À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Catéchèse : là où il y a le mensonge, il n’y a pas d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:23

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Aujourd'hui à 20:16

» Chapelet du mercredi 14 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:07

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Aujourd'hui à 19:21

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Aujourd'hui à 19:08

» Pour rayonner scoutement : 1908-2018... fidèles à la Patrie
par Lumen Aujourd'hui à 18:43

» Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
par Lumen Aujourd'hui à 18:30

» Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes
par Lumen Aujourd'hui à 18:18

» Entrez dans le mystère de l'éternité : Qu'est-ce qui nous attend au Ciel ?
par Lumen Aujourd'hui à 18:00

» • Avec Matthieu pas à pas • : Douze pour une mission
par Lumen Aujourd'hui à 17:47

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 57
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:27

» Pensée du jour: Mon cher petit, Ma chère petite, c'est toi qui décides de l'heure et du moment de notre rencontre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:01

» L'image de Notre Dame de Guadalupe ressortit totalement indemne
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:52

» Quand nous jugeons
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:36

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 11:20

» Jésus se laisse toucher et guérit les dix lépreux
par Lumen Aujourd'hui à 11:15

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Nous voulons voir d'un œil limpide”
par Lumen Aujourd'hui à 11:09

» Jésus Aujourd'hui : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Lc 17, 11-19)
par Lumen Aujourd'hui à 11:02

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 10:28

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 4:38

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Hier à 21:04

» Chapelet du mardi 13 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:54

» Admirable SACREMENT
par Lumen Hier à 20:16

» Une seule chose à faire !
par Lumen Hier à 20:00

» Entrez dans le mystère de l'éternité : L'enfer existe-t-il ?
par Lumen Hier à 19:51

» Demeurons libres, c'est-à-dire attachés à Dieu seul, de qui vient toute gratitude et toute reconnaissance.
par Lumen Hier à 19:20

» Textes de Saint Josemaria Escriva : "Un seul cœur et une seule âme"
par Lumen Hier à 19:09

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Devons-nous avoir faim et soif de Lui et de sa doctrine”
par Lumen Hier à 18:58

» Jésus Aujourd'hui : « Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir » (Lc 17, 7-10)
par Lumen Hier à 18:46

» Pensée du jour: Mon enfant, lorsque tu te fais petit, Je prends tes préoccupations...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:59

» « Enlève ton appareillage » lui dit une voix !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:52

» L'Humanité blessée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:41

» 1253 /Claire d’Assise, l’audace d’une femme libre
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 19:44

» 1214 /Notre-Dame de la Garde veille toujours sur Marseille
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 18:30

» Chapelet du lundi 12 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov 2018 - 18:02

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 56
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov 2018 - 17:44

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 16:33

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 16:18

» Pour rayonner scoutement : Bienheureux les scouts...
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 15:53

» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
par Lumen Lun 12 Nov 2018 - 15:42

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 2 Jan 2018 - 13:22

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.



« Apôtre éminent de l'Eucharistie » (saint Jean-Paul II), saint Pierre-Julien Eymard a été canonisé en 1962 en plein Concile Vatican II, près d'un siècle après sa mort (1er août 1868).

150 ans après son enciellement, les méditations proposées ici seront tirées des
 Œuvres complètes de saint Pierre-Julien EYMARD, ou des ouvrages publiés à son sujet par des Religieux et Servante du Saint-Sacrement, dont il a été le fondateur en 1856 & 1858. Le Père EYMARD s'est aussi toujours préoccupé de l'accompagnement spirituel des laïcs, comme le montre sa foisonnante correspondance et ses écrits pour l'Agrégation du Saint-Sacrement. Aujourd'hui, les laïcs sont encore appelés à s'associer aux Religieux du Saint-Sacrement à travers des Fraternités Eucharistiques, répandues dans le monde. À Paris, Chapelle Corpus Christi, 23 avenue de Friedland dans le 8ème, la Fraternité Eucharistique propose de se former à la spiritualité du saint fondateur par une rencontre mensuelle.

Cette communauté de prière St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi, avec Hozana, souhaite permettre un ”premier pas numérique” dans ce chemin tout intérieur dans la connaissance de l'Eucharistie.

Découvrons ensemble ce qu'est la vocation eucharistique proposée à tout chrétien, dans ces pas de saint Pierre-Julien.
« Cette vie que donne l'Eucharistie n'est autre que la vie même de Jésus-Christ, qu'elle forme et perfectionne en nous. » St P.-J. Eymard (PG 319,1)

« La communion est la vie de Jésus-Christ en nous, Jésus-Christ par la communion naît, grandit, agit en nous. » St P.-J. Eymard (PO 12,3) 

Jehanne Sandrine
Responsable de la
 Fraternité Eucharistique rattachée à la Chapelle Corpus Christi Paris 8








Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 4 Jan 2018 - 18:53

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


De la vie intérieure - 1




« La vie intérieure est le sanctuaire du Saint-Esprit dans lequel il forme l'âme fidèle à l'esprit et à la vie de Jésus. Elle est le tabernacle où Dieu rend ses oracles, fait entendre à l'âme sa douce et aimable voix, lui révèle sa vérité, l'attire à sa charité, la remplit des dons de sa bonté. Elle est le règne de Dieu dans une âme. »


St Pierre-Julien Eymard (PA 92,1)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Ven 5 Jan 2018 - 18:20

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


De la vie intérieure 2




« La vie intérieure est à la sainteté ce qu'est à l'arbre la sève, et à la sève la racine.

Ce qu'il y a de certain c'est que le degré de la vie intérieure fait le degré de la vertu et de la perfection, que plus une âme est intérieure, plus elle est éclairée des lumières divines ; forte dans le devoir, heureuse dans le service de Dieu, tout la recueille, tout lui profite, tout l'unit intimement à Dieu. On peut définir la vie intérieure : la vie de famille avec Dieu et ses saints.

Ô adorateurs, vous devez vivre plus que tout autre de la vie intérieure de Jésus. C'est votre grâce, c'est votre fin. Vous devez être des adorateurs en esprit et en vérité, vous êtes la garde d'honneur du Dieu caché. En l'Eucharistie, sa vie est tout intérieure. Il y voile son corps pour que vous ne vous mettiez en rapport qu'avec son esprit et son cœur ; sa parole est tout intérieure, ses vertus même sont voilées, afin que vous alliez jusqu'à leur principe, son amour divin et infini.

Mais comment arriver à cet état de vie intérieure, principe et perfection de la vie extérieure ? Il n'y a qu'un seul moyen, qu'une seule voie pour arriver à ce règne intérieur de Dieu : c'est le recueillement. »



St Pierre-Julien Eymard (PA 93,1)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 11 Jan 2018 - 10:44

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Silence amoureux




« Que faut-il, pour qu'on soit dans le contentement, pour qu'on puisse vivre en la présence de Dieu ? Il faut le silence amoureux, l'amour est une nourriture, autrement on ne peut pas y rester longtemps. (…)

Il faut bien écouter, se ramasser du dehors au dedans, ne pas perdre une seule parole, la meilleure méditation est celle qui se fait par le silence intérieur. Se tenir dans ce silence, ce n'est pas autre chose que de faire un acte de recueillement, c'est dire comme Samuel : Parlez, Seigneur, votre serviteur écoute [1S 3,9]. Mais Dieu ne parle pas si l'âme est trop dissipée, puis il ne parle pas toujours en paroles, mais en pensées, en affections. »



St Pierre-Julien Eymard (PS 227,2)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Ven 12 Jan 2018 - 11:33

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Grâce de recueillement




« Une grâce de recueillement nous rapproche plus de Dieu, alors nous avons plus de lumières, plus de chaleur, nous sommes plus près du foyer divin. Voilà pourquoi dans un état plus recueilli, on comprend si bien certaines vérités ; c'est qu'on les pénètre dans la lumière de Dieu. Alors on sent une paix que l'on ne connaissait pas, une force qui nous surprend, on se sent avec Dieu.

Ce qu'il y a encore de plus consolant, c'est qu'étant plus présent à Dieu, plus près de lui, on entend la douce parole qu'il ne dit qu'à ceux qui, comme saint Jean, reposent sur son cœur [cf.Jn 13,25]. C'est la voix basse et mystérieuse de l'amour.

“Écoute, ma fille, dit Dieu dans le prophète, et vois, incline l'oreille à ma voix ; oublie ton peuple et la maison de ton père, et tu seras l'objet de l'amour du roi !” Ps 44,11-12]

De ce principe, il suit que ce qui fait la valeur, le prix d'une grâce, c'est son onction intérieure, qui nous recueille en Dieu ; [il suit encore] qu'une grâce intérieure vaut plus que mille grâces extérieures ; que nos pratiques de piété et de vertu n'ont de vie que dans le recueillement qui les anime. »

St Pierre-Julien Eymard (PA 94,3)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Sam 13 Jan 2018 - 10:12

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Union intime avec Dieu




« L'état le plus parfait en ce monde est dans l'union la plus intime de l'âme avec Dieu. C'est étonnant comme Dieu perfectionne une âme qui se donne entièrement à lui. Il commence par l'isoler du monde afin de l'avoir plus à lui – c'est l'époux qui veut avoir à lui seul son épouse. Il la rend même inhabile, incapable et presque stupide pour les choses de ce monde, elle n'y entend plus rien ; c'est que Dieu veut l'affranchir de la servitude du succès. Puis il change sa prière. La prière vocale la fatigue ; elle n'y trouve plus cette onction, ce goût d'autrefois ; elle prie vocalement par devoir, et non plus par attrait. Les livres l'ennuient, elle n'y trouve pas un aliment à son cœur, ou elle ne les comprend plus parce qu'ils ne disent pas sa pensée. Mais elle se sent suavement et fortement attirée à une prière intérieure, à une oraison de silence, de calme, de paix aux pieds de Dieu. Son âme s'y nourrit divinement. En cet état, elle ne s'aperçoit plus de son opération propre, mais seulement [de] celle de Dieu. Elle ne cherche plus les moyens, elle est dans sa fin en Dieu. Elle se perd même de vue, elle est plus en Dieu qu'en elle-même ; elle est sous le charme de la beauté de sa vérité, de la bonté de son cœur, de la tendresse de son amour.

Oh ! heureux moment quand Dieu nous attire ainsi à lui ! Et il le ferait plus souvent si nous étions plus dégagés des affections terrestres, plus purs en nos actions, plus simples en son amour ! Dieu ne désire que de se communiquer à nous, mais il faut le faire roi de son cœur et de sa vie. »

St Pierre-Julien Eymard (PA 94,4)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 16 Jan 2018 - 20:09



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Recueillement par la grâce de Dieu




3e Instruction : deux moyens

Exorde : Ep 3,14[-16] : C'est pourquoi je fléchis les genoux devant le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, de qui toute paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom. Qu'il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l'homme intérieur.

La fin de ce respect, de cette prière, de la richesse de la grâce, de la vertu du Saint-Esprit : l'homme intérieur. Mais comment arriver à cette vie intérieure, à ce recueillement si précieux et si important ?

Il y a le recueillement par la grâce de Dieu et le recueillement par la vertu. (PA 95,1)



1. Recueillement par la grâce de Dieu

Ce recueillement est bien doux, c'est celui de Madeleine aux pieds de la bonté de Jésus, des apôtres sur le Thabor, du disciple bien-aimé sur la poitrine du Sauveur. C'est celui de tant de saints qui ont goûté Dieu. C'est le vôtre, mes frères, car il est impossible que durant votre vie vous n'ayez pas reçu quelques grâces de ce recueillement divin, de cette paix suave, de cette joie céleste de l'âme, de ce divin repos aux pieds de Dieu – on n'oublie pas ce moment si doux. Oh ! qu'il fait bon sous l'action de ce soleil de bonté.

Imit., lib. 2, c. 10 : Car les consolations spirituelles surpassent toutes les délices du monde et toutes les voluptés de la chair. [ Im 2, 10: 4]*.

Ce recueillement est bien facile, c'est Dieu qui le fait, et le fait suavement et fortement ; c'est Jésus calmant en un instant la fureur des flots et des tempêtes, et il se fit un grand calme. [Mt 8,26]. C'est le maître qui arrive et tous les ennemis s'enfuient. – L'âme sent que c'est Dieu qui la recueille ; image : poussins sous les ailes de la poule, Jésus. C'est le recueillement d'impression de la présence sensible de Dieu.

Ce recueillement est court, rare. – Court, parce qu'il n'est pas la fin : (Imit., lib. 2, c. 9) La consolation divine est donnée, afin que l'homme ait plus de force pour soutenir l'adversité. La tentation vient après, afin qu'il ne s'enorgueillisse pas du bien. – La tentation annonce d'ordinaire la consolation qui doit suivre. [ Im 2, 9 : 31 ]. – Amour souffrant, pur, patient, confiant.

– Rare, Imit. lib. 2, c. 10 : Une fausse liberté d'esprit et une grande confiance en soi-même forment un grand obstacle aux visites d'en haut. Si les dons de la grâce ne coulent point abondamment sur nous, c'est que nous sommes ingrats envers leur Auteur, et que nous ne remontons point à leur source première. [ Im 2, 10: 8 .10]. Puis le sensualisme spirituel, la paresse sont causes que Dieu nous refuse ces grâces de consolation.

4° Ce recueillement de la grâce : confiance, et preuve que Dieu nous aime, que l'état de notre âme est bon, lui plaît ; autrement il ne nous donnerait pas ce témoignage sensible de son contentement ; c'est l'embrassement d'un Père, c'est un mot du cœur : “Je suis content de vous.” L'Apôtre ne l'a pas oublié : Le disciple qui s'était penché sur la poitrine du Seigneur [Jn 21,20]… je surabonde de joie, dit l'Apôtre [2Co 7,4].

5° Mais comment conserver ce recueillement de grâce ? Écouter le maître, Écoute [Ps 44,11] ; jouir de sa présence ; éviter toute pensée, tout sentiment contraires ; éviter de se regarder, de faire trop attention à soi, à son travail intérieur, mais être plutôt fixé en Dieu, sur sa bonté. Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur [Ps 33,9].



St Pierre-Julien Eymard (PA 95,2)


* L’Imitation de Jésus-Christ de Thomas a Kempis a été un livre de chevet du Père Eymard toute sa vie.


Pour découvrir et approfondir les Conseils spirituels du Père Eymard, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à la Fraternité Eucharistique le second samedi du mois à l'occasion du Jubilé 2018 de l'enciellement du fondateur de la Congrégation du Saint-Sacrement. Avec le P. André Guitton, biographe du saint. Première rencontre le 13 janvier. Programme du cycle complet :




_____________________________________________________




Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 18 Jan 2018 - 19:59



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Recueillement par la vertu




3e Instruction (suite ) : deux moyens

Exorde : Ep 3,14[-16] : C'est pourquoi je fléchis les genoux devant le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, de qui toute paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom. Qu'il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l'homme intérieur.

La fin de ce respect, de cette prière, de la richesse de la grâce, de la vertu du Saint-Esprit : l'homme intérieur. Mais comment arriver à cette vie intérieure, à ce recueillement si précieux et si important ?

Il y a le recueillement par la grâce de Dieu et le recueillement par la vertu. (PA 95,1)



2e Partie. De la vertu de la vie intérieure nous viennent tous les biens

1° C'est la condition première aux grâces de Dieu :

1. pour entendre la voix intérieure : Écoute, ma fille, regarde et tends l'oreille[Ps 44,11].
2. Pour faire fructifier cette vérité, cette grâce. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces paroles, les méditant en son cœur[Lc 2,19]. Parabole des quatre semences : semence qui tombe le long du chemin, sur des endroits pierreux, [parmi les] épineux, et [dans] la bonne terre [cf. Mt 13,3-8].
3. Pour conserver sa grâce et la préserver de la dissipation, son ennemi mortel.

C'est la perfection de l'homme – perfection naturelle : il se possède, il est maître de ses facultés, il les applique à ce qu'il veut, c'est le pilote maître du vaisseau par le gouvernail, de la voile enflée par les vents.

C'était la perfection naturelle et surnaturelle d'Adam en l'état de justice, Pour qu'il domine [Gn 1,26] : il dirigeait tous les êtres de la création vers leur fin naturelle ; il devait en user pour une fin surnaturelle, Dieu. Tant qu'il fut recueilli, il fut fidèle à Dieu, et [fut] un roi. Mais la tentation le tire de son recueillement en Dieu. Satan par Ève lui parle un langage séducteur, éveille en lui l'amour-propre, l'ambition, le plaisir, l'orgueil. Voilà Adam et Ève tout au-dehors, tout à l'extérieur, les yeux deviennent les portes ouvertes de l'âme. Oh ! malheur ! Adam oublie Dieu, perd Dieu, se perd lui-même et nous avec lui.

Comment Dieu va-t-il nous réhabiliter dans notre justice première ? En nous faisant rentrer en nous-mêmes pour nous voir, nous repentir, revenir à Dieu : Rendez [les prisonniers] [2Ch 28,11], [Is 44,22; Jr 3,1 etc.] Reviens [vers moi], qui est l'appel à la conversion chez les prophètes, Aie pitié de moi, car mon péché, moi, je le connais etc. [Ps 50,5].

1. Dieu à Abraham : Marche en ma présence [Gn 17,1]. Énoch marcha avec Dieu [Gn 5,22]. David : J'ai mis le Seigneur devant moi sans relâche [Ps 15,8]. Vive le Seigneur, devant lequel je me tiens ! (Elii, 3 Reg. 17) [1R 17,1]. » .



St Pierre-Julien Eymard (PA 95,3)


_____________________________________________________




Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Ven 19 Jan 2018 - 13:19



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'Eucharistie, sacrement d'amour (1° Préparation) 1/3




Bonjour,

Après avoir approfondi le recueillement dans la vie intérieure,
nous allons explorer avec Pierre-Julien le sacrement de l'Eucharistie.

Nous vous souhaitons une belle année 2018.
"Oui, que cette année soit une année eucharistique !" (CO 477,1)

Jehanne Sandrine



1e Instruction : L'Eucharistie, sacrement d'amour

Is 66,12 : C'est l'amour qui l'a préparé, qui l'a institué, qui le perpétue.
L'amour naturel nourrissant de sa substance son enfant, [Vous serez portés] à la mamelle


Préparation

Annonces plus claires :

L'homme a mangé le pain des anges (Ps. 77) [Ps 77,25].
Le pain d'Aser : Délices des rois [cf. Gn 49,20].
Le vin qui fait germer les vierges [Za 9,17].
Il a fait mémoire de ses merveilles [Ps 110,4].
Il a donné la nourriture nécessaire à ceux qui le craignent [Ps 110,5].
La Sagesse s'est bâti une maison, elle a taillé sept colonnes. Elle a immolé ses victimes, préparé le vin, et disposé la table. Elle a envoyé ses servantes pour appeler à la forteresse et aux murailles de la ville : Quiconque est simple, qu'il vienne à moi ; et elle a dit aux insensés : Venez, mangez le pain que je vous donne, et buvez le vin que je vous ai préparé. (Pr 9,1[-5]).

Promesse

Saint Jean : Moi, je suis le pain de vie [Jn 6,35].

Miracles : Bethléem – maison de pain. Cana [cf. Jn 2,1-11]. Multiplication des pains [cf. Mt 14,13-21].

Préparation immédiate :

1. Choix des deux disciples – Pierre et Jean – Le premier, disciple de l'amour ; le second, disciple bien-aimé.
2. Choix du lieu – C'est Jésus qui l'a fait, préparé – [un] miracle l'indique – Il vous montrera une chambre haute – grande – meublée [Lc 22,12] – royal.
3. Lavement des pieds [cf. Jn 13,5] – pureté – idem pour manger les pains de proposition – David [cf. 1S 21,2] ; voilà la préparation.

Concile royal.

4. Heure – Après le repas [Jn 13,2], la dernière libre de Jésus.
5. La matière – non [un] agneau. »



St Pierre-Julien Eymard (PA 95,2)


_____________________________________________________




Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 24 Jan 2018 - 12:48



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'Eucharistie, sacrement d'amour (2° L'amour instituant l'Eucharistie) 2/3




L'amour instituant l'Eucharistie.

1. Qu'est-ce que l'Eucharistie ? C'est le don suprême de l'amour, c'est Jésus-Christ qui va se mettre jusqu'à la fin du monde à la disposition de l'homme. Et cela sans condition, sans défense autre que son amour. – On pourra l'insulter, le vendre, le profaner, à sa volonté. – Il sera à la disposition libre des bons et des mauvais.

Mais pourquoi s'exposer ainsi ? L'amour ne sait que se donner, et se donner sans retour. Il laisse à la personne aimée le soin de son honneur et de sa reconnaissance.

2. L'Eucharistie c'est le testament de Jésus-Christ, testament d'amour, qui partage de son vivant ses biens à ses enfants – qui se lègue lui-même par le plus grand miracle de sa puissance, dit saint Thomas. Ah ! si un père mourant, si une mère mourante pouvaient se léguer vivants à leurs enfants bien-aimés, ils le feraient. Mais ils ne peuvent se multiplier, ils ne se peuvent léguer qu'après leur mort, et ils ne lèguent que la partie infime de leur être, le corps – un cœur mort. Jésus seul se lègue et se donne vivant. Les paroles que je vous dis sont esprit et elles sont vie [Jn 6,63].

3. Quelle est la teneur et la forme de ce testament divin ? – Histoire de la Cène – Attitude recueillie du Sauveur – Cérémonies préparatoires – Consécration – descente du Père [?] et du Saint-Esprit. – Communion de lui et de ses apôtres.

4. Circonstances d'amour – Cène :
– La dernière heure de sa liberté.
– Sa dernière action avec les apôtres.
– La veille de sa mort, la veille de sa passion [ordinaire de la messe].
– Au moment où les hommes tramaient sa mort, c'est ce moment-là qu'il choisit pour laisser aux hommes le plus grand témoignage, le plus précieux don de son amour.

Jésus devient fécond par l'Eucharistie – il s'incarne en chaque communiant, pour inoculer en eux par l'Eucharistie, sa grâce, son esprit, sa vie, comme Adam le péché originel, la vie des sens, de l'orgueil et de l'avarice. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PE 3,16)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 1 Fév 2018 - 15:34



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'Eucharistie, sacrement d'amour (3° L'amour se perpétuant) 3/3




L'amour se perpétuant.

L'amour, de sa nature, tend à se perpétuer, à s'immortaliser – Jésus nous aime tous – il veut donner également à tous, les dons de son amour. – Il ne faut pas que l'on puisse jalouser son frère, l'amour veut l'égalité.

Jésus se survit par l'Eucharistie, se perpétue dans tous les temps, dans tous les lieux, et accomplit sa promesse : Voici que je suis avec vous [Mt 28,20]. Malachie : Mon nom est grand parmi les nations [Ml 1,11].

Dieu a fait un soleil toujours renaissant, la nature toujours féconde – voilà pour le corps. Et l'âme doit aussi avoir toujours son soleil, son pain de chaque jour – c'est l'Eucharistie. Mais comment se fera ce prodige ? Jésus-Christ établit un sacerdoce, dont il sera toujours le souverain prêtre : Tu es prêtre pour l'éternité selon l'ordre de Melchisédech [He 7,17]. Si un [seul] prêtre […] (Imitation) [Im 4, 1: 44].


1. Il donne à chaque prêtre, le pouvoir et l'ordre de renouveler la première Cène : Faites cela en [mémoire de moi] [Lc 22,19].

2. Il donne ce pouvoir sans condition de sainteté, mais seulement d'ordre de caractère [?], sans condition de temps ni de lieu, mais seulement de volonté. – Le prêtre est donc l'incarnation permanente, l'émission perpétuelle de Jésus-Christ ressuscité : Les pères du Christ – La Loi porte le Christ en son sein.

Si l'Église a réglé le temps, le lieu, le mode, c'est par respect et convenance. Mais le prêtre a toujours comme le Père éternel le principe fécond de Jésus-Christ. Ainsi, Jésus-Christ se survivra, se perpétuera, se multipliera partout : En tout lieu [Ml 1,11]. Il aura un temple, un autel, un tabernacle. Chaque fidèle aura autant que les premiers apôtres, et l'amour de Jésus-Christ sera satisfait.



Saint Pierre-Julien Eymard (PE 3,17)


Note PE 3,17 Les pères du Christ. – La Loi porte le Christ en son sein : La première citation revient une vingtaine de fois dans les écrits du P. Eymard : le prêtre, par son ordination, “devient le père sacramentel de Jésus-Christ” (PG 293,8.). Il attribue généralement l'expression à saint Bernard, à partir de saint Alphonse de Liguori (PG 347). En PG 340,3, elle porte la référence : Sermo ad pastores in synodo congregatos (PL 184, 1093) parmi d'autres citations tirées de Liguori, Selva, 1, 1: 3-5. Sans doute trouvons-nous cette même citation chez M. Olier (Traité des Saints Ordres, 3, 2: 2, OC, 1856, col. 674, note 1134) avec une référence spéciale à la prédication à la suite de saint Bernard. Mais c'est chez Liguori que son application à la célébration eucharistique est exprimée de façon explicite : ils [les prêtres] sont la cause active que la personne de Jésus-Christ existe réellement dans l'Hostie consacrée (OC, t. 13, trad. Dujardin, Paris, 1878, p. 18). À la suite des traducteurs de Liguori, nous adoptons la version : les pères du Christ.


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Lun 5 Fév 2018 - 17:20



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La grâce gratuite et toute miséricordieuse du saint baptême




« J’ai fait ma méditation sur la grâce gratuite et toute miséricordieuse du saint baptême que j’ai reçu.

J’ai vu ce qu’il est : une recréation en Notre Seigneur Jésus-Christ, une seconde vie en Jésus-Christ, mais en Jésus crucifié. Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, [Ga 3,27]. […]

J’ai vu les grâces qui ont fait la dotation de mon baptême : immenses. — Cette filiation de Dieu, – membre de Jésus-Christ, enfant de l’Église, frère des saints, – droit à la grâce, à la gloire de Jésus-Christ. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PE 3,17)


Le 5 février 1865, cela fait 12 jours que le P. Eymard est en retraite chez les Rédemptoristes, à Rome, attendant la réponse du Vatican pour fonder une communauté au lieu-même d’origine du Cénacle, à Jérusalem. La réponse du pape étant ajournée de 15 jours en 15 jours, Pierre-Julien entre en retraite le 25 janvier 1865. Il y restera 65 jours.

Le 5 février 1811, le lendemain de sa naissance, il est baptisé à La Mure d’Isère. 54 ans plus tard, il fait mémoire du « bonheur d’être baptisé » (CO 68) et en perce la signification profonde.


------------------------------------------------------------

Samedi 10 février prochain, à 14h, nous vous attendons Chapelle Corpus Christi Paris 8
où le Père du Saint-Sacrement André Guitton (auteur de la biographie du saint),
nous parlera de la grâce du baptême à partir de ces notes de la Grande Retraite de Rome (NR 44,21).


_____________________________________________________







Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 7 Fév 2018 - 16:23



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'Eucharistie, c'est l'éducation et la perfection de Jésus-Christ en l'homme



Chers amis de Pierre-Julien,

Nous terminerons cette retraite à des ordinands que le Père Eymard a donnée les 20-25 mai 1861,
aux diacres du séminaire de Beauvais en préparation à leur ordination presbytérale,
par cette instruction :
L'Eucharistie, éducation de l'homme.

-------------------------------------------------------

« Ils seront tous enseignés par Dieu » [Jn 6,45].

Il y a deux enseignements : un enseignement extérieur et un intérieur.

L'extérieur, c'est celui de Jésus-Christ aux jours de sa vie mortelle – de l'Église par la prédication. Cet enseignement extérieur de Jésus-Christ ne produit pas grand fruit – Ainsi l'enseignement des catéchumènes, bien imparfait, on ne leur parlait pas du mystère de l'Eucharistie.

L'enseignement intérieur se fait par l'Eucharistie, et rien que par l'Eucharistie ; c'est Jésus-Christ qui se révèle à l'âme dans la lumière et la douceur de son amour.


1- En l'Eucharistie, Jésus-Christ nous forme à la vie de l'amour.
2- En l'Eucharistie, Jésus-Christ révèle toute sa vérité.
3- En l'Eucharistie, Jésus-Christ inspire seulement le dévouement de l'amour.



1. En l'Eucharistie Jésus-Christ nous forme à la vie de l'amour.

Les mœurs [se donnent] avec le lait – communication des esprits vitaux – Jésus-Christ nous communique son esprit, ses mœurs, ses vertus dans l'Eucharistie – si […].


  • 1) Son esprit d'amour : Il l'a répandu sur nous à profusion par Jésus-Christ [Tt 3,6].
  • 2) Ses mœurs, fruits du commerce de la vie, de l'union de vie.
  • 3) Le cinquième sens de Jésus-Christ, sensum Christi. Qu'est-ce que ce sens ? C'est Jésus-Christ à l'état de sentiment de vie et d'amour dans le communié.

2. Jésus manifeste toute sa vérité.

Les apôtres après la cène le reconnaissent, et Jésus le dit : Tout ce que [le Père a est à moi… et il vous le dévoilera] [Jn 16,15]. Alors seulement les apôtres comprennent un peu – ils ont communié [cf. Jn 16,29]. Disciples d'Emmaüs reconnaissant Jésus à la fraction du pain [cf. Lc 24,31] – Docteurs s'illuminant à l'Eucharistie. Exemple de Monseigneur Devie de Belley – [Faites] vos instructions là, messieurs, [portez] vos difficultés là, c'est le maître.

3. L'Eucharistie nous inspire le dévouement de l'amour divin.

Le dévouement n'est que le fruit d'un amour profond, pur. – Le dévouement de l'homme, excepté le frère, le père, est ordinairement un retour d'un bien donné. – L'enfant ne saurait pas se dévouer le premier.

Or l'Eucharistie étant le don le plus excellent de l'amour de Jésus-Christ, la grâce la plus suave, Jésus-Christ ayant fait tant de frais et de sacrifices pour venir jusqu'à l'homme, l'homme alors sous ce pressoir d'amour, l'amour du Christ nous presse [2Co 5,14], a besoin de se dévouer, cherche à se dévouer, se dévoue jusqu'à la mort – persécutions, de l'autel au supplice, – prêtres, de l'autel au dévouement – vierges, de l'autel au mépris du monde. »




Saint Pierre-Julien Eymard (PE 3,17)



_____________________________________________________









Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 15 Fév 2018 - 12:55

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Testament d'amour – Eucharistie




« Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu'à la fin. (Jo. 15) [Jn 13,1].

Jésus a aimé l'homme jusqu'à l'abaissement de l'incarnation, jusqu'à la folie de la croix. Son amour ne s'est pas arrêté là : il a aimé l'homme jusqu'à la folie de l'Eucharistie – c'est là son testament d'amour, le legs de sa tendresse pour l'homme. Venez, mes frères, ouvrons le divin testament de notre Sauveur. Il est digne de sa gloire et de notre reconnaissance. L'Eucharistie nous dira la grandeur et le prix de l'amour de Jésus – heureux si notre cœur sait y répondre, si notre vie s'en inspire.

[1.] Un testament est la dernière preuve de l'affection d'un père, d'un ami – toutes ses paroles sont sacrées, c'est l'acte suprême de l'amour. Jésus-Christ va mourir, et mourir d'une mort volontaire, il va se sacrifier pour le salut de l'homme. Il mourra au milieu de toutes les douleurs réunies, sous le poids des opprobres [?] et de la malédiction, mais l'homme sera sauvé, le ciel lui sera rouvert, il sera son cohéritier dans la gloire. Et le cœur de Jésus s'incline avec joie sous le fardeau de la croix.

Mais Jésus a un testament à faire avant de mourir. Que donnera-t-il ? Que laissera-t-il à ses disciples, à l'homme qu'il aime ? Il n'a rien, il ne possède rien en ce monde. Il a tout donné à l'homme : la vérité de son Évangile. Il lui laisse l'exemple de ses vertus, la grâce de ses sacrements. Sa croix lui dira son amour et son tombeau sa puissance et sa gloire – du haut du ciel, il le protégera. Il sera son avocat perpétuel auprès du Père. L'amour, que peut-il faire et donner de plus ?

L'homme cependant va encore [?] plus loin ; il lègue son portrait, il lègue son cœur à un ami –Jésus ne nous donnera-t-il rien de lui-même ? Son portrait réjouirait notre cœur. Mais non, quel peintre pourrait [le] rendre ? La terre ne possède pas le portrait du Sauveur, ni aucune partie de son corps crucifié – tout cela ne parlerait que de mort et l'amour veut la vie.

Ah ! si un père tendre, si une mère aimante pouvaient se léguer à chacun de leurs enfants, la mort ne serait plus un sacrifice. Si un peintre avait la puissance d'animer les yeux… de faire battre ce cœur… de rendre vivant ce portrait d'amour ! Mais non, la puissance de l'homme ne va pas jusque-là – un testament humain est un adieu perpétuel.

Jésus veut aimer plus que l'homme n'aime son ami, il veut se survivre, et pour cela, il va se donner lui-même par son testament. Il se lègue à chaque homme en particulier, il se perpétue pour arriver jusqu'au dernier homme à la fin des siècles. Il veut que chacun des siens dans l'exil le possède, comme les saints dans la gloire. Et pour cela que fait-il ?

À la dernière cène qu'il fait avec ses disciples, avant de leur faire ses derniers adieux, et de se livrer à ses ennemis, Jésus, disent les évangélistes, prit du pain, rendit grâces à son Père du miracle qu'il allait faire, bénit ce pain, le rompit et, le donnant à ses disciples, il leur dit : “Prenez et mangez, ceci est mon corps.” Et ils en mangèrent tous. Puis ayant pris le calice du vin, il rendit grâces à son Père et, le donnant à ses disciples, il leur dit : “Ceci est mon sang du nouveau testament, qui sera répandu pour vous et pour un grand nombre en rémission des péchés, buvez-en tous.” Et ils en burent. Hic est sanguis meus novi testamenti, qui pro multis [effundetur in remissionem peccatorum] [Mt 26,28]. “Faites ceci en mémoire de moi”, hoc facite in meam commemorationem (Luc) [Lc 22,19]. “Et voici que je suis avec vous jusqu'à la fin, la consommation des siècles”, Ecce ego… [Mt 28,20] “Je ne vous laisserai donc pas orphelins, mais je viendrai, j'habiterai avec vous”, non reliquam vos orphanos sed veniam ad vos [cf. Jn 14,18].

Voilà le testament, l'amour de Jésus satisfait. Il montera plein de gloire et de majesté vers son Père, et il restera plein de grâce et d'amour avec l'homme. Il s'assiéra, couronné [?] de puissance, à la droite du Père, et il restera couronné d'amour au milieu des hommes. Il aura deux cieux : Je vais créer des cieux nouveaux [Is 65,17]. Il aura deux cours, une angélique, l'autre humaine. Il sera à la fois au ciel et sur la terre – la vie suit l'amour. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PG 274,2)

_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 21 Fév 2018 - 17:51

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Manifestation publique de Jésus-Christ dans l'Eucharistie




« Jésus sur le bord du puits de Jacob à la Samaritaine : si tu savais [Jn 4,10]. Jésus dans nos églises – que d'hommes passent devant et ne le regardent point, ils ne le connaissent pas. Que d'autres… l'ont oublié. Peu parmi les chrétiens [le visitent]. Ah ! si tu savais, on le montrerait par un respect, une piété, un amour, un zèle. Église, ciel – tabernacle, trône – Eucharistie, vie.

Comment connaître ce don par excellence, avoir en Jésus-Christ cette foi vive, tendre, ardente ? Il faut que Jésus se manifeste à nous comme il se manifesta aux bergers, aux mages, aux Juifs [cf. Mt 2,11 ; Lc 2,16]. Et après sa résurrection à Marie Madeleine, aux apôtres. Jésus-Christ disait : “Personne ne connaît le Père si ce n'est le fils et celui à qui le fils a voulu le révéler.” [Mt 11,27] [Il en est] de même de Jésus-Christ. Jésus-Christ dans l'Eucharistie a deux manifestations : une publique et l'autre intime.

Jésus Messie et Sauveur eut sa manifestation publique ; les anges l'annoncent à la société des bergers [cf. Lc 2,10-12], une étoile à la société des rois [cf. Mt 2,2], Jean Baptiste à tout le peuple juif [cf. Mt 3,11]. Et le soleil, la terre annoncent au monde sa mort [cf. Mt 27,45.51]. Ses ennemis eux-mêmes confessent sa divinité – les démons – ses bourreaux [cf. Mt 27,54; Lc 23,41-42].

Jésus Eucharistie doit avoir aussi sa manifestation publique – ce n'est pas par un ange qui parle et disparaît, par une étoile qui brille et s'éclipse, par un précurseur qui passe et meurt avant lui. Jésus n'est plus voyageur au milieu des hommes, mais il est stable, permanent – il demeurera avec les hommes jusqu'à la fin des siècles.

Mais parce que son état est un état voilé, obscur, caché, bien plus anéanti que dans son incarnation, dans sa passion même, il faut à côté de lui une main qui le montre non seulement à un peuple mais à tous les peuples, une parole qui l'annonce et le révèle à toutes les nations et dise à chaque homme, à chaque génération, en montrant la divine hostie : Voici l'agneau de Dieu [Jn 1,29]. Or ce n'est pas là la mission d'un homme, d'un apôtre, il n'y a qu'une société impérissable, à destinées éternelles, qui puisse recevoir une telle mission, d'annoncer, de révéler, de manifester le Dieu caché de l'Eucharistie. Voilà l'Église, voilà sa mission divine, catholique, perpétuelle. Elle l'annonce, Jésus-Christ Eucharistie, par ses apôtres, par ses docteurs ; elle confesse la divinité de Jésus Eucharistie par le culte magnifique qu'elle lui rend, par la tendre piété avec laquelle elle le sert ; elle le révèle par la confession de ses martyrs et par la foi de tous ses enfants. Qu'elle est grande et heureuse l'Église dans ses prescriptions liturgiques du culte de l'Eucharistie ! qu'elle est tendre et pieuse [?] dans l'expression de sa piété, noble et sublime dans ses louanges, grande et magnifique dans la pompe et la gloire dont elle l'environne. On voit bien que c'est un grand roi qu'elle honore, un divin époux qu'elle aime, un Dieu qu'elle adore et qu'elle sert avec tant de bonheur. La divine Eucharistie est le centre de tout le culte catholique – c'est sa vie, sa royauté, son ciel – disons tout – c'est Jésus-Christ, l'Emmanuel, Dieu avec nous, au milieu de nous, pour nous [cf. Is 7,14]. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PG 288)

_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 27 Fév 2018 - 20:46

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Comme dans un cénacle…




Chers amis du Père Eymard,

Voici un extrait de la prédication La dissipation d'esprit, de vie, le grand obstacle à la conversion (2/2) [qui sera publiée intégralement le 7 mars], afin de préparer la 3ème rencontre de la Fraternité Eucharistique Repartir du Cénacle qui se tiendra Chapelle Corpus Christi Paris 8, samedi 10 mars, de 14 à 17h.

Je fais un petit commentaire à la suite de la citation.

Belle montée vers Pâques,

Jehanne Sandrine



-----------------------------------------


« La vérité de Dieu, dit saint Paul, est vivante et efficace ; c'est un glaive à deux tranchants et qui atteint jusqu'au plus intime de l'âme [cf. He 4,12]. Elle renferme en elle-même toute la puissance de Dieu.

Aussi c'est cette divine vérité qui a éclairé et sauvé le monde…

Mais cependant l'efficacité de cette vérité divine est attachée au concours de l'homme. Il faut pour la rendre féconde que l'homme la dépose, la cache dans son cœur comme dans un cénacle pour l'étudier, la méditer à loisir, pour se la rendre intime, familière, personnelle comme le fruit de sa conception spirituelle, de son amour. »



Saint Pierre-Julien Eymard (Extrait de PG 192,6)


-------------------------------------------

La vérité de Dieu est appelée à devenir tel le fruit d'une union, d'une étreinte amoureuse,
un troisième être vivant, issu de mon étreinte spirituelle avec la vérité de Dieu.
En quelque sorte, il s'agit d'une extase amoureuse…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 28 Fév 2018 - 13:35

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Dissipation, grand obstacle à la conversion (1/2)




Chers amis du Père Eymard,

En ce temps de Carême, nous allons quitter les délicieux textes de l'Apôtre de l'Eucharistie sur le Saint Sacrement en lui-même, pour mieux y revenir par la suite…
Les conseils spirituels de saint Pierre-Julien englobent toute la vie du chrétien. Aussi, ses mises en lumière sur la dissipation nous rapprocheront-elles de la nécessité de rester ancrés dans les vérités de la foi, avec vigilance.
En somme, un programme de Carême…

Jehanne Sandrine



-----------------------------------------


« 1° Dissipation, grand obstacle à la conversion.

Historique du déclin.

La dissipation affaiblit la connaissance des vérités de la foi, qui n'ont de vertu que par leur méditation, comme la nourriture par la digestion. La dissipation habituelle paralyse les moyens de la foi, ses remords, ses réclamations… tout est léger, tout coule superficiellement sur cette âme. La dissipation est le moyen unique du démon pour entretenir dans le vice.

C'est l'esprit de dissipation qui commence le déclin. Pourquoi ? Parce que les motifs de sainteté sont moins puissants sur un esprit qui n'y puise que rarement.

Alors la vie reste dans les choses extérieures, et quand pensée habituelle, alors l'amour du cœur suit.

1er effet : impression vague, de particulière qu'elle était, alors l'impression plus forte l'emporte, et comme objets sensibles sont plus impressionnables, de là s'ensuit une vie extérieure.

2e effet : oubli. On finit par oublier les vérités, et l'oubli suppose une foi endormie, d'un sommeil voisin de la mort.

3e effet : l'oubli entraîne l'ignorance, mais une ignorance pire dans ses effets que l'ignorance du païen.

L'ignorance entraîne le dégoût, puis le mépris, c'est l'hérésie, c'est l'incrédulité.

Voilà l'histoire de toutes les défections, de toutes les apostasies, de toutes les passions triomphantes. L'Amour idolâtrique représenté fidèlement par un enfant léger et dissipé à qui on a bandé les yeux. Voilà l'état de tous les incrédules ; à les voir, vous les diriez réfléchis, ils peuvent l'être sur… mais non sur la vérité. Ou si sur la vérité comme ennemis peut-être. Ils marchent dans les ténèbres [Ps 81,5]. Voilà pourquoi ils ne voient que des spectres effrayants ou ridicules.

La dissipation. Voilà l'état du pécheur esclave du péché. Toujours vous le voyez dissipé ou les yeux tourbillonnant sur son passage, image de son âme semblable à la mer agitée. Aussi il ne sait pas ce qu'il veut. Si quelquefois il réfléchit, non ce n'est pas sur la vérité de Dieu, c'est sur l'objet de sa passion, c'est sur ses désirs.

La dissipation, voilà ce qui retient à la porte du temple de la conversion tant d'âmes qui paraissent si bien disposées, mais qui n'entrent jamais. Elles sont comme la plante que la vague apporte vers le rivage ; elle la montre en passant mais elle la remporte bientôt en haute mer. Pauvres âmes. Elle pleurent quelquefois, elles disent : c'est fini. Mais quand il s'agit de faire le pas décisif, quand il faut donner ce coup d'épée pour couper ce lien, de mettre au feu ce fatal engagement, c'est fini, le courage abandonne, on retombe, évanoui de faiblesse. Et on se laisse remporter dans sa passion. Oh ! c'est que velléités seulement, sentiments, il fallait faire plus. Se poser en face de la nécessité impérieuse du salut, de la mort, de l'éternité, de Jésus-Christ, de Dieu seul adorable, en étudier les motifs. Alors l'esprit convaincu aurait gagné le cœur, l'esprit terrassé aurait dit comme Saul : Seigneur [que veux-tu que je fasse?] [Ac 9,6], comme David, Job : J'ai péché [2S 12,13], Que ferai-je, malheureux ? [Jb 7,20], comme les Juifs : Frères, que devons-nous faire ? [Ac 2,37]. Voulez-vous convertir ? Continuez remords, faites réfléchir. Quand un pécheur réfléchit, près du salut. Aussi toutes les véritables conversions commencent ainsi. La grâce commence par là… Si.… alors malheurs, maladies. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PG 192,5)


-------------------------------------------

La vérité de Dieu est appelée à devenir tel le fruit d'une union, d'une étreinte amoureuse,
un troisième être vivant, issu de mon étreinte spirituelle avec la vérité de Dieu.
En quelque sorte, il s'agit d'une extase amoureuse…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 7 Mar 2018 - 10:25

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La dissipation d'esprit, de vie, le grand obstacle à la conversion (2/2)




« La dissipation d'esprit, de vie, le grand obstacle à la conversion.


L'état de sainteté est un état où toutes les facultés de l'homme, tout son être en un mot, est dans l'ordre de Dieu, dans le service de son amour.

Son esprit est fidèle à la loi de Dieu, qu'il a toujours présente devant ses yeux, comme la règle de sa conduite. Son cœur est fidèle à la grâce de Dieu, dont il suit toutes les inspirations et tous les bons mouvements. Sa volonté est toujours soumise à la volonté de Dieu, à laquelle il s'attache comme à la vie.

Or pour correspondre à cette vie de sainteté, vous en voyez la condition essentielle, indispensable : celle d'être présent à soi-même, pour être présent et prêt à répondre à ses devoirs, à la grâce de Dieu qui passe, qui nous visite sans être annoncée, parce qu'un enfant de Dieu doit toujours être prêt à recevoir sa visite et ses ordres.

Eh bien, comment se perd cet état de sainteté, cette vie de foi, de fidélité, d'amour ? Eh bien, elle se perd comme on perd de vue ses demi-connaissances scientifiques, en ne les cultivant pas, on finit par les oublier, par en savoir à peine le nom. Elle s'éteint comme d'elle-même quand on ne l'alimente pas, comme l'amitié se refroidit, s'éteint bien vite quand on cesse d'avoir des rapports. Alors on oublie bientôt, on est vite indifférent, puis étranger et souvent ennemi.

Voilà l'histoire de la défection de la sainteté. Sa cause première et dernière, c'est la dissipation, c'est elle [1.] qui affaiblit dans le pécheur l'énergie divine des vérités de la foi, [2.] qui paralyse l'efficacité de tous les moyens de salut, [3.] c'est elle enfin qui nous retient esclave dans le triste état du péché.

[1.] Et d'abord c'est la dissipation qui affaiblit dans le pécheur l'énergie divine des vérités de la foi.

La vérité de Dieu, dit saint Paul, est vivante et efficace ; c'est un glaive à deux tranchants et qui atteint jusqu'au plus intime de l'âme [cf. He 4,12]. Elle renferme en elle-même toute la puissance de Dieu.

Aussi c'est cette divine vérité qui a éclairé et sauvé le monde…

Mais cependant l'efficacité de cette vérité divine est attachée au concours de l'homme. Il faut pour la rendre féconde que l'homme la dépose, la cache dans son cœur comme dans un cénacle pour l'étudier, la méditer à loisir, pour se la rendre intime, familière, personnelle comme le fruit de sa conception spirituelle, de son amour.

Ainsi faisaient les saints, et voilà pourquoi un nombre prodigieux s'enfonçaient dans les déserts, allaient se renfermer dans les cloîtres, dans ces solitudes et ces retraites profondes pour avoir plus de temps et de paix pour étudier et méditer la vérité de Dieu. Et c'est dans cette méditation divine qu'ils puisaient ces lumières extraordinaires, ces sentiments si nobles, si généreux et si saints qui en faisaient plutôt des anges que des hommes.

Ainsi agissait Marie, d'après saint Luc, qui conservait et méditait dans son cœur les actions et les paroles de Jésus son divin fils [Lc 2,51].

Les vérités de la foi sont comme le feu caché sous la cendre, il faut le découvrir pour l'avoir. Elles sont comme le grain qui veut être mis en terre, cultivé avec soin, entretenu jusqu'à sa maturité. Elles sont comme les aliments qui ne nourrissent salutairement l'homme que par une digestion naturelle…

La vérité de Dieu n'a donc qu'un ennemi, qu'un obstacle à son action : la dissipation, c'est-à-dire, cette disposition, cet état de l'esprit qui le jette dans une distraction étrangère, qui l'empêche par conséquent de voir cette vérité, d'entendre sa voix, d'en comprendre l'importance, d'en goûter la bonté et l'amour.

Un esprit distrait en face de ces vérités est comme un sourd-muet. Aussi rien ne le touche, rien ne le pénètre ; les vérités les plus évidentes et les plus fortes passent devant lui sans l'émouvoir ni le fixer ; ou s'il est impressionné, n'ayant pas une conviction profonde, elle éprouve bientôt le sort du grain qui tomba le long du chemin. La première distraction en enlève jusqu'au souvenir dans son cœur.

À l'oubli succède bientôt l'ignorance, mais une ignorance vicieuse qui fait un mélange monstrueux de la vérité et de l'erreur ; des maximes fausses, des passions avec quelques maximes de l'Évangile ; ignorance difficile à éclairer parce qu'elle fausse la conscience, l'esprit et la raison. Aussi rien de plus difficile à ramener à la foi qu'un chrétien ignorant et orgueilleux.

Souvent l'homme dissipé ajoute à l'ignorance de la vérité, le dégoût, puis le mépris, puis l'indifférence. C'est comme la dernière apostasie de la foi. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PG 192,6)


-------------------------------------------

La vérité de Dieu est appelée à devenir tel le fruit d'une union, d'une étreinte amoureuse,
un troisième être vivant, issu de mon étreinte spirituelle avec la vérité de Dieu.
En quelque sorte, il s'agit d'une extase amoureuse…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 14 Mar 2018 - 8:38

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Remède à la dissipation : la prière




« Eh bien, comment convertir cet homme ? Par quel moyen, par quel remède ? Hélas ! Le mal est bien grand, et n'en voyant point, vous me nommez la prière, oui, la prière. C'est ce que vous faites depuis bien longtemps peut-être pour la conversion d'un parent, d'un ami. C'est vrai, c'est la prière qui sauve. Ah ! priez, faites prier. Et si ce pauvre pécheur pouvait consentir à prier, il serait bientôt aux pieds de Notre Seigneur, comme un autre enfant prodigue aux pieds de son père, comme… un pauvre publicain, Madeleine.

Mais savez-vous comment la prière va le convertir ? En le faisant rentrer en lui-même, en frappant le coupable par une pensée terrible du jugement ou de l'Enfer, ou par celle de la mort, de l'éternité, en le faisant réfléchir, méditer. C'est ainsi qu'agit la grâce. Ainsi saint Pierre, saint Paul, saint Augustin, saint Ignace, saint François Xavier.

Aussi quand vous verrez ce pécheur réfléchir, avoir des remords, des craintes, c'est le travail de la grâce. C'est comme pour forcer ce pécheur obstiné que Dieu le poursuit. La fortune l'éblouit, Dieu la lui ôte afin de l'obliger à en connaître la vanité. Les honneurs, la gloire l'étourdissent, Dieu les lui enlève, afin qu'il en connaisse la fragilité. Ses faux amis l'entretiennent dans son péché, Dieu jette à travers [?] la confusion. Il ne pense qu'aux plaisirs de la vie, Dieu le frappe dans son corps, le voilà seul, étendu sur son lit, c'est là que dans ces longs moments d'ennui, Dieu va frapper à la porte de son cœur… qu'il le forcera à le voir, à l'entendre, à réfléchir, à penser à son éternité, et quand il y pensera, la conversion ne sera pas loin. C'est qu'il est impossible d'y penser sérieusement sans y penser efficacement, ah ! certes oui, cette pensée : “Je vais mourir, adieu à tout. Je vais entrer dans une éternité heureuse ou malheureuse. Quel sera mon sort ? Lequel voudrais-je avoir ?” Oh mes frères la réponse n'est pas douteuse.

L'Imitation a dit : “Si vous pensiez du fond du cœur aux peines du purgatoire et de l'enfer, vous ne seriez pas si négligent dans le service de Dieu.” [cf. Im 1, 21: 23 ] C'est que le péché et ce souvenir ne peuvent s'allier. Le Saint-Esprit a dit : Souviens-toi de ta fin et tu ne pécheras jamais [Si 7,40 Vulg.].

La dissipation paralyse tous les moyens de salut. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PG 192,7)


-------------------------------------------

La vérité de Dieu est appelée à devenir tel le fruit d'une union, d'une étreinte amoureuse,
un troisième être vivant, issu de mon étreinte spirituelle avec la vérité de Dieu.
En quelque sorte, il s'agit d'une extase amoureuse…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 21 Mar 2018 - 8:21

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La force de l'homme est dans la prière




« [I.] Dieu a mis dans chaque être sa force, et cette force dans un membre. La force de l'homme est dans la prière.

La prière, c'est la toute-puissance de l'homme sur Dieu et par Dieu. Dieu en a fait la loi de sa grâce et de la sainteté de l'homme.

Pourquoi cette loi de la prière ? Pour 3 raisons.

[II] Elle est la gloire de Dieu sur l'homme, par l'état de dépendance de l'homme à Dieu.

1. - Comme moyen de glorifier sa miséricorde, sa bonté sur l'homme, ouvrir ses trésors, les répandre ; médium entre le monde spirituel et le monde des corps. Samuel, Samuel ! – Parle, Seigneur [1S 3,10]. [Le] Grand Prêtre consultant Dieu.
2. - L'homme priant glorifie Dieu par la confession de son néant, de sa pauvreté, par la reconnaissance, par la prière.
3. - La prière sanctifie l'homme, elle est la condition, la mesure de sa grâce, par conséquent de sa vertu. Signe certain de conversion, de vraie piété, de vraie vertu, de perfection. La prière exerce toutes les vertus à la fois : la foi qui croit en Dieu, en Jésus-Christ ; l'espérance par la confiance ; l'amour parce que Dieu est bon ; la vertu de religion par le culte [?] du corps et de l'âme ; la pénitence, car elle est un sacrifice ; la charité, elle est apostolique.
Que d'élus au ciel par l'acte d'une prière ! Que de saints qui n'ont pu exercer la sainteté que par les prières ! L'état religieux contemplatif est le plus parfait.

III. La prière est le plus parfait exercice d'amour. C'est l'oraison, c'est l'âme qui s'unit à Dieu, Dieu qui s'unit à l'âme. Société de l'âme avec Dieu. Deux flammes qui se confondent. L'extase n'est qu'une oraison sublime.

Il faut donc estimer la prière, aimer la prière, demander le don de prière. Prier selon son don, sa grâce, la prière intérieure du Saint-Esprit qui forme notre prière. »



Saint Pierre-Julien Eymard (PO 4,7)


-------------------------------------------

La vérité de Dieu est appelée à devenir tel le fruit d'une union, d'une étreinte amoureuse,
un troisième être vivant, issu de mon étreinte spirituelle avec la vérité de Dieu.
En quelque sorte, il s'agit d'une extase amoureuse…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 28 Mar 2018 - 12:51

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Douceur du silence de Jésus




Lundi] 13 mars [1865] +

Citation :
Imitation, l. 3, c. 30
Mon fils, je suis le Seigneur ; c'est moi qui fortifie au jour de la tribulation. – Venez à moi quand vous souffrirez. – Ce qui surtout éloigne de vous les consolations célestes, c'est que vous recourez trop tard à la prière. – Car, avant de me prier avec instance, vous cherchez au-dehors du soulagement et une multitude de consolations. [ Im 3, 30: 1-4 ]

Merci, ô mon Dieu, c'est bien vrai !


+ 1re méditation – Douceur du silence de Jésus

Le plus grand triomphe de la douceur de Jésus est dans sa vertu de silence.

  • 1° Silence d'état de Jésus pendant trente ans. […]

  • 2° Notre Seigneur a un silence de patience, ravissant. […]

  • 3° Silence de souffrance de Jésus.

Ah ! ici mon cœur commence à se sentir plus coupable et plus touché.

Jésus se tait devant l'esprit incrédule de plusieurs disciples, devant le cœur inique et ingrat de Judas, dont il voit toutes les pensées, les machinations. Jésus se possède, est calme et bon avec tous, comme si rien ne lui était connu. Il suit la loi des rapports. Il respecte le secret non révélé.

Oh ! quelle leçon contre les jugements téméraires, les soupçons, les antipathies secrètes ! La loi de la charité, du devoir commun, de la vie extérieure l'emporte même sur la connaissance des contraires, parce que c'est la loi de la providence, de l'ordre, de l'état, de la vérité extérieure.

Jésus confesse simplement la vérité de sa mission, de sa divinité, devant l'autorité judiciaire. Il confesse qu'il est le Fils de Dieu, devant les Pontifes, qu'il est Roi devant le gouverneur romain. Il se tait devant le curieux, l'impudique Hérode. Il garde le silence d'un condamné aux jeux sacrilèges et illusoires de la cohorte pontificale, de la garde prétorienne. Il reçoit sans se plaindre les coups de la flagellation, l'insulte de l'Ecce homo [Jn 19,5].

La lecture de son inique condamnation, il n'en rappelle pas. Il prend avec amour sa croix et monte au Calvaire, au milieu des malédictions, des mauvais traitements, des insultes de tous et de tout genre.

Puis en retour, il dit, quand la malice des hommes est épuisée, quand les bourreaux ont fini l'exécution, quand il est élevé de terre : Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu'ils font [Lc 23,34].

Comme devant les tondeurs un agneau muet, […] comme une brebis qui se laisse conduire à l'abattoir [cf. Is 53,7] – et le sachant.

Oh Dieu ! Cieux, soyez-en étonnés [Jr 2,12]. Un Dieu Sauveur, un tout-puissant, insulté, méprisé, crucifié, ne répond à l'homme méchant, indigne, ingrat que par la douceur, le pardon.

Pourquoi tant d'orgueil, pour qui est terre et cendre ?
[Si 10,9]

À la sainte communion, j'ai renouvelé mon don, mes trois vœux, bien décidé à honorer :
la pauvreté par les vêtements et ma vie personnelle,
la chasteté par la modestie des yeux,
l'obéissance en faisant de mon devoir religieux de maison, de Supérieur, le premier objet de cette obéissance, et non, comme j'ai trop fait, de laisser l'intérieur pour l'extérieur. Limitons cet extérieur.



Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome — NR 44,99)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 3 Avr 2018 - 18:18

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'idéal du Cénacle - Comprendre l'Eucharistie dans sa totalité




Citation :
Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement : 26 mai - 3 juin 2018

(En cliquant sur les textes bleus, vous accéderez aux liens)


L'idéal du Cénacle - Comprendre l'Eucharistie dans sa totalité avec le P. Eymard - Chapelle Corpus Christi Paris 8

Le Père EYMARD s'est toujours préoccupé de l'accompagnement spirituel des laïcs, comme le montre sa foisonnante correspondance et ses écrits pour l'Agrégation du Saint-Sacrement.
Aujourd'hui, les laïcs sont encore appelés à s'associer aux Religieux du Saint-Sacrement à travers des Fraternités Eucharistiques, répandues dans le monde.

À Paris, Chapelle Corpus Christi, 23 avenue de Friedland dans le 8ème,
la Fraternité Eucharistique propose de se former à la spiritualité du saint fondateur par une rencontre mensuelle, avec les Pères du Saint-Sacrement qui animent la chapelle, dont le biographe du saint, André Guitton, sss.

Le cycle de catéchèses sur
l'Eucharistie dans sa totalité l'idéal du Cénacle avec le Père Eymard, à l'occasion de cette année jubilaire, se déroule le deuxième samedi du mois jusqu'au 23 juin.

Chaque rencontre donne lieu à une publication sur le site
lavaillante.hautetfort.com



  • La première rencontre du 13 janvier a présenté les origines de la Fraternité Eucharistique et ouvert le cycle des catéchèses.
    Elle a donné lieu à cette publication :
    Notre vocation eucharistique avec st Pierre-Julien Eymard

  • La seconde rencontre du 10 février a porté sur la grâce du baptême. Le P. André Guitton, sss, nous a montré comment, en revêtant le Christ, nous sommes à-mêmes de répondre au vœu eucharistique contenu en puissance dans le baptême : « La grâce de mon saint baptême » chez st Pierre-Julien Eymard.

  • "Comme au Cénacle…" nous introduisait à la troisième catéchèse du 10 mars. Celle-ci a été animée sous forme de lecture entre le P. Paul Mougin et moi-même. Nous avons prêté nos voix à un dialogue fictif avec le Père Eymard, Repartir du Cénacle — Rallumer la passion pour notre Mission Eucharistique, écrit par le P. Manuel Barbiero du Centre Eucharistique Eymard de La Mure d'Isère (auteur du Prier 15 jours avec st P-J. Eymard). Cet entretien inventé nous montre l'idéal du Cénacle tel que le fondateur de la Congrégation du Saint-Sacrement le percevait. Avec ardeur…

  • Le samedi 14 avril, c'est le P. André Guitton qui nous parlera de l'Offrande de soi avec le Père Eymard. Le sommet de sa spiritualité réside dans le "vœu de la personnalité" que saint Pierre-Julien fit de lui-même, le 21 mars 1865, lors de La Grande Retraite de Rome :




Nous souhaitons ouvrir ce cycle à tous les groupes d'adorateurs parisiens et d'Île-de-France

Avec une pensée particulière pour Pierre Goursat, le fondateur de la Communauté de l'Emmanuel qui est venu durant 25 ans se ressourcer à Chapelle Corpus Christi quand il était paroissien à Saint-Philippe-du-Roule. L'intime filiation de st Pierre-Julien Eymard et Pierre Goursat restera un mystère mais nous pouvons deviner combien Pierre Goursat a puisé les grâces de sa propre vocation de fondateur auprès de Jésus-Eucharistie et du tombeau du Père Eymard.

Car, oui, la châsse du saint rayonne de sa douce présence à Corpus Christi et ne manque pas d'attirer au Christ-Eucharistie de nombreuses âmes de passage. Nous vous proposons de demeurer quelques heures en ce lieu béni pour y recevoir les grâces spirituelles que le Seigneur ne manquera pas de susciter au fil de cette année jubilaire…



Jehanne Sandrine,
Responsable de la Fraternité Eucharistique — Chapelle Corpus Christi Paris 8




_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 4 Avr 2018 - 10:39

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)




Citation :
En résumé, qu'est-ce qu'une vie vouée à l'Eucharistie ? C'est une vie de mort/résurrection : “Votre âme devient ressuscitée dans son principe, et votre corps en fait les frais.” C'est une sorte de mise au tombeau, mais “un tombeau glorieux”. “La grâce de Dieu nous est donnée pour recevoir ces deux choses qui nous paraissent si opposées, la mort avec la vie, la vie naturelle avec l'état ressuscité […]. Toutes vos grâces sont des grâces de la résurrection de Notre Seigneur, je ne dis pas seulement par le baptême mais par la communion surtout, puisque Notre Seigneur ressuscité est là. […] Plus cette union sera grande, plus il y aura de grâce de résurrection, le miracle deviendra votre état." (PS 347)


C'est ainsi qu'est présentée, dans les Œuvres complètes en lignes, cette Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Pour les sept semaines à venir avant la Pentecôte cet 'enseignement à portée ecclésiale' sera publiée ici, sur cette communauté de prière Hozana, dans son intégralité.

Jehanne Sandrine



Citation :
Eh bien ! mes sœurs, nous vous avons dit qu'il fallait vivre de la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ au saint Sacrement, de sa vie intérieure et cachée, de ses vertus, vous le ferez. Je n'ai pas dit : Vous le faites, mais, vous le ferez avec la grâce de Dieu.

Il reste un caractère de cette vie que je ne vous ai pas dit, et que je vais exposer ce matin. Quel est le vrai caractère de cette vie ? L'humilité en est la vertu, c'est bien, l'état, c'est l'état de mort, c'est bon, cependant il y a un caractère, la vie de Notre Seigneur au saint Sacrement est une vie ressuscitée. C'est cette vie ressuscitée que vous devez mener, vous, dans un corps mortel, c'est la seule que vous deviez mener, parce que la vie mortelle de Notre Seigneur est passée, sa vie naturelle est finie, il n'a plus que sa vie ressuscitée.

Qu'est-ce que cette vie ressuscitée, pour que vous puissiez la pratiquer ? La vie ressuscitée de Notre Seigneur a pour principe de sa vie sa résurrection même, tandis que sa vie naturelle avait pour principe de sa vie, sa vie humaine, son état même. Nous devons faire ce prodige d'unir ces deux choses en nous, ses vertus naturelles avec son état ressuscité. La grâce de Dieu nous est donnée pour réunir ces deux choses qui nous paraissent si opposées, la mort avec la vie, la vie naturelle avec l'état ressuscité. C'est là le prodige, et il est plus facile, parce que la grâce de la Résurrection est plus abondante que la grâce de la Rédemption. Il reste l'application.

Voyez ce que Notre Seigneur fait par rapport à son corps, il est palpable, tangible au saint Sacrement, tel qu'il était sur la croix, avec cette différence qu'il a les qualités glorieuses de ce même corps, qui est passé à son état ressuscité. Ce corps divin étant ressuscité partage les qualités de l'âme spirituelle, sans en avoir la nature. Vous avez dû remarquer que Notre Seigneur après sa résurrection entrait dans les maisons les portes fermées, son corps réel et véritable partageait les qualités des corps glorieux, il pouvait se transporter en un instant comme l'âme et la pensée, parce qu'il était ressuscité et devenu spirituel, tout en restant corps. Le corps de Notre Seigneur n'avait plus de crainte, de frayeur, de tristesse, comme au Jardin des Olives et sur la croix, cet état est passé, son corps est dans un état de stabilité, de gloire et de bonheur.

Votre corps ne peut pas partager ces qualités, il n'est pas encore ressuscité, il sera toujours un corps de misère et de péché, porté au mal, il faut que le corps soit soumis à l'âme, et l'âme tellement soumise à Dieu qu'elle ne soit plus qu'une victime du sacrifice. C'est-à-dire qu'il faut regarder le corps comme une victime que vous devez offrir, et cela par les vertus qui le crucifient. Comme votre âme vit de la vie ressuscitée de Notre Seigneur, à présent, toutes vos grâces sont des grâces de la résurrection de Notre Seigneur, je ne dis pas seulement par le baptême, mais par la communion surtout, puisque Notre Seigneur ressuscité est là. Il s'ensuit que vous n'avez pas besoin de chercher plus haut, puisque Notre Seigneur est la résurrection de votre âme. Il s'ensuit que votre corps doit être tellement soumis qu'il ne soit plus qu'une victime à offrir au bon Dieu, par le crucifiement de ses vertus. L'âme ne peut pas être seule une victime du Calvaire, l'âme est l'esprit de la victime et le corps en est le corps.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347,1)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Lun 9 Avr 2018 - 13:27

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'offrande de soi avec le Père Eymard




L’Eucharistie dans sa totalité comprend la messe, la communion, l’adoration… mais ne serait rien si elle n’était à l’origine le don total que fit le Christ de lui-même.

Cette 4ème catéchèse sur 6 sera menée par le
biographe du saint, André Guitton, sss (Père du Saint-Sacrement).
Il nous montrera comment saint Pierre-Julien Eymard s’offrit lui-même en union avec le Christ.
Son vœu de la personnalité en est la trace écrite, dans La Grande Retraite de Rome.



Action de grâces *


Citation :
À la fin, j'ai fait le vœu perpétuel de ma personnalité à Notre Seigneur Jésus-Christ, entre les mains de la très sainte Vierge et de saint Joseph, sous le patronage de saint Benoît (sa fête) : rien pour moi, personne, et demandant la grâce essentielle, rien par moi. Modèle : Incarnation du Verbe.

Or, comme par le mystère de l'Incarnation, l'humanité sainte de Notre Seigneur a été anéantie en sa propre personne, de sorte qu'elle ne se cherchait plus, elle n'avait plus d'intérêt particulier, elle n'agissait plus pour soi, ayant en soi une autre personne substituée, à savoir celle du Fils de Dieu, qui recherchait seulement l'intérêt de son Père, qu'il regardait toujours et en toutes choses ; de même, je dois être anéanti à tout propre désir, à tout propre intérêt et n'avoir plus que ceux de Jésus-Christ qui est en moi afin d'y vivre pour son Père. Et c'est pour être ainsi en moi qu'il se donne dans la sainte communion. De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra pour moi [Jn 6,57].

C'est comme si le Sauveur disait : en m'envoyant par l'Incarnation, le Père m'a coupé toute racine de recherche de moi-même, en ne me donnant pas la personne humaine, mais en m'unissant à une personne divine, afin de me faire vivre pour lui ; ainsi, par la communion, tu vivras pour moi, car je serai vivant en toi. Je remplirai ton âme de mes désirs et de ma vie qui consumera et anéantira en toi tout ce qui est propre. Tellement que ce sera moi qui vivrai et désirerai tout en toi, au lieu de toi. Et ainsi, tu seras tout revêtu de moi. Tu seras le corps de mon cœur ; ton âme, les facultés actives de mon âme ; ton cœur, le réceptacle, le mouvement de mon cœur. Je serai la personne de ta personnalité, et ta personnalité sera la vie de la mienne en toi. – Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi [Ga 2,20].

Imitation, lib. 3, c. 48
Je suis là où est ma pensée, ma pensée est d'ordinaire où est ce que j'aime.
[…]


Heureux l'homme, ô mon Dieu, qui, à cause de vous, bannit de son cœur toutes les créatures ; qui fait violence à la nature, et crucifie par la ferveur de l'esprit les convoitises de la chair, afin de vous offrir du fond d'une conscience où règne la paix, une prière pure, et que, dégagé au-dedans et au-dehors de tout ce qui est terrestre, il puisse se mêler aux chœurs des anges. [ Im 3, 48: 30 , 38]. – Amen !


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 21 mars 1865 — NR 44,119)


* Le texte de cette consécration est tiré de M. Olier, Catéchisme chrétien pour la vie intérieure, leçon 20 dans Œuvres complètes, Migne, 1856, col. 478. Le vœu perpétuel de la personnalité constitue un sommet dans la vie spirituelle du P. Eymard et il ouvre une nouvelle période. Selon le P. Núñez, le langage utilisé indique l'union intime et la transformation spirituelle de son âme. Les méditations qui suivent cette Action de grâce dans La Grande Retraite de Rome en explicitent la signification et la portée.


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 11 Avr 2018 - 12:50

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Le corps doit être une victime (2/7)




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire la première partie de cet "enseignement à portée ecclésiale" :
Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)



Citation :
Mais comment le corps va-t-il devenir une victime ? En pratiquant les vertus qui conduisent à la résurrection, regardez le corps comme une victime à nourrir, à orner, afin de pouvoir l'offrir à Notre Seigneur. Saint Paul dit que le corps doit être une hostie vivante, pure, sainte et agréable à Dieu [cf. Rm 12,1]. Qu'est-ce qu'une hostie ? Une victime. Il faut qu'elle soit pure, qu'elle n'ait pas de péchés ; sainte, qu'elle ne soit pas sous l'empire des passions ; agréable à Dieu, et notre corps lui est agréable quand nous en faisons une victime ; en regardant votre corps ainsi, vous lui communiquerez les grâces de la résurrection.

J'ai dit qu'il ne faut pas regarder le corps comme un ennemi, il sera toujours un foyer de concupiscence, le corps est vendu au démon, il lui appartient plutôt qu'à Dieu, l'esprit est plutôt à l'erreur qu'à la vérité, la mémoire est plutôt infidèle que fidèle, nous n'avons que la volonté, c'est le cœur que Dieu demande. Le corps est porté au péché, il nous incline au mal, il en devient l'occasion, il faut l'émonder, le purifier de toutes ses taches, afin que Dieu puisse travailler dessus, il faut que ce corps se ressuscite par la vertu même de Notre Seigneur.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347, 2)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Lun 16 Avr 2018 - 17:43

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Nuit d'Adoration avec le P. Nicolas Buttet - SC Montmartre




NUIT D'ADORATION à MONTMARTRE

du Vendredi 20 Avril au Samedi 21 Avril



Au cours de cette Nuit d'Adoration, avec le Père Nicolas Buttet
des Religieuses de la Fraternité Eucharistein, les Groupes de Prière de Padre Pio de Paris, & la
 Fraternité Eucharistique (st Pierre-Julien Eymard)
nous prierons pour



Citation :
LA VENUE DU RÈGNE EUCHARISTIQUE DANS LE MONDE.


Nous serons en Union avec les Religieuses des "Filles de l'Eglise" de l'Adoration des sanctuaires de Lourdes.  
Lien vers une conférence du Père Nicolas Buttet :







P R O G R A M M E

Vendredi 20 Avril

— 17 h 00 - 18 h 45 : accueil des participants  (pour celles et ceux qui le souhaitent à 18 h 00 : les Vêpres)
— 19 h 30 : souper en commun
— 21 h 00 dans la Basilique : Méditation sur l'Eucharistie par le Père Nicolas Buttet, Fondateur de la Fraternité Eucharistein
auteur de L'Eucharistie à l'école des saints.
— 22 h 00 : Messe célébrée par le Père Nicolas Buttet
— Nuit d'Adoration : animée par des Sœurs de la Fraternité Eucharistein



Samedi 21 Avril  

(pour info, il y a une Messe à 7 h 00)
— de 7 h 30 à 8 h 15 : petit déjeuner
— 8 h 30 à 11 h 00 : en salle, Enseignements sur ou liés à l'Eucharistie par — le Père Nicolas Buttet,
et par — le Père André Guitton de la Congrégation du Saint Sacrement
auteur de la biographie de Saint Pierre-Julien EYMARD L'Apôtre de l'Eucharistie.
— 11 h 15 : Messe célébrée par le Père Nicolas Buttet


Contact - Réservation nuit, repas obligatoire : padrepio-paris@numericable.fr - 06 75 60 32 26




Écoute dans la nuit

@radionotredame 100.7 FM
 Jean-Marie Marçais  i n v i t e
SAINT PIERRE-JULIEN EYMARD — L'APÔTRE DE L'EUCHARISTIE
par le Père du Saint-Sacrement, André Guitton 
#JubiléPJEYMARD2018
& Nouvelles de la Congrégation du Saint-Sacrement en Afrique…
Invité par le Groupe de prière Padre Pio-Paris
Jeudi 19 avril — 22h-minuit




_____________________________________________________








Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 18 Avr 2018 - 18:47

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Le corps de Notre Seigneur (3/7)




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire les parties précédentes de cet 'enseignement à portée ecclésiale" :


  • Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)

  • Le corps doit être une victime (2/7)

Le corps de Notre Seigneur

Citation :
Voyez le corps de Notre Seigneur, il était mort, son âme entre et lui communique la vie, c'est instantané, la vie de son divin corps a pris la perfection de sa vie ressuscitée. La vie ressuscitée de Notre Seigneur communiquera à notre corps la plénitude de cette grâce, nos passions seront soumises à la grâce, notre corps, tout mauvais qu'il est, deviendra plus docile, il sera comme une victime, une victime ne commande pas, elle est immolée. Il faut en un mot spiritualiser notre corps, s'il a une impression de passions, ce ne sera qu'une fièvre de passage. Nous devons traiter notre corps comme une victime et le surnaturaliser, afin qu'il vive de la vie de Jésus-Christ ressuscité, c'est l'application de la Résurrection. Même il faut qu'il y ait une guerre, la paix commence par la guerre, les grâces commencent par l'âme, et finissent par le corps pour le sanctifier.

Le corps de Notre Seigneur n'est pas visible au saint Sacrement, il l'est par sa nature, Notre Seigneur l'a voilé, nous, nous ne devons pas avoir ce miracle de l'invisibilité, notre corps doit être visible, mais dans la vie voilée de la mortification de Notre Seigneur, comme nous l'avons dit. Aussi saint Paul disait : Regardez vos membres comme des membres saints [cf. Rm 6,13]. De là suit qu'il faut que vous regardiez votre corps comme étant à Jésus-Christ, il vous appartient moins qu'à lui, vous l'avez donné, vous n'avez pas de liberté de pensées, vous l'avez donnée, vous ne devez plus la reprendre. Le corps de Jésus-Christ est saint, vos corps doivent donc être saints, vos membres ne vous appartiennent pas, puisqu'ils appartiennent à Jésus-Christ, c'est son corps. Vous respecteriez beaucoup le corps de Jésus-Christ, ses pieds, ses mains, s'il vous les donnait à baiser, voilà que votre corps est passé par la vie ressuscitée avec le corps de Jésus-Christ, vous devez donc le respecter, l'orner comme le corps de Notre Seigneur, donc vous devez honorer ce corps, ces membres qui ne sont plus à vous, par la sainteté de vos rapports. Jésus-Christ, à qui votre corps appartient, vous en laisse l'usage, afin que vous en ayez le mérite et lui, la sanctification, il donne sa grâce, et il vous laisse le mérite de l'appliquer.

Comprenez-vous que vos corps sont plus respectables que le calice et le ciboire : est-ce que le calice et le ciboire pensent, parlent et peuvent glorifier Dieu ? Jamais, non seulement cela, mais le calice et le ciboire ne sont que des vases renfermant le corps de Notre Seigneur pour vous le donner, et vous, vous êtes le ciboire vivant de Notre Seigneur, vous devez absorber ce sang, cette chair divine. Donc vos corps sont sacrés, consacrés, vous devez avoir du respect pour ce corps, et entre vous, respecter ce corps, qui est honorable et respectable, vous ne devez jamais le reprendre pour le souiller par la vanité, en faire un objet de vanité, ne jamais faire sur ce corps d'actes coupables, il appartient à Notre Seigneur. Voyez comme l'Église a pour principe de respecter les corps qui doivent être ressuscités et avoir une vie toute spirituelle. Voyez quel respect elle a pour le corps d'un enfant qui a été consacré par le baptême, pour une vierge consacrée, elle l'appelle une personne sacrée, elle est sacrée dans son corps et dans son âme, Notre Seigneur en a pris possession.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347,3)


Citation :
Présentation : Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement : 26 mai - 3 juin 2018


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 25 Avr 2018 - 10:14

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La vie ressuscitée (4/7)




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire les parties précédentes de cet 'enseignement à portée ecclésiale" :


  • Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)

  • Le corps doit être une victime (2/7)

  • Le corps de Notre Seigneur (3/7)

La vie ressuscitée

Citation :
Quelle est la vie ressuscitée de Notre Seigneur dans notre âme ? Quelle est la vie ressuscitée de l'âme de Notre Seigneur ? Voilà toute la question à faire. La vie ressuscitée de l'âme de Notre Seigneur est une vie toute dépendante de sa vie divine, elle est libre d'une liberté de nature, mais pas d'action, l'âme de Notre Seigneur dans son état ressuscité est la même qu'il avait sur la terre, avec cette différence qu'elle est dans un état ressuscité. Cette âme a bien sa liberté de nature, mais elle ne peut plus s'exercer sur la terre, tellement elle est dépendante de la volonté divine, il ne peut plus y avoir ni choix, ni délibération. Au Jardin des Olives, Notre Seigneur délibérait : Mon Père, s'il est possible, que ce calice s'éloigne de moi [Mt 26,39]. Voyez, la nature humaine délibère, elle demande, elle prie. Notre Seigneur ne peut plus choisir entre l'humiliation et la gloire, la souffrance et le bonheur, il ne le peut plus, il est dans un état ressuscité.

La volonté de Notre Seigneur existe, elle est parfaite, seulement cette volonté ne peut pas s'exercer dans un état ressuscité, c'est une volonté unie à la volonté divine, et toute fixée dans cette volonté. Quoique la volonté de Notre Seigneur soit existante, elle n'a plus à choisir entre le Calvaire et le non-Calvaire, elle est dans un état stable d'union, de perfection, elle n'est plus accessible aux sentiments humains qu'elle avait sur la terre. Notre Seigneur ne peut plus être triste, il est dans un état ressuscité, il ne peut plus avoir d'affections, de compassion, de douceur, parce qu'il est dans un état ressuscité, il peut en avoir la pensée, il n'en a plus le sentiment, il est absorbé par la divinité qui domine, qui est le principe et le centre de sa vie.

Vous, mes bonnes sœurs, pouvez-vous être comme cela ? Non, vous n'êtes pas dans un état réel et véritable, vous êtes dans la grâce, mais vous n'êtes pas dans la gloire, vous n'êtes pas dans la stabilité de la vie de l'autre monde. Vous pouvez en avoir la vertu, votre âme a bien toujours sa liberté, Dieu ne peut pas l'en dépouiller, il faut qu'il lui laisse son état de mérite et de démérite, mais cette liberté si Notre Seigneur règne en vous est entre ses mains, comme la liberté de Notre Seigneur est dans la divinité, vous, c'est par vertu. Si Notre Seigneur règne bien en vous, votre liberté est entre ses mains, votre volonté de même, vous ne pouvez vouloir et ne pas vouloir que ce que Notre Seigneur veut et ne veut pas. S'il est le principe de votre vie, vous suivrez le mouvement donné, mais avec liberté et amour. Pour les tentations, Notre Seigneur ne vous en débarrassera pas, au contraire, il vous les laissera, et il les augmentera, pour vous, c'est l'occasion de vous unir plus parfaitement à lui.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347,4)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Ven 27 Avr 2018 - 17:43

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Présentation Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement — 26 mai - 3 juin 2018




La communauté de prière Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi Paris 8

vous propose une Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement du 26 mai au 3 juin 2018.
À cheval, donc, sur le mois de Marie et s'achevant en la Solennité du Saint Sacrement.

Avant de fonder la Congrégation du Saint-Sacrement, Pierre-Julien a été prêtre et religieux mariste.

À l'origine, le Père Eymard a placé la Congrégation du Saint-Sacrement sous la protection de la Vierge le 13 mai 1856, jour anniversaire de la Fondation à Paris reconnue par l'archevêque Mgr Dominique Sibour.

Cette Neuvaine est l'occasion de prier pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.
Prions aussi pour les 4 nouveaux Agrégés de la branche laïque
de la congrégation
, la Fraternité Eucharistique
de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.
Ils énonceront leur promesse d'engagement ce 3 juin,
en la Solennité du Saint-Sacrement.



Cette neuvaine se présentera chaque jour en deux temps :

  • L'influence de Marie dans la vie du Père Eymard, qui l'a conduit jusqu'à s'offrir lui-même avec Jésus Eucharistie

  • Un texte sur le don de Dieu en l'Eucharistie, tiré des méditations du saint lors de La Grande Retraite de Rome (25 janvier - 30 mars 1865)

Les dessins accompagnant chaque jour

La retraite que le P. Eymard fait à Rome en 1865,

se situe dans le contexte difficile de la négociation pour fonder une communauté à Jérusalem, si possible au Cénacle. On l'appelle communément la “grande retraite de Rome”, en référence à sa première retraite à Rome en 1863. Grande, elle l'est par sa longueur et l'abondance des notes que le P. Eymard a laissées. Grande aussi, par son importance dans la vie du fondateur.

Brièvement : à deux reprises au cours de l'année 1864, le P. de Cuers s'est rendu à Jérusalem pour essayer de poser les bases d'une fondation à Jérusalem. Mais c'est l'impasse. Le P. Eymard se décide à partir à Rome pour suivre l'affaire et, si possible, la faire aboutir. Il arrive à Rome le 10 novembre 1864 et est hébergé au Séminaire français. Il déploie toutes ses ressources auprès du Cardinal Barnabò, Préfet de la Propagande, et de Monseigneur Capalti, Secrétaire, pour faire aboutir son projet. Il prend conscience des difficultés considérables que sa demande suscite, de la situation presque sans issue où il se trouve. Mais il espère. Les obstacles administratifs se multiplient : renvoi de la question, maladie du Cardinal Préfet, fêtes de Noël…

Le P. Eymard ne quitte pas la place. “À Rome, si on ne pousse pas, si on n'est pas là, c'est long !” (au P. de Cuers, 2 décembre 1864, CO 1490). Matheysin opiniâtre, il va camper à Rome jusqu'à ce que la sentence soit portée. Il profite de ce repos forcé pour travailler à la bibliothèque du Séminaire français sur des sujets qui lui tiennent à cœur : vie religieuse, eucharistie, liturgie.

Le 25 janvier 1865, il se retire à la Villa Caserta, chez les Rédemptoristes, près de Sainte-Marie-Majeure. Il entre en retraite. Il perçoit que le combat à mener est intérieur. Il va rester neuf semaines sur l'Esquilin. Les notes qu'il a transcrites au jour le jour pour son usage sont le témoignage le plus important de son expérience de Dieu et demeurent un très beau texte de la littérature spirituelle. Il exprime avec force son désir de conversion, la beauté de la vocation eucharistique, le souci de centrer sa vie sur l'Eucharistie, son désir d'un don toujours plus entier de lui-même, qui trouve son achèvement dans la grâce du 21 mars avec le “don de la personnalité”.

Comment résumer la “grande retraite de Rome” du P. Eymard ? Il faut la lire et la relire pour saisir le mouvement de son âme dans une quête ardente de Dieu, sur fond d'une affaire toute temporelle. Au terme, il doit renoncer à “conquérir le Cénacle” pour accueillir comme un don “le Cénacle intérieur”. Dès lors, une voie nouvelle s'ouvre dans sa vie et son apostolat.

Le 30 mars, épuisé, le P. Eymard quitte Rome. Il rentre par la route des Alpes, s'arrête à Lyon où il reçoit l'hospitalité de Madame Jordan et arrive à Paris le 8 avril, la veille des Rameaux, pour les célébrations de la Semaine sainte.



(source : Saint Pierre Julien Eymard - Œuvres complètes en ligne — NR 44)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 2 Mai 2018 - 16:37

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La vie ressuscitée (suite) 5/7




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire les parties précédentes de cet 'enseignement à portée ecclésiale" :


  • Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)

  • Le corps doit être une victime (2/7)

  • Le corps de Notre Seigneur (3/7)

  • La vie ressuscitée (4/7)

La vie ressuscitée (suite)

Citation :
Puis Notre Seigneur aime beaucoup cet état, vous lui redonnez sa première vie. En quoi consiste-t-elle ? En deux choses, votre âme jouit et souffre, Notre Seigneur ne souffre pas, en s'unissant à vous, il semble reprendre sa première vie, et il la reprend en effet. Voilà où est le miracle, vous lui redonnez sa première vie de souffrances, d'humilité, de mortification, vous pouvez souffrir, lui, il ne peut plus, il souffre en vous, et il vous en donne le mérite, lui qui est la vie de nos âmes. Notre Seigneur vous donne ce qu'il est, par un acte, un composé, votre âme devient ressuscitée dans son principe, et votre corps en fait les frais. Comme votre âme arrive à la vie de Jésus-Christ ressuscité, il descend dans votre âme, et de votre âme dans votre corps. Notre Seigneur disait à ses apôtres : Vous vous souvenez bien que, quand j'étais avec vous, je vous disais ces choses, mais vous ne les compreniez pas [cf. Lc 24,24-27]. Ils auraient pu lui dire : Mais vous êtes bien avec nous. Oui, aurait répondu Notre Seigneur, mais je n'y suis pas de la même manière que par mon humanité, j'y étais avec mon humanité sensible, naturelle. C'est-à-dire que les apôtres sous l'impression de la résurrection de Notre Seigneur comprenaient par la grâce de cette résurrection.

Vous, vous devez dire de même : Moi, quand j'étais dans le monde, je pensais, j'agissais de telle manière. Vous n'y êtes donc plus ? Non, vous êtes dans la vie religieuse. Dans le monde, vous étiez comme Notre Seigneur avant sa mort ; vous ne pensez plus, vous n'agissez plus ainsi, vous êtes dans la vie ressuscitée de Notre Seigneur. Vous direz : Comment arriverai-je là ? – Il faut spiritualiser votre corps et votre âme. Comment aller au ciel sans ailes ? – Il faut que je fasse les actes d'un Dieu, pas possible de faire ce que vous demandez, Notre Seigneur était homme et Dieu, Dieu donnait à son humanité la puissance et la force, moi, je ne suis qu'une pauvre créature bien faible. – Mais si Notre Seigneur se donne à vous comme maître, s'il agit dans toute la puissance de sa résurrection, vous ne direz pas que c'est impossible, puisqu'il le fait par vous, avec vous. Voilà la grâce, le prodige, puisqu'il vous a choisies pour le servir, être autour de son tabernacle et le servir toujours, il va donc vous donner la grâce eucharistique dans toute sa perfection, sa douceur et sa suavité, afin de vous élever à sa vie eucharistique, à sa vie ressuscitée, afin de vous changer en lui.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS, 347,5)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Lun 7 Mai 2018 - 17:42

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Le grand prophète de l'Eucharistie : Pierre-Julien Eymard par Nicolas Buttet




C'est un prêtre, aussi fondateur de la Fraternité Eucharistein, qui a déclaré au sujet du fondateur de la Congrégation du Saint-Sacrement, en introduisant sa conférence du matin suivant la Nuit d'Adoration au Sacré-Cœur de Montmartre, le 21 avril dernier :

Citation :
Pierre-Julien Eymard est vraiment le grand prophète de l'Eucharistie.

Voici le début de son exposé qui sera retranscrit dans son intégralité ultérieurement et lisible sur La Vaillante, cet été.
L'enregistrement réalisé par les Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre est déjà audible sur
ce lien





Que le règne eucharistique du Christ arrive !




« Très heureux de vous retrouver. Merci cher Père Guitton pour cette présentation si touchante de ce prophète de l'Eucharistie. Je pense que Pierre-Julien Eymard est vraiment le grand prophète de l'Eucharistie. Et vous savez que dans l'histoire de l'Église on appelle cela le 'désenveloppement du Mystère'. Tout est donné au départ, dans la personne de Jésus et, on le sait, la révélation s'achève avec la mort du dernier apôtre. Donc tout est dit. Mais là, les choses se désenveloppent, prennent une tournure particulière.






Je vous parlais hier du Sacré Cœur. Il est bien là, ouvert sur la Croix, toute la dévotion se trouve là, il y a des textes merveilleux, comme ça… Mais finalement c'est au XIIème XIIIème siècle avec sainte Gertrude d’Helfta, sainte Metchilde de Hackeborn, sainte Metchilde de Magdebourg, Hildegarde de Bingen, où tout d’un coup le Sacré Cœur prend une première…

Il y a une scène très belle où Hildegarde de Bingen voit le Sacré Cœur de Jésus, repose sur le Sacré Cœur de Jésus, et elle voit saint Jean. Et elle dit à saint Jean : « Tu es un petit cachotier ! Je suis sûre que quand tu as posé ta tête sur le Sacré Cœur de Jésus tu as dû sentir l’amour fou qu’il y avait dans son Cœur, et tu ne nous as rien dit ! Tu es un petit cachotier ! » Alors, saint Jean lui dit : « Effectivement, j’ai senti cet amour fou dans le Cœur de Jésus, mais Dieu m’a confié la mission d’annoncer le Verbe fait chair. Quant aux secrets insondables de son Cœur, ils sont réservés aux temps où la charité se refroidira sur la terre. »

Et donc, ça va être
Marguerite-Marie Alacoque, qui va recevoir cette dévotion au Sacré Cœur. Et puis on va voir que cette dévotion va se concentrer, se cristalliser, s’incarner, si j'ose dire, autour du Christ Eucharistique. Puisque c’est le Cœur Eucharistique de Jésus qui va être la grande dévotion de la fin du XIXème siècle mais un peu brève, malgré tout. Et saint Pierre-Julien Eymard fait partie, avec tous ses amis, avec Émilie Tamisier, avec le Père Antoine Chevrier, avec le Curé d’Ars…

Ils étaient tous copains, c’est incroyable, il y avait une collection de saints qui se côtoyaient et qui priaient ensemble qui était absolument extraordinaire, hein ! C’était les potes de Jésus qui s’étaient rassemblés et ils voulaient annoncer. Ça, c’est important, c’est une belle leçon, parce que dans des moments de tiédeur et de froideur, Dieu veut vraiment rassembler ses amis pour nous donner le feu et nous donner la grâce d’évangéliser.

Et puis tout d’un coup, on va voir que quand on va plus profondément dans ce Cœur de Jésus, on a la Miséricorde et c’est sainte Faustine. Finalement, toute la révélation de sainte Faustine se joue autour de Jésus Eucharistie. Et je vous disais, hier soir, cette phrase qui me touche beaucoup : « Dis bien au monde entier qu’il n’y aura pas de paix sur la terre si l’on ne vient pas à ma Miséricorde. Et le trône de ma Miséricorde c’est le Saint Sacrement. » Donc : « Dis bien au monde entier qu’il n’y aura pas de paix si l’on ne vient pas au Saint Sacrement. » Et donc, les prophéties du Père Pierre-Julien Eymard sur la conversion de la France, de l’Europe, sur la nécessité absolue de l’adoration, sur la grâce de l’adoration pour transformer le monde qui est pris dans la tiédeur et dont les âmes se croient ferventes et qu’elles ne le sont pas, parce qu’elles n’ont pas établi leur trône en Jésus Eucharistie… eh bien !, c’est vraiment maintenant que ce temps est là. Il nous est donné maintenant. Et avec cette Miséricorde qui jaillit du Cœur de Jésus.

Et pour moi, cette prophétie de Faustine et cette prophétie de saint Pierre-Julien Eymard, est aussi importante que celle de Fatima, voyez-vous. Quand Marie dit, en 1917, que si on ne va pas se convertir, une guerre plus grave encore éclatera sous le pontificat de Pie XI… On est encore à l’époque du pape Benoît XV, Pie XII arrivera en 1922 sur le siège de Pierre, il mourra en 1938 et c’est vrai que la guerre éclate sous le pontificat de Pie XI, juste avant son décès. Marie annonce cela en 1917, et donc, à part Marie et le Ciel, personne ne peut savoir le nom du prochain pape, et elle l’annonce clairement, avec un signe aussi cosmique, qui aura lieu au début de l’année 1938, une lueur dans le ciel qui se verra de manière assez extraordinaire dans le monde, un peu partout. Parce qu’on n’aura pas écouté Marie, on aura cette tragédie, voyez-vous.

Toute prophétie est conditionnelle, soumise à la liberté des hommes. Ninive se convertit, l’Europe ne se convertit pas. Voilà. Et aujourd’hui, le pape François a beaucoup insisté sur le lien entre Fatima et Akita, et donc, c’est quelque chose d’assez important, ce lien entre Fatima et Akita.
Notre-Dame d’Akita a été reconnu par l’Église en 1984 et 1988 par le cardinal Ratzinger à Rome, c’est chez les Servantes Eucharistique du Sacré-Cœur, en montrant qu’il faut prier Jésus Eucharistie.

Donc, au cœur du renouveau du monde, au cœur du renouveau de notre vie personnelle, au cœur de la guérison du monde, il y a Jésus Eucharistie. Il fallait être fou de la part de Jésus, de se rendre présent dans cette vulnérabilité-là, vous voyez… Bien sûr, c’est Dieu transcendant qui est là, mais c’est le bébé de Marie, c’est le vrai corps que Marie a porté dans ses bras, c’est ce Jésus qu’elle a touché, qu’elle a caressé, qu’elle a pris, et Joseph, et le vieillard Siméon : « Oh qu’il est chou ce petit bébé ! » Et c’est l’émerveillement des bergers à la crèche, voyez-vous… C’est ça ! l’Eucharistie.

Alors on a tellement pris de la distance avec l’Eucharistie… On ne dérangeait pas le ‘Divin Prisonnier’. « Interdiction… » Un prêtre a écrit à son évêque : « Interdiction de déranger le Divin Prisonnier. » À un moment donné on interdisait de le toucher avec les dents. Or, comme je l’ai dit hier, le mot ‘trogein’ en grec, c’est ‘broyer avec les dents en faisant du bruit’. Et on est arrivé à dire que c’est un péché mortel de toucher avec les dents l’Eucharistie. Mais comment a-t-on pu vouloir tenir à distance ce Dieu qui se fait si proche, jusqu’à se faire manger et « descendre dans les latrines de notre corps »  ?


(suite à retranscrire…)  


Voici le texte de Benoît XVI, citant S. Bonaventure :

Citation :
Laissons-nous remplir à nouveau de cette joie : Où y a-t-il un peuple à qui Dieu est aussi proche que notre Dieu est proche de nous ? Si proche qu'il est l'un de nous, au point de nous toucher de l'intérieur. Oui, d'entrer en moi dans la Sainte Eucharistie. Une pensée qui peut être déconcertante.

Sur ce processus, saint Bonaventure a utilisé, une seule fois, dans ses prières de Communion, une formulation qui secoue, qui effraie presque. Il a dit : « Mon Seigneur, comment a-t-il pu te venir à l'esprit d'entrer dans les latrines sales de mon corps ? ». Oui, Il entre dans notre misère, il le fait avec conscience et il le fait pour nous pénétrer, pour nous nettoyer et pour nous renouveler, afin que, grâce à nous, en nous, la vérité soit dans le monde et le salut se réalise.

P. Nicolas Buttet, Fondateur de la Fraternité Eucharistein


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 9 Mai 2018 - 10:50

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Transformation de vous en Jésus-Christ (6/7)




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire les parties précédentes de cet 'enseignement à portée ecclésiale" :


  • Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)

  • Le corps doit être une victime (2/7)

  • Le corps de Notre Seigneur (3/7)

  • La vie ressuscitée (4/7)

  • La vie ressuscitée (suite) (5/7)

Transformation de vous en Jésus-Christ

Citation :
Maintenant, cette transformation de vous en Jésus-Christ se fait en toutes choses, vous ne vous en apercevez pas, mais elle se fait, votre esprit se fait à penser à Notre Seigneur plus souvent, vous pensez plus souvent à son état eucharistique, vous comprenez mieux, vous voyez mieux.

Notre Seigneur entre en vous avec plus de lumière, vous avez plus d'intelligence – cela ne vous donne pas de fatigue d'esprit, si ce n'était pas, comment pourriez-vous rester si longtemps devant le saint Sacrement ? Votre esprit deviendrait hébété, vous perdriez l'intelligence –, sous l'influence de cette lumière d'amour, vous ne vous en apercevez pas, tant cette présence est douce, habituelle : quand on voit le soleil, on ne s'aperçoit pas s'il y a des rayons.

Une âme qui vit autour du saint Sacrement a l'habitude de cette vie, si quelquefois cette présence est moins sensible, vous verrez bien que si votre esprit en a perdu même la pensée, votre cœur l'a toujours. Cela se fait insensiblement, tout suavement, Notre Seigneur nous attire par ses dons spirituels, on finit par se dégager de soi et des créatures. Vous ne savez pas comment vous êtes attirées vers la vie eucharistique de Notre Seigneur comme l'aimant est attiré vers le pôle, cette transformation se fait par l'amour eucharistique de Notre Seigneur.


Comme par la résurrection Notre Seigneur ne tient plus aux affections de la terre, qu'il n'est plus dans cette voie, il en est de même de vous. Si vous voulez vous faire un centre humain, vous ne pourrez jamais y vivre, vous n'êtes pas faites pour cela, quand on a goûté Notre Seigneur, on ne peut pas désirer autre chose.

Il faut toujours vous dire que ce n'est pas par la propre force de votre vertu, vous auriez raison de dire que c'est impossible, comment monter au ciel si on n'y est pas porté ? Mais votre volonté deviendra forte par la volonté de Notre Seigneur, elle sera dans une obéissance d'amour perpétuelle, elle sera une dans la volonté de Notre Seigneur.

Vos corps se sanctifieront pour devenir spirituels, pour être une victime pure, sainte et agréable à Notre Seigneur, ce ne sera que la conséquence de la sainteté de votre âme.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347,6)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Dim 13 Mai 2018 - 21:21

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


13 mai : Notre-Dame du Saint-Sacrement :
Fêtons-la !




13 mai 1856 : l’acte de naissance de la Congrégation du Saint-Sacrement

Notre-Dame du Saint-Sacrement

est fêtée le 13 mai par la Congrégation du Saint-Sacrement.
En effet, le 13 mai 1856, Pierre-Julien et son compagnon, le Père Raymond de Cuers,
rencontre l’archevêque de Paris, Mgr Dominique Sibour, qui est d’abord sceptique
à l’idée d’une nouvelle congrégation de contemplatifs.
Mais l’ardeur du Père Eymard se manifeste : il ne s’agit pas seulement d’Adoration eucharistique
mais aussi d’Apostolat : s’occuper de la première communion des adultes.
L’archevêque convient que cela correspond à son désir, que c’est ce qui lui manque,
et prend sur le champ les deux Pères pour ses fils.
C’est l’acte de naissance de la Congrégation du Saint-Sacrement.

Le P. Eymard, en compagnie du P. de Cuers, se rend à l'église Saint-Sulpice,
au pied de l'autel du Saint Sacrement qui est aussi dédié à la Vierge Immaculée qui,
lui présentant son Fils, semble lui dire :


Citation :
L'Eucharistie a désormais son Ordre qui l'honore, et c'est toi, Pierre (-Julien),
qui en deviens aujourd'hui le Fondateur. Sois l'apôtre du règne eucharistique !

La dévotion à Notre-Dame du Saint Sacrement commence donc en ce jour béni du 13 mai 1856,
mais c’est bien plus tard, gardant cela dans son cœur, en son for-intime,
que le Père Eymard donna ce titre à la Vierge Marie.





Adorons Jésus Eucharistie avec Notre-Dame du Saint-Sacrement

Hier, 12 mai, Chapelle Corpus Christi Paris 8, nous avons adoré Jésus présent en la sainte Eucharistie en compagnie de Notre-Dame du Saint-Sacrement, avec une méditation de S. Pierre-Julien Eymard, donnée à lire ci-après.

Le chant
Marie Douce Lumière rythmait les temps de silence et de lecture de cette méditation répartie sur une heure, en 5 temps.

Je donnai pour 'consigne' aux adorateurs (en majorité adoratrices, à vrai dire…), de faire comme s'ils/elles étaient les Servantes du Saint-Sacrement auxquelles le P. Eymard donna cette prédication de retraite, le 22 octobre 1864…



Que fait donc une mère ?…

Prédication du P. Eymard aux Servantes du Saint-Sacrement





Citation :
Que fait donc une mère ? Elle est un centre d'attraction, de formation dans les vertus, c'est pourquoi il est évident pour moi qu'il n'y aura aucune bonne vocation si elle n'est formée par la sainte Vierge. C'est comme quelqu'un qui voudrait trouver un enfant sans le prendre dans les bras de sa mère. Les rois qui vinrent dans l'étable trouvèrent l'enfant Jésus dans les bras de sa mère [cf. Mt 2,11], il en est de même, il faut que toutes les vocations passent par les mains de Marie pour être agréables au cœur de Notre Seigneur.

Est-ce que vous ne me direz pas que vous avez aimé la sainte Vierge dans votre vie ? Mais si, vous me direz que vous l'avez aimée avec enthousiasme et bonheur, mais vous l'avez aimée dans sa vie cachée. Quoique vous n'ayez pas bien connu la sainte Vierge au Cénacle, cependant vous disiez : Si je pouvais avoir sa pureté, son amour, que je serais contente. Ne voyez-vous pas que déjà il y avait une attraction ? Vous faisiez comme le petit enfant, s'il n'est pas assez grand pour prendre la main de sa mère, il prend son tablier, le bas de sa robe, et quand il ne le prend pas il se croit perdu.


Citation :
Une mère est un centre, elle est toujours un centre, elle n'est pas comme un saint qui donne en passant, puis elle ne nous abandonne pas. Une mère est celle qui donne au petit enfant la parole, le compliment pour dire au père, c'est elle qui prépare le repas de bénédiction préféré du père, comme Rébecca à Isaac [cf. Gn 27,17], puis c'est elle qui dira : Tu porteras telle chose.

   Vous voyez bien où je veux en venir, c'est que vous adoriez Notre Seigneur en société avec la sainte Vierge, je ne dis pas par elle. Figurez-vous donc que vous êtes au Cénacle, que la sainte Vierge vous a été donnée par Notre Seigneur pour mère et éducatrice, alors vivez chez elle. Vous ne ferez pas votre adoration sans elle, vous direz : Toujours une mère accompagne son enfant, sans vous je ne saurais rien dire. Figurez-vous la sainte Vierge à genoux sur un prie-Dieu au Cénacle, ou par terre si vous le voulez. Elle adorait son divin fils, puis, ce qu'elle lui disait lui plaisait ; elle était bien la vraie Rébecca, je le crois bien, elle savait bien faire vibrer son cœur.


Voyez, si Notre Seigneur n'avait pas été Dieu, il l'aurait fait mettre sur un trône, et il se serait mis à genoux, son cœur était si pur, si tendre. Vous, mettez-vous à genoux, là, à côté d'elle, un enfant ne passe pas devant, il marche à côté, ne faisant qu'une même adoration, qu'un même hommage : Je suis votre enfant, vous n'êtes mère qu'à cause de moi. Vous direz le même hommage. Si vous avez une si belle couronne de mère, c'est à cause de moi, je remplace l'enfant Jésus, je suis l'enfant du Calvaire et de la croix. Je vous dis ce que vous dit votre sainte mère, je ne sais pas adorer, moi, parce que je suis trop terrestre. Je ne le sais pas, mais je vous répète son adoration pour les pécheurs, pour le monde.

   Vous ferez ce qu'elle a fait au Cénacle, vous réjouirez son cœur, elle dira : Que j'ai donc une bonne fille, voyez comme je vous honore par ma fille. Cette pensée-là je ne l'ai pas imaginée, je vous ai dit que la sainte Vierge a des droits de mère sur vous, vivez donc en société de Marie. Voilà pourquoi si quelqu'un doit aimer, servir la sainte Vierge, c'est une adoratrice, parce qu'elles sont un pour l'adoration. L'Eucharistie est le dernier mystère, la sainte Vierge est partie de sa fonction d'adoratrice pour celle au ciel. Ainsi il faut toujours donner, on vous donnera plus, c'est le complément de l'amour.



La sainte Vierge ne veut qu'une seule chose, la gloire de son divin fils. Si elle pouvait venir sur la terre reprendre la latitude du don, que ferait-elle ? Faites-le pour elle. Puis, qu'allez-vous faire ? Vous avez promis beaucoup de choses à Notre Seigneur, vous avez bien fait des résolutions. Comme Dieu donne toujours avec surabondance à celui qui l'aime, il vous donnera ; mais que doit-il vous arriver ? Un enfant perd tout, parce qu'il est léger, il laisse partout ce qu'on lui donne, la mère est là qui prévoit ; mettez donc dans les mains de la sainte Vierge les trésors que vous avez, vos résolutions de la retraite.

  Votre amour du bon Dieu va s'éteindre, puisque c'est du feu ; vos pensées vont s'éteindre parce que c'est la lumière ; puis, vos pensées vont se cacher, car chacune a son temps, puis vous aurez la pluie à flots. Il faut, mes filles, que la mère soit là, avec son pain de chaque jour, aujourd'hui telle vertu, tel petit sacrifice pour le Seigneur votre Dieu. Aujourd'hui, tâchez de lui faire un don qui lui fera plaisir. Alors la sainte Vierge gouvernera votre vie, puis elle la détaillera, vous ne sauriez pas le faire.



Citation :
Ah ! mes filles, si vous aviez le bonheur de voir un jour la sainte Vierge près de vous à l'adoration, vous ne voudriez plus vous en aller. Savez-vous bien qu'elle vous aime plus que quand vous étiez dans le monde ? Vous êtes plus à elle. Avant, vous apparteniez à son divin fils, elle vous préparait, elle doit vous gouverner, qu'elle le fasse bien.

   Allons, mes filles, voilà votre retraite finie, puis demain je prendrai vos résolutions, je les mettrai sur l'autel de Notre Seigneur afin que par les mains de sa divine mère, vous acheviez dans votre cœur ce que vous avez commencé par sa grâce.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 531,4)


Citation :
Présentation de la Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement : 26 mai - 3 juin 2018



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 15 Mai 2018 - 10:05

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Sanctifié à l'intérieur (7/7)




Suite de la Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement que prêcha le P. Eymard, le samedi 29 juin 1861, à Paris.

Relire les parties précédentes de cet "enseignement à portée ecclésiale" :


  • Vie ressuscitée de Notre Seigneur au saint Sacrement (1/7)

  • Le corps doit être une victime (2/7)

  • Le corps de Notre Seigneur (3/7)

  • La vie ressuscitée (4/7)

  • La vie ressuscitée (suite) (5/7)

  • Transformation de vous en Jésus-Christ (6/7)

Sanctifié à l'intérieur

Citation :
Quand dans un vase de cristal, il y a une lumière, ce vase est illuminé et transparent. Si une âme est illuminée, embrasée de l'amour de Notre Seigneur, si elle est si bien, si suavement, si sa volonté est unie à la volonté de Notre Seigneur, comment voulez-vous que le corps ne devienne pas spirituel ? C'est impossible, cela se fait par une voie de conséquence, de volonté, de puissance, cela se fait par l'union avec Notre Seigneur, et pas par votre volonté personnelle. Si vous voulez bien travailler, il ne s'agit pas de faire des efforts de tête, mais de s'unir à Notre Seigneur ; si vous n'avez qu'une petite volonté, vous ne ferez pas grand-chose.

Voilà une belle fontaine qui donne une eau claire, abondante, il faut absorber tout l'orifice de la fontaine si vous la voulez toute, si vous voulez que votre cœur prenne toutes les grâces, il faut qu'il soit tout uni à Notre Seigneur. Il n'y aura de transformation que quand il sera uni à Notre Seigneur eucharistique, dans cette union se trouve votre résurrection, plus cette union sera grande, plus il y aura de grâce de résurrection, le miracle deviendra votre état.

Comme le miracle de la vie de Notre Seigneur ne paraît pas, il faut encore qu'il y ait ce miracle : que votre corps soit tout sanctifié à l'intérieur, et qu'à l'extérieur personne ne s'en aperçoive, que vous soyez comme ensevelies en vous-mêmes. Pourquoi ? Pour éviter la gloire de la résurrection. Voyez ce qu'a fait Notre Seigneur pour nous montrer qu'il ne fallait prendre que la grâce de la Résurrection – car nous sommes si stupides que nous n'aurions voulu que la gloire –, comme nous sommes des enfants, Notre Seigneur a voilé la gloire, pour que nous ne puissions voir que la vertu et la grâce. Il en est de même de vous. Pour la grâce, vous devez l'avoir, mais vous ne devez pas avoir de gloire, si le monde la voyait cela deviendrait un danger, vous perdriez votre grâce de résurrection, vous auriez une chose que Notre Seigneur ne veut pas avoir, vous le forceriez de s'éloigner de vous.

Voilà donc votre vie dans l'union avec Notre Seigneur, cette union se faisant par l'amour et par la grâce, il est inutile de se tourmenter. Mais quand on en est où vous êtes, c'est la chose la plus facile, la plus aimable, la plus heureuse, parce qu'elle est dans toute votre grâce, si vous voulez revenir sur le passé, vous verrez que vous avez éprouvé cela. Notre Seigneur ne veut pas vivre en vous dans sa vie naturelle, mais dans sa vie ressuscitée, voilà pourquoi il vous a fait venir ici, il vous donne tant de grâces, et il vous en donnera encore tant si vous êtes fidèles.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 347,7)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 23 Mai 2018 - 18:32

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Marie, mère des adoratrices




S. Pierre-Julien Eymard, visionnaire prophétique de Marie, Mère de l'Église

Désormais, le lundi de Pentecôte devient la mémoire obligatoire de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l'Église, comme l'a décrété François.

Ce lundi 21 mai 2018 a donc vu sa liturgie modifiée, avec la lecture des Actes des Apôtres « qui racontent que la Mère de Jésus est présente dans le Cénacle, en prière avec les Apôtres dans l'attente de la venue de l'Esprit Saint. L'Église de la Pentecôte, animée de l'esprit du Ressuscité, avance dans le temps sous la conduite maternelle prévenante de la Vierge. Le choix de ce jour a donc des racines bibliques », explique le Père Corrado Maggioni dans Avvenire.

Cette présence de Marie au Cénacle « témoigne bien du plan de Dieu de lui attribuer un rôle décisif dans la conduite et la sanctification de l'Église », renchérit Mgr Dominique le Tourneau. Les paroles de Jésus qui, sur la croix, donne Marie comme mère à l'apôtre Jean, résonnent également. « La Mère en effet, qui était près de la croix (Jn 19,25), accepta le testament d'amour de son Fils et accueillit tous les hommes, personnifiés par le disciple bien-aimé, comme les enfants qui doivent renaître à la vie divine, devenant ainsi la tendre mère de l'Église que le Christ a généré sur la croix, quand Il rendait l'Esprit », écrit le décret qui instaure la fête. (extrait du Famille Chrétienne n° 2104, article de Noémie Bertin :
Marie, Mère de l'Église)


Or, la présence de Marie traverse toute la vie de S. Pierre-Julien Eymard. Dans l'idéal du Cénacle qui soutend la fondation de la Congrégation du Saint-Sacrement, Pierre-Julien donne une vision prophétique de la Vierge Marie pour notre Église du XXIème siècle.


En effet, cette vision prophétique de la Vierge Marie au Cénacle, Mère de l'Église, que célèbre désormais l'Église du XXIème siècle, anime les écrits du P. Eymard.

Par exemple, il donna cette prédication aux Servantes du Saint-Sacrement à Angers, le samedi 22 octobre 1864.
C'est une excellente préparation à la Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement (présentation) qui commencera samedi 26 mai.



Marie, mère des adoratrices

Citation :
Mes bonnes filles, il manquerait une fleur à votre couronne s'il n'y avait pas un hommage à Marie, et on pourrait mettre en doute votre persévérance et votre perfection si vous ne mettiez pas vos résolutions sous la protection de la sainte Vierge. Vous en avez besoin plus que les autres. Pourquoi ? Parce que Notre Seigneur au saint Sacrement de l'autel ne peut pas être votre modèle, parce que les autres mystères ont pour fin de nous obtenir une grâce particulière, il veut par là honorer son Père. Notre Seigneur n'y est plus sauveur pour honorer Dieu son Père, il n'y est plus comme à Nazareth et à Bethléem, il ne peut pas nous dire : Vivez de ma vie sacramentelle dans le sens complet et naturel, c'est un roi sur son trône, on n'apprend pas à être ses serviteurs, un roi, on n'apprend pas à le servir à la cour.

Afin qu'il soit parfaitement servi sur la terre, il a laissé sa mère pour être le modèle et la mère des adoratrices, des adorateurs. Mais Marie n'est pas seulement mère de Dieu, elle est la mère des adorateurs parce que c'est sa fonction. Et Notre Seigneur a laissé sa mère très longtemps, elle n'est morte qu'à soixante-douze ans. Selon la plus commune opinion elle avait treize ans quand elle a mis au monde Notre Seigneur, Notre Seigneur a vécu trente-trois ans, donc il reste trente-six ans de quarante-six à soixante-douze. Voilà un mystère, voilà donc la sainte Vierge qui pendant trente-six ans a été adoratrice, quelle belle vie !

Quand on examine l'amour de Notre Seigneur pour sa mère, on est tout étonné de le voir s'en séparer, est-ce qu'elle n'était pas assez sainte ? Est-ce qu'elle n'avait pas assez souffert, puisqu'elle avait souffert sur le Calvaire plus que toutes les créatures ? Il pouvait donc ne pas la laisser sur la terre, le Père céleste avait mis le dernier fleuron à sa couronne en l'aspergeant du sang de son divin fils sur le Calvaire. Notre Seigneur n'a pas voulu rester seul sur la terre, il n'a pas voulu que la première heure soit laissée à de pauvres adorateurs qui ne savaient pas l'adorer. Les apôtres n'en avaient pas le temps, il fallait être à courir le monde, comme a dit Isaïe [cf. Is 52,7], ils ne pouvaient pas être adorateurs malgré leur amour ; les pauvres chrétiens étaient des enfants sortis à peine du berceau du Calvaire, il fallait donc qu'il leur laisse une mère, un modèle, c'est sa très sainte mère, la sainte Vierge, car sa vie se résume dans ce mot, adoration, car l'adoration est le service.

Remarquez, c'est elle qui a adoré en premier le Verbe incarné dans son sein, personne ne le savait, excepté l'archange. Certes, Notre Seigneur était bien servi dans le sein de Marie, jamais il n'a trouvé un ciboire, un vase d'or comme le cœur de Marie, est-ce que jamais le cœur d'un chrétien peut se comparer à celui de Marie ? Aussi il devait être content de son adoration plus que de celle des anges et des saints. Le prophète, parlant de Dieu, dit : Il a placé son tabernacle dans le soleil [Ps 18,5-6], la sainte Vierge était donc un tabernacle vivant. Puis elle a adoré jour et nuit. Ah ! elle ne dormait pas, si ses yeux semblaient se fermer, c'était pour être plus tranquille dans sa contemplation : Je dors, mais mon cœur veille [Ct 5,2]. Aussi Notre Seigneur y était si bien que, sans l'ordre de son Père, il aurait voulu y rester. Unissez donc vos adorations à celles de Marie, alors vous plairez au Père éternel.

Elle adore la première à Bethléem son divin fils, c'est elle qui baise ses pieds, mais comment ? Elle le fait avec un amour parfait de Vierge mère, un amour de dilection, comme parle le Saint-Esprit. Puis après viennent saint Joseph, les bergers, puis les fidèles. Mais Marie trace ce sillon de feu qui devait sillonner le monde. Comme Marie devait dire de belles choses, des choses divines puisqu'elle était dans un état d'amour que nous ne pouvons ni mesurer, ni sonder. Puis elle continue sa vie d'amour à Bethléem, elle l'adore dans sa vie cachée, puis dans sa vie miraculeuse, et sur le Calvaire elle adora et souffrit.

Remarquez le caractère de l'adoration de Marie, elle adore son divin fils comme il est, et son état devient le caractère de son adoration, donc jamais elle n'a eu la même adoration. Elle l'adore dans son sein, puis pauvre à Bethléem, travaillant pauvre à Nazareth, évangélisant, convertissant les pécheurs, elle l'adore sur le Calvaire, elle suit tous les sentiments de son divin fils, parce qu'ils lui étaient connus, et que son amour la mettait en rapport avec lui. Aussi, mes filles, on vous dit toujours : N'ayez qu'une adoration, qu'une vue, votre Seigneur et votre Dieu [cf. Jn 20,28], mais, variez vos adorations comme la sainte Vierge variait les siennes. Faites venir tous les mystères dans l'Eucharistie, comme faisait Marie, tous les mystères sont là sous un emblème, quoique ce ne soit pas par une forme de vie, ils y sont glorifiés, et le Sauveur les continue sur la terre.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 531,1)


Marie au Cénacle, Mère & Adoratrice : Notre-Dame du Saint-Sacrement


Ce même 22 octobre 1864, le Père Eymard donna la prédication Que fait donc une mère ? précédemment. Avec l'influence de la Vierge Marie dans la vie de S. Pierre-Julien Eymard & l'histoire de Notre-Dame du Saint-Sacrement.
De bonnes préparations à la Neuvaine…



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 6 Juin 2018 - 11:28

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La sainte Vierge devient donc notre mère pour l'Eucharistie




La sainte Vierge devient notre mère pour l'Eucharistie

Citation :
D'autres sont attirés vers Dieu, à tel point que saint Paul disait : Vivez donc dans le ciel, que votre conversation soit dans le ciel [cf. Ph 3,20]. Notre Seigneur est monté au ciel le jour de l'Ascension, il y est visiblement monté, c'est admirable, afin d'aller au ciel nous tracer le chemin, afin que notre esprit l'accompagne. Il est bien évident que la très sainte Vierge sur la montagne des Oliviers fut emportée par l'attraction de son divin fils, car la pensée suit l'amour du cœur. Quand il est pur, la contemplation est facile, il est léger, il n'est pas retenu par une chaîne impure, le cœur suit l'attrait, il va voir l'Orphée qui le charme.

Vous savez que dans les catacombes de Sainte-Priscille il y a des tombeaux des martyrs, puis des fresques magnifiques des histoires de l'Ancien et du Nouveau Testament. Souvent on y représente un verre à moitié rempli de vin, et sur ce verre un poisson. En courbant une lettre on a le nom de Jésus, ichthus en grec veut dire poisson. On voit ce poisson, puis du vin rouge. Puis d'autres fois je vois là un dieu mythologique, Orphée, qui chantait si bien avec sa lyre que toutes les populations le suivaient. Orphée représentait Notre Seigneur attirant à lui, non pas avec sa lyre, mais avec son cœur et son amour, toutes les populations.

Voilà donc l'attraction, le divin Orphée nous attire, mais il dit : Mes enfants sont encore si grossiers, si humains qu'il faut que je reste encore parmi eux, car notre âme va au ciel, mais notre corps a besoin de quelque chose de sensible. Notre Seigneur s'est fait sensible, pour nous apprendre que c'est une attraction divine. La sainte Eucharistie s'appelle la fête du corps du Seigneur, on devrait dire la fête de Jésus ressuscité, de son âme, de son esprit, pas du tout ; le corps attire l'âme, l'esprit, le reste, tout suivra bien. La très sainte Vierge y avait tant d'attrait qu'elle ne pouvait pas s'en séparer, elle vivait dans la sainte Eucharistie, elle ne pouvait pas s'en séparer, elle vivait de l'Eucharistie, comme beaucoup de saintes, faites donc comme votre mère. Elle passait les jours et les nuits au pied du tabernacle, sans doute, elle n'y était pas toujours, les apôtres voulaient la voir, les saintes femmes voulaient la voir, mais elle était rouge d'amour, le feu qui embrasait son cœur se communiquait à tous les autres.

Laissez-moi vous dire une pensée, pas en rigueur, mais dans ses conséquences. Savez-vous bien que Notre Seigneur se défiait de nous en instituant l'Eucharistie, il nous laissait sa croix, son amour, il sait bien que les absents sont oubliés. Dans un demi-quart de siècle est-ce que l'oubli du cœur n'arrive pas comme le changement de temps ? Parfaitement, Notre Seigneur a voulu garder les âmes, il disait : Si je ne leur donne pas ma mère, ils seront trop enfants, ils ne sauront pas me trouver ; l'enfant ne cherche pas, s'il ne trouve pas il laisse, n'est-ce pas ce qu'il voyait ? Alors il a laissé la sainte Vierge, pour nous prendre par la main, pour nous conduire comme une mère, c'est son grand testament. Il faut une mère pour donner à l'enfant sa nourriture quand il veut manger, autrement il ne comprendrait pas, il serait trop enfant.

La sainte Vierge devient donc notre mère pour l'Eucharistie, elle a eu mission de nous former à l'adoration, elle n'en a pas eu d'autre. Elle a formé le premier couvent de saintes femmes à Jérusalem, elle était là comme une mère vigilante, distribuant à chacun son petit trésor et sa grâce d'amour. Elle faisait ce que fait une mère pour élever son enfant, le former à la vertu, à ses devoirs d'état. Quoi encore ? Le nourrir. Quoi encore ? Le diriger jusqu'à la fin, une mère est toujours directrice.
Vous comprenez que le Sauveur n'a pas voulu nous la donner pendant sa vie mortelle, que nous aurait-elle montré ? Bethléem et Nazareth, Notre Seigneur n'était pas là. Il nous l'a donnée quand il a donné un Cénacle, voici donc qu'elle nous instruira, nous montrant Notre Seigneur, nous faisant part de sa piété, de son dévouement. Car après tout, une mère donne ce qu'elle a, elle est mère, elle a donc la puissance de l'éducation. Elle nous a nourris de quoi ? Des conseils et des commandements de son amour pour que nous l'aimions, puis elle a donné cet amour à Notre Seigneur. Si un enfant travaille, s'il se dérange, la mère est là, s'il est malade, elle le soigne, elle ne quitte pas son enfant ; s'il s'écarte, elle le rappelle, elle le ramène, il faut nécessairement qu'elle remplisse sa mission.

Qui vous formera ? C'est Marie. Nous, nous ne le pouvons pas, mais elle vous le dira, elle peut vous inspirer cette adoration, il n'y a qu'un cœur de mère qui puisse le dire à un enfant. Il faut que la sainte Vierge vous dise : Venez avec moi. C'est comme une atmosphère que Notre Seigneur a mise sur notre chemin. Je n'osais pas vous dire ma pensée tout à l'heure, je vais vous la dire. La sainte Vierge est la première attraction que Dieu a mise sur votre chemin, il est si grand, si puissant, qu'il effraierait notre faiblesse. L'enfant ne court pas vers son père, il suit d'abord sa mère, alors la mère donne l'enfant au père. Notre Seigneur nous a donné Marie pour mère afin qu'elle soit une attraction sensible, nous connaissons déjà son nom de mère.


Saint Pierre-Julien Eymard (PS 531, 3)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 13 Juin 2018 - 10:40

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Le Soleil de l'Eucharistie - Le documentaire sur st P-J. Eymard




Le Soleil de l'Eucharistie


UNE COPRODUCTION CAT PRODUCTION / KTO 2018 Réalisé par Armand Isnard / Durée : 52 minutes



Le curé d'Ars appelait le père Pierre-Julien Eymard "mon saint". C'est tout dire. Lorsque, le 9 décembre 1995, le pape Jean-Paul II l'inscrivit au calendrier de l'Église universelle, il parla de "l'apôtre éminent de l'Eucharistie". Ce n'est pas rien. Passionné de l'Eucharistie, celui qui "allumait le feu dans les âmes" a tracé en effet par sa vie et ses œuvres, les lignes d'une spiritualité eucharistique ouverte à tous. Jusqu'à fonder, respectivement en 1856 et 1859, deux instituts voués à l'Eucharistie : les Religieux du Saint-Sacrement et les Servantes du Saint-Sacrement, qui ont essaimé, et continuent de nos jours à s'implanter, dans le monde entier.

La somme des écrits du père Eymard est immense : 20.000 pages manuscrites de retraites, prédications, constitutions et notes, ainsi qu'environ 2.200 lettres de correspondance. Une exceptionnelle documentation dont les biographes se sont inspirés, de telle sorte qu'il semble qu'on sache tout sur ce saint hors du commun. Il n'en est rien. Ce film, tourné là où le promoteur — par lui-même et par ses religieux — de toutes les grandes œuvres eucharistiques de notre temps, a laissé son empreinte s'imposait.

Marcher sur les pas de saint Pierre-Julien Eymard, c'est faire un pèlerinage au cœur du Dauphiné et du massif des Alpes : bien sûr à La Mure, où il naquit le 4 février 1811 et où il mourut, épuisé, le 1er aôut 1868, à 57 ans, mais aussi à Grenoble, Chatte, Saint Romans et Monteynard. À Fourvière, le Laus, la Salette, Notre-Dame de l'Osier, Rome et Paris également. On sort de ce film étourdi et serein. Convaincu que, comme l'écrit le chanoine Schorderret, "Jésus-Christ dans l'Eucharistie est le ciel sur la terre. En Lui, près de Lui, se trouve la réponse à toutes les aspirations de notre foi et de notre amour."



Le P. Eymard utilise fréquemment la comparaison du soleil

Il convient donc de donner ici sa source : sainte Catherine de Sienne. Parlant du corps et du sang du Christ, Dieu le Père disait à cette mystique :

Citation :
Ce corps [de mon Fils] est un soleil puisqu'il ne fait qu'un avec moi, vrai soleil. Il est tellement uni que l'un ne peut être séparé ni coupé de l'autre, comme dans le soleil on ne peut séparer ni la chaleur de sa lumière ni la lumière de sa couleur, tant est grande la perfection de cette union. […] Je suis ce soleil, Dieu éternel, d'où ont procédé le Fils et le Saint-Esprit

Voir le texte complet dans Le livre des Dialogues, Sainte Catherine de Sienne, Seuil, 1953, chap. 110, p. 351.




Grâce d'attrait au saint Sacrement de Catherine de Sienne - par le Père Eymard

Citation :
Prenons un autre attrait, il n'y a pas dans les âmes un attrait véritable si cet attrait n'est pas intérieur. Sainte Catherine de Sienne avait une dévotion au saint Sacrement comme il est rare de la trouver même dans les saints, au milieu de ses tribulations et dans ses oraisons. Quand on lit sa Vie et ses Dialogues, on voit que toutes ses lumières venaient de là ; c'est à elle qu'a été donnée la comparaison du soleil, c'était sa grâce, sa vertu. C'est avec cette grâce qu'elle a converti toute l'Italie et une partie de l'Europe, qu'elle a ramené le pape, d'Avignon à Rome, remettant ainsi à l'Italie sa gloire : le pape se servait d'elle comme d'un ambassadeur auprès des rois. Où prenait-elle les grâces ? Dans le saint Sacrement, c'était sa grâce d'attrait, et elle lui a donné la force et les triomphes.

Mais moi, quel est mon attrait ? Jamais un attrait n'est contraire à la vocation, Dieu ne se contredit pas.


Saint Pierre-Julien Eymard PS 185,3 (L'attrait intérieur de recueillement, de vocation, de perfection, de direction – Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement, octobre 1959)
Voir les catéchèses en ligne sur l'Eucharistie : #JubiléPJEymard2018


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 14 Juin 2018 - 15:05

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La Naissance au Ciel de S. Pierre-Julien Eymard




L'idéal du Cénacle - Comprendre l'Eucharistie dans sa totalité avec le P. Eymard - Chapelle Corpus Christi Paris 8



Tout au long de ce semestre, à Paris, la Fraternité Eucharistique
rattachée à la Chapelle Corpus Christi, 23 avenue de Friedland (8ème ardt),
a proposé de se former à la spiritualité du saint fondateur
de la Congrégation du Saint-Sacrement par une rencontre mensuelle,
avec les Pères du Saint-Sacrement qui animent la chapelle,
dont le biographe du saint, André Guitton, sss.

L'ultime catéchèse eucharistique du semestre aura lieu le samedi 23 juin, de 14h à 17h :


La Naissance au Ciel de S. Pierre-Julien Eymard

Le 2 août prochain nous fêterons les 150 ans de la mort du P. Eymard.
Cette rencontre sera une lecture & un partage du livret Les derniers jours de la vie de st P.-J. Eymard
(Édition du Centre de spiritualité "Eymard", La Mure d'Isère, 2018)
d'après les notes du Père du Saint-Sacrement Albert Tesnière, témoin direct.

En 1868, le fr. Albert, disciple du Père Eymard, a 22 ans. Il est aussi son confident.
Il nous lègue des moments intimes très précieux de la fin de vie de Pierre-Julien,
du 17 juillet au 2 août 1865.
Nous pouvons y lire combien Pierre-Julien a été un 'homme eucharistique' jusqu'aux derniers instants de sa vie.
Nous explorerons ce que cela signifie…





E X T R A I T :

Citation :
Jeudi 30 juillet

Dès le matin on installa dans la chambre tout ce qu’il fallait pour dire la Messe. Le père Chanuet n’avait pu obtenir de Monseigneur de Grenoble la permission que pour une fois la semaine. L’autel était dressé sur la commode en vue du Père qui put suivre la Messe, quelques personnes y assistèrent. Le Père communia.

Pendant l’action de grâce il me fit signe de lui donner à boire le vin qui restait dans la burette avec l’eau du sacrifice. Sa figure était radieuse de paix et de calme. Je m’approchai et l’embrassai. C’était la première fois depuis mon arrivée. Après l’action de grâces le père Chanuet vint au pied du lit et le Père lui dit assez distinctement : « Vous êtes bien drôles d’être venus. Pour quoi faire ? - Eh bien, mon Père, ne le méritez-vous pas. - Ah ! bah ! dit le Père ! » Et le père Chanuet de reprendre : « Vous alliez bien voir les autres, vous mon Père ! » Le Père se tut, content de cette raison.

Il parla quelques minutes avec Mlle Thomas, lui demanda des détails minutieux sur les affaires d’une succession qui l’embarrassaient. Ce qui prouve sa grande présence d’esprit.

Vers neuf heures je lui demandais de lui passer autour du corps une ceinture de soie qui avait servi à revêtir sa chère Notre-Dame du Laus. Il voulut bien et me dit : « C’est pour elle (ou à elle) que je l’offre (ou que je souffre) ». La difficulté que le Père avait de s’exprimer m’empêcha de saisir laquelle des deux phrases il prononça, mais leur sens est identique. (Il mourut avec cette ceinture autour du corps. N.-Dame du Laus avait été son premier désir, son premier amour. Elle vint occuper sa dernière pensée. Je l’avais passée moi-même. Après la mort, Mlle Thomas la prit et me la donna). Je lui demandai alors s’il ne voulait pas que j’allasse demander sa guérison à Notre-Dame de La Salette. Une neuvaine de messes s’y terminait le lendemain. Il me dit : « Oui, je veux bien ». – J’obtiendrai votre guérison, mon Père. – « Je veux bien ». Au moment de partir vers onze heures il me dit : « Restez demain, samedi et dimanche ». – C’est trop, lui dis-je, je veux vous revoir avant. « Eh bien ! revenez samedi ». Je me mis à genoux. Le Père me bénit. Il me fit sur le front avec sa main une croix. Et je partis croyant bien le revoir plein de santé – hélas !

Pour montrer comment le Père pensait à tout il voulut que je prisse son parapluie. Il ne put venir à bout de dire ce mot. Il me montrait du doigt le fond de sa chambre et me disait : Prenez mon… mon… Et moi qui ne pouvais, par le beau temps qu’il faisait, songer à un parapluie, je désignai tous les objets. Le Père disait : non, avec un petit air aimable et agacé. Il souriait de son impuissance. Mais pour nous quelle souffrance de voit muette cette bouche toujours ouverte pour annoncer Notre Seigneur ! ou pour dire une parole d’affection ou de bienveillance.


f. Albert Tesnière, Marseille 31 juillet 1869
Les derniers jours de st Pierre-Julien Eymard
édition du Centre de spiritualité "Eymard", La Mure 2018





_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 20 Juin 2018 - 10:35

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation. Douceur & force




Le Père Eymard est un grand de la direction spirituelle.

Pour les 5 mercredis qui nous séparent de la Neuvaine Eucharistique à S. Pierre-Julien,
je vous propose la prédication intégrale qu'il donna aux Servantes du Saint-Sacrement
le 11 octobre 1859, à Paris.


L'intitulé en est :


L'attrait

1- Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation.
Douceur et force


Citation :
Nous avons dit la dernière fois, mes sœurs, qu'il fallait servir Dieu selon son état parce que l'état de l'âme, comme celui du corps, était l'expression de la volonté de Dieu ; que la grâce de notre état nous était donnée en rapport avec cet état, et par conséquent, que cet état était pour nous la chose la plus parfaite. Les états viennent de Dieu, et Dieu nous aimant, il nous donne toujours ce qui est pour notre plus grand bien, si un autre était meilleur pour nous, Dieu nous le donnerait.

Il faut nous sanctifier suivant nos états, que nos états soient fixes ou non, n'importe, de corps ou d'âme, il suffit que Dieu le veuille, Dieu veut cette chose, il ne veut pas le péché. Mais, direz-vous, cet état est si peu de chose, je souffre un peu, si je n'avais pas fait cela, ce ne me serait pas arrivé. Si Dieu ne l'avait pas voulu : Notre Seigneur dit dans l'évangile, qu'un cheveu de notre tête ne tombe pas sans la volonté de son Père céleste [cf. Mt 10,29-30], il ne dit pas la permission, mais la volonté : Tombe, je le veux, pas plus ; à plus forte raison, les états, qui sont bien autre chose qu'un cheveu qui est la chose la plus inutile de la vie.

Comme c'est consolant, je dis plus, comme c'est aimable ! Alors mon état me plaît, je serais stupide autrement, le bon Dieu le veut, il faut que je le serve en exerçant les vertus qui sont en rapport avec mon état, si je ne peux pas marcher, je vais servir le bon Dieu comme je le pourrai avec mon état. Mais je sais que j'ai fait le mal, puis je regarde la cause, Dieu ne veut pas le péché, mais il veut tout le reste, l'humilité après l'orgueil, la confiance après la témérité, le découragement, il veut tout cela. Passons à un autre sujet.


S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,1)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 27 Juin 2018 - 19:59

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


L'attrait de grâce (2/5)




Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement
le 11 octobre 1859, à Paris.


L'intitulé en est


L'attrait

2- L'attrait de grâce

Citation :
Il faut servir le bon Dieu selon son attrait de grâce, parce que l'attrait de grâce c'est la volonté de Dieu manifestée en nous. Qu'est-ce qu'un attrait ? Comment dire ? Je ne sais pas, on définit ainsi un attrait : c'est un mouvement extraordinaire de la grâce en nous, qui nous attire fortement, suavement, vers Dieu ou l'un de ses mystères, ou enfin quelque chose de Dieu, et qui fait que notre âme s'y porte avec beaucoup de douceur et de force.

L'attrait est toujours une grâce extraordinaire, et a toujours un caractère spécial, ainsi un attrait qui n'a pour objet que le service de Dieu en général n'est pas un attrait, c'est un mouvement de grâce. Pour qu'il y ait attrait, il faut qu'on soit attiré vers une chose et qu'elle devienne comme un centre, qu'elle forme comme le caractère de notre sainteté. La première règle est que jamais Dieu ne donne un attrait contraire à sa vocation, ainsi, j'ai ma vocation, j'ai un attrait contraire à l'adoration ? Je dois dire : Je suis convaincu que l'adoration est la volonté de Dieu, cet attrait est une tentation du démon transformé en ange de lumière, la grâce apporte, je le sais, le sentiment de la paix, mais elle n'y est pas, ce n'est pas une grâce. Avec cette règle, on peut juger facilement l'attrait.

Saint Paul, qui vivait dans les premiers siècles, où il y avait les dons de prophéties, des miracles, disait : Désirez le don de prophétie, parce qu'il est le plus grand, et que personne ne peut l'avoir s'il ne confesse Jésus-Christ ; où il n'y a pas de foi, il n'y a pas de dons [cf. 1Co 14,1.39]. De là, je dis que tout attrait qui serait contre la fin de la vocation ne serait pas un attrait, Dieu ne se contredit pas, l'accessoire est soumis au principal qui est ma fin, en sortant de ma grâce, je sortirais de ma fin.

Pour ne pas faire cette distinction, beaucoup de personnes pieuses s'égarent : plusieurs prennent pour la volonté de Dieu des désirs d'œuvres extérieures, subordonnant à cela toute œuvre intérieure, ce qu'on appelait attrait finit par absorber l'intérieur, et on s'est égaré en se croyant dans une grâce parfaite. Alors il n'est pas étonnant que de grandes personnes d'oraison, de charité, je vous demande pardon de ce que je vais dire, finissent par un mariage : de bonnes demoiselles étaient des anges, on les lance pour faire le bien, la vie intérieure s'affaiblit, on a cru faire beaucoup de bien, on a cru être dans l'amour de Dieu parce qu'on y portait les autres, un beau jour, voilà que le ballon a crevé, voilà ce qui arrive.


S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,2)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 4 Juil 2018 - 19:13

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Quelques directeurs… (3/5)




Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement
le 11 octobre 1859, à Paris.


L'intitulé en est


L'attrait

3- Quelques directeurs… (1/2)

Citation :
Quelques directeurs sacrifient bien des âmes auxquelles ils s'intéressent, ils ne font pas attention qu'un grand vent éteint un petit feu, et qu'il ne faut pas faire porter trop tôt des fruits aux arbres.

En général, le caractère d'un attrait est intérieur, quand il n'est qu'extérieur, en principe, en premier, ce n'est pas autre chose que du zèle ; c'est dans l'intérieur que se forme un attrait vers tel ou tel mystère, la voie extérieure n'en est que l'expansion.


C'est triste à dire, que de religieux, de religieuses se trompent, et prennent un attrait de dévotion pour une vocation ! Prenez une carmélite, donnez-lui le zèle des âmes, qu'elle s'imagine mettre le feu partout, elle perdra sa vocation, ou elle sera obligée de laisser la charité, le zèle apostolique pour s'y remettre, ou si elle est sortie, elle n'est pas contente.

Les unes en sortaient pour soigner les malades, pour l'enseignement, elles quittaient leur vocation pour un attrait, en général presque toutes ont mal fini, elles ont perdu leur vocation et fini par le scandale, parce qu'elles ne s'étaient pas attachées à l'attrait intérieur.

Une autre est embrasée de zèle et d'amour, elle devient rouge comme du feu, elle n'y peut plus tenir, donnez-lui un peu de quinine, elle a la fièvre, ne me parlez pas de ces zèles qui veulent embrasser l'univers, je vois d'abord qu'il y a une âme qui aime à être aux pieds de Notre Seigneur, quand je vois une âme heureuse et fière, ce n'est pas autre chose qu'un peu de vapeur, une fois la vapeur sortie, il n'y a plus rien, c'est un mélange de dévotion et de nature.


S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,3)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 11 Juil 2018 - 21:30

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Quelques directeurs… (suite) - (4/5)




Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement
le 11 octobre 1859, à Paris.


L'intitulé en est


L'attrait

4- Quelques directeurs… (suite)

Citation :
Sainte Thérèse n'est jamais sortie de son couvent pour prêcher, elle n'a pas quitté sa vocation. Sainte Catherine de Sienne faisait tout venir là, les Sœurs de Charité sont dans leur vocation, mais une âme contemplative si elle va là se perdra ; beaucoup ont perdu leur vocation pour courir, que j'en ai vu de ces pauvres religieuses qui n'étaient pas contentes et qui voulaient autre chose !

Cependant ne peut-il arriver que Dieu donne à une âme un attrait plus parfait que la grâce de sa vocation ? Il faut examiner si l'attrait est intérieur, s'il y a immolation, s'il a commencé par Jésus-Christ ; voilà pour l'attrait, il faut vivre quelque temps et qu'il prenne un caractère, vous verrez souvent que ce n'est pas autre chose qu'un effet de nature. Vous verrez si on y entre toujours plus, si tout le reste n'est qu'un aiguillon pour y faire entrer davantage. Je comprends que saint Antoine de Padoue, qui était clerc régulier, soit entré dans l'ordre de saint François où il y avait la pauvreté, les vertus, on laisse les petites pour les plus grandes.

L'Église permet toujours qu'on quitte la vie active pour la vie contemplative, qu'un capucin, qu'un dominicain entre chez les chartreux, mais quand c'est le contraire, elle ne le permet pas. S'il y a constamment deux phases, alors il n'y a pas d'attrait, il faut se défier toujours de tout mouvement qui nous porterait au dehors. – Mais il y a des flammes. – Il faut voir si le foyer est bien allumé, bien entretenu, alors je crois à la flamme. Vous comprenez qu'il faut résister à tout mouvement intérieur quand il est contre notre fin, c'est un exercice, il ne vient pas de Dieu, Dieu ne se contredit pas ; s'il perfectionne votre vocation, s'il vous la rend plus facile, plus grande, cet attrait rentre dans son caractère, il n'y a rien à craindre, vous pouvez le suivre.


S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,3)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 18 Juil 2018 - 18:00

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Douceur de l'attrait (5/5)




Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement
le 11 octobre 1859, à Paris.


L'intitulé en est


L'attrait

5- Douceur de l'attrait

Citation :
Comment agit un attrait ? De deux manières : il commence par être très doux, Notre Seigneur nous attire par sa bonté, par sa douceur.

Quand Notre Seigneur appela les apôtres, ce fut avec douceur, il les attira comme l'aimant attire le fer ; sa voix était si douce quand il appela Marie au jardin de la Résurrection, il y avait tant de bonté, de suavité qu'il pénétra son cœur, elle ne put dire que : Rabbouni ! Oh ! mon bon Maître [cf. Jn 20,16], elle ne dit pas autre chose, son cœur était trop heureux.

Les apôtres quittèrent tout [cf. Mt 19,27], ils avaient une grande grâce, mais c'était la douceur si grande de Notre Seigneur qui les avait attirés, c'est sa bonté, ils n'étaient pas dans le cas de se faire violence, ils étaient si grossiers, si ignorants, ils ne connaissaient que leurs filets et leurs barques, ils y tenaient comme à des trésors.

Et nous, nous l'avons éprouvé pour notre vocation eucharistique, ce bonheur ; rien ne nous coûtait, nous avions plus que nous ne laissions, il a commencé par là, Dieu répand sa manne, et le démon ne peut pas le faire, il ne peut pas nous donner cette bonté et cette suavité.


S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,4)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 4 Oct 2018 - 21:32

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Triomphe de Jésus-Christ par l'Eucharistie




En cette rentrée, nous reprenons donc la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



Triduum du saint Sacrement de Miracle

Anna de Meeûs est la fondatrice d'une association qui était encore séculière en 1858, L'Institut de l'Adoration perpétuelle, et sera la fondatrice des Religieuses de l'Eucharistie, en Belgique. Sa communauté desservait la Chapelle de Miracle, à Bruxelles, érigée à l'emplacement d'une synagogue où en 1370, selon un récit qui n'est plus admis historiquement aujourd'hui, auraient été profanées des hosties consacrées. Cette chapelle était communément appelée, du nom du quartier, Chapelle Salazar. Le P. Eymard répondit volontiers à la demande qui lui était faite et donna un triduum les 26-28 juillet 1858 [texte en PO 20 des œuvres complètes en lignes de S. Pierre-Julien Eymard. Rappelons qu'il a fondé la Congrégation du Saint-Sacrement le 13 mai 1856, à Paris]. Ce fut le début d'une collaboration fructueuse avec la fondatrice, qui aboutit à l'érection de la première communauté des Religieux du Saint-Sacrement à Bruxelles.


Triomphe de Jésus-Christ par l'Eucharistie

Citation :
Notre Père qui êtes aux cieux, que votre règne arrive (saint Matthieu, ch. 7) [Mt 6,9-10].

Jésus-Christ, mes frères, est roi par nature ; comme Dieu, il est maître de la création. Mais l'homme s'est révolté, il a chassé Dieu de la terre. Adam, ses enfants, le démon s'opposent au règne de Dieu et font régner le mal. Que va faire Dieu ? Ce que fait un souverain contre un agresseur injuste : le Dieu créateur devient le Dieu conquérant, le Père éternel décrète que Jésus-Christ se fera homme pour reconquérir son royaume ; il vient comme un géant pour combattre Lucifer et ses œuvres. Jésus-Christ naît pauvre pour vaincre l'amour des richesses, il souffre pour expier la sensualité ; il se fait artisan pour triompher de la paresse. Jésus-Christ est roi Sauveur ; le démon dorénavant ne régnera plus ! Le Calvaire, voilà le champ de bataille du roi divin fait homme ; écoutez-le du haut de ce trône distribuer ses couronnes éternelles : “Aujourd'hui même, dit-il au bon larron, vous serez avec moi dans mon royaume” [Lc 23,43].

Jésus-Christ doit aussi être roi triomphant : il faut qu'il règne aux lieux mêmes où il a versé son sang, et son triomphe c'est l'Eucharistie ! Le Calvaire n'est plus que commémoratif ; c'est par l'Eucharistie seule que Jésus-Christ régnera dorénavant, c'est par elle seule qu'il fait triompher sa vérité, sa sainteté.


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,14)


1. La vérité triomphe par l'Eucharistie

Citation :
1er Point

Pendant toute la vie mortelle de Notre Seigneur, pas un apôtre ne meurt pour la vérité ; voyez tous ces fidèles suspendus à sa parole, mais pas un n'a le courage de soutenir sa doctrine. Jésus-Christ meurt pour la vérité et personne ne croit en lui ! Les disciples doutent de sa résurrection, les apôtres seuls y croient, mais aussi, mes frères, les apôtres seuls avaient communié !

La vérité arrive par la foi de l'ouïe : l'Église enseigne la doctrine par sa puissance, par son infaillibilité. Plus heureux que les sectes protestantes, nous avons une certitude de croyance : l'Église parle et alors on s'incline, on croit par soumission. Mais par cet enseignement de l'Église, on voit seulement la vérité, on n'en a pas encore le sentiment. L'Eucharistie seule en donne le sentiment et l'amour : quiconque n'a pas communié, n'a pas goûté, mangé la vérité ; on reçoit la vérité par irradiation dans la sainte communion.

Les disciples d'Emmaüs cheminant avec Jésus-Christ l'écoutaient, se sentaient remués par sa parole divine, mais ils ne connaissaient pas celui qui leur parlait. Au repas, Jésus prend le pain, le bénit, les communie. Aussitôt, leurs yeux s'ouvrent ; Jésus disparaît, mais ils ont senti qu'il est Dieu, ils ont compris pourquoi leurs cœurs étaient touchés, et se levant, ils vont raconter que le Seigneur est ressuscité et qu'ils ont communié ! Comparez les apôtres avant et après la Cène : avant ce sont des hommes grossiers, leur intelligence simple ne leur fait poser que des questions puériles, leur ignorance est constatée par leurs actes. Mais après, quel changement ! quelle éloquence ! quelle profondeur de questions ! On ne les reconnaît plus ! “Maintenant, leur dit le Seigneur, vous savez toutes choses” [cf. Jn 15,15].

Ce qui est arrivé aux disciples d'Emmaüs arrive pour chaque fidèle, mes frères. Voyez les premiers chrétiens : les apôtres ont peu de temps pour les instruire, ils leur parlent brièvement de Jésus-Christ, ils les font communier tout de suite et c'est Jésus-Christ qui fait le reste. Il s'est manifesté à eux dans la sainte communion et aussitôt surgissent les grands confesseurs, les martyrs de tous les âges qui marchent avec joie vers la mort : ils ont peu appris la vérité, mais ils l'ont comprise, ils l'ont goûtée, et voilà ce qui en fait des héros qui donnent leur sang pour elle !

Dans ces siècles de persécution et de foi, les chrétiens possédaient la sainte Eucharistie chez eux, et à l'approche de l'ennemi, ils se nourrissaient du pain des forts ; les prisons étaient changées en églises, en cénacles ; le diacre qui avait déjà souffert pour la foi devenait la pierre sacrée vivante : on découvrait la poitrine du martyr et c'était sur son cœur palpitant encore que s'offrait le sang de l'Agneau divin, puis les prêtres distribuaient aux fidèles le pain vivant ainsi consacré ! Qu'il était touchant ce sacrifice ! Qu'ils devaient être embrasés d'amour, les cœurs qui en étaient les heureux témoins !

C'était pleine du feu sacré de l'Eucharistie qu'une jeune fille, sainte Catherine, conversait avec les philosophes grecs de manière à leur faire craindre toute discussion ; juges et tyrans n'osaient soutenir la controverse, souvent ils tombaient à genoux et demandaient le baptême. Et les saints solitaires qui gouvernaient le monde du fond de leurs cellules, ces hommes considérés partout comme des oracles, les Benoît, les Pacôme, les Antoine, où puisaient-ils ces lumières surnaturelles ? Ah ! dans leur solitude, ils communiaient chaque jour ! Dans ce roc, creusé loin de tout entretien humain, ils sont en rapport constant avec le ciel, leur intelligence s'échauffe chaque jour à ce grand foyer eucharistique, foyer de lumière et d'amour ! Ne vous étonnez donc pas de leur génie ! Plus on communie, plus l'intelligence s'élève, se spiritualise, se divinise en quelque sorte. “Si vous ne buvez mon sang, nous dit le Fils de Dieu, et si vous ne mangez ma chair, vous n'aurez pas la vie en vous” [Jn 6,53]. L'entendez-vous, mes frères ? Vous n'aurez pas la vie. Or la vérité seule donne-t-elle la vie ? Pour vous sentir vivre, ne faut-il pas que vous sentiez palpiter d'amour votre cœur ? Eh bien ! la sainte communion seule vous donnera ce sentiment de l'amour. Approchez du foyer et votre cœur s'échauffera.

L'homme qui communie rarement trouve peu à peu moins de clarté dans l'intelligence, les ténèbres succèdent à la lumière et l'incrédulité arrive. L'incrédulité ! Vous niez la vérité, vous niez même la divinité ! Comment ! Le païen, le sauvage croient à une divinité, et vous n'y croiriez pas ! Non, non, cela n'est pas possible ! Quand on a communié, c'en est fait ; plus jamais on ne peut nier de bonne foi ! Le sentiment, la douceur de la croyance s'affaiblissent ; vous êtes entraîné par une incrédulité négative, mais vous niez par le cœur, jamais par la raison.

C'est, mes frères, l'histoire de tous les hommes qui ne croient plus à Jésus-Christ. Ce jour où vous êtes devenu une sorte de monstruosité, c'est le jour où vous avez refusé de recevoir le pain eucharistique. Revenez à la pénitence, à la prière, à la communion et vos yeux s'ouvriront, l'incrédulité cessera car la lumière se fera dans votre esprit.


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,15)


_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mar 23 Oct 2018 - 20:14

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La vérité triomphe par l'Eucharistie (suite)




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



La vérité triomphe par l'Eucharistie (suite)

Citation :
Permettez-moi de vous raconter un trait bien touchant, arrivé tout récemment à Toulon et dont je fus l'heureux témoin. Une mission se donnait dans la ville ; c'était une sorte d'assaut spirituel livré à la terre et à la marine ! Tous les hommes éminents, répondant à l'appel de leurs pasteurs, se pressent dans la pieuse enceinte pour entendre la voix de Dieu : chacun, à l'envi, veut encourager par son exemple. Le jour de la communion générale arrivé, la foule est plus grande encore que de coutume, et, chose malheureusement rare, les hommes surtout se présentent à la table sainte. Dans le bas de l'église se trouvait un monsieur, très estimé de ses concitoyens, mais arrivé peu à peu, comme je le disais tantôt, à l'insouciance religieuse absolue. En voyant se presser tant de monde au banquet eucharistique, il s'indigne, se fâche contre lui-même. “Comment, murmure-t-il, un tel et un tel qui ne valent pas mieux que moi ont le courage de faire leur jubilé, et moi je ne le fais pas ! Je voudrais être comme eux, mais jamais je ne saurais me confesser ! Impossible !…”

Au même moment monte en chaire le Révérend Père capucin qui prêchait la mission, et, pour sujet de son instruction, il prend la force que donne la sainte communion. Notre incrédule écoute le discours avec intérêt. “Mais, se dit-il, puisque c'est le courage qui me manque pour me confesser et que la sainte communion le donne, je vais la puiser, cette force.” Et, s'avançant vers le banc de communion, il s'agenouille et reçoit Jésus-Christ.

Oh ! mes frères, Dieu si bon connaissait trop l'intention droite de cet homme pour considérer comme sacrilège une telle communion ! À peine avait-il communié, qu'il éclate en sanglots et se dirige vers la sacristie où à grands cris il demande un prêtre : il l'a trouvée, cette force de se confesser, qu'il avait cherchée… !

Et voilà, la sainte Eucharistie, sacrement des vivants, qui ressuscite les morts ! Oh ! l'hérésie a raison d'attaquer l'Eucharistie ! Elle en connaît toute la puissance ! Parcourez un temple protestant : plus de banc de communion, plus de statues, plus de symboles, rien ! La chaire seule est restée debout ! Oh ! mes frères, voulez-vous ne pas en arriver là ? Venez, venez communier, Jésus se manifestera à vous ! Venez et goûtez, il vaut bien mieux voir le soleil que d'en lire la description ! Venez, tant qu'on communie il y a foi ! [Jonathan mange un rayon de miel et la lumière revient à ses yeux [1S 14,29].] Sans communion, le peuple souffre, il a faim : ramenez-le au pied du saint Sacrement. Il doit, pour soutenir sa vie, vivre de cette atmosphère eucharistique. Le mal du siècle, c'est l'indifférence, le froid du cœur, et les prédicateurs seuls ne le guériront pas. Rallumez le feu dans le cœur par la sainte Eucharistie ; c'est là qu'est l'espérance, le triomphe ! On a peur de Jésus-Christ ! Oh ! vous tous qui voulez ramener des âmes, dites-leur donc que Notre Seigneur est le Père, le frère, le consolateur, l'amour… !

Vous dirai-je un scandale ? Il est une association infernale qui désespère le zèle le plus apostolique. Savez-vous les deux premiers articles de ses statuts ? “Vous ne communierez pas”, voilà le premier, et le deuxième est aussi diabolique : “Celui qui aura communié sera chassé de la Société !” Et il est des hommes qui s'engagent par serment à de pareilles lois ! Ah ! mes frères, et les cœurs catholiques ne s'émeuvent pas ! Voilà une société secrète qui achète des consciences, et vous ne la combattez pas ! Depuis quand existe-t-elle ? Ne l'ignorez pas : ces gens sont sortis de nos rangs, et vous ne vous pressez pas de les y faire rentrer ! Voyez dans le protestantisme : or, talents, astuce, tout est employé pour entraîner dans l'erreur, et nous regarderions froidement le combat ? Non, non ; il faut se soutenir.

Le mal s'associe, formez donc une association du bien, formez l'association de l'Adoration perpétuelle. Venez recevoir au pied de l'autel ce flot de lumière qui éclaire : Jésus-Christ a prié et souffert, venez faire ce qu'il a fait pour vous ! En France, on renaît un peu depuis 1848 parce que la dévotion au saint Sacrement reparaît : évêques, prêtres, tous prêchent l'Eucharistie, l'adoration. C'est un concours unanime : “Nos trois jours d'adoration des prières des Quarante Heures, écrivent tous les curés, nous valent plus de conversions qu'un mois de mission, et nous ne prêchons pas.” Oh non ! vous ne prêchez pas, mais Jésus-Christ parle au tabernacle, et cela suffit !


Saint Pierre-Julien Eymard  (PO 20,16)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 25 Oct 2018 - 20:35

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


La sainteté triomphe dans l'Eucharistie




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



La sainteté triomphe dans l'Eucharistie

Citation :
2e Point

Outre la vérité, la sainteté triomphe dans l'Eucharistie. Que de fois n'avez-vous pas vu un grand pécheur libertin, haineux, dégradé, redouté comme une sorte de bête féroce, entrer dans une église, y pleurer, entendre prononcer sur lui cette sentence consolante : “Allez, tout est pardonné”, puis se trouver tout changé ; le colérique devient doux, l'impudique, un ange ! Comment donc cette révolution s'est-elle opérée ? Par la sainte communion.

Jésus-Christ a enchaîné ses passions ; c'est lui qui vit maintenant dans le cœur du libertin. “En vérité, nous dit Notre Seigneur, je vous ressusciterai” [cf. Jn 6,39] et le pécheur reçoit l'effet de cette promesse divine : la sainte communion transforme l'homme comme la consécration change les espèces au corps et au sang de Notre Seigneur lui-même.

Aussi, mes frères, croyez aux conversions après la sainte communion. C'est nous qui sondons les cœurs, qui pouvons surtout apprécier ces transformations intérieures ! Nous ne sommes jamais si heureux que lorsque, nous étonnant du changement survenu dans un cœur, nous entendons cet aveu : “Ah ! mon Père, c'est que j'ai communié il y a 2 jours, 3 jours !” Oui, la conversion pour être véritable, doit être cimentée par la sainte communion, par Notre Seigneur lui-même. C'est lui qui soutient les âmes faibles et on est bien faible après avoir vécu tant d'années peut-être loin de Dieu !

C'est dans la sainte communion qu'est la force : la jeune fille qui passe pure dans tous les dangers du monde, la sœur de Charité dont la vie s'écoule au milieu des malades et des morts, savez-vous ce qui les soutient dans leur faiblesse ? Leur vocation, direz-vous ; non, non, la vocation seule ne suffit pas pour accomplir une pareille mission, c'est l'Eucharistie, c'est ce pain des anges qui les rend martyres de la chasteté. C'est ce pain des anges qui soutient le prêtre au milieu de tant de dangers.

Oh ! ne soyez pas injustes, mes frères ; si un ministre de Dieu s'égare, n'accusez pas les autres ; ne soyez pas plus cruels que les Juifs qui ne firent pas retomber sur les onze apôtres la faute de Judas ! Ce qui devrait vous étonner c'est qu'il y eût encore tant de bons prêtres ! Songez-y donc, mes frères : le prêtre est un médecin passant sa vie au milieu des pestiférés ! Nos oreilles doivent s'accoutumer au récit de vos misères sans que ce récit parvienne à notre cœur ! Nous devons passer purs dans toutes vos impudicités ! Ah ! nous y réussissons parce que chaque matin nous célébrons la messe ! Chaque matin descend en nous un Dieu avec toutes ses vertus !

Voulez-vous être des saints ? Communiez, et Jésus-Christ triomphera dans vos cœurs en vous donnant sa force, ses vertus, son amour ! Et puis, quand vous le sentirez dans votre cœur, ne vous contentez donc pas de l'aimer pour vous seuls ; qu'il fait bon travailler avec son Dieu ! Le bonheur qu'il vous a fait, tâchez de le procurer à vos frères, favorisez l'association ; cherchez des associés nouveaux ; répandez partout ce feu de l'adoration, incendiez l'univers et vous triompherez de l'hérésie. Vous n'avez pas six millions d'hommes pour vous défendre, mais vous avez Jésus-Christ ! Comment avec lui craindre l'indifférence, l'avarice, l'amour de soi ? Prenez ce Dieu de charité, formez-lui une véritable milice céleste, une cour perpétuelle d'adoration.

Tout le monde voit avec envie cette grande association avoir commencé chez vous : craignez donc que les derniers venus ne vous enlèvent votre gloire en étant plus fervents, plus assidus que vous au pied des autels. Que chaque jour vos listes s'augmentent de noms nouveaux. Que chaque jour de nouveaux adorateurs viennent ici prier le Dieu d'amour, alors Bruxelles sera réellement la ville du saint Sacrement ! Ainsi soit-il.


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,17)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Sam 27 Oct 2018 - 16:34, édité 2 fois (Raison : Intrusion et malveillance....etc)
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Sam 27 Oct 2018 - 16:49

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Instructions – Méditations : De l'adoration




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



Instructions – Méditations De l'adoration

Citation :
Tout sacrifice, mes frères, a quatre fins principales : l'adoration, l'action de grâce, la propitiation et la demande. Le chrétien ne fait que ces quatre actes toute sa vie. Je viens aujourd'hui méditer avec vous l'adoration.

Rien n'est naturel à l'homme comme l'adoration. Avant de parler à quelqu'un, on salue ; avant de parler à Dieu, on l'adore, c'est la marque du respect, la religion du devoir. Jésus-Christ mérite adoration parce qu'il est Dieu : être adoré c'est son état naturel, éternel ; il a reçu l'adoration pendant sa vie mortelle, il la reçoit au ciel, il la reçoit au saint Sacrement.

Voyez Notre Seigneur à Bethléem : à peine est-il né que les bergers viennent l'adorer, et comme l'adoration est non seulement une marque de respect mais un hommage de dépendance, ils amènent avec eux et offrent leurs troupeaux à l'enfant-Dieu. Peu après, ce sont les rois mages qui viennent se prosterner devant lui ; mais leur foi, non plus que celle des bergers, n'est point une foi stérile, ils déposent à ses pieds divins l'or, l'encens et la myrrhe. Lorsque l'enfant Jésus est devenu grand, c'est le mort ressuscité qui l'adore [Lc 7,15 ?] ; c'est Pierre qui, se prosternant à ses pieds, ne peut supporter sa présence : “Seigneur, lui dit-il, retirez-vous” [Lc 5,8] ; ce sont les saintes femmes qui le rencontrent sur le chemin pénible du Calvaire ; c'est le démon même qui tremble, mais qui adore. Et en terre sainte, n'adore-t-on point partout ? Que font les pieux pèlerins qui vont visiter ces lieux si chers à leurs cœurs par le passage de Dieu ? Ils adorent Jésus au Calvaire, au Sépulcre, croyant, par leur foi, l'y trouver encore vivant.

Mais ce premier état, cet état mortel, n'est plus pour Jésus-Christ ; il est remonté dans sa gloire céleste. Là, quelle cour d'adoration ! Écoutez saint Jean :“J'ai entendu, dit-il, toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre et dans la mer, et tout ce qui est dans ces lieux disait : À celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau, bénédiction, amour, gloire, et puissance dans les siècles des siècles” [Ap 5,13]. Mais dans la cour céleste aussi on ajoute l'hommage, la reconnaissance à l'adoration. “Les 24 vieillards, continue saint Jean, se prosternaient devant celui qui est assis sur le trône ; ils adoraient celui qui vit dans les siècles des siècles et ils jetaient leurs couronnes devant le trône en disant : Vous êtes digne, ô Seigneur notre Dieu, de recevoir gloire, honneur et puissance, parce que vous avez créé toutes choses et qu'elles subsistent”[Ap 4,10-11].

J'ai dit en 3e lieu que Jésus-Christ est adoré au saint Sacrement. Et voilà, nous dit encore saint Jean, que Dieu fait un nouveau ciel, une nouvelle terre, et l'ancien ciel et l'ancienne terre ne sont plus. J'ai entendu une grande voix du ciel qui a dit : c'est ici le tabernacle de Dieu ; mon ciel est avec les hommes, je serai là et j'habiterai avec eux.” [Ap 21,1-3] Pourquoi Dieu fait-il un nouveau ciel ? Le ciel, la terre d'Adam ne lui suffisent-ils pas ? Ah ! mes frères, le péché avait passé sur cette terre, et Dieu ne veut pas du péché, voilà pourquoi il envoie son Fils pour faire une nouvelle terre, un nouveau ciel ! Quand Dieu remplace une de ses œuvres, c'est pour la faire plus belle encore ! Aussi combien la terre est plus magnifique depuis la présence de Jésus-Christ ! Laissez donc là cette pensée de la fin du monde. Quoi ! Bethléem, le Calvaire, ces lieux immortalisés par le passage d'un Dieu, seraient anéantis ! Non, non ; la terre sera purifiée par le feu ; détruite, jamais ! Elle demeurera comme un monument éternel de l'amour de Jésus-Christ !


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,18)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Mer 31 Oct 2018 - 18:55

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Instructions – Méditations : De l'adoration (suite)




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



De l'adoration (suite)

Citation :
Quand Dieu introduit son Fils sur la terre, les anges, du haut du ciel, l'adorent et convoquent les hommes à l'adoration ; ici aussi les anges sont au tabernacle, toute la cour céleste est là en admiration devant la bonté, l'amour de Jésus-Christ. Oh ! si vous pouviez voir toute la splendeur de cette cour, vous vous anéantiriez ! Quel bonheur qu'il y ait des anges pour veiller au tabernacle ! On encombre les rues, les antichambres des rois, les théâtres, mais ici, quelle solitude !

Ah ! mes frères, je souffre de devoir vous le dire, mais mon cœur a pleuré quand, en entrant dans votre capitale, j'ai trouvé les églises fermées : quel scandale pour vous ! On m'appelle pour venir prêcher l'adoration, et que vous servira ma parole, vos portes vous empêchent d'approcher du tabernacle ! Vos églises ressemblent plutôt à des prisons qu'à des temples ! Oh ! à Paris, nous n'avons pas si peur des voleurs ! Du reste, si vos temples sont fermés, la faute en est à vous : c'est que vous avez manqué de foi ; la première fois qu'on a fermé vos églises, il fallait en briser les portes !

Adorer, c'est mettre aux pieds de Notre Seigneur votre bonne volonté, votre cœur ; adorer, c'est l'exaltation de Notre Seigneur ; adorons-le donc en détail.

L'adoration, c'est l'exercice naturel de l'homme. En adorant, on soumet son esprit devant Jésus-Christ ; on prend son cœur, on l'ouvre, on l'enchaîne à celui de Notre Seigneur ; on place ce petit cœur dans le grand foyer de l'amour d'un Dieu pour y être tout embrasé, tout consumé du feu de l'amour.

Mais dans cet exercice de l'adoration, tout en nous doit participer : l'esprit, le cœur seuls ne suffisent pas, le corps aussi doit joindre son adoration. L'adoration du corps, c'est la bonne tenue, la convenance du maintien : les yeux, les bras, tout doit témoigner du respect qu'on éprouve ; c'est là ce qu'exige la simple politesse ; ce qu'on ne se permettrait pas dans un salon, devant des hommes nos semblables, on se le permet devant Dieu ! Oh ! que le cœur souffre de voir parfois tant de nonchalance dans le maintien au pied du tabernacle ! Ce manque de respect, c'est ce qui annonce le manque de foi, l'approche des révolutions ; le manque de respect, c'est la plaie de notre siècle ! Oh ! qu'elles étaient belles les anciennes familles qui avaient la religion du respect, chez qui le père était considéré comme le Dieu de la maison, la mère comme l'ange de bonté !


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,19)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Jeu 1 Nov 2018 - 20:18

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


De l'adoration : Associez-vous




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



De l'adoration : Associez-vous

Citation :
Mais, mes frères, ne vous contentez donc pas d'adorer Dieu par vous-même ; adorez-le en union avec l'Église, avec tant d'âmes saintes vouées au sacerdoce ; que tous ces cœurs s'élèvent vers le ciel comme une gerbe d'amour pour s'unir aux adorations des anges, des saints, de la sainte Vierge ! Que votre adoration devienne catholique, universelle ! Adorez avec les membres de l'association.

Le mal s'associe, le laisserez-vous seul dans sa force ? Voyez le méchant isolé, il tremble, c'est un esclave devant son maître ; mais, réuni à ses frères dans le mal, c'est un troupeau féroce ! Ah ! mes frères, la chose est triste à constater, mais s'il est sur la terre quelque chose de timide, de craintif, de défiant, ce sont les catholiques ! Tout s'associe dans le monde : le mal a ses associations, les protestants sont unis ; resterez-vous seuls froids et insouciants ?

Non : laissez donc Notre Seigneur Dieu de la société comme Dieu du cœur : il y a des sociétés pour propager le mal, vous ferez une société pour propager le bien, une société d'Adoration. Comment ! à Bruxelles, il n'y a pas d'Adoration perpétuelle ! Et votre grand miracle, donc, il dort ? Vous avez commencé la Réparation, je le sais ; mais jusqu'à présent vous n'êtes que dispersés ; il faut former à Notre Seigneur une cour nombreuse et permanente. À Paris, nous avons 300 hommes de l'Adoration perpétuelle ; 14, chaque nuit gardent le tabernacle ! À Toulon, j'ai installé aussi l'Adoration perpétuelle ; 120 hommes, presque tous marins, sont déjà inscrits. Et vous habitants de la ville du saint Sacrement par excellence, vous resteriez en arrière !


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,20)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   Sam 10 Nov 2018 - 19:13

Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christii



LE RÉSUMÉ - À l'approche des 150 ans de la mort du P. EYMARD, saint Apôtre de l'Eucharistie, la Chapelle Corpus Christi Paris 8 vous invite à rencontrer sa spiritualité sacramentine et à prier avec lui.


Puissance de l'adoration perpétuelle




Suite de la prédication du Triduum du Saint Sacrement de Miracle que le Père Eymard donna les 26-28 juillet 1858.
Cette prédication comporte 30 paragraphes intitulés (PO 20). Les 13 premiers ont été publiés lors de la Neuvaine eucharistique (25 juillet - 2 août 2018) dont vous trouverez les liens dans la récapitulation.



Puissance de l'adoration perpétuelle

Citation :
Et puis, mes frères, que de conversions s'obtiennent par cette adoration perpétuelle ! L'exemple souvent encourage. Laissez-moi donc vous conter un fait bien touchant arrivé récemment à Paris. Il était 10 heures du soir ; les quatorze nommés pour la nuit se rendaient à leur adoration. Chemin faisant, l'un d'eux est accosté par un de ses amis, jeune homme d'esprit, de talent, mais ayant quitté la douce voie de Dieu : “Où vas-tu, lui dit-il ?

– À Saint-Étienne-du-Mont. – À l'église, si tard ; pour quoi faire ?

– Notre heure d'adoration. Viens-tu avec nous ?

– Moi ! Tu sais bien que je ne veux plus prier Dieu jusqu'à ce que je me sois vengé de mon beau-frère.

– Mais, mon ami, avec de tels sentiments, comment récites-tu le Pater ?

– Je ne le dis plus. – Et le ciel qui ne s'ouvre qu'à ceux qui n'ont plus de haine pour leurs frères ?

– Je n'y crois pas. – Eh bien soit ; tu ne crois pas au ciel, tu ne veux plus prier, mais au moins viens avec nous, tu ne prieras pas, tu resteras avec nous une demi-heure, un quart d'heure seulement si tu le désires.

– Non, non ; tu me ferais me confesser, et je ne le veux pas.

– Qui donc te parle de confession ? Vraiment tu me scandalises ! Me refuser de m'accompagner pour un quart d'heure ! Un mardi gras, tu t'es amusé tout le jour, et pour un instant que je te demande, tu me refuses !”

Enfin, pressé par son ami, notre indifférent cède ; on l'installe sur le prie-Dieu et on lui donne la première heure de 10 à 11 afin de ne pas le retenir trop longtemps dans l'église. Son ami, resté derrière lui, remarque l'impossibilité qu'il éprouve d'abord à prier ; bientôt cependant, sa tête s'abaisse dans ses mains, peu après il essuie furtivement quelques larmes, et une demi-heure ne s'était pas écoulée qu'il quitte le prie-Dieu : “Mène-moi au prêtre, dit-il au jeune homme, je veux me confesser.

– Est-ce sérieux ? Qui donc t'a parlé de te confesser ?

– Personne, ami ; mais j'ai vu cette hostie, elle m'a terrassé ; c'en est fait, je suis à Dieu.” Et depuis lors la vengeance du beau-frère est oubliée, notre jeune homme mène à Paris une vie exemplaire.


Le voyez-vous, mes frères, le pouvoir de l'adoration perpétuelle ? Oh ! que de fois à Toulon j'ai vu ces bons marins, plus durs que leurs vaisseaux, fondre en larmes au pied du saint Sacrement ! Faites donc adoration ; unissez-vous pour recruter des adorateurs ; une seule personne suffit pour incendier un pays : Sainte Catherine de Sienne, du fond de sa cellule, a converti l'Italie. Implorez donc miséricorde ! Apprenez de tout votre cœur à puiser à pleines mains dans ces flots d'amour que verse Notre Seigneur au saint Sacrement ! Formez à Jésus-Christ une cour d'adoration perpétuelle et Dieu vous bénira ! Ainsi soit-il !


Saint Pierre-Julien Eymard (PO 20,21)



_____________________________________________________





Âme du Christ

Ame du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles

Amen.


Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: