À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:50

» Au repos...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:28

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 8:47

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:57

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Hier à 23:52

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 23:24

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Hier à 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Hier à 19:47

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Hier à 19:08

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:06

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Hier à 18:56

» Angélus: Le carême parce que « Dieu seul peut nous donner le vrai bonheur »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:49

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Hier à 18:44

» Chapelet du dimanche 18 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:25

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais combien les situations que tu déplores sont nécessaires pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:33

» Marie inaugure une humanité nouvelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:22

» La précieuse vertu d'humilité
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:00

» Si nous nous comportons en « vrais fils », DIEU comprendra et se comportera comme un Père !
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Textes Liturgiques du Dimanche 18 février 2018 : dimanche, 1ère Semaine de Carême — Année B
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 21:46

» Chapelet du samedi 17 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 18:17

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père, bien intégré en toi, te permet de vivre dans la jubilation...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:41

» Haïti se met sous la protection de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:34

» Trois petits "S"
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:29

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 1:24

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:40

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:08

» Chapelet du vendredi 16 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 20:30

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:19

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:06

» Jeudis théologie : La Miséricorde : Faiblesse de Dieu ? Faiblesse des hommes ?
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:55

» L'Alphabet de l'Enfant Jésus
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:12

» Février : Mois de l'Esprit Saint ... Neuvaine à l'Esprit Saint
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 15:58

» L'Amour, la Prière et l'Aumône sont les 3 avenues qui nous mènent du mercredi des Cendres à Pâques.
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 14:52

» Pensée du jour: Mon enfant, le chemin pour conduire une âme à Dieu, c'est celui de l'accueil, du pardon...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:28

» Ce n’était pas une exagération de dévôts !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:16

» Notre future étoile
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:00

» La PAIX, Fruit de l'AMOUR
par Lumen Jeu 15 Fév 2018 - 22:24

» Ô Petite Hostie, qui es-Tu donc ?
par Lumen Jeu 15 Fév 2018 - 22:05

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 1 Moteur de recherche

Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Le cardinal fasciné par la Vierge Marie

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 1252
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Le cardinal fasciné par la Vierge Marie   Dim 11 Fév 2018 - 15:33




Le cardinal fasciné par la Vierge Marie





Dans ma vie, la Vierge Marie est présente depuis le premier jour, et sans doute dès avant ma naissance, quand ma maman, quand mes parents lui confiaient la petite vie qui s’annonçait.

Avec elle, j’ai toujours eu une relation simple, avec des temps forts, bien sûr, comme mon premier pèlerinage à Lourdes au moment du centenaire des apparitions, lorsque la basilique Saint Pie X venait d’être achevée. Puis, il y eut la découverte de Fatima, sur le chemin qui nous ramenait du Maroc en France pour les vacances, et la fête de Notre Dame de la Bouzanne, le 15 août, à Aigurande, le lieu d’origine de notre famille, dans le Berry…

Pas de moments exceptionnels. Sauf un, peut-être. J’ai 15 ans. Nous habitons alors à Joinville. Après une confession à Sainte Anne de Polangis, pendant que je fais ma pénitence - il doit y avoir quelques Je vous salue Marie ! - en arrivant à « maintenant et à l’heure de notre mort », je lui confie ma vie d’une manière ferme, précise et décidée. « Mais ce sera quoi ma vie ? » Et la réponse était claire : prêtre ! En fait, cette certitude était ancrée en moi depuis longtemps, mais à ce moment-là j’ai eu l’impression qu’elle recevait son sceau, sous le regard de la Vierge Marie.

Le chapelet… Oui, c’est un bon compagnon de tous les temps, particulièrement peut-être aux heures de maladie. Un jour, à Lourdes, lors d’un « Frat » (1) avec un de mes amis - nous étions jeunes prêtres -, je lui dis : « Il faut que je m’arrête acheter un chapelet, le mien est foutu. » Alors ce bon frère s’exclame : « C’est bien la première fois que je vois quelqu’un ‘user’ des chapelets ! »

Je l’ai récité en français, en latin, en espagnol, en malgache…, selon les époques. Maintenant, pour ne pas me tromper dans le nombre des Je vous salue Marie, à chaque dizaine je les récite en dix langues différentes, selon un ordre bien déterminé ; avec le Notre Père et le Gloria, ça fait douze ! Ainsi, je sais toujours où j’en suis.

En fait, je vois surtout le regard de Marie sur ma vie, sur les autres, sur la grande famille de l’Église et sur le monde. Un regard paisible et pacifiant, silencieux. Le moment qui me fascine dans sa vie, outre son visage bouleversé à l’heure de l’Annonciation et sa course vers la maison de Zacharie et la rencontre incroyable avec Élisabeth, où explose la joie du Magnificat, c’est le soir du Vendredi Saint et la journée du samedi. Les yeux fixés, rivés sur le tombeau où l’on vient de déposer le corps de Jésus, elle n’arrive pas à partir. Avec délicatesse, le disciple bien-aimé la prend par l’épaule et lui murmure à l’oreille : « On va rentrer à la maison. » Et j’essaie de les suivre minute après minute : sur le chemin, à l’arrivée... Arrive-t-on à manger, ce soir-là ? Parviennent-ils à se parler, Marie et Jean ? Moi, j’ai l’impression qu’au bout d’un moment, elle lève les yeux vers le disciple et lui demande doucement : « Et Pierre ? » Et lui, aussitôt de répondre : « Je vais le chercher. »

Peu après, Pierre arrive ; l’Évangile dit qu’effectivement il est là, au matin de Pâques, puisque Pierre et Jean vont courir ensemble vers le tombeau. Je le vois, Pierre, s’arrêtant dans l’embrasure de la porte, plus que gêné, bien sûr, toujours meurtri par la lâcheté de son triple reniement. Mais aussitôt dans le regard de Marie, il se rend compte qu’il est compris, pardonné… vraiment et toujours aimé. Il doit reprendre sa place ! Les paroles et les engagements de Jésus ne perdent pas leur force à cause de nos péchés ou nos trahisons.

Pour Marie, c’est une conviction. Élisabeth l’avait dit jadis en la saluant avec ces mots : « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ! » (Lc 1, 45).

C’est cela qui me fascine le plus dans la Vierge Marie : Comment fait-elle pour continuer de croire à la Parole de Dieu quand, devant ses yeux, elle voit exactement le contraire de ce qu’on lui avait promis et annoncé. Lorsque Jésus était sur la croix, elle se rappelait les paroles de l’ange : « Il sera grand » ; « Il sera appelé Fils du Très-Haut » ; « Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père » ; « Il règnera pour toujours »… Elle continue de croire à la vérité de ces paroles… impossibles. Et quand elle a devant elle ce Pierre, désolé et désolant, elle sait qu’il est Pierre et que sur « cette Pierre », Jésus bâtira son Église. La foi de Marie !

Merci au cardinal Barbarin d’avoir accepté d’écrire ce texte pour une Minute avec Marie.

_______________________________________________________

(1) Le Frat est un rassemblement annuel de jeunes chrétiens d'Île-de-France. Son nom complet est Le Fraternel.








Philippe, cardinal Barbarin
Archevêque de Lyon, Primat des Gaules (France)












Découvrir plus sur





Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le cardinal fasciné par la Vierge Marie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: MARIE, MERE IMMACULEE, REINE DE L'UNIVERS :: Une Minute avec Marie-
Sauter vers: