Je t’enverrai de l’aide quand tu t’affaibliras.

VI. Station : La miséricorde
Et J’essuierai de ta face la sueur et les larmes – Je le ferai au travers de ton prochain.

VII. Station : La deuxième chute
Chaque nouvelle chute sera plus douloureuse, mais il faut bien que tu ailles là où se trouve ta résurrection.

VIII. Station : La rencontre
Ne pense pas à toi-même, pense aux autres.

IX. Station : La troisième chute
Ta dernière chute humaine te révélera le plus profondément ta faiblesse et Ma force.

X. Station : Le dépouillement
Rends tout, ne tarde pas – pour que Je puisse déjà t’habiller en Moi.

XI. Station : Cloué à la croix
Permets-le, pour que Mon Amour gicle de tes blessures.

XII. Station : La mort
Et meurs à toi-même, pour que Je vive en toi pour tous Mes enfants.

XIII. Station : Le détachement de croix
Ma Maman t’étreindra et, dans Ses bras, tu trouveras le réconfort.

XIV. Station : Le tombeau
Ton monde terrestre est un tombeau vide, duquel tu sortiras pour l’éternité...

XV. Station : La résurrection
...pour ressusciter et t’émerveiller de Moi pour les siècles.

Amen







(à suivre)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Ven 5 Mai 2017 - 18:14



24.VI.89

Envers ton prochain, sois Amour – comme Moi : doux et humble de coeur, qui ne brise pas le roseau froissé, et transforme la mèche faiblissante en incendie d’amour.


14.VII.89

Dans la vie, il faut se diriger uniquement selon le bien des âmes de son prochain et éviter tout ce qui a ne serait-ce que l’apparence du mal.

Examine tes intentions : s’agit-il de ton confort et de ton plaisir, ou d’enrichir intérieurement les autres ?

Les apparences de péché sont péché.


Lc 4,2 « Jésus lui répondit : Il est dit : Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu. »


27.VII.89

Que les vagues qui soulèvent les autres ne t’agitent pas. Toi, tu dois perdurer comme le roc sur lequel s’écrase toute inquiétude, tout mal, tout doute ou départ.

Ce roc, ce doit être en toi la confiance, l’amour, le dévouement. Surtout le dévouement et l’abandon en ton Dieu, qui est inchangeable, éternel. Qui est Paix et Amour et Sagesse. C’est ainsi que tu dois être. Quoi qu’il se passe autour de toi, en toi doit régner Ma paix et Mon amour. Sois un port sûr pour chaque coeur errant. Accueille-le, calme-le grâce à Ma paix qui est en toi. Et emplis-le de Ma petitesse – nourris Mes pauvres enfants.


2 Co 6,4-7a « Nous nous recommandons en tout comme des ministres de Dieu : par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses, sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes; par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu. »


4.VIII.89

Chemin de croix

I. Défends Mon opinion devant tes frères et Ma justice devant ton âme.

II. Quand tu acceptes la croix, tu M’acceptes.

III. Défends-Moi pour que je ne sois pas opprimé dans ton coeur.

IV. Je t’ai donné une Mère pour que tu M’aimes avec Son coeur.

V. Sois un Cyrénéen conscient de la grandeur de son geste.

VI. Essuie Ma face, et Son image restera sur la tienne.

VII. Chaque chute est l’occasion de se relever pour aimer encore plus.

VIII. Console et soutiens-Moi dans ton prochain.

IX. Soulève-Moi dans ton coeur vers les hauteurs célestes.

X. Revêts-Moi du voile de ta tendresse.

XI. Guéris Mes Blessures par les baisers de ton amour.

XII. Recouvre la blessure de Mon Coeur par ton coeur.

XIII. Détache-Moi de la croix par ta fidélité et ton obéissance.

XIV. Et sors de ton étroitesse humaine vers le ciel, c’est-à-dire Moi dans ton âme.

XV. Et adore-Moi là dans le don de soi pour l’éternité.

Amen


Quand tu fais le chemin de croix en union avec Moi, nous sommes unis dans un don mutuel de soi : toi pour Moi et Moi pour toi.







_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Mar 9 Mai 2017 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Lun 8 Mai 2017 - 20:31



7.VIII.89

Renonce à tes émotions et tes sentiments, persiste dans le don par la force de ta volonté. Voilà la voix de la communion – comme pendant la prière au Jardin.

2 Co 13,5 « Examinez-vous vous-mêmes pour voir si vous êtes dans la foi. Éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? »


12.VIII.89

Je veux que tu sois… avec Moi – chaque jour – sur le chemin de croix pour le monde. C’est là que se trouve la plénitude de ton amour, la plénitude de ta vie en Moi. La plénitude de la joie. Ce n’est que là que tu es à la place que je t’ai offerte en te donnant l’existence.

Ct 1,2-4. 7-8 « Qu’il me baise des baisers de sa bouche.
Tes amours sont plus délicieuses que le vin ;
l’arôme de tes parfums est exquis ;
ton nom este une huile qui s’épanche,
c’est pourquoi les jeunes filles t’aiment.
Entraîne-moi sur tes pas, courons !
Le roi m’a introduite en ses appartements ;
tu seras notre joie et notre allégresse.
Nous célébrerons tes amours plus que le vin ;
comme on a raison de t’aimer !
Dis-moi donc, toi que mon coeur aime :
Où mèneras-tu paître le troupeau,
où le mettras-tu au repos, à l’heure de midi?
Pour que je n’erre plus en vagabonde,
près des troupeaux de tes compagnons.
- Si tu l’ignores, ô la plus belle des femmes,
suis le traces du troupeau,
et mène paître tes chevreaux
près de la demeure des bergers. »



13.VIII.89

Il faut un dévouement et une confiance enfantine, ainsi que l’ardeur de l’amour prêt à tout.

J’ai aussi besoin de ta fermeté et de ton abnégation. De ta détermination dans l’abandon et la fidélité.

Mets tous tes efforts dans la préservation de ta fidélité, et évite tout ce qui l’affaiblit. Ne t’économise pas. Par tes renoncements, allume le feu de l’amour dans ton âme. Un amour brûlant exige des soins et un effort constant. Ne M’en prive pas et n’en prive pas ceux que tu rencontres. Tout homme que tu croises est un don de Ma part pour que tu l’embrases de Mon amour qui brûle en toi.

La manière dont il brûle dépend de toi, de la part que tu mets pour alimenter la flamme.

Le don de ton effort et de ton abnégation est nécessaire, tout comme le pain et les poissons des Apôtres étaient nécessaires pour que Je les multiplie et nourrisse la foule.

C’est de cette manière que Je vais multiplier ce que tu donnes de toi-même, et tu seras surprise par l’immensité de la multiplication de Mon pouvoir d’amour en toi.

N’économise pas ton effort pour être partout là où Je suis, et faire ce que Moi je fais.

Que ton coeur veille et brûle et s’efforce dans le quotidien.


Jc 2,26 « Comme le corps sans l’âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est-elle morte. »


27.VIII.89

Pour que ta vocation s’accomplisse, chacune de tes prières devrait être Ma prière au Jardin des Oliviers. Refuse-toi beaucoup de choses qui sont plus agréables qu’utiles. Par amour pour Moi, choisis ce qui est plus difficile, mais plus utile pour les âmes de tes proches.

Ne t’acharne pas sur toi-même et ne t’inflige pas de souffrance à escient. Mais accepte avec confiance chaque souffrance qui te touche, qu’elle provienne d’autres personnes, de situations ou de ton corps. Des souffrances intérieures aussi.

Laisse tout à Ma volonté et souhaite qu’Elle s’accomplisse. Vis de la richesse de Mes paroles du haut de la Croix. Une grande catéchèse s’y trouve, ainsi que l’essence de Mon Testament.


Mt 27,46 « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? »

Lc 23,34 « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Lc 23,43 « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. »

Lc 23,46 « Père, en tes mains je remets mon esprit. »

J 19,26-27 « Femme, voici ton fils. Voici ta mère. »

J 19,28 « J’ai soif. »

J 19,30 « C’est achevé. »



Examen de conscience

Ne t’arrête pas aux faits extérieurs. Examine ta soif. Est-ce qu’elle était la même que la Mienne ? Est-ce qu’elle faisait mouvoir ton coeur, et est-ce que tu la respirais toute la journée ? À quels moments, dans quelles situations est-ce que tu l’oubliais ? Quand est-ce que c’était difficile, ou le plus difficile ? Qu’est-ce qui détruisais ta soif ?

Fais attention à ce qui était le plus menaçant. Donne-le Moi. Demande l’aide de Ma Maman, des saints, des anges. Et regrette, et demande-Moi de réparer, de compléter ton offrande de la journée, de l’heure, de l’instant. Il ne devrait pas y avoir de temps vide. Il ne devrait pas y avoir de remplissage de temps avec n’importe quoi. Tu ne devrais pas consacrer ton temps à t’occuper de toi-même ou des autres, si cela n’enrichit pas l’âme. Il ne devrait pas y avoir de vaines conversations ou pensées. Il ne faut pas consentir aux caprices du corps, de l’esprit, du coeur.

Tout cela éteint la soif qui est ta vie. Cela éteint ta vie. Et la vie des autres, pour lesquels tu vis.








_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Mar 9 Mai 2017 - 20:06



28.VIII.89

Quand tu commences la journée, avec le désir de Me l’offrir, commence par offrir ce qui est l’intention habituelle, l’intention de la journée, de l’instant. Offre tous ceux que tu rencontres, tout ce qui va t’arriver, ce qui vient.

Et demande l’ardeur de la soif, le feu de l’amour, les larmes de l’amour, la naissance de l’Amour. Demande pour tous et tout ce qui t’est cher au cœur.

Abandonne-toi et aie confiance. Demeure dans l’amour et la paix avec Marie et Joseph, avec tes proches qui sont au ciel, avec les saints, avec les anges. Sois entourée de leur prière et de leur amour. Sois unie à eux et à Moi. Pour que s’accomplisse – dans le temps qui est le tien, dans ton coeur et partout – ce qui est le désir du Dieu Unique en Trinité.


Rm 15,21 « … conformément à ce qui est écrit : Ceux à qui on ne l’avait pas annoncé le verront et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront. »


30.VIII.89

La contrition est ce qui me permet de te transformer en Lumière. Le manque de contrition est comme des ténèbres intérieures qui me recouvrent et me lient.

Contrition et amour – voilà ce que tu devrais être entièrement pour devenir Moi. Contrition à cause de ta misère humaine, et ravissement plein d’amour à cause de Ma Miséricorde et de Ma Sainteté.



30.VIII.89

Sois-Moi fidèle dans les petits renoncements quotidiens. Il n’y a pas de développement de l’âme dans l’amour sans renoncement à soi – à son égoïsme –
à chaque situation qui t’en donne la possibilité.

Je suis ta vie et ta prédilection. En dehors de Moi, rien n’est bon pour toi. Il n’y a que des choses nécessaires à ton organisme biologique.

Contemple l’Amour dans la contrition et l’adoration – voilà ton programme et ta joie pour tous les jours.


Ps 69,33-34 « Ils ont vu, les humbles, ils jubilent; chercheurs de Dieu, que vive votre coeur! Car Yahvé exauce les pauvres, il n’a pas méprisé les captifs. »


1.IX.89, 22h50

La plénitude de la maternité ou de la paternité spirituelle ne peut arriver que quand tu es unie à Moi comme Ma Mère sous la Croix. Quand tu co-vis avec Moi Mon Offrande pour le rachat de Mes enfants.

Ma paternité, qui sauve tous ceux qui veulent bien la recevoir, s’est réalisée par Mon Sacrifice de la Croix – par le martyre du sang.

La maternité de Ma Maman s’est réalisée par le martyre du Coeur et la co-offrande de Soi.

Pour diriger les autres, il faut faire ce que Marie a fait, et être là où Elle était au moment de l’OEuvre du Salut.

Diriger les autres, ce n’est pas enseigner. C’est s’offrir pour eux avec Moi.

C’est une prière persévérante et l’effort des sacrifices en leur intention. C’est aimer Dieu en eux et demeurer avec eux dans Mon amour. La proximité physique n’est pas nécessaire, mais il faut une proximité et un soin spirituel dictés par un amour pur qui s’abandonne dans Mes bras.

Sache que les progrès de tes enfants spirituels sont toujours conditionnés par les progrès dans ton amour envers Moi : un amour sacrificiel construit sur le renoncement à soi.

Ce n’est qu’alors qu’arrivent les miracles des conversions et des guérisons intérieures qui ne sont pas entachés par des attachements humains.



4.IX.89

Ce qui est à la surface de ta vie signifie vraiment peu de chose! Au contraire, ce qui se passe dans les profondeurs de ton âme importe tant !

Rm 1,17c « Le juste vivra de la foi. »


6.IX.89

Le ciel, c’est Moi.

Quand tu seras au ciel, tu seras en Moi sans les limitations imposées par le corps. Tu Me toucheras et tu M’accompagneras de toute ton existence, et tout en toi sera ciel : une joie et un sentiment de complétude qui ne cessera d’augmenter. Et un ravissement toujours plus parfait. Paix et consolation. Et toujours une joie parfaite, une beauté parfaite, dynamique et sans cesse plus riche. Un assouvissement de bonheur.

Tu aspireras l’Amour, et tu aimeras, et tu désireras aimer.

Le ciel, c’est Moi.

En dehors de Moi se trouve l’enfer : la douleur de la séparation et une faim éternelle. Une faim éternellement inassouvie et l’inquiétude, et l’angoisse, et l’oppression. Regarde, Mon enfant : le monde entier est en Moi. Et toi, petit élément de ce monde, tu es en Moi – aimée, désirée, protégée.

Regarde : Je suis entièrement pour toi. Rien ni personne ne peut diminuer cet Amour. Ma toute puissance consiste également en cela, que Je suis tout entier consacré à chacun de Mes enfants. Chacun d’eux a tout Mon amour, toute Ma beauté! Je suis indivisible – bien que Je suis pour tous.

Je désire t’apprendre à aimer de cette manière et à accepter l’Amour de la même manière : donner la plénitude de l’Amour et accepter le don de l’Amour, sans craindre que quelqu’un va te l’enlever ou l’amoindrir.

L’Amour n’a aucune barrière et il n’en manquera jamais : ni celui que tu reçois, ni celui que tu donnes. Donne d’un cœur généreux et accepte généreusement – d’une générosité royale, car tu reçois un don royal et tu distribues un don royal.

Sois sûre de Mon amour, parce que cela donne la paix et la joie, et cela stimule la générosité. Et bien que ton cœur va saigner de Ma douleur, la joie et l’amour seront en toi, parce que tu M’auras. Et tu Me dispenseras, et tu ne manqueras jamais de Moi. Tu ne manqueras jamais d’Amour. Moi, je suis l’Amour partout présent, qui embrasse tout, qui assouvit tous ceux qui désirent Le recevoir et acceptent de se Le faire donner.









_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Jeu 11 Mai 2017 - 20:13



7.IX.89

Le don de prophétie est un grand don. Marie a reçu ce don dans la plénitude de la perfection. C’est Elle la Mère de prophètes, leur protectrice, leur éducatrice, leur modèle.

Le Verbe qui vient de Dieu t’est annoncé, et quand il rencontre ton « FIAT », il s’incarne en toi, il vit en toi et grandit en se nourrissant de toi, et en t’aspirant dans sa force.

Tu marches avec lui et en lui, il mûrit en toi dans l’amour intime qui est caché dans ton coeur. Tu l’aimes et tu vis de lui. Tu le nourris de toi et tu te nourris de lui. Le temps ne compte plus, parce que tu as été touchée par l’éternité. Ensuite vient la douleur de l’enfantement – de la remise du Verbe au monde. À l’extérieur, là où il n’y a plus le liquide amniotique de ton amour délicat.

Tu te penches sur lui quand il arrive. Tu t’émerveilles de sa beauté, de sa sainteté. Mais tu l’as enfanté pour le livrer aux hommes, au monde. Et tu t’inquiètes, et cela te fais mal : qu’est-ce qu’il vont faire de lui?

Mais, comme Marie, tu sais qu’il faut l’offrir, et tu le fais en livrant ton coeur au glaive – un coeur découvert et nu devant le tranchant du monde.

Et ensuite tu regardes, tout comme Elle regardait : à Nazareth, à Cana, sur le chemin de croix et sous la croix… Tu regardes la passion du Verbe, alors que tu ne peux plus le protéger de ton corps.

Tu souffres, tu aimes, tu crois.

Tu sais que, dans le Verbe que Dieu a enfanté à travers toi, se trouve la force de l’Amour, la force de la Vérité, la force de la Paix. Qu’il ne mourra pas, mais qu’il vivra pour l’éternité dans les coeurs. Il renouvellera et il enfantera pour vivre d’Amour – pour l’Amour.


Ap 1,3 « Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s’ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche !»


10.IX.89

Quand tu auras livré Ma Parole au monde, tu ne peux plus, tu n’a plus le droit de corriger la relation entre le Verbe et le monde, parce qu’Il vit de sa vie. C’est Lui qui forme cette relation et provoque les réactions des coeurs humains, dénudant et révélant la vérité sur eux. La vérité sur leur amour de Dieu, du prochain et d’eux-même.

N’est-ce pas ce qui s’est passé quand le Verbe était Homme? Et ne suis-Je pas venu au monde pour cela aussi, pour placer le monde en Vérité? Pour réaliser la confrontation entre le monde et Dieu – Vérité et Amour?
La vérité sur Dieu et les hommes a ainsi été révélée. Sur comment est Dieu, et comment sont les hommes. Cela a été révélé par les relations réciproques : de Dieu envers les hommes, et des hommes envers Dieu.

Cette relation continue, et s’accentue de manière spéciale, quand le Verbe s’élève devant un homme et que ce dernier ne peut passer sans Le remarquer. Alors il réagit comme il l’entend, et il en a le droit – en accord avec le libre arbitre qu’il a reçu. Mais il est responsable de ses réactions et il en répondra devant la justice du Père et devant Ma miséricorde – s’il y fait appel en contrition.

Telle est la volonté du Dieu Unique en Trinité. Amen.


Mt 10,40-42 « Qui vous accueille m’accueille, et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et qui accueille un juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste. Quiconque donnera à boire à l’un de ces petits rien qu’un verre d’eau fraîche, en sa qualité de disciple, en vérité je vous le dis, il ne perdra pas sa récompense. »









_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Sam 20 Mai 2017 - 17:57



15.IX.89

Les choses saintes naissent exclusivement de larmes et de peine. Les plus saintes, de sang.


18.IX.89

À l’église, une vieille dame s’est assise à côté de moi, elle sentait vraiment mauvais. Je voulais changer de place. Alors le Seigneur me dit :

Les âmes qui sont dans le péché émettent une odeur bien plus répugnante, pourtant Je ne les quitte pas et Je demeure auprès d’eux pour les libérer. Prie et supporte ça par amour pour elle. Je suis également dans son âme.
Pense à l’odeur qui sort de ton âme quand tu te trouves propre.



19.IX.89

Prie, mon enfant, pour le monde, afin qu’il Me connaisse avant que Je ne révèle Ma puissance de justice. Prie et pleure, fait pénitence pour eux et pour toi, parce que la misère de chacun est grande par rapport à Ma sainteté. L’aveuglement est grand et le péché partout. C’est votre grande misère.


23.IX.89

La plénitude de l’offrande, c’est la douleur et l’abaissement. Tout comme pendant Mon Offrande pour toi et pour tous.

Rm 12,1-2 « Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu : c’est là la culte spirituel que vous avez à rendre. »


24.IX.89

Ne te choisis pas tes moyens de sanctification, de pénitence, de sacrifice. Sois ouverte à Mes initiatives et accepte celles que Je t’envoie. Parce que ce sont les meilleures pour toi et les plus adaptées à chaque moment.

Toi, tu dois seulement désirer, demander le don et la grâce de Ma conduite, et discerner, recevoir et exécuter ce qui t’est offert pour ta sanctification et le service de ton prochain.

Demeure dans la prière et l’oubli de soi. Offre tout et toi-même à ton Dieu.


Lc 5,27b-28 « Il lui dit : Suis-moi. Et, quittant tout et se levant, il le suivait. »


26.IX.89, 10h30

Envers ton prochain, dirige-toi selon la miséricorde et non la justice. Toi, tu n’es pas en état de juger justement quoi que ce soit. Il n’y a que Moi qui peut le faire. Je n’ai ordonné à aucun homme de juger et de condamner. Bien au contraire : J’ai averti du danger et Je l’ai interdit. Je suis venu, en tant qu’Homme, pour enseigner la miséricorde. Je l’ai montrée par toute Ma vie et Mon enseignement. C’est un modèle pour chacun, et Mon commandement.

Regarde ton prochain à travers Ma miséricorde, et positionne-toi envers chacun selon elle. Ceux qui font le mal, qui sont égarés, entoure-les avec le plus grand amour et miséricorde – dans ton coeur et dans les manifestations extérieures envers eux. Aime-les, prie pour eux et fais pénitence, pour guérir le préjudice qu’ils se causent à eux-mêmes et aux autres. Et pour compenser leur trahison de l’Amour. Je me suis fait Homme et Je suis au milieux des hommes pour que, quand tu M’offres toute la douleur que tu ressens en te frottant au mal qui est dans ton prochain et dans le monde, tu puisses t’unir à Moi, demeurer en Moi et aimer chacun d’un Amour Miséricordieux.

La Miséricorde donnée au monde et à chaque homme, c’est Moi.

Je suis la Miséricorde qui désire embrasser le monde entier, tous les coeurs, pour sauver, guérir et transformer.

Chemine avec Moi sur les routes du monde et de ta vie, et fais ce que Je fais – toujours le même Jésus-Christ Miséricordieux, Dieu fait Homme.

Le summum de la miséricorde, c’est l’exercer envers ses persécuteurs.

Le summum de l’amour, c’est aimer sincèrement.

Je suis venu au monde, et Je m’y trouve, pour enseigner cela.



26.IX.89, 23h35

Toutes les stations du Chemin de Croix sont la réalisation et l’image de la justice humaine, qui a condamné Dieu à la passion et à la mort. Elles sont aussi la réalisation et l’image de la Miséricorde Divine, qui pardonne, aime et rend heureux. Ma crucifixion montre comment est l’homme et ses actions, ainsi que comment est Dieu et Ses actions. La croix est le signe du péché de l’homme, et de la sainteté de Dieu. Le percement de Mon Coeur est le point central où se croisent ces deux réalités.

Telle est la vérité et la différence entre Dieu et l’homme depuis le péché originel. Chez l’homme qui rejette Dieu et Son Droit, on ne trouve qu’un égoïsme prêt à satisfaire ses convoitises à tout prix. Sache et souviens-toi de ce dont tu es capable, en tant qu’homme pécheur, et sache et souviens-toi de ce que t’offre Dieu.

La profondeur de la contrition, que tu devrais sans cesse ressentir, te permettra de naître à nouveau en tant que nouvelle créature aimant Dieu de tout son coeur, de tout son esprit et de toutes ses forces, et son prochain comme soi-même. Voilà comment tu seras quand tu auras reçu la grande grâce dont Je désire te combler.

Souviens-en toi toujours, et que le signe de la croix reste gravé dans ton coeur et devant tes yeux, pour qu’il contienne ce qui est humain en toi, et t’ouvre à la réception de ce qui est Divin.

Quand tes pensées tournent autour de toi-même, souviens-toi de ce que Je t’ai dit sur la signification de la croix, et cela te protégera de l’orgueil et la vanité, qui sont toujours tapis dans le cœur humain.

Ton ennemi, c’est l’égocentrisme, et ton arme, c’est la croix. Ma Croix, sur laquelle Je suis toujours, pour te protéger, te libérer, te sauver. Pour te donner, chaque jour et à chaque instant, le ciel d’être en Mon Amour.

Une énorme catéchèse se trouve dans le signe de la croix : toute la vérité sur l’homme et sur Dieu. Découvre la profondeur de cette vérité, pour qu’elle te libère des liens du péché originel qui sont intriqués dans ta nature humaine.

Mon Amour Miséricordieux est infiniment plus grand que la somme de tout le mal qui a jamais exister et qui existera. Le mal est toujours plus faible que l’Amour. La force de Ma Résurrection est bien plus grande que la mort infligée par le mal présent dans l’homme, touchant l’homme. Personne ne fera de mal à une âme qui M’est abandonnée et offerte. N’aie donc pas peur du mal qui est présent dans ta nature blessée par le péché, ou dans la nature des autres.

Fais confiance à l’Amour, demeure dans l’Amour. Remets tout à l’Amour. Réponds à tout par l’amour. Pour qu’en toi et à travers toi vainque toujours l’Amour, comme elle a vaincu sur la Croix.

La vie est une croix, mais sur cette croix est étendu un Amour infiniment plus grand et plus puissant que la croix de la vie.


Lc 1,68-75 « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et délivré son peuple, et nous a suscité une puissance de salut dans la maison de David, son serviteur, selon qu’il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, pour nous sauver de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent. Ainsi fait-il miséricorde à nos pères, ainsi se souvient-il de son alliance sainte, du serment qu’il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder que, sans crainte, délivrés de la main de nos ennemis, nous le servions en sainteté et justice devant lui, tout au long de nos jours. »







_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Ven 16 Juin 2017 - 17:37



27.IX.89

On acquière la sainteté de l’âme et le contrôle du corps par un état de contrition qui découle de l’enseignement de la Croix. Cette contrition, si elle est sincère, conduit au rejet des caprices du corps, de l’esprit et du coeur, et mortifie tout ce qui ne sanctifie pas l’âme.

Il n’y a pas de chemin vers la sainteté sans demeurer dans une contrition profonde, sans aimer Dieu de toutes ses forces, sans aimer tout ce qu’il a créé.
Quand tu vivras dans la contrition et l’amour – ta vie sera pleine de la simplicité d’un enfant, de l’abandon d’un enfant, de la confiance d’un enfant et de l’amour de la bien-aimée. Ce sera la plénitude de l’ascèse et la plénitude de la réparation pénitentielle.

Nie t’impose pas d’exercices ascétiques ni de pénitences – elles apparaîtront d’elles-mêmes, quand ton coeur sera remplit d’un contrition toujours plus profonde, le fruit de la connaissance de la Vérité et de la vénération de l’Amour


Pr 9,10 « Principe de la sagesse : la crainte de Yahvé! La science des saints, voilà l’intelligence. »


28.IX.89

La gloire Divine se réalise sur terre d’autre façon que la gloire humaine. La gloire Divine se réalise à travers la douceur, l’abaissement, la miséricorde, la paix, la bonté. Elle est très souvent indétectable dans le tintamarre du monde.

La grandeur de la gloire Divine se réalise chez l’homme par la patience, la persévérance, la fidélité. Elle est vérifiée par le temps, et renforcée par les peines, les souffrances et les adversités. Elle est admirée par le ciel, et méprisée par le monde. Il est impossible de concilier la gloire humaine et la gloire Divine parce qu’elles sont opposées. Tu dois donc choisir en accord avec le libre arbitre qui t’a été donné – au cas où ta foi est si faible que tu t’es réservée ton libre arbitre pour toi-même au lieu de Me l’offrir avec confiance, pour que ce soit Moi qui choisisse tout pour toi, en accord avec ce que Je juge
le meilleur.

Est-ce que tu fais suffisamment confiance à Mon Amour et à Ma Toute puissance ?

Est-ce que tu aimes suffisamment pour désirer Ma gloire?



29.IX.89

La grâce Divine est toujours plus grande que les attentes, et la manière de sa manifestation est toujours plus parfaite que les conjectures humaines.


5.X.89

Mes Blessures corporelles étaient le supplément et l’image de l’immensité de Ma souffrance intérieure, quand la totalité du mal du monde a pénétré dans Mon Cœur. La souffrance de l’âme était bien plus grande que celle du corps. Les stigmates sont une authentique douleur avant tout spirituelle. Voilà la vérité et voilà la participation à Ma souffrance, en réparation et en rédemption.

Quand on accepte de recevoir Mes Blessures, il faut accepter de recevoir ce qui était inclus dans Mon Heure et dans toute Ma vie humaine.



6.X.89 (pendant la X station du Chemin de Croix) [le dépouillement]

Tu n’as besoin de rien à part Mon Amour. Il te protège, te nourrit et t’enrichit. Dans ta pauvreté se trouve Ma richesse, elle devient la tienne. Réjouis-toi en elle et en Mon Amour, tout comme se sont réjouit Mes grands fils et Mes saintes filles.

Fais confiance jusqu’au bout, offre tout et chaque jour, pour que tu atteignes le
dépouillement total sur terre, et la plénitude de richesse au ciel.


Rm 8,35.57 « Qui nous séparera de l’amour du Christ? La tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive? En tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés. »


9.X.89

Je t’ai parlé aujourd’hui de la vocation à la prêtrise ou aux ordres. La base de la vocation devrait être un brûlant amour de Dieu, M’aimer par-dessus tout et tous. Un amour au nom duquel on abandonne tout, on s’oublie soi-même et on accepte chaque peine et chaque douleur. En suivant sa vocation, on ne doit pas désirer ni s’attendre à une vie plus facile, une souffrance et une peine moins grandes que dans le monde, un confort psychique ou physique.

Le retrait du monde pour Me servir ne peut pas être dicté par le souhait d’échapper à la peine de la vie dans le monde ou du mal dont est rempli le monde. Le monde n’est pas un enfer, et la vie dans la prêtrise ou dans les ordres n’est pas le ciel. Chaque homme porte dans son coeur le ciel ou l’enfer : le Ciel quand l’âme est immergée en moi, l’enfer quand elle Me délaisse et vit selon les règles imposées par le monde. Le ciel, c’est Moi, et l’enfer est tout ce qui est en dehors de Moi.

Et l’on peut vivre dans le monde tout en vivant en même temps dans le Ciel de l’Amour, ou bien vivre dans les ordres ou la prêtrise et être coincé dans l’enfer de la tiédeur et de l’amour de soi.

La voie sur laquelle J’appelle Mes élus est toujours Ma voie et celle de Marie – tout aussi dure et douloureuse, qui exige de renoncer à soi et à être fidèle. Plus sublime est la vocation, plus grande est la soif de sainteté, d’autant plus la voie sera parsemée de nombreuses et douloureuses purifications – avec la souffrance du corps et de l’âme.

Un grand amour est nécessaire pour les vaincre. Il faut un grand dévouement et abandon à Dieu – à son Bien-aimé et à son Père. Si le cœur n’est pas rempli d’un tel dévouement, d’un tel amour et d’un tel abandon, mieux vaut attendre. Mieux vaut permettre au cœur de mûrir plutôt que d’agir dans la précipitation, pour ensuite s’enfuir, comme Jonas, de l’amour de Dieu vers l’amour de soi-même, vers l’égoïsme.

Quand Moi J’appelle Mon enfant élu, et qu’il désire M’écouter, M’aimer et répondre à Mes appels dans son coeur, alors vient le temps désiré : le temps des noces que Je prépare. Il y aura aussi le partage de la peine, du sacrifice et de la joie avec Moi – le Sauver Crucifié et Ressuscité.


Mc 12,28-34 « Un scribe qui les avait entendus discuter, voyant qu’il leur avait bien répondu, s’avança et lui demanda : Quel est le premier de tous les commandements? Jésus répondit : Le premier, c’est : Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. Le scribe lui dit : Fort bien, Maître, tu as eu raison de dire qu’Il est unique et qu’il n’y en a pas d’autre que Lui ; l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute sa force, et aimer le prochain comme soi-même, vaut mieux que tous les holocaustes et tous les sacrifices. Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque pleine de sens, lui dit : Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu.


10.X.89 (pendant la XII station du Chemin de Croix) [la mort]

Il n’y a pas d’unification dans l’amour sans unification sur la Croix. Si tu désires t’unifier à Moi, avance comme Moi vers le Golgotha – courageusement et sagement.

Sois Mon témoin et prononce-toi toujours pour la Vérité et Ma Justice.

Accepte, en tant que stations du Chemin de Croix, les réactions et les initiatives de tes proches. Avance vers cette Croix qui est au bout de ton chemin, qui est la plénitude de l’Offrande et la plénitude de l’Amour. Quand tu auras accepté la plénitude de la souffrance sur la croix – tu seras entrée dans la plénitude de l’Amour du haut de la Croix. C’est là que tu t’uniras à Moi et que tu connaîtras Mon Amour.


Ph 4,9 « Ce que vous avez appris, reçu, entendu de moi et constaté en moi, voilà ce que vous devez pratiquer. Alors le Dieu de la paix sera avec vous. »


11.X.89

Mon enfant, si tu demeures avec Moi dans la douleur et l’amour, si tu demeures avec Moi comme Marie, ce n’est pas de l’inaction. C’est un grand acte d’amour et de miséricorde. Et un grand effort de ta part, qui absorbe l’attention et les forces.

Les actes spirituels sont plus importants et plus sublimes que les actes matériels. Ton apostolat est un apostolat de prière et de larmes – la souffrance de ton âme. Tout comme l’apostolat de Ma Maman.








_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Mer 5 Juil 2017 - 19:00



13.X.1989 Chemin de Croix

I. Apprends de Moi à accepter l’injustice humaine pour la justice Divine.

II. Apprends à accepter la croix de tous les jours pour la gloire céleste.

III. Apprends la miséricorde envers ceux qui tombent, parce que toi aussi tu
tombes sans cesse.

IV. Apprends de Ma Mère la fidélité et l’obéissance à la volonté du Père.

V. Apprends à accepter l’aide de tes proches, parce que c’est aussi Mon aide
envers toi.

VI. Apprends la gratitude pour le bien qui t’est fait, mais aussi pour ce qui te
paraît être un mal.

VII. Apprends et tire les conclusions de tes chutes que J’autorise.

VIII. Apprends comment construire le bien par la parole et par le témoignage
de ta vie.

IX. Apprends le renoncement et l’effort pour suivre la volonté du Père.

X. Apprends à offrir tout ce qui est agréable à ton corps, à ton coeur et à tes
pensées, pour la gloire de Dieu en toi.

XI. Apprends à souffrir pour tes frères, avec foi, espérance et amour.

XII. Apprends à offrir ta vie pour gagner beaucoup de gens à la vie éternelle.

XIII. Offre-toi à ton Dieu à travers les mains de Marie.

XIV. Que meure en toi tout ce qui appartient au monde.

XV. Tire uniquement de Moi les forces pour la résurrection de l’Amour en toi.

Amen.

Voilà Mon commandement pour ceux qui Me suivent : Tu ne te vanteras pas de
Mes actes, même s’ils ont été effectués à travers toi.



4.XI.1989

Le purgatoire n’est pas un lieu, mais un état d’âme


5.XI.1989 Méditation des mystères du Rosaire

Les trois mystères du Rosaire sont les trois dimensions du développement de ton intimité avec Dieu :

I. Le noviciat de l’amour et de l’offrande pour servir – les mystères joyeux.

II. L’offrande de soi pour ses frères; la profondeur de la purification intérieure
(l’unification dans la douleur) – les mystères douloureux.

II. L’unification avec Dieu dans la gloire et la puissance de l’Esprit Saint – les
mystères glorieux.
Tout avec Marie et comme Elle.

I. Mystères joyeux

1. Annonciation de l’Ange à Marie. Tout comme Je suis venu à Marie à travers
Son Ange, Je viens vers toi pour t’annoncer la bonne nouvelle : Je désire vivre
en toi et Me manifester au monde à travers toi. Ta décision marque le
commencement de Ma vie en toi. Cela adviendra à travers l’Esprit, qui
transformera ton intérieur en Ma maison, dès que tu auras prononcé ton
« fiat ».

2. Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth. Alors je t’enverrai vers les gens,
pour que tu leur apportes ta joie et la vérité de la conception en toi de la vie
Divine. Pour que tu sois au milieu d’eux, que tu les aides et que tu les combles
de Mon Amour, qui grandira en toi grâce à cela.

3. Naissance de Jésus. Je désire que le monde Me reconnaisse en toi : dans
ton coeur, dans ton visage, dans le toucher de tes mains, dans l’éclat de tes
yeux. Je désire que l’on Me reconnaisse dans ta délicatesse, ta douceur, ton
intérêt miséricordieux pour sa misère et ta nostalgie d’un Amour véridique.

4. Présentation de Jésus au temple. Offre-Moi à eux. N’accapare pas. Partage
Ma vie en toi avec les autres. Dépense-toi – tout ce que tu possèdes, ce que tu
reçois. C’est Mon cadeau pour toi et pour eux, à travers ton coeur et tes mains.

5. Jésus est retrouvé au temple. Retrouve-Moi toujours de nouveau : dans le
temple de ton coeur, dans les temples des coeurs de tes frères, dans les
temples qui ont été élevés à ton Dieu sur terre. C’est là que Je désire te parler
de Mon amour. C’est là que Je te dévoilerai les secrets de la Vérité et la
profondeur de la Sagesse. Là, Je te nourrirai de Moi, pour te préparer à la
plénitude de l’intimité avec Moi : aux noces dans la douleur et l’amour.

II. Mystères douloureux

1. L’Agonie de Jésus.N’aie pas peur du sacrifice. Un amour incapable de
sacrifice n’est pas l’amour. C’est hypocrisie et mensonge. Mets-toi à genoux
devant le Père et accepte Sa volonté par amour de Dieu et de tes frères.
Accepte avec Moi la douleur qui deviendra leur salut et ta sanctification. Cela te
purifiera et libérera beaucoup de gens.

2. La Flagellation. Offre ton corps et ton âme à la flagellation. Accepte les
coups avec amour. Immerge-les dans l’Amour. Retourne chaque coup par de l’amour. Prie pour que l’amour soit plus grand en toi que les blessures des
coeurs qui génèrent le mal et commettent l’injustice.

3. Le Couronnement d’épines. Accepte avec soumission la couronne d’épines
de l’abaissement, de l’ironie, de l’injustice. Pardonne et aime. Ton arme est la
prière, tandis que Je suis ton bouclier. Moi, Je suis ta seule gloire, la splendeur
de ton nom et la vérité sur toi. Moi J’existe, bien que je suis caché, mais pas
eux, même si tu les vois.

4. Le Portement de la Croix. Et avance, reste sur le chemin avec Moi. Sois
fidèle dans ton petit quotidien, et sois fidèle quand l’immensité de Ma Croix
t’écrasera au sol. Le chemin de croix de ta vie est en train de se dérouler et tu
y trouveras toutes les stations qui étaient le long de Mon Chemin de Croix. Et
Moi Je m’y trouve – ta vie – et s’y trouve Marie – ton secours – et s’y trouvent
des gens – qui participent à ta peine.

5. Le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix. N’aie pas peur d’offrir ta
vie humaine pour sauver la vie Divine en toi et dans tes frères. N’aie pas peur
d’aimer jusqu’au bout. Renonce à toi-même et offre-toi à Dieu, pour qu’à
travers toi s’accomplisse la grande OEuvre Divine à laquelle Je t’ai appelée et
pour laquelle Je t’ai créée. Tu te trouves sur le Mont de la Transfiguration, c’est
ici que se joue le dernier acte de ta douloureuse purification. C’est ici que
meurt en toi le vieil homme. C’est ici que naît en toi Ma Résurrection.

III. Mystères glorieux

1. La Résurrection de Jésus-Christ. Ton heure de ténèbres a été couronnée de
la splendeur de Ma gloire – de Ma Résurrection en toi. Et aucun garde, aucun
mensonge, aucune pierre6 n’arrêtera ni ne détruira la flamme de Mon Amour
nuptial qui s’est allumée en toi. Je t’ai plongée dans cette flamme et en elle,
brûle tout ce qui, dans ton coeur, était pierre, garde ou mensonge. Ce n’est
plus toi qui existe – c’est Moi qui suis toi.

2. L’Ascension de Jésus-Christ. Et le Ciel s’est ouvert dans ton âme, parce que
Moi Je suis ton Ciel, ta joie et ta gloire. Que t’importe ce qui est à l’extérieur –
en dehors de toi, si ton âme, toi toute entière, est au Ciel de Mon Amour.

3. Le Saint Esprit descend sur La Sainte Vierge et les Apôtres. Demeure,
comme les apôtres, avec Marie7 dans un Amour unificateur, pour que l’Esprit
Saint descende sur toi sans cesse, avec Sa puissance qui guérit tout mal, toute
infirmité, toute douleur. Pour qu’Il descende à travers toi sur tes frères, sur la
misère et les ténèbres du monde. Désormais, chacune de tes demandes est devenue Ma demande dirigée vers le Père. Tandis que Moi et le Père sommes
Uns 8 dans le Saint Esprit.

4.L’Assomption de la Sainte Vierge].  Tu as été élevée au Ciel avec ton âme et
ton corps parce que tu es devenue comme un Agneau tué et déposé en
offrande de rédemption à ton Dieu. Parce que tu as accueilli Ma douleur et Mon
Sacrifice dans ton corps et dans ton âme.

5. Le couronnement de Marie. Et ta tête a été couronnée d’une couronne de
gloire, parce que tu as accepté la couronne d’épines de Mon infamie et de Mon
abaissement dans le monde. Et Ma gloire brille en toi d’un éclat qui éclaire les
ténèbres du monde, pour guider vers Moi ceux qui ne voient pas le chemin. Tu
es, comme Moi, en dehors du temps et en dehors de la réalité terrestre, bien
que tu marches dans le monde et que tu te penches sur sa misère.

Amen.



8.XI.1989

Ne sois pas triste du fait que les autres tirent leur joie de tes sacrifices, alors que toi tu restes dans l’ombre et le martyre. Tel est le rôle d’une mère. Ta seule joie est celle de ceux pour lesquels tu t’efforces et tu souffres. Ne compare pas. Que ton coeur ne soit pas sali par l’envie. Reste propre et offerte à Moi jusqu’à l’extrémité de ton offrande pour tes frères. Tout comme Moi, comme Ma Maman.

La consolation de ta souffrance se trouve uniquement en Moi. Ta joie est uniquement en Moi : dans le silence d’un coeur immergé en Moi – dans la pauvreté et le dépouillement absolu. C’est là que tu Me trouveras le plus pleinement – comme saint François.

Pourquoi est-ce que la tristesse envahit ton coeur ? Ne suis-je pas tendrement penché sur toi – comme toujours ? Pourquoi cherches-tu la plénitude là où elle ne se trouve pas ? Reviens ! Blottis-toi contre Moi. Rassasie-toi de Moi, réjouis-toi. Me voici : ton Dieu et ton Bien-aimé – ton Tout !



17.XI.1989

Tu recevras Mes grâces majeures quand ton amour ressemblera à Mon Amour.

Je ne te montre pas la misère humaine pour que tu la juges, ou pour faire naître en toi l’envie de critiquer, mais pour que tu l’entoures de Miséricorde, pour que tu fasses pénitence et que tu offres des sacrifices de réparation. Je souhaite former en toi le coeur d’une mère qui ne fait qu’aimer et réparer les erreurs et les chutes de ses enfants. Tel est Mon Amour, celui que Je verse dans ton coeur pour qu’il devienne Mon coeur.

Aimer, c’est réparer en faisant sienne la misère d’autrui, ainsi que son péché et son erreur. Pour le libérer et le déposer, nettoyé, dans Mes bras. Aimer, c’est enlever tout mal et combler de Bien.

L’amour se réalise dans l’âme. C’est un acte purement spirituel qui s’effectue dans la rencontre intime de l’âme humaine et du Dieu-Amour. Les actions et les attitudes extérieures en sont seulement le résultat, l’émanation extérieure.

L’amour est engendré par Dieu quand l’âme demeure en Lui est s’offre à Lui.



18.XI.1989

Adorer, c’est se laisser absorber par Dieu et L’absorber en soi. C’est le sens et le but de ton existence. C’est ta vrai existence.

Chaque seconde de ta vie humaine t’est donnée pour cela : pour que tu te remplisses de Moi. Tu ne répareras jamais ce que tu perds en ne profitant pas de l’opportunité que Je te donne. Tu seras toujours plus pauvre en Moi de ce que tu gaspilleras ici.

Celui qui perd le plus, ou même tout, est celui qui suit la voix de son égoïsme et du narcissisme. Celui qui gagne le plus, c’est celui qui M’offre tout et soi-même.



21.XI.1989 (pendant la XIV station du Chemin de Croix)

[Le tombeau]

Plus vite tu auras enterré ce qui est corporel en toi, plus vite ton âme sera libérée. Je serai d’autant plus libre en toi pour donner la vie à ceux pour lesquels tu pries.



25.XI.1989, 12h40

Mon Amour t’entoure toujours et te défend avec un zèle énorme. Avec zèle et dévouement, jusqu’à l’offrande de Soi sur la Croix, afin de te sauver pour la vie éternelle dans la plénitude du bonheur.

Mon Amour est sacrificiel, prévenant, toujours présent, respectant ta liberté, et c’est pour cela qu’Il intervient pour ton salut et ton bien d’aussi nombreuses manières.

Mon Amour désire te donner un bonheur infini dès le moment de ton existence jusqu’à l’éternité.

Toute peine, toute blessure et toute douleur que tu éprouves sur terre t’est offerte et permise afin de te sauver et de t’enrichir pour l’éternité dans Ma Maison.

Je te défends et Je t’entoure pour te protéger et te sauver de toi-même : de ce qui, en toi, est ton penchant pour le mal, ton imprudence et ton aveuglement.
Je te protège de ta corporalité : de l’égoïsme, de l’orgueil et de la vanité, en Me servant des situations extérieures pour qu’elles t’appellent vers le chemin du salut et de la sainteté. Pour qu’elles t’apprennent la prudence, l’amour et la miséricorde envers tes frères qui, dans les mêmes peines et les mêmes douleurs, avancent vers leur prédétermination en Moi.

On ne peut comparer rien sur terre à l’Amour et au Bonheur que Je veux te donner – rien que l’imagination humaine puisse même imaginer.








_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   Dim 16 Juil 2017 - 15:45



25.XI.1989, 15h40

Ta vie se joue dans ton intérieur. C’est là que J’attends et que Je sollicite ton adhésion à la Vrai Vie. C’est là que toi, tu décides et tu tranches sur ta distance par rapport à Moi : vas-tu t’unir à Moi dans l’Union, ou vas-tu t’enfuir vers l’extérieur, vers le monde, vers les choses créées. Est-ce que tu choisis l’esprit du monde, derrière lequel se cache l’esprit mauvais, ou est-ce que tu
t’immerges dans l’Esprit Saint ?

Il ne faut pas s’arracher physiquement au monde pour adhérer à Moi. Il faut le faire et toujours le renouveler dans ton âme. Il faut Me désirer et se rassasier de Moi. Moi, Je suis ta vrai Nourriture parce qu’en Moi se trouve la vrai vie – la vie éternelle, dans laquelle il n’y a plus de mort, de douleur ou d’agonie. La douleur, l’agonie et la mort proviennent du monde, du péché, de la séparation de Moi.

Désire la Vie même, l’Amour même. Nourris-toi et remplis-toi. Que Dieu s’incarne en toi dans un acte incessant d’amour mutuel, pour que tu naisses toi-même sans cesse pour l’Amour.



26.XI.1989

La contrition et l’humilité sont la base de ta sainteté.

Quand tu es touchée par le mal (l’injustice, la souffrance), que ton premier réflexe soit un humble examen de conscience sur tes actes du coeur, de la pensée, des lèvres et des mains. Tiens-toi devant Ma justice et Ma Miséricorde dans la poussière de ton néant et en sentant le mal tapi en toi. Recherche en toi la cause de ce qui t’arrive dans la vie. Et désire réparation pour Ma Justice. Demande la lumière de la connaissance de la vérité, et Miséricorde pour ta misère.

Ne te fâche pas, ne souhaite pas obtenir gain de cause, nie cherche pas le mal chez les autres ou l’injustice chez Dieu ou les hommes. Ne te plains pas et ne t’apitoie pas du fait qu’un tort t’a été fait.

Tu as été touchée par Ma grâce et Ma Miséricorde, parce que Je désire te rappeler vers Mon chemin et te faire sortir de tes impasses. Remercie ton Dieu de la grâce de l’appel, de la grâce de la contrition, de la grâce de la pénitence que Je t’impose. Mets de l’ordre dans ton âme et demande que Je retire d’elle tout ce qui n’est pas Pur Amour de Dieu et du prochain.

Combats ton égoïsme, le péché et l’impureté de ton âme. Ne combats pas les hommes dont Je me suis servi pour te rappeler. Eux ne sont pas tes ennemis. Ton ennemi rôde au seuil de ton âme, et c’est Moi – l’Amour Immaculé – qui le combats à travers tout ce qui t’arrive dans la vie. Et Je t’appelle, et Je désire ta purification, ta sainteté. Je désire que tu comprennes et que tu coopères avec Moi pour te libérer des attaches de ta nature pécheresse, vers une liberté toujours plus parfaite en Moi.


Phm 18-19 « Et s’il t’a fait du tort ou te doit quelque chose,
mets cela sur mon compte. …C’est moi qui réglerai… Pour
ne rien dire de la dette qui t’oblige toujours à mon endroit,
et qui est toi-même ! »


29.XI.1989, 11h05

Si tu es empêtrée dans ce qui est extérieur – dans ton quotidien humain – cela veut dire que ta prière intérieure est morte et qu’elle est devenue une coquille vide, dans laquelle il n’y a plus de contact vivant avec Moi.

Reviens donc vers le sanctuaire de ton âme – vers la sainte union avec Moi dans l’amour et la joie. Moi, Je te rendrai tes forces et l’ardeur de l’amour. Moi, Je te rassasierai de Moi et tu renaîtras pour des contacts vivants avec Moi dans ton quotidien. Et tu seras alors Marthe et Marie en même temps. Marthe pour servir ton prochain et toi-même, et Marie pour Me contempler amoureusement et te remplir de Moi.

Alors, tout en toi sera saint : tes actions et tes contacts avec les hommes seront saints. Ton union avec Moi et le Ciel tout entier sera sainte.


Mt 22,37.39b « Jésus lui dit : Tu aimeras le Seigneur ton
Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton
esprit. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »


29.XI.1989, 12h05

Toutes les situations difficiles, surtout celles qui sont « désespérées », te sont données pour que tu te tournes vers Moi à la recherche d’aide. Je désire te guider et te porter durant ta vie terrestre. Je désire que tu sois sans cesse tournée vers Moi. Que tu comptes sur Moi, et non sur toi-même ou tes frères.

Je désire, à travers ta faiblesse, te révéler Ma présence auprès de toi et dans le monde, te révéler Ma bonté, Ma clémence et Ma puissance. Et surtout la gloire de Dieu – Roi et Seigneur de toute création.

Que ta faiblesse devienne ta joie, parce qu’elle est Ma gloire en toi, révélée par toi aux autres – surtout à ceux qui ont perdu leur confiance et leur foi en Ma Toute-puissance et Ma Miséricorde.

Fais confiance à Dieu, et Il te sauvera et te guidera vers la Source de Vie.



30.XI.1989

Ne t’inquiète par des difficultés extérieures, ni de ta misère spirituelle. Qu’elles te rapprochent justement de Moi. Je ne t’ai pas créé parfaite, et Je ne t’ai pas épargné peines et souffrances pour que tu ne sois pas indépendante mais que tu aies sans cesse besoin de Mon aide et de Mon amour.

Je désire te combler, mais je ne peux le faire que lorsque toi tu désires recevoir. Comme tu n’as rien en toi, tu as besoin de tout de Moi. C’est alors qu’arrive un miracle : tu te remplis de Moi, c’est la transsubstantiation en Moi. Et ce dont tu as besoin du monde t’est également ajouté.

Tout ce qui n’enrichit pas ton âme est inutile, c’est un ballaste et un obstacle.
Même le service des autres, si ce n’est pas le service que Je t’ai choisi pour ton

développement et celui des autres. Même la communauté – même si les autres sont saints – si ce n’est pas la place que J’ai choisie pour que grandisse ton coeur. Ne pense pas que tu leur es nécessaire. Quand tu t’appauvris spirituellement, tu ne peux pas enrichir les autres.

Et pourtant, quoi que tu fasses et où que tu sois, tu devrais uniquement t’occuper du bien des âmes : de la tienne et des autres. Le soin du corps n’a de sens que s’il apporte des bienfaits à l’âme.

Est-ce que tu veux gaspiller ton temps en compromis ? En biens superficiels ?
Est-ce que cela vaut la peine de remplir ton âme – temple de Dieu – de choses qui ne sont pas Dieu ?


Lc 5,27b-28 « Il lui dit : Suis-moi. Et, quittant tout et se
levant, il le suivait. »


9.XII.1989, 21h30 (pendant une retraite du Renouveau Charismatique)

- Pendant les prières communes d’adoration et de remerciement, j’ai ressenti et j’ai vu Jésus crucifié très maltraité et blessé : Il était noir de saleté et de sang coagulé – un lambeau de corps humain. Il se tenait ainsi devant moi, et j’ai ressenti Sa question :

Est-ce que tu veux être comme Moi (abaissée ainsi, battue, salie, méprisée) pour eux… ?

…Tu le seras – c’est l’unique voie pour toi – parce que c’est un grand bonheur de pouvoir donner, et le chemin passe uniquement par là.



9.XII.1989, 22h30

L’image et la proximité de ce Jésus étaient encore dans mon coeur. À cela s’ajoutait ce que mes yeux voyaient : les gens, le décors, la situation. Je ressentais Sa douleur.

Je te donnerai la force, la persévérance, la force de porter Ma douleur et la vérité sur Moi à ceux qui doutent, qui méprisent et qui condamnent Mon appel : l’appel de l’Amour Crucifié que je dévoilerai au monde.

Aie confiance, bien-aimée de Mes Blessures et de Mon coeur transpercé !



18.XII.1989

Désire ton Dieu. Désire de toutes tes forces, de tout ton coeur, de tout ton esprit, à chaque instant de ton existence. Regarde, écoute, …accepte. À l’aune de ton désir, Je viendrai, Je remplirai, Je rassasierai, Je comblerai de Moi …cent fois plus, mille fois plus. Mais toujours proportionnellement à ta nostalgie et au désir de ton âme, et à ton effort pour Me rechercher.

Je t’ai donné des yeux, des oreilles, un coeur, des mains, des jambes, une intelligence… tout cela pour que, quand tu Me cherches, quand tu Me trouves, tu multiplies toujours plus ton désir.

On ne peut pas reconnaître l’amour avec les yeux, ou avec les oreilles, ou avec l’intelligence. On ne peut pas le prendre dans ses bras ou aller là où il se trouve. L’amour est la flamme de la vie, elle remplit ton âme à la mesure de ton désir. Et, à la mesure de ton désir, elle te pénètre et se déverse en dehors de toi, faisant naître la vie à l’extérieur, chez les autres.

L’amour est la vie qui pulse en toi, et sa chaleur fait mouvoir ton corps et ton âme. Désire et rassasie-toi de cette chaleur, pour que Je puisse t’en donner plus : la chaleur et l’ardeur du feu. Pour que Je brûle en toi et allume les autres. Ne t’arrête pas dans ton désir.

L’amour est dynamique. C’est l’énergie de la vie de l’âme et de tout ce qui existe. C’est la réponse à ton désir.

Ce que tu fais importe peu. Ce qui importe, c’est comment tu aimes, comment tu désires aimer l’Amour et tout ce qu’Il crée en toi et autour de toi.


Lc 12,49 « Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme
je voudrais que déjà il fût allumé ! »

Quand tu fais Ma connaissance, tu vas partout où tu peux Me connaître encore plus. Tu fais tout ce qui te rapproche de Moi. Tu fais tout cela, parce que tu désires Me posséder, rassasier ton coeur de Mon Amour. Tu rencontres les gens parmi lesquels Je me trouve.

Quand tu ressens déjà Mon Amour, quand tu Le connais, quand tu Me reconnais à l’intérieur de ton cœur – alors tu avances aussi. Tu n’avances pourtant plus pour me trouver, mais pour que les autres Me trouvent – tes frères et sœurs que tu aimes autant que Moi.






_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exhortations reçues par Alice Lenczewska, 1989-1994
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH.. :: CATHOLICISME :: Tout sur le Catholicisme-
Sauter vers: