À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Aujourd'hui à 15:55

» Je bénirai le Seigneur ...
par Lumen Aujourd'hui à 15:12

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Aujourd'hui à 14:53

» Jésus nous livre un grand secret : prier sans se décourager...
par Lumen Aujourd'hui à 14:50

» Neuvaine au Christ Roi de l'Univers : Du 16 au 26 novembre
par Lumen Aujourd'hui à 14:29

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Aujourd'hui à 14:13

» La vision du Ciel de Saint André le fol en Christ
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 11:54

» 56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (II)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:24

» Pensée du jour: En acceptant Mon Amour, le mal et la souffrance sont vaincus.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:03

» Le Point Culminant
par Lumen Hier à 20:45

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:23

» Une Crise Annoncée ?
par Lumen Hier à 20:20

» Chapelet du vendredi 17 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:14

» Catéchèse du pape Benoît XVI : Psaume 119 (118) "unique dans son genre", qui indique la voie du bonheur
par Lumen Hier à 19:51

» Vers la paix avec la spiritualité franciscaine
par Lumen Hier à 18:44

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Hier à 18:12

» Chaque instant est un nouveau départ
par Lumen Hier à 18:01

» Dans la Divine Trinité, la communication est parfaite
par Lumen Hier à 17:47

» Neuvaine de la Présentation de Marie au Temple
par Lumen Hier à 13:07

» Consécration aux Cœurs de Jésus et Marie pour Notre Dame de Fatima
par Lumen Hier à 12:41

» Marie retrouve Jésus au temple
par Lumen Hier à 12:20

» 56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (I)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:15

» Pensée du jour: Apprends à te laisser guider par l'Amour. Je t'aime.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:59

» Un grain de sel
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 21:49

» Où est le Règne de Dieu ?
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 20:53

» Chapelet du jeudi 16 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 20:17

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Jeu 16 Nov 2017 - 15:24

» « Les religieux de saint Joseph nous ont appris à aimer Notre Dame »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 9:49

» Pensée du jour: Mon enfant, Je t'aime! Je t'aime! Je t'aime! Ces mots doivent se graver dans ton âme...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 16 Nov 2017 - 9:16

» La messe n’est pas un spectacle, on a besoin de se préparer en silence
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 19:57

» Prier le "nouveau" Notre-Père
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 19:26

» Refusons la misère
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 18:46

» Clergé: ce qu’est un serviteur inutile, par le cardinal Stella
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 18:35

» Chapelet du mercredi 15 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 18:21

» Migrants : « merci pour ce que vous faites »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 17:58

» Audience générale: la messe, rencontre d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 17:46

» La visite des mages
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 17:32

» Prier chaque jour
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 13:12

» C'est notre jour de reconnaissance, de merci !
par Lumen Mer 15 Nov 2017 - 12:28

» Notre-Dame-de-la-Paix, l’édifice chrétien le plus large au monde
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 15 Nov 2017 - 10:30

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Vers la paix avec la spiritualité franciscaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Mer 4 Oct 2017 - 1:14

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.

Une rencontre marquante de saint François et des passages des écrits franciscains t'aideront à réfléchir et à méditer  pour  :

- nourrir ta prière
- progresser dans la paix


Tu pourras aussi confier à la communauté des clarisses de Cormontreuil ta démarche de cette semaine ou des intentions de prière.

Citation :
Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur te découvre sa Face et te prenne en pitié ! Qu’il tourne vers toi son Visage et te donne la paix ! Que le Seigneur te bénisse ! (Bénédiction de saint François)


Chaque semaine, tu recevras :

1. le texte d'une rencontre vécue de saint François
2. un ou plusieurs passages des écrits de saint François
3. un ou plusieurs témoins membres de sa famille spirituelle au cours des siècles
4. une question pour ton quotidien
5. la prière pour la paix attribuée à saint François


Sommaire :

1° semaine : Saint François, l'évêque et le podestat

2° semaine : saint François et le lépreux

3° semaine : saint François et les brigands

4° semaine : saint François et le Sultan

5° semaine : saint François et le loup

6° semaine : saint François, la maladie et la mort




++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Mer 4 Oct 2017 - 13:40

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


“Frères, commençons, nous n'avons encore rien fait”




Peu de temps après avoir reçu les stigmates, vers la fin de sa vie, saint François voulut, malgré ses plaies douloureuses et son extrême faiblesse, reprendre ses prédications itinérantes : “Commençons, mes frères, à servir le Seigneur Dieu, car c'est à peine si nous avons jusqu'alors accompli quelque progrès.”

Saint François, que nous fêtons aujourd'hui, est un grand maître spirituel, un mystique, un artisan de paix, passionnément attaché au Christ Pauvre et profondément frère de toute créature. Nous vous proposons pendant les 6 semaines qui viennent de le regarder vivre la paix.

« Commençons » … François nous rappelle qu'il n'est jamais trop tard pour commencer, jamais trop tard pour se réconcilier, jamais trop tard pour chercher la paix en soi et autour de soi…



Une rencontre dans la vie de François : l'évêque et le podestat d'Assise.

Voici comment saint François, un an avant sa mort, s'entremit pour réconcilier les autorités de sa ville et éviter la guerre civile. L'évêque et le podestat d'Assise étaient en grande discorde et la situation dégénérait. Personne n'osait intervenir… François, gravement malade, ne pouvait se déplacer, il envoya deux frères auprès d'eux. Ayant invité les deux opposants, les frères se mirent à chanter le Cantique des créatures que saint François avait composé, en y ajoutant pour la circonstance, la strophe sur le pardon :

“Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ; qui supportent épreuves et maladies : heureux s’ils conservent la paix, car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.”

Le témoignage de François les bouleversa tellement qu'ils se demandèrent pardon en pleurant et se réconcilièrent...

Citation :
“Tous les frères, les ministres et serviteurs comme les autres, auront soin de ne jamais se troubler ni s’irriter à cause du péché ou du mauvais exemple d’autrui ; car le démon, par le péché d’un seul, cherche à en ravager beaucoup. Que de leur mieux, au contraire, les frères viennent en aide spirituellement au coupable, car ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin du médecin, mais  les malades.” (1° Règle de saint François 5, 7-8.)


Des témoins franciscains :

Le frère saint Séraphin de Montegranaro, capucin du 16° siècle (nous le fêterons le 12 octobre), comprit que le Seigneur lui disait : “Pour servir Dieu, il faut mourir à soi-même et accepter l'adversité, de quelque nature qu'elle soit. Je l'acceptai et pris la résolution de réciter un rosaire pour celui qui m'humiliait. La même voix m'assura : les prières pour ceux qui te blessent me sont très agréables ; je t'accorderai toutes les grâces.”

Saint Léopold Mandic, (1866- 1942) prêtre capucin Croate, voulait consacrer sa vie à la cause de l'unité en travaillant au rapprochement avec les chrétiens d'Orient :“j'ai toujours l'Orient devant les yeux”. Ne pouvant  partir au loin, à cause des missions qui lui étaient confiées dans son pays, il offrit toute sa vie pour cette cause : “Toute âme qui fera appel à mon ministère, constituera mon Orient...”


Pour ces deux frères, assumer l'adversité et le réel ont permis de rebondir et d'aller de l'avant : Commençons !


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? »[/color] demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

“Là où est la discorde que je mette l'union. Là où est l'erreur, que je mette la vérité. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière”


Citation :
Croyons-nous aux commencements toujours possibles ? Quel commencement avons-nous envie de vivre cette semaine ? Quelle réconciliation ou quelle relation renouvelée pour construire la paix ?


“Dieu très haut et glorieux, viens éclairer les ténèbres de mon cœur ; donne-moi une foi droite, une espérance solide et une parfaite charité ; donne-moi de sentir et de connaître, afin que je puisse l’accomplir,  ta volonté sainte qui ne saurait m’égarer.” (Prière de saint François devant le Crucifix de saint Damien, au début de sa conversion)



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté





Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Lun 13 Nov 2017 - 19:46

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


François et le Lépreux




Oser regarder la face sombre de la vie, chez les autres et en soi, oser approcher sa propre fragilité, reconnaître et embrasser son “lépreux intérieur”, c'est un pas en avant pour découvrir la paix…


Une rencontre dans la vie de François :

Le jeune et brillant François se promène à cheval dans la campagne d'Assise quand soudain il entend une crécelle, ce petit instrument qui, au Moyen Age, signalait l'approche d'un lépreux. Il s'apprête à fuir comme à l'accoutumée, car il n'a pas été habitué à fréquenter ces gens-là … Mais voilà que, sur une impulsion soudaine, et presqu'à sa propre surprise, il descend de cheval, s'approche du lépreux et le serre dans ses bras !

C'est le début d'une longue histoire…



Citation :
“Voici comment le Seigneur me donna, à moi frère François, la grâce de commencer à me convertir. Au temps où j’étais encore dans les péchés, la vue des lépreux m’était insupportable. Mais le Seigneur lui-même me conduisit parmi eux ; je les soignais de tout mon cœur ; et au retour, ce qui m’avait semblé si amer s’était changé pour moi en douceur pour l’esprit et pour le corps.” (Testament de saint François)

Citation :
“Dieu tout puissant, éternel, juste et bon, par nous-mêmes nous ne sommes que pauvreté ; mais toi, à cause de toi-même, donne-nous de faire ce que nous savons que tu veux, et de vouloir toujours ce qui te plaît ; ainsi nous deviendrons capables, intérieurement purifiés, illuminés et embrasés par le feu du Saint-Esprit, de suivre les traces de ton Fils bien-aimé notre Seigneur Jésus-Christ, et, par ta seule grâce, de parvenir jusqu’à toi, Très-Haut, qui, en Trinité parfaite et très simple Unité, vis et règnes et reçois toute gloire, Dieu tout puissant dans tous les siècles des siècles. Amen” (extrait de la lettre de saint François à Tout l'Ordre)


Des témoins franciscains :

Le frère Conrad  de PARZHAM, était un capucin Allemand, qui assurait l'accueil au monastère de Altötting (1818- 1894) : “ je veux m'engager à ne jamais dire une parole contraire à la charité. Je veux supporter avec grande patience les manquements, les défauts et les faiblesses d'autrui, et, autant que possible, je les couvrirai du manteau de l'amour.”

Anakutti (1910- 1946), jeune Indienne, entra chez les Clarisses de Bharananganam, en Inde,  et prit le nom de soeur Alphonsa de l'Immaculée Conception. On lui demande, peu avant sa mort, comment elle occupe ses longues heures d'insomnie ; elle répond : “J'aime. Je m'offre en humble hostie pour le salut du monde.”


La découverte de nos faiblesses et leur acceptation humble ouvrent nos coeurs pour accueillir les faiblesses des autres.


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? » demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l'espérance...là où est la tristesse, que je mette la joie.”


Citation :
Déposons devant le Seigneur les “côtés lépreux” de notre vie, ceux que nous n'osons pas trop regarder, pour les apprivoiser … jusqu'au jour où nous pourrons les prendre fraternellement dans nos bras et les offrir à son pardon ! Notre « baiser au lépreux » sera aussi le début d'une longue histoire ...



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Mar 14 Nov 2017 - 19:14

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


François et les brigands




Saint François se comportait en frère de toute personne rencontrée et considérait avec amour chaque créature, car notre Père des Cieux est le Père de tous.


Une rencontre dans la vie de François :

Des brigands qui ravageaient le pays venaient parfois demander à manger au couvent. François conseilla à ses frères d'aller à leur rencontre avec bienveillance, de leur apporter ce qu'ils trouveraient de meilleur à manger, de les servir avec humilité et ensuite de leur parler de l'amour du Christ. Les brigands, touchés par l'humble charité des frères, se convertirent...


Citation :
“Les frères n’outrageront personne ;  ils ne diffameront, ils ne dénigreront personne. Ils seront modestes, animés de la plus grande douceur envers tous les hommes. Ils ne doivent ni juger ni condamner.” (1ère Règle de saint François 11, 7)

Citation :
“Les sœurs doivent bien prendre garde de s’irriter ou de se troubler à cause du péché de l’autre, car la colère et le trouble sont un obstacle à la charité en soi et dans les autres”. (Règle de sainte Claire 9, 3)

Citation :
“Que nous t’aimions : de tout notre cœur en pensant toujours à toi ; de toute notre âme en te désirant toujours ; de tout notre esprit en dirigeant vers toi tous nos élans et ne poursuivant toujours que ta seule gloire ; de toutes nos forces en dépensant toutes nos énergies et tous les sens de notre âme et de notre corps au service de ton amour et de rien d’autre. Que nous aimions nos proches comme nous-mêmes : en les attirant tous à ton amour selon notre pouvoir, en partageant leur bonheur comme s’il était le nôtre, en les aidant à supporter leurs malheurs, en ne leur faisant nulle offense” (extrait du Notre Père paraphrasé de saint François)


Des témoins franciscains :

Marguerite Sinclair, une jeune Ecossaise, est entrée en 1923 au monastère de Notting Hill près de Londres ; elle y prit le nom de soeur Marie François des Cinq Plaies et y mourut peu après (novembre 1925)de la tuberculose. Elle écrivait à sa jeune soeur : “Force-toi à sourire, malgré tes impressions ; tu ne sais jamais qui peut être dans la peine, et un sourire, jeté aux autres en passant, peut illuminer leur vie et leur donner du coeur.”

Le Bienheureux Contardo Ferrini (1859- 1902), tertiaire franciscain italien que nous fêtons ce jeudi 20, avait mis le frère, la sœur, au cœur de sa vie sociale et professionnelle : « la charité pour les autres sera mon premier souci ».


La grâce d'être aimé et d'aimer est une force sur le chemin de la vie … à utiliser sans modération !


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? » demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

“là où est la haine, que je mette l'amour…. Que je ne cherche pas tant à être aimé qu'à aimer. Car c'est en se donnant que l'on reçoit”


Citation :
Cette semaine, nous pourrions ensemble remercier le Seigneur pour tout l'amour que nous avons reçu, de Lui mais aussi de tant de personnes. La liste à établir pourrait être longue! Pourquoi ne pas l'écrire pour faire mémoire de chacun et raviver notre reconnaissance et notre action de grâce ? ...



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Mer 15 Nov 2017 - 18:32

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


François et le Sultan




Le 27 octobre, nous faisons mémoire de l'invitation du pape saint Jean Paul II aux responsables de toutes les religions à prier chacun pour la paix. Dans l'esprit d'Assise, dépasser la peur de l'autre, cet autre-là qui est si différent de moi, pour essayer de le rencontrer avec bienveillance et respect, est un chemin pour la paix.


Une rencontre dans la vie de François :

Au temps des Croisades, François décide de quitter l'Italie, rejoindre le camp des croisés, traverser sans armes les lignes ennemies et aller au-devant des Sarrazins pour être reçu par le Sultan et lui annoncer l'Evangile. Une folie pure, en ce temps de violence et de barbarie dans les deux camps !

On raconte pourtant que l'entrevue eu lieu et que ce fut une belle rencontre pleine de respect et d'écoute mutuels. Aucun des deux ne changea de religion mais chacun avait découvert la beauté de l'autre et s'en était enrichi en profondeur.



Citation :
“ Les frères qui s’en vont chez les Sarrazins peuvent envisager leur rôle spirituel de deux manières : ou bien, ne faire ni procès ni disputes, être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu, et confesser simplement qu’ils sont chrétiens ; ou bien, s’ils voient que telle est la volonté de Dieu, annoncer la Parole de Dieu, afin que les païens croient au Dieu tout puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur de toutes choses, et en son Fils Rédempteur et Sauveur, se fassent baptiser et deviennent chrétiens.” (1ère Règle de saint François 16, 5-7)


Au retour de sa rencontre avec le sultan, saint François invita tous les édiles municipaux à organiser la prière publique, comme il l'avait entendu chez les musulmans que le muezzin appelait à la prière :

Citation :
“A l’intention du peuple qui vous est confié,  rendez au Seigneur ce témoignage de vénération : chaque soir faites proclamer par un crieur public, ou avertissez par quelque autre signal que tout le peuple ait à  rendre louange et grâces au Seigneur Dieu tout puissant.” (lettre de saint François aux chefs des peuples)


Et saint François nous invite à une louange universelle :

Citation :
“Tout puissant, très saint, très haut et souverain Dieu, souverain bien, bien universel, bien total, toi qui seul es bon, puissions-nous te rendre toute louange, toute gloire, toute grâce, tout honneur et toute bénédiction : puissions-nous toujours rapporter à toi seul tous les biens !” (louanges pour toutes les heures de saint François)


Des témoins franciscains :

Le Bienheureux frère Egide était un des premiers frères de saint François (13° siècle). Il nous invite à une relation pacifiée avec tous : “Heureux celui qui se considère aussi petit devant les hommes qu'il se trouve petit devant Dieu. Par l'humilité, l'homme trouve la grâce devant Dieu et la paix avec les hommes.”

L'amour du Divin est commun aux grands mystiques de beaucoup de voies spirituelles ; que cet amour nous rende proches des autres croyants. SoeurMarie Madeleine Martinengo, clarisse Italienne, (1687- 1735) disait : “Je vous invite à aimer avec moi. Aimer Jésus avec un seul coeur, Lui, l'amour infini, c'est trop peu.”

Frère Felix de Cantalice, quêteur capucin du 16° siècle à Rome chantait : “Jésus, joie suprême et suprême espérance, donne-moi tant d'amour que je puisse t'aimer.”


L'amour de Dieu, l'humilité, chemins de rencontre et de paix entre tous les hommes de bonne volonté...


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? » demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

“que je ne cherche pas tant à être compris qu'à comprendre… c'est en s'oubliant qu'on se retrouve soi-même”



Citation :
Comment comprendre l'autre et nous enrichir de son altérité ? Cette semaine, nous pouvons prier pour la paix. Nous pouvons aussi prier pour être libérés de la peur de l'autre… Nous pouvons prier pour cet autre si différent de nous ...



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Jeu 16 Nov 2017 - 14:25

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


François et le loup de Gubbio




Le pardon est une voie royale pour entrer dans la paix. Un pardon refusé est comme un abcès profondément caché qui infecte peu à peu tout le corps.


Une rencontre dans la vie de François :

Voici comment saint François réussit à réconcilier les habitants du village de Gubbio avec un loup féroce qui les terrorisait, en proposant à chacun le pardon. Nous vous proposons cette histoire bien connue en version SLAM rédigée par l'une de nous :


Complainte du Loup de Gubbio




le loup : Je ne suis qu'une pauvre bête

             ce n'est pas tous les jours ma fête,

             mon estomac crie souvent misère

             croquant tant de plantes amères,

             et cela ne rassasie pas.

             Je dois aller là-bas

             dans ce village

             de gens sages.

             Quelques enfants, tendrement,

             je les avale avidement.

le paysan : Nous, nous n'en pouvons plus !

                chaque jour on en a trop vu,

                j'vous assure et c'est pas la berlue,

                mais ça y est, le loup nous a encore eu !

                Hier, 3 biftecks, ce jour 10 poulets,

                avant-hier le dernier-né

                à peine était-il arrivé.

               Assez, nous en avons assez !

               Il faut le faire trépasser.        

Saint François : J'écoute et n'en reviens pas.

                         Tous ces gens sont si las,

                          un seul loup et ça les rend fous.

                          Pourtant, ça se mate, un loup !

                          Seigneur, tu nous as dit d'être des agneaux,

                          que tu nous envoies au milieu des loups.  

                          Alors, je te prends au mot

                          et vais aller trouver ce loup.

le paysan : Mais il est fou ce frère !

                 Il n'a pas vu la galère !

                 Cette bête est très féroce,

                 lui, il s'en va comme un gosse !

                 Moi, je ne veux pas voir

                 ce frère transformé en passoire !

                 Prévenu, ça, il l'a été,

                 de son sang, mes mains sont lavées !      

saint François : Me voici dans les bois

                         un peu seul, ma foi

                         j'étais peut-être téméraire

                         d'aller percer seul ce mystère !  

le loup : Qu'est-ce que je vois au loin ?

              Une tête, deux pieds et deux mains !

              Foi d'animal, c'est un homme,

              de la chair fraîche, en somme !

saint François :
Frère loup, frère loup,

                         sors de ton trou !

                         J'ai deux mots à te dire

                         et ce n'est pas pour rire !            

le loup : Pourquoi n'as-tu pas peur ?

             Je suis source de frayeur !

             Pourquoi m'appelles-tu frère ?

             Nous n'avons pas le même Père.

saint François : Frère loup, tu te trompes,

                         un Père nous avons, sois sans honte.

                         Celui qui t'a créé, t'a aussi aimé

                         sinon tu n'aurais pas existé.

                         Mais que fais-tu de ta vie ?

                         Tu voles, tu croques, tu ris !

                         Toi aussi tu es fait pour la paix.

                         Là-bas, au village, un peu de respect !

le loup : Mais je suis seul et j'ai faim.

             Personne pour me tendre la main.

saint François : Si tu stoppes tes forfaits,

                         moi, je t'obtiens la paix,

                         un repas chaque jour.

                         Plus d'bâton au carrefour !

le loup : Ami, je te dis oui,

             j'en ai marre de cette vie,

             de n'être qu'un renégat

             qui ne pense qu'à son estomac.

saint François : Frère loup, donne-moi ta patte !

                        Droit au village et qu'on les épate !

                        Oh, horreur,

                        ils ont peur !

                        Bâtons et fourches à la main,

                        ils veulent te faire le coup du lapin !

le paysan : Frère François, bravo !

                 Tu as gagné le gros lot !

                 Tu nous ramène ce loup

                 qui en a tant après nous.

                 Nous allons le massacrer

                  pour en faire une bouchée !  

saint François : Pas question

                         de punition !

                         Ce loup est devenu agneau,

                         il a promis au Dieu Très-Haut

                         de ne plus rien voler ou dévorer

                         si chaque jour vous lui donnez sa pâtée.

le paysan : Quelle preuve ?

                  Quelle preuve ?

saint François : Regardez la patte du loup,

                         elle est docile comme tout,

                          regardez les yeux du loup,

                          ils sont doux !

le paysan : Sur ta parole,

                 on s'y colle !

                 Loup, viens par ici,

                 et pas de soucis !

                 Ou nous rappelons frère François,

                 et gare à toi !!!


Citation :
“Pardonne-nous nos offenses, par ta miséricorde ineffable, par la vertu de la Passion de ton Fils bien-aimé, par les mérites et par l’intercession de la Vierge Marie et de tous les élus. Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ce que nous ne pardonnons pas pleinement, toi, Seigneur, fais que nous le pardonnions pleinement : que nous aimions vraiment nos ennemis à cause de toi, que nous arrivions à te prier sincèrement pour eux; qu’à personne nous ne rendions le mal pour le mal mais que nous tâchions de faire du bien à tous, en toi !” (extrait du Notre Père paraphrasé de saint François)


Des témoins franciscains :

« Mon Dieu, pardonne à ces frères. Que mon sang tombé par terre sauve mon pays » : Lucien Botovasoa père de famille Malgache et tertiaire franciscain, assassiné en 1947 à cause de sa foi.

Franz Stock (1904- 1948), prêtre Allemand, faisait partie du jeune mouvement des Compagnons de Saint François. Dans les prisons de Paris pendant l'occupation, il accompagna jusqu'au poteau d'exécution des milliers de résistants et otages français torturés et condamnés à mort par la gestapo. Témoin des horreurs du nazisme, il s'est fait humblement le frère de tous, croyants ou non-croyants, apportant aide matérielle et soutien fraternel à ces hommes inconnus qu'il prenait le risque d'accompagner. Toute sa vie, il œuvra au pardon et à la réconciliation franco-allemande : “Quand mon père m'a prénommé Franz, il pensait certainement à saint François d'Assise, mais Franz, c'est aussi “France”. Je crois que ma vocation est inséparable de la France. Je vais demander à mon évêque de continuer mes études dans un séminaire français pour mieux travailler au rapprochement de nos deux peuples.”

« Je vais mourir ici. Dieu m'appelle. Je le prie d'accepter mon sacrifice pour tous ceux qui sont là, y compris nos gardiens », dernières paroles de frère Gérard Martin Cendrier, franciscain français de 25 ans, au camp de concentration d'Halberstadt, le 25 janvier 1945.


Pas de vie possible sans pardon… pas de paix possible sans pardon : le pardon retourne la pire situation et la transforme en chemin de vie, pour l'offensé comme pour l'offenseur. Le pardon fait des miracles. Le pardon est un miracle !


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? » demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

“Là où se trouve l'offense que je mette le pardon ...car c'est en pardonnant que l'on obtient le pardon”-



Citation :
Pendant cette semaine, nous pouvons prier les uns pour les autres afin d'être capables d'accueillir et de donner les pardons qui libèrent…



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 4231
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   Hier à 18:44

Vers la paix avec la spiritualité franciscaine


LE RÉSUMÉ - Du 4 octobre au 14 novembre, un rendez-vous hebdomadaire de prière partagée pour découvrir la paix franciscaine en méditant sur quelques rencontres vécues par saint François d'Assise.


François, la maladie et la mort




Est-il possible de rester en paix dans les soucis, la maladie et même devant la mort ?

Il n'y a pas de recettes toutes faites ni de mots faciles devant les épreuves de l'existence… Constatons simplement qu'elles font partie intégrante de la vie et regardons quel chemin saint François a emprunté.



Une rencontre dans la vie de François :

C'est dans la maladie, dans de grandes souffrances physiques et morales, et après avoir perdu la vue, que saint François composa son célèbre Cantique des Créatures, cri d'émerveillement et de reconnaissance envers le Maître de la Création…


Citation :
« Très haut, tout puissant et bon Seigneur, à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ; à toi seul ils conviennent, O Très-Haut, et nul homme n’est digne de te nommer.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil,  par qui tu nous donnes le jour, la lumière ; il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles : dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent, et pour l’air et pour les nuages,pour l’azur calme et tous les temps : grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur Eau, qui est très utile et très humble, précieuse et chaste.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu, par qui tu éclaires la nuit : il est beau et joyeux, indomptable et fort.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre, qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ; qui supportent épreuves et maladies : heureux s’ils conservent la paix, car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.

Citation :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle, à qui nul homme vivant ne peut échapper. Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ; Heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté, car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Citation :
Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité ! »


L'action de grâce nous rappelle que tout est don, rien n'est dû. Saint François, le Poverello, le petit pauvre, ne gardait rien ; en rendant grâce, il faisait sans cesse remonter vers Dieu ce qui venait de Lui, se préparant à tout accueillir comme un cadeau ...


Des témoins franciscains :

Muambule Tchiapanga Astrid, jeune Congolaise, est entrée chez les Clarisses de Kabinda (Congo) en prenant le nom de soeur Claire de l'Eucharistie. C'est peu avant sa mort des suites d'un cancer de la mâchoire (à 24 ans, en avril 1984) qu'elle disait : “C'est dans les moments difficiles que nous devons louer le Seigneur et lui rendre grâce ! Nous devons profiter  du temps très court que nous avons pour aimer le Seigneur de toutes nos forces et faire sa volonté.”

Frère John Bradburne,, tertiaire franciscain Anglais, partit en Rhodésie (ex Zimbabwe) et là-bas, décida d'aller vivre avec les lépreux. Pendant la guerre civile, il fut enlevé puis assassiné. Il savait que cela risquait d'arriver, mais n'a pas voulu quitter ses amis lépreux. John écrivait des poèmes : “Pour mourir, n'attendez pas la mort, mourez aux sept mortels. Revêtez dans le temps l'éternité sublime, Pensez immortalité, branchez-vous sur le Ciel.”


Remercier pour tout, prendre conscience que tout est donné gratuitement, peut aider à lâcher ce que nous croyons être notre possession : Un jour, il faudra tout lâcher … pour tout recevoir dans la Vie en Dieu !


Et nous aujourd'hui ?

« Signore, che vuole che io faccio ? » demandait instamment saint François quand il découvrit le Christ : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

“que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler…..car c'est en mourant que l'on ressuscite à la Vie.”



Citation :
Nous n'avons peut-être pas l'habitude de regarder comme un frère ou une soeur, la maladie, le handicap, l'épreuve, la mort, ni même la Création... Et si cette semaine, nous composions notre propre cantique des créatures ? « loué sois-tu, mon Seigneur pour ... »


En terminant ces semaines de prière partagée, nous vous offrons la bénédiction de saint François :

Que le Seigneur te bénisse et te garde !

Que le Seigneur te découvre sa Face et te prenne en pitié !

Qu’il tourne vers toi son Visage et te donne la paix !

Que le Seigneur te bénisse !



++++++++++++++++++++++++++++++++


Prière de la communauté




Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (attribuée à François d'Assise)


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.


Pour vous inscrire sur Hozana un clic :

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers la paix avec la spiritualité franciscaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers la paix avec la spiritualité franciscaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: