À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» FORUMACTIF.COM – Liste des forums catholiques et leurs présentations -
Aujourd'hui à 10:33 par Hercule

» Pensée du jour: Mon enfant, par le "oui" que tu Me donnes régulièrement, Je rejoins une multitude d'âmes...
Aujourd'hui à 10:29 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 6:32 par Mea culpa

» Prières
Aujourd'hui à 6:20 par Mea culpa

» Procession eucharistique du mardi 17 octobre 2017 à Lourdes
Hier à 22:07 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Sainte-Marthe: «Laissez la Parole de Dieu entrer dans votre cœur»
Hier à 22:02 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» FAO: la faim n’est pas une « maladie incurable » (traduction complète)
Hier à 21:54 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du mardi 17 octobre 2017 à Lourdes
Hier à 21:42 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon enfant, les évènements qui se présentent à toi sont des moyens parmi d'autres que le Père a choisis...
Hier à 9:28 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Forum "À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs Unis" – Index chrétien
Hier à 1:55 par Hercule

» L’Eglise compte 35 nouveaux saints, dont 33 martyrs
Lun 16 Oct 2017 - 18:53 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du lundi 16 octobre 2017 à Lourdes
Lun 16 Oct 2017 - 18:37 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Angélus: Journée du refus de la misère: éradiquer les causes
Lun 16 Oct 2017 - 9:49 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon enfant, le temps est à la prière, l'adoration et la pratique des Sacrements.
Lun 16 Oct 2017 - 9:30 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du dimanche 15 octobre 2017 à Lourdes
Dim 15 Oct 2017 - 17:55 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Sans amour, la vie chrétienne devient « une morale impossible »
Dim 15 Oct 2017 - 17:49 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, il n'y a pas de plus grand bonheur pour Moi que de pouvoir déverser Mon Amour...
Dim 15 Oct 2017 - 9:44 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
Sam 14 Oct 2017 - 21:14 par Lumen

» Famille vincentienne : « Celui qui aime ne reste pas dans son fauteuil »
Sam 14 Oct 2017 - 18:43 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Centenaire de Fatima : « ne vous éloignez jamais de la Mère »
Sam 14 Oct 2017 - 18:24 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du samedi 14 octobre 2017 à Lourdes
Sam 14 Oct 2017 - 18:13 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Nouvelle édition du catéchisme: une « aide » pour entrer dans le mystère de la foi
Sam 14 Oct 2017 - 10:18 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pape François, Catéchèse: être "prêts pour la rencontre"
Sam 14 Oct 2017 - 10:02 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, jamais Je ne me lasse de recevoir des demandes...
Sam 14 Oct 2017 - 9:34 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Ven 13 Oct 2017 - 21:20 par Lumen

» 13 octobre 1917 - 13 octobre 2017
Ven 13 Oct 2017 - 11:15 par Mea culpa

» De merveilleuses apparitions des âmes du purgatoire, partie 11
Ven 13 Oct 2017 - 11:09 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon enfant, prends le temps d'accueillir l'Amour. C'est le temps le plus précieux pour toi.
Ven 13 Oct 2017 - 10:08 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du jeudi 12 octobre 2017 à Lourdes
Jeu 12 Oct 2017 - 20:26 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Ne te trouble pas. Apprends à Me faire confiance, Je suis toujours avec toi...
Jeu 12 Oct 2017 - 9:28 par Raphaël de l'Enfant Jésus

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Découvrir la vie de saint Augustin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Découvrir la vie de saint Augustin   Dim 20 Aoû 2017 - 14:28

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


Qui est saint Augustin ?


Saint Augustin (353-430) est un des saints les plus connus, notamment grâce à sa jeunesse bien agitée ! Après avoir reçu une éducation chrétienne, il s'est éloigné de la foi et est allé se perdre dans des multiples séductions. Chercheur infatigable de la Vérité, il a fini par découvrir que l'amour du Christ l'avait précédé et ne demandait qu'une chose : qu'il se convertisse à Lui, tout entier. Après sa conversion, Augustin a cédé à l'appel du peuple chrétien et, devenu évêque d'Hippone (dans l'actuelle Algérie), il n'a eu de cesse de proclamer la Parole de Dieu, de creuser l'intelligence de la foi et de lutter pour l'unité de l'Eglise.

A l'occasion de la saint Augustin, fêtée le 28 août, nous vous proposons de découvrir son parcours.



En pratique


Chaque jour, vous recevrez dans votre messagerie le résumé d’un épisode de la vie de saint Augustin, suivi d’une intention de prière qui vous accompagnera pour la journée. Vous découvrirez ainsi :

1. Une jeunesse tumultueuse
2. Une recherche spirituelle longtemps infructueuse
3. Une conversion radicale
4. En route vers le baptême
5. La recherche d’un « sain loisir »
6. Une action pastorale résolue
7. L’intériorité, chemin de vie spirituelle
8. « Un seul cœur, une seule âme, tournés vers Dieu »
9. « Evêque pour vous, chrétien avec vous »


Communauté de prière animée par les Augustins de l’Assomption, en lien avec la revue Itinéraires Augustiniens.
www.suivre-le-christ.com




*****************************************************

Prière de la communauté




Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Dim 20 Aoû 2017 - 14:44

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


1ère étape : Une jeunesse tumultueuse




La jeunesse d'Augustin


Augustin naît à Thagaste le 13 novembre 354 (actuellement Souk Arhas, en Algérie). L’Afrique est l’un des « greniers à blé » de l’Empire romain. Augustin est issu d’un milieu modeste de petits propriétaires terriens. Patrice, son père, est païen, alors que sa mère, Monique, est chrétienne.

Enfant, il reçoit le sacrement des catéchumènes et vit heureux avec son frère et sa sœur.

En 361, il part faire des études à Madaure qu’il poursuit à Carthage, grâce à l’aide d’un riche mécène Romanianus. Mais il ne travaille guère : il est séduit par le théâtre, les spectacles, il « aime aimer ». Il fait un peu les quatre cents coups.

À 17 ans, il a un fils, Adéodat, « Dieudonné ». Étudiant doué, doté d’un sens aigu de l’observation, il devient professeur, d’abord en 374 à Thagaste, puis en 376 à Carthage. Sa culture est celle des lettrés de l’Antiquité : il sait composer et citer les grands auteurs. Il fait alors la lecture, déterminante pour lui, de l’Hortensius de Cicéron. Mais comment concilier sa quête de sa sagesse et ses passions de jeune homme ? Il se plonge alors dans la Bible, mais son style le rebute.

Il tourne vers la secte des manichéens. Leur fondateur, Mani (216-277) prêchait une religion universelle, très missionnaire, assez complète. Sa base était simple : le Bien et le Mal s’opposent sans fin. Le royaume de la Lumière s’oppose à celui des Ténèbres.

Les manichéens reconnaissent bien le Nouveau Testament. Mais ils rejettent l’Ancien Testament en supprimant tout ce qui leur semble contraire à la raison. Augustin trouve que ce n’est pas totalement satisfaisant.


à suivre !



Prière pour nos familles

« Augustin a beaucoup reçu dans sa famille, même s’il lui a fallu beaucoup de temps avant qu’il ne s’en rende compte.

Les familles sont les lieux du plus parfait amour mais parfois aussi de la haine la plus tenace.

Seigneur notre Dieu, nous te confions toutes nos familles qui ont contribué à faire de nous ce que nous sommes.

Accompagne les familles heureuses, réconcilie les familles déchirées et soutiens les familles en difficulté.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Photo : Saint Augustin à l'université de Carthage, Benozzo Gozzoli,
Chapelle Saint-Augustin. San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté




Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Lun 21 Aoû 2017 - 16:44

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


2e étape : Une recherche spirituelle longtemps infructueuse




A la recherche de la vérité


Augustin restera neuf ans auditeur chez les manichéens. Il y noue de solides et durables relations. Elles lui permettent d’envisager une carrière. À l’été 383, dégoûté par des étudiants trop turbulents – les « chambardeurs » –, il quitte Carthage pour Rome.

Sa mère, opposée à son projet, finit par le rejoindre. Ambitieux, Augustin obtient une place importante de rhéteur à Milan, à la cour impériale. Il est chargé d’y rédiger les discours officiels.

Peut-être à cause de sa réputation d’orateur, Augustin va écouter les sermons de l’évêque Ambroise.
Sans qu’il l’ait vraiment envisagé, celui-ci donne une solution à ses difficultés personnelles : on peut lire l’Ancien Testament en lui conférant un sens spirituel. Grâce à la lecture des livres des platoniciens, il ne conçoit plus Dieu comme un être purement matériel.

Un chemin d’intériorité s’ouvre à lui. La connaissance de Dieu n’est pas seulement œuvre d’intelligence, mais aussi affaire de cœur. À cette époque, Augustin n’est plus vraiment manichéen. Mais il n’est pas encore totalement chrétien.

Le prêtre Simplicien lui fait alors lire le Prologue de saint Jean : le Verbe s’est fait chair. Le Christ est à la fois le Verbe et la Parole faite chair. Les dernières objections contre la personne du Christ finissent par tomber.

Que de découvertes en peu de temps ! Augustin a encore un pas à faire sur le chemin de sa conversion : mettre sa vie en conformité avec la Vérité qu’il vient de découvrir./color]


à suivre !



Prière pour les chercheurs de Dieu :

« Toute sa vie, Augustin a cherché Dieu, mais il a mis du temps à le reconnaître.

Seigneur notre Dieu, que nous en soyons conscient ou non, nous passons notre temps à te chercher.

Donne-nous de chercher au bon endroit et d’oser traverser nos doutes et les dépasser dans la confiance.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe.




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Jeu 24 Aoû 2017 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Mar 22 Aoû 2017 - 17:17

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


3e étape : Une conversion radicale




"Prends, lis !"


À la suite de sa lecture de saint Paul et des évangiles, Augustin est plus volontiers critique vis-à-vis des livres platoniciens. La quête spirituelle dans leur sillage risque vite de faire grandir « l’enflure de la science ». Ils ne révèlent pas l’essentiel : l’humilité du Christ, indispensable à acquérir pour accueillir la révélation de Dieu (Confessions VIII, 9).

Le Christ incarné est la seule voie pour reconfigurer le cœur de l’homme alourdi par le péché. Pour se diriger vers le bien la médiation du Christ se révèle nécessaire. C’est cette conversion au Christ, en août 386 qui se réalise dans la célèbre scène du jardin de Milan.

Augustin se débattait dans des problèmes insolubles à ses yeux. C’est alors qu’il entendit une voix qui lui disait « Prends, lis ! Prends, lis ! ». Saisissant les lettres de Paul, il les ouvre au hasard et lit l’appel à se « revêtir du Christ » (Rm 13,13 -14). Aussitôt, le torrent de larmes qui l’épuisait se tarit. Les lumières de l’incertitude s’estompent. Et il entend aussi l’appel à accueillir « celui qui est faible dans la foi », à savoir son ami Alypius, présent à ce moment-là.

Monique peut exulter de joie : son fils a enfin trouvé le repos de la foi. Le récit de la conversion de Marius Victorinus, rhéteur célèbre et traducteur renommé de Plotin et d’Aristote, avait impressionné Augustin.

Un fonctionnaire africain, Ponticianus, lui avait raconté comment deux de ses compagnons avaient complètement changé d’orientation à la lecture de la Vie d’Antoine, le célèbre moine du désert. Tout cela a pu aider Augustin à faire un pas en avant décisif.

Mais il hésitait encore. Se séparer de ses attaches charnelles, ses « vieilles amies », n’était pas chose aisée. Désormais, c’est chose faite : Augustin sera un homme libre, totalement disponible pour Dieu


à suivre !



Prière pour notre conversion :

« Augustin a beaucoup hésité à se donner à Dieu, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il lui suffisait de le laisser agir dans sa vie.

Seigneur notre Dieu, donne-nous de t’accueillir jour après jour, et de mettre notre vie en conformité avec la voie de l’amour que tu nous proposes.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Mer 23 Aoû 2017 - 14:25

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


4e étape : En route vers le baptême




Revêtir le Christ...


Cette fois-ci, Augustin n’a plus honte de vouloir suivre le Christ. Il se sépare de sa concubine. Prétextant un mal de poitrine, il donne sa démission de sa charge officielle de rhéteur. Il renonce définitivement aux ambitions humaines. La « foire du bavardage » ne l’atteindra plus.

Augustin, sa mère et ses amis décident alors de se retirer pour un temps. L’année universitaire est finie. Ils ont du temps pour de « saints loisirs », renouant ainsi avec l’antique tradition de quête commune de la sagesse. Pour ce faire, un riche ami leur prête sa villa à la campagne, à Cassiciacum, au sud du lac de Côme.

Là, ils débattent de nombreux sujets philosophiques. Ils se livrent à la méditation, à la prière. Avant tout, ils lisent ensemble les livres de l’Écriture pour se préparer au baptême. En mars 387, Augustin et ses amis reviennent à Milan. Ils s’inscrivent sur le registre des candidats au baptême.

La catéchèse d’Ambroise fortifie leur foi. Ils reçoivent de lui le Symbole des Apôtres, l’apprennent par cœur et en font la restitution. Enfin, le jour tant espéré arrive. Dans la nuit de Pâques, le 24-25 avril 387, Augustin, son fils Adéodat et son ami Alypius s’avancent lentement dans la cathédrale après avoir jeûné et prié. Ils sont plongés dans la piscine baptismale pour y effacer leur péché.

L’évêque leur lave les pieds. Fortifiés par l’onction d’huile sainte et vêtus de leur tunique blanche, ils peuvent communier pour la première fois. Augustin résume sobrement : « nous avons été baptisés et loin de nous s’est enfuie l’inquiétude de notre vie passée »


à suivre !


Prière pour les catéchumènes et les nouveaux baptisés

« Comme à l’époque d’Augustin, des hommes et des femmes de tout âge découvrent le Christ et demandent le baptême.

Seigneur notre Dieu, nous te rendons grâce pour ces conversions qui nous rappellent que ton Esprit est toujours à l’œuvre.

Donne-leur de rencontrer des chrétiens joyeux et accueillants, qui savent se laisser déranger et qui les aident à mieux te découvrir.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Jeu 24 Aoû 2017 - 12:54

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


5e étape : La recherche d’un sain loisir




Du monastère à l'engagement dans l'Eglise


A l’automne 387, Augustin et ses amis repartent pour l’Afrique. Au moment d’embarquer à Ostie, sa mère et lui vivent un extraordinaire moment de communion mystique avec Dieu. « Pendant que nous parlions de cette Sagesse et que nous la convoitions, nous l’effleurâmes dans un élan de tout notre cœur » (Confessions IX, 10). Malheureusement, peu après ce temps d’extase partagée, Monique tombe malade et meurt.

À Thagaste, Augustin et ses amis entreprennent dans la maison familiale une vie de « serviteurs de Dieu ». Tout y est partagé. Jeûnes, prières et bonnes œuvres aident à fortifier la communauté. Augustin se révèle vite en être l’organisateur. Par la parole et par les écrits, il stimule son entourage dans la quête commune de Dieu. De nouveaux compagnons affluent.

En janvier 391, Augustin se rend à Hippone, à trois jours de marche de Thagaste. Il veut y rencontrer l’un de ses amis pour l’inviter à vivre avec lui. Hippone est la seconde ville d’Afrique, un port important. Son évêque, Valère, commence à être vieillissant.

Ses fidèles, qui reconnaissent Augustin lors d’une célébration, demandent qu’il soit fait prêtre sur le champ. « Je fus empoigné, fait prêtre, et cela me conduisit finalement à l’épiscopat ». Augustin restera trente-cinq ans à Hippone.

Augustin obtient un temps de probation pour se préparer à sa nouvelle charge. Valère l’autorise, lui et ses amis, à s’établir dans une maison au fond du jardin près de l’église. Cela leur permet de ne pas renoncer totalement à une vie de pauvreté et de partage.

Mais à ce saint loisir – l’otium – il faut désormais ajouter le negotium. C’est le début d’une intense activité pastorale : prédication, catéchèse, visites, correspondance…

Augustin n’arrêtera plus.


à suivre !



Prière pour prendre le recul du discernement :

« Augustin a eu la chance de prendre du recul pour pouvoir méditer sur sa conversion et approfondir l’Ecriture.

Seigneur notre Dieu, nos vies sont parfois si remplies que nous ne parvenons plus à penser à toi, ou parfois si vides que nous ne prenons plus la peine de t’écouter.

Donne-nous de savoir prendre le temps et avoir le goût de lire et de méditer ta Parole, pour qu’elle éclaire et oriente notre vie.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Ven 25 Aoû 2017 - 14:32

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


6e étape : Une action pastorale résolue




Les luttes d'un évêque


La valeur d’Augustin est vite reconnue. Valère, évêque d’Hippone, en fait son coadjuteur en 395. À sa mort, un an plus tard, Augustin devient évêque titulaire. La charge est lourde. Ses anciens amis du monastère, comme Alypius, deviennent eux aussi évêques et réclament son aide.

L’Église est en effet affectée par le schisme donatiste. Les donatistes se veulent des « purs », rigoristes dans les mœurs et interprètes authentiques de la Tradition. En 411, ils sont définitivement condamnés par le concile de Carthage et mis hors la loi.

Augustin ne cesse d’appeler à l’unité de l’Église et à la réconciliation. Il ouvre sa porte à un clergé séparatiste. Sa démarche, hélas, n’est pas totalement couronnée de succès. Dans le même temps, un moine irlandais nommé Pélage sème le trouble. Il soutient que l’homme est toujours libre, capable de choisir le bien et d’accomplir tous les préceptes de Dieu.

Pour Augustin, la liberté humaine est impuissante par elle-même pour atteindre la perfection. La grâce est nécessaire. On ne peut faire l’impasse sur les péchés. L’homme doit accepter humblement la foi en Jésus Christ Sauveur.

Augustin ne se sort pas facilement de cette controverse. Pélage finit par être condamné. Mais le débat rebondit avec Julien d’Eclane. Jeune et vif, il place l’évêque vieillissant d’Hippone devant certaines contradictions de ses écrits. Le moral n’y est plus.

Le 24 août 411, Rome tombe devant les troupes d’Alaric. La ville est pillée, l’exode s’étend jusqu’en Afrique. Les païens accusent le Dieu des chrétiens de ne les avoir pas protégés.

Augustin invite à distinguer fermement entre la cité de Dieu, fondée sur le Christ impérissable et celle des hommes, qui, comme les civilisations, est mortelle. La vie éternelle est à construire dès à présent.


à suivre !



Prière pour les vocations

« Augustin n’a pas gardé pour lui son expérience de Dieu.
Grâce à l’appel des communautés chrétiennes, il a su devenir un apôtre.

Seigneur notre Dieu, nous te confions ceux qui sont tentés de garder pour eux le trésor de la foi.

Donne-nous à nos communautés de savoir promouvoir et encourager les vocations chrétiennes, pour que chacun devienne, à son niveau, un apôtre de ta Bonne Nouvelle.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Sam 26 Aoû 2017 - 14:06

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


7e étape : L’intériorité, chemin de vie spirituelle




"Reviens à ton coeur"


«Reviens à ton cœur et de là va à Dieu. Le chemin sera court si tu commences par revenir à ton cœur… Tu te laisses troubler par ce qui se passe au dehors de toi, et tu te perds » (Sermon 311,13).

Tout le mouvement de la quête de Dieu semble résumé en ces quelques lignes. Dans un monde marqué par de multiples turbulences et des bruits assourdissants, la voie augustinienne invite, pour commencer, à faire silence. Non pas un silence refuge ou peuplé d’angoisses. Mais un silence plein et habité, sensible à la brise légère, à ce souffle ténu qui traverse nos existences.

Souvent, nous nous demandons comme Augustin : « Où trouver Dieu ? ». Nous cherchons au-dehors, alors qu’il faudrait approfondir au-dedans. Ces premiers pas peuvent être difficiles. Comme le jeune homme ambitieux de Carthage, nous vivons de fuite en fuite, abusant des autres et inattentifs à nous-mêmes.

La vraie vie ne réside pas dans la jouissance des biens ou des personnes. C’est là qu’une voix intérieure nous rejoint « Ne te borne pas à la surface ; descends en toi-même, pénètre jusque dans l’intérieur de ton cœur. Fouille soigneusement ton âme » (Sermon 53,15).

L’attente peut être longue. Elle peut même durer l’essentiel de l’existence. La sagesse ne se laisse pas trouver facilement. Il a fallu à Augustin un singulier apprentissage de l’écoute. Ainsi a pu résonner en lui cet appel à se réorienter vers Dieu :

« Aime les richesses spirituelles et tu seras comblé. Tu découvriras facilement la source si tu ouvres ton cœur. Ne crains pas d’être à l’étroit : ton trésor, c’est ton Dieu et dès qu’il entre dans une âme, il la dilate » (Sermon 177, 3).


à suivre !



Prière pour revenir à notre coeur :

« Augustin a trouvé le Christ en retrouvant la voie de son cœur.

Nous sommes parfois un peu perdus dans notre monde de bruit et d’agitation.
Mais cette agitation peut aussi correspondre à une fuite de nous-mêmes.

Seigneur notre Dieu, donne-nous de ne pas avoir peur de notre cœur, de nous poser en vérité, devant toi, et de te découvrir agissant dans notre vie.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Dim 27 Aoû 2017 - 14:10

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


8e étape : « Un seul cœur, une seule âme, tournés vers Dieu »




Une vie communautaire à l'école des apôtres


Avec ses amis, à Cassiciacum, Augustin avait cherché à former une communauté de vie. Pourquoi ? lui demande-t-on. « Pour mener ensemble, d’un seul cœur, notre recherche sur l’âme et sur Dieu », répond-il dans les Soliloques (I, 12,20).

L’idéal d’une vie communautaire centrée sur la quête de la sagesse est historiquement antérieure au christianisme. Mais Augustin n’a pas été insensible à une façon de vivre à la manière des Apôtres. « La multitude de ceux qui étaient devenus croyants n’avait qu’un seul cœur et qu’une âme et nul ne considérait comme sa propriété l’un quelconque de ses biens ; au contraire, ils mettaient tout en commun » (Ac 4, 32).

Après sa conversion : Augustin ne cessera plus de vivre en communauté. A son retour en Afrique, il revient à Thagaste, sa ville natale, pour mener une recherche commune de Dieu. Ordonné prêtre à Hippone, il choisit de vivre dans un monastère avec ses amis. Une fois devenu évêque en titre, il doit quitter ce monastère, mais demande à ses clercs de le rejoindre pour mener ensemble une vie fraternelle.


La condition essentielle pour devenir disciple du Christ, c’est bien de se désapproprier de ses biens personnels. Augustin manifestera toujours une assez grande exigence sur ce point. On raconte qu’il n’avait lui-même que ses vêtements quand il fonda son monastère à Hippone.

Il avait vendu le reste pour les plus pauvres, en regrettant toujours que l’Église ne puisse pas faire plus. Pourquoi une telle insistance ? Pour Augustin, la mise en commun des biens est la condition de tout progrès spirituel : « Vous saurez que vous aurez fait autant de progrès spirituel que vous aurez accordé plus de soin à la chose commune qu’à vos intérêts personnels » (Sermon 355, 2). Une seule chose est en réalité commune : Dieu lui-même. Ce renoncement aux biens personnels dans la vie communautaire est avant tout une invitation à un amour vrai, généreux. Il maintient aussi l’idéal de concorde nécessaire à toute vie communautaire.


à suivre !



Prière pour le partage des ressources :

« Augustin a essayé de partager tout ce qu’il avait, mais aussi tout ce qu’il était. Un des défis de l’humanité pour demain est de parvenir à partager les richesses de notre planète, tant au niveau économique qu’écologique. Seigneur notre Dieu, aide-nous à donner généreusement tout ce que nous avons reçu gratuitement de toi.

Donne-nous aussi de savoir partager les dons et les qualités que tu as mis en nous. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4164
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   Lun 28 Aoû 2017 - 12:33

Découvrir la vie de saint Augustin


LE RÉSUMÉ - Du 20 au 28 août, découvrez l’itinéraire tumultueux de saint Augustin qui, après une jeunesse débridée, a su se laisser rejoindre par le Christ et se mettre au service de l’Eglise.


9e étape : « Évêque pour vous, chrétiens avec vous »




Une vie donnée à Dieu... et à son peuple


C’est un homme épuisé qui meurt le 28 août 430. Trop pauvre pour faire un testament, il aura tout donné. De son temps, de son énergie, de sa bonté comme de ses connaissances. La vie chrétienne était d’abord pour lui de l’ordre du partage de ce que Dieu propose.

Tous sont invités à la table du Père pour se nourrir de son pain et de sa Parole. Cette Parole, Augustin aura su l’écouter attentivement. Il l’aura étudiée assidûment, et soigneusement commentée dans ses sermons mais aussi dans ses livres. Tous ses écrits cherchent à répondre à des soucis pastoraux pour faire croître ses auditeurs dans l’amour du Christ. « Évêque pour vous, chrétien avec vous ! » aura coutume de dire Augustin.

Avant tout, il aura vécu une vie de prière intense. Son contact avec les Écritures n’a cessé de s’approfondir. Sa participation à la liturgie communautaire l’a fortifié. Sa sollicitude pour tous est restée légendaire : les catéchumènes en marche vers le baptême, les correspondants épistolaires moralement désorientés, les catéchistes découragés, les prêtres en mal de repères doctrinaux…

Pour lui, les chrétiens ne doivent faire qu’un seul corps avec le Christ. Qu’est-ce que la vie chrétienne d’ailleurs, sinon cette incorporation au Christ, cette renaissance en Dieu et cette croissance spirituelle jusqu’à la rencontre face à face ? Augustin avait appris à se souvenir de la présence du Seigneur à ses côtés. Nous aussi pouvons le reconnaître à travers cette vie si généreusement donnée.

Comme l’ont dit les supérieurs généraux des congrégations des familles augustiniennes lors du XVIe centenaire, la conversion de saint Augustin peut être une fête de tous. Quand on raconte cette vie, déjà cette fête s’étend !



Bonne fête de la saint Augustin !



Prière pour la rentrée :

« Toute sa vie durant, Augustin a essayé de vivre en disciple de Jésus-Christ, avec tout ce que cela implique.

Seigneur notre Dieu, la rentrée approche et nous allons nous replonger dans notre vie quotidienne.
Comme programme pour cette année, donne-nous de trouver du goût à la lecture de ta Parole et de la joie à servir nos frères et sœurs.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »



Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin.
San Gimigniano. Toscane. XVe




*****************************************************

Prière de la communauté





Bien tard je t'aimée, ô beauté !
"Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! [...]
Ô amour qui toujours brûles et jamais ne t’éteins,
ô charité, mon Dieu, embrase-moi !"



(Saint Augustin, Confessions X,27,38.40,
Bibliothèque Augustinienne 14, p.209-213)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découvrir la vie de saint Augustin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découvrir la vie de saint Augustin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: