À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:50

» Au repos...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:28

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 8:47

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:57

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Hier à 23:52

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 23:24

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Hier à 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Hier à 19:47

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Hier à 19:08

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:06

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Hier à 18:56

» Angélus: Le carême parce que « Dieu seul peut nous donner le vrai bonheur »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:49

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Hier à 18:44

» Chapelet du dimanche 18 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:25

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais combien les situations que tu déplores sont nécessaires pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:33

» Marie inaugure une humanité nouvelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:22

» La précieuse vertu d'humilité
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:00

» Si nous nous comportons en « vrais fils », DIEU comprendra et se comportera comme un Père !
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Textes Liturgiques du Dimanche 18 février 2018 : dimanche, 1ère Semaine de Carême — Année B
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 21:46

» Chapelet du samedi 17 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 18:17

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père, bien intégré en toi, te permet de vivre dans la jubilation...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:41

» Haïti se met sous la protection de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:34

» Trois petits "S"
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:29

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 1:24

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:40

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:08

» Chapelet du vendredi 16 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 20:30

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:19

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:06

» Jeudis théologie : La Miséricorde : Faiblesse de Dieu ? Faiblesse des hommes ?
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:55

» L'Alphabet de l'Enfant Jésus
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:12

» Février : Mois de l'Esprit Saint ... Neuvaine à l'Esprit Saint
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 15:58

» L'Amour, la Prière et l'Aumône sont les 3 avenues qui nous mènent du mercredi des Cendres à Pâques.
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 14:52

» Pensée du jour: Mon enfant, le chemin pour conduire une âme à Dieu, c'est celui de l'accueil, du pardon...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:28

» Ce n’était pas une exagération de dévôts !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:16

» Notre future étoile
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:00

» La PAIX, Fruit de l'AMOUR
par Lumen Jeu 15 Fév 2018 - 22:24

» Ô Petite Hostie, qui es-Tu donc ?
par Lumen Jeu 15 Fév 2018 - 22:05

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 1 Moteur de recherche

Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Avec Marie, écrasons la tête du serpent !

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mar 6 Fév 2018 - 14:39

Avec Marie, écrasons la tête du serpent !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !


Écraser la tête du serpent : pourquoi et comment ?

Le 21 octobre 2017, nous avons été plus de 250 priants inscrits à prier un grand Rosaire afin de célébrer la clôture des apparitions de Fatima. Ce Rosaire, nous l’avons prié « pour demander pardon au Seigneur pour tout le mal commis dans le monde et notamment en France, pour réparer tous les outrages faits au Cœur Immaculé de Marie, pour la conversion des pécheurs, pour la victoire sur le mal, pour le salut de la France et du monde, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Seulement voilà… Quand on a commencé à écraser la tête du serpent avec Marie, on y prend goût !... En outre, notre communauté de prière se donne pour objectif de répondre en partie aux demandes de Notre-Dame lors de ses apparitions à Fatima.

Citation :
Un Grand Rosaire de réparation est désormais prié par cette communauté chaque premier samedi du mois


Notre-Dame de Fatima et la dévotion réparatrice des premiers samedis

Le 13 juillet 1917 à Fatima, Notre-Dame a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :

  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

… Le tout, en esprit de réparation pour les outrages commis envers Son Cœur Immaculé.

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé que chaque premier samedi soit l’occasion de réparer une espèce d’offense et de blasphème commis contre son Cœur Immaculé. Elle a énoncé cinq réparations, à faire dans l’ordre.

Citation :
Nous prions donc, chaque premier samedi du mois, un Grand Rosaire en réparation pour un type  d’offense et de blasphème commis contre le Cœur Immaculé de Marie :

  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception (Samedi 02 décembre 2017)
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie (Samedi 06 janvier 2018)
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de reconnaître la Vierge Marie comme Mère des hommes (Samedi 03 février 2018)
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée (Samedi 03 mars 2018)  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images (Samedi 07 avril 2018)

Et quand ce premier cycle de réparation sera terminé... Nous reprendrons les cinq premiers samedis depuis le début !

J’encourage tout le monde à se consacrer au Cœur Immaculé de Marie et à pratiquer la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis, comme nous l’a demandé Notre Dame à Fatima. Entendons-nous bien toutefois : cette communauté de prière n’a pas pour but de traiter des apparitions de Notre-Dame de Fatima ; pour ces dernières et la consécration à Marie et à son Coeur Immaculé, je vous renvoie à quelques excellentes références :

http://www.fatima100.fr/

http://www.enfantsdefatima.org/

http://www.notre-dame-de-france.com/

https://hozana.org/communaute/6530-mon-coeur-immacule-sera-ton-refuge

https://hozana.org/communaute/6376-centenaire-des-apparitions-de-fatima

https://hozana.org/communaute/6914-entrez-dans-le-secret-de-marie


Il est donc demandé aux personnes inscrites dans cette communauté de prier le Grand Rosaire de réparation chaque premier samedi du mois.


Écraser la tête du serpent avec Marie, c'est prier un Rosaire en esprit de réparation, pour :

- réparer et consoler, en demandant pardon au Seigneur pour tous les péchés commis dans le monde et contre le Cœur Immaculé de Marie : nous aimons Dieu, Sa Sainte Mère et nous voulons le Leur montrer ;

- se repentir : ras-le-bol de cette repentance médiatique non-stop qui ne veut rien dire et paradoxalement, de l’impénitence générale et de cette suffisance catholique « postmoderne »!... Demander sincèrement pardon à Dieu est le premier pas à faire pour écraser la tête de notre orgueil !!!

- convertir, en demandant des grâces de conversion pour toutes les catégories de pécheurs, et pour toutes les personnes qui ne sont pas catholiques : la charité fraternelle, ce n’est pas de laisser les âmes s’égarer sans rien dire ni de les regarder tomber en enfer sans broncher.

« Beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles », a dit la Vierge Marie aux trois petits bergers de Fatima.

- purifier : en priant le Rosaire, on purifie le monde et on se purifie soi-même. Essayez de prier un Rosaire comme celui-là, en esprit de réparation, et vous verrez : on se sent comme « lavé » de tout le mal qui nous colle à la peau ;

- s’élever et se sanctifier en prenant conscience de ses propres péchés et en les corrigeant… à l’aide des nombreuses grâces que Dieu nous envoie par la prière du chapelet, qui lui est transmise par Sa Sainte Mère en personne ;

- nous fortifier dans notre foi : le saint Rosaire est un véritable catéchisme portatif !

- lire de belles méditations écrites par des mystiques catholiques de tous temps et tous pays : c’est donc refuser la fin de la transmission de la vérité, et se battre contre la mise à mort programmée de notre civilisation chrétienne (il n’est toutefois pas obligatoire de s’inspirer des textes que j’envoie pour prier les Grands Rosaires, ni même de les lire).

Une dernière chose : les Rosaires de réparation ne suivent pas forcément le même schéma au niveau des textes proposés. Chaque Rosaire pourra être l’occasion de faire réparation de façon particulière.

Citation :
Face à l’antique serpent, semeur de divisions, de confusion et de haine, utilisons le chapelet, cette fameuse « chaîne d’amour qui nous relie à Dieu » !



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Mer 7 Fév 2018 - 15:43

Samedi 03 février : 3ème Grand Rosaire de réparation! !



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !




Notre Grand Rosaire du premier samedi du mois et Fatima

Notre communauté de prière a pour objectif principal de prier chaque mois un Grand Rosaire en esprit de réparation contre les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie.

Citation :
Samedi 03 février 2018, nous prierons le troisième Rosaire de notre premier cycle de cinq grands Rosaires. Ces derniers correspondent aux cinq réparations décrites par Notre-Dame à sœur Lucie (dos Santos).

En effet, le 13 juillet 1917, la Vierge Marie a demandé aux trois enfants (sainte Jacinthe Marto, saint François Marto et la vénérable Lucie dos Santos) la communion réparatrice des cinq premiers samedis, dont l’un des objectifs est la conversion des pécheurs. Par la suite, la dévotion des premiers samedis a été développée et expliquée à Lucie dos Santos (devenue sœur Lucie), et ce en particulier le 10 décembre 1925. Notre-Dame a alors demandé que le premier samedi du mois, durant cinq mois consécutifs, les personnes souhaitant adopter cette dévotion :

  • se confessent
  • communient
  • récitent un chapelet
  • méditent 15 mn avec elle sur les Mystères du Rosaire, ou sur un seul Mystère…

Par ailleurs, Notre-Dame a demandé cinq réparations pour les espèces d’offenses et de blasphèmes contre Son Cœur Immaculé. Les voici, dans l’ordre :

Citation :
Nous prions donc, chaque premier samedi du mois, un Grand Rosaire en réparation pour un type  d’offense et de blasphème commis contre le Cœur Immaculé de Marie :

  • Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception
  • Les blasphèmes contre la Virginité de Marie
  • Les blasphèmes contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes
  • Les blasphèmes de ceux qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère Immaculée  
  • Les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Citation :
Samedi 03 février 2018, nous prierons un Grand Rosaire pour réparer les blasphèmes contre la Maternité divine de la Vierge Marie et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes.


Méditations et prières

Les jours précédant la prière de ce Grand Rosaire, j’enverrai des méditations et prières portant sur les quatre séries de Mystères du Rosaire, sachant que comme d’habitude, il ne sera pas du tout obligé de s’inspirer de ces textes, ni même de les lire. Vous pouvez donc ne pas les lire, ou les lire au jour le jour, laisser la grâce agir… et prier ensuite votre Grand Rosaire samedi comme vous en avez l’habitude. Ou encore, prier votre Grand Rosaire du samedi en vous inspirant des méditations et prières que je vais envoyer jusqu’au vendredi 02 février 2018 : la façon de prier votre Grand Rosaire le premier samedi du mois est laissée à votre initiative.


Union de prière et intentions générales

L’essentiel est de prier le Grand Rosaire de réparation dans la journée du samedi 03 février 2018, en union de prière avec tous les priants de cette Communauté Hozana, et avec toutes les personnes pratiquant la dévotion réparatrice des premiers samedis. Nous énoncerons avant la prière du Rosaire les intentions générales de notre communauté :

« Demander pardon pour tous les outrages commis contre le Cœur Immaculé de Marie, et surtout en réparation des blasphèmes proférés contre la Maternité divine et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes; pour l’extension de la consécration au Cœur Immaculé de Marie et de la dévotion réparatrice des premiers samedis partout dans le monde ; pour la conversion des pécheurs et la victoire sur le mal, pour notre propre sanctification et celle de tous les priants de cette communauté. »

Il est très conseillé de demander en outre la conversion de la Russie et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Saint Père, ou plutôt, « son renouvellement d’une manière explicite, exactement comme Notre-Dame l’a demandé », selon la formule employée par le Cardinal Burke.


Petite suggestion…

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/dossier-de-preparation

http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/inscription

http://www.notre-dame-de-france.com/consecration-au-tres-saint-coeur-de-jesus-et-au-coeur-immacule-de-marie/


En union de prière, avec et par Marie,



Mazette



Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Jeu 8 Fév 2018 - 15:26

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Joyeux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystère Joyeux


  1. - L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - La Visitation
   3. - La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem
   4. - La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)
   5. - Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet extrait du Traité de la vraie dévotion à Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort :

« Comme dans la génération naturelle et corporelle, il y a un père et une mère ; de même, dans la génération surnaturelle et spirituelle, il y a un père qui est Dieu, et une mère qui est Marie. Tous les vrais enfants de Dieu et prédestinés ont Dieu pour père et Marie pour mère, et qui n'a pas Marie pour mère n'a pas Dieu pour père ; c'est pourquoi les réprouvés, comme les hérétiques, schismatiques, etc., qui haïssent ou regardent avec mépris ou indifférence la très sainte Vierge, n'ont point Dieu pour père, quoiqu'ils s'en glorifient, parce qu'ils n'ont point Marie pour mère ; car s'ils l'avaient pour mère, ils l'aimeraient et l'honoreraient comme un vrai et bon enfant aime naturellement et honore sa mère qui lui a donné la vie. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la vraie dévotion à Marie, 1ère Partie, « De la dévotion générale à la sainte Vierge », Article 1 : « Excellence et nécessité de la dévotion à la sainte Vierge »)

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) : français. Prêtre et missionnaire de l’ouest de la France, fondateur de la Compagnie de Marie (Pères Montfortains) et des Filles de la Sagesse. Grand dévot de Marie et du saint Rosaire, il a écrit sur ces thèmes plusieurs ouvrages de référence, et a beaucoup influencé la pensée de saint Maximilien Kobe, ou encore celle de saint Jean-Paul II.



1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : sainte Catherine de Sienne (1347-1380) : italienne. Tertiaire dominicaine, elle fut une grande mystique qui connut de nombreuses extases, reçut les stigmates et connut le mariage mystique avec le Christ. Elle eut une grande influence en son temps, contribuant à mettre fin au grand schisme d’Occident. Ses écrits ont une immense valeur spirituelle et son « Dialogue », dicté durant plusieurs jours d’extase, reste une œuvre incontournable. Elle mourut à l’âge de 33 ans. Elle fut la première femme à avoir été déclarée Docteur de l’Église avec sainte Thérèse d’Avila. Sainte Patronne des métiers de la communication, de Rome et de l’Italie. Co-patronne de l’Europe.

Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

« Ô Marie, Temple de la Trinité,

Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre miraculeuse Incarnation dans le sein de la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à nous vider de nous-mêmes afin de mieux nous remplir de Vous et de Votre divine volonté.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous élever au-dessus de nous-mêmes !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Visitation

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation : sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) : Religieuse française de l’ordre de la Visitation (au couvent de Paray-le-Monial). Grande mystique, elle fut favorisée de nombreuses grâces et apparitions de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui lui confia la mission d’établir une dévotion particulière envers Son Sacré-Cœur. Il la chargea également d’impulser la dévotion des premiers vendredis du mois, celle de l’Heure Sainte le premier jeudi de chaque mois, et de demander à Louis XIV la consécration de la France à Son Sacré-Cœur (le 17 juin 1789, ce qui ne fut jamais fait). Elle eut pour directeur spirituel saint Claude La Colombière.

« J'allais à elle avec tant de confiance qu'il me semblait n'avoir rien à craindre sous sa protection maternelle. Je me consacrai à Elle pour être à jamais son esclave, la suppliant de ne pas me refuser en cette qualité. Je lui parlais comme une enfant, avec simplicité, tout comme à ma bonne Mère pour laquelle je me sentais pressée dès lors d'un amour tendre. Si je suis entrée à la Visitation, c'est que j'étais attirée par le nom tout aimable de Marie. Je sentais que c'était là ce que je cherchais.»

(Marquis de la Franquerie, La Vierge Marie dans l'Histoire de France, 1939)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Visitation de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie à sa cousine sainte Élisabeth !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours Marie comme modèle, guide et protectrice.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à aller à votre rencontre !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868) : Français. D’abord prêtre séculier, il entra chez les Pères Maristes en 1839, puis quitta la congrégation pour fonder en 1856 la Société du Saint-Sacrement à Paris. En 1858, il fonda avec Marguerite Guillot la branche féminine des Servantes du Saint-Sacrement. Grand apôtre de l’Eucharistie, il a laissé de nombreux écrits.

« Toute la vie de Marie se résume en ce mot: adoration; car l'adoration c'est le service parfait de Dieu, et elle embrasse tous les devoirs d'une créature envers son Créateur. C'est Marie qui la première a adoré le Verbe incarné; il était dans son sein et personne ne le savait sur terre. Oh! que Notre-Seigneur dans le sein de Marie fut bien servi! Jamais il n'a trouvé un ciboire, un vase d'or plus précieux et plus pur que le sein de Marie! Cette adoration de Marie le réjouissait plus que celle de tous les anges. « Le Seigneur a placé son tabernacle dans le soleil », dit le Psalmiste; ce soleil, c'est le cœur de Marie. A Bethléem, Marie adore la première son divin Fils couché dans la crèche. Elle l'adore avec un amour parfait de Vierge Mère, un amour de dilection, selon le mot de l'Esprit-Saint; après elle, viennent adorer saint Joseph, les bergers, les Mages: c'est Marie qui a ouvert ce sillon de feu qui couvrira le monde. »

(Extrait d’une méditation de saint Pierre-Julien Eymard sur Marie, Mère des adorateurs de l’Eucharistie)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sainte et humble Nativité à Bethléem !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous aider à rester toujours enfants de Dieu.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, enfantez-nous à la grâce !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : sainte Gertrude d’Helfta (1256-1301 ou 1302 : Dite « Gertrude la Grande ». Née dans l’actuelle Allemagne, elle est confiée enfant au monastère cistercien d’Helfta, où elle eut pour maîtresse sainte Mechtilde de Hackeborn. Érudite et grande mystique, elle fut gratifiée de visions, eut une grande dévotion au Sacré-Cœur et rédigea plusieurs écrits restés célèbres. Elle est une des principales représentantes de ce que l’on appelle « la Mystique rhénane ».

« L’admirable Cistercienne sainte Gertrude, que Dom Guéranger appelle Gertrude la Grande, entendit des lèvres de la Très Sainte Vierge : « On ne doit pas appeler mon Fils unique, mais bien mon premier-né, mon très doux Jésus. Je l’ai conçu le premier dans mon sein, mais après lui, ou plutôt par lui je vous ai tous conçus pour être ses frères et pour être mes enfants en vous adoptant dans les entrailles de ma charité maternelle. »

(Dans L’âme de tout apostolat, Dom Chautard,  5ème partie : « Quelques principes et avis pour la vie intérieure », 5 : « Besoin pour l’apôtre d’une ardente dévotion envers Marie Immaculée »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Présentation au Temple et pour la Purification de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous faire entrer dans une vie de prière, de contemplation et d’adoration. Aidez-nous à vivre le prochain Carême dans le recueillement.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, apprenez-nous l’adoration !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : vénérable Fulton Sheen (1895-1979) : Américain, il est ordonné prêtre en 1919, puis sacré évêque en 1951, et devient archevêque de Newport en 1969. Directeur national pour l’Amérique de l’Œuvre de la Propagation de la Foi, il a dirigé deux revues religieuses et rédigé de nombreux écrits. Mais c’est surtout à la radio et à la télévision qu’il s’est illustré : orateur brillant, il a beaucoup exercé son apostolat au sein des médias, suscitant ainsi de nombreuses conversions au catholicisme.

« Dieu qui a fait le soleil, a fait aussi la lune. La lune ne retire pas de la brillance au soleil. Toute sa lumière est réfléchie par le soleil. La Bienheureuse Mère reflète son Divin Fils ; sans Lui, elle n’est rien. Avec Lui, elle est Mère des hommes. »

(Citation sans référence)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Recouvrement au Temple par Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que chacun de nos Rosaires soit un moyen de progresser vers Vous.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, donnez-nous la main et guidez-nous vers le Seigneur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Ven 9 Fév 2018 - 17:12

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Lumineux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Lumineux


 1. - Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ
   2. - Les Noces de Cana
   3. - La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu
   4. - La Transfiguration
   5. - L’institution de la Sainte Eucharistie



Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet écrit du serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger :

« Aimer Marie, c'est le devoir de toute créature de Dieu ; connaître Marie, c'est avoir l'assurance de l'aimer toujours ; mais c'est en même temps pénétrer les divins secrets du mystère de l'Incarnation, dans lequel Dieu nous a donné le moyen de remonter à lui par la charité. Le dogme du Dieu-Homme est la clé de toutes les vérités, dont la foi et la pratique nous conduisent à notre fin ; le dogme de la Mère de Dieu nous apporte de nouvelles lumières pour mieux comprendre le don merveilleux que le Verbe divin a daigné nous faire de lui-même.

Il ne suffit donc pas pour honorer Marie de chanter ses louanges, et de se laisser aller aux charmes de son amour. Dans les choses de la religion, le sentiment procède de la foi, et la foi a besoin de s'agrandir et de se développer toujours dans la contemplation des vérités qu'elle nous révèle.

C'est parce qu'on a négligé cette étude vivifiante que la compréhension des vérités de la foi a perdu quelque chose parmi nous. Les lieux communs ont trop souvent remplacé la doctrine solide, et on a trop laissé faire le sentiment qui, laissé à lui-même, finit par s'épuiser, ou devient stérile.»
)

(Préface de Dom Guéranger pour l’ouvrage du R. P. François Poiré, s.j. : La Triple Couronne de la Bienheureuse Vierge Mère de Dieu issue de ses principales grandeurs d'Excellence, de Pouvoir et de Bonté et enrichie de diverses inventions pour l'aimer, l'honorer et la servir, 1849)


Serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger (1805-1875) : français. Moine bénédictin, prêtre, restaurateur de l’ordre bénédictin en France, refondateur de l’abbaye de Solesmes et initiateur du Mouvement Liturgique. La famille Martin, et donc sainte Thérèse de Lisieux, lisait régulièrement « L’année liturgique » de Dom Guéranger. Par ailleurs, son Mémoire sur la « question de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge » a joué un rôle dans la préparation de la définition du Dogme de l’Immaculée Conception proclamé en 1854.


1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation :  saint Jean-Marie Baptiste Vianney, appelé « Le saint curé d’Ars : (1786-1859). : Curé français. Célèbre pour sa vie de pénitence et ses mortifications, confesseur exceptionnel, curé zélé et plein de charité, il jouissait déjà de son vivant d’une grande réputation de sainteté. Saint Patron de tous les curés de l’univers.

« Celui qui a conservé l'innocence de son baptême est comme un enfant qui n'a jamais désobéi à son père. »

(L’esprit du Curé d’Ars dans ses catéchismes, ses sermons, ses conversations, de l’abbé Monnin, 1ère éd. 1864)

  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la force de Vous rester toujours fidèles.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à conserver l’innocence de notre baptême !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. Les Noces de Cana

  • Lectures : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : vénérable François Libermann, né Jacob Libermann (1802-1852). : Né dans une famille juive d’Alsace, fils de rabbin, il se convertit au catholicisme à l’âge de 24 ans. Ordonné prêtre en 1841, il s’investit dans les missions en Afrique noire et fonde la même année la Société du Saint Cœur de Marie. Il l’intègre en 1848 à la Congrégation du Saint-Esprit, dont il est considéré comme le deuxième fondateur (Les membres sont appelés les Missionnaires du Saint-Esprit, et plus couramment les Spiritains).

]« Le cœur de Marie est un vaste trésor, sa bouche est le canal de ce grand trésor, pour nous en faire voir quelque petite chose. Cette bouche pleine de miel, d'or et de pierres précieuses, ne s'ouvre pas bien souvent, c'est pourquoi il faut ouvrir son âme pour recevoir avec avidité chacune de ses paroles, et les bien considérer.

En ce moment Marie prie son fils. Elle prie en mère. Il faut faire bien attention à cela: depuis que Marie a dit: Ecce ancilla Domini (voici la servante du Seigneur), elle ne prie plus comme une servante, mais comme une Mère: il faut voir les yeux de Marie, quand elle regarde modestement son fils bien-aimé pour lui faire cette demande; il faut considérer son cœur et les sentiments qui s'y passent.

Elle veut deux choses: elle veut que la gloire de son fils se manifeste en cette circonstance, et elle veut le bien et la consolation des convives, deux désirs ou deux volontés dignes de l’amour  parfait du cœur de Marie. [...]

Marie nous apprend en trois mots une manière admirable de prier: elle ne fait que montrer les besoins, et dans son cœur et dans ses yeux Notre-Seigneur a bien vu son désir. C'est une manière très parfaite de prier, d'ouvrir les plaies de nos cœurs devant notre très doux Maître, reposer ensuite notre âme en lui, et nous abandonner à son très grand amour et à sa très grande miséricorde, et attendre ainsi dans une contemplation d’amour l'effet de sa tendresse pour nous. »


(Vénérable François Libermann, Commentaire de l'Evangile de saint Jean, 1957)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner un vif désir de voir manifester Votre gloire lorsque nous Vous demandons une grâce.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, apprenez-nous à prier comme le veut Notre Seigneur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : le Catéchisme de l’Église catholique et saint Cyrille d’Alexandrie (376-444). : Évêque d’Alexandrie en 412, il combattit fermement les hérésies, notamment l’arianisme. Il s’opposa surtout à Nestorius, alors patriarche de Constantinople, qui refusait de donner à la Vierge Marie le titre de Theotokos (« Mère de Dieu »). Il a beaucoup contribué au développement du culte marial. Reconnu saint par les Églises orthodoxe et catholique. Père et Docteur de l’Église.

Catéchisme de l’Église catholique

« La maternité divine de Marie

495 Appelée dans les Évangiles " la mère de Jésus " (Jn 2, 1 ; 19, 25 ; cf. Mt 13, 55), Marie est acclamée, sous l’impulsion de l’Esprit, dès avant la naissance de son fils, comme " la mère de mon Seigneur " (Lc 1, 43). En effet, Celui qu’elle a conçu comme homme du Saint-Esprit et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité. L’Église confesse que Marie est vraiment Mère de Dieu (Theotokos) (cf. DS 251). »


Saint Cyrille d’Alexandrie

[size=17« Je m'étonne qu'il y ait des gens pour poser cette question : faut-il, ou ne faut-il pas appeler la Sainte Vierge Mère de Dieu ? Car si Notre-Seigneur Jésus-Christ est Dieu, comment la Vierge qui l'a mis au monde ne serait-elle pas la Mère de Dieu ? [...] L'Écriture divinement inspirée déclare que le Verbe de Dieu s'est fait chair, c'est-à-dire s'est uni à une chair douée d'une âme raisonnable. À sa suite le grand et saint concile de Nicée enseigne que c'est le même Fils unique de Dieu, engendré de la substance du Père, par qui tout a été fait, en qui tout subsiste, qui pour nous autres hommes et pour notre salut est descendu des cieux, s'est incarné, s'est fait homme, a souffert, est ressuscité, et reviendra un jour comme juge ; le Concile nomme le Verbe de Dieu : le seul Seigneur Jésus-Christ. Et que l'on observe bien qu'en parlant d'un seul Fils, et en le nommant le Seigneur, le Christ-Jésus, le Concile déclare qu'il est engendré par Dieu le Père, qu'il est le Monogène. Dieu de Dieu, lumière de lumière, engendré, non créé, consubstantiel au Père... Et dès lors la Sainte Vierge peut être appelée à la fois Mère du Christ, et Mère de Dieu, car elle a mis au monde non point un homme comme nous mais bien le Verbe du Père qui s'est incarné et s'est fait homme. Mais, dira-t-on : « La Vierge est-elle donc Mère de la divinité ? ». À quoi nous répondons : Le Verbe vivant, subsistant, a été engendré de la substance même de Dieu le Père, il existe de toute éternité, conjointement avec celui qui l'a engendré, il est en lui, avec lui. Mais dans la suite des temps, il s'est fait chair, c'est-à-dire s'est uni une chair possédant une âme raisonnable, dès lors on peut dire qu'il est né de la femme, selon la chair. »[/size]


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes qui contestent la Maternité divine de Votre Très Sainte Mère, et qui refusent de la reconnaître comme Mère des hommes.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à réparer le mieux possible toutes les offenses qui vous sont faites dans votre Maternité divine.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. La Transfiguration

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (1894-1967). : De son vrai nom Henri Grialou, prêtre français entré dans l’ordre des Carmes Déchaux en 1922. Il a fondé, avec plusieurs femmes laïques, l’Institut Notre-Dame de Vie, reconnu de droit pontifical en 1962. Il avait une grande dévotion pour la Vierge Marie et vénérait beaucoup sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Il a laissé des écrits très célèbres, dont « Je veux voir Dieu » (1949), qui a connu un grand succès dès sa parution.

« Liée par son amour maternel au Christ Jésus, elle a plongé longuement son regard dans les « fontaines cristallines » du Christ : les yeux du Christ, fenêtres de son âme, qui déjà par la foi donnaient accès à la divinité. Et en regardant son Christ Jésus, en communiant à sa divinité et à son âme, à sa mission qui s’ébauchait déjà, elle est devenue semblable à lui. »

(Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, En marche vers Dieu, 2008)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la grâce de la contemplation transformatrice.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous conformer à vous afin de mieux nous conformer au Christ !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. L’institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : saint Pierre Damien (vers 1007-1072). : Italien, fils d’une famille noble désargentée, il fut professeur de rhétorique avant de devenir moine-ermite camaldule au monastère de Font-Avellane. Il fut Cardinal-évêque d’Ostie en 1058, et lutta toute sa vie contre la simonie et le nicolaïsme. Il s’investit beaucoup dans la réforme grégorienne et mena une vie très austère. Docteur de l’Église.

« Ce corps que la très bienheureuse Vierge a engendré, a nourri dans son sein avec une sollicitude maternelle, ce corps dis-je, celui-là et pas un autre, nous le recevons à présent du saint autel et nous en buvons le sang comme sacrement de notre rédemption. Voilà ce que croit la foi catholique, ce qu'enseigne fidèlement la sainte Église ».

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’accueillir avec bienveillance tous les actes s’inscrivant dans le cadre de la dévotion réparatrice des premiers samedis, notamment les communions faites en esprit de réparation.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à avoir toujours foi en la présence réelle de Notre Seigneur Jésus-Christ dans le Saint Sacrement !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Sam 10 Fév 2018 - 19:35

Grand Rosaire du samedi 03 février :
Mystères Douloureux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Douloureux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Douloureux


1. - L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers
   2. - La Flagellation
   3. - Le Couronnement d’épines
   4. - Le Portement de Croix
   5. - Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix



Nous pouvons aborder ces Mystères Douloureux en lisant et méditant cette prière de la vénérable Lucie dos Santos :

« Ô Vierge, Mère de Dieu et notre Mère, je me consacre entièrement à votre Cœur Immaculé, avec tout ce que je suis et tout ce que je possède. Prenez-moi sous votre maternelle protection, défendez-moi des périls, aidez-moi à vaincre les tentations qui me sollicitent au mal, et à conserver la pureté de l’âme et du corps. Que votre Cœur Immaculé soit mon refuge et le chemin qui me conduise à Dieu. Accordez-moi la grâce de prier et de me sacrifier pour l’amour de Jésus, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre votre Cœur Immaculé. Par votre médiation et en union avec le Cœur de votre divin Fils, je veux vivre pour la Très Sainte Trinité, en qui je crois et j’espère, que j’adore et que j’aime. »)

(Prière composée par sœur Lucie le 29 octobre 1986 pour consacrer sa personne au Cœur Immaculé de Marie. Tirée de Une année avec Fatima aux Editions « Enfants de Fatima »).


Vénérable Lucie dos Santos (1907-2005) : portugaise. Elle fut témoin enfant, avec ses cousins Jacinthe et François Marto (aujourd’hui saints) des apparitions de Notre-Dame de Fatima en 1917 (précédées par celles de l’Ange), puis reçut de la Vierge Marie et de Notre seigneur Jésus-Christ d’autres messages postérieurement. Elle devint carmélite en 1949 sous le nom de sœur Maria Lucia de Jésus et du Cœur Immaculé. Elle est fêtée le 13 février.


1. L’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des oliviers

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46 ; Évangile selon Saint Marc 14, 32-42 ; Évangile selon Saint Luc 22, 39-46
  • Méditation : saint Bernard de Clairvaux (1090 ou 1091- 1153). : Français, moine cistercien puis fondateur de l’abbaye de Clairvaux en 1115. Auteur de nombreux écrits, il est rangé parmi les plus grands penseurs du Moyen Âge. Considéré comme le dernier des Pères de l’Église, il est également Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur savoureux »). Protecteur des abeilles, il est aussi le saint Patron des apiculteurs, des fabricants de bougies et des raffineurs de cire.

Prière : « Souvenez-vous, Ô très miséricordieuse Vierge Marie » :

« Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance et réclamé votre intercession, ait été abandonné.

Animé d'une pareille confiance, j'accours vers vous, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.

O Mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement, et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il. »


  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureuse Agonie au Jardin des Oliviers !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous pardonner tous nos péchés et d’accepter tous nos actes et prières de réparation.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, accompagnez-nous et soutenez-nous lorsque nous allons nous confesser !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. La Flagellation

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 26 ; Évangile selon Saint Marc 15, 15 ; Évangile selon Saint Jean 19, 1
  • Méditation : saint Pio de Pietrelcina, dit « Padre Pio » (1887-1968) : italien. Frère mineur Capucin, prêtre et confesseur. Sa vie entière, émaillée de nombreux miracles, est un modèle de sainteté : lui-même reçut les stigmates. Il jouissait de son vivant d’une grande réputation de sainteté, avait une profonde dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie, et plaçait le Saint Rosaire au cœur de sa vie de prière. Saint Patron des confesseurs, des adolescents et des volontaires de la défense civile.

« En août 1959, après un parcours dans plusieurs villes italiennes, la statue de Notre-Dame de Fatima était arrivée à San Giovanni. Une foule immense était présente. La statue était à peine entrée dans l'église que Padre Pio alla à sa rencontre. Les larmes aux yeux, il la baisa affectueusement et lui plaça son chapelet dans les mains. Très malade, il retourna aussitôt dans sa cellule d'où il regarda la statue repartir en hélicoptère. Il s'écria alors : "Mamma mia, je suis tombé malade quand tu es entrée en Italie. Je t'en prie, ne pars pas en me laissant malade." Inclinant la tête, il se sentit aussitôt guéri. Celle par qui il avait obtenu tant de grâces venait d'exaucer sa prière. Lui, le ministre de la réconciliation, aimait dire : "Je voudrais avoir une voix assez forte pour inviter les pécheurs du monde entier à aimer la Sainte Vierge. "»

Voir aussi : http://saint.padre.pio.free.fr/marie-presentation.htm

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre sanglante Flagellation !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de guérir toutes les personnes malades de notre communauté de prière, ainsi que les personnes malades qui nous sont chères.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, soutenez-nous lorsque nous souffrons !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. Le Couronnement d’épines

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 27-31 ; Évangile selon Saint Marc 15, 16-20 ; Évangile selon Saint Luc 23, 8-12 ; Évangile selon Saint Jean 19, 2-6
  • Méditation : père Émile Neubert (1878-1967). : Prêtre et religieux de la Société de Marie (Marianiste). Il rédigea la première thèse de doctorat en théologie centrée sur la Vierge Marie, puis fut supérieur du séminaire marianiste international de Fribourg en Suisse jusqu’en 1949. Il fut en contact avec le serviteur de Dieu Frank Duff (fondateur de la Légion de Marie) et saint Maximilien Kolbe (fondateur de la Milice de l’Immaculée). Il a laissé plusieurs écrits qui sont aujourd’hui redécouverts et de plus en plus lus et appréciés.

« Marie :

1. – (…) Mon fils, les moyens extérieurs que je t'ai indiqués ne te serviront que dans la mesure où tu y joindras certaines dispositions intérieures. Les mêmes pratiques conduisent certaines âmes à la sainteté et en laissent d'autres dans la médiocrité. "C’est l'esprit qui vivifie." Ecoute ce que cet esprit exige de toi.

2. - D'abord, de l'abnégation.

Il t'en faut d'abord pour combattre sans merci ton défaut dominant. Il t'en faut pour renoncer en toutes choses afin de ne pas gêner l'action de Jésus en toi. Il t'en faut pour t'imposer les efforts nécessaires à la reproduction des dispositions de Jésus.

3. - Si la piété filiale envers moi ne consistait qu'à m'invoquer, à me chanter et à se réjouir en moi, tu n'aurais guère besoin d'abnégation pour t'y appliquer. Mais elle doit te conduire à l'identification avec Jésus, et ce travail ne peut s'accomplir qu'au prix d'un entier renoncement à toi-même. Tu ne peux servir deux maîtres. Le maître, ce sera ou Jésus, ou toi. Il te faut choisir. Je puis t'aider à te renoncer, je ne puis t'en dispenser. »


(Émile Neubert, Mon idéal, Jésus Fils de Marie, Livre III, chap. VII, « Trois dispositions essentielles »)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruel Couronnement d’épines !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous fortifier dans le combat spirituel qu’il nous faut mener contre notre amour-propre, et les tentations qui lui sont liées.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à renoncer à nous-mêmes et à ne servir que Jésus !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. Le Portement de Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 32-34 ; Évangile selon Saint Marc 15, 20-23 ; Évangile selon Saint Luc 23, 26-32 ; Évangile selon Saint Jean 19, 17
  • Méditation : saint Jean Bosco, dit Don Bosco (1815-1888). : Italien, issu d’un milieu paysan très pauvre, il devint prêtre en 1841 et se consacra à l’éducation des enfants et adolescents défavorisés : il fonda en 1859 la Société de saint François de Sales (« Les Salésiens »). Pour les garçons, il créa l’Oratoire (à l’origine de la Congrégation des prêtres salésiens) ; pour les filles, la Congrégation de Marie Auxiliatrice. Il a beaucoup encouragé la dévotion à Marie Auxiliatrice, et fut à l’origine de la construction de la grande Basilique de Marie Auxiliatrice à Turin. Il est resté également célèbre pour ses songes et ses prophéties.

Prière à Marie Auxiliatrice :

« Ô Marie, Vierge puissante, vous êtes la grande et illustre protectrice de l'Église; vous êtes l'aide merveilleuse des chrétiens; vous êtes terrible comme une armée en ligne de bataille. Vous qui seule avez détruit toutes les hérésies dans le monde entier, protégez-nous dans notre détresse, dans notre lutte et dans notre défense difficile contre l'ennemi; et, à l'heure de notre mort, accueillez nos âmes au Paradis. Amen. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre douloureux Portement de Croix !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de fortifier la foi de tous les chrétiens persécutés dans le monde, notamment en Orient et en Chine, et de convertir tous les non-catholiques.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez tous vos enfants persécutés, montrez le chemin de la délivrance à ceux qui sont emprisonnés dans de fausses croyances, et protégez-nous des hérésies !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Crucifiement et la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 35-54 ; Évangile selon Saint Marc 15, 24-39 ; Évangile selon Saint Luc 23, 33-49 ; Évangile selon Saint Jean 19, 18-37
  • Méditation : saint François de Sales (1567-1622) : du Duché de Savoie. Évêque de Genève, fondateur de l’Ordre de la Visitation avec sainte Jeanne de Chantal, il fut un des théologiens les plus considérés de son temps. Très charitable, il sut ramener par la douceur un grand nombre de protestants à la foi catholique. Il a laissé de nombreux écrits, dont « Introduction à la vie dévote », devenu un immense classique de la spiritualité catholique. Docteur de l’Église (surnommé le « Docteur de l’Amour »). Saint Patron des journalistes et écrivains.

« Cependant il lui restait encore quelque légat à faire en son divin testament. Et quoi, me direz-vous, y a-t-il autre chose ? Quoi, mes chers Sœurs ? Il y a une certaine délicatesse spirituelle dont il devait faire présent à ses plus chers amis, délicatesse qui n'est autre qu'un moyen très singulier pour conserver la grâce acquise et pour parvenir au plus haut degré de gloire. Regardant donc de ses yeux pleins de compassion sa très bénite Mère qui était debout au pied de la croix avec son bien aimé disciple, il ne lui voulut pas donner la grâce ou la demander pour elle, car elle la possédait déjà fort excellemment, ni moins lui promettre la gloire, car elle en était toute assurée ; mais il lui donna une certaine union de cœur et amour tendre pour le prochain, cet amour des uns pour les autres qui est un don des plus grands que sa bonté fasse aux hommes. »

(Saint François de Sales, Sermon pour la veille de Noël, 24 déc. 1613)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre cruelle Crucifixion !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours horreur du péché et un grand désir de sauver les pécheurs. Faites, Seigneur, que par notre conduite, nos prières, la dévotion réparatrice des premiers samedis et nos sacrifices, beaucoup de pécheurs soient arrachés au péché.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à être plus charitables, et à sauver toujours plus de pécheurs !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Dim 11 Fév 2018 - 19:39

11 février : apparition de Notre-Dame de Lourdes (1858)



  • Lecture : abbé L. Jaud :

    « Proclamée Immaculée dans Sa Conception, le 8 décembre 1854, Marie ne devait pas tarder à montrer combien Elle agréait ce nouvel hommage de la sainte Église. Quatre ans plus tard, en 1858, elle daigna Se montrer, à dix-huit reprises, à une petite fille de Lourdes, bourgade des Pyrénées.

    L'enfant, ignorante et candide, s'appelait Bernadette. La Vierge paraissait dans une grotte sauvage. Son visage était gracieux et vermeil; Elle était enveloppée dans les plis d'un long voile blanc; une ceinture bleue flottait autour d'Elle; sur chacun de Ses pieds brillait une rose épanouie. L'enfant regarda longtemps, étonnée et ravie; elle prit son chapelet et le récita pieusement. L'apparition lui ordonna de revenir.

    La seizième fois, 25 mars, Bernadette supplia la vision de Se faire connaître. Alors, l'Être mystérieux, joignant les mains devant Sa poitrine, et revêtant une majesté toute divine, disparut en disant: "JE SUIS L'IMMACULÉE CONCEPTION!" C'était la Sainte Vierge, patronne de l'Église et de la France, qui venait appeler Son peuple à la prière et à la pénitence.

    À partir de cette époque, la ville de Lourdes devenait immortelle. L'Apparition triompha de toutes les impiétés et de toutes les persécutions. Des foules immenses sont venues, selon le désir exprimé par l'Apparition, saluer la Vierge Immaculée dans Sa grotte bénie et dans les splendides sanctuaires érigés à Sa demande et en Son honneur, sur le flanc de la montagne.

    De nombreux et éclatants miracles ont récompensé et récompensent toujours la foi des pieux pèlerins. »


    (Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950)


  • Méditation : saint Maximilien Kolbe (Extrait d’une lettre écrite depuis le Japon en 1933 aux frères restés à Niepokalanow) :

    « A Lourdes, quatre ans après la proclamation du dogme de l'Immaculée, la Vierge elle-même nous dit : Pénitence, pénitence, pénitence. C'est donc l'Immaculée qui veut prêcher la pénitence en notre monde corrompu. C'est vraiment Elle … Laissons-la nous prêcher cette pénitence ; ouvrons-lui notre cœur, laissons-la entrer et donnons-lui spontanément notre cœur, notre âme et notre corps, sans restrictions et sans limites… »




  • Prière : sainte Bernadette Soubirous, « Magnificat » (prière extraite du Carnet des notes intimes de Sainte Bernadette Soubirous) :

    « Ô Marie, tendre Mère, Vous vous êtes abaissée jusqu’à terre pour apparaître à une faible enfant et lui communiquer certaines choses, malgré sa grande indignité… Vous, la Reine du ciel et de la terre, avez bien voulu Vous servir de ce qu’il y avait de plus faible selon le monde. Ô Marie, donnez à celle qui ose se dire Votre enfant cette précieuse vertu d’humilité. Faites, ô tendre Mère, que Votre enfant Vous imite en tout et pour tout, en un mot, que je sois une enfant selon Votre cœur et celui de Votre cher Fils. Ainsi soit-il. »

En ce jour où nous fêtons le 160ème anniversaire des apparitions de Notre-Dame à Lourdes, demandons à notre Mère céleste de nous obtenir l’esprit de pénitence et l’humilité qui nous permettront d’entrer pleinement dans le carême qui s’approche : mercredi 14 février, ce sera le mercredi des Cendres !

N’oublions pas de prier de temps à autre pour notre pape émérite Benoît XVI : il y a cinq ans aujourd’hui, le saint Père renonçait à sa charge ; très récemment, il disait se sentir décliner et « être en pèlerinage vers la Maison. »

Que Dieu vous bénisse !



En union de prière, avec et par Marie,




Mazette



______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 5112
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   Lun 12 Fév 2018 - 19:10

Grand Rosaire du samedi 03 février : Mystères Glorieux



Le résumé - Après avoir prié notre grand Rosaire de réparation le samedi 21 octobre 2017, nous avons décidé d’écraser la tête du serpent tous les premiers samedis du mois !



Pour le grand Rosaire de ce samedi 03 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.


Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Glorieux


1. - La Résurrection
   2. - L’Ascension
   3. - La Pentecôte
   4. - L’Assomption
   5. - Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux



Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant un extrait de sermon du bienheureux Guerric d’Igny :

« 5. O mes frères, ce nom de mère n'est pas exclusivement propre aux prélats, bien qu'ils soient tenus particulièrement à une tendresse et à une affection maternelles; il vous appartient à vous aussi, à vous qui accomplissez la volonté du Seigneur. Oui, vous êtes, vous aussi, les mères du petit enfant qui vous a été donné et qui a été placé en vous, depuis que, par la crainte du Seigneur, vous avez conçu, et enfanté l'esprit de salut. Veillez donc, ô sainte mère, veillez sur votre nouveau-né, jusqu'à ce que se forme en vous, le Christ qui vous est né, parce que, plus il est faible, et plus facilement il peut périr pour vous, lui qui ne meurt jamais pour lui. Car, si l'esprit qui est en vous, vient à s'éteindre, il revient au Seigneur qui l'a donné. Veillez, je le répète, sur votre nouveau-né, et souvenez-vous que, dans son sommeil, votre rivale a étouffé le fils qui lui avait été donné. Quelle est cette rivale, sinon l'âme charnelle qui, par sa négligence et son inertie, éteint l'esprit ? »)


(Bienheureux Guerric d’Igny, 3ème sermon pour la Nativité du Seigneur)


Bienheureux Guerric d’Igny (vers 1070/1080-1157) : Moine cistercien français, abbé d’Igny, il avait été remarqué par saint Bernard alors qu’il était novice à Clairvaux. Il devint un influent auteur, développant une forte spiritualité mariale, et fut le directeur spirituel de nombreux chevaliers. Il nous reste une cinquantaine de ses sermons, qui ont eu une grande influence dans le développement de la spiritualité cistercienne.


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, de son vrai nom Édith Stein (1891-1942). : Juive allemande, elle fut la première femme docteur en philosophie et devint l’assistante du philosophe Edmund Husserl. Elle se convertit au catholicisme en 1921, puis entra au Carmel en 1933, et prit l’habit en 1934. Elle mourut avec sa sœur en déportation à Auschwitz en 1942, et a laissé de nombreux écrits. Elle a été déclarée Co-patronne de l’Europe.

« Éveiller des enfants pour le Ciel, c'est la maternité authentique - une maternité spirituelle qui est indépendante de la maternité physique - la maternité la plus belle, la plus sublime et la plus riche de joies, même si c'est au prix de soucis, de sacrifices et de peines non moindres que la maternité physique.

Faire jaillir l'étincelle divine dans un cœur d'enfant, voir croître et s'épanouir en lui la vie divine ou encore contribuer à allumer une nouvelle fois la vie de la grâce dans l'âme éteinte, dégénérée ou enténébrée d'un adulte auquel Dieu est devenu étranger, et pouvoir assister ensuite au merveilleux processus de transformation qui s'opère dans cette âme et y coopérer en tant qu'instrument, c'est témoigner et éduquer pour le Ciel, et cela procure une joie qui n'est pas de ce monde. Une telle maternité spirituelle peut combler la vie d'un être humain. »


(Sainte Édith Stein, La Femme, Cours et conférences, 2008)

  • Prière : « Ô Marie, Temple de la Trinité » :

    « Ô Marie, Temple de la Trinité,

    Ô Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…

    Ô Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde, tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu. En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.

    Ô Marie, char de feu, tu as porté le feu caché et voilé sous la cendre de ton humanité.

    Ô Marie, vaisseau d'humilité, en toi se conserve et brille la lumière de la vraie science, avec laquelle t'élevant au-dessus de toi-même, tu as charmé le Père éternel…

    Ô Marie, tu es devenue le livre où est écrite notre loi. Aujourd'hui tu as écrite en toi la Sagesse du Père éternel…

    Ô Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous as donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union. »


Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre triomphante Résurrection !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la grâce de la maternité spirituelle.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à convertir les pécheurs, surtout ceux que nous aimons, et à les guider vers le Seigneur.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


2. L’Ascension

  • Lectures : Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : saint Thomas d’Aquin (1225-1274). : Italien, frère de l’Ordre des Prêcheurs (Dominicain), prêtre, théologien et philosophe. Considéré comme l'un des principaux maîtres de la philosophie scolastique et de la théologie catholique, il a laissé une œuvre qui aujourd’hui encore reste une référence essentielle pour l’Église catholique. Docteur de l’Église (surnommé « Le Docteur des Docteurs » ou « Le Docteur Angélique »). Saint Protecteur des Écoles et Universités catholiques ; Saint Patron des universitaires et des libraires.

« L'humanité du Christ, du fait qu'elle est unie à Dieu ; la béatitude créée, du fait qu'elle est jouissance de Dieu ; et la bienheureuse Vierge, du fait qu'elle est Mère de Dieu, ont en quelque sorte une dignité infinie, dérivée du bien infini qu'est Dieu.

Sous ce rapport rien ne peut être fait de meilleur qu'eux, comme rien ne peut être meilleur que Dieu. »


(Saint Thomas d'Aquin, Somme Théologique, I Qu.25 a. 6 ad 4.)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre glorieuse Ascension !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner la vraie sagesse et la vraie science.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, purifiez notre conception de l’élévation, et faites-nous partager votre paix.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


3. La Pentecôte

  • Lectures : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : serviteur de Dieu Henri Caffarel (1903-1996). : Prêtre catholique français, il exerça son ministère dans le diocèse de Paris et fonda les équipes Notre-Dame, mouvement de spiritualité conjugale. Il insistait beaucoup sur l’oraison dans la vie chrétienne. Il a laissé de nombreux écrits.

« Au jour de la Pentecôte, apôtres et disciples sont rassemblés au Cénacle. La Mère est au milieu de ses enfants. Tout à coup des flammes apparaissent, elles se posent sur eux et en font des hommes nouveaux. Emportés par l’allégresse et l’amour, ils courent annoncer « les merveilles de Dieu ».

On ne peut s’empêcher de penser à ce qui s’est passé trente-trois ans plus tôt à Nazareth. Gabriel parlait à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi, la Vertu du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’Être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » A la naissance du Corps mystique, comme à la naissance du Christ, Marie est toute consentante, et l’Esprit Saint intervient pour accomplir, avec son concours, l’œuvre de Dieu. (...)

La place, la fonction de Marie dans l’Eglise, c’est d’être le cœur ; de son impulsion, tous les membres reçoivent la vie. »


(Père Henri Caffarel, Marie notre Mère, 1966)

  • Prière

Louange : Esprit Saint, nous Vous louons pour Votre Pentecôte !

Prière de demande : Esprit Saint, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de faire naître en nous l’homme nouveau, plein de foi, d’espérance et de charité.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, formez-nous afin que nous devenions de vrais missionnaires !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


4. L’Assomption

  • Deux Lectures :

    « Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption – Pie XII


    40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

    45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »

    - Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)

  • Méditation : sainte Brigitte de Suède (vers 1302/1303 – 1373). : Suédoise, fille de prince, elle épousa un prince suédois avec qui elle eut 8 enfants (dont la future sainte Catherine de Suède). Veuve en 1344, elle s’installa à Rome en 1349, où elle vécut dans la pauvreté. Elle fit un pèlerinage en Terre Sainte et fonda l’Ordre du Saint-Sauveur, dit aussi Ordre de Sainte-Brigitte (« Les Brigittines »). Renommée pour ses révélations mystiques et ses prophéties, elle exerça une influence certaine sur les grands de son temps. Sainte Patronne des pèlerins, de la Suède, et co-patronne de l’Europe.

Prière transmise par la Vierge Marie à sainte Brigitte de Suède au cours d’une vision :

« Béni soyez-vous, ô Dieu ! Créateur de toutes choses, qui avez daigné descendre dans le sein de la Vierge Marie sans incommodité, et qui avez daigné prendre d'elle une chair humaine sans péché ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui êtes venu à la Vierge sainte, qui êtes né d'elle sans péché, remplissant des tressaillements d'une joie ineffable son âme et tous ses membres ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui avez réjoui la Vierge Marie, votre Mère, après l'Ascension, lui donnant tant d'admirables consolations, et qui l'avez elle-même visitée en la consolant divinement ! Béni soyez-vous, ô Dieu ! qui avez emporté au ciel le corps et l'âme de la Vierge Marie, votre Mère, et qui l'avez honorablement placée auprès de la divinité, au-dessus de tous les anges. Faites-moi miséricorde à raison de ses prières amoureuses. »

(Sainte Brigitte de Suède, Les révélations célestes, Livre I, chap. VIII)

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour la Glorieuse Assomption de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours une grande dévotion à la Vierge Marie, à sa Maternité divine, et à son Cœur Immaculé.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, aidez-nous à nous élever durant notre pèlerinage terrestre !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima


5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lectures : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : vénérable père Louis-Édouard Cestac (1801-1868). : Prêtre français. Il fonda en 1842 la congrégation des Servantes de Marie (vouée à la reconversion des fillettes errantes et des jeunes prostituées). La maison la plus célèbre se trouvait à Anglet (« Notre-Dame du Refuge »). Le père Cestac eut une vision le 13 janvier 1864 dans laquelle il vit les démons se répandre sur toute la terre et se déchaîner. La Vierge Marie lui transmit alors une prière et le père Cestac confia, après son passage à l’imprimerie pour la faire publier : « Nous ne devons pas oublier de dire que, lors de la première impression, les presses se brisèrent par deux fois. »

Prière transmise au père Louis-Édouard Cestac le 13 janvier 1864 par la Très Sainte Vierge Marie :

« Auguste Reine des Cieux, souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement, envoyez vos Légions célestes pour que, sous Vos ordres, et par Votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abime.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre Amour et notre Espérance.

Ô divine Mère, envoyez les saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi.

Saints Anges et Archanges, défendez nous, gardez nous.

Ainsi soit-il »



(Prière authentique indulgenciée par Saint Pie X, pour 300 jours d’indulgence, une fois par jour, par int. De SS. Pie X. 8 juillet 1908.

« Âmes dévouées à la Très Sainte Mère de Dieu et à la sainte Eglise, récitez cette prière chaque jour.

Dans les cas difficiles, récitez-la aussi neuf fois de suite, en neuvaine pour les neuf chœurs des Anges, faites reproduire cette humble prière qui est un très puissant exorcisme, et répandez-la à profusion autour de vous et par toute la terre ».)


  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le glorieux Couronnement de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie !

Prière de demande : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’avoir pitié de Vos enfants en cette époque où les démons ont envahi toute la terre.

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes, envoyez-nous les anges pour nous aider à combattre les démons et à les vaincre, et écrasez la tête de Satan !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !


1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima

Citation :
À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »




Pour vous inscrire sur Hozana il suffit d'un clic sur l'avatar :


______________________________________________________



3 fois 5 dizaines (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père +
la prière de Fatima: "Oh Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde!")


La communauté est rejointe en cours mais que cela ne tienne ! Ouvriers de la première heure et les suivantes nous sommes toujours les bienvenus dans l'armée de Maman Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avec Marie, écrasons la tête du serpent !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec Marie, écrasons la tête du serpent !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Le Très Saint Rosaire-
Sauter vers: