À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Textes Liturgiques du 20 janvier 2018 : Samedi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Aujourd'hui à 11:57

» « Le chapelet est une lumière dans l’obscurité de la prison »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:53

» Le sens des autres
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:22

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Hier à 20:38

» Chapelet du vendredi 19 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:19

» Ordre des Mercédaires : le pape encourage à retrouver le « premier amour »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 17:01

» Chili : « Non à la violence qui détruit »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:52

» Chili: « Les laïcs ne sont pas nos employés », le pape François pourfend le cléricalisme
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:42

» Chili: l’apôtre Pierre abattu, « miséricordié » et transfiguré, rencontre avec les prêtres, les diacres, les consacrés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:34

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, Mon Amour est si grand pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:54

» Pensée du jour: Mon enfant, viens encore plus près de Moi; Je veux te combler de Mon Amour.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:47

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Hier à 13:19

» « Il appela ceux qu'Il voulait. »
par Lumen Hier à 12:43

» Paul et Barnabé face aux païens
par Lumen Hier à 12:31

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 12:05

» Textes Liturgiques du 19 janvier 2018 : Vendredi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Hier à 10:04

» Jésus et Marie pèlerins pour préparer les JMJ de Panama en 2019
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:52

» Le petit garçon qui aimait dessiner
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:20

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 21:07

» Chili : le pape encourage des femmes détenues à enfanter l’avenir
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 21:03

» « Veux-tu la paix ? Travaille pour la paix », lance le pape aux Chiliens
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 20:53

» Chili : l’avenir se joue dans la capacité à écouter, affirme le pape aux autorités
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 20:42

» Nous sommes allés voir pour vous – Dieu n’est pas mort.
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 20:35

» Chapelet du jeudi 18 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 20:16

» Tu vas laisser agir Dieu, tu vas laisser Dieu être Dieu, et toi...
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 20:12

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 19:38

» Jeudis théologie : Pardonne-nous comme nous pardonnons : est-ce une limite au pardon ?
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 12:53

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 12:43

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 12:32

» La prédication de Saul à Damas
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 12:22

» Textes Liturgiques du 18 janvier 2018 : Jeudi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Jeu 18 Jan 2018 - 10:51

» La Vierge vient nous demander d’aimer « son Cœur immaculé »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 10:10

» L'eau qui n'a pas de prix
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 18 Jan 2018 - 9:52

» Chapelet du mercredi 17 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 20:50

» Chili: à son arrivée à Santiago, le pape se recueille sur la tombe de « l’évêque des pauvres »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 11:26

» Dans l’avion vers le Chili, le pape met en garde contre une guerre nucléaire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 11:08

» Textes Liturgiques du 17 janvier 2018 : Mercredi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Mer 17 Jan 2018 - 11:02

» En route vers le Chili, le télégramme du pape à la France
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:57

» Le départ du pape François pour le Chili, et ses rendez-vous
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:50

» « Ainsi tu seras à côté de ma Mère »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:24

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 1062
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »   Dim 26 Nov 2017 - 17:26

Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »


Commentaire de l’Evangile du dimanche du Christ Roi de l’Univers (traduction complète)







« A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour »,« l’amour concret pour le prochain en difficulté », a déclaré le pape François qui a commenté l’Evangile de ce dimanche, 26 novembre 2017, solennité du Christ Roi de l’Univers, avant l’angélus de midi, place Saint-Pierre, en présence de quelque 30 000 personnes.

Le pape a déjà à plusieurs reprises cité implicitement cette fameuse phrase de Jean de la Croix: « Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour » (Dichos 64).

Et le pape a expliqué concrètement en quoi consiste cet amour:« C’est-à-dire sur notre engagement concret d’aimer et de servir Jésus dans nos frères les plus petits et le plus dans le besoin ». Il a ajouté à son texte, précisant, d’abondance du cœur : « Ce mendiant, ce nécessiteux qui tend la main est Jésus ; ce malade que je dois visiter c’est Jésus ; ce prisonnier est Jésus ; cet affamé est Jésus. Pensons à cela.»

Le pape François a ensuite fait poster ce tweet sur son compte @Pontifex_fr: « Aujourd’hui regardons Jésus et du fond du cœur répétons : « Souviens-toi de moi, Seigneur, maintenant que tu es dans ton Royaume ! » »

Voici notre traduction, rapide, de travail, de l’italien, des paroles prononcées par le pape.

AB

Commentaire de l’Evangile, solennité du Christ-Roi de l’univers


Chers frères et soeurs bonjour!

En ce dernier dimanche de l’année liturgique, nous célébrons la solennité du Christ Roi de l’univers. Sa royauté est une royauté de guide, de service, et aussi une royauté qui s’affirmera, à la fin des temps, comme jugement.

Nous avons devant nous aujourd’hui le Christ comme roi, pasteur et juge qui montre les critères d’appartenance au Royaume de Dieu. Voilà les critères.

La page évangélique s’ouvre sur une vision grandiose. Jésus s’adresse à ses disciples et dit: “Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et avec lui tous les anges, il siègera sur son trône de gloire” (Mt 25,31).

Il s’agit de l’introduction solennelle du récit du jugement universel. Après avoir vécu l’existence terrestre en humilité et pauvreté, Jésus se présente maintenant dans la gloire divine qui lui appartient, entouré par les foules angéliques. L’humanité tout entière est convoquée devant lui et il exerce son autorité en séparant les uns et les autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres.

A ceux qu’il a placés à sa droite, il dit:

“Venez, les bénis de mon Père,
recevez en héritage le Royaume
préparé pour vous depuis la fondation du monde.
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ;
j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ;
j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
j’étais nu, et vous m’avez habillé ;
j’étais malade, et vous m’avez visité ;
j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” (vv. 34-36).

Les justes sont surpris parce qu’ils ne se souviennent pas d’avoir jamais rencontré Jésus, et encore moins de l’avoir aidé en quoi que ce soit. Mais lui déclare:

“Chaque fois que vous l’avez fait
à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous l’avez fait.’” (v. 40).

Cette parole n’en finit jamais de nous frapper; parce qu’elle nous révèle jusqu’où va l’amour de Dieu: jusqu’à s’identifier avec nous, mais non pas quand nous allons bien, quand nous sommes en bonne santé et heureux, non, mais quand nous sommes dans le besoin.

Et, de cette façon cachée, il se laisse rencontrer, il nous tend la main en tant que mendiant. Jésus révèle ainsi le critère décisif de son jugement, c’est-à-dire l’amour concret pour le prochain en difficulté. Et c’est ainsi que se révèle le pouvoir de l’amour, de la Royauté de Dieu: solidaire avec qui souffre pour susciter partout des attitudes et des oeuvres de miséricorde.

La parabole du jugement continue en présentant le roi qui éloigne de lui ceux qui, durant leur vie, ne se sont pas préoccupés des besoins de leurs frères. Dans ce cas aussi ceux-là sont surpris et demandent:

“Seigneur, quand t’avons-nous vu
avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison,
sans nous mettre à ton service ?” (v. 44).

Sous-entendu: “Si nous t’avions vu, sûrement, nous t’aurions aidé!” Mais le roi répondra:

“Chaque fois que vous ne l’avez pas fait
à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait” (v. 45).

A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, c’est-à-dire sur notre engagement concret d’aimer et de servir Jésus dans nos frères les plus petits et le plus dans le besoin. Ce mendiant, ce nécessiteux qui tend la main est Jésus ; ce malade que je dois visiter c’est Jésus ; ce prisonnier est Jésus ; cet affamé est Jésus. Pensons à cela.

Jésus viendra à la fin des temps pour juger toutes les nations, mais il vient à nous tous les jours, de tant de façons, et il nous demande de l’accueillir.

Que la Vierge Marie nous aide à la rencontrer et à le recevoir dans sa Parole et dans l’Eucharistie, et en même temps dans nos frères et soeurs qui souffrent la faim, la maladie, l’oppression, l’injustice. Puissent nos coeurs l’accueillir dans l’aujourd’hui de notre vie, afin que nous soyons accueillis par lui dans l’éternité de son Royaume de lumière et de paix.



Source: https://fr.zenit.org/articles/angelus-a-la-fin-de-notre-vie-nous-serons-juges-sur-lamour-concret/

Revenir en haut Aller en bas
 
Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: VIE ET ACTUALITE DE LA SAINTE EGLISE :: Le Pape François-
Sauter vers: