À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 10:10

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 8:41

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:35

» Chapelet du lundi 22 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:14

» Jean-Paul II ou « le courage pour dire la vérité », selon Benoît XVI
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:14

» Angélus: « l’antidote », quand le « zèle » apostolique est « pollué par l’esprit du monde »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:52

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 42
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:39

» Pensée du jour: Mon enfant, ne te laisse pas arrêter ou ralentir par l'Adversaire qui vient toujours semer le doute...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:25

» En octobre, Moscou fête Notre Dame des Ibères…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:19

» L’amour explore les continents.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:07

» « Toute existence tire sa valeur de la qualité de l'amour : “Dis-moi quel est ton amour, et je te dirai qui tu es.” »
par Lumen Hier à 9:47

» • Avec Matthieu pas à pas • : La tempête apaisée
par Lumen Hier à 9:27

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Rappelez-vous que la Providence de Dieu nous conduit sans cesse”
par Lumen Hier à 9:17

» Jésus aujourd'hui : « Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » (Lc 12, 13-21)
par Lumen Hier à 9:10

» Chapelet du dimanche 21 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 20:32

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “En quoi devons-nous espérer ?"
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 16:59

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Il est urgent de christianiser la société”
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 16:51

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Dieu ne perd point de bataille”
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 16:42

» • ThéoDom sur le Mariage • : Pourquoi le mariage est-il un sacrement ?
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 16:33

» Un jésuite espagnol béatifié: le p. Tiburcio Arnáiz Muñoz (1865-1926)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 16:15

» • Avec Matthieu pas à pas • : A la suite de Jésus
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 16:06

» • Avec Matthieu pas à pas • : Guérisons à Capharnaüm
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 15:53

» Journée mondiale des missions: « Avec les jeunes, portons l’Evangile à tous »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 15:50

» • Avec Matthieu pas à pas • : Purification du lépreux
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 15:41

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 41
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 15:25

» Pensée du jour: Mon enfant, ton cœur est ouvert à M'accueillir, et Moi, Je suis penché vers toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 15:10

» « Faites tout ce qu’il vous dira »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 15:02

» « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018 - 14:53

» 1531 /Notre Dame de Guadalupe, Reine du Mexique
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 10:31

» la Miséricorde de Dieu, c'est comme une dialyse de son Cœur de Miséricorde à mon pauvre cœur pécheur.
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 9:28

» Jésus aujourd'hui : « Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45)
par Lumen Dim 21 Oct 2018 - 9:06

» Chapelet du samedi 20 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 20 Oct 2018 - 18:41

» 1357 /Le Linceul du Christ arraché aux Byzantins se retrouve finalement à Lirey, en Champagne
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 11:59

» 1931 /Elle est là ! Le Père Lamy : Marie en toute simplicité
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 11:33

» 1828 /Adèle de Batz de Trenquelléon, « la fondatrice »
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 11:19

» 1905 /Philibert Vrau : un modèle de dirigeant chrétien
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 11:06

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “L'assurance de me sentir fils de Dieu, me remplit d'espérance”
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 10:49

» Le Cœur ouvert de Jésus, c'est son Cœur de Miséricorde en qui j'ai une « infinie confiance »
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 10:39

» Jésus aujourd'hui : « L’Esprit Saint vous enseignera ce qu’il faudra dire » (Lc 12, 8-12)
par Lumen Sam 20 Oct 2018 - 10:29

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 40
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 20 Oct 2018 - 10:01

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 2838
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »   Dim 26 Nov 2017 - 17:26

Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »


Commentaire de l’Evangile du dimanche du Christ Roi de l’Univers (traduction complète)







« A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour »,« l’amour concret pour le prochain en difficulté », a déclaré le pape François qui a commenté l’Evangile de ce dimanche, 26 novembre 2017, solennité du Christ Roi de l’Univers, avant l’angélus de midi, place Saint-Pierre, en présence de quelque 30 000 personnes.

Le pape a déjà à plusieurs reprises cité implicitement cette fameuse phrase de Jean de la Croix: « Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour » (Dichos 64).

Et le pape a expliqué concrètement en quoi consiste cet amour:« C’est-à-dire sur notre engagement concret d’aimer et de servir Jésus dans nos frères les plus petits et le plus dans le besoin ». Il a ajouté à son texte, précisant, d’abondance du cœur : « Ce mendiant, ce nécessiteux qui tend la main est Jésus ; ce malade que je dois visiter c’est Jésus ; ce prisonnier est Jésus ; cet affamé est Jésus. Pensons à cela.»

Le pape François a ensuite fait poster ce tweet sur son compte @Pontifex_fr: « Aujourd’hui regardons Jésus et du fond du cœur répétons : « Souviens-toi de moi, Seigneur, maintenant que tu es dans ton Royaume ! » »

Voici notre traduction, rapide, de travail, de l’italien, des paroles prononcées par le pape.

AB

Commentaire de l’Evangile, solennité du Christ-Roi de l’univers


Chers frères et soeurs bonjour!

En ce dernier dimanche de l’année liturgique, nous célébrons la solennité du Christ Roi de l’univers. Sa royauté est une royauté de guide, de service, et aussi une royauté qui s’affirmera, à la fin des temps, comme jugement.

Nous avons devant nous aujourd’hui le Christ comme roi, pasteur et juge qui montre les critères d’appartenance au Royaume de Dieu. Voilà les critères.

La page évangélique s’ouvre sur une vision grandiose. Jésus s’adresse à ses disciples et dit: “Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et avec lui tous les anges, il siègera sur son trône de gloire” (Mt 25,31).

Il s’agit de l’introduction solennelle du récit du jugement universel. Après avoir vécu l’existence terrestre en humilité et pauvreté, Jésus se présente maintenant dans la gloire divine qui lui appartient, entouré par les foules angéliques. L’humanité tout entière est convoquée devant lui et il exerce son autorité en séparant les uns et les autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres.

A ceux qu’il a placés à sa droite, il dit:

“Venez, les bénis de mon Père,
recevez en héritage le Royaume
préparé pour vous depuis la fondation du monde.
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ;
j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ;
j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
j’étais nu, et vous m’avez habillé ;
j’étais malade, et vous m’avez visité ;
j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” (vv. 34-36).

Les justes sont surpris parce qu’ils ne se souviennent pas d’avoir jamais rencontré Jésus, et encore moins de l’avoir aidé en quoi que ce soit. Mais lui déclare:

“Chaque fois que vous l’avez fait
à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous l’avez fait.’” (v. 40).

Cette parole n’en finit jamais de nous frapper; parce qu’elle nous révèle jusqu’où va l’amour de Dieu: jusqu’à s’identifier avec nous, mais non pas quand nous allons bien, quand nous sommes en bonne santé et heureux, non, mais quand nous sommes dans le besoin.

Et, de cette façon cachée, il se laisse rencontrer, il nous tend la main en tant que mendiant. Jésus révèle ainsi le critère décisif de son jugement, c’est-à-dire l’amour concret pour le prochain en difficulté. Et c’est ainsi que se révèle le pouvoir de l’amour, de la Royauté de Dieu: solidaire avec qui souffre pour susciter partout des attitudes et des oeuvres de miséricorde.

La parabole du jugement continue en présentant le roi qui éloigne de lui ceux qui, durant leur vie, ne se sont pas préoccupés des besoins de leurs frères. Dans ce cas aussi ceux-là sont surpris et demandent:

“Seigneur, quand t’avons-nous vu
avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison,
sans nous mettre à ton service ?” (v. 44).

Sous-entendu: “Si nous t’avions vu, sûrement, nous t’aurions aidé!” Mais le roi répondra:

“Chaque fois que vous ne l’avez pas fait
à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait” (v. 45).

A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, c’est-à-dire sur notre engagement concret d’aimer et de servir Jésus dans nos frères les plus petits et le plus dans le besoin. Ce mendiant, ce nécessiteux qui tend la main est Jésus ; ce malade que je dois visiter c’est Jésus ; ce prisonnier est Jésus ; cet affamé est Jésus. Pensons à cela.

Jésus viendra à la fin des temps pour juger toutes les nations, mais il vient à nous tous les jours, de tant de façons, et il nous demande de l’accueillir.

Que la Vierge Marie nous aide à la rencontrer et à le recevoir dans sa Parole et dans l’Eucharistie, et en même temps dans nos frères et soeurs qui souffrent la faim, la maladie, l’oppression, l’injustice. Puissent nos coeurs l’accueillir dans l’aujourd’hui de notre vie, afin que nous soyons accueillis par lui dans l’éternité de son Royaume de lumière et de paix.



Source: https://fr.zenit.org/articles/angelus-a-la-fin-de-notre-vie-nous-serons-juges-sur-lamour-concret/

Revenir en haut Aller en bas
 
Angélus: « A la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour, concret »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: VIE ET ACTUALITE DE LA SAINTE EGLISE :: Le Pape François-
Sauter vers: