À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:08

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:53

» 1981 /Medjugorje : l’appel de la Reine de la Paix
par Lumen Hier à 20:50

» Chapelet du lundi 10 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:22

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 19:56

» Voyez : la petite fille du début embrasse Jésus pour vous et pour moi.
par Lumen Hier à 19:42

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Suivre de près les pas du Christ”
par Lumen Hier à 19:29

» Neuvaine à Notre-Dame des Neiges du 7 au 15 décembre 2018 (en retard)
par Lumen Hier à 19:12

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Hier à 18:34

» • Avent dans la Ville 2018 • Feu d’artifice
par Lumen Hier à 17:01

» Angélus : comment puis-je changer pour préparer le chemin du Seigneur ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:35

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, pourquoi Me cherches-tu ailleurs? Découvre davantage Ma Présence en toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:11

» De la maison de Marie, vers la maison définitive…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:04

» En partageant le pain avec lui
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:53

» Jésus aujourd'hui : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)
par Lumen Hier à 12:15

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Hier à 11:47

» Chapelet du dimanche 9 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 20:44

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !* : Grand Rosaire de notre 3ème cycle de Rosaires !
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 18:40

» La vieillesse, temps de vie, temps de Dieu
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 17:49

» Angélus de l’Immaculée : «Me voici» ou la «disponibilité» de Marie pour Dieu
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 16:13

» Pensée du jour: Accepte d'être ce tout-petit, cette toute-petite, afin que Je puisse te prendre dans Mes bras...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:57

» « Pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:50

» Persévérer
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:39

» RV du dimanche avec Léandre Lachance : "Embrasé d'Amour...
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:47

» Chaque pas que tu fais vers Jésus, vers les sacrements, sont des pas de sainteté.
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:28

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Les moments que tu réserves chaque jour à la prière”
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:18

» • Avent dans la Ville 2018 • De la désespérance à la joie
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:13

» Jésus aujourd'hui : « Tout être vivant verra le salut de Dieu » (Lc 3, 1-6)
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 10:51

» Chapelet du samedi 8 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:24

» Pensée du jour: Petite perle précieuse que Je porte sur Mon Cœur, Je veux t'exprimer Ma joie de te regarder...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:03

» Comment Satan fut obligé d’avouer l’Immaculée Conception de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:56

» Bonne fête !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:47

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans l'émerveillement et sois de plus en plus dans la louange.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:36

» Maison de l'Esprit-Saint - Les deux clés de la vie de l'Esprit chez Marie !
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 17:32

» Au temps de l’Avent, la première grande épreuve de Marie et Joseph
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:29

» Donne-moi tes yeux
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:22

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, sois sans crainte, continue d'avancer vers Moi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:11

» Marie appartient à la race des rachetés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:04

» Changement de société ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 16:55

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 15:55

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Avec Marie, écrasons la tête du serpent !

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mar 6 Fév 2018 - 14:39

Avec Marie, écrasons la tête du serpent !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !


Écraser la tête du serpent : pourquoi et comment ?

Le 21 octobre 2017, nous avons été plus de 250 priants inscrits à prier un grand Rosaire afin de célébrer la clôture des apparitions de Fatima. Ce Rosaire, nous l’avons prié « pour demander pardon au Seigneur pour tout le mal commis dans le monde et notamment en France, pour réparer tous les outrages faits au Cœur Immaculé de Marie, pour la conversion des pécheurs, pour la victoire sur le mal, pour le salut de la France et du monde, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Seulement voilà… Quand on a commencé à écraser la tête du serpent avec Marie, on y prend goût !... En outre, notre communauté de prière se donne pour objectif de répondre en partie aux demandes de Notre-Dame lors de ses apparitions à Fatima.

Citation :
Un Grand Rosaire de réparation est désormais prié par cette communauté chaque premier samedi du mois


Notre-Dame de Fatima et la dévotion réparatrice des premiers samedis

Le 13 juillet 1917 à Fatima, Notre-Dame a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :

  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

… Le tout, en esprit de réparation pour les outrages commis envers Son Cœur Immaculé.

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé que chaque premier samedi soit l’occasion de réparer une espèce d’offense et de blasphème commis contre son Cœur Immaculé. Elle a énoncé cinq réparations, à faire dans l’ordre.

Citation :
Nous prions donc, chaque premier samedi du mois, un Grand Rosaire en réparation pour un type  d’offense et de blasphème commis contre le Cœur Immaculé de Marie :

  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception (Samedi 02 décembre 2017)
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie (Samedi 06 janvier 2018)
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de reconnaître la Vierge Marie comme Mère des hommes (Samedi 03 février 2018)
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée (Samedi 03 mars 2018)  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images (Samedi 07 avril 2018)

Et quand ce premier cycle de réparation sera terminé... Nous reprendrons les cinq premiers samedis depuis le début !

J’encourage tout le monde à se consacrer au Cœur Immaculé de Marie et à pratiquer la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis, comme nous l’a demandé Notre Dame à Fatima. Entendons-nous bien toutefois : cette communauté de prière n’a pas pour but de traiter des apparitions de Notre-Dame de Fatima ; pour ces dernières et la consécration à Marie et à son Coeur Immaculé, je vous renvoie à quelques excellentes références :

http://www.fatima100.fr/

http://www.enfantsdefatima.org/

http://www.notre-dame-de-france.com/

https://hozana.org/communaute/6530-mon-coeur-immacule-sera-ton-refuge

https://hozana.org/communaute/6376-centenaire-des-apparitions-de-fatima

https://hozana.org/communaute/6914-entrez-dans-le-secret-de-marie


Il est donc demandé aux personnes inscrites dans cette communauté de prier le Grand Rosaire de réparation chaque premier samedi du mois.


Écraser la tête du serpent avec Marie, c'est prier un Rosaire en esprit de réparation, pour :

- réparer et consoler, en demandant pardon au Seigneur pour tous les péchés commis dans le monde et contre le Cœur Immaculé de Marie : nous aimons Dieu, Sa Sainte Mère et nous voulons le Leur montrer ;

- se repentir : ras-le-bol de cette repentance médiatique non-stop qui ne veut rien dire et paradoxalement, de l’impénitence générale et de cette suffisance catholique « postmoderne »!... Demander sincèrement pardon à Dieu est le premier pas à faire pour écraser la tête de notre orgueil !!!

- convertir, en demandant des grâces de conversion pour toutes les catégories de pécheurs, et pour toutes les personnes qui ne sont pas catholiques : la charité fraternelle, ce n’est pas de laisser les âmes s’égarer sans rien dire ni de les regarder tomber en enfer sans broncher.

« Beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles », a dit la Vierge Marie aux trois petits bergers de Fatima.

- purifier : en priant le Rosaire, on purifie le monde et on se purifie soi-même. Essayez de prier un Rosaire comme celui-là, en esprit de réparation, et vous verrez : on se sent comme « lavé » de tout le mal qui nous colle à la peau ;

- s’élever et se sanctifier en prenant conscience de ses propres péchés et en les corrigeant… à l’aide des nombreuses grâces que Dieu nous envoie par la prière du chapelet, qui lui est transmise par Sa Sainte Mère en personne ;

- nous fortifier dans notre foi : le saint Rosaire est un véritable catéchisme portatif !

- lire de belles méditations écrites par des mystiques catholiques de tous temps et tous pays : c’est donc refuser la fin de la transmission de la vérité, et se battre contre la mise à mort programmée de notre civilisation chrétienne (il n’est toutefois pas obligatoire de s’inspirer des textes que j’envoie pour prier les Grands Rosaires, ni même de les lire).

Une dernière chose : les Rosaires de réparation ne suivent pas forcément le même schéma au niveau des textes proposés. Chaque Rosaire pourra être l’occasion de faire réparation de façon particulière.

Citation :
Face à l’antique serpent, semeur de divisions, de confusion et de haine, utilisons le chapelet, cette fameuse « chaîne d’amour qui nous relie à Dieu » !



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mer 7 Fév 2018 - 15:43

Samedi 03 février : 3ème Grand Rosaire de réparation! !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !




Notre Grand Rosaire du premier samedi du mois et Fatima

Notre communauté de prière a pour objectif principal de prier chaque mois un Grand Rosaire en esprit de réparation contre les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie.

Citation :
Samedi 03 février 2018, nous prierons le troisième Rosaire de notre premier cycle de cinq grands Rosaires. Ces derniers correspondent aux cinq réparations décrites par Notre-Dame à sœur Lucie (dos Santos).

En effet, le 13 juillet 1917, la Vierge Marie a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :

  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé cinq réparations pour les espèces d’offenses et de blasphèmes contre Son Cœur Immaculé. Les voici, dans l’ordre :

Citation :
Nous prions donc, chaque premier samedi du mois, un Grand Rosaire en réparation pour un type  d’offense et de blasphème commis contre le Cœur Immaculé de Marie :

  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Citation :
Samedi 03 février 2018, nous prierons un Grand Rosaire pour réparer les blasphèmes contre la Maternité divine de la Vierge Marie et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes.


Méditations et prières

Les jours précédant la prière de ce Grand Rosaire, j’enverrai des méditations et prières portant sur les quatre séries de Mystères du Rosaire, sachant que comme d’habitude, il ne sera pas du tout obligé de s’inspirer de ces textes, ni même de les lire. Vous pouvez donc ne pas les lire, ou les lire au jour le jour, laisser la grâce agir… et prier ensuite votre Grand Rosaire samedi comme vous en avez l’habitude. Ou encore, prier votre Grand Rosaire du samedi en vous inspirant des méditations et prières que je vais envoyer jusqu’au vendredi 02 février 2018 : la façon de prier votre Grand Rosaire le premier samedi du mois est laissée à votre initiative.


Union de prière et intentions générales

L’essentiel est de prier le Grand Rosaire de réparation dans la journée du samedi 03 février 2018, en union de prière avec tous les priants de cette Communauté Hozana, et avec toutes les personnes pratiquant la dévotion réparatrice des premiers samedis. Nous énoncerons avant la prière du Rosaire les intentions générales de notre communauté :

« Demander pardon pour tous les outrages commis contre le Cœur Immaculé de Marie, et surtout en réparation des blasphèmes proférés contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes; pour l’extension de la consécration au Cœur Immaculé de Marie et de la dévotion réparatrice des premiers samedis partout dans le monde ; pour la conversion des pécheurs et la victoire sur le mal, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Il est très conseillé de demander en outre la conversion de la Russie et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Saint Père, ou plutôt, « son renouvellement d’une manière explicite, exactement comme Notre-Dame l’a demandé », selon la formule employée par le Cardinal Burke.


Petite suggestion…

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/dossier-de-preparation

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/inscription

http://www.notre-dame-de-france.com/consecration-au-tres-saint-coeur-de-jesus-et-au-coeur-immacule-de-marie/


En union de prière, avec et par Marie,



Mazette



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Mar 20 Mar 2018 - 7:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Jeu 8 Fév 2018 - 15:26

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Joyeux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Joyeux


    1. - L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - La Visitation
   3. - La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem
   4. - La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)
   5. - Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet extrait du Traité de la vraie dévotion à Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort :

« Comme dans la génération naturelle et corporelle, il y a un père et une mère ; de même, dans la génération surnaturelle et spirituelle, il y a un père qui est Dieu, et une mère qui est Marie. Tous les vrais enfants de Dieu et prédestinés ont Dieu pour père et Marie pour mère, et qui n'a pas Marie pour mère n'a pas Dieu pour père ; c'est pourquoi les réprouvés, comme les hérétiques, schismatiques, etc., qui haïssent ou regardent avec mépris ou indifférence la très sainte Vierge, n'ont point Dieu pour père, quoiqu'ils s'en glorifient, parce qu'ils n'ont point Marie pour mère ; car s'ils l'avaient pour mère, ils l'aimeraient et l'honoreraient comme un vrai et bon enfant aime naturellement et honore sa mère qui lui a donné la vie. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la vraie dévotion à Marie, 1ère Partie, « De la dévotion générale à la sainte Vierge », Article 1 : « Excellence et nécessité de la dévotion à la sainte Vierge »)

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) : français. Prêtre et missionnaire de l’ouest de la France, fondateur de la Compagnie de Marie (Pères Montfortains) et des Filles de la Sagesse. Grand dévot de Marie et du saint Rosaire, il a écrit sur ces thèmes plusieurs ouvrages de référence, et a beaucoup influencé la pensée de saint Maximilien Kobe, ou encore celle de saint Jean-Paul II.


1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : sainte Catherine de Sienne (1347-1380) : italienne. Tertiaire dominicaine, elle fut une grande mystique qui connut de nombreuses extases, reçut les stigmates et connut le mariage mystique avec le Christ. Elle eut une grande influence en son temps, contribuant à mettre fin au grand schisme d’Occident. Ses écrits ont une immense valeur spirituelle et son « Dialogue », dicté durant plusieurs jours d’extase, reste une œuvre incontournable. Elle mourut à l’âge de 33 ans. Elle fut la première femme à avoir été déclarée Docteur de l’Église avec sainte Thérèse d’Avila. Sainte Patronne des métiers de la communication, de Rome et de l’Italie. Co-patronne de l’Europe.

Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

« Ô Marie, Temple de la Trinité,

Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre miraculeuse Incarnation dans le sein de la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à nous vider de nous-mêmes afin de mieux nous remplir de Vous et de Votre divine volonté.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous élever au-dessus de nous-mêmes !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Visitation

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation : sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) : Religieuse française de l’ordre de la Visitation (au couvent de Paray-le-Monial). Grande mystique, elle fut favorisée de nombreuses grâces et apparitions de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui lui confia la mission d’établir une dévotion particulière envers Son Sacré-Cœur. Il la chargea également d’impulser la dévotion des premiers vendredis du mois, celle de l’Heure Sainte le premier jeudi de chaque mois, et de demander à Louis XIV la consécration de la France à Son Sacré-Cœur (le 17 juin 1789, ce qui ne fut jamais fait). Elle eut pour directeur spirituel saint Claude La Colombière.

« J'allais à elle avec tant de confiance qu'il me semblait n'avoir rien à craindre sous sa protection maternelle. Je me consacrai à Elle pour être à jamais son esclave, la suppliant de ne pas me refuser en cette qualité. Je lui parlais comme une enfant, avec simplicité, tout comme à ma bonne Mère pour laquelle je me sentais pressée dès lors d'un amour tendre. Si je suis entrée à la Visitation, c'est que j'étais attirée par le nom tout aimable de Marie. Je sentais que c'était là ce que je cherchais.»

(Marquis de la Franquerie, La Vierge Marie dans l'Histoire de France, 1939)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Visitation de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie à sa cousine sainte Élisabeth !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours Marie comme modèle, guide et protectrice.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à aller à votre rencontre !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868)  : Français. D’abord prêtre séculier, il entra chez les Pères Maristes en 1839, puis quitta la congrégation pour fonder en 1856 la Société du Saint-Sacrement à Paris. En 1858, il fonda avec Marguerite Guillot la branche féminine des Servantes du Saint-Sacrement. Grand apôtre de l’Eucharistie, il a laissé de nombreux écrits.

« Toute la vie de Marie se résume en ce mot: adoration; car l'adoration c'est le service parfait de Dieu, et elle embrasse tous les devoirs d'une créature envers son Créateur. C'est Marie qui la première a adoré le Verbe incarné; il était dans son sein et personne ne le savait sur terre. Oh! que Notre-Seigneur dans le sein de Marie fut bien servi! Jamais il n'a trouvé un ciboire, un vase d'or plus précieux et plus pur que le sein de Marie! Cette adoration de Marie le réjouissait plus que celle de tous les anges. « Le Seigneur a placé son tabernacle dans le soleil », dit le Psalmiste; ce soleil, c'est le cœur de Marie. A Bethléem, Marie adore la première son divin Fils couché dans la crèche. Elle l'adore avec un amour parfait de Vierge Mère, un amour de dilection, selon le mot de l'Esprit-Saint; après elle, viennent adorer saint Joseph, les bergers, les Mages: c'est Marie qui a ouvert ce sillon de feu qui couvrira le monde. »

(Extrait d’une méditation de saint Pierre-Julien Eymard sur Marie, Mère des adorateurs de l’Eucharistie)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sainte et humble Nativité à Bethléem !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à rester toujours enfants de Dieu.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, enfantez-nous à la grâce !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : sainte Gertrude d’Helfta (1256-1301 ou 1302 : Dite « Gertrude la Grande ». Née dans l’actuelle Allemagne, elle est confiée enfant au monastère cistercien d’Helfta, où elle eut pour maîtresse sainte Mechtilde de Hackeborn. Érudite et grande mystique, elle fut gratifiée de visions, eut une grande dévotion au Sacré-Cœur et rédigea plusieurs écrits restés célèbres. Elle est une des principales représentantes de ce que l’on appelle « la Mystique rhénane ».

« L’admirable Cistercienne sainte Gertrude, que Dom Guéranger appelle Gertrude la Grande, entendit des lèvres de la Très Sainte Vierge : « On ne doit pas appeler mon Fils unique, mais bien mon premier-né, mon très doux Jésus. Je l’ai conçu le premier dans mon sein, mais après lui, ou plutôt par lui je vous ai tous conçus pour être ses frères et pour être mes enfants en vous adoptant dans les entrailles de ma charité maternelle. »

(Dans L’âme de tout apostolat, Dom Chautard,  5ème partie : « Quelques principes et avis pour la vie intérieure », 5 : « Besoin pour l’apôtre d’une ardente dévotion envers Marie Immaculée »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Présentation au Temple et pour la Purification de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous faire entrer dans une vie de prière, de contemplation et d’adoration. Aidez-nous à vivre le prochain Carême dans le recueillement.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, apprenez-nous l’adoration !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : vénérable Fulton Sheen (1895-1979)  : Américain, il est ordonné prêtre en 1919, puis sacré évêque en 1951, et devient archevêque de Newport en 1969. Directeur national pour l’Amérique de l’Œuvre de la Propagation de la Foi, il a dirigé deux revues religieuses et rédigé de nombreux écrits. Mais c’est surtout à la radio et à la télévision qu’il s’est illustré : orateur brillant, il a beaucoup exercé son apostolat au sein des médias, suscitant ainsi de nombreuses conversions au catholicisme.

« Dieu qui a fait le soleil, a fait aussi la lune. La lune ne retire pas de la brillance au soleil. Toute sa lumière est réfléchie par le soleil. La Bienheureuse Mère reflète son Divin Fils ; sans Lui, elle n’est rien. Avec Lui, elle est Mère des hommes. »

(Citation sans référence)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Recouvrement au Temple par Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que chacun de nos Rosaires soit un moyen de progresser vers Vous.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, donnez-nous la main et guidez-nous vers le Seigneur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Ven 9 Fév 2018 - 17:12

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Lumineux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Lumineux


 1. - Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - Les Noces de Cana
   3. - La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu
   4. - La Transfiguration
   5. - L’institution de la Sainte Eucharistie



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet écrit du serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger :

« Aimer Marie, c'est le devoir de toute créature de Dieu ; connaître Marie, c'est avoir l'assurance de l'aimer toujours ; mais c'est en même temps pénétrer les divins secrets du mystère de l'Incarnation, dans lequel Dieu nous a donné le moyen de remonter à lui par la charité. Le dogme du Dieu-Homme est la clé de toutes les vérités, dont la foi et la pratique nous conduisent à notre fin ; le dogme de la Mère de Dieu nous apporte de nouvelles lumières pour mieux comprendre le don merveilleux que le Verbe divin a daigné nous faire de lui-même.

Il ne suffit donc pas pour honorer Marie de chanter ses louanges, et de se laisser aller aux charmes de son amour. Dans les choses de la religion, le sentiment procède de la foi, et la foi a besoin de s'agrandir et de se développer toujours dans la contemplation des vérités qu'elle nous révèle.

C'est parce qu'on a négligé cette étude vivifiante que la compréhension des vérités de la foi a perdu quelque chose parmi nous. Les lieux communs ont trop souvent remplacé la doctrine solide, et on a trop laissé faire le sentiment qui, laissé à lui-même, finit par s'épuiser, ou devient stérile.»


(Préface de Dom Guéranger pour l’ouvrage du R. P. François Poiré, s.j. : La Triple Couronne de la Bienheureuse Vierge Mère de Dieu issue de ses principales grandeurs d'Excellence, de Pouvoir et de Bonté et enrichie de diverses inventions pour l'aimer, l'honorer et la servir, 1849)

Serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger (1805-1875) : français. Moine bénédictin, prêtre, restaurateur de l’ordre bénédictin en France, refondateur de l’abbaye de Solesmes et initiateur du Mouvement Liturgique. La famille Martin, et donc sainte Thérèse de Lisieux, lisait régulièrement « L’année liturgique » de Dom Guéranger. Par ailleurs, son Mémoire sur la « question de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge » a joué un rôle dans la préparation de la définition du Dogme de l’Immaculée Conception proclamé en 1854.


1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation :  saint Jean-Marie Baptiste Vianney, appelé « Le saint curé d’Ars : (1786-1859) : Curé français. Célèbre pour sa vie de pénitence et ses mortifications, confesseur exceptionnel, curé zélé et plein de charité, il jouissait déjà de son vivant d’une grande réputation de sainteté. Saint Patron de tous les curés de l’univers.

« Celui qui a conservé l'innocence de son baptême est comme un enfant qui n'a jamais désobéi à son père. »

(L’esprit du Curé d’Ars dans ses catéchismes, ses sermons, ses conversations, de l’abbé Monnin, 1ère éd. 1864)

  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la force de Vous rester toujours fidèles.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à conserver l’innocence de notre baptême !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. Les Noces de Cana

  • Lectures : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : vénérable François Libermann, né Jacob Libermann (1802-1852) : Né dans une famille juive d’Alsace, fils de rabbin, il se convertit au catholicisme à l’âge de 24 ans. Ordonné prêtre en 1841, il s’investit dans les missions en Afrique noire et fonde la même année la Société du Saint Cœur de Marie. Il l’intègre en 1848 à la Congrégation du Saint-Esprit, dont il est considéré comme le deuxième fondateur (Les membres sont appelés les Missionnaires du Saint-Esprit, et plus couramment les Spiritains).

« Le cœur de Marie est un vaste trésor, sa bouche est le canal de ce grand trésor, pour nous en faire voir quelque petite chose. Cette bouche pleine de miel, d'or et de pierres précieuses, ne s'ouvre pas bien souvent, c'est pourquoi il faut ouvrir son âme pour recevoir avec avidité chacune de ses paroles, et les bien considérer.

En ce moment Marie prie son fils. Elle prie en mère. Il faut faire bien attention à cela: depuis que Marie a dit: Ecce ancilla Domini (voici la servante du Seigneur), elle ne prie plus comme une servante, mais comme une Mère: il faut voir les yeux de Marie, quand elle regarde modestement son fils bien-aimé pour lui faire cette demande; il faut considérer son cœur et les sentiments qui s'y passent.

Elle veut deux choses: elle veut que la gloire de son fils se manifeste en cette circonstance, et elle veut le bien et la consolation des convives, deux désirs ou deux volontés dignes de l’amour  parfait du cœur de Marie. [...]

Marie nous apprend en trois mots une manière admirable de prier: elle ne fait que montrer les besoins, et dans son cœur et dans ses yeux Notre-Seigneur a bien vu son désir. C'est une manière très parfaite de prier, d'ouvrir les plaies de nos cœurs devant notre très doux Maître, reposer ensuite notre âme en lui, et nous abandonner à son très grand amour et à sa très grande miséricorde, et attendre ainsi dans une contemplation d’amour l'effet de sa tendresse pour nous. »


(Vénérable François Libermann, Commentaire de l'Evangile de saint Jean, 1957)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner un vif désir de voir manifester Votre gloire lorsque nous Vous demandons une grâce.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, apprenez-nous à prier comme le veut Notre Seigneur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : le Catéchisme de l’Église catholique et saint Cyrille d’Alexandrie (376-444) : Évêque d’Alexandrie en 412, il combattit fermement les hérésies, notamment l’arianisme. Il s’opposa surtout à Nestorius, alors patriarche de Constantinople, qui refusait de donner à la Vierge Marie le titre de Theotokos (« Mère de Dieu »). Il a beaucoup contribué au développement du culte marial. Reconnu saint par les Églises orthodoxe et catholique. Père et Docteur de l’Église.

Catéchisme de l’Église catholique

« La maternité divine de Marie

495 Appelée dans les Évangiles " la mère de Jésus " (Jn 2, 1 ; 19, 25 ; cf. Mt 13, 55), Marie est acclamée, sous l’impulsion de l’Esprit, dès avant la naissance de son fils, comme " la mère de mon Seigneur " (Lc 1, 43). En effet, Celui qu’elle a conçu comme homme du Saint-Esprit et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité. L’Église confesse que Marie est vraiment Mère de Dieu (Theotokos) (cf. DS 251). »


Saint Cyrille d’Alexandrie

« Je m'étonne qu'il y ait des gens pour poser cette question : faut-il, ou ne faut-il pas appeler la Sainte Vierge Mère de Dieu ? Car si Notre-Seigneur Jésus-Christ est Dieu, comment la Vierge qui l'a mis au monde ne serait-elle pas la Mère de Dieu ? [...] L'Écriture divinement inspirée déclare que le Verbe de Dieu s'est fait chair, c'est-à-dire s'est uni à une chair douée d'une âme raisonnable. À sa suite le grand et saint concile de Nicée enseigne que c'est le même Fils unique de Dieu, engendré de la substance du Père, par qui tout a été fait, en qui tout subsiste, qui pour nous autres hommes et pour notre salut est descendu des cieux, s'est incarné, s'est fait homme, a souffert, est ressuscité, et reviendra un jour comme juge ; le Concile nomme le Verbe de Dieu : le seul Seigneur Jésus-Christ. Et que l'on observe bien qu'en parlant d'un seul Fils, et en le nommant le Seigneur, le Christ-Jésus, le Concile déclare qu'il est engendré par Dieu le Père, qu'il est le Monogène. Dieu de Dieu, lumière de lumière, engendré, non créé, consubstantiel au Père... Et dès lors la Sainte Vierge peut être appelée à la fois Mère du Christ, et Mère de Dieu, car elle a mis au monde non point un homme comme nous mais bien le Verbe du Père qui s'est incarné et s'est fait homme. Mais, dira-t-on : « La Vierge est-elle donc Mère de la divinité ? ». À quoi nous répondons : Le Verbe vivant, subsistant, a été engendré de la substance même de Dieu le Père, il existe de toute éternité, conjointement avec celui qui l'a engendré, il est en lui, avec lui. Mais dans la suite des temps, il s'est fait chair, c'est-à-dire s'est uni une chair possédant une âme raisonnable, dès lors on peut dire qu'il est né de la femme, selon la chair. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes qui contestent la Maternité divine de Votre Très Sainte Mère, et qui refusent de la reconnaître comme Mère des hommes.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à réparer le mieux possible toutes les offenses qui vous sont faites dans votre Maternité divine.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Transfiguration

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (1894-1967)
    : De son vrai nom Henri Grialou, prêtre français entré dans l’ordre des Carmes Déchaux en 1922. Il a fondé, avec plusieurs femmes laïques, l’Institut Notre-Dame de Vie, reconnu de droit pontifical en 1962. Il avait une grande dévotion pour la Vierge Marie et vénérait beaucoup sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Il a laissé des écrits très célèbres, dont « Je veux voir Dieu » (1949), qui a connu un grand succès dès sa parution.

« Liée par son amour maternel au Christ Jésus, elle a plongé longuement son regard dans les « fontaines cristallines » du Christ : les yeux du Christ, fenêtres de son âme, qui déjà par la foi donnaient accès à la divinité. Et en regardant son Christ Jésus, en communiant à sa divinité et à son âme, à sa mission qui s’ébauchait déjà, elle est devenue semblable à lui. »

(Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, En marche vers Dieu, 2008)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la grâce de la contemplation transformatrice.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous conformer à vous afin de mieux nous conformer au Christ !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. L’institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : saint Pierre Damien (vers 1007-1072) : Italien, fils d’une famille noble désargentée, il fut professeur de rhétorique avant de devenir moine-ermite camaldule au monastère de Font-Avellane. Il fut Cardinal-évêque d’Ostie en 1058, et lutta toute sa vie contre la simonie et le nicolaïsme. Il s’investit beaucoup dans la réforme grégorienne et mena une vie très austère. Docteur de l’Église.

« Ce corps que la très bienheureuse Vierge a engendré, a nourri dans son sein avec une sollicitude maternelle, ce corps dis-je, celui-là et pas un autre, nous le recevons à présent du saint autel et nous en buvons le sang comme sacrement de notre rédemption. Voilà ce que croit la foi catholique, ce qu'enseigne fidèlement la sainte Église ».

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’accueillir avec bienveillance tous les actes s’inscrivant dans le cadre de la dévotion réparatrice des premiers samedis, notamment les communions faites en esprit de réparation.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à avoir toujours foi en la présence réelle de Notre Seigneur Jésus-Christ dans le Saint Sacrement !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 10 Fév 2018 - 19:35

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Douloureux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Douloureux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Douloureux


1. - L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers
   2. - La Flagellation
   3. - Le Couronnement d’épines
   4. - Le Portement de Croix
   5. - Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix



Nous pouvons aborder ces Mystères Douloureux en lisant et méditant cette prière de la vénérable Lucie dos Santos :

« Ô Vierge, Mère de Dieu et notre Mère, je me consacre entièrement à votre Cœur Immaculé, avec tout ce que je suis et tout ce que je possède. Prenez-moi sous votre maternelle protection, défendez-moi des périls, aidez-moi à vaincre les tentations qui me sollicitent au mal, et à conserver la pureté de l’âme et du corps. Que votre Cœur Immaculé soit mon refuge et le chemin qui me conduise à Dieu. Accordez-moi la grâce de prier et de me sacrifier pour l’amour de Jésus, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre votre Cœur Immaculé. Par votre médiation et en union avec le Cœur de votre divin Fils, je veux vivre pour la Très Sainte Trinité, en qui je crois et j’espère, que j’adore et que j’aime. »

(Prière composée par sœur Lucie le 29 octobre 1986 pour consacrer sa personne au Cœur Immaculé de Marie. Tirée de Une année avec Fatima aux Editions « Enfants de Fatima »).

Vénérable Lucie dos Santos (1907-2005) : portugaise. Elle fut témoin enfant, avec ses cousins Jacinthe et François Marto (aujourd’hui saints) des apparitions de Notre-Dame de Fatima en 1917 (précédées par celles de l’Ange), puis reçut de la Vierge Marie et de Notre seigneur Jésus-Christ d’autres messages postérieurement. Elle devint carmélite en 1949 sous le nom de sœur Maria Lucia de Jésus et du Cœur Immaculé. Elle est fêtée le 13 février.


1. L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46 ; Évangile selon Saint Marc 14, 32-42 ; Évangile selon Saint Luc 22, 39-46
  • Méditation : saint Bernard de Clairvaux (1090 ou 1091- 1153) : Français, moine cistercien puis fondateur de l’abbaye de Clairvaux en 1115. Auteur de nombreux écrits, il est rangé parmi les plus grands penseurs du Moyen Âge. Considéré comme le dernier des Pères de l’Église, il est également Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur savoureux »). Protecteur des abeilles, il est aussi le saint Patron des apiculteurs, des fabricants de bougies et des raffineurs de cire.

Prière : « Souvenez-vous, Ô très miséricordieuse Vierge Marie » :

« Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance et réclamé votre intercession, ait été abandonné.

Animé d'une pareille confiance, j'accours vers vous, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.

O Mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement, et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il. »


  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous pardonner tous nos péchés et d’accepter tous nos actes et prières de réparation.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, accompagnez-nous et soutenez-nous lorsque nous allons nous confesser !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Flagellation

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 26 ; Évangile selon Saint Marc 15, 15 ; Évangile selon Saint Jean 19, 1
  • Méditation : saint Pio de Pietrelcina, dit « Padre Pio » (1887-1968) : italien. Frère mineur Capucin, prêtre et confesseur. Sa vie entière, émaillée de nombreux miracles, est un modèle de sainteté : lui-même reçut les stigmates. Il jouissait de son vivant d’une grande réputation de sainteté, avait une profonde dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie, et plaçait le Saint Rosaire au cœur de sa vie de prière. Saint Patron des confesseurs, des adolescents et des volontaires de la défense civile.

« En août 1959, après un parcours dans plusieurs villes italiennes, la statue de Notre-Dame de Fatima était arrivée à San Giovanni. Une foule immense était présente. La statue était à peine entrée dans l'église que Padre Pio alla à sa rencontre. Les larmes aux yeux, il la baisa affectueusement et lui plaça son chapelet dans les mains. Très malade, il retourna aussitôt dans sa cellule d'où il regarda la statue repartir en hélicoptère. Il s'écria alors : "Mamma mia, je suis tombé malade quand tu es entrée en Italie. Je t'en prie, ne pars pas en me laissant malade." Inclinant la tête, il se sentit aussitôt guéri. Celle par qui il avait obtenu tant de grâces venait d'exaucer sa prière. Lui, le ministre de la réconciliation, aimait dire : "Je voudrais avoir une voix assez forte pour inviter les pécheurs du monde entier à aimer la Sainte Vierge. "»

Voir aussi : http://saint.padre.pio.free.fr/marie-presentation.htm

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sanglante Flagellation !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de guérir toutes les personnes malades de notre communauté de prière, ainsi que les personnes malades qui nous sont chères.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, soutenez-nous lorsque nous souffrons !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. Le Couronnement d’épines

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 27-31 ; Évangile selon Saint Marc 15, 16-20 ; Évangile selon Saint Luc 23, 8-12 ; Évangile selon Saint Jean 19, 2-6
  • Méditation : père Émile Neubert (1878-1967) : Prêtre et religieux de la Société de Marie (Marianiste). Il rédigea la première thèse de doctorat en théologie centrée sur la Vierge Marie, puis fut supérieur du séminaire marianiste international de Fribourg en Suisse jusqu’en 1949. Il fut en contact avec le serviteur de Dieu Frank Duff (fondateur de la Légion de Marie) et saint Maximilien Kolbe (fondateur de la Milice de l’Immaculée). Il a laissé plusieurs écrits qui sont aujourd’hui redécouverts et de plus en plus lus et appréciés.

« Marie :

1. – (…) Mon fils, les moyens extérieurs que je t'ai indiqués ne te serviront que dans la mesure où tu y joindras certaines dispositions intérieures. Les mêmes pratiques conduisent certaines âmes à la sainteté et en laissent d'autres dans la médiocrité. "C’est l'esprit qui vivifie." Ecoute ce que cet esprit exige de toi.

2. - D'abord, de l'abnégation.

Il t'en faut d'abord pour combattre sans merci ton défaut dominant. Il t'en faut pour renoncer en toutes choses afin de ne pas gêner l'action de Jésus en toi. Il t'en faut pour t'imposer les efforts nécessaires à la reproduction des dispositions de Jésus.

3. - Si la piété filiale envers moi ne consistait qu'à m'invoquer, à me chanter et à se réjouir en moi, tu n'aurais guère besoin d'abnégation pour t'y appliquer. Mais elle doit te conduire à l'identification avec Jésus, et ce travail ne peut s'accomplir qu'au prix d'un entier renoncement à toi-même. Tu ne peux servir deux maîtres. Le maître, ce sera ou Jésus, ou toi. Il te faut choisir. Je puis t'aider à te renoncer, je ne puis t'en dispenser. »


(Émile Neubert, Mon idéal, Jésus Fils de Marie, Livre III, chap. VII, « Trois dispositions essentielles »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruel Couronnement d’épines !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous fortifier dans le combat spirituel qu’il nous faut mener contre notre amour-propre, et les tentations qui lui sont liées.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à renoncer à nous-mêmes et à ne servir que Jésus !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. Le Portement de Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 32-34 ; Évangile selon Saint Marc 15, 20-23 ; Évangile selon Saint Luc 23, 26-32 ; Évangile selon Saint Jean 19, 17
  • Méditation : saint Jean Bosco, dit Don Bosco (1815-1888) : Italien, issu d’un milieu paysan très pauvre, il devint prêtre en 1841 et se consacra à l’éducation des enfants et adolescents défavorisés : il fonda en 1859 la Société de saint François de Sales (« Les Salésiens »). Pour les garçons, il créa l’Oratoire (à l’origine de la Congrégation des prêtres salésiens) ; pour les filles, la Congrégation de Marie Auxiliatrice. Il a beaucoup encouragé la dévotion à Marie Auxiliatrice, et fut à l’origine de la construction de la grande Basilique de Marie Auxiliatrice à Turin. Il est resté également célèbre pour ses songes et ses prophéties.

Prière à Marie Auxiliatrice :

« Ô Marie, Vierge puissante, vous êtes la grande et illustre protectrice de l'Église; vous êtes l'aide merveilleuse des chrétiens; vous êtes terrible comme une armée en ligne de bataille. Vous qui seule avez détruit toutes les hérésies dans le monde entier, protégez-nous dans notre détresse, dans notre lutte et dans notre défense difficile contre l'ennemi; et, à l'heure de notre mort, accueillez nos âmes au Paradis. Amen. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureux Portement de Croix !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de fortifier la foi de tous les chrétiens persécutés dans le monde, notamment en Orient et en Chine, et de convertir tous les non-catholiques.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez tous vos enfants persécutés, montrez le chemin de la délivrance à ceux qui sont emprisonnés dans de fausses croyances, et protégez-nous des hérésies !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 35-54 ; Évangile selon Saint Marc 15, 24-39 ; Évangile selon Saint Luc 23, 33-49 ; Évangile selon Saint Jean 19, 18-37
  • Méditation : saint François de Sales (1567-1622) : du Duché de Savoie. Évêque de Genève, fondateur de l’Ordre de la Visitation avec sainte Jeanne de Chantal, il fut un des théologiens les plus considérés de son temps. Très charitable, il sut ramener par la douceur un grand nombre de protestants à la foi catholique. Il a laissé de nombreux écrits, dont « Introduction à la vie dévote », devenu un immense classique de la spiritualité catholique. Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur de l’Amour »). Saint Patron des journalistes et écrivains.

« Cependant il lui restait encore quelque légat à faire en son divin testament. Et quoi, me direz-vous, y a-t-il autre chose ? Quoi, mes chers Sœurs ? Il y a une certaine délicatesse spirituelle dont il devait faire présent à ses plus chers amis, délicatesse qui n'est autre qu'un moyen très singulier pour conserver la grâce acquise et pour parvenir au plus haut degré de gloire. Regardant donc de ses yeux pleins de compassion sa très bénite Mère qui était debout au pied de la croix avec son bien aimé disciple, il ne lui voulut pas donner la grâce ou la demander pour elle, car elle la possédait déjà fort excellemment, ni moins lui promettre la gloire, car elle en était toute assurée ; mais il lui donna une certaine union de cœur et amour tendre pour le prochain, cet amour des uns pour les autres qui est un don des plus grands que sa bonté fasse aux hommes. »

(Saint François de Sales, Sermon pour la veille de Noël, 24 déc. 1613)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruelle Crucifixion !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours horreur du péché et un grand désir de sauver les pécheurs. Faites, Seigneur, que par notre conduite, nos prières, la dévotion réparatrice des premiers samedis et nos sacrifices, beaucoup de pécheurs soient arrachés au péché.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à être plus charitables, et à sauver toujours plus de pécheurs !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Dim 11 Fév 2018 - 19:39

11 février : apparition de Notre-Dame de Lourdes (1858)



  • Lecture : abbé L. Jaud :

    « Proclamée Immaculée dans Sa Conception, le 8 décembre 1854, Marie ne devait pas tarder à montrer combien Elle agréait ce nouvel hommage de la sainte Église. Quatre ans plus tard, en 1858, elle daigna Se montrer, à dix-huit reprises, à une petite fille de Lourdes, bourgade des Pyrénées.

    L'enfant, ignorante et candide, s'appelait Bernadette. La Vierge paraissait dans une grotte sauvage. Son visage était gracieux et vermeil; Elle était enveloppée dans les plis d'un long voile blanc; une ceinture bleue flottait autour d'Elle; sur chacun de Ses pieds brillait une rose épanouie. L'enfant regarda longtemps, étonnée et ravie; elle prit son chapelet et le récita pieusement. L'apparition lui ordonna de revenir.

    La seizième fois, 25 mars, Bernadette supplia la vision de Se faire connaître. Alors, l'Être mystérieux, joignant les mains devant Sa poitrine, et revêtant une majesté toute divine, disparut en disant: "JE SUIS L'IMMACULÉE CONCEPTION!" C'était la Sainte Vierge, patronne de l'Église et de la France, qui venait appeler Son peuple à la prière et à la pénitence.

    À partir de cette époque, la ville de Lourdes devenait immortelle. L'Apparition triompha de toutes les impiétés et de toutes les persécutions. Des foules immenses sont venues, selon le désir exprimé par l'Apparition, saluer la Vierge Immaculée dans Sa grotte bénie et dans les splendides sanctuaires érigés à Sa demande et en Son honneur, sur le flanc de la montagne.

    De nombreux et éclatants miracles ont récompensé et récompensent toujours la foi des pieux pèlerins. »


    (Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950)


  • Méditation : saint Maximilien Kolbe (Extrait d’une lettre écrite depuis le Japon en 1933 aux frères restés à Niepokalanow) :

    « A Lourdes, quatre ans après la proclamation du dogme de l'Immaculée, la Vierge elle-même nous dit : Pénitence, pénitence, pénitence. C'est donc l'Immaculée qui veut prêcher la pénitence en notre monde corrompu. C'est vraiment Elle … Laissons-la nous prêcher cette pénitence ; ouvrons-lui notre cœur, laissons-la entrer et donnons-lui spontanément notre cœur, notre âme et notre corps, sans restrictions et sans limites… »




  • Prière : sainte Bernadette Soubirous, « Magnificat » (prière extraite du Carnet des notes intimes de Sainte Bernadette Soubirous) :

    « Ô Marie, tendre Mère, Vous vous êtes abaissée jusqu’à terre pour apparaître à une faible enfant et lui communiquer certaines choses, malgré sa grande indignité… Vous, la Reine du ciel et de la terre, avez bien voulu Vous servir de ce qu’il y avait de plus faible selon le monde. Ô Marie, donnez à celle qui ose se dire Votre enfant cette précieuse vertu d’humilité. Faites, ô tendre Mère, que Votre enfant Vous imite en tout et pour tout, en un mot, que je sois une enfant selon Votre cœur et celui de Votre cher Fils. Ainsi soit-il. »

En ce jour où nous fêtons le 160ème anniversaire des apparitions de Notre-Dame à Lourdes, demandons à notre Mère céleste de nous obtenir l’esprit de pénitence et l’humilité qui nous permettront d’entrer pleinement dans le carême qui s’approche : mercredi 14 février, ce sera le mercredi des Cendres !

N’oublions pas de prier de temps à autre pour notre pape émérite Benoît XVI : il y a cinq ans aujourd’hui, le saint Père renonçait à sa charge ; très récemment, il disait se sentir décliner et « être en pèlerinage vers la Maison. »

Que Dieu vous bénisse !



En union de prière, avec et par Marie,




Mazette



______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Lun 12 Fév 2018 - 19:10

Grand Rosaire du samedi 03 février : Mystères Glorieux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Glorieux


1. - La Résurrection
   2. - L’Ascension
   3. - La Pentecôte
   4. - L’Assomption
   5. - Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux



Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant un extrait de sermon du bienheureux Guerric d’Igny :

« 5. O mes frères, ce nom de mère n'est pas exclusivement propre aux prélats, bien qu'ils soient tenus particulièrement à une tendresse et à une affection maternelles; il vous appartient à vous aussi, à vous qui accomplissez la volonté du Seigneur. Oui, vous êtes, vous aussi, les mères du petit enfant qui vous a été donné et qui a été placé en vous, depuis que, par la crainte du Seigneur, vous avez conçu, et enfanté l'esprit de salut. Veillez donc, ô sainte mère, veillez sur votre nouveau-né, jusqu'à ce que se forme en vous, le Christ qui vous est né, parce que, plus il est faible, et plus facilement il peut périr pour vous, lui qui ne meurt jamais pour lui. Car, si l'esprit qui est en vous, vient à s'éteindre, il revient au Seigneur qui l'a donné. Veillez, je le répète, sur votre nouveau-né, et souvenez-vous que, dans son sommeil, votre rivale a étouffé le fils qui lui avait été donné. Quelle est cette rivale, sinon l'âme charnelle qui, par sa négligence et son inertie, éteint l'esprit ? »


(Bienheureux Guerric d’Igny, 3ème sermon pour la Nativité du Seigneur)


Bienheureux Guerric d’Igny (vers 1070/1080-1157) : Moine cistercien français, abbé d’Igny, il avait été remarqué par saint Bernard alors qu’il était novice à Clairvaux. Il devint un influent auteur, développant une forte spiritualité mariale, et fut le directeur spirituel de nombreux chevaliers. Il nous reste une cinquantaine de ses sermons, qui ont eu une grande influence dans le développement de la spiritualité cistercienne.


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, de son vrai nom Édith Stein (1891-1942) : Juive allemande, elle fut la première femme docteur en philosophie et devint l’assistante du philosophe Edmund Husserl. Elle se convertit au catholicisme en 1921, puis entra au Carmel en 1933, et prit l’habit en 1934. Elle mourut avec sa sœur en déportation à Auschwitz en 1942, et a laissé de nombreux écrits. Elle a été déclarée Co-patronne de l’Europe.

« Éveiller des enfants pour le Ciel, c'est la maternité authentique - une maternité spirituelle qui est indépendante de la maternité physique - la maternité la plus belle, la plus sublime et la plus riche de joies, même si c'est au prix de soucis, de sacrifices et de peines non moindres que la maternité physique.

Faire jaillir l'étincelle divine dans un cœur d'enfant, voir croître et s'épanouir en lui la vie divine ou encore contribuer à allumer une nouvelle fois la vie de la grâce dans l'âme éteinte, dégénérée ou enténébrée d'un adulte auquel Dieu est devenu étranger, et pouvoir assister ensuite au merveilleux processus de transformation qui s'opère dans cette âme et y coopérer en tant qu'instrument, c'est témoigner et éduquer pour le Ciel, et cela procure une joie qui n'est pas de ce monde. Une telle maternité spirituelle peut combler la vie d'un être humain. »


(Sainte Édith Stein, La Femme, Cours et conférences, 2008)

  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre triomphante Résurrection !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la grâce de la maternité spirituelle.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à convertir les pécheurs, surtout ceux que nous aimons, et à les guider vers le Seigneur.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2.  L’Ascension

  • Lectures : Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : saint Thomas d’Aquin (1225-1274). : Italien, frère de l’Ordre des Prêcheurs (Dominicain), prêtre, théologien et philosophe. Considéré comme l'un des principaux maîtres de la philosophie scolastique et de la théologie catholique, il a laissé une œuvre qui aujourd’hui encore reste une référence essentielle pour l’Église catholique. Docteur de l’Église (surnommé « Le Docteur des Docteurs » ou « Le Docteur Angélique »). Saint Protecteur des Écoles et Universités catholiques ; Saint Patron des universitaires et des libraires.

« L'humanité du Christ, du fait qu'elle est unie à Dieu ; la béatitude créée, du fait qu'elle est jouissance de Dieu ; et la bienheureuse Vierge, du fait qu'elle est Mère de Dieu, ont en quelque sorte une dignité infinie, dérivée du bien infini qu'est Dieu.

Sous ce rapport rien ne peut être fait de meilleur qu'eux, comme rien ne peut être meilleur que Dieu. »


(Saint Thomas d'Aquin, Somme Théologique, I Qu.25 a. 6 ad 4.)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre glorieuse Ascension !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la vraie sagesse et la vraie science.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, purifiez notre conception de l’élévation, et faites-nous partager votre paix.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Pentecôte

  • Lectures : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : serviteur de Dieu Henri Caffarel (1903-1996) : Prêtre catholique français, il exerça son ministère dans le diocèse de Paris et fonda les équipes Notre-Dame, mouvement de spiritualité conjugale. Il insistait beaucoup sur l’oraison dans la vie chrétienne. Il a laissé de nombreux écrits.

« Au jour de la Pentecôte, apôtres et disciples sont rassemblés au Cénacle. La Mère est au milieu de ses enfants. Tout à coup des flammes apparaissent, elles se posent sur eux et en font des hommes nouveaux. Emportés par l’allégresse et l’amour, ils courent annoncer « les merveilles de Dieu ».

On ne peut s’empêcher de penser à ce qui s’est passé trente-trois ans plus tôt à Nazareth. Gabriel parlait à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi, la Vertu du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’Être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » A la naissance du Corps mystique, comme à la naissance du Christ, Marie est toute consentante, et l’Esprit Saint intervient pour accomplir, avec son concours, l’œuvre de Dieu. (...)

La place, la fonction de Marie dans l’Eglise, c’est d’être le cœur ; de son impulsion, tous les membres reçoivent la vie. »


(Père Henri Caffarel, Marie notre Mère, 1966)

  • Prière

Louange : Esprit Saint, nous Vous louons pour Votre Pentecôte !

Prière de demande : Esprit Saint, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de faire naître en nous l’homme nouveau, plein de foi, d’espérance et de charité.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, formez-nous afin que nous devenions de vrais missionnaires !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. L’Assomption

  • Deux Lectures :

    « Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption – Pie XII


    40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

    45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »

    - Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)

  • Méditation : sainte Brigitte de Suède (vers 1302/1303 – 1373) : Suédoise, fille de prince, elle épousa un prince suédois avec qui elle eut 8 enfants (dont la future sainte Catherine de Suède). Veuve en 1344, elle s’installa à Rome en 1349, où elle vécut dans la pauvreté. Elle fit un pèlerinage en Terre Sainte et fonda l’Ordre du Saint-Sauveur, dit aussi Ordre de Sainte-Brigitte (« Les Brigittines »). Renommée pour ses révélations mystiques et ses prophéties, elle exerça une influence certaine sur les grands de son temps. Sainte Patronne des pèlerins, de la Suède, et co-patronne de l’Europe.

Prière transmise par la Vierge Marie à sainte Brigitte de Suède au cours d’une vision :

« Béni soyez-vous, ô Dieu ! Créateur de toutes choses, qui avez daigné descendre dans le sein de la Vierge Marie sans incommodité, et qui avez daigné prendre d'elle une chair humaine sans péché ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui êtes venu à la Vierge sainte, qui êtes né d'elle sans péché, remplissant des tressaillements d'une joie ineffable son âme et tous ses membres ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui avez réjoui la Vierge Marie, votre Mère, après l'Ascension, lui donnant tant d'admirables consolations, et qui l'avez elle-même visitée en la consolant divinement ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui avez emporté au ciel le corps et l'âme de la Vierge Marie, votre Mère, et qui l'avez honorablement placée auprès de la divinité, au-dessus de tous les anges. Faites-moi miséricorde à raison de ses prières amoureuses. »

(Sainte Brigitte de Suède, Les révélations célestes, Livre I, chap. VIII)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Glorieuse Assomption de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours une grande dévotion à la Vierge Marie, à sa Maternité divine, et à son Cœur Immaculé.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous élever durant notre pèlerinage terrestre !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lectures : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : vénérable père Louis-Édouard Cestac (1801-1868) : Prêtre français. Il fonda en 1842 la congrégation des Servantes de Marie (vouée à la reconversion des fillettes errantes et des jeunes prostituées). La maison la plus célèbre se trouvait à Anglet (« Notre-Dame du Refuge »). Le père Cestac eut une vision le 13 janvier 1864 dans laquelle il vit les démons se répandre sur toute la terre et se déchaîner. La Vierge Marie lui transmit alors une prière et le père Cestac confia, après son passage à l’imprimerie pour la faire publier : « Nous ne devons pas oublier de dire que, lors de la première impression, les presses se brisèrent par deux fois. »

Prière transmise au père Louis-Édouard Cestac le 13 janvier 1864 par la Très Sainte Vierge Marie :

« Auguste Reine des Cieux, souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement, envoyez vos Légions célestes pour que, sous Vos ordres, et par Votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abime.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre Amour et notre Espérance.

Ô divine Mère, envoyez les saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi.

Saints Anges et Archanges, défendez nous, gardez nous.

Ainsi soit-il »



(Prière authentique indulgenciée par Saint Pie X, pour 300 jours d’indulgence, une fois par jour, par int. De SS. Pie X. 8 juillet 1908.

« Âmes dévouées à la Très Sainte Mère de Dieu et à la sainte Eglise, récitez cette prière chaque jour.

Dans les cas difficiles, récitez-la aussi neuf fois de suite, en neuvaine pour les neuf chœurs des Anges, faites reproduire cette humble prière qui est un très puissant exorcisme, et répandez-la à profusion autour de vous et par toute la terre ».)


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le glorieux Couronnement de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’avoir pitié de Vos enfants en cette époque où les démons ont envahi toute la terre.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, envoyez-nous les anges pour nous aider à combattre les démons et à les vaincre, et écrasez la tête de Satan !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 24 Fév 2018 - 18:04

Samedi 03 mars 2018 : 4ème Grand Rosaire de réparation !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



(Photo: les enfants de Fatima, de gauche à droite: sainte Jacinthe Marto, vénérable Lucie dos Santos et saint François Marto).


Notre Grand Rosaire du premier samedi du mois et Fatima

Notre communauté de prière a pour objectif principal de prier chaque mois un Grand Rosaire en esprit de réparation contre les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie.

Samedi 03 mars 2018, nous prierons le quatrième Rosaire de notre premier cycle de cinq grands Rosaires. Ces derniers correspondent aux cinq réparations décrites par Notre-Dame à sœur Lucie (dos Santos).

En effet, le 13 juillet 1917, la Vierge Marie a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :


  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

… Le tout, en esprit de réparation pour les outrages commis envers Son Cœur Immaculé.

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé cinq réparations pour les espèces d’offenses et de blasphèmes contre Son Cœur Immaculé. Les voici, dans l’ordre :


  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Citation :
Samedi 03 mars 2018, nous prierons un Grand Rosaire de réparation pour réparer les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée .


Réparons aussi le blasphème public de Daniel Morin sur France Inter à propos de Lourdes !


Le 12 février dernier, « l’humoriste » Daniel Morin a déversé des tombereaux d’injures au sujet de Lourdes et des miracles qui s’y produisent, s’en prenant en particulier à la dernière miraculée, sœur Bernadette Moriau. Il a ainsi montré tout le mépris qu’il pouvait avoir pour les catholiques français par le biais d’une radio du service public, insulté une pieuse religieuse, et blasphémé gravement à l’encontre de Notre-Dame de Lourdes, de ses apparitions et miracles.

Nous autres catholiques avons l’habitude d’être méprisés et insultés ;
néanmoins, non seulement nous ne devons pas nous « habituer » aux blasphèmes dirigés à l’encontre de Notre Seigneur et de notre Mère céleste, mais nous devons faire réparation. En faisant réparation, nous consolons Notre Seigneur, la Très Sainte Vierge Marie, et nous demandons la conversion du blasphémateur. C'est un acte d'amour envers Dieu et Sa Très Sainte Mère, un acte de justice, mais aussi, un acte de charité envers notre prochain.

Citation :
Ce blasphème est une offense qui correspond parfaitement à la quatrième réparation demandée par Notre-Dame : aussi je vous propose, en plus de nos intentions générales, de faire réparation pour ce blasphème public.


Méditations et prières

Les jours précédant la prière de ce Grand Rosaire, j’enverrai des méditations et prières portant sur les quatre séries de Mystères du Rosaire. Bien sûr, le blasphème public de M. Morin nous donnera l’occasion de méditer sur la nécessité de purifier nos cœurs afin qu’ils soient ceux de vrais enfants de Dieu, aimant leur Mère céleste. Ces méditations nous plongeront également dans le Sacré-Cœur de Jésus, le Cœur Immaculé de Marie, nous conduiront à Lourdes avec sainte Bernadette Soubirous, au Portugal avec les enfants de Fatima et nous permettront, bien sûr, de méditer le merveilleux miracle de la conversion : celui que nous souhaitons à M. Morin et à toute l’équipe de France Inter !!!

Comme d’habitude, il ne sera pas du tout obligé de s’inspirer de ces textes, ni même de les lire. Vous pourrez également faire le choix de les lire au jour le jour, laisser la grâce agir… et prier ensuite votre Grand Rosaire samedi comme vous en avez l’habitude. Ou encore, prier votre Grand Rosaire du samedi en vous inspirant des méditations et prières que je vais envoyer jusqu’au vendredi 03 mars 2018 : la façon de prier votre Grand Rosaire le premier samedi du mois est laissée à votre initiative.


Union de prière et intentions générales

L’essentiel est de prier le Grand Rosaire de réparation dans la journée du samedi 03 mars 2018, en union de prière avec tous les priants de cette Communauté Hozana, et avec toutes les personnes pratiquant la dévotion réparatrice des premiers samedis. Nous énoncerons avant la prière du Rosaire les intentions générales de notre communauté :

« Demander pardon pour tous les outrages commis contre le Cœur Immaculé de Marie, et surtout en réparation des blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée; en réparation du blasphème public de Daniel Morin à propos de Notre-Dame de Lourdes, ses apparitions et miracles ; pour l’extension de la consécration au Cœur Immaculé de Marie et de la dévotion réparatrice des premiers samedis partout dans le monde ; pour la conversion des pécheurs et la victoire sur le mal, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Il est très conseillé de demander en outre la conversion de la Russie et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Saint Père, ou plutôt, « son renouvellement d’une manière explicite, exactement comme Notre-Dame l’a demandé », selon la formule employée par le Cardinal Burke.

À très bientôt pour un Grand Rosaire du Cœur !

En union de prière, avec et par Marie,




Mazette



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mer 28 Fév 2018 - 23:36

Grand Rosaire du samedi 03 mars : Mystères Joyeux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Joyeux


    1. - L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - La Visitation
   3. - La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem
   4. - La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)
   5. - Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cette prière de Charles Péguy, « Récite ton chapelet » :

« Récite ton chapelet, dit Dieu,

Et ne te soucie pas de ce que raconte tel écervelé :

Que c'est une dévotion passée et qu'on va abandonner.


Cette prière-là, je te le dis

Est un rayon de l'Evangile :

On ne me le changera pas.


Ce que j'aime dans le chapelet, dit Dieu,

C'est qu'il est simple et qu'il est humble.

Comme fut mon Fils.

Comme fut ma Mère.


Récite ton chapelet : tu trouveras à tes côtés

Toute la compagnie rassemblée en l'Evangile :

La pauvre veuve qui n'a pas fait d'études

Et le publicain repentant qui ne sait plus son catéchisme,

La pécheresse effrayée qu'on voudrait accabler,

Et tous les éclopés que leur foi a sauvés,

Et les bons vieux bergers, comme ceux de Bethléem,

Qui découvrent mon Fils et sa Mère...


Récite ton chapelet, dit Dieu,

Il faut que votre prière tourne, tourne et retourne,

Comme font entre vos doigts les grains du chapelet.


Alors, quand je voudrai, je vous l'assure,

Vous recevrez la bonne nourriture,

Qui affermit le cœur et rassure l'âme.


Allons, dit Dieu, récitez votre chapelet

Et gardez l'esprit en paix.

Ainsi soit-il. »


Charles Péguy (1873-1914) : : écrivain, poète et essayiste français. Intellectuel engagé, d’abord anticlérical, il revient au catholicisme en 1908. Son œuvre littéraire est marquée par un profond mysticisme et figure désormais parmi les classiques français. « Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc », publié en 1910, est probablement son ouvrage le plus célèbre. Lieutenant de réserve, Charles Péguy meurt au champ d’honneur d’une balle en plein front le 05 septembre 1914.


1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : saint Vincent Ferrier (1350-1419) : Issu de la noblesse aragonaise, il entra à 17 ans dans l’Ordre Dominicain. Ordonné prêtre, il ne tarda pas à devenir célèbre grâce à ses talents d’orateur. Acteur important lors du Grand Schisme d’Occident, il parcourut toute une partie de l’Europe et prêcha inlassablement : surnommé « L’ange de l’Apocalypse » ou « L’ange du Jugement », il exhortait les personnes à s’assurer leur salut. Ses prédications attiraient les foules et furent accompagnées de nombreux miracles. Saint patron des constructeurs, couvreurs, plombiers, poseurs de revêtements de sol, il est invoqué contre l’épilepsie et le mal de tête.

« La parfaite pureté de cœur.

Lorsque la pauvreté volontaire et le silence auront banni de votre cœur les nombreuses sollicitudes qui étouffent les semences de vertus que l’inspiration divine ne cesse d'y jeter, il vous reste à déployer des efforts plus vigoureux encore pour acquérir les vertus qui vous amèneront à la pureté de cœur. Suivant la parole du Sauveur, cette pureté est telle qu'elle ouvre l'esprit à la lumière intérieure et le rend capable de contempler les choses de Dieu. Elle établit l'âme dans un tel repos et une telle paix que Celui dont la paix est la demeure daignera habiter Lui-même en vous.

Il ne s'agit pas de cette pureté qui bannit seulement du cœur ces pensées criminelles défendues à tous, mais de cette parfaite pureté de cœur qui écarte, autant qu'il est possible ici-bas, tout ce qui est opposé à Dieu pour ramener à Lui seul toutes nos pensées et tous nos désirs. »


(Saint Vincent Ferrier, Traité de la vie spirituelle, 1ère Partie : « Les fondements de la vie spirituelle », III. « La pureté de cœur »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre miraculeuse Incarnation dans le sein de la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous faire la grâce de purifier nos cœurs, et de donner à nos âmes le repos et la paix.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, écartez loin de nous tous les désirs et pensées qui s’opposent à Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Visitation

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation : saint François de Sales (1567-1622) : u Duché de Savoie. Évêque de Genève, fondateur de l’Ordre de la Visitation avec sainte Jeanne de Chantal, il fut un des théologiens les plus considérés de son temps. Très charitable, il sut ramener par la douceur un grand nombre de protestants à la foi catholique. Il a laissé de nombreux écrits, dont « Introduction à la vie dévote », devenu un immense classique de la spiritualité catholique. Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur de l’Amour »). Saint Patron des journalistes et écrivains.

« Je vous laisse à penser, ma fille, quelle bonne odeur répandit en la maison de Zacharie cette belle fleur de lis. Pendant trois mois qu'elle y fut, comme chacun en était embaumé ! Et comme, avec peu mais de très excellentes paroles, elle versait de ses sacrées lèvres le miel et le baume précieux ! Car que pourrait-elle épancher que ce de quoi elle était pleine ? Or elle était pleine de Jésus.

Mon Dieu! Ma fille, je m'admire tant d’être encore si plein de moi-même après avoir-si souvent communié. Eh ! Cher Jésus, soyez l'enfant de nos entrailles, afin que nous ne respirions ni ressentions partout que vous. Hélas! Vous êtes si souvent en moi, pourquoi suis-je si peu souvent en vous ? Vous entrez en moi, pourquoi suis-je tant hors de vous ? Vous êtes dans mes entrailles, pourquoi ne suis-je dans les vôtres, pour y fouiller et recueillir ce grand amour qui enivre les cœurs ?»


(Lettre DCCXXV, St François de Sales à une supérieure de la visitation)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Visitation de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie à sa cousine sainte Élisabeth !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous vider de nous-mêmes afin de nous remplir de Vous.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à répandre la bonne odeur de Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : sainte Jeanne d’Arc (vers 1412-1431). : Née à Domrémy (Lorraine) au sein d’une famille d’humbles paysans, elle entendit dès l’âge de 13 ans des voix (celles de saint Michel, sainte Catherine et sainte Marguerite) qui lui demandèrent durant trois ans de libérer la France et de faire sacrer le roi à Reims. À 16 ans, la jeune héroïne se vit confier une armée avec laquelle elle délivra Orléans. Après le sacre de Charles VII à Reims, Jeanne fut faite prisonnière à Compiègne et livrée aux Anglais. Elle fut condamnée comme hérétique et mourut sur le bûcher le 30 mai 1431, alors qu’elle n’avait que 19 ans. Sainte Patronne de la France et des soldats.

« Messire Dieu, premier servi. »

Devise de sainte Jeanne d’Arc)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sainte et humble Nativité à Bethléem !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la simplicité, la fidélité et l’envie de Vous servir tout au long de notre existence.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à servir Dieu dans notre pauvreté !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)  et la vénérable Lucie dos Santos (1907-2005)..

Acte de consécration au Sacré-Cœur de Jésus de sainte Marguerite-Marie Alacoque :

« Moi, [dire son nom], Je donne et consacre au Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus me servir d'aucune partie de mon être que pour l'aimer, honorer et glorifier. C'est ici ma volonté irrévocable que d'être tout à lui et de faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à tout ce qui pourrait lui déplaire.

Je vous prends donc, ô Sacré Cœur, pour l'unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l'assurance de mon salut, le remède à mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile à l'heure de ma mort.

Soyez donc, ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu le Père et détournez de moi les traits de sa juste colère. Ô Cœur d'amour, je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma faiblesse, mais j'espère tout de vos bontés. Consumez donc en moi tout ce qui vous peut déplaire ou résister, et que votre pur amour s'imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne puisse vous oublier, ni être séparée de vous.

Je vous conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur à vivre et à mourir en qualité de votre esclave.

Ainsi soit-il. »


Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) : Religieuse française de l’ordre de la Visitation (au couvent de Paray-le-Monial). Grande mystique, elle fut favorisée de nombreuses grâces et apparitions de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui lui confia la mission d’établir une dévotion particulière envers Son Sacré-Cœur. Il la chargea également d’impulser la dévotion des premiers vendredis du mois, celle de l’Heure Sainte le premier jeudi de chaque mois, et de demander à Louis XIV la consécration de la France à Son Sacré-Cœur (le 17 juin 1789, ce qui ne fut jamais fait). Elle eut pour directeur spirituel saint Claude La Colombière.


Acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie : prière composée par sœur Lucie le 29 octobre 1986 pour consacrer sa personne au Cœur Immaculé de Marie :

« Ô Vierge, Mère de Dieu et notre Mère, je me consacre entièrement à votre Cœur Immaculé, avec tout ce que je suis et tout ce que je possède. Prenez-moi sous votre maternelle protection, défendez-moi des périls, aidez-moi à vaincre les tentations qui me sollicitent au mal, et à conserver la pureté de l’âme et du corps. Que votre Cœur Immaculé soit mon refuge et le chemin qui me conduise à Dieu. Accordez-moi la grâce de prier et de me sacrifier pour l’amour de Jésus, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre votre Cœur Immaculé. Par votre médiation et en union avec le Cœur de votre divin Fils, je veux vivre pour la Très Sainte Trinité, en qui je crois et j’espère, que j’adore et que j’aime. »


(Dans Une année avec Fatima, Éditions « Enfants de Fatima »).

Vénérable Lucie dos Santos (1907-2005) : portugaise. Elle fut témoin enfant, avec ses cousins Jacinthe et François Marto (aujourd’hui saints) des apparitions de Notre-Dame de Fatima en 1917 (précédées par celles de l’Ange), puis reçut de la Vierge Marie et de Notre seigneur Jésus-Christ d’autres messages postérieurement. Elle devint carmélite en 1949 sous le nom de sœur Maria Lucia de Jésus et du Cœur Immaculé. Elle est fêtée le 13 février.

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Présentation au Temple et pour la Purification de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à donner et abandonner toute notre personne à Votre Sacré-Cœur.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, que votre Cœur Immaculé soit notre refuge et le chemin qui nous conduira à Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face, appelée aussi sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sainte Thérèse de Lisieux ou « La petite Thérèse » (1873-1897) : française. Fille des saints Louis et Zélie Martin, elle entre au Carmel de Lisieux à l’âge de quinze ans et y développe sa spiritualité, une « théologie de la petite voie », au centre de laquelle on trouve simplicité, enfance spirituelle et abandon à Dieu. Elle meurt des suites d’une tuberculose à l’âge de 24 ans. Avant de mourir, elle avait promis de « passer son ciel à faire du bien sur la terre ».  Le récit de sa vie, « Histoire d’une âme », a connu un succès retentissant, et on ne compte plus les grâces obtenues par son intercession. Docteur de l’Église, Patronne Secondaire de la France, Sainte Patronne des Catholiques de Russie et Sainte Patronne des Missions.

Extrait de la Poésie 54, « Pourquoi je t’aime, Ô Marie »


« Oh ! je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t’aime

Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur

Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême

Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur

Si je te contemplais dans ta sublime gloire

Et surpassant l’éclat de tous les bienheureux

Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire

O Marie, devant toi, je baisserais les yeux !…

(…)


Sur la terre d’Egypte, il me semble, ô Marie

Que dans la pauvreté ton cœur reste joyeux,

Car Jésus n’est-Il pas la plus belle Patrie,

Que t’importe l’exil, tu possèdes les Cieux ?…

Mais à Jérusalem, une amère tristesse

Comme un vaste océan vient inonder ton cœur

Jésus, pendant trois jours, se cache à ta tendresse

Alors c’est bien l’exil dans toute sa rigueur !…


Enfin tu l’aperçois et la joie te transporte,

Tu dis au bel Enfant qui charme les docteurs :

« O mon Fils, pourquoi donc agis-tu de la sorte ?

Voilà ton père et moi qui te cherchions en pleurs. »

Et l’Enfant Dieu répond (oh quel profond mystère !)

A la Mère chérie qui tend vers lui ses bras :

« Pourquoi me cherchiez-vous ?… Aux œuvres de mon Père

Il faut que je m’emploie ; ne le savez-vous pas ? »


L’Evangile m’apprend que croissant en sagesse

A Joseph, à Marie, Jésus reste soumis

Et mon cœur me révèle avec quelle tendresse

Il obéit toujours à ses parents chéris.

Maintenant je comprends le mystère du temple,

Les paroles cachées de mon Aimable Roi.

Mère, ton doux Enfant veut que tu sois l’exemple

De l’âme qui Le cherche en la nuit de la foi. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Recouvrement au Temple par Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous fortifier lorsque notre foi est mise à l’épreuve.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, apprenez-nous à garder un cœur plein d’amour pour le Seigneur même lorsqu’il est rempli de tristesse.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Jeu 1 Mar 2018 - 15:51

Grand Rosaire du samedi 03 mars : Mystères Lumineux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Lumineux


    1. - Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - Les Noces de Cana
   3. - La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu
   4. - La Transfiguration
   5. - L’institution de la Sainte Eucharistie



Nous pouvons aborder ces Mystères Lumineux en lisant et méditant cet extrait d’une allocution de saint Pie X :

« De nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais, c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf de la guerre de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. »

(Saint Pie X, Allocution Vi son grato, Ven. Fratello, 13 décembre 1908)


Saint Pie X, de son vrai nom Giuseppe Melchiorre Sarto (1835-1914) : [né dans une famille italienne de condition modeste, il est ordonné prêtre en 1858, puis devient évêque (1884), Patriarche de Venise et Cardinal (1893), et enfin Pape (1903-1914). Il souhaitait « Tout restaurer dans le Christ ». Il sut maintenir l’intégrité et l’intégralité de la doctrine tout en contribuant au renouvellement de la catéchèse et de la liturgie. Fils aimant de la Vierge Marie, il disait : « Donnez-moi une armée qui récite le chapelet et je ferai la conquête du monde ».


1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation : sainte Joséphine Bakhita (1869-1947): Née au Soudan, elle fut victime à l’âge de 7 ans de négriers musulmans. Vendue plusieurs fois, elle fut si maltraitée qu’elle en oublia son nom. Achetée par le consul d’Italie à Khartoum, elle l’accompagna en Italie où elle reçut le baptême en 1890. Elle devint ensuite religieuse canossienne en Vénétie, et vécut jusqu’à sa mort dans une grande sainteté. Invoquée pour que cesse l’esclavage moderne.

« Je fus confiée avec la petite à une sœur, Maria Fabretti, chargée de l’instruction des catéchumènes.

Je ne peux pas me rappeler sans pleurer le soin qu’elle eut de moi. Elle voulait savoir si j’avais le désir de devenir chrétienne et, quand elle entendit que je le désirais, et que j’étais même venue dans cette intention, elle jubila de joie.

Alors ces saintes mères avec une patience héroïque m’instruisirent et me firent connaître ce Dieu que je ressentais dans mon cœur depuis toute petite sans savoir qui il était. »


(Sainte Joséphine Bakhita, Journal – De la servitude à la sainteté, Ed. Salvator, 2017, P.44)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à ne jamais Vous trahir.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, instruisez-nous, et aidez-nous à mieux connaître Notre Seigneur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. Les Noces de Cana

  • Lectures : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : Gilbert Keith Chesterton (1874-1936) : Il est considéré comme un des plus grands écrivains anglais. Homme d’une intelligence brillante, il se convertit au catholicisme en 1922 et écrivit plusieurs œuvres apologétiques. Très célèbre pour ses romans, il fut également auteur de nouvelles policières à succès mais aussi journaliste, poète, et biographe (il écrivit entre autres une vie de saint François d’Assise). Il fut surtout un essayiste exceptionnel et plusieurs de ses essais consacrés au catholicisme sont aujourd’hui considérés comme des chefs-d’œuvre : « Hérétiques », « Orthodoxie », et surtout « L’homme éternel », qui convertit l’écrivain britannique C.S. Lewis. Une enquête sur sa cause de béatification est en cours.

« Le culte rendu à Marie en tant que Mère de Dieu est, parmi mille autres choses, un exemple criant de cette vérité sur laquelle je suis revenu plusieurs fois au cours de ces pages ; à savoir que même ce que nous appelons les vérités protestantes n'ont pu être préservées que grâce à l'autorité catholique.

Parmi celles-ci est la subordination de Marie au Christ comme étant celle de la créature à son Créateur. Rien n'amuse plus les catholiques que de lire dans des ouvrages de propagande protestante qu'ils devraient être affranchis de cette superstition appelée mariolâtrie. S'il ne tenait qu'aux fidèles, s'ils laissaient vagabonder leur spiritualité naturelle, distincte de l'orthodoxie doctrinale, bref, si les catholiques étaient livrés en la matière à leur jugement privé ou leur expérience religieuse personnelle, ils auraient depuis longtemps déjà exalté Notre Dame jusqu'à des cimes de splendeur et de suprématie surhumaines, qui eussent pu altérer le strict monothéisme qui est au cœur du Credo. (…)

C'est l'autorité de Rome qui a empêché les catholiques de s'abandonner justement à la mariolâtrie en maintenant les strictes définitions qui distinguent une femme parfaite d'un Homme divin. »


(Gilbert Keith Chesterton, L’Église catholique et la conversion, 1926)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes qui ne vénèrent pas Marie, par peur de Vous déplaire ou par manque d’amour pour elle.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à toujours vous vénérer, notamment par la prière du Saint Rosaire.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : Jean-Joseph Gaume, dit Monseigneur Gaume (1802-1879). : français. Ordonné prêtre en 1825, il devint professeur de théologie puis fut nommé protonotaire apostolique en 1854 par le pape Pie IX. Auteur prolifique, il écrivit de nombreux ouvrages portant sur la théologie, l’histoire et l’éducation, et réfléchit beaucoup à propos du matérialisme envahissant les sociétés chrétiennes au XIXème siècle. Ses ouvrages les plus célèbres restent le « Traité du Saint-Esprit » et le « Catéchisme de persévérance ».

« Marie étant ce qu’elle est, faisant ce que nous savons et beaucoup plus encore, on peut prévoir à quel degré de puissance et de perfection son influence élèvera la Cité du bien. Mieux que l’homme, Satan l’avait compris. L’anathème primitif lui était toujours présent : lui, l’orgueil incarné, avoir un jour la tête écrasée par une femme ! Cette pensée monte sa haine jusqu’au paroxysme. Pendant quatre mille ans, il se venge de la femme en l’outrageant de toutes manières. Ce n’est pas assez : à tout prix il veut empêcher la victoire qu’il redoute (…)

La femme dont le pied lui brisera la tête sera Vierge et Mère de Dieu : il le sait. A faire méconnaître Marie et à paralyser son action salutaire sur le monde, il emploie tous ses artifices. Grand singe de Dieu, longtemps d’avance, il multiplie chez tous les peuples les caricatures de l’auguste Vierge (…)

En un mot, bien des siècles avant la naissance de Marie, Satan remplit le monde païen d’un nombre infini de déesses et de demi-déesses, de Pallas, de Minerve, de Cérès, de Proserpine et cent autres qui, toutes ensemble, forment une immense contrefaçon de Marie, afin d’obscurcir sa gloire, comme une nuée de poussière cache la face du soleil.

Vains efforts ! « La très sainte Vierge, dit Euthymius, à brisé les autels des idoles, renversé les temples des gentils, fait tarir les torrents de sang chrétien répandus dans toutes les parties du monde » (Cingul. Mar). Satan ne se tient pas pour battu. Au moyen des hérésies, il recommence la lutte. Ici encore, ainsi que nous l’avons remarqué, tous ses efforts tendent à détruire le dogme du Verbe Incarné, par conséquent, à détrôner Marie. Tentative désespérée ! Toutes les fois que l’antique serpent lève la tête, il sent le pied virginal de Marie qui l’écrase ; car il faut que l’anathème divin ait éternellement son effet : Ipsa conteret caput tuum. Jusqu’à la fin de l’épreuve réservée à la race humaine, la lutte recommencera sous un nom ou sous un autre, avec la même honte pour Satan et la même gloire pour Marie. »


(Traité du Saint-Esprit, Tome 2, Chap. XII)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes qui tentent d’éloigner les âmes du catholicisme, par mépris ou par haine à son égard.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à réparer le mieux possible les blasphèmes proférés contre vous.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Transfiguration

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : sainte Catherine de Sienne et sainte Thérèse d’Avila...

Sainte Catherine de Sienne :

« Un jour qu'elle répétait avec plus de ferveur la prière du Prophète : " Créez en moi, mon Dieu, un cœur pur, et renouvelez au plus intime de mon être l'esprit de droiture" (Ps 50, 42), elle suppliait tout particulièrement le Seigneur de lui enlever son cœur à elle et sa volonté propre. Celui-ci vint en personne la consoler par la vision suivante. Elle crut voir son éternel Epoux venir à elle comme de coutume, lui ouvrir le côté gauche, en enlever le cœur, et s'en aller, de sorte qu'elle demeurât sans cœur. (…)

Quelque temps après, elle se trouvait dans la chapelle des Frères Prêcheurs de Sienne, (…) elle se vit tout à coup environnée d'une lumière qui descendait du ciel. Dans cette lumière, le Seigneur lui apparut, ayant dans ses mains sacrées un cœur humain, vermeil et resplendissant. A la vue de son Créateur et de cette lumière, elle tomba effrayée la face contre terre. Le Seigneur, s'approchant alors, lui ouvrit à nouveau le côté gauche, et, y introduisant le cœur qu'il avait dans les mains, lui dit : " Ma très douce fille, de même que, l'autre jour, je t'ai enlevé ton cœur, de même à cet instant je te livre le mien, qui te fera vivre toujours. " Cela dit, il referma l'ouverture qu'il avait faite dans la chair de la sainte. »


(Bienheureux Raymond de Capoue, 2ème partie, Chapitre VI)

Sainte Catherine de Sienne (1347-1380) : italienne. Tertiaire dominicaine, elle fut une grande mystique qui connut de nombreuses extases, reçut les stigmates et connut le mariage mystique avec le Christ. Elle eut une grande influence en son temps, contribuant à mettre fin au grand schisme d’Occident. Ses écrits ont une immense valeur spirituelle et son « Dialogue », dicté durant plusieurs jours d’extase, reste une œuvre incontournable. Elle mourut à l’âge de 33 ans. Elle fut la première femme à avoir été déclarée Docteur de l’Église avec sainte Thérèse d’Avila. Sainte Patronne des métiers de la communication, de Rome et de l’Italie. Co-patronne de l’Europe.


Sainte Thérèse d’Avila :

« Tandis que j'étais dans cet état, voici une vision dont le Seigneur daigna me favoriser à diverses reprises. J'apercevais près de moi, du côté gauche, un ange sous une forme corporelle. (…) Je voyais dans les mains de cet ange un long dard qui était d'or, et dont la pointe en fer avait à l'extrémité un peu de feu. De temps en temps il le plongeait, me semblait-il, au travers de mon cœur, et l'enfonçait jusqu'aux entrailles; en le retirant, il paraissait me les emporter avec ce dard, et me laissait tout embrasée d'amour de Dieu.

La douleur de cette blessure était si vive, qu'elle m'arrachait ces gémissements dont je parlais tout à l'heure: mais si excessive était la suavité que me causait cette extrême douleur, que je ne pouvais ni en désirer la fin, ni trouver de bonheur hors de Dieu. Ce n'est pas une souffrance corporelle, mais toute spirituelle, quoique le corps ne laisse pas d'y participer un peu, et même à un haut degré. Il existe alors entre l'âme et Dieu un commerce d'amour ineffablement suave. »


(Sainte Thérèse d’Avila, Autobiographie, Chapitre XXIX, 17ème partie).

Sainte Thérèse de Jésus, appelée aussi sainte Thérèse d’Avila (1515-1582) : espagnole. Carmélite, réformatrice de l’Ordre du Carmel avec saint Jean de la Croix (« Carmes déchaux » ou « Carmes déchaussés »), surnommée « La Madre ». Elle expérimenta les plus hauts degrés de la vie mystique : elle connut le mariage spirituel et la transverbération. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages spirituels incontournables, dont « Le château de l’âme »  (« Le Livre des demeures »). Première femme à avoir été proclamée Docteur de l’Église avec sainte Catherine de Sienne. Sainte Patronne de l’Espagne, des écrivains espagnols et des joueurs d’échec.

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, « de créer en nous un cœur pur, et de renouveler au plus intime de notre être l'esprit de droiture ».

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à unir toujours davantage nos âmes à Dieu, et embrasez nos cœurs de l’amour de Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. L’institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : la troisième apparition de l’Ange de la Paix aux trois enfants de Fatima (Lucie dos Santos, François et Jacinthe Marto) à l’automne 1916 :

Prière de réparation dictée par l’Ange de la Paix aux trois enfants :

« Très sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément et je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé.

Par les mérites infinis de Son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs. »


Lors de la même apparition, l’Ange fit communier les enfants : il donna à Lucie la sainte Hostie, et le Sang du calice à Jacinthe et François en disant :

« Mangez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’accueillir avec bienveillance tous les actes s’inscrivant dans le cadre de la dévotion réparatrice des premiers samedis, notamment les communions faites en esprit de réparation.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à réparer les outrages infligés à Notre Seigneur Jésus-Christ dans le Saint Sacrement !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !




1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 3130
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 3 Mar 2018 - 3:18

Grand Rosaire du samedi 03 mars : Mystères Douloureux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Douloureux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Douloureux


    1. - L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers
   2. - La Flagellation
   3. - Le Couronnement d’épines
   4. - Le Portement de Croix
   5. - Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix



Nous pouvons aborder ces Mystères Douloureux en lisant et méditant les apparitions de Notre-Seigneur Jésus-Christ à sainte Marguerite-Marie Alacoque, et de la Très Sainte Vierge Marie et de l’Enfant-Jésus à sœur Lucie (dos Santos) :

Sainte Marguerite Marie Alacoque :

Apparition en juin 1675 :

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce Sacrement d’amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi ».

Jésus demande qu’une fête particulière, le vendredi après l’octave du Saint-Sacrement, soit instituée pour honorer son Cœur et réparer les outrages qu’il a reçus dans la sainte Eucharistie. Il promet des grâces abondantes à ceux qui lui rendront cet honneur.

Trouvé ici :


http://www.sacrecoeur-paray.org/experimenter/le-message-de-paray-le-monial/de-jesus-a-sainte-marguerite-marie/


Apparition en 1688 : extrait des 12 promesses faites par Notre-Seigneur Jésus-Christ à ceux qui pratiquent la dévotion du Sacré-Cœur :

« 12. Je te promets, dans l'excès de la miséricorde de mon Cœur, que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir leurs Sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure. »


Vénérable Lucie dos Santos : apparition de l’Enfant-Jésus et de la Très Sainte Vierge Marie à sœur Lucie le 10 décembre 1925 :

« Le 10-12-1925, la Très Sainte Vierge lui apparut et, à côté d’elle, porté par une nuée lumineuse, l’Enfant-Jésus.

La Très Sainte Vierge mit la main sur son épaule et lui montra, en même temps, un cœur entouré d’épines qu’elle tenait dans l’autre main.

Au même moment, l’Enfant-Jésus lui dit : « Aie compassion du Cœur de ta Très Sainte Mère, entouré des épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, sans qu’il y ait personne pour faire un acte de réparation afin de les en retirer. »


Ensuite la Très Sainte Vierge lui dit : « Vois, ma fille, mon Cœur entouré d’épines que les hommes m’enfoncent à chaque instant, par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant 5 mois, le 1er samedi, se confesseront, recevront la sainte Communion, réciteront un chapelet et me tiendront compagnie pendant 15 minutes, en méditant sur les 15 mystères du Rosaire avec l’intention de m’enlever ces épines, je promets de les assister à l’heure de la mort, avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

Trouvé ici :


http://www.fatima100.fr/la-devotion-au-coeur-immacule-de-marie/trois-lettres-de-soeur-lucie/23-premiere-lettre-de-soeur-lucie-sur-la-devotion-au-coeur-immacule-de-marie

Pour les biographies de sainte Marguerite-Marie Alacoque et de la vénérable Lucie dos Santos, voir les méditations des Mystères Joyeux (4ème Mystère Joyeux : La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple et la Purification de la Vierge Marie).


1. L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46 ; Évangile selon Saint Marc 14, 32-42 ; Évangile selon Saint Luc 22, 39-46
  • Méditation : saint Pio de Pietrelcina, dit « Padre Pio (1887-1968): talien. Frère mineur Capucin, prêtre et confesseur. Sa vie entière, émaillée de nombreux miracles, est un modèle de sainteté : lui-même reçut les stigmates. Il jouissait de son vivant d’une grande réputation de sainteté, avait une grande dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie, et plaçait le Saint Rosaire au cœur de sa vie de prière. Saint Patron des confesseurs, des adolescents et des volontaires de la défense civile.

« Jésus est revenu à son lieu de prière. Et voici qu’un tableau plus horrible encore que le premier se déroule sous ses yeux. Tous nos péchés, avec toutes leurs laideurs, s’étalent devant lui dans tous leurs détails. Il voit toute la méchanceté et la malice avec lesquelles les hommes les commettent. Il voit jusqu’à quel point ces péchés affreux sont un outrage et une offense à la Majesté divine. Il voit toutes les abominations, les immodesties, les blasphèmes que profèrent les bouches humaines, accompagnés de la malice des cœurs, de ces bouches et de ces cœurs qui n’ont été créées que pour chanter des hymnes de louanges et de bénédictions à leur Créateur. Il voit les sacrilèges dont se rendent coupables prêtres et fidèles en profanant les sacrements institués pour notre salut, comme autant de moyens nécessaires pour nous communiquer les grâces divines, ces sacrements qui, par leur faute, se sont changés maintenant en occasions de péchés et de damnation pour leurs âmes. »

(Saint Padre Pio, L’Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers, Pierre Téqui, P. 26)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous pardonner tous nos péchés et d’accepter tous nos actes et prières de réparation.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à être toujours dignes des sacrements que Notre Seigneur Jésus-Christ a institués pour notre salut !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Flagellation

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 26 ; Évangile selon Saint Marc 15, 15 ; Évangile selon Saint Jean 19, 1
  • Méditation : les enfants de Fatima (Saint François et sainte Jacinthe Marto, et la vénérable Lucie dos Santos).

« Lorsque nous arrivâmes au pâturage, Jacinthe, ce jour-là, s’assit pensive sur une pierre.

– Jacinthe, viens jouer.

– Je ne veux pas jouer aujourd’hui.

– Pourquoi ne veux-tu pas jouer ?

– Parce que je suis en train de penser. Cette Dame nous a dit de dire le chapelet et de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs. Maintenant, lorsque nous dirons le chapelet, nous réciterons les "Ave Maria" et les "Padre Nosso" tout entiers. Et les sacrifices comment les ferons-nous ?

François trouva tout de suite un bon sacrifice :

– Donnons notre goûter aux brebis et faisons le sacrifice de ne rien prendre.

En quelques minutes, nous avions distribué notre goûter aux brebis et nous passâmes ainsi une journée à jeun. Le chartreux le plus austère n’en aurait pas fait autant. »


(Mémoires de sœur Lucie, 2006, Premier Mémoire, I. « Portrait de Jacinthe », 8. « Méditation sur l’Enfer »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sanglante Flagellation !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que ce carême soit pour nous l’occasion de nous sacrifier pour la conversion des pécheurs.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à accepter les sacrifices que Dieu nous demande de faire, notamment celui d’observer notre devoir d’état.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. Le Couronnement d’épines

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 27-31 ; Évangile selon Saint Marc 15, 16-20 ; Évangile selon Saint Luc 23, 8-12 ; Évangile selon Saint Jean 19, 2-6
  • Méditation : servante de Dieu Josefa Menendez (1890-1923). : Née en Espagne dans une famille modeste, Josefa entra en 1920 au Couvent des Feuillants à Poitiers, au sein duquel elle devint religieuse de la Société du Sacré-Cœur de Jésus. Grande mystique, elle eut pendant plusieurs années des visions du Sacré-Cœur ainsi que des entretiens avec Notre Seigneur Jésus-Christ et la Très Sainte Vierge Marie. Josefa les consigna par écrit dans un recueil paru depuis sous le titre « Un appel à l’amour ».

« Aujourd'hui, je travaillais au Noviciat et je pensais au bonheur de vivre sous le même toit que Lui et de L'avoir pour compagnon de tous mes emplois. Je ne sais plus ce que je Lui disais quand, tout à coup, Il m'a montré son Cœur enveloppé d'une flamme ardente et entouré d'une couronne d'épines... Mon Dieu ! Quelles épines ! ... Elles étaient comme des pointes profondément enfoncées et de chacune coulait beaucoup de sang... J'aurais voulu les Lui enlever. Alors mon Cœur a été arraché pour ainsi dire dans une  douleur aiguë et Il l'a mis à côté de sa divine Blessure, sous les épines. Mais six seulement s'enfoncèrent dans le mien, car il est très petit !

Un moment s'écoula. Je ne pouvais rien dire. Cependant, Il sait bien comme je voudrais que mon cœur soit plus grand pour pouvoir Lui enlever plus d'épines.

« Alors sa voix si douce, mais en même temps si douloureuse, a dit : « C'est tout cela et infiniment plus que mon Cœur a souffert. Mais je trouve des âmes qui s'unissent à Moi et Me consolent pour celles qui s'éloignent. »

(…)

« -Aime-Moi dans ta petitesse, c'est ainsi que tu me consoleras. »


(Sœur Josefa Menendez, Un appel à l’amour, Chap. II : « À l’ombre des vieux feuillants »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruel Couronnement d’épines !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire croître l’amour que nous éprouvons pour Vous, et de nous donner toujours l'envie d'enlever les épines enfoncées dans Votre Coeur.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à rester humbles face à Dieu, et à vouloir L’aimer toujours plus.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. Le Portement de Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 32-34 ; Évangile selon Saint Marc 15, 20-23 ; Évangile selon Saint Luc 23, 26-32 ; Évangile selon Saint Jean 19, 17.
  • Méditation : sainte Bernadette Soubirous (1844-1879): la Vierge Marie lui apparut à Lourdes 18 fois, de février à juillet 1858, se présentant à elle le 25 mars 1858 par ces mots : « Je suis l’Immaculée Conception ». En 1866, elle entra chez les Sœurs de la Charité à Nevers. Issue d’un milieu très pauvre, elle traversa beaucoup d’épreuves et après sa mort, son corps fut retrouvé intact. Patronne des bergères, des personnes pauvres et des personnes malades. Elle est fêtée le 18 février.

Prière : « Ma Bonne Mère, donnez-moi un cœur tout brûlant pour Jésus »

« Ô Marie, c'est au fort de la douleur et de l'épreuve que Vous êtes devenue ma Mère, je dois donc avoir une grande et entière confiance en Vous ; lorsque je serai sous le coup de l'épreuve de la part des créatures, et que je serai exposée à la tentation et à la désolation de mon âme, je viendrai me réfugier dans votre Cœur, ma bonne Mère, et Vous prier de ne pas me laisser périr, de m'accorder la grâce d'être soumise et confiante dans l'épreuve, à Votre exemple, de souffrir avec amour ; que je reste, comme Vous, debout au pied de la Croix et clouée sur la Croix, si tel est le bon plaisir de Votre cher Fils. Jamais une enfant dévouée à Marie ne pourra périr ; ma Bonne Mère, ayez pitié de moi ; je me donne tout entière à Vous, afin que Vous me donniez à Votre cher Fils, que je veux aimer de tout mon cœur. Ma Bonne Mère, donnez-moi un cœur tout brûlant pour Jésus. Amen. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureux Portement de Croix !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous fortifier dans les épreuves, tout en nous aidant à ne pas endurcir nos cœurs.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous-nous à nous réfugier avec confiance dans votre Cœur Immaculé lorsque nous traversons des épreuves!

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 27, 35-54 ; Évangile selon Saint Marc 15, 24-39 ; Évangile selon Saint Luc 23, 33-49 ; Évangile selon Saint Jean 19, 18-37
  • Méditation : sainte Gemma Galgani (1878-1903). : Née à Lucques en Italie, elle eut des apparitions, visions et entretiens fréquents avec son ange gardien, Notre Seigneur Jésus-Christ, la Très Sainte Vierge Marie et saint Gabriel de l’Addolorata (qui l’aidera à vivre la spiritualité de la Passion). Durant toute sa courte vie, sainte Gemma souhaita ardemment entrer dans les ordres mais elle ne le put et resta laïque, rattachée à l’Ordre des Passionnistes. Elle reçut régulièrement les stigmates de la Passion, et souffrit d’attaques démoniaques d’une violence inouïe. Elle mourut dans de grandes souffrances à l’âge de 25 ans, laissant une courte autobiographie et des lettres. Sa beauté exceptionnelle et angélique lui valut le surnom de « Séraphique vierge de Lucques ». Invoquée pour obtenir la grâce de la pureté dans ses intentions, paroles et actes.

« Le 8 juin 1899, veille de la grande fête du Sacré-Cœur, quelques instants après la sainte communion, le Seigneur fait comprendre à sa bien-aimée servante que, le soir même, une faveur insigne lui sera accordée. (…)

« Le soir, raconte-t-elle, je fus saisie subitement et plus tôt que d'habitude, d'un repentir très vif de mes péchés, d'un repentir si vif que je n'en ai plus éprouvé de semblable, et que je me crus sur le point d'en mourir. Peu après, toutes les puissances de mon âme entrèrent dans un mystérieux recueillement, l'intelligence ne voyait que mes péchés et l'horreur de l'offense de Dieu ; la mémoire me les rappelait tous, ainsi que les tourments endurés par Jésus pour mon salut ; la volonté les détestait, promettant de tout souffrir pour les expier. Des flots de sentiments se pressaient dans mon cœur : sentiments de douleur, d'amour, de crainte, d'espérance, de courage. »

« À ce recueillement intérieur succéda bientôt la perte des sens, et je me trouvai en présence de ma céleste Mère. Elle avait à sa droite mon Ange, qui tout d'abord me commanda de réciter l'acte de contrition. Quand j'eus fini, ma Mère m'adressa ces paroles : « Mon Fils Jésus veut te faire une grâce ; sauras-tu t'en rendre digne ? - Ma misère ne savait que répondre. Marie continua : Je serai pour toi une mère ; te montreras-tu pour moi une vraie fille ? » Étendant alors son manteau elle m'en couvrit. Au même instant parut Jésus ; ses plaies étaient ouvertes, mais il n'en sortait pas du sang ; il en sortait des flammes ardentes. En un clin d'œil, ces flammes touchèrent mes mains, mes pieds et mon cœur. Je me sentis mourir et j'allais tomber, lorsque ma Mère me soutint, me tenant toujours sous son manteau. Je restai plusieurs heures dans cette position ensuite ma Mère me baisa au front, et tout disparut. Je me retrouvai agenouillée dans ma chambre. »


(R. P. Germain, La Séraphique vierge de Lucques, Gemma Galgani – 1878-1903,  Chapitre VII : « Les stigmates sacrés – 08 juin 1899 »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruelle Crucifixion !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la foi et la force de toujours unir nos souffrances aux Vôtres.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à transformer nos souffrances en actes d’amour. Faites qu’elles ne soient pas perdues et qu’elles suscitent des conversions !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !




1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 3130
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 3 Mar 2018 - 19:41

Grand Rosaire du samedi 03 mars : Mystères Glorieux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 mars,  je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Glorieux


    1. - La Résurrection
   2. - L’Ascension
   3. - La Pentecôte
   4. - L’Assomption
   5. - Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux



Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant une prière de saint Bernard de Clairvaux, « Et le nom de la Vierge était Marie » :


« Ô toi, qui que tu sois, qui te sais vacillant sur les flots de ce monde parmi les bourrasques et les tempêtes, plutôt que faisant route sur la terre ferme, ne détourne pas les yeux de l’éclat de cet astre si tu ne veux pas te noyer durant les bourrasques.

Si surgissent en toi les vents des tentations, si tu navigues parmi les écueils des épreuves regarde l’étoile, appelle Marie.

Si tu es ballotté sur les vagues de l’insolence et de l’ambition, du dénigrement ou de la jalousie, regarde l’étoile, appelle Marie.

Si la colère, l’avarice ou les désirs de la chair secouent l’esquif de ton âme, regarde vers Marie.

Si, troublé par la démesure de tes crimes, confus par l’infection de ta conscience, terrifié par l’horreur du jugement, tu commences à sombrer dans le gouffre de la tristesse, l’abîme du désespoir, pense à Marie.

Dans les dangers, les angoisses, les incertitudes, pense à Marie, appelle Marie.

Qu’elle ne s’éloigne pas de ton cœur.

Et pour être sûr d’obtenir le suffrage de ses prières, ne néglige pas l’exemple de sa vie.

En la suivant, tu ne t’égares pas ; en la priant tu ne désespères pas ; elle te tient, tu ne t’écroules pas ; elle te protège, tu ne crains pas ; elle te guide, tu ne te lasses pas ; elle te favorise, tu aboutis.

Ainsi par ta propre expérience tu sais à quel point se justifie la parole :

« Et le nom de la Vierge était Marie. »


Saint Bernard de Clairvaux (1090 ou 1091- 1153). : Français, moine cistercien puis fondateur de l’abbaye de Clairvaux en 1115. Auteur de nombreux écrits, il est rangé parmi les plus grands penseurs du Moyen Âge. Considéré comme le dernier des Pères de l’Église, il est également Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur savoureux »). Protecteur des abeilles, il est aussi le saint Patron des apiculteurs, des fabricants de bougies et des raffineurs de cire.


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : Eugenio Pio Zolli, né Israël Zolli (1881-1956): Né dans une famille de rabbins, il devint lui-même rabbin puis Grand-rabbin de Rome en 1940. Suite à une vision du Christ lors de la fête du Yom Kippour, il se convertit au catholicisme. Il reçut le baptême en 1945 et choisit pour prénom chrétien Eugenio, en hommage au Pape Pie XII pour son action en faveur des juifs durant la guerre. Son épouse, Emma, se convertit également et ajouta à son prénom celui de Maria ; quant à leur fille, elle se convertit un an plus tard. Suite à sa conversion, Eugenio Zolli traversa de grandes épreuves, perdant son travail et ses moyens de subsister. Il devint finalement professeur de l’Institut Biblique Pontifical.

« Lors de la fête du Yom Kippour (Expiation), en octobre 1944, il préside dans la synagogue de Rome les prières du Grand Pardon: «Soudain, écrira-t-il, je vis avec les yeux de l'esprit, une grande prairie, et, debout au milieu de l'herbe verte, se tenait Jésus revêtu d'un manteau blanc... À cette vue, j'éprouvai une grande paix intérieure, et au fond de mon cœur, j'entendis ces paroles: «Tu es ici pour la dernière fois. Désormais, tu me suivras». Je les accueillis dans la plus grande sérénité et mon cœur répondit aussitôt: «Ainsi soit-il, ainsi le faut-il»... (…)

Le 13 février 1945, Monseigneur Traglia confère le sacrement de Baptême à Israël Zolli qui choisit pour prénom chrétien celui d'Eugenio, en hommage de reconnaissance au Pape Pie XII pour son action déterminante en faveur des Juifs pendant la guerre. (…) Le baptême d'Eugenio Zolli est l'aboutissement d'une longue évolution spirituelle: «(…) Je devenais conscient d'un Dieu que j'aimais, un Dieu qui veut qu'on L'aime et qui Lui-même aime... Le converti, comme le miraculé, est l'objet (celui qui reçoit), et non le sujet (l'auteur) du prodige. Il est faux de dire de quelqu'un qu'il s'est converti, comme s'il s'agissait d'une initiative personnelle. Du miraculé on ne dit pas qu'il s'est guéri, mais qu'il a été guéri. Du converti, il faut en dire autant. »


Trouvé ici :

http://www.clairval.com/lettres/lettre_1.php?id=5050303

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre triomphante Résurrection !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir les pécheurs et ceux qui ne Vous suivent pas.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, intercédez pour nous afin que se produise de plus en plus souvent le miracle de la conversion, surtout dans nos entourages proches.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. L’Ascension

  • Lectures :  Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : sainte Faustine Kowalska, dite « Apôtre de la Miséricorde » (1905-1938): polonaise. Religieuse dans l’ordre de Notre-Dame de la Miséricorde, elle a été gratifiée de nombreuses apparitions durant lesquelles Notre-Seigneur Jésus-Christ lui a transmis un message et une mission : faire connaître la miséricorde divine. Sainte Faustine nous a laissé un Journal. Suite à sa canonisation en 2000, l’Église a institué le Dimanche de la Divine Miséricorde (qui correspond à la Fête de la quasimodo).

« L’âme dans l’attente de la venue du Seigneur.


Je ne sais, ô Seigneur, à quelle heure Tu viendras,

Je veille donc sans cesse et je tends l’oreille,

Moi Ta bien-aimée que Tu as choisie,

Car je sais que Tu aimes venir inaperçu,

Cependant le cœur pur, Seigneur, Te pressent de loin.


Je T’attends, Seigneur, dans le calme et le silence,

Avec une grande nostalgie en mon cœur

Et un désir inassouvi

Je sens que mon amour pour Toi se change en brasier

Et comme une flamme s’élèvera dans le ciel, à la fin de mes jours,

Alors tous mes vœux se réaliseront.


Viens donc enfin – mon très doux Seigneur

Et emporte mon cœur assoiffé

Là-bas chez Toi, dans les hautes contrées des cieux

Où règne éternellement Ta vie.


Car la vie sur terre n’est qu’une agonie,

Car mon cœur sent qu’il est créé pour les hauteurs

Et rien ne l’intéresse des plaines de cette vie

Car ma patrie, c’est le ciel. Je crois en cela invinciblement. »


(Prière extraite du Petit Journal de sainte Faustine Kowalska (n°1589, fin du 5ème cahier), Ed. Apostolat de la Miséricorde divine, 2010)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre glorieuse Ascension !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’apaiser nos cœurs, de garder nos âmes dans le silence, et de nous donner toujours soif de vie céleste.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, préparez-nous à accueillir la vie éternelle !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Pentecôte

  • Lectures : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : saint Maximilien Kolbe (1894-1941). : Polonais, Frère franciscain conventuel et prêtre, fondateur de la Milice de l’Immaculée, il était un grand évangélisateur et priait en particulier pour la conversion des francs-maçons. Sa spiritualité s’est centrée sur la Très Sainte Vierge Marie et l’Immaculée Conception, et il a consacré toute sa vie au service de l’Immaculée. Martyr de la charité mort à Auschwitz. Saint Patron des radioamateurs, des journalistes, des prisonniers politiques et du XXème siècle.

Extraits d’écrits et prière de saint Maximilien Kolbe :

« Nous devons sortir de notre léthargie et de la simple défensive. La franc-maçonnerie et la libre pensée combattent contre Dieu et la foi, veulent faire des hommes de vils animaux et des barbares destructeurs de la sainteté. Combattons donc, bien sûr par les moyens permis, non pas seulement pour empêcher le prochain d’être paganisé, mais plus encore, pour que Marie règne sur les cœurs de tous les hommes, car alors s’étendra sur eux le règne du Christ. »

(Revue « Le chevalier de l’Immaculée »,1933)


« Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous, et pour tous ceux qui ne recourent pas à Vous, spécialement pour les francs-maçons !»


« L’Immaculée – notre idéal !

S’approcher d’Elle toujours plus, Lui ressembler, Lui permettre de régner en tout sur ton cœur et ton être, afin qu’Elle vive et agisse par les hommes, afin qu’Elle aime Dieu avec notre cœur.

Lui appartenir sans limites – tel est notre idéal !

Rayonner sur notre entourage, conquérir les âmes à l’Immaculée, afin que le cœur de notre prochain s’ouvre à Elle, afin qu’Elle règne sur tous les cœurs qui battent sur toute la terre, sans distinction de races, de nationalités, de langues, et qu’Elle soit dans tous les cœurs qui seront jusqu’à la fin du monde – tel est notre idéal !

Et que Sa vie se développe et croisse en chaque âme qui est et qui sera – tel est notre idéal le plus cher ! »


  • Prière

Louange : Esprit Saint, nous Vous louons pour Votre Pentecôte !

Prière de demande : Esprit Saint, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de convertir les francs-maçons et de faire triompher Notre Seigneur Jésus-Christ dans tous les cœurs.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, venez bientôt régner sur tous les cœurs, afin de tout restaurer dans le Christ !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. L’Assomption

  • Deux Lectures :

    « Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption – Pie XII

    40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

    45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »


    - Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)

  • Méditation : Saint Paul de la Croix (1694-1775).: Né en Italie au sein d’une famille de 16 enfants, il eut une intense vie spirituelle dès sa jeunesse. En 1720, il se fit ermite et rédigea « Le journal des 40 jours », écrit spirituel d’une grande puissance. Ordonné prêtre en 1727, il fonda la congrégation des Passionnistes, approuvée par le Saint-Siège en 1746. Grand mystique, il a laissé de nombreuses lettres qui prouvent qu’il fut aussi un directeur spirituel d’exception.

« Comment parler du triomphe de la Reine du ciel et de la terre, de sa glorieuse Assomption ?

Les richesses de cette grande Reine sont immenses ; c’est un océan de perfection dont celui-là seul peut sonder la profondeur, qui l’a comblée de tant de grâces.

Cette grande blessure d’amour qu’elle reçut dès le premier instant de son Immaculée Conception, alla toujours s’élargissant le reste de sa vie, et pénétra si profondément, qu’enfin elle détacha sa très sainte âme de son corps.

Ainsi c’est une mort d’amour, plus douce que la vie même, qui mit fin à cette douleur sans mesure qu’elle souffrit toute sa vie, non seulement pendant la Passion de Jésus-Christ, mais encore en voyant les offenses et les ingratitudes des hommes envers la divine Majesté.

Réjouissons-nous donc en Dieu à cause du triomphe éclatant de Marie, notre Reine et notre Mère ; réjouissons-nous de la voir élevée au-dessus des chœurs des Anges et placée à la droite de son divin Fils.

Vous pouvez vous réjouir des gloires de Marie dans le Cœur sacré de Jésus et même l’aimer par ce divin Cœur ; et, si Jésus vous le permet, envolez-vous dans le Cœur Immaculé de Marie ; réjouissez-vous avec elle, soyez dans l’allégresse, en voyant que ses souffrances ont pris fin. »


(R.P. Louis-Th. de Jésus-Agonisant, Passioniste : Fleurs de la Passion – Pensées de saint Paul de la Croix, Fondateur des Passionnistes, 1875)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Glorieuse Assomption de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de conformer nos cœurs sur le Cœur Immaculé de Marie.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, aidez-nous à nous unir davantage au Sacré-Cœur de Jésus!

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lectures : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade (1761-1850). : français. Né dans une famille de 15 enfants, il eut une grande dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie dès son enfance. Ordonné prêtre en 1785, il fut confronté à la Révolution et refusa de prêter serment de fidélité à la constitution civile du clergé. Il exerça durant plusieurs années son sacerdoce dans la clandestinité surtout durant la Terreur. Toutefois, il se réfugia en Espagne de 1797 à 1800. Convaincu de la nécessité de rechristianiser la France, il revint dans son pays et fonda à Bordeaux la Congrégation de l’Immaculée (organisation de jeunes chrétiens) en 1800, puis la Société de Marie (les « Marianistes ») en 1817.

« Tous les âges de l’Église sont marqués par les combats et les glorieux triomphes de l’auguste Marie. Depuis que le Seigneur a soufflé l’inimitié entre elle et le serpent, elle a constamment vaincu le monde et l’enfer. Toutes les hérésies, nous dit l’Église, ont incliné leur front devant la très Sainte Vierge, et peu à peu, elle les a réduites au silence du néant. Or, aujourd’hui, la grande hérésie régnante est l’indifférence religieuse qui va engourdissant les âmes dans la torpeur de l’égoïsme et le marasme des passions… Aussi le divin flambeau de la foi pâlit et se meurt dans le sein de la chrétienté ; la vertu fuit, devenant de plus en plus rare et les vices se déchaînent avec une incroyable fureur. Il semble que nous touchons au moment prédit d’une défection  générale et d’une apostasie de fait presque universelle.

Cette peinture si tristement fidèle de notre époque est loin, toutefois, de nous décourager. La puissance de Marie n’est pas diminuée. Nous croyons qu’elle vaincra cette hérésie comme les autres, parce qu’elle est aujourd’hui comme autrefois la Femme par excellence, cette Femme promise pour écraser la tête du serpent ; et Jésus-Christ, en ne l’appelant jamais que de ce grand nom nous apprend qu’elle est l’espérance, la joie, la vie de l’Église et la terreur des démons. » »


(Dans Maria – Études sur la sainte Vierge, sous la dir. D’Hubert du Manoir, S. J., Éd. Beauchesne et ses fils, 1954)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le glorieux Couronnement de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire cesser cette apostasie universelle.

Notre-Dame du Sacré-Cœur, venez vite triompher de l’indifférence religieuse et de tous les vices répandus sur la terre, et écrasez la tête du serpent !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !




1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mar 20 Mar 2018 - 7:45

Samedi 03 février : 3ème Grand Rosaire de réparation! !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !


19 mars : saint Joseph, époux de la Vierge Marie, Patron de l’Église universelle



(Image: "Saint Joseph", retable mexicain, auteur anonyme, milieu du XIXème siècle, Musée d'art El Paso)


Lecture


Mt 2, 13-15


« 13 Après leur départ, voici qu’un ange du Seigneur apparut à Joseph pendant son sommeil, et lui dit : " Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu’à ce que je t’avertisse ; car Hérode va rechercher l’Enfant pour le faire périr. "

« 14 Joseph se leva, et la nuit même, prenant l’Enfant avec sa mère, il se retira en Égypte.

« 15 Et il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce qu’avait dit le Seigneur par le Prophète : " J’ai rappelé mon fils d’Égypte ". »



Méditations

Sainte Thérèse d’Avila (1515-1582) : Autobiographie, chap. VI

« Je pris pour avocat et patron le glorieux Saint Joseph et je me recommandai instamment à lui. J’ai vu bien clairement que c’est lui, mon père et mon protecteur qui m’a guérie de cette infirmité, comme il m’a tirée également de dangers très grands où il s’agissait de mon honneur et du salut de mon âme. Son assistance m’a procuré plus de bien que je ne savais lui en demander. Je ne me souviens pas de lui avoir jamais rien demandé, jusqu’à ce jour, qu’il ne me l’ait accordé. C’est une chose merveilleuse que les grâces insignes dont Dieu m’a favorisée, et les dangers tant du corps que de l’âme dont il m’a délivrée par la médiation de ce bienheureux Saint.

Le Très-Haut donne seulement grâce aux autres saints pour nous secourir dans tel ou tel besoin. Mais le glorieux Saint Joseph, je le sais par expérience, étend son pouvoir à tous nos besoins. Notre Seigneur veut nous faire comprendre que, s’il a été soumis sur la terre à celui qu’il appelait son père, parce que c’était son gouverneur qui pouvait lui commander, il défère également au Ciel, à toutes ses suppliques. (…)

Les âmes d’oraison, en particulier, lui doivent un culte tout filial. Je ne sais d’ailleurs comment on pourrait penser à la Reine des Anges et à toutes les souffrances qu’elle a endurées en compagnie de l’Enfant Jésus, sans remercier Saint Joseph de les avoir si bien aidés alors, l’un et l’autre. Que celui qui n’a pas de maître pour lui enseigner l’oraison prenne ce glorieux Saint pour guide, et il ne risquera pas de s’égarer.... Il m’a bien montré ce qu’il est, puisque, grâce à lui, j’ai pu enfin me lever, marcher et être délivrée de ma paralysie.
»



Prières

  • « Je vous salue Joseph » :

    « Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé. Le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux. Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’enfant divin de votre virginale épouse est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail jusqu’à nos derniers jours et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen. »

  • Saint François de Sales (1567-1622) : prière à saint Joseph (pour un cas difficile) :

    « Glorieux saint Joseph, époux de Marie,
    accordez-nous votre protection paternelle,
    nous vous en supplions par le Cœur de Jésus-Christ.
    Ô vous dont la puissance s'étend à toutes nos nécessités
    et sait nous rendre possible les choses les plus impossibles,
    ouvrez vos yeux de père sur les intérêts de vos enfants.
    Dans l'embarras et la peine qui nous pressent,
    nous recourons à vous avec confiance.
    Daignez prendre sous votre charitable conduite
    cette affaire importante et difficile, cause de notre inquiétude.
    Faites que son heureuse issue
    soit pour la gloire de Dieu
    et contribue au bien de ceux qui veulent le servir fidèlement.

    Amen.»


Citation :
Bonne fête de saint Joseph, et sainte fin de carême !!!



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mer 21 Mar 2018 - 19:27

Grand Rosaire du samedi 24 mars pour la Famille :
Mystères Joyeux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 24 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Joyeux


   1. - L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - La Visitation
   3. - La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem
   4. - La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)
   5. - Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant deux prières de consécration de la famille  :

Consécration de la famille au Sacré-Cœur de Jésus :

« Cœur de Jésus, Toi qui t’es consacré au Père par amour pour nous, nous voulons, dans le souffle de Ton Esprit Saint, Te rendre amour pour amour en nous consacrant à Toi. Nous voulons Te consacrer la vie de notre famille dans la situation où elle se trouve aujourd’hui. Nous Te consacrons notre passé, notre présent et notre avenir, notre maison, notre travail et nos gestes les plus simples. Nous Te consacrons nos joies comme nos épreuves pour que l’Amour dont Tu nous as aimés nous garde en Toi et demeure en nous à jamais et pour que le feu de Ton Amour embrase le monde entier. Amen ! »


Consécration de la famille au Cœur Immaculé de Marie :

« Ô Vierge Marie, nous consacrons aujourd’hui notre foyer et tous ceux qui l’habitent à ton Cœur Immaculé.

Que notre maison soit comme celle de Nazareth, une demeure de paix et de bonheur simple, par l’accomplissement de la volonté de Dieu, la pratique de la charité et le plein abandon à la divine Providence.

Veille sur tous ceux qui l’habitent : aide-les à vivre toujours chrétiennement ; enveloppe-les tous de ta maternelle protection et daigne dans ta bonté, ô Vierge Marie, reformer au Ciel notre foyer d’ici-bas consacré à jamais à ton Coeur Immaculé. Amen. »




1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Monseigneur Michel Shooyans (1930) : belge. Prêtre catholique, professeur, chercheur et théologien à l’Université catholique de Louvain. Membre, entre autres, de l’Académie Pontificale des Sciences Sociales du Saint Siège. Auteur de plusieurs essais.

Prière : « Père, avec mon enfant, qui est d'abord le Tien, je Te prie » :

« Père qui es dans les Cieux, voici que je porte en mon sein un tout petit enfant, faible et vulnérable, qui déjà transforme tout mon corps et tout mon cœur. Merci de me l'avoir confié. Merci de me donner de l'accueillir comme Marie a accueilli Jésus au jour de l'Annonciation. Merci de me donner de l'accueillir comme ma mère m'a accueillie quand elle a reconnu ma présence au plus intime d'elle-même. Père qui nous aimes, je suis émerveillée face à cette vie si secrète et si palpitante, si fragile et si pleine de promesses. Merci de m'avoir donné les yeux du cœur, qui me permettent de déjà voir cet enfant, alors qu'il est encore si invisible. Père plein de tendresse, aide-moi à faire chaque jour ce que je peux faire pour que ce petit enfant soit heureux. Je Te demande, Père de toute grâce, de pouvoir transmettre à cet enfant, toute la foi, toute l'espérance, tout l'amour que je porte dans mon cœur. Enfin, avec mon enfant, qui est d'abord le Tien, je Te prie, Père, de nous garder sous Ta protection, maintenant et pour toujours. Ainsi soit-il. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre miraculeuse Incarnation dans le sein de la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider les futurs parents à bien accueillir leurs enfants, et les jeunes couples à s’ouvrir au don de la vie.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions en particulier les futurs parents. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Visitation

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56  
  • servante de Dieu Zita de Bourbon-Parme (1892-1989) : 17ème enfant du duc-souverain de Parme Robert 1er, elle épouse en 1911 Charles 1er de Habsbourg-Lorraine (déclaré bienheureux par l’Église catholique en 2004). Elle devient la dernière impératrice d’Autriche, mais aussi reine de Hongrie et de Bohême. Charles meurt en 1922, la laissant veuve à 29 ans avec huit enfants. Fervente catholique, elle devient oblate de l’ordre bénédictin de Solesmes en 1926. Elle fut une épouse et une mère modèle, une veuve pleine de courage, et se montra en tous points exemplaire. Elle a su faire de sa vie la preuve que les sacrifices acceptés (épreuves de la vie que nous subissons) et les sacrifices offerts (devoir d’état) sont un vrai chemin de sainteté.

«  Tous ceux qui me précédèrent marquèrent ma vie de leur empreinte, tous ceux qui furent et sont avec moi, surtout l’empereur qui donna à mon existence son sens et sa plénitude. Sans ceux qui nous ont précédés, nous ne serions rien. Quoi qu’il arrivât, quoi que j’aie fait, je l’ai fait pour tous ceux qui vécurent avant nous, autour de nous et pour tous ceux qui vivront après nous. Certes, nous avons commis des erreurs. Mais la bonne volonté présidait à toutes nos entreprises.  »

(Zita de Habsbourg, Mémoires d’un empire disparu, présentés par l’historien Erich Feigl, 1991)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Visitation de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie à sa cousine sainte Élisabeth !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider nos familles à se transmettre de génération en génération leur histoire, leur culture, et leur foi catholique.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions nos ancêtres et notre descendance. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • les saints époux Martin et le Cardinal Raymond Leo Burke.

Sainte Zélie Martin :

« Quand nous avons eu nos enfants, nos idées ont changé un peu ; nous ne vivions plus que pour eux, c’était tout notre bonheur, et nous ne l’avons jamais trouvé qu’en eux. Enfin, rien ne nous coûtait plus ; le monde ne nous était plus à charge. Pour moi, c’était la grande compensation, aussi je désirais en avoir beaucoup, afin de les élever pour le ciel. »


(Zélie Martin dans une lettre à Pauline (CF 192), dans Prier 15 jours avec Louis et Zélie Martin d’Hélène Mongin, 2017)

« Quelquefois, je me prends à regretter de ne pas avoir fait comme [sœur Marie Dosithée], mais tout de suite je me dis : « Je n’aurais pas mes quatre filles, mon charmant Joseph ». Non, il faut encore mieux que je sois à peiner où je suis, et qu’ils soient là. Pourvu que j’arrive au paradis avec mon cher Louis et que je les y vois tous bien mieux placés que moi, je serais assez heureuse comme cela, je n’en demande pas davantage. »

(Zélie Martin dans une lettre à Pauline (CF 20), dans Prier 15 jours avec Louis et Zélie Martin d’Hélène Mongin, 2017)


Cardinal Raymond Leo Burke :

« La prière en famille, spécialement le chapelet qui est source de grandes grâces pour tous, est une manière privilégiée de faire croître et circuler l’amour de Dieu entre les uns et les autres. Il est bon aussi d’entretenir des conversations spirituelles spontanées. On pourra partir du saint dont c’est la fête, de la Vierge Marie (…) Il me semble très important d’organiser le temps afin de permettre une réelle vie de famille. C’est fondamental. Un surcroît de communication pourra faire grandir l’amour et permettra une meilleure connaissance de l’autre. Mieux se connaître pour mieux s’aimer et aller ensemble vers le Christ. »


(Guillaume d’Alançon, Entretien avec le Cardinal Burke – Un Cardinal au cœur de l’Église, Artège, 2015, P. 119)


Saints Louis et Zélie Martin : couple français constitué de Louis Martin (1823-1894) et d’Azélie Martin, née Guérin (1831-1877). Ils se destinaient tous deux à entrer en religion mais Dieu les appela à l’état conjugal. Mariés en 1858 à Alençon, ils renoncèrent à leur projet initial de vivre leur mariage dans la continence et eurent 9 enfants. Louis était horloger et Zélie dentellière. Ils vécurent un grand bonheur conjugal et familial, taillé dans la paix et l’amour de Dieu, mais traversé d’épreuves extrêmement douloureuses (ils perdirent quatre de leurs enfants). Leurs cinq filles entrèrent en religion : quatre au Carmel (dont sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus) et une à la Visitation (la vénérable Léonie Martin). Zélie mourut des suites d’un cancer alors que la future sainte Thérèse n’avait que quatre ans, et Louis perdit la raison par intermittence avant de rejoindre Dieu. Fêtés le 12 juillet, ils ont fait de leur existence un modèle de sainteté conjugale et familiale.

Cardinal Raymond Leo Burke (1948) : prélat américain. Évêque de La Crosse (1995-2003), Archevêque de Saint Louis en 2003, puis membre du Tribunal suprême de la Signature Apostolique et Patron de l’Ordre souverain militaire de Malte. Cardinal depuis 2010.


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sainte et humble Nativité à Bethléem !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de protéger nos familles, et de nous aider à vivre nos vies de famille en Dieu.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions nos familles et nos prières familiales. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916) : Issu d’une vieille famille aristocratique, il est éduqué dans la foi catholique. Orphelin à l’âge de six ans, il est élevé par une de ses tantes mais perd la foi durant l’adolescence, et mène par la suite une jeunesse dissipée, dilapidant son héritage. Il se destine d’abord à intégrer la cavalerie mais il préfère explorer le Maroc. Il retrouve la foi chrétienne et devient trappiste en 1890, puis ermite en 1897. Il vit d’abord en Palestine puis s’installe dans le Sahara algérien où il côtoie Berbères et Touaregs, et développe une nouvelle approche apostolique. Il est assassiné devant son ermitage. Il nous a laissé de nombreuses méditations montrant sa profonde spiritualité au centre de laquelle se trouvait l’Adoration eucharistique.

« Moi qui ai été, dès mon enfance, entouré de tant de grâces, fils d'une sainte mère, ayant appris d'elle à vous connaître, à vous aimer et à vous prier aussitôt que j'ai pu comprendre une parole ! Mon premier souvenir n'est-il pas la prière qu'elle me faisait réciter matin et soir: « Mon Dieu, bénissez papa, maman, grand-papa, grand-maman, grand-maman Foucauld et petite sœur » ? Et cette pieuse éducation !... ces visites aux églises... ces bouquets au pied des croix, une crèche à Noël, un mois de Marie, un petit autel dans ma chambre, gardé tant que j'ai eu une chambre à moi dans ma famille, et qui a survécu à ma foi ! Les catéchismes, les premières confessions surveillées par un grand-père chrétien,... ces exemples de piété reçus dans ma famille ;... je me vois allant à l'église avec mon père (que cela est loin !), avec mon grand-père ; je vois ma grand- mère, mes cousines, allant à la messe tous les jours... Et cette première communion, après une longue et bonne préparation, entourée des grâces et des encouragements de toute une famille chrétienne, sous les yeux des êtres que je chérissais le plus au monde, afin que tout fut réuni en un jour pour m'y faire goûter toutes les douceurs...

Les âmes les plus pieuses et les plus belles de ma famille me comblant d'encouragements et de bonté, et vous, mon Dieu, enracinant dans mon cœur cet attachement pour elles, si profondément que les orages de la suite n'ont pu l'arracher, et que vous vous en êtes servi plus tard pour me sauver, alors que j'étais comme mort et noyé dans le mal... »


(Bienheureux Charles de Foucauld, Lettres et carnets)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Présentation au Temple et pour la Purification de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d'aider nos familles à bien vivre leur foi catholique.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions l’éducation chrétienne des enfants. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : sainte Monique (332-387) : D’origine berbère, elle fut l’épouse exemplaire d’un homme bon et aimant mais qui était aussi un païen colérique et infidèle (Il se convertit toutefois et reçut le baptême peu de temps avant sa mort). Mère de plusieurs enfants, dont le futur saint Augustin, elle ne ménagea ni ses prières ni ses larmes pour obtenir la conversion de son fils, qui fut tour à tour païen, manichéen, puis néo-platonicien et qui vivait en concubinage ! Augustin finit par se convertir à la foi catholique après sa rencontre avec saint Ambroise de Milan. Sainte Monique mourut quelques mois après le baptême de son fils. Elle est la sainte Patronne des mères chrétiennes.

« Monique, restée veuve, prit un nouvel essor vers Dieu. Vingt ans elle pria sur les débordements d'Augustin, sans perdre courage et espoir.

Un Évêque d'Afrique, témoin de sa douleur, lui avait dit : « Courage, il est impossible que le fils de tant de larmes périsse ! »

Dieu, en effet, la récompensa même au-delà de ses désirs, en faisant d'Augustin, par un miracle de grâce, l'une des plus grandes lumières de l'Église et l'un de ses plus grands Saints.

Monique, après avoir suivi Augustin en Italie, tomba malade à Ostie, au moment de s'embarquer pour l'Afrique, et mourut à l'âge de cinquante-six ans. Augustin pleura longtemps cette mère de son corps et de son âme.

Le corps de Sainte Monique a été transporté à Rome dans l'église de Saint-Augustin, en 1430. Cette femme illustre a été choisie comme patronne des mères Chrétiennes. »


(Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Recouvrement au Temple par Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider les membres des familles désunies dans la foi à se réconcilier et à se convertir à la Vérité.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les familles qui ne sont pas unies dans la foi catholique. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima : "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Jeu 22 Mar 2018 - 12:02

Grand Rosaire du samedi 24 mars pour la Famille :
Mystères Lumineux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 24 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Lumineux


    1. - Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - Les Noces de Cana
   3. - La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu
   4. - La Transfiguration
   5. - L’institution de la Sainte Eucharistie



Nous pouvons aborder ces Mystères Lumineux en lisant et méditant cette prière de saint Jean Paul II : « Père, fais que l’Amour, renforcé par ta Grâce du Sacrement de mariage, se montre plus fort » : :

« Dieu, de qui provient toute paternité dans le ciel et sur la terre, Père, Toi qui es Amour et Vie, fais que chaque famille humaine sur la terre devienne, par la médiation de ton Fils Unique, Jésus-Christ, né d'une femme et par l'action du Saint-Esprit d'où surgit la Charité divine, un vrai sanctuaire de la vie et de l'amour pour les générations qui s'y renouvellent sans cesse. Fais que ta Grâce guide les pensées et les œuvres des époux vers le bien de leur famille et de toutes les familles du monde. Fais que les jeunes générations trouvent dans les familles un fort soutien pour leur humanité et leur croissance dans la vérité et dans l'amour. Fais que l'amour, renforcé par ta Grâce du Sacrement de Mariage, se montre plus fort que toutes les faiblesses et toutes les crises à travers lesquelles nos familles passent parfois. Fais en fin de compte, nous Te le demandons par l'intercession de la Sainte Famille de Nazareth que l'Église qui est au milieu de toutes les nations de la terre puisse accomplir fructueusement Sa mission dans les familles et à travers les familles. Toi qui es la Vie, la Vérité et l'Amour dans l'unité du Fils et de l'Esprit. Ainsi soit-il. »


Saint Jean-Paul II (1920-2005) : né Karol Jozef Wojtyla à Wadowice en Pologne, il est orphelin de mère à l’âge de 9 ans, puis perd son frère aîné quand il n’a que 12 ans. Adolescent, il se passionne pour la littérature et le théâtre mais il choisit finalement le séminaire, et est ordonné prêtre en 1926. Par la suite, il est sacré évêque en 1958, et devient archevêque de Cracovie en 1964, puis cardinal en 1967. Élu Pape en 1978, il s’engage fortement dans la défense de la famille et de la vie. Sa spiritualité était influencée par saint Grignion de Montfort, le Carmel et sa dévotion à la Très Sainte Vierge Marie.


1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation : Cardinal Robert Sarah (1945): guinéen. Ordonné prêtre en 1969, il a été entre autres Archevêque de Conakry (1979-2001) et Secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples (2001-2010). Créé Cardinal en 2010, il est Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements depuis 2014. Il est l’auteur de plusieurs essais.

Extraits de « Dieu ou rien – Entretien sur la foi » (Cardinal Robert Sarah, avec Nicolas Diat), Fayard, 2015 :

« Mes ancêtres étaient fondamentalement animistes. » (P. 22)

« Les missionnaires spiritains ont permis à mon peuple de comprendre que seul Jésus nous donne de naître véritablement à nouveau, de « naître d’eau et d’esprit », comme dit le Christ à Nicodème. » (P. 26)

« Je vivais dans une famille pieuse, sereine, paisible, où Dieu était présent et la Vierge Marie filialement vénérée. » (P. 27)

« Je me rappelle aussi ma grand-mère maternelle, qui  a été baptisée à la fin de sa vie, au moment-même de sa mort. Elle a été baptisée du nom de Rose, la sainte à qui la paroisse était dédiée. Ma grand-mère a accepté le baptême lorsque le prêtre lui a expliqué qu’elle pourrait ainsi nous retrouver au Ciel. Au début, elle ne comprenait pas le sens du baptême ; ce fut une grande joie qu’elle devienne enfant de Dieu, car j’étais certain que nous partirions un jour vivre ensemble au Ciel, l’un à côté de l’autre. » (P. 29-30)


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir de plus en plus de familles dans le monde, afin d’agrandir toujours davantage cette grande famille qu’est Votre Sainte Église.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les familles du monde qui ne sont pas encore chrétiennes. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. Les Noces de Cana

  • Lectures : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : serviteur de Dieu Henri Caffarel (1903-1996) : Prêtre catholique français, il exerça son ministère dans le diocèse de Paris et fonda les équipes Notre-Dame, mouvement de spiritualité conjugale. Il insistait beaucoup sur l’importance de l’oraison dans la vie chrétienne. Il a laissé de nombreux écrits.

« Quand un mari aime sa femme comme le Christ a aimé l’Église, quand une femme aime son mari  avec cette vénération tendre et cette soumission aimante dont l’Église entoure son Chef, ils réalisent entre eux quelque chose du grand mystère, ils accomplissent la rédemption, ils s’unissent dans l’amour même du Christ et de l’Église. Quand ils donnent naissance à des enfants, quand ils les élèvent du même cœur que le Christ formait ses apôtres, quand ils rayonnent autour d’eux l’amour dont ils vivent, ils participent à l’immense mission du Christ et de l’Église, ils évangélisent et ils sauvent le monde. »

(Père Henri Caffarel, «Propos sur l’Amour et la grâce», Revue « L’Anneau d’Or », n° 69-70, mai-août 1956, p. 240)

« Aux foyers désunis, j’ai une première chose à dire : ne vous résignez jamais à la désunion. Il ne faut pas oublier, en effet, que contracter un Mariage, c’est s’engager à ne pas cesser de vouloir et de poursuivre une union totale. C’est à deux qu’est pris cet engagement, mais par la suite, l’un n’en est pas libéré parce que l’autre le néglige ou le renie. (…) Je voudrais en terminant vous entretenir du plus vrai motif que vous avez d’espérer : votre Sacrement de Mariage. Il est à votre foyer une force au travail, utilisant les moindres efforts et même les maladresses et les fautes, pour opérer votre union. Mais il réclame votre coopération. (…) Multipliez donc les actes de foi en sa vertu, pour obtenir sa Grâce guérissante, pacifiante, réconfortante, unifiante.] »

(Père Henri Caffarel, Lettre à tous les Foyers désunis, dans la Revue « L’Anneau d’Or », n°98)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider les couples chrétiens à fonder une union et une famille solides.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions tous les couples, notamment les jeunes couples, les couples qui sont en difficulté, et les conjoints abandonnés ou contraints à la séparation. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger (1805-1875) : français. Moine bénédictin, prêtre, restaurateur de l’ordre bénédictin en France, refondateur de l’abbaye de Solesmes et initiateur du Mouvement Liturgique. La famille Martin, et donc sainte Thérèse de Lisieux, lisait régulièrement « L’année liturgique » de Dom Guéranger. Par ailleurs, son Mémoire sur la « question de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge » a joué un rôle dans la préparation de la définition du Dogme de l’Immaculée Conception proclamé en 1854.

« Telle nous apparaît la Sainte Famille sous l’humble toit de Nazareth, véritable modèle de cette vie domestique avec ses relations mutuelles de charité et ses beautés ineffables, qui est la sphère d’action de millions de fidèles dans tout l’univers (...) Par les grâces qui chaque jour et à chaque instant sont versées du ciel sur lui, par la multitude des vertus qu’il met en action, enfin par le bonheur dont il est l’écrin, le foyer chrétien est « comme le vestibule du Paradis ».

Aussi ne faut-il pas s’étonner aujourd’hui si la famille est l’objet des continuelles attaques des ennemis du genre humain ; et si ceux-ci remportent parfois des triomphes plus signalés sur le royaume fondé ici-bas par Notre-Seigneur, c’est parce qu’ils réussissent à souiller le mariage, à détruire l’autorité des parents, à refroidir les affections et les devoirs qui lient l’enfant à son père et à sa mère. Aucune invasion de hordes barbares, s’avançant à travers une contrée florissante et la ravageant par le fer et le feu, n’est aussi odieuse aux regards du ciel qu’une loi qui sanctionne la dissolution du lien matrimonial, ou qui arrache les enfants à la garde et à la direction de leurs parents. Dans tout l’univers, par la miséricorde de Dieu, la famille chrétienne a été établie et défendue par l’Eglise, comme sa plus belle création et son plus grand bienfait envers la société. Or la lumière, la paix, la pureté et le bonheur du foyer chrétien, tout cela est dérivé de la vie menée par Jésus, Marie et Joseph, dans la sainte maison de Nazareth. »


(Extrait de L'Année Liturgique de Dom Guéranger, T. II, « Le temps après Noël »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de donner toutes les grâces nécessaires aux familles chrétiennes, afin de leur permettre de surmonter tous les écueils et difficultés de notre époque.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les familles chrétiennes. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Transfiguration

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : dom Pius Parsch (1884-1954) : Autrichien, il est ordonné prêtre en 1909, puis devient chanoine régulier de l’abbaye de Klosterneuburg près de Vienne. Il a contribué au Mouvement Liturgique (initié dès le XIXème siècle par Dom Prosper Guéranger) et a publié en 1935 le « Guide dans l’Année Liturgique ».

« 4. La cellule liturgique. — La famille est la cellule de toute communauté : de l’État, de la société humaine, ainsi que de l’Église. De la santé de la cellule dépend le bien-être de tout le corps, de l’ensemble de l’organisme. De la santé morale de la famille dépend le bien de l’État, ainsi que le bien de l’Église. (…)

Le but des ennemis de la foi est de détruire la famille et par là d’empoisonner les cellules fondamentales de l’organisme chrétien. Hélas ! On sape de plus en plus la vie de famille. Est-ce que notre renaissance liturgique ne pourrait pas apporter sa contribution à la restauration de la famille ? (…)

Le dogme sublime et fondamental du corps mystique du Christ, sur lequel s’appuie la liturgie, doit logiquement restaurer la famille. La famille est le corps mystique en petit, elle est la cellule de ce corps mystique. C’est justement la famille qui peut présenter à nos regards le corps mystique dans sa réalité. Il est si difficile autrement de faire voir cette réalité. Les hommes croient toujours que c’est une image et une parabole ; mais, dans la famille, ils peuvent en reconnaître la réalité.

Le père est la tête du corps, comme le Christ est la tête de l’Église ; la mère est le corps, comme l’Église ; les enfants sont les membres, comme les chrétiens sont les membres du corps mystique. Dans une vraie famille, il n’y a réellement qu’une volonté et qu’une pensée « un seul cœur et une seule âme ». Le pain terrestre vient du père ; il est distribué par la mère ; les enfants reçoivent sang et vie de leurs parents.

C’est là encore une magnifique image du corps mystique. Mais c’est plus qu’une image, c’est un symbole plein de réalité. Le père a quelque chose en lui du Christ, chef du corps mystique ; il n’est pas seulement son représentant, il porte quelque chose en lui de son essence et de sa présence ; la mère aussi a quelque chose de l’Église ; quant aux enfants, ils sont membres du grand corps mystique du Christ. »


(Dans Dom Pius Parsch, Le Guide dans l’année liturgique, pour la fête de la Sainte Famille, le dimanche qui suit l’Épiphanie)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider toutes les familles chrétiennes à se transfigurer afin de devenir des images vivantes de Votre corps mystique.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la restauration de l’institution de la famille. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. L’institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : saint Jean-Paul II . (voir biographie en début de publication)

« L'Eucharistie est la source même du mariage chrétien. Le sacrifice eucharistique, en effet, représente l'alliance d'amour entre le Christ et l'Eglise, en tant qu'elle a été scellée par le sang de sa croix (cf. Jn 19, 34).

C'est dans ce sacrifice de la nouvelle et éternelle Alliance que les époux chrétiens trouvent la source jaillissante qui modèle intérieurement et vivifie constamment leur alliance conjugale. En tant que représentation du sacrifice d'amour du Christ pour l'Eglise, l'Eucharistie est source de charité. Et dans le don eucharistique de la charité, la famille chrétienne trouve le fondement et l'âme de sa «communion» et de sa «mission»: le Pain eucharistique fait des différents membres de la communauté familiale un seul corps, une manifestation et une participation à la vaste unité de l'Eglise; d'autre part, la participation au Corps «livré» et au Sang «versé» du Christ devient pour la famille chrétienne une source inépuisable de dynamisme missionnaire et apostolique. »


(Saint Jean-Paul II, Exhortation apostolique Familiaris Consortio, « Mariage et Eucharistie », 57)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire en sorte que les couples catholiques puisent dans l’Eucharistie et le sacrement du mariage les grâces nécessaires à leur bonheur conjugal et familial.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les couples qui vont bientôt se marier ainsi que les couples séparés, les couples divorcés et les divorcés remariés. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Ven 23 Mar 2018 - 13:32

Grand Rosaire du samedi 24 mars pour la Famille :
Mystères Douloureux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 24 mars, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Douloureux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Douloureux


    1. - L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers
   2. - La Flagellation
   3. - Le Couronnement d’épines
   4. - Le Portement de Croix
   5. - Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix



Nous pouvons aborder ces Mystères Douloureux en lisant et méditant cette prière du vénérable Pie XII : « Prière de la famille chrétienne » :

« Seigneur, Dieu de bonté et de miséricorde, vous qui, dans un monde de mal et de péché, avez offert à la société des rachetés ce très pur miroir de piété, de justice, d'amour, la Sainte Famille de Nazareth : voyez comme la famille est attaquée de toute part, comme tout conspire à la profaner en lui arrachant sa foi, sa religion, sa morale. Assistez, Seigneur, l'ouvrage de vos mains. Protégez dans nos familles les vertus familiales, unique garantie de concorde et de paix.

Venez, et suscitez à la famille des défenseurs. Suscitez les apôtres des temps nouveaux qui, en votre nom, en vertu du message du Christ et de la sainteté de la vie, réclament des époux la fidélité, des parents l'exercice de l'autorité, des enfants l'obéissance, des jeunes filles la réserve, de tous les esprits et de tous les cœurs l'estime et l'amour de la maison bâtie par vous.

Que, restaurés en Jésus‐Christ sur l'exemple du divin modèle de Nazareth, la famille chrétienne retrouve son visage. Que chaque nid domestique devienne un sanctuaire, que dans chaque foyer se rallume la flamme de la foi, qu'il porte avec patience l'adversité, avec modestie la prospérité, qu'il dispose tout dans l'ordre et la paix.

Sous votre regard paternel, Seigneur, confiée à votre providence, sous les bienveillants auspices de Jésus, de Marie et de Joseph, la famille sera un asile de vertu, une école de sagesse. Elle sera un repos dans les tracas de la vie, un témoignage des promesses du Christ.

À la face du monde, elle vous rendra gloire, à vous, Père et à votre Fils Jésus, jusqu'au jour où elle rassemblera tous ses membres, pour chanter vos louanges dans les siècles éternels. »


Vénérable Pie XII (1876-1958): Italien. Né Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli, il est ordonné prêtre en 1899, puis sacré évêque en 1917, créé Cardinal en 1929, et enfin élu Pape en 1939. Il avait une grande dévotion à la Vierge Marie et a proclamé le dogme de l’Assomption le 1er novembre 1950. Durant son pontificat, il a insisté sur le rôle de la famille chrétienne dans l’éducation, et a encouragé l’apostolat des laïcs dans le monde.


1. L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46 ; Évangile selon Saint Marc 14, 32-42 ; Évangile selon Saint Luc 22, 39-46
  • Méditation : saint José Luis Sanchez del Rio (1913-1928): Il nait au Mexique dans une famille aisée profondément catholique. Lorsque la guerre des Cristeros éclate en 1926, il réussit à s’enrôler comme porte-drapeau dans leurs rangs. Capturé le 6 février 1928, il prie le chapelet tous les jours et écrit une courte lettre à sa mère tandis que les troupes gouvernementales refusent de le libérer en échange d’une rançon. Il meurt en martyr à l'âge de 14 ans, après avoir été atrocement torturé, refusant jusqu’au bout de dire « Mort au Christ-Roi », préférant crier au contraire : « Longue vie au Christ-Roi ! ».

« Ma petite maman, me voilà pris et ils vont me tuer. Je suis content. La seule chose qui m’inquiète est que tu vas pleurer. Ne pleure pas, nous nous retrouverons. – José, mort pour le Christ-Roi. Cotija, 6 février 1928. »

(Bout de papier découvert dans les poches d’un uniforme militaire par des blanchisseuses, et contenant les derniers mots écrits par José Luis Sanchez del Rio, adressés à sa mère).

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider les familles à garder la foi lorsqu’elles traversent d’affreuses angoisses, ou lorsqu’elles sont séparées.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les familles séparées ou déchirées par les conflits et les guerres. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Flagellation

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 26 ; Évangile selon Saint Marc 15, 15 ; Évangile selon Saint Jean 19, 1
  • Méditation : vénérable Alfred Pampalon (1867-1896) : : né au Québec dans une famille nombreuse dotée d’une foi catholique profonde, il perd sa mère à l’âge de 5 ans. Ordonné prêtre en 1892, il entre chez les Rédemptoristes et se montre dévoué et exemplaire dans son sacerdoce. Atteint de tuberculose, il endure des souffrances terribles sans avoir recours à aucun médicament et sans jamais se plaindre, et meurt à seulement 29 ans. D’après certains témoignages, le père Pampalon aurait offert ses souffrances en échange de la guérison de l’un de ses frères, alors alcoolique. Il avait une grande dévotion pour la Vierge Marie, saint Joseph et sainte Anne, priait le Rosaire tous les jours et plaçait l’Eucharistie au centre de sa vie de chrétien et de prêtre. Patron des alcooliques et des toxicomanes.

Lettre du père Alfred Pampalon adressée à son frère Arthur (27 février 1895) :

« J’ai appris une nouvelle qui m’a beaucoup affligé.

Voir mon frère Arthur, que j’aime de tout mon cœur, s’abandonner au vice de la boisson, s’endetter par-dessus la tête, passer ses nuits à l’extérieur, voir, dis-je, tout cela, je ne le puis sans éprouver une vive douleur et sans verser des larmes amères. Ah ! Bien-aimé frère, aie pitié de ton épouse, aie pitié de tes trois enfants, aie pitié de tous les membres de la famille, aie pitié de ton frère Alfred, aie pitié surtout de ta pauvre âme, de ton salut, de ton éternité. Qu’attends-tu pour te corriger de ce vice ? Veux-tu que j’offre ma vie pour le salut de ton âme ? Je suis tout disposé à le faire, si tu le désires…

Depuis que j’ai reçu cette triste nouvelle, je sens comme une épine qui me perce le cœur. Ah ! bien cher Arthur, très cher Arthur, je prie Dieu par les mérites de Notre Seigneur Jésus-Christ et de la Bienheureuse Vierge Marie, de t’ouvrir les yeux de l’âme, afin que, comprenant ton misérable état, tu y renonces pour toujours.

Ainsi donc, cher Arthur, réfléchis sérieusement sur ces quelques lignes que je t’adresse. Conserve cette lettre, remets-la à ton épouse, aie soin de la relire chaque fois que tu seras tenté de retourner à ton misérable état. Allons, cher Arthur, bon courage et confiance. Je prierai pour toi.

Je termine, cher frère, en bénissant ton épouse affligée de ta conduite, tes trois enfants et toi-même.

Ton frère qui t’aime. »


(Père Gérard Desrochers, Rédemptoriste : « Alfred Pampalon, Rédemptoriste – il aimait Marie, il aimait sainte Anne », Sainte Anne-de-Beaupré, Imprimi Potest, 1992, p. 92)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sanglante Flagellation !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider les familles à rester unies malgré les difficultés que peuvent leur poser un ou plusieurs de leurs membres.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les familles dont un ou plusieurs membres s’adonnent à des vices, sont dépendants de substances ou se montrent violents envers leurs proches. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. Le Couronnement d’épines

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 27-31 ; Évangile selon Saint Marc 15, 16-20 ; Évangile selon Saint Luc 23, 8-12 ; Évangile selon Saint Jean 19, 2-6
  • serviteur de Dieu Jérôme Lejeune et saint Vincent de Paul.

« On entend dire : « les maladies génétiques coûtent cher. Si l’on excluait très tôt ces sujets, on ferait des économies énormes. » Il faut reconnaître que les maladies coûtent cher, en souffrance individuelle, comme en charge pour la société. Et je ne parle pas des souffrances des parents ! Mais ce prix, nous pouvons l’évaluer : C’est exactement celui qu’une société doit payer pour rester pleinement humaine. »

« Les adversaires de la vie savent que si l’on veut détruire la civilisation chrétienne, il faut d’abord détruire la famille, dans ce qu’elle a de plus faible, c’est-à-dire l’enfant. »



Saint Vincent de Paul, prière : « Heureux ceux qui m’aident à vivre l’automne de ma vie »

« Heureux ceux qui respectent mes mains décharnées et mes pieds déformés. Heureux ceux qui conversent avec moi bien que j’aie désormais quelque peine à bien entendre leurs paroles. Heureux ceux qui comprennent que mes yeux commencent à s’embrumer et mes idées à s’embrouiller. Heureux ceux qui, en perdant du temps à bavarder avec moi, gardent le sourire. Heureux ceux qui jamais ne me font observer : « C’est la troisième fois que vous me racontez cette histoire ! » Heureux ceux qui m’assurent qu’ils m’aiment et que je suis encore bonne ou bon à quelque chose. Heureux ceux qui m’aident à vivre l’automne de ma vie. Amen. »

Serviteur de Dieu Jérôme Lejeune (1926-1994) : médecin et généticien français. Co-auteur, entre autres, de la découverte de l’anomalie génétique responsable de la Trisomie 21.

Saint Vincent de Paul (1581-1660) : Né dans une famille de paysans français, il devient curé de Clichy en 1612 avant de devenir curé de campagne. Entre-temps, il est le confesseur de Madame de Gondi et en 1619, est nommé aumônier général des galères. Sa rencontre avec Bérulle a une grande influence sur sa vie et sa spiritualité. À partir de 1617, il devient fondateur de congrégations et œuvres : « La Congrégation de la Mission » (« Lazaristes ») en 1625, « La Compagnie des Filles de la Charité » avec sainte Louise de Marillac (1633), « L’Hôpital des Enfants-Trouvés » (1638), « L’Hospice du Saint nom de Jésus » (1653)… Patron de toutes les œuvres charitables et des aumôniers de prisonniers.

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruel Couronnement d’épines !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de redonner aux sociétés occidentales l’amour de la famille, le respect de la vie et le désir de protéger les plus faibles.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les enfants et les personnes âgées, ainsi que les familles comptant parmi elles une ou plusieurs personnes malades ou handicapées. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. Le Portement de Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 32-34 ; Évangile selon Saint Marc 15, 20-23 ; Évangile selon Saint Luc 23, 26-32 ; Évangile selon Saint Jean 19, 17.
  • Méditation : saint Charbel Makhlouf (1828-1898): Libanais. Fils d’humbles paysans maronites très pieux, il devient moine à l’âge de 23 ans puis intègre l’Ordre libanais maronite. Ordonné prêtre en 1859, il reste 16 ans au monastère Saint Maron d’Annaya et en 1897, s’installe dans un petit ermitage qui fait partie du monastère. Là, il mène une vie érémitique parfaite durant 23 ans, accueillant parfois des fidèles dans son ermitage. Il s’éteint à l’âge de 70 ans lors de la vigile de Noël. Après sa mort se produisirent de nombreux prodiges inexplicables dans et autour de sa tombe, qui est devenue un grand lieu de pèlerinage. Sa spiritualité très profonde était centrée sur l’Eucharistie et l’Adoration eucharistique, et il avait une grande vénération pour la Vierge Marie. Saint Patron du Liban.

« La famille humaine sur la terre est une image de la famille divine au ciel. C’est elle qui transmet le dessein de Dieu d’une génération à l’autre. C’est elle qui diffuse l’amour de Dieu et sa parole à travers les générations.

L’effondrement de la famille signifie l’écroulement du dessein du Seigneur dans l’humanité, c'est-à-dire la rupture du salut et de la sainteté avec les hommes. Toute famille est une sainte famille parce qu’elle est à l’image de Dieu trinitaire.

La déformation de la famille signifie la déformation de l’image de Dieu.

La famille porte le flambeau et le livre de génération en génération pour que le monde demeure illuminé par la lumière du Seigneur. La famille est la corde qui lie les hommes les uns aux autres à travers l’histoire pour que l’humanité croisse et se multiplie. Si cette corde est coupée et que l’humanité est séparée de son histoire, les générations s’égareront sans histoire ni identité.

La famille donne à l’humanité son identité humaine et y imprime l’image de Dieu. Elle garde la mémoire humaine.

Les hommes sans famille sont une humanité sans mémoire. L’homme dépourvu de mémoire continuera à tourner sur place. L’humanité sans mémoire stagne dans l’histoire et meurt.

La famille est la base dans le dessein du Seigneur et toutes les forces du mal visent à la démolir, car elles savent qu’en la détruisant, elles ébranleront les fondements du dessein de Dieu.

La guerre du Malin contre le Seigneur est une guerre dirigée contre la famille. Cette guerre est la base d’une guerre contre le Seigneur parce que la famille est l’image de Dieu.

Depuis le commencement de la création de cet univers, le méchant s’acharne à détruire la famille qui est le fondement du dessein de Dieu.

La famille est le lieu où l’homme communique avec Dieu et avec ses frères.

Sans elle, cette correspondance serait coupée et rien ne pourrait la compenser, et si l’homme essaie de la réparer par des moyens humains, elle deviendrait fragile et tordue, et avec elle, toute l’humanité subirait le mal qui l’inclinerait du côté de la mort inéluctable.

Maintenez vos familles et gardez-les contre les rancunes du méchant par la présence de Dieu.

Protégez-la et préservez-la par la prière et le dialogue, par l’entente et le pardon, par la sincérité et la fidélité, et le plus important par l’écoute.

Écoutez-vous les uns les autres par les oreilles, par le cœur, par la bouche et par les paumes de vos mains.

Éloignez de vos mains les vacarmes du monde parce que comme la tempête enragée et la violence des vagues, quand ils rentrent dans une maison, ils ratissent et détruisent tout.

Sauvegardez la chaleur de la famille, car toute celle du monde ne la compense pas. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureux Portement de Croix !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à « maintenir nos familles et à les garder contre les rancunes du méchant par Votre présence ».

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la protection de nos familles durant les tribulations. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix

  • Lectures :  Évangile selon Saint Matthieu 27, 35-54 ; Évangile selon Saint Marc 15, 24-39 ; Évangile selon Saint Luc 23, 33-49 ; Évangile selon Saint Jean 19, 18-37
  • Méditation : saints Louis et Zélie Martin : couple français constitué de Louis Martin (1823-1894) et d’Azélie Martin, née Guérin (1831-1877). Ils se destinaient tous deux à entrer en religion mais Dieu les appela à l’état conjugal. Mariés en 1858 à Alençon, ils renoncèrent à leur projet initial de vivre leur mariage dans la continence et eurent 9 enfants. Louis était horloger et Zélie dentellière. Ils vécurent un grand bonheur conjugal et familial, taillé dans la paix et l’amour de Dieu, mais traversé d’épreuves extrêmement douloureuses (ils perdirent quatre de leurs enfants). Leurs cinq filles entrèrent en religion : quatre au Carmel (dont sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus) et une à la Visitation (la servante de Dieu Léonie Martin). Zélie mourut des suites d’un cancer alors que la future sainte Thérèse n’avait que quatre ans, et Louis perdit la raison par intermittence avant de rejoindre Dieu. Fêtés le 12 juillet, ils ont fait de leur existence un modèle de sainteté conjugale et familiale.

« Au même moment tandis que je la soutenais, sa petite tête est tombée sur mon épaule, ses yeux se sont fermés, puis cinq minutes après, elle n’existait plus…

Cela m’a fait une impression que je n’oublierai jamais ; je ne m’attendais pas à ce brusque dénouement, ni mon mari non plus. Quand il est rentré, et qu’il a vu sa pauvre petite fille morte, il s’est mis à sangloter en s’écriant : « Ma petite Hélène ! Ma petite Hélène ! ». Puis nous l’avons offerte ensemble au bon Dieu… »


(Jean-Luc Jeener, Histoire d’une famille, Pierre Téqui, réed. en 2000)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruelle Crucifixion !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à accompagner nos proches dans la mort, et de fortifier notre foi lorsqu’un membre de notre famille nous quitte.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les familles éprouvées par un deuil. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !




1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Ven 23 Mar 2018 - 21:28

Grand Rosaire du samedi 24 mars pour la Famille :
Mystères Glorieux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 24 mars,  je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Glorieux


    1. - La Résurrection
   2. - L’Ascension
   3. - La Pentecôte
   4. - L’Assomption
   5. - Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux



Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant la « Prière à la sainte Famille » de Léon XIII : :


« Ô Jésus plein d'amour qui par vos ineffables vertus et les exemples de votre vie domestique avez sanctifié la famille de votre choix sur cette terre, daignez arrêter vos regards sur la nôtre, prosternée devant vous pour implorer votre miséricorde.

Souvenez-vous que cette famille vous appartient car nous vous l'avons offerte et consacrée. Assistez-la de vos bontés, défendez-la de tout péril, secourez-la dans ses besoins et donnez-lui la grâce de persévérer dans l'imitation de votre Sainte Famille, afin que, fidèle à vous servir, et à vous aimer ici-bas, elle puisse vous bénir éternellement dans le Ciel.

Marie, ô très douce Mère, nous recourons à votre intercession, assurés que le divin Fils exaucera vos prières. Et vous aussi, glorieux patriarche saint Joseph, aidez-nous de votre puissante médiation, et offrez nos vœux à Jésus en les faisant passer par les mains de Marie. »


Léon XIII (1810-1903) : né Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci, il est ordonné prêtre en 1837, puis devient légat pontifical, archevêque de Damiette en 1843 et Cardinal Camerlingue de la Sainte Église Romaine en 1877. En 1878, il est élu 256ème Pape : il a eu le quatrième plus long pontificat de l’histoire, régnant 25 ans (jusqu’à l’âge de 93 ans !). Durant son pontificat, il a rédigé deux Encycliques très importantes : l’Encyclique « Humanum Genus », condamnant la franc-maçonnerie (1884), et l’Encyclique « Rerum Novarum », à la base de la doctrine sociale de l’Église (1891).


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : père Antonin-Dalmace Sertillanges (1863-1948) : prêtre dominicain français, philosophe moraliste, auteur de nombreux ouvrages et traducteur de saint Thomas d’Aquin.

Prière :

« Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme » :

« Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme, une part d’elle va dans l’invisible. On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence discrète. On croit qu’elle crée une infinie distance, alors qu’elle supprime toute distance, en ramenant à l’esprit ce qui se localisait dans la chair. Que de liens, elle renoue, que de barrières elle brise, que de murs elle fait crouler, que de brouillard elle dissipe, si nous le voulons bien. Vivre, c’est souvent se quitter ; Mourir, c’est se rejoindre. Ce n’est pas un paradoxe de l’affirmer. Pour ceux qui sont allés au fond de l’amour : la mort est une consécration non un châtiment…. Au fond, personne ne meurt, puisqu’on ne sort pas de Dieu. Celui qui a paru s’arrêter brusquement sur sa route, écrivain de sa vie, a seulement tourné la page. Plus il y a d’êtres qui ont quitté le foyer, plus les survivants ont d’attaches célestes. Le ciel n’est plus alors uniquement peuplé d’anges, de saints connus ou inconnus et du Dieu mystérieux. Il devient familier, c’est la maison de famille, la maison en son étage supérieur, si je puis dire et du haut en bas, le souvenir, les secours, les appels se répondent. Ainsi soit-il. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre triomphante Résurrection !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de donner le salut à tous les membres de nos familles, de soulager nos proches qui se trouvent au purgatoire, et de nous faire la grâce de nous unir à tous les gens que nous avons aimés après notre mort.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions tous nos proches défunts et la place de nos familles dans la communion des saints. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. L’Ascension

  • Lectures :  Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : les sœurs Martin : sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et la servante de Dieu Léonie Martin :

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face : appelée aussi sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sainte Thérèse de Lisieux ou « La petite Thérèse » (1873-1897) : française. Fille des saints Louis et Zélie Martin, elle entre au Carmel de Lisieux à l’âge de quinze ans et y développe sa spiritualité, une « théologie de la petite voie », au centre de laquelle on trouve simplicité, enfance spirituelle et abandon à Dieu. Elle meurt des suites d’une tuberculose à l’âge de 24 ans. Avant de mourir, elle avait promis de « passer son ciel à faire du bien sur la terre ».  Le récit de sa vie, « Histoire d’une âme », a connu un succès retentissant, et on ne compte plus les grâces obtenues par son intercession. Docteur de l’Église, Patronne Secondaire de la France, Sainte Patronne des Catholiques de Russie et Sainte Patronne des Missions.

« Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la Terre. »

(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, Lettre 261 à l’abbé Bellière, 26 juillet 1897)

« Après ma mort, je la ferai rentrer à la Visitation et elle y persévérera.»

(Propos de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus au sujet de sa sœur Léonie).


Servante de Dieu Léonie Martin (1863-1941) : fille des saints époux Martin et sœur, entre autres, de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Elle connaît une enfance difficile, marquée par la maladie et de grandes épreuves, dont la mort de sa sœur Hélène à laquelle elle était très attachée. Souffrant d’un complexe d’infériorité et d’instabilité, elle entre dans plusieurs communautés religieuses et en ressort sans avoir pris l’habit. Finalement, elle entre chez les Visitandines de Caen en 1899 et y prononce ses vœux. Là, elle vit saintement jusqu’à sa mort, se faisant la meilleure disciple de sa sœur Thérèse et de sa doctrine (la « petite voie » et « l’enfance spirituelle »). Invoquée pour les enfants difficiles.

Sœur Marie-Dosithée, la tante de Léonie Martin et de la future sainte Thérèse, à propos de Léonie :

« C’est une enfant difficile… mais je crois qu’ensuite elle vaudra autant que ses sœurs. Elle a un cœur d’or et, si son intelligence est lente, je lui trouve bon jugement. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre glorieuse Ascension !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire de nos familles des foyers de sanctification, et d’aider nos enfants difficiles à se reposer en Vous.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la sanctification de nos familles, et nos enfants difficiles. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Pentecôte

  • Lectures : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : Pape émérite Benoît XVI, né Joseph Aloisius Ratzinger (1927), pape de 2005 à 2013 : fils de parents opposés au nazisme, il est ordonné prêtre en 1951, et devient archevêque et Cardinal-prêtre en 1977. Théologien reconnu, il est nommé Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 1981 et Président, entre autres, de la Commission théologique internationale. Élu Pape en 2005, il publie le 7 juillet 2007 le « Motu Proprio Summorum Pontificum » qui libéralise la célébration de la Messe dans sa forme de 1962. Régulièrement attaqué dans les médias occidentaux, son pontificat est difficile. Il annonce publiquement qu’il renonce à ses fonctions le 11 février 2013. Désormais Pape émérite, il vit retiré dans le monastère Mater Ecclesiae.

« La nouvelle évangélisation dépend en grande partie de l'Église domestique. À notre époque, comme par le passé, l'éclipse de Dieu, la diffusion d'idéologies contraires à la famille et la dégradation de l'éthique sexuelle apparaissent liées entre elles. Et de même que sont liées l'éclipse de Dieu et la crise de la famille, ainsi la nouvelle évangélisation est inséparable de la famille chrétienne. »

(Benoît XVI, lors de la Vingtième Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, 1er décembre 2011)

  • Prière

Louange : Esprit Saint, nous Vous louons pour Votre Pentecôte !

Prière de demande :Esprit Saint, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de faire de nos familles des foyers missionnaires.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions le rôle de nos familles dans l’évangélisation du monde. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. L’Assomption

  • Deux Lectures :

    « Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption – Pie XII

    40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

    45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »


    - Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)


  • Méditation : La Prière du Sanctuaire de Notre-Dame des familles à Maków Podhalański en Pologne :

    « Mère des Familles, nos familles se consacrent à ton Cœur Immaculé » :

« Mère de la Sainte Église, Mère des Familles, à l'exemple de nos pères qui T'ont vénérée depuis longtemps dans ton Sanctuaire de Makow, nos familles se consacrent à ton Cœur Immaculé. Prends-nous et obtiens-nous de ton Fils la bénédiction pour chaque jour de notre vie. Dans la joie comme dans la croix, fortifie notre foi et aide-nous pour qu'un jour nous soyons auprès de Toi. Épouse de l'Esprit-Saint, Fille bien-aimée du Père, Mère du Fils de Dieu, Mère de l'Église, aide-nous à rester unis à ton Cœur Immaculé, maintenant et toujours. Amen. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Glorieuse Assomption de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que chacune de nos familles bénéficie toujours de la protection de Votre Sainte Mère.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la foi, l’espérance et la charité de nos familles. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lectures : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : vénérable Lucie dos Santos (1907-2005) : portugaise. Elle fut témoin enfant, avec ses cousins Jacinthe et François Marto (aujourd’hui saints) des apparitions de Notre-Dame de Fatima en 1917 (précédées par celles de l’Ange), puis reçut de la Vierge Marie et de Notre seigneur Jésus-Christ d’autres messages postérieurement. Elle devint carmélite en 1949 sous le nom de sœur Maria Lucia de Jésus et du Cœur Immaculé. Elle est fêtée le 13 février.

« La Sainte Vierge a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. Il n’y aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun d’entre nous, de nos familles, des familles du monde ou des communautés religieuses, ou bien de la vie des peuples et des nations, il n’y aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire. »

(Sœur Lucie dos Santos au père Fuentès, 26 décembre 1957)

« La bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan concernera le mariage et la famille. Ne soyez pas effrayés, car quiconque œuvre pour la sainteté du mariage et de la famille rencontrera toutes formes d’oppositions et sera toujours combattu. En effet, le problème clé est là (…) Cependant, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête. »

(Sœur Lucie dos Santos, dans une lettre adressée au Cardinal Caffara, alors qu’il mettait sur pied l’Institut pontifical d’études sur le mariage et la famille).

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le glorieux Couronnement de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de ne plus tolérer les attaques contre la famille et de convertir ceux qui veulent la détruire.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions le destin de nos familles. Priez pour nous qui avons recours à vous, et écrasez la tête du serpent !

Glorieux saint Joseph, Protecteur des familles, priez pour nos familles et protégez-les !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Lun 2 Avr 2018 - 21:57

Samedi 07 avril 2018 : 5ème Grand Rosaire de réparation !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



(Image: Icône miraculeuse de Notre Dame du Perpétuel Secours)


Notre Grand Rosaire du premier samedi du mois et Fatima

Notre communauté de prière a pour objectif principal de prier chaque mois un Grand Rosaire en esprit de réparation contre les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie.

Samedi 07 avril 2018, nous prierons le cinquième Rosaire de notre premier cycle de cinq grands Rosaires. Ces derniers correspondent aux cinq réparations décrites par Notre-Dame à sœur Lucie (dos Santos).

En effet, le 13 juillet 1917, la Vierge Marie a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :


  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

… Le tout, en esprit de réparation pour les outrages commis envers Son Cœur Immaculé.

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé cinq réparations pour les espèces d’offenses et de blasphèmes contre Son Cœur Immaculé. Les voici, dans l’ordre :


  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Citation :
Samedi 07 avril 2018, nous prierons un Grand Rosaire de réparation pour réparer les offenses de ceux qui outragent directement la Vierge Marie dans ses saintes images.


Méditations et prières


À partir de demain, j’enverrai des méditations et prières portant sur les quatre séries de Mystères du Rosaire. Comme d’habitude, il ne sera pas du tout obligé de s’inspirer de ces textes, ni même de les lire. Vous pourrez également faire le choix de les lire au jour le jour, laisser la grâce agir… et prier ensuite votre Grand Rosaire samedi comme vous en avez l’habitude. Ou encore, prier votre Grand Rosaire du samedi en vous inspirant des méditations et prières que je vais envoyer jusqu’au vendredi 06 avril 2018…

Citation :
La façon de prier votre Grand Rosaire le premier samedi du mois est laissée à votre initiative.


Union de prière et intentions générales

L’essentiel est de prier le Grand Rosaire de réparation dans la journée du samedi 07 avril 2018, en union de prière avec tous les priants de cette Communauté Hozana, et avec toutes les personnes pratiquant la dévotion réparatrice des premiers samedis. Nous énoncerons avant la prière du Rosaire les intentions générales de notre communauté :

« Demander pardon pour tous les outrages commis contre le Cœur Immaculé de Marie, et surtout en réparation des offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images; pour l’extension de la consécration au Cœur Immaculé de Marie et de la dévotion réparatrice des premiers samedis partout dans le monde ; pour la conversion des pécheurs et la victoire sur le mal, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Il est très conseillé de demander en outre la conversion de la Russie et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Saint Père, ou plutôt, « son renouvellement d’une manière explicite, exactement comme Notre-Dame l’a demandé », selon la formule employée par le Cardinal Burke.

À samedi !

En union de prière, avec et par Marie,



Mazette



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________




3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mar 3 Avr 2018 - 11:41

Grand Rosaire du samedi 07 avril :
Mystères Joyeux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !




Pour le grand Rosaire de ce samedi 07 avril, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Joyeux


    1. - L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - La Visitation
   3. - La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem
   4. - La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)
   5. - Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet extrait de la prière de consécration à Notre-Dame de Guadalupe :

« Notre Dame de Guadalupe, je sais avec certitude que Vous êtes la parfaite et perpétuelle Vierge Marie, Mère du vrai Dieu (…) Mère de miséricorde, avec amour, je Vous consacre tout mon être, ma vie, mes souffrances, mes joies, tous ceux que Vous m’avez confiés et tout ce qui m'appartient. Je désire être tout à Vous et marcher avec Vous sur le chemin de la sainteté. Ô Vierge immaculée, écoutez la prière que je Vous adresse avec une filiale confiance, et présentez-la à Votre divin Fils. Notre Dame de Guadalupe, Patronne des enfants à naître, donnez-nous la grâce d'aimer, de donner, d'accueillir et de respecter la vie, dans le même amour avec lequel Vous avez conçu dans votre sein la vie de Jésus, Votre Fils bien aimé. Sainte Marie, Reine des foyers, protégez et aidez nos familles, afin qu'elles soient toujours unies ; assistez-nous dans l'éducation de nos enfants et bénissez-les. Je Vous en prie, Mère très sainte, donnez-moi un grand amour de l'Eucharistie et de la Confession régulière, le goût de la prière et de l'oraison, pour que je puisse apporter la paix et la joie par Jésus-Christ notre Seigneur qui, avec Dieu le Père et l'Esprit Saint, vit et règne pour les siècles de siècles. Amen.

Notre-Dame de Guadalupe, priez pour nous ! »



Notre Dame de Guadalupe et son image miraculeuse : c’est une image acheiropoïète (d’origine inexpliquée), suite à plusieurs apparitions de la Vierge Marie en décembre 1531 au nord de Mexico, sur la colline de Tepeyac. En effet, la Vierge Marie apparaît à cette période à un indigène nommé Juan Diego (plus tard canonisé), récemment baptisé, et le charge de demander à l’évêque la construction d’une église en ce lieu. Quelques jours plus tard, alors que saint Juan Diego ouvre son manteau devant le prélat pour lui présenter des roses que la Vierge Marie lui avait faites cueillir, on constate qu’une image de la Vierge Marie s’est miraculeusement imprimée sur sa tilma (tunique en fibres végétales). La tilma a révélé des secrets stupéfiants ces dernières années, et a opéré plusieurs miracles inexpliqués. Elle est abritée dans l’église construite sur le Tepeyac et attire une foule de pèlerins chaque année.

Notre Dame de Guadalupe est patronne, entre autres, de Mexico, du Mexique et de l’Amérique latine, et est invoquée dans la défense de la famille et de l’enfant à naître.



1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : vénérable mère Marie-Thérèse du Cœur de Jésus : de son vrai nom Théodelinde Bourcin-Dubouché (1809-1863). Française, fille d’un haut fonctionnaire, elle grandit dans une famille catholique mais peu fervente. Durant sa jeunesse, elle développe un grand talent de peintre tandis qu’elle vit une spiritualité de plus en plus intense, entretenue par des songes et visions (elle a peint la Sainte Face d’après un songe marquant). Elle fonde en 1848 un Tiers-ordre régulier et séculier, lié au Carmel (la Congrégation de l’Adoration à Paris, rue d’Ulm), et prend l’habit. En 1855, elle est gravement brûlée alors qu’elle tente de sauver le Saint-Sacrement de l’incendie ravageant la chapelle qui l’abrite.

« En contemplant Marie on ne peut, pour saisir les traits de sa beauté, se servir du raisonnement, encore moins de l'imagination. Il faut fixer son cœur en Elle et comme dans une eau très pure se reposer (…)

Marie, ma Mère, vous êtes heureuse parce que vous avez cru ; ouvrez mon cœur comme le vôtre s’est ouvert au grand mystère de l’Incarnation. Que par ma confiance, je mérite comme vous d’être mère selon l’opération du Saint-Esprit. Il faut aussi que le Très-Haut me couvre de son ombre, que je conçoive une famille nouvelle, pour adorer l’Emmanuel que votre immaculée pureté pouvait seule enfanter … Mère bénie entre toutes les femmes, bénissez-moi entre toutes les Mères, puisque les enfants qui naîtront de moi adoreront le Fils que vous avez donné à la terre pour être exposé à la vue des peuples et éclairer et réchauffer la foi des nations. »


Trouvé ici :


https://www.adorationreparatrice.fr/ses-ecrits

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre miraculeuse Incarnation dans le sein de la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous rendre dignes de Vous donner des enfants.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Visitation

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation :  bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916)[/b] : Issu d’une vieille famille aristocratique, il est éduqué dans la foi catholique. Orphelin à l’âge de six ans, il est élevé par une de ses tantes mais perd la foi durant l’adolescence, et mène par la suite une jeunesse dissipée, dilapidant son héritage. Il se destine d’abord à intégrer la cavalerie mais il préfère explorer le Maroc. Il retrouve la foi chrétienne et devient trappiste en 1890, puis ermite en 1897. Il vit d’abord en Palestine puis s’installe dans le Sahara algérien où il côtoie Berbères et Touaregs, et développe une nouvelle approche apostolique. Il est assassiné devant son ermitage. Il nous a laissé de nombreuses méditations montrant sa profonde spiritualité au centre de laquelle se trouvait l’Adoration eucharistique.

« Vous n’étiez pas plus près de la Sainte Vierge, pendant les neuf mois qu’elle Vous porta dans son sein, que Vous ne l’êtes de moi quand Vous venez sur ma langue dans la communion ! […] Quitter le Tabernacle pour aller vénérer des statues, c’est quitter Jésus vivant près de moi et aller dans une autre chambre pour aller saluer son portrait. »

(Bienheureux Charles de Foucauld, Retraite à Nazareth, novembre 1897.)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Visitation de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie à sa cousine sainte Élisabeth !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à Vous sentir présent dans notre vie à tout moment.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : saint Jean-Marie Baptiste Vianney, appelé « Le saint curé d’Ars (1786-1859) : Curé français. Célèbre pour sa vie de pénitence et ses mortifications, confesseur exceptionnel, curé zélé et plein de charité, il jouissait déjà de son vivant d’une grande réputation de sainteté. Saint Patron de tous les curés de l’univers.

« Quand on aime quelqu'un, on s'estime heureux d'en avoir quelque objet à titre de souvenir. De même si nous aimons la Sainte Vierge, nous devons nous faire un honneur et un devoir d'avoir dans nos maisons quelqu'une de ses images, qui de temps en temps nous rappelle notre Mère du Ciel. (…)

Quand vous considérez l'image de la Sainte Vierge,  pensez aux vertus qu’elle a pratiquées, à sa pureté virginale, à son ardent amour de Dieu, à sa mort bienheureuse et demandez-lui qu’elle daigne vous obtenir la grâce de l'imiter. »


(Mgr H. Convert, Le Saint Curé d’Ars et la famille, Chap. XI : »Le mobilier de la famille chrétienne »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sainte et humble Nativité à Bethléem !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à faire entrer les saintes images dans nos familles, et à en faire sortir les images dégradantes.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : sainte Claire d’Assise (1194-1253) : issue d’une famille noble italienne, elle assiste à la prédication de celui qui deviendra saint François d’Assise et quitte sa famille en cachette en 1212 pour rejoindre saint François et ses compagnons à l’église de la Portioncule. Elle entre au couvent et sa famille fera plusieurs tentatives pour la récupérer, mais en vain. Elle sera rejointe par sa jeune sœur Agnès qui deviendra sainte Agnès d’Assise. Vers 1214, saint François et sainte Claire fondent l’Ordre des Pauvres Dames (les « Clarisses »). Elle est la première femme à avoir rédigé une règle soumise à l’approbation papale, et s’est battue toute sa vie pour obtenir le privilège de pauvreté. Patronne des télécommunications, de la télévision, des lavandières, des blanchisseurs, des aveugles.

« Pose ton esprit dans le miroir d'éternité, pose ton âme dans la splendeur de la gloire, pose ton cœur dans la figure de la divine substance et par la contemplation,  deviens toi-même tout autre  dans l'image de la divinité elle-même, pour ressentir toi aussi ce que ressentent les amis qui goûtent la douceur cachée, que Dieu lui-même a, depuis le début,  réservée à ceux qui l'aiment. Ayant parfaitement abandonné toutes ces choses qui dans un monde trompeur et instable trompent les aveugles qui les aiment, aime totalement celui,  qui, par amour de toi, s'est tout entier donné, dont le soleil et la lune admirent la beauté, et dont les récompenses sont précieuses et grandes à l'infini ; Je parle du Fils du Très Haut, que la Vierge a mis au monde, et elle est restée vierge après l'avoir mis au monde.

(Sainte Claire d’Assise, Troisième lettre à Agnès de Prague)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Présentation au Temple et pour la Purification de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à Vous consacrer plus de temps, et à nous faire reposer en Vous.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : saint Anselme de Cantorbery (1033-1109) : issu de la noblesse lombarde, originaire du Val d’Aoste, il devint moine en Normandie puis évêque de Cantorbery. Ami de saint Eadmer, il fut un théologien majeur du XIème siècle, initiateur de la philosophie scolastique, et a été fait Docteur de l’Église (il est surnommé le « Docteur magnifique »). Il a montré toute sa vie une grande piété mariale.

« Dis, ô mon cœur, dis maintenant à Dieu : « Je veux contempler ta face; c'est ta face, Seigneur, que je veux contempler. » Et vous, mon Seigneur et mon Dieu, apprenez à mon cœur en quel lieu et comment il doit vous chercher, en quel lieu et comment il peut vous trouver. Seigneur, si vous n'êtes pas ici près de moi, où vous chercherai-je ? Si vous êtes partout, pourquoi ne vous vois-je point ? Je sais que vous habitez au sein d'une lumière inaccessible ; où donc est-elle, cette lumière inaccessible? Comment pourrais-je en approcher ? Qui me guidera vers elle ? Qui m'y fera pénétrer afin que je vous voie dans votre mystérieuse et brillante demeure? Et quels signes, à quels traits vous reconnaîtrai-je? Je ne vous ai jamais vu, mon Seigneur et mon Dieu ; je ne connais point votre visage. Que fera, Dieu très haut, que fera ce pauvre exilé qui languit si loin de vous? que fera votre serviteur qui brûle d'amour pour vous, et qui est banni de votre présence? Il voudrait vous voir, et il ne peut franchir la distance qui le sépare de vous; il voudrait aller vers vous, et, votre demeure est inaccessible ; il voudrait vous trouver, et il ignore où vous êtes; il voudrait vous chercher, et il ne connaît point les traits de votre visage. (…)

Apprenez-moi à vous chercher ; montrez-vous à mes regards qui vous cherchent, car je ne puis vous chercher si vous ne guidez mes pas, ni vous trouver si vous ne vous révélez pas à moi. Je dois vous chercher en vous désirant, je dois vous désirer en vous cherchant, je dois vous trouver en vous aimant, je dois vous aimer en vous trouvant.»


(Saint Anselme de Cantorbéry, Prologue sur l’existence de Dieu, Chapitre I)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Recouvrement au Temple par Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous enflammer du désir de Vous chercher, et de nous donner la grâce de la prière et de la contemplation.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mer 4 Avr 2018 - 17:13

Grand Rosaire du samedi 07 avril :
Mystères Lumineux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 07 avril, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Lumineux

   1. - Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - Les Noces de Cana
   3. - La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu
   4. - La Transfiguration
   5. - L’institution de la Sainte Eucharistie




Nous pouvons aborder ces Mystères Lumineux en lisant et méditant ce récit de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus concernant sa guérison grâce à la Vierge du Sourire représentée par une statuette (13 mai 1883) :

« Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s’était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son cœur d’avoir enfin pitié d’elle… Tout à coup la Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n’avais rien vu de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu’au fond de l’âme ce fut le « ravissant sourire de la Sainte Vierge ». Alors toutes mes peines s’évanouirent, deux grosses larmes jaillirent de mes paupières et coulèrent silencieusement sur mes joues, mais c’était des larmes d’une joie sans mélange… Ah ! pensai-je, la Sainte Vierge m’a souri, que je suis heureuse… »


(Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Histoire d’une âme, Manuscrit A, 30 R)


1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ


  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation : Paul Evdokimov (1901-1970) : né à Saint Pétersbourg dans une famille aristocratique russe, Paul Evdokimov fut un grand théologien contemporain de l’orthodoxie. Il s’exila en France (où il mourut), et enseigna la théologie orthodoxe à l’Institut Saint Serge à Paris. Il fut un auteur prolifique, écrivant en particulier sur les icônes, et a su opérer une synthèse de la tradition orthodoxe. Observateur invité au Concile Vatican II, il est le père du théologien Michel Evdokimov.


« La descente de l’Esprit Saint sous la forme d’une Colombe traduit le mouvement du Père qui se porte vers Son Fils. D’autre part, elle s’explique, selon les Pères, par l’analogie avec le déluge et la colombe au rameau d’olivier, signe de la paix. L’Esprit Saint planant sur les eaux primordiales a suscité la vie, de même planant sur les eaux du Jourdain, il suscite la seconde naissance de la nouvelle créature.

Le Christ est représenté debout contre le fond de l’eau, « recouvert par les flots du Jourdain ». Dès le début de sa mission, Jésus affronte les éléments cosmiques qui recèlent des puissances ténébreuses : l’eau, l’air et le désert. La traversée de la Mer rouge est une des figures du baptême : la victoire de Dieu sur le dragon de la mer, le monstre Rahab. (…)

Sur l’icône, avec sa main droite, le Christ bénit les eaux et les prépare à devenir les eaux du baptême, qu’il sanctifie par sa propre immersion. L’eau change de signification, jadis image de la mort (déluge), elle est maintenant « la source de l’eau et de la vie » (Apocalypse 21, 6). »


(Paul Evdokimov, L’Art de l’icône : théologie de la beauté, 1970 : « Théologie de l’icône du baptême du Christ »)


  • Prière :


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire en sorte que la contemplation des saintes images nous aide à progresser spirituellement, afin de devenir de vrais enfants de Dieu.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima



2. Les Noces de Cana


  • Lectures : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : saint Germain de Constantinople, dit saint Germain Ier (Date de naissance inconnue – 733)  : né à Constantinople et de langue grecque. Métropolite de Cyzique puis Patriarche de Constantinople (715-730). Considéré comme le premier théologien des Saintes Icônes, il avait une grande dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie, et a écrit plusieurs homélies mariales qui ont eu une grande influence sur beaucoup de théologiens et de saints, en Orient comme en Occident.


« Les colorations matérielles de tes icônes, ô Mère de Dieu, font resplendir la distribution que tu nous fais de tes biens. »

(Saint Germain de Constantinople, Epist. Ad Joannem de Sinada, PG 98, 160)


  • Prière


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes qui ne vénèrent pas Marie dans ses saintes images, ou pire, qui l’outragent dans ses saintes images.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima



3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu


  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : le Concile de Nicée et saint Jean Damascène :


Deuxième Concile de Nicée (787), DS 600 :

« Nous définissons - déclarèrent les Pères de ces assises conciliaires - avec la plus grande rigueur et le plus grand soin que, à l'image de la représentation de la Croix précieuse et vivifiante, les images saintes et vénérées, qu'elles soient peintes, représentées sur mosaïque, ou sur tout autre matériau adéquat, doivent être exposées dans les saintes églises de Dieu, sur les objets sacrés, sur les ornements sacerdotaux, sur les murs et sur les tables, dans les maisons et dans les rues, qu'il s'agisse de l'image de Notre Seigneur Dieu et de Notre Sauveur Jésus-Christ, de celle de Notre Dame immaculée la Mère de Dieu; des saints anges, ou encore de tous les saints et justes. »

Saint Jean Damascène dit aussi saint Jean de Damas (676-749)
: moine, prêtre et théologien d’origine syriaque et de langue grecque, il est l’auteur de nombreux écrits (tropaires, hymnes, poèmes…). Soupçonné de trahison par le calife, il eut la main droite tranchée mais à la suite de sa prière devant une icône de la Vierge Marie, il eut la main recollée. Fervent défenseur des icônes en pleine crise iconoclaste, il fut un grand dévot à Marie et développa une véritable théologie mariale. Père de l’Église, saint des Églises Catholique et Orthodoxe, Docteur de l’Église.

« À propos des icônes: ce n’est pas la matière que j’adore mais le créateur de la matière qui, à cause de moi, s’est fait matière, a choisi sa demeure dans la matière. Par la matière, il a établi mon salut. En effet, le Verbe s’est fait chair et il a dressé sa tente parmi nous… Cette matière, je l’honore comme prégnante de l’énergie et de la grâce de Dieu. »

(Saint Jean Damascène, Discours sur les images)


  • Prière


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à faire en nous une place aux saintes images, et qu’elles soient pour nous des soutiens dans la prière.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima



4. La Transfiguration


  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face, appelée aussi sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sainte Thérèse de Lisieux ou « La petite Thérèse » (1873-1897) : française. Fille des saints Louis et Zélie Martin, elle entre au Carmel de Lisieux à l’âge de quinze ans et y développe sa spiritualité, une « théologie de la petite voie », au centre de laquelle on trouve simplicité, enfance spirituelle et abandon à Dieu. Elle meurt des suites d’une tuberculose à l’âge de 24 ans. Avant de mourir, elle avait promis de « passer son ciel à faire du bien sur la terre ».  Le récit de sa vie, « Histoire d’une âme », a connu un succès retentissant, et on ne compte plus les grâces obtenues par son intercession. Docteur de l’Église, Patronne Secondaire de la France, Sainte Patronne des Catholiques de Russie et Sainte Patronne des Missions.


« Ô Jésus, dont le visage est la seule beauté qui ravit mon cœur, j’accepte de ne pas voir ici-bas la douceur de votre regard, de ne pas sentir l’inexprimable baiser de votre bouche sainte ; mais je vous supplie d’imprimer en moi votre divine ressemblance, de m’embraser de votre amour, afin qu’il me consume rapidement et que j’arrive bientôt à voir votre glorieux visage dans le Ciel. Amen. »

(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, extrait de la prière à la Sainte Face)


  • Prière


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous transfigurer en imprimant en nous Votre divine ressemblance.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima



5. L’institution de la Sainte Eucharistie


  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : saint Vincent Ferrier (1350-1419). : Issu de la noblesse aragonaise, il entra à 17 ans dans l’Ordre Dominicain. Ordonné prêtre, il ne tarda pas à devenir célèbre grâce à ses talents d’orateur. Acteur important lors du Grand Schisme d’Occident, il parcourut toute une partie de l’Europe et prêcha inlassablement : surnommé « L’ange de l’Apocalypse » ou « L’ange du Jugement », il exhortait les personnes à s’assurer leur salut. Ses prédications attiraient les foules et furent accompagnées de nombreux miracles. Saint patron des constructeurs, couvreurs, plombiers, poseurs de revêtements de sol, il est invoqué contre l’épilepsie et le mal de tête.


« Le Christ est dans chaque hostie comme une voix dans chaque oreille, une image dans chaque fragment de miroir.»

(Saint Vincent Ferrier, Sermons, t. I, Introduction)


  • Prière


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’accueillir avec bienveillance tous les actes s’inscrivant dans le cadre de la dévotion réparatrice des premiers samedis, notamment les communions faites en esprit de réparation. Aidez-nous également à toujours Vous voir dans le Saint-Sacrement !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !



1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima



Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________






3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Jeu 5 Avr 2018 - 18:08

Grand Rosaire du samedi 07 avril :
Mystères Douloureux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 07 avril, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Douloureux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Douloureux


1. - L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers
   2. - La Flagellation
   3. - Le Couronnement d’épines
   4. - Le Portement de Croix
   5. - Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix



Nous pouvons aborder ces Mystères Douloureux en lisant et méditant cette prière à Notre-Dame du Perpétuel Secours :

« Ô Très Sainte Vierge Marie, qui, pour nous inspirer une confiance sans bornes, avez voulu prendre le nom si doux de Mère du Perpétuel-Secours, je vous supplie de me secourir en tout temps et en tout lieu : dans mes tentations, après mes chutes, dans mes difficultés, dans toutes les misères de la vie et surtout au moment de ma mort.

Donnez-moi, ô charitable Mère, la pensée et l’habitude de recourir toujours à vous, car je suis sûr que, si je vous invoque fidèlement, vous serez fidèle à me secourir.

Procurez-moi donc cette grâce des grâces : la grâce de vous prier sans cesse et avec la confiance d’un enfant, afin que, par la vertu de cette prière fidèle, j’obtienne votre Perpétuel Secours et la persévérance finale.

Bénissez-moi, ô tendre et secourable mère, et priez pour moi, maintenant et à l’heure de ma mort.

Ainsi soit-il ! »


L’icône miraculeuse de Notre-Dame du Perpétuel Secours : icône miraculeuse traditionnellement attribuée à saint Luc mais d’après certaines théories, datant du XIVème siècle. C’est une icône de type byzantin dite « stratsnaya » (« Aux instruments de la Passion »). Selon la tradition, elle était la propriété d’un marchand crétois arrivé à Rome en 1480, et qui, près de mourir, la confia à un ami. Plus tard, la Vierge apparut et demanda que l’icône soit placée dans une église. L’icône miraculeuse fut la cause de nombreux miracles et guérisons. Très vénérée par plusieurs grands saints, dont saint Alphonse de Liguori (fondateur des Rédemptoristes), puis plus récemment par le bienheureux Charles de Foucauld, elle se trouve aujourd’hui à Rome, dans l’église saint Alphonse.


1. L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46 ; Évangile selon Saint Marc 14, 32-42 ; Évangile selon Saint Luc 22, 39-46
  • Méditation : serviteur de Dieu Jacques Fesch (1930-1957) : né dans une famille aisée, d’une mère catholique et d’un père athée, Jacques Fesch reçoit une éducation religieuse mais s’en détache durant sa jeunesse. D’un tempérament instable et indécis, il peine à trouver une situation. En 1951, il se marie et a une petite fille, Véronique, mais il rêve de partir à l’aventure sur un voilier. Pour réaliser son rêve, il décide de braquer un bureau de change à Paris. Il exécute son projet le 25 février 1954 mais il tue un gardien de la paix. Incarcéré durant 3 ans, il se convertit notamment grâce à un ouvrage sur les apparitions mariales à Fatima. Condamné à mort en 1957, il acquiert une réputation de sainteté avant d’être guillotiné.

« Jésus est tout près de moi. Il m’attire de plus en plus à lui et je ne peux que l’adorer en silence, désirant mourir d’amour. J’attends dans la nuit et la paix. J’ai les yeux fixés sur le crucifix et mes regards ne se détachent pas des plaies de mon Sauveur. Je me répète inlassablement : « C’est pour Toi. » Je veux garder cette image jusqu’au bout, moi qui vais si peu souffrir. J’attends l’amour ! Dans cinq heures, je verrai Jésus ! »

(Jacques Fesch, Œuvres complètes, 2015)

  • Prière :

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que la contemplation de Vos souffrances nous aide à nous fortifier moralement et spirituellement.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Flagellation

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 26 ; Évangile selon Saint Marc 15, 15 ; Évangile selon Saint Jean 19, 1
  • Méditation : saint Jean Chrysostome (entre 344 et 349-407) : Né à Antioche, il a été Archevêque de Constantinople. Son éloquence est à l’origine de son surnom : en effet, Chrysostome signifie en grec ancien « Bouche d’or ». Saint et Docteur des Églises Catholique, Orthodoxe et Copte, il est aussi Père de l’Église grecque. Il nous reste de lui de nombreux écrits. Saint Patron des orateurs sacrés et des présentateurs de télévision, il est invoqué dans les cas d’épilepsie et pour se débarrasser de ses vices.

« Ainsi donc, quand la concupiscence s'allume dans votre âme, souvenez-vous aussitôt du Christ, figurez-vous que Paul est là qui vous exhorte et vous dit: « Ne savez-vous pas que vos corps sont membres du Christ? Portant les membres du Christ, en ferez- vous des membres de prostituée ? » (I Corinth. VI, 15.) Rappelez-vous ces paroles : et aussitôt vous verrez fuir la volupté. Car si une maîtresse chaste et réservée rappelle au devoir par son seul aspect des servantes débauchées, faut-il s'étonner que le souvenir du Christ apaise incontinent les chatouillements de la volupté? Ayez toujours devant les yeux le rayonnement de la croix, et toujours vous resterez pur de péché. Ainsi qu'une colonne de nuées, figure de notre croix, protégeait la foule des Hébreux contre toutes les attaques des Égyptiens : de même l'aspect de la croix suffit pour chasser loin de nous toute volupté coupable, voilà la sauvegarde de l'âme, voilà l'antidote des passions honteuses. Car si les médecins savent guérir les infirmités du corps, une âme malade est guérie sur-le-champ par les paroles du Christ. »

(Saint Jean Chrysostome, Homélie sur Joseph et la continence)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sanglante Flagellation !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que la contemplation de Vos souffrances nous aide à ne pas tomber dans le péché.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. Le Couronnement d’épines

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 27-31 ; Évangile selon Saint Marc 15, 16-20 ; Évangile selon Saint Luc 23, 8-12 ; Évangile selon Saint Jean 19, 2-6
  • Méditation : sœur Marie de saint Pierre et de la Sainte Famille (1816-1848)[/b] : Née Perrine Éluère dans une famille de 12 enfants, elle entre au Carmel de Tours en 1839. Sœur Marie de saint Pierre a alors des révélations du Christ, mais aussi des visions de Lui et de la Vierge Marie. Elle se voit chargée par le Seigneur de répandre la réparation contre le blasphème sur Son Saint nom, puis de réparer les outrages faits à Sa Sainte Face. Elle a notamment écrit une prière très célèbre appelée « la Flèche d’Or ». Sa pensée annonce sur certains points celle de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

« Père Éternel, je Vous offre la Très Sainte Face de Jésus pour acquitter nos dettes. Elle est le denier infiniment précieux à l’effigie du Roi des Cieux.

Père Éternel, je Vous offre la Très Sainte Face de Jésus, regardez ses divines Plaies dont je veux être l’écho, elles vous demandent incessamment : "Miséricorde, miséricorde, miséricorde pour les pauvres pécheurs".

Père Éternel, regardez la Face adorable de Jésus, couverte de crachats, de poussière et de sang. Nous Vous L’offrons pour l’honneur et la gloire de Votre Saint Nom, pour les besoins de la Sainte Église et pour le salut du monde. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruel Couronnement d’épines !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que la contemplation de Votre Sainte Face nous aide à nous affranchir du désir de briller en société.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. Le Portement de Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 32-34 ; Évangile selon Saint Marc 15, 20-23 ; Évangile selon Saint Luc 23, 26-32 ; Évangile selon Saint Jean 19, 17
  • Méditation : sainte Thérèse de Jésus, appelée aussi sainte Thérèse d’Avila (1515-1582)[/b] : espagnole. Carmélite, réformatrice de l’Ordre du Carmel avec saint Jean de la Croix (« Carmes déchaux » ou « Carmes déchaussés »), surnommée « La Madre ». Elle expérimenta les plus hauts degrés de la vie mystique : elle connut le mariage spirituel et la transverbération. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages spirituels incontournables, dont « Le château de l’âme » (« Le Livre des demeures »). Première femme à avoir été proclamée Docteur de l’Église avec sainte Catherine de Sienne. Sainte Patronne de l’Espagne, des écrivains espagnols et des joueurs d’échec.

« Or, il arriva un jour qu'entrant dans un oratoire, j'aperçus une image de Jésus-Christ couvert de plaies, qui se trouvait là pour être exposée dans une fête prochaine. Elle était si touchante, c'était une représentation si vive de ce que Notre-Seigneur endura pour nous, qu'en voyant le divin Maître dans cet état, je me sentis profondément bouleversée. Au souvenir de l'ingratitude dont j'avais payé tant d'amour, je fus saisie d'une si grande douleur qu'il me semblait sentir mon coeur se fendre. Je tombai à genoux près de mon Sauveur, en versant un torrent de larmes, et je le suppliai de me fortifier enfin de telle sorte que je ne l'offense plus désormais. »

(Sainte Thérèse d’Avila, Autobiographie, Chap. 9, « La conversion »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureux Portement de Croix !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que la contemplation de Votre Croix nous convertisse véritablement.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 35-54 ; Évangile selon Saint Marc 15, 24-39 ; Évangile selon Saint Luc 23, 33-49 ; Évangile selon Saint Jean 19, 18-37
  • Méditation : vénérable Pie XII (1876-1958)[/b] : Italien, né Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli, il est ordonné prêtre en 1899, puis sacré évêque en 1917, créé Cardinal en 1929, et enfin élu Pape en 1939. Il avait une grande dévotion à la Vierge Marie et a proclamé le dogme de l’Assomption le 1er novembre 1950. Durant son pontificat, il a insisté sur le rôle de la famille chrétienne dans l’éducation, et a encouragé l’apostolat des laïcs dans le monde.

« Quand on ferme les églises, quand on enlève des écoles l’image du crucifix, la famille reste le refuge providentiel et, en un certain sens, inattaquable, de la vie chrétienne. »

(Vénérable Pie XII, Summi Pontificatus, 20 octobre 1939)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruelle Crucifixion !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que l’image du crucifix cesse d’être ôtée et gommée partout comme c’est le cas actuellement, y compris dans vos églises.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Ven 6 Avr 2018 - 14:23

Grand Rosaire du samedi 07 avril :
Mystères Glorieux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 07 avril,  je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Glorieux


    1. - La Résurrection
   2. - L’Ascension
   3. - La Pentecôte
   4. - L’Assomption
   5. - Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux



Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant un extrait de la supplique à Notre Dame du Rosaire de Pompéi, écrite par le bienheureux Bartolo Longo en 1883 : :


« Ô Rosaire béni de Marie, douce Chaîne qui nous relie à Dieu, lien d’amour qui nous unit aux Anges, tour de salut contre les assauts de l’enfer, port sûr dans le naufrage commun, nous ne te lâcherons jamais plus.

Tu seras notre réconfort à l’heure de l’agonie, à toi le dernier baiser de la vie qui s’éteint.

Et le dernier accent sur nos lèvres  sera ton nom suave, ô Reine du Rosaire de Pompéi, ô notre Mère très chère, ô Refuge des pécheurs, ô Souveraine consolatrice des affligés.

Sois partout bénie, aujourd’hui et toujours, sur la terre et dans le ciel. Amen.

Salut, ô Reine. »


(Supplique traditionnellement récitée en Italie le 8 mai et le premier dimanche d’octobre à midi, « Heure du monde » comme le disait le bienheureux Bartolo Longo).

Voir l’intégralité de la supplique ici (puis cliquer sur la version française) :


http://www.santuario.it/component/content/article.html?id=37:supplica-alla-madonna-di-pompei


Bienheureux Bartolomeo Longo, dit Bartolo Longo (1841-1926) : italien. Dans sa jeunesse, il sombre dans la débauche puis s’enfonce dans le spiritisme et l’occultisme. Il devient avocat mais à trente ans, se convertit à la foi catholique et dès ce moment, ne cesse plus de s’élever spirituellement. Il entre dans le tiers-ordre dominicain et se consacre à plusieurs organisations charitables, mais l’œuvre de sa vie reste la construction d’un sanctuaire dédié à Notre Dame du Rosaire à Pompéi. Saint Jean-Paul II le décrivait comme un « Apôtre du Rosaire ». Il est mort dans la pauvreté, laissant derrière lui plusieurs ouvrages et de très belles prières.


Notre Dame du Rosaire de Pompéi et son image miraculeuse : l’image miraculeuse de Notre Dame du rosaire de Pompéi fut donnée au bienheureux Bartolo Longo par une religieuse, et amenée par ses soins à Pompéi en 1875. C’est un tableau du XVIIème siècle représentant la Vierge Marie et l’Enfant-Jésus remettant chacun un rosaire à saint Dominique et sainte Catherine de Sienne, agenouillés devant leur trône. De 1876 à 1891, le bienheureux fit édifier le sanctuaire de Notre Dame du Rosaire de Pompéi (qui fut élevé par la suite au rang de Basilique Pontificale), et y plaça l’image miraculeuse. Une pluie de grâces, conversions et miracles se déversa alors sur la région. Le 3 mars 1883, la Vierge Marie, entourée de saint Dominique et de sainte Catherine de Sienne, apparut à Fortuna, une jeune fille gravement malade de la région, et l’encouragea à réciter trois neuvaines de rosaires pour demander une grâce, suivies de trois neuvaines de rosaires en remerciement de la grâce obtenue. La jeune fille fut guérie et le saint Père encouragea la dévotion à Notre Dame du Rosaire de Pompéi.


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : Benoît XVI, né Joseph Aloisius Ratzinger (1927), pape de 2005 à 2013 : fils de parents opposés au nazisme, il est ordonné prêtre en 1951, et devient archevêque et Cardinal-prêtre en 1977. Théologien reconnu, il est nommé Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 1981 et Président, entre autres, de la Commission théologique internationale. Élu Pape en 2005, il publie le 7 juillet 2007 le Motu Proprio Summorum Pontificum qui libéralise la célébration de la Messe dans sa forme de 1962. Régulièrement attaqué dans les médias occidentaux, il annonce publiquement qu’il renonce à ses fonctions le 11 février 2013. Désormais Pape émérite, il vit retiré dans le monastère Mater Ecclesiae.

« On peut dire que le Saint-Suaire est l'Icône de ce mystère, l'Icône du Samedi Saint. (…)

Tel est le mystère du Samedi Saint! Précisément de là, de l'obscurité de la mort du Fils de Dieu est apparue la lumière d'une espérance nouvelle: la lumière de la Résurrection. Eh bien, il me semble qu'en regardant ce saint linceul avec les yeux de la foi, on perçoit quelque chose de cette lumière. En effet, le Saint-Suaire a été immergé dans cette obscurité profonde, mais il est dans le même temps lumineux; et je pense que si des milliers et des milliers de personnes viennent le vénérer, sans compter celles qui le contemplent à travers les images - c'est parce qu'en lui, elles ne voient pas seulement l'obscurité, mais également la lumière; pas tant l'échec de la vie et de l'amour, mais plutôt la victoire, la victoire de la vie sur la mort, de l'amour sur la haine; elles voient bien la mort de Jésus, mais elles entrevoient sa Résurrection; (…)

Le Saint-Suaire est une Icône écrite avec le sang; le sang d'un homme flagellé, couronné d'épines, crucifié et transpercé au côté droit. L'image imprimée sur le Saint-Suaire est celle d'un mort, mais le sang parle de sa vie. Chaque trace de sang parle d'amour et de vie. En particulier cette tâche abondante à proximité du flanc, faite de sang et d'eau ayant coulé avec abondance par une large blessure procurée par un coup de lance romaine, ce sang et cette eau parlent de vie. C'est comme une source qui murmure dans le silence, et nous, nous pouvons l'entendre, nous pouvons l'écouter, dans le silence du Samedi Saint. »


(Benoît XVI, vénération du Saint-Suaire et méditation du 2 mai 2010 lors de sa visite pastorale à Turin)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre triomphante Résurrection !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que Vos saintes images renforcent notre foi.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. L’Ascension

  • Lectures :  Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : saint Augustin d’Hippone (354-430) : punique et berbère d’Algérie. Fils d’un païen et d’une femme d’une grande foi (la future sainte Monique), il fut un étudiant brillant mais donna beaucoup d’inquiétude à sa mère, tant ses idées religieuses étaient déviantes et ses mœurs dissipées. Il vint à Rome et finit par se convertir : il reçut le baptême par saint Ambroise de Milan en 387. Ordonné prêtre en 391, il retourna ensuite en Afrique où il devint évêque d’Hippone. Grande figure du christianisme, il combattit avec vigueur de nombreuses hérésies. Docteur de l’Église, Père de l’Église latine, il est l’auteur de nombreux écrits. Saint Patron des théologiens, des imprimeurs, des brasseurs, des chiffonniers.

« Nous jouirons donc d'une vision, ô frères, jamais contemplée par les yeux, jamais entendue par les oreilles, jamais imaginée par la fantaisie:  une vision qui dépasse toutes les beautés terrestres, celle de l'or, de l'argent, des bois et des champs, de la mer et du ciel, du soleil et de la lune, des étoiles et des anges; la raison est la suivante:  celle-ci est la source de toute autre beauté. »

(Saint augustin, In Ep. Jo. Tr. 4,5:  PL 35, 2008)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre glorieuse Ascension !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours le désir de jouir de la contemplation de Votre vision après notre mort.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Pentecôte

  • Lectures : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : sainte Faustine Kowalska, dite « Apôtre de la Miséricorde » (1905-1938) : polonaise. Religieuse dans l’ordre de Notre-Dame de la Miséricorde, elle a été gratifiée de nombreuses apparitions durant lesquelles Notre-Seigneur Jésus-Christ lui a transmis un message et une mission : faire connaître la miséricorde divine. Sainte Faustine nous a laissé un Journal. Suite à sa canonisation en 2000, l’Église a institué le Dimanche de la Divine Miséricorde (qui correspond à la Fête de la quasimodo).

  • Deux Lectures :

    Extraits du Petit Journal de sainte Faustine Kowalska (Apostolat de la Miséricorde Divine, 2010)

    47. Un soir, alors que j’étais dans ma cellule, je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sur la poitrine sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle. En silence, je fixais mon regard sur le Seigneur, mon âme était saisie de crainte, mais aussi d’une grande joie. Après un moment, Jésus me dit : « Peins un tableau selon l’image que tu vois, avec l’inscription : « Jésus, j’ai confiance en Toi. Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier.

    48. Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même je la défendrai comme Ma propre gloire. »


  • Prière

Louange : Esprit Saint, nous Vous louons pour Votre Pentecôte !

Prière de demande :Esprit Saint, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de nous aider à évangéliser le monde, notamment par la diffusion des saintes images.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. L’Assomption

  • Deux Lectures :

    « Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption – Pie XII

    40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

    45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »


    - Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)

  • Méditation : bienheureux Isidore Bakanja (1885-1909) : congolais, il se convertit au catholicisme en 1906 et le jour de son baptême, reçoit le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel. Entré comme employé dans une société belge qui exploite le caoutchouc, il devient catéchiste laïc et se voit nommé adjoint d’un homme qui déteste les missionnaires catholiques. Celui-ci tente par tous les moyens de lui faire quitter son scapulaire. Mais ni les menaces, ni les coups d’une violence inouïe n’auront raison de la foi et de la détermination d’Isidore qui refuse d’ôter son scapulaire. Il meurt le jour de l’Assomption (15 août 1909) des suites de ses blessures, en ayant pardonné à ses bourreaux. Martyr de la foi, Patron des laïcs de la République Démocratique du Congo.

« M. Van Cauter, le gérant de la S.A.B., appelé Longange, est un homme très dur, qui n'aime pas les Africains convertis à la religion chrétienne.

Il est ennemi fanatique du catholicisme, ne tolère pas l'influence religieuse de Bakanja sur les autres travailleurs de l'entreprise, ni les signes extérieurs de sa vie chrétienne, notamment le Scapulaire qu'il porte au cou. Sa haine est d'autant plus forte qu'Isidore est respectueux, irréprochable, très courageux et plein d'assurance dans ses convictions religieuses.

Il défend à Bakanja d'enseigner la prière à ses compagnons de travail.

Une première fois, en février 1909, Van Cauter ordonne avec grossièreté à Isidore, qui le sert à table, d'ôter son Scapulaire. Le jeune homme répond calmement : « Maître, tu exiges que j'enlève l'habit de la Sainte Vierge. Je ne le ferai pas. En tant que chrétien, j'ai le droit de porter mon Scapulaire ». Le lendemain, Van Cauter ordonne à ses employés de frapper Bakanja de 25 coups de « chicotte » (fouet de cuir). Il supporte cette torture avec une patience angélique.

La punition se répète plusieurs fois, car Bakanja n'est pas un chrétien à refuser de manifester librement et ouvertement sa foi. (…)

Van Cauter ne supporte plus son influence : il enjoint à Isidore de ne plus répandre « les ordures que tu as apprises chez les Pères », et ajoute : « Je ne veux plus de chrétiens ici, c'est compris ? » ; et, arrachant le Scapulaire que porte le jeune homme, il le jette à son chien. (…)

Le dimanche, 15 août 1909, en la fête de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, les chrétiens se réunissent devant la maison où se trouve Bakanja, à Ngomb'Isongu, dans le Busira, où il a été accueilli par le catéchiste Loleka. Le malade est rayonnant de joie de pouvoir unir sa voix à celle de la communauté. Au grand étonnement de l'assemblée, il se lève et fait quelque pas, en silence, le chapelet à la main. Après il se couche de nouveau. Puis il entre en agonie et s'éteint. Au cou, il a toujours le scapulaire. »


Trouvé ici :


https://www.lecarmel.org/saints/bienheureux-et-bienheureuses/isidore-bakanja.html?showall=1&limitstart

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Glorieuse Assomption de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que les signes catholiques trouvent leur juste place et redeviennent des témoignages de foi, notamment les croix et médailles en pendentifs, ainsi que le saint Scapulaire.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lectures : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : saint Maximilien Kolbe (1894-1941) : Polonais, Frère franciscain conventuel et prêtre, fondateur de la Milice de l’Immaculée, il était un grand évangélisateur et priait en particulier pour la conversion des francs-maçons. Sa spiritualité s’est centrée sur la Très Sainte Vierge Marie et l’Immaculée Conception, et il a consacré toute sa vie au service de l’Immaculée. Martyr de la charité mort à Auschwitz. Saint Patron des radioamateurs, des journalistes, des prisonniers politiques et du XXème siècle.

« La médaille miraculeuse doit être l’arme, la cartouche, dont se sert le chevalier de l’Immaculée. »

(Saint Maximilien Kolbe, Lettre à un lecteur du 12 septembre 1924)

« Sur les statues et les images, l’Immaculée est toujours représentée avec le serpent s’enroulant à ses pieds autour du globe terrestre et dont elle écrase la tête de son pied. Satan lui-même, souillé par le péché, essaie de salir (avec son péché) toutes les âmes de la terre. Il la hait, elle qui fut toujours immaculée, il la mord au talon, c’est-à-dire qu’il s’attaque à ses enfants, et dans le combat elle lui écrase la tête dans chaque âme qui se réfugie auprès d’elle. Nous la prions, si tel est son bon plaisir, de daigner se servir de nous comme instruments pour écraser la tête de l’orgueilleux serpent dans les malheureuses âmes. La Sainte Écriture ajoute au verset cité ci-dessus : « et tu la mordras au talon » (Gen. 3,15) : effectivement l’ennemi s’attaque particulièrement à ceux qui se consacrent à l’Immaculée, pour l’outrager, elle, au moins en leur personne. Mais dans les âmes qui lui sont toutes données, ses efforts se soldent toujours par un échec encore plus humiliant — provoquant en lui une rage encore plus violente et tout aussi impuissante. »

(Saint Maximilien Kolbe, Commentaire de l’acte de consécration)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le glorieux Couronnement de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à être de parfaits instruments entre les mains de Votre Sainte Mère, afin qu’elle écrase la tête du serpent en nous et autour de nous !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :


« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________





3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Lun 9 Avr 2018 - 23:42

Intermède : Annonciation de Notre-Dame



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



(Image: Jean Bourdichon, "L'Annonciation" dans le Livres d'heures de Charles VIII, enluminure, XVème siècle)


Lectures


Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24

Évangile selon saint Luc 1, 26-38 :

26 Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth,

27 auprès d’une vierge qui était fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph, et le nom de la vierge était Marie.

28 L’ange étant entré où elle était, lui dit : " Je vous salue, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes. "

29 Marie l’ayant aperçu, fut troublée de ses paroles, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

30 L’ange lui dit : " Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu.

31 Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus.

32 Il sera grand, on l’appellera le Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il règnera éternellement sur la maison de Jacob,

33 et son règne n’aura point de fin. "

34 Marie dit à l’ange : " Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? "

35 L’ange lui répondit : " L’Esprit-Saint viendra sur vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’être saint qui naîtra (de vous) sera appelé Fils de Dieu.

36 Déjà Elisabeth, votre parente, a conçu elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et c’est actuellement son sixième mois, à elle que l’on appelle stérile :

37 car rien ne sera impossible à Dieu. "

38 Marie dit alors : " Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole. " Et l’ange la quitta.



Méditation

Bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (1894-1967). De son vrai nom Henri Grialou, prêtre français entré dans l’ordre des Carmes Déchaux en 1922. Il a fondé, avec plusieurs femmes laïques, l’Institut Notre-Dame de Vie, reconnu de droit pontifical en 1962. Il avait une grande dévotion pour la Vierge Marie et vénérait beaucoup sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Il a laissé des écrits très célèbres, dont Je veux voir Dieu (1949), qui a connu un grand succès dès sa parution.

« La Vierge se soumet dans un immense acte de foi qui créé en elle les capacités nécessaires à recevoir le Verbe. Dès cet acte de foi, elle devient Mère de Dieu. »


Prière


    Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916). Issu d’une vieille famille aristocratique, il est éduqué dans la foi catholique. Orphelin à l’âge de six ans, il est élevé par une de ses tantes mais perd la foi durant l’adolescence, et mène par la suite une jeunesse dissipée, dilapidant son héritage. Il se destine d’abord à intégrer la cavalerie mais il préfère explorer le Maroc. Il retrouve la foi chrétienne et devient trappiste en 1890, puis ermite en 1897. Il vit d’abord en Palestine puis s’installe dans le Sahara algérien où il côtoie Berbères et Touaregs, et développe une nouvelle approche apostolique. Il est assassiné devant son ermitage. Il nous a laissé de nombreuses méditations montrant sa profonde spiritualité au centre de laquelle se trouvait l’Adoration eucharistique.


Prière à Notre-Dame du Oui :

« Notre Dame qui, par ton « Oui » a changé la face du monde, prends près de Toi ceux qui veulent dire « oui » pour toujours. Tu sais le prix de ce mot, fais que nous ne reculions pas devant ce qu’il exige de nous ; apprends-nous à le dire comme Toi, dans l’humilité, la simplicité et l’abandon à la Volonté du Père. Demande à ton fils, Jésus, que nos « oui » quotidiens servent plus parfaitement la Volonté de Dieu pour notre bonheur et celui du monde entier. Amen. »



______________________________________________________





3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 26 Mai 2018 - 14:58

Consacrez-vous à Marie et à son Cœur Immaculé !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !




Le mois de mai est celui de Marie : profitez-en, si cela n’est pas encore le cas, pour vous préparer à vous consacrer à Marie et à son Cœur Immaculé !

La vénérable Lucie dos Santos insistait beaucoup sur l’importance de cette consécration dans notre vie spirituelle, en plus de la pratique de la dévotion des cinq premiers samedis.

Vous pouvez faire le choix de faire une préparation en 9 jours ou en 30 jours, mais il reste préférable de la faire en 33 jours, comme l’avait conseillé saint Grignion de Montfort.

Vous trouverez sur le site fatima100.fr tout ce qu’il vous faut pour cela, dans la partie « La consécration au Cœur Immaculé de Marie » :

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie


Par ailleurs, toujours sur le même site, vous pourrez vous inscrire en ligne pour une préparation débutant dès le 30 mai :

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/inscription


Je vous rappelle également le très beau site de Notre Dame de France qui prépare lui aussi à cette consécration :

http://www.notre-dame-de-france.com/consecration-au-tres-saint-coeur-de-jesus-et-au-coeur-immacule-de-marie/


Notre Dame de France anime également plusieurs communautés de prière sur Hozana, dont celle-ci :

https://hozana.org/communaute/6733-vivre-avec-jesus-par-marie?tab=description


À tous ceux qui décident de se consacrer… Bonne préparation, et sainte consécration !!!

En union de prière, avec et par Marie,

Mazette




______________________________________________________





3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec Marie, écrasons la tête du serpent !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Le Très Saint Rosaire-
Sauter vers: