À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Pour contempler le visage du Christ avec Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:25

» Je veux croire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:19

» Neuvaine au Padre Pio du 15 au 23 Septembre 2018
par Lumen Aujourd'hui à 17:14

» Un sanctuaire marial en pleine renaissance en Provence
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:12

» Comme Jésus refusait, il se tourna vers sa Mère…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:05

» « J’adresse un appel pressant à la terre »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:55

» La Pietà sur l’épaule du champion de Formule 1 !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:45

» Si un ange...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:04

» Vivre pour rajeunir
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:57

» L'abandon à l'Esprit saint
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:47

» Prière d'arrière saison...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:40

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 8:40

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 8:17

» Du 21 au 29 septembre Neuvaine à Saint Michel Archange
par ami de la Miséricorde Hier à 23:40

» Un Evêque courageux - Voici une belle homélie de Mgr Cattenoz, pour la messe du Festival d'Avignon, et dont on ne se lasse pas ...
par Hercule Jeu 20 Sep - 12:41

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Lun 17 Sep - 18:16

» Un mot spirituel quotidien
par Lumen Lun 17 Sep - 17:47

» IVG : Les gynécologues obstétriciens défendent la clause de conscience
par Lumen Lun 17 Sep - 17:30

» Un rapport pointe "la fabrique de l'islamisme" en France et en Europe
par Lumen Lun 17 Sep - 17:08

» • Avec Matthieu pas à pas • : L'aumône
par Lumen Lun 17 Sep - 16:34

» Humilité qui respecte l'autre et va même jusqu'à l'aimer comme il est !
par Lumen Lun 17 Sep - 16:09

» Texte de Saint Josémaria : “Le travail devient oeuvre de Dieu”
par Lumen Lun 17 Sep - 16:00

» Jésus Aujourd'hui : « Même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! » (Lc 7, 1-10)
par Lumen Lun 17 Sep - 15:54

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 24
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 17 Sep - 15:21

» Pensée du jour: Mon enfant, ton oui est toujours nécessaire pour aller plus loin...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 17 Sep - 15:07

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Lun 17 Sep - 15:05

» À Verdelais, la Sainte Vierge exauce son peuple
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 17 Sep - 15:00

» VIVRE, OUI !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 17 Sep - 14:54

» Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018
par Lumen Dim 16 Sep - 19:07

» Messe internationale du dimanche 16 septembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 18:48

» Chapelet du dimanche 16 septembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 18:42

» Scandale... Défaillances et Péchés
par Lumen Dim 16 Sep - 18:39

» Le pape François offre 40 000 crucifix « pour qu’il se voie dans la maison »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 18:38

» Le bonheur, dans l’amour véritable: le pape François commente l’évangile du dimanche
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 18:30

» Jésus Aujourd'hui : « Pour vous, qui suis-je ? » (Mc 8, 27-35)
par Lumen Dim 16 Sep - 17:25

» Pour nous et pour vous, et ensemble, nous aimerons Jésus à la folie et nous le ferons aimer !!!
par Lumen Dim 16 Sep - 16:53

» L’appel de Palerme: « Convertissez-vous au vrai Dieu de Jésus Christ, chers frères et sœurs! »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 16:44

» Texte de Saint Josémaria : La fidélité à Dieu
par Lumen Dim 16 Sep - 16:35

» Le pape exhorte à la « tendresse » car « l’amour est le sens de la vie »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 16:30

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 23
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Sep - 15:57

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 18 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen, Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 20:02

Partagez | 
 

 Notre Dame de Banneux (Belgique), la Vierge des Pauvres

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Notre Dame de Banneux (Belgique), la Vierge des Pauvres   Ven 11 Aoû - 23:25

- Notre Dame de Banneux (Belgique), la Vierge des Pauvres -

- BIENVENUE A BANAUX -

+ + + + +

https://www.banneux-nd.be/fr/accueilfr.htm

Du 15 janvier au 2 mars 1933, la Vierge Marie est apparue huit fois a une fillette de 11 ans, Mariette Béco.

Le message qu’elle lui a laissé est toujours d’actualité.

Chaque année, des centaines de milliers de pèlerins, viennent, seuls ou en groupe, notamment lors de Triduums de malades, confier à Notre Dame leurs pauvretés, leurs souffrances, leurs peines, leurs recherches. Ils viennent se confier à la Mère du Sauveur, et dire leur confiance et leur espérance en Celui qui est la Source de toute grâce, Jésus-Christ.

Aujourd’hui encore, comme elle l’a fait pour Mariette, la Vierge des Pauvres conduit chaque pèlerin de Banneux sur la route de l’existence. Elle l’invite à « pousser les mains dans l’eau » de la Source, pour puiser en Jésus la vraie Vie.

HEUREUX VOUS LES PAUVRES CAR LE ROYAUME DE DIEU EST A VOUS. Mt 5  

« Les pauvres d’aujourd’hui – et il y a tant de manières d’être pauvre ! – se sentent chez eux à Banneux. Ils viennent chercher ici le réconfort, le courage, l’espérance, l’union à Dieu dans leur épreuve. J’encourage les pèlerins qui viennent prier ici celle qui, toujours et partout dans l’Eglise, reflète le visage de la Miséricorde de Dieu. » Jean Paul II, lors de sa visite à Banneux, le 21 mai 1985.

+ + + + +

https://www.banneux-nd.be/fr/accueilfr.htm

Du 15 janvier au 2 mars 1933, Notre Dame, qui se présente comme la Vierge des Pauvres, apparaît à huit reprises à Mariette BECO.

L'actuelle chapelle des Apparitions a été construite et inaugurée dès l'été 1933.

La réalité des Apparitions et du Message a été reconnue par Mgr. KERKHOFS, évêque de Liège, le 22 août 1949.

LES APPARITIONS EN  1933

Mariette BECO est née le 25 mars 1921. Elle est l'aînée d'une famille de sept enfants. La famille connaît des conditions de vie difficiles et habite une modeste maison ouvrière isolée, située en retrait de la route, à l'écart du village de Banneux, en face d'un grand bois de sapins. Le soir du dimanche 15 janvier 1933, Notre-Dame apparaît pour la première fois dans le jardin de la petite maison. Elle appelle Mariette par une signe de la main, mais la maman de Mariette lui défend de sortir.  
Le mercredi 18 janvier à 19h, Mariette est dans le jardin et prie à genoux. Tout à coup, Mariette quitte le jardin et s'engage sur la route où l'appelle la Dame.
A deux reprises sur le chemin, elle tombe à genoux. Une troisième fois, elle se met à genoux près du fossé, devant une " flaque " d'eau provenant d'une source.
La Dame lui parle : " Poussez vos mains dans l'eau ." Mariette le fait et répète ce que la Dame lui dit : " Cette source est réservée pour moi. Bonsoir, au revoir."
Jeudi 19 janvier, le temps est très mauvais. Mariette est à genoux dans le sentier. La Dame apparaît. Mariette lui demande : " Qui êtes-vous, belle Dame ? " " Je suis la Vierge des Pauvres. " La Vierge conduit l'enfant par le chemin jusqu'à la source. Mariette interroge encore : " Belle Dame, vous m'avez dit hier : cette source est réservée pour moi. Pourquoi pour moi ? " Mariette se désigne, croyant que la source est pour elle. Avec un sourire, la Vierge répond : " Cette source est réservée pour toutes les Nations ... pour soulager les malades. " " Merci, merci " dit Mariette. La Vierge ajoute : " Je prierai pour toi. Au revoir."

Le vendredi 20 janvier, Mariette reste au lit toute la journée : elle a mal dormi. A 18H45, elle se réveille, s'habille et sort. Quand la Vierge apparaît, Mariette s'écrie : " Oh, la voici." Puis elle demande : " Que désirez-vous ma belle Dame ? " Souriante, la Vierge répond : " Je désirerais une petite chapelle."
La Vierge étend ses mains et de la main droite bénit l'enfant.
Suivent trois semaines de grand calme. La Vierge interrompt ses visites. Mariette, cependant, reste fidèle : chaque jour à 19H, elle prie dans le jardin.
Samedi 11 février, de nouveau, Mariette est entraînée sur la route. L'enfant s'agenouille deux fois, trempe ses mains dans l'eau à la source et fait un signe de croix. Elle se lève brusquement, court vers la maison et pleure. Elle ne comprend pas ce que la Vierge lui a dit : " Je viens soulager la souffrance." Elle ne comprend pas le mot " soulager ." Mais elle sait que c'est quelque chose de bon, puisque la Vierge a souri.
Trois jours se passent. Le soir du mercredi 15 février, la Vierge apparaît pour la sixième fois. Mariette transmet la demande de l'abbé Jamin : " Sainte Vierge, Monsieur le Chapelain m'a dit de vous demander un signe." La Vierge répond : " Croyez en moi, je croirai en vous." Elle ajoute pour Mariette : " Priez beaucoup. Au revoir." La Vierge confie un secret à l'enfant.
Le 20 février, Mariette est à nouveau à genoux dans la neige, bravant le froid. Soudain, elle prie plus haut et plus vite. Elle quitte le jardin, s'agenouille deux fois sur la route puis à la source où elle prie et pleure " parce que Marie s'en va trop vite." La Vierge souriante comme à l'ordinaire, lui dit : "Ma chère enfant, priez beaucoup." Après quoi, elle cesse de sourire et ajoute, avant de partir et d'une voix plus grave : "au revoir."
Mariette attend dix jours avant de revoir la Vierge une dernière fois. Elle apparaît le jeudi 2 mars. Il pleut à torrent depuis 15h. Elle sort à 19h. Elle en est au troisième chapelet quand il cesse subitement de pleuvoir. Elle se tait, étend les bras, se lève, fait un pas, s'agenouille. Dans la maison, après bien des pleurs, Mariette livre le message confié par Marie : " Je suis la Mère du Sauveur Mère de Dieu. Priez beaucoup."Avant de la quitter, la Vierge lui a imposé les mains en disant : " Adieu."

+ + + + +

Mariette Beco

Née le 25 mars 1921, Mariette Beco s'est mariée et a mené une vie familiale ordinaire, dans la plus grande discrétion possible et refusant tout ce qui pouvait attirer l’attention sur elle-même. Si elle visitait fréquemment la source ainsi que la chapelle des apparitions, c'était incognito. Elle est morte le 2 décembre 2011, dans une maison de retraite située près du sanctuaire. En 2008, à l’occasion des cérémonies du 75e anniversaire des apparitions, elle chargea le chapelain du sanctuaire d’exprimer une dernière parole : « Je n’étais qu’un facteur chargé de remettre un message. Une fois le message remis, le facteur cesse d’avoir de l’importance ».

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
 
Notre Dame de Banneux (Belgique), la Vierge des Pauvres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: APPARITIONS MARIALES ET AUTRES APPARITIONS :: 1933-01-15 Notre Dame de Banneux, la Vierge des Pauvres-
Sauter vers: