À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 16:52

» Ouverture d’un showroom clandestin de la procréation le 17 avril 2018
par Lumen Aujourd'hui à 16:47

» Le cardinal Vingt-Trois célèbrera la messe pour la France
par Lumen Aujourd'hui à 16:10

» Prier pour l’âme de la France
par Lumen Aujourd'hui à 15:51

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Aujourd'hui à 15:05

» Que je vive sur la terre avec l'âme, le cœur, en Celui qui est mon Ciel
par Lumen Aujourd'hui à 14:54

» CIVITAS soutient le Rosaire aux Frontières et appelle à y participer
par Lumen Aujourd'hui à 14:38

» Prêtre sataniste, il est sauvé par le Rosaire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 14:34

» La richesse du temps
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 14:21

» L'appel de 70 médecins : « Il est manifeste que Vincent Lambert n'est pas en fin de vie »
par Lumen Aujourd'hui à 12:27

» Un mot spirituel quotidien
par Lumen Aujourd'hui à 11:56

» Texte de Saint Josémaria : “L’union au Pape est union à Pierre”
par Lumen Aujourd'hui à 11:52

» Semaine de prière pour les vocations missionnaires
par Lumen Aujourd'hui à 11:43

» Jésus aujourd'hui : Mieux connaître Notre Seigneur.
par Lumen Aujourd'hui à 11:27

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:04

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Hier à 22:23

» Mois de la Passion ou la Science du Crucifix
par Lumen Hier à 22:15

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 21:36

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans la très grande humilité.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:34

» « N'aie peur de rien, sois fidèle jusqu'à la fin... »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:25

» Humanisation
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:16

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Hier à 18:47

» La conversion fulgurante d’Alphonse Ratisbonne
par Lumen Hier à 18:15

» La Question du Mardi : Qu'a-t-on réellement découvert à Qumrân ?
par Lumen Hier à 17:09

» Un chemin sûr, c'est de vivre les paroles mêmes de Jésus.
par Lumen Hier à 10:21

» Texte de Saint Josémaria : “Que vous vous aimiez, que vous vous aidiez !”
par Lumen Hier à 10:04

» Chapelet du mardi 17 avril 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 20:08

» Prier Notre Dame de l'Afrique aux intentions du continent
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 19:41

» La Question du Mardi : Que penser de l'Islam ?
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 18:28

» Saint Antoine de Padoue, le Saint que tout le monde aime.
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 16:57

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 14:56

» Pensée du jour: Mon enfant, continue à avancer sans savoir où Je te conduis.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 11:12

» L’enfant fut miraculeusement retrouvé sain et sauf
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 10:53

» Être don
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 10:24

» Le chemin de la communion, de l'unité des familles, est souvent un chemin de croix...
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 10:04

» Texte de Saint Josémaria : Surmonter les difficultés
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 9:48

» Universités : combattre les graves inégalités et injustices actuelles
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 16 Avr 2018 - 20:23

» Chapelet du lundi 16 avril 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 16 Avr 2018 - 19:51

» La Question du Mardi : L’Eglise a-t-Elle méprisé les femmes ?
par Lumen Lun 16 Avr 2018 - 19:06

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Lun 16 Avr 2018 - 12:49

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Église assyrienne d’Orient : regarder l’avenir avec confiance

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Église assyrienne d’Orient : regarder l’avenir avec confiance   Mar 28 Nov 2017 - 14:21

Église assyrienne d’Orient : regarder l’avenir avec confiance


Le pape reçoit les membres de la Commission mixte (Traduction intégrale)





« Aujourd’hui, nous pouvons regarder demain avec davantage encore de confiance », a déclaré le pape, « et demander au Seigneur que la poursuite de vos travaux contribue à rapprocher ce jour béni et si attendu, où nous aurons la joie de célébrer au même autel la pleine communion dans l’Église du Christ ».

Le pape François a reçu en audience les membres de la Commission mixte pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église assyrienne d’Orient ce vendredi matin 24 novembre 2017.

Évoquant les martyrs actuels des Églises d’Orient, le pape a conclu par ces mots : « Avec ces sentiments, à la fois vibrants et pleins d’espérance, je voudrais vous inviter à continuer à cheminer, confiants dans l’aide de tous nos frères et sœurs qui ont donné leur vie en suivant le Crucifié. Déjà pleinement unis dans le ciel, ils sont les précurseurs et les patrons de notre communion visible sur terre. »

Voici notre traduction du discours en italien que le pape a prononcé.

Chers frères,

Je vous adresse chaleureusement la bienvenue, vous remerciant pour la visite et pour les aimables paroles que le métropolite Meelis Zaia m’a adressées en votre nom. À travers vous, je désire faire parvenir mes salutations fraternelles dans le Seigneur à Sa Sainteté Mar Gewargis III. Je me souviens avec joie de la rencontre si cordiale et agréable que j’ai eue avec lui il y a un an, et qui constitue un pas supplémentaire dans le parcours pour faire grandir la proximité et la communion entre nous.

Notre rencontre aujourd’hui nous offre l’occasion de regarder avec gratitude le chemin parcouru par la Commission mixte, établie à la suite de la signature historique, ici à Rome en 1994, de la Déclaration christologique commune. Ayant confessé la même foi dans le mystère de l’Incarnation, la Commission a prévu deux phases : une sur la théologie sacramentelle et une sur la constitution de l’Église. Avec vous, je rends grâce au Seigneur pour la signature de ce jour de la Déclaration commune qui consacre la joyeuse conclusion de la phase concernant la vie sacramentelle. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous pouvons regarder demain avec davantage encore de confiance et demander au Seigneur que la poursuite de vos travaux contribue à rapprocher ce jour béni et si attendu, où nous aurons la joie de célébrer au même autel la pleine communion dans l’Église du Christ.

Je voudrais souligner un aspect de cette nouvelle Déclaration commue. Elle se réfère au signe de croix comme à « un symbole explicite d’unité entre toutes les célébrations sacramentelles ». Certains auteurs de l’Église assyrienne de l’Orient ont inséré le signe de croix parmi les mystères sacrés, dans la conviction que chaque célébration sacramentelle dépend précisément de la Pâque de la mort et résurrection du Seigneur. C’est une belle intuition, parce que le Crucifié ressuscité est notre salut et notre vie même : de sa croix glorieuse nous viennent l’espérance et la paix, de là jaillit l’unité entre les mystères sacrés que nous célébrons, mais aussi entre nous, qui sommes baptisés dans la même mort et résurrection du Seigneur (cf. Rm 6,4).

Quand nous regardons la croix ou que nous faisons le signe de la croix, nous sommes aussi invités à nous rappeler les sacrifices offerts en union à celui de Jésus et à rester proches de ceux qui portent, aujourd’hui, une lourde croix sur leurs épaules. L’Église assyrienne d’Orient aussi, avec d’autres Églises et un grand nombre de frères et sœurs de la région, souffre des persécutions et elle est le témoin de violences brutales, perpétrées au nom d’extrémistes fondamentalistes. Les situations de souffrance aussi tragiques s’enracinent plus facilement dans des contextes de grande pauvreté, d’injustice et d’exclusion sociale, en grande partie dues à l’instabilité, fomentée par les intérêts externes et par les conflits, qui ont provoqué récemment des situations de grandes nécessités, provoquant de véritables déserts culturels et spirituels, où il devient facile de manipuler et d’inciter à la haine. À cela, s’est récemment ajouté le drame du violent tremblement de terre à la frontière entre l’Irak, terre natale de votre église, et l’Iran, où se trouvent aussi de longue date certaines de vos communautés, tout comme en Syrie, au Liban et en Inde.

Ainsi, en particulier dans les périodes de plus grandes souffrances et privations, un grand nombre de fidèles ont dû quitter leurs terres, émigrant dans d’autres pays et renforçant la communauté de la diaspora qui a de nombreux défis à affronter. En entrant dans certaines sociétés, par exemple, on rencontre les difficultés causées par une intégration pas toujours facile et par une sécularisation prononcée, qui peuvent être un obstacle au maintien des richesses spirituelles des traditions et au témoignage de foi.

En tout cela, le signe de croix, scandé régulièrement, pourra rappeler que le Seigneur de la miséricorde n’abandonne jamais ses enfants, mais au contraire il accueille leurs blessures dans les siennes. En faisant le signe de croix, nous rappelons les plaies du Christ, ces plaies que la résurrection n’a pas effacées mais qu’elle a remplies de lumière. Ainsi aussi les blessures des chrétiens, ouvertes elles aussi, quand elles sont traversées par la présence vivante de Jésus et de son amour, deviennent lumineuses, deviennent des signes de la lumière pascale dans un monde environné de tant de ténèbres.

Avec ces sentiments, à la fois vibrants et pleins d’espérance, je voudrais vous inviter à continuer à cheminer, confiants dans l’aide de tous nos frères et sœurs qui ont donné leur vie en suivant le Crucifié. Déjà pleinement unis dans le ciel, ils sont les précurseurs et les patrons de notre communion visible sur terre. Par leur intercession, je demande aussi au Seigneur que les chrétiens de vos terres puissent oeuvrer dans le patient travail de reconstruction après tant de dévastations, dans la paix et le plein respect avec tous.

Dans la tradition syriaque, le Christ sur la croix est représenté comme le bon Médecin et la Médecine de vie. Je lui demande de panser complètement nos blessures du passé et de guérir toutes les blessures qui s’ouvrent dans le monde d’aujourd’hui, en raison des désastres des violences et des guerres. Chers frères, poursuivons ensemble le pèlerinage de réconciliation et de paix dans lequel le Seigneur nous a introduits ! En vous disant ma gratitude pour votre engagement, j’invoque sur vous la bénédiction du Seigneur et la protection pleine d’amour de sa Mère et notre Mère, vous demandant de vous souvenir de moi dans la prière.


© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat


Source: https://fr.zenit.org/articles/eglise-assyrienne-de-lorient-regarder-lavenir-avec-confiance/

Revenir en haut Aller en bas
 
Église assyrienne d’Orient : regarder l’avenir avec confiance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: VIE ET ACTUALITE DE LA SAINTE EGLISE :: Le Pape François-
Sauter vers: