À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père est tellement grand qu'Il désire que cet Amour qui était réservé au Ciel...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:55

» Terrassés au seul nom de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:41

» Une nouvelle provision de Foi
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 8:55

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:18

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:55

» Un mot spirituel quotidien
par Lumen Hier à 21:01

» Texte de Saint Josémaria : “Tu es enfant de Dieu”
par Lumen Hier à 20:53

» Et Toi, petit enfant, tu seras appelé Prophète du Très-Haut : Tu marcheras devant, à la Face du Seigneur, et Tu prépareras ses Chemins...
par Lumen Hier à 20:35

» Neuvaine pour les prêtres
par Lumen Hier à 20:20

» Messe internationale du dimanche 24 juin 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:07

» Prions pour les âmes délaissées du Purgatoire avec Notre Dame de Montligeon
par Lumen Hier à 19:58

» Neuvaine à Saint Josémaria pour le travail
par Lumen Hier à 19:40

» Paraguay: béatification de « Chiquitunga », carmélite, modèle pour les jeunes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:30

» Neuvaine à Saint Jean Baptiste
par Lumen Hier à 19:27

» Angélus: «Est-ce que je sais percevoir les consolations de l’Esprit?»
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:23

» Neuvaine à Notre Dame du Perpétuel Secours du 19 au 27 juin
par Lumen Hier à 19:16

» Chapelet du dimanche 24 juin 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:13

» Jésus aujourd'hui : Mieux connaître Notre Seigneur.
par Lumen Hier à 19:10

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 18:38

» Pensée du jour: Viens dans Mes bras, Mon enfant! Je veux te serrer davantage sur Mon Cœur...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:22

» Autour de Marie, il n’y a plus d’ennemis
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:12

» Il n'en tient qu’à vous !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:03

» Prions avec les chrétiens d'Orient
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 21:50

» L'Évangile avec sainte Bernadette
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 21:37

» Procession eucharistique du samedi 23 juin 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 20:44

» La dévotion au Cœur Immaculé de Marie : La paix pour le monde promise à Fatima.
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 20:40

» La dévotion au Cœur Immaculé de Marie : Paroles de Notre-Dame ou inventions de sœur Lucie
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 19:54

» Chapelet du samedi 23 juin 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 18:49

» Nous sommes tous "Appelés au Bonheur" !
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 18:26

» Le Royaume de Dieu est sa Famille réunie en communion... La justice, c'est la sainteté personnelle, de couple et de famille, et d'Église.
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 17:28

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 17:19

» Prier pour la conversion des pécheurs
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 17:05

» Texte de Saint Josémaria : “Jésus, en ton nom, je chercherai des âmes”
par Lumen Sam 23 Juin 2018 - 15:48

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: Chapitre 6
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 10:12

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour qui est en toi, que tu ne vois pas, que tu ne ressens pas toujours, est bel et bien à l'oeuvre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 9:59

» Pour vivre et faire vivre les vertus de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 9:49

» Prière pour le temps de l'été
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 23 Juin 2018 - 9:32

» Chapelet du vendredi 22 juin 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 22 Juin 2018 - 21:32

» 1879 /Bienheureux Antoine Chevrier, « l’ami des pauvres »
par Lumen Ven 22 Juin 2018 - 17:17

» Dieu n’est pas un oppresseur! Le pape François démasque le mensonge
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 22 Juin 2018 - 17:03

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quand les poètes nous parlent de Dieu …

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 26 Fév 2018 - 21:10

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


« Dieu, à travers ce qu’on sent confusément bruire … » (V. Hugo ; extrait de Dieu du recueil Dernière Gerbe) …


Beaucoup de poètes – à travers les temps – ont laissé leur sensibilité les guider vers Dieu.
Avec des mots qui touchent le cœur, des images qui élèvent l’esprit, ils évoquent dans leurs œuvres, leur foi, leurs questionnements, leur rencontre avec Dieu.
Ils mettent des mots – et quels mots !! – sur ces sentiments, ces questions, ces émotions qui nous traversent tous face à ces grands mystères qui nous dépassent.

Chaque lundi, pour commencer la semaine en beauté, recevez un poème d’un auteur de la littérature française.

Dans chaque publication, vous trouverez :


  • une œuvre à découvrir, ou redécouvrir - Laissez-vous toucher par les mots !
  • un axe de méditation ou de prière en lien avec le texte pour cheminer vers Dieu.

Citation :
A l’occasion de la journée mondiale de la poésie, le 21 mars, je vous propose une semaine de poésie du 19 au 23 mars.

Chaque matin de la semaine, vous recevrez un poème – déjà publié dans cette communauté – parmi ceux qui vous avez faits le plus prier.
C’est l’occasion pour ceux qui étaient déjà présents dans la communauté au moment de ces publications, de retrouver un poème qui avait su leur parler (un poème, c’est comme une personne, plus on rentre dans son intimité, plus on apprend à le connaître, plus il a de chance de nous toucher et de nous offrir toute sa beauté !).
C’est également l’occasion pour ceux qui nous ont rejoint récemment de (re)découvrir ces poèmes.
Et comme la poésie est aussi une occasion de partage des sentiments, que dites-vous de profiter de ce printemps des poètes pour inviter des proches, amateurs de jolis mots, à cette semaine de poésie et à nous rejoindre dans cette communauté ?



Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Mar 20 Mar 2018 - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 19 Mar 2018 - 13:46

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Où pourrai-je trouver la paix ?" - Jean Racine




Bonjour à tous !

Retrouvons cette semaine Jean Racine avec cette « Plainte d’un chrétien sur les contrariétés qu’il éprouve au-dedans de lui-même » : Un (long) titre qui décrit bien une sensation que l’on a tous pu éprouver, chrétien ou pas d'ailleurs …



PLAINTE D’UN CHRETIEN SUR LES CONTRARIETES
QU’IL ÉPROUVE AU DEDANS DE LUI-MEME


"Mon Dieu, quelle guerre cruelle !
Je trouve deux hommes en moi :
L’un veut que plein d’amour pour toi
Mon cœur te soit toujours fidèle.
L’autre à tes volontés rebelle
Me révolte contre ta loi.

L’un tout esprit, et tout céleste,
Veut qu’au ciel sans cesse attaché,
Et des biens éternels touché,
Je compte pour rien tout le reste ;
Et l’autre par son poids funeste
Me tient vers la terre penché.

Hélas ! en guerre avec moi-même,
Où pourrai-je trouver la paix ?
Je veux, et n’accomplis jamais.
Je veux, mais, ô misère extrême !
Je ne fais pas le bien que j’aime,
Et je fais le mal que je hais.

Ô grâce, ô rayon salutaire,
Viens me mettre avec moi d’accord ;
Et domptant par un doux effort
Cet homme qui t’est si contraire,
Fais ton esclave volontaire
De cet esclave de la mort."


Jean Racine


Proposition de prière :

« Viens me mettre avec moi d’accord »

Je peux partager des valeurs, croire de tout mon coeur en la nécéssité d'aimer l'Autre, savoir que je peux m'abandonner en toute confiance dans les bras de Dieu et pourtant me laisser surtout guider dans mon quotidien par mes certitudes, mes angoisses, mes faiblesses …  Je peux aspirer à la liberté des enfants de Dieu et pour autant, être empêtrée, prisonnière de mes peurs, de mes jugements.

Seigneur, « Viens me mettre avec moi d’accord », aide- moi à me libérer - en ce temps de Carême - de ce qui n’est pas moi, de ce qui n’est pas toi. Aide moi à ce que ma foi ne soit pas juste des mots, mais une véritable façon de vivre.





Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté









_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Mar 20 Mar 2018 - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Mar 20 Mar 2018 - 7:58

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"De ceux qui ont au dos des bidons bossués" - Francis Jammes




Bonjour à tous,

Je vous propose de continuer sur notre lancée poétique avec ce poème de Francis Jammes qui rappelle toute la beauté, l’élégance de l’humilité.



Prière pour aller au Paradis avec les ânes

Lorsqu'il faudra aller vers vous, ô mon Dieu, faites
que ce soit par un jour où la campagne en fête
poudroiera. Je désire, ainsi que je fis ici-bas,
choisir un chemin pour aller, comme il me plaira,
au Paradis, où sont en plein jour les étoiles.
Je prendrai mon bâton et sur la grande route
j'irai, et je dirai aux ânes, mes amis :
Je suis Francis Jammes et je vais au Paradis,
car il n'y a pas d'enfer au pays du Bon Dieu.
Je leur dirai : Venez, doux amis du ciel bleu,
pauvres bêtes chéries qui, d'un brusque mouvement d'oreille,
chassez les mouches plates, les loups et les abeilles...

Que je Vous apparaisse au milieu de ces bêtes
que j'aime tant, parce qu'elles baissent la tête
doucement, et s'arrêtent en joignant leurs petits pieds
d'une façon bien douce et qui me fait pitié.
J'arriverai suivi de leurs milliers d'oreilles,
suivi de ceux qui portèrent au flanc des corbeilles,
de ceux traînant des voitures de saltimbanques
ou des voitures de plumeaux et de fer-blanc,
de ceux qui ont au dos des bidons bossués,
des ânesses pleines comme des outres, aux pas cassés,
de ceux à qui l'on met de petits pantalons
à cause des plaies bleues et suintantes qui font
les mouches entêtées qui s'y groupent en rond.


Mon Dieu, faites qu'avec ces ânes je Vous vienne.
Faites que, dans la paix, des anges nous conduisent
vers des ruisseaux touffus où tremblent des cerises
lisses comme la chair qui rit des jeunes filles,
et faites que, penché dans ce séjour des âmes,
sur vos divines eaux, je sois pareil aux ânes
qui mireront leur humble et douce pauvreté
à la limpidité de l'amour éternel.


Francis Jammes (1868-1938)
Le Deuil des primevères, Paris, Mercure de France, 1901.


Et si aujourd'hui, nous prenions exemple sur ces ânes pour cheminer nous aussi vers le Royaume ? Avec courage, douceur, avançons tout au long de cette journée ; sans chercher à doubler personne, sans chercher à se mettre en avant mais au contraire en aidant les autres à porter un petit peu leur fardeau.




Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Mer 21 Mar 2018 - 9:10

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Ses mains en se joignant faisaient de la lumière" - Victor Hugo




Bonjour à tous,

En ce temps de Carême, ce poème de Victor Hugo nous rappelle la seule manière de traverser les abîmes que nous rencontrons et d’aller vers Dieu.



Le Pont

J'avais devant les yeux les ténèbres. L'abîme,
Qui n'a pas de rivage et qui n'a pas de cime,
Etait là, morne, immense ; et rien n'y remuait.
Je me sentais perdu dans l'infini muet.
Au fond, à travers l'ombre, impénétrable voile,
On apercevait Dieu comme une sombre étoile.
Je m'écriais : - Mon âme, ô mon âme ! il faudrait,
Pour traverser ce gouffre où nul bord n'apparaît,
Et pour qu'en cette nuit jusqu'à ton Dieu tu marches,
Bâtir un pont géant sur des milliers d'arches.
Qui le pourra jamais ? Personne ! O deuil ! effroi !
Pleure ! - Un fantôme blanc se dressa devant moi
Pendant que je jetai sur l'ombre un œil d'alarme,
Et ce fantôme avait la forme d'une larme ;
C'était un front de vierge avec des mains d'enfant ;
Il ressemblait au lys que la blancheur défend ;
Ses mains en se joignant faisaient de la lumière.
Il me montra l'abîme où va toute poussière,
Si profond que jamais un écho n'y répond,
Et me dit : - Si tu veux, je bâtirai le pont. -
Vers ce pâle inconnu je levai ma paupière.
- Quel est ton nom ? lui dis-je. Il me dit : - La prière.


Victor Hugo (1802-1885)
Les Contemplations


Proposition d’action

Prions. Prions encore plus que d’habitude. Construisons ce pont par nos prières !




Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Jeu 22 Mar 2018 - 10:58

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


Il dit "Suivez-moi, laissez tout" - Corinne Lafitte




Bonjour à tous !

Voici un des titres de la comédie musicale : Jésus, de Nazareth à Jérusalem.

Dans ce titre, Pierre, Jean et Judas - revenant de la pêche - nous annoncent : « La bonne nouvelle, c’est lui ! »







"Toute ma vie j'avais routine, routine
Les pieds collés dans les filets, me lever, naviguer,
Pécher, me recoucher, j'étais comme ces poissons
Qui étouffent à l'air libre
Et voilà il arrive

Toute la vie j'avais routine, routine
Les yeux fixés sur des reflets, lancer, relancer
Remonter, réparer, j'étais comme ces scorpions
Qui marchent à reculons
Et enfin il arrive

La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est fou
La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est nous

Toute la vie j'avais routine, routine
Le cœur piégé par mes pensées, et comme seul avenir
D'être né pour mourir, il défait tous nos liens
Je vais quitter les miens
Il arrive enfin

Toute la vie j'avais routine, routine
Les mains qui saignaient sur les lignes, il dit "Levez la tête"
Le royaume est une fête lui seul sait ce qu'on vaut
Nous sommes des hommes nouveaux
Il arrive

La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est fou
La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est nous

Il dit "Suivez-moi, laissez tout"
Ça tombe bien, nous on n'a rien
Heureux les humbles et les petits
Ça tombe bien, on aime la vie
La vie est éternelle, elle est nous
Si on le suit, si on le suit

La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est vous
La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est nous

La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est fou
La bonne nouvelle, c'est lui
La bonne nouvelle c'est nous"



Proposition de reflexion :

Et moi, ne suis-je pas un peu prisonnier de ma routine ? N’est-il pas temps d’entendre et de répondre à l’appel de Jésus ? Notre seul avenir n'est pas d'être né pour mourrir : Quelle bonne nouvelle !!



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée,
il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André,
qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
   Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
   Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

De là, il avança et il vit deux autres frères,
Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean,
qui étaient dans la barque avec leur père,
en train de réparer leurs filets.
Il les appela.
   Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.




Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Ven 23 Mar 2018 - 11:48

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Vous connaissez tout cela" - Paul Verlaine




Bonjour à tous,

Je vous propose de finir cette semaine en vers et en beauté, avec un poème de Verlaine qui n’a pas encore été publié dans cette communauté. Et comme nous sommes un vendredi de Carême, il est accompagné d'une petite proposition d'action.

Voici aujourd’hui Verlaine qui s’offre à Dieu, dans toute son imperfection, dans toute son humanité mais avec beaucoup de beauté !!


O mon Dieu, vous m'avez blessé d'amour
Et la blessure est encore vibrante,
O mon Dieu, vous m'avez blessé d'amour.

Voici mon sang que je n'ai pas versé,
Voici ma chair indigne de souffrance,
Voici mon sang que je n'ai pas versé.

Voici mon coeur qui n'a battu qu'en vain
Pour palpiter aux ronces du Calvaire,
Voici mon coeur qui n'a battu qu'en vain.

Voici mes yeux, luminaires d'erreurs
Pour être éteints aux pleurs de la prière,
Voici mes yeux, luminaires d'erreurs.

Hélas ! Vous, Dieu d'offrande et de pardon,
Quel est le puits de mon ingratitude,
Hélas ! Vous, Dieu d'offrande et de pardon.

Vous, Dieu de paix, de joie et de bonheur,
Toutes mes peurs, toutes mes ignorances,
Vous, Dieu de paix, de joie et de bonheur.

Vous connaissez tout cela, tout cela
Et que je suis plus pauvre que personne,
Vous connaissez tout cela, tout cela.

Mais ce que j'ai, mon Dieu, je vous le donne.


Paul Verlaine (1844-1896)



Proposition d’action :


« Que je suis plus pauvre que personne, Vous connaissez tout cela … ».

Dans un monde où l’on doit (ou l’on croit devoir) souvent porter un masque, il y a une relation dans laquelle nous pouvons – sans peur, sans crainte – être authentique, nous montrer nu et fragile. Avec Dieu, nul besoin de se cacher, de faire semblant.  
Déposons les armes, faisons tomber le masque et abandons-nous à lui.

Peut-être pouvons nous cette semaine nous confesser et déposer à ses pieds nos peurs, nos faiblesses, nos manquements … pour vivre avec légèreté et simplicité cette relation d’Amour et de Vérité à laquelle il nous invite ?



Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 26 Mar 2018 - 9:24

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"C’est de l’amour que j’ai voulu vous laisser" - Francis Cabrel




Bonjour à tous,

Nous entrons dans la semaine sainte. Je vous propose de la commencer avec cette magnifique chanson de Francis Cabrel sur la crucifixion : Dans chaque cœur.







"Une colline comme il y en a partout
Quelqu’un a porté une croix et des clous
Les gens se pressent et restent là debout
Voilà celui qui prétend parler pour nous
On rit de voir les marques à ses genoux
Dans chaque cœur, il peut faire un froid d’igloo
On se bouscule pour voir l’homme blessé
Ce qu’il murmure avec son regard baissé
C’est de l’amour que j’ai voulu vous laisser
L’amour, l’amour, y en aura jamais assez

Il est partout sous chaque étoffe froissé
Dans chaque épine de ma couronne tressée
Les hommes soudain se sont montrés pressés
On l’a fait marcher vers cette croix dressée
Ces mains qui n’avaient jamais fait qu’embrasser
Ca n’a pris qu’un instant pour les traverser
Je vous laisse à ces quelques larmes versées
Et des siècles et des siècles pour y penser

Les mots glissaient de son visage penché
Dans chaque cœur, il y a un printemps caché
C’est le trésor qu’il vous faudra rechercher
Entre les pierres et sous les herbes séchées
Pour le faire boire, un homme s’est approché
Voilà l’espoir auquel il faut s’accrocher
Une colline comme il y en a partout
Quelqu’un a porté une croix et des clous

Pour le faire boire, un homme s’est approché
Dans chaque cœur, il y a un printemps caché"



Proposition de reflexion :

Durant cette semaine sainte, mettons-nous à genoux et déblayons nos vies. Identifions ces « pierres et ces herbes séchées » qui couvrent dans nos cœurs ce trésor que le Christ nous a laissé.
Creusons, nettoyons, retournons, n'ayons pas peur - "C'est de l'amour que j'ai voulu vous laisser" - ... et par la prière, préparons le terrain pour que ce « printemps caché » puisse fleurir en nous à Pâques.





Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Mar 27 Mar 2018 - 22:45

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


Pour moi, je vois partout l'ineffable sourire - L. Chevojon




Bonjour à tous,

voici un beau poème qui nous rappelle commme est beau et lumineux, le sourire de Dieu.



Le sourire de Dieu


J'entends dire, ô mon Dieu, que vous êtes sévère,
Qu'on ne peut qu'en tremblant prononcer votre Nom,
Que dans votre justice, et dans votre colère,
Vous jugez, vous frappez, sans pitié ni pardon…

Oh ! qu'il en soit ainsi pour ceux qui vous blasphèment
Ou qui dans leur orgueil s'élèvent contre vous,
Je le comprends, Seigneur !… Mais, pour ceux qui vous aiment,
Ne vous montrez-vous pas le Père le plus doux ?

Vous en avez toujours l'ineffable sourire,
Sourire qui dissipe et chasse nos frayeurs,
Sourire qui nous charme et vers Vous nous attire,
Sourire qui pénètre et qui ravit nos cœurs.

Ce sourire, ô mon Dieu, m'apparaît dès l'aurore,
Lorsque je vous salue à mon premier réveil ;
Il me suit tout le jour, et je le vois encore
Quand je m'endors le soir, et jusqu'en mon sommeil.

Ce sourire, ô mon Dieu, je le vois quand je lutte
Pour défendre ma foi qu'on voudrait étouffer…
Contre tous les efforts auxquels je suis en butte,
C'est lui qui m'encourage et me fait triompher.

Ce sourire, ô mon Dieu, je le vois quand le monde
M'appelle à partager ses fêtes, ses plaisirs,
Et d'une telle paix, il m'enivre, il m'inonde
Que vers Vous seul alors se portent mes désirs.

Si j'ai parfois, hélas !… un instant de faiblesse…
Si je m'égare un jour, si je tombe en chemin,
Avec votre sourire, avec votre tendresse,
Vous vous penchez vers moi, vous me tendez la main.

Quand je souffre, ô mon Dieu, quand j'ai l'âme blessée
Par quelqu'un de ces traits qui font saigner le cœur,
Ce doux sourire encor, revient à ma pensée
Et moi-même aussitôt, je vous souris, Seigneur !…

Maintenant, ô mon Dieu, qui donc pourrait se plaindre
De ne trouver en Vous que d'amères rigueurs ?
Qui pourrait se troubler, et qui pourrait vous craindre,
Quand nous sommes ainsi comblés de vos faveurs ?

Qui pourrait dire encor que vous êtes sévère,
Qu'on ne peut, qu'en tremblant, prononcer votre Nom,
Que dans votre justice et dans votre colère,
Vous jugez, vous frappez, sans pitié ni pardon ?

Pour moi, je vois partout l'ineffable sourire
Qui tombe constamment de vos lèvres, Seigneur !
C'est par lui que je vis, par lui que je respire,
Par lui que j'ai trouvé le souverain bonheur.

...........................................

Sourire de mon Dieu, si, même dans ce monde,
Tu me montres déjà tant d'éclat, de beauté,
Si tu mets en mon âme une paix si profonde,
Que seras-tu là-haut, durant l'Eternité ?…


L. Chevojon,
Curé de Notre-Dame des Victoires



Proposition de reflexion :

Ouvrons nos yeux, nos oreilles, notre cœur pour sentir le sourire de Dieu partout où nous allons et louons le Seigneur pour sa beauté et sa douceur.


"Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange."





Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Jeu 29 Mar 2018 - 13:37

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Par Toi, luise en nous ce mystère" - Houdard de la Motte




Voici un Hymne pour rendre Gloire à Dieu et à l'Esprit Saint qui s'est révélé lors du Baptême de Notre Seigneur et viens en chacun de nous lors de notre baptême.


Veni Creator spiritu.


Esprit saint, reçois notre hommage,
C'est toi qui viens nous l'inspirer.
Puisque nos cœurs sont ton ouvrage,
Ne les laisse pas s'égarer.

Toi, le don de Dieu, Dieu toi-même,
Source inépuisable d'amour,
Feu divin, Charité suprême,
Clarté plus vive que le jour,

Toi qui nous fais ce que nous sommes,
Doigt puissant du bras souverain,
Dont les dons prodigués aux hommes
Dégagent le serment divin,

Dans l'esprit répands la sagesse,
Allume l'amour dans le cœur,
Soutiens le corps que sa faiblesse
De l'âme rend souvent vainqueur.

Chasse le tentateur avide
De nous voir partager son sort ;
Devant nous, si ton feu nous guide,
Vont fuir les dangers et la mort.

Par Toi, luise en nous ce mystère
Où la raison n'a point de lieu,
Du Fils, de l'Esprit et du Père,
Trois personnes, mais un seul Dieu.

Honneur au Père à qui tout cède,
Gloire au Fils, à l'Esprit des deux
Qui du Père et du Fils procède,
Éternel et puissant comme eux !


Houdard de La Motte (1672-1731)


Proposition d’action :

"Je vais vous révéler un secret de sainteté et de bonheur. Si tous les jours, pendant cinq minutes, vous savez faire taire votre imagination, fermez vos yeux aux choses sensibles et vos oreilles à tous les bruits de la terre pour rentrer en vous-même, et là, dans le sanctuaire de votre âme baptisée, vous parlez à ce Divin Esprit » Cardinal Mercier

Et si on essayait ? 5 minutes de vrai silence chaque jour …






Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !


Dernière édition par Lumen le Lun 30 Avr 2018 - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 2 Avr 2018 - 14:18

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Tout rit aux premiers traits du jour qui se réveille" - Racine




Hier, c’était la grande et belle fête de Pâques.

Le Christ a vaincu pour nous la mort. En voilà une nouvelle qui justifie notre joie ! « Tout rit aux premiers traits du jour qui se réveille » ...



A Laudes


L’Aurore brillante et vermeille
Prépare le chemin au soleil qui la suit ;
Tout rit aux premiers traits du jour qui se réveille,
Retirez-vous, démons, qui volez dans la nuit.

Fuyez, songes, troupe menteuse,
Dangereux ennemis par la nuit enfantés :
Et que fuie avec vous la mémoire honteuse
Des objets qu’à nos sens vous avez présentés.

Chantons l’auteur de la lumière,
Jusqu’au jour où son ordre a marqué notre fin.
Et qu’en le bénissant notre aurore dernière
Se perde en un midi sans soir et sans matin.

Gloire à toi, Trinité profonde,
Père, Fils, Esprit Saint, qu’on t’adore toujours,
Tant que l’astre des temps éclairera le monde,
Et quand les siècles même auront fini leur cours.


Jean Racine


Proposition d’action de grâce :
A la suite de Racine, « Chantons l’auteur de la lumière » avec les petits chanteurs d'Aix en provence : Glory Glory Alleluia !!










Pour vous inscrire sur Hozanna juste un clic sur l'Avatar :


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 9 Avr 2018 - 13:48

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Où tout le genre humain, grâce à vous, est sauvé" - Joseph-Eugène Boquet




Aujourd’hui, nous nous remémorons L’Annonciation à Marie avec ce beau poème de Joseph-Eugène Boquet.


L’annonciation


O divin Créateur, descendez, voici l’heure
De venir habiter votre sainte demeure,
De venir annoncer son destin glorieux
A la Reine à venir de la terre et des cieux.

Dans son humble demeure, elle est seule, elle prie,
La Vierge d’Israël,
Quand l’ange Gabriel
Entrant tout lumineux, lui dit : « Salut Marie,
Le Seigneur est en vous ;
Vos grâces sont la joie et le parfum des âmes,
Vous vous trouvez bénie entre toutes les femmes,
Vierge au cœur humble et doux ;
L’Esprit-Saint répandra sa semence féconde
En votre jeune fleur,
Et sans nulle douleur
Vous concevrez, mettrez un homme dans le monde ;
Et l’adorable Enfant
Sorti de votre sein, ce fruit du doux Mystère,
Sera le Fils de Dieu, le Sauveur de la terre,
Jésus, Dieu triomphant ;
Et l’ange précurseur de sa terrestre voie,
Vierge de Nazareth,
Naîtra d’Élisabeth
Dont le sein maternel est déjà plein de joie. »

Ah ! Seigneur, le grand jour est enfin arrivé
Où tout le genre humain, grâce à vous, est sauvé,
Où vous allez choisir pour nouvelle patrie
Le sein immaculé de la Vierge Marie,
Où vous rouvrez pour nous le royaume des deux,
Où nous allons vraiment être comme des dieux,
Oui, comme de vrais dieux, car une bouche humaine
Dit au Seigneur d’entrer en roi dans son domaine,
Décide de la sorte un fait plus merveilleux
Que le fait créateur de la terre et des deux ;
Oui, comme de vrais dieux, car une fille d’Ève
Sent couler en son sein Une divine sève,
Car la Vierge va dire avec le Tout-Puissant :
Mon-Bien-Aimé, mon Fils,- au Dieu, Fils de son sang.


Poésies religieuses. La nouvelle Ève, poème en douze chants, par Joseph-Eugène Boquet


Piste de méditation :

L’annonciation est le premier des 5 mystères joyeux du Rosaire. Voici un extrait des textes de méditation sur « l’annonciation » de Benoît XVI pour nous aider à approcher ce mystère.

« L'aujourd'hui éternel de Dieu est descendu dans l'aujourd'hui éphémère du monde et il entraîne notre aujourd'hui passager dans l'aujourd'hui éternel de Dieu. Dieu est si grand qu'il peut se faire tout petit. Dieu est si puissant qu'il peut se faire faible et venir à notre rencontre comme un enfant sans défense, afin que nous puissions l'aimer.
Quand nous méditons ce mystère joyeux, nous sommes mis au défi de nous ouvrir à l'action transformante de l'Esprit Créateur qui fait de nous des êtres nouveaux, qui nous fait un avec lui, et nous remplit de sa vie. Et nous sommes invités, avec une exquise courtoisie, à donner notre consentement à sa venue en nous, à accueillir le Verbe de Dieu dans nos cœurs, pour que nous soyons rendus capables de répondre à son amour et de nous ouvrir à l'amour les uns envers les autres. (…) »




_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)





Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 16 Avr 2018 - 11:13

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Mon âme est un rayon de lumière et d’amour" - A. de Lamartine




Bonjour à tous,

Aujourd’hui voici un extrait de La Prière d’Alphonse de Lamartine ; poète qui sait si bien parler d’amour, de la nature et de Dieu. Des vers qui évoquent si bien cette communion entre l’âme et son créateur.



Mon âme est un rayon de lumière et d’amour


(…)
Salut, principe et fin de toi-même et du monde,
Toi qui rends d’un regard l’immensité féconde ;
âme de l’univers, Dieu, père, créateur,
Sous tous ces noms divers, je crois en toi Seigneur ;
Et, sans avoir besoin d’entendre ta parole,
Je lis au front des cieux mon glorieux symbole.
L’étendue à mes yeux révèle ta grandeur ;
La terre ta bonté, les astres ta splendeur,
Tu t’es produit toi-même en ton brillant ouvrage ;
L’univers tout entier réfléchit ton image,
Et mon âme à son tour réfléchit l’univers.
Ma pensée, embrassant tes attributs divers,
Partout autour de soi te découvre et t’adore,
Se contemple soi-même et t’y découvre encore :
Ainsi l’astre du jour éclate dans les cieux,
Se réfléchit dans l’onde et se peint à mes yeux.

C’est peu de croire en toi, bonté, beauté suprême ;
Je te cherche partout, j’aspire à toi, je t’aime ;
Mon âme est un rayon de lumière et d’amour
Qui, du foyer divin, détaché pour un jour,
De désirs dévorants loin de toi consumée,
Brûle de remonter à sa source enflammée.
Je respire, je sens, je pense, j’aime en toi.
Ce monde qui te cache est transparent pour moi ;
C’est toi que je découvre au fond de la nature,
C’est toi que je bénis dans toute créature.

(…)


Méditations poétiques


Proposition de prière :

ça donne envie de louer Dieu et sa création, non ?


Les œuvres de tes mains

Grand est notre Dieu, grande est sa puissance,
sa sagesse est infinie.

Louez-le, cieux ! louez-le, soleil, lune et planètes,
dans la langue qui vous est donnée
pour louer votre Créateur.

Louez-le, chœurs célestes, louez-le, vous qui régnez,
et toi aussi, mon âme, chante;
chante tant que tu le peux, l'honneur du Seigneur.

De lui, par lui et pour lui sont toutes choses,
celles encore inconnues, et celles que nous connaissons.
A lui louange, honneur et gloire d'éternité en éternité.



Johannes Kepler (1571-1630)



_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)






Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 23 Avr 2018 - 12:17

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Paradis est plus bourgeonneux qu’avril" - Charles Péguy




Bonjour,

Aujourd’hui, Charles Péguy nous parle du Paradis dans son œuvre Le Mystère des Saints-Innocents (1912).



Paradis est plus bourgeonneux qu’avril


 « Paradis est plus fleuri que printemps.
Paradis est plus moissonneux qu’été.
Paradis est plus vendangeux qu’automne.
Paradis est si éternel qu’hiver.
Paradis est plus soleilleux que jour.
Paradis est plus étoilé que nuit.
Paradis est plus ferme que le ferme décembre.
Paradis est plus doux que le doux mois de mai.
Paradis est plus secret que jardin fermé.
Paradis est plus ouvert que champ de bataille.
Paradis est plus vieux que saint Jérôme.
Paradis est le céleste pourpris.
Paradis est plus capital que Rome.
Paradis est plus peuplé que Paris.
Paradis est désert plus que plaine en décembre.
Paradis est public et qui veut vient y boire.
Paradis est plus frais que l’aube fraîche.
Paradis est plus ardent que midi.
Paradis est plus calme que le soir.
Paradis est si éternel que Dieu.
Paradis est sanglant plus que champ de bataille.
Paradis est sanglant du sang de Jésus-Christ.
Paradis est royaume des royaumes.
Paradis est le dernier reposoir.
Paradis est le siège de Justice.
Paradis est le royaume de Gloire.
Paradis est plus beau qu’un jardin de pommiers.
Paradis est plus floconneux qu’hiver.
Paradis est plus sévère que mars.
Paradis est plus boutonneux qu’avril.
Paradis est plus bourgeonneux qu’avril.
Paradis est plus cotonneux qu’avril.
Paradis est plus embaumé que mai.
Paradis est plus accueillant qu’auberge.
Paradis est plus fermé que prison.
Paradis est demeure de la Vierge.
Paradis est la dernière maison.
Paradis est le Trône de Justice.
Veuille seulement Dieu que route y aboutisse.
Route que cheminons depuis dix-huit cents ans.
Paradis est auberge à la très belle enseigne.
Car c’est l’enseigne-ci : à la Croix de Jésus.
Cette enseigne éternelle est pendue à la porte. »


(Ed. Gallimard, coll. La Pléiade, Œuvres poétiques complètes, p. 1567-1568)



Proposition de prière :

« Veuille seulement Dieu que route y aboutisse » …

Jean 14
« Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ?

Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »



_______________________________________________________

Prière de la communauté











Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 30 Avr 2018 - 14:14

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


Suivez les traces lumineuses De votre souverain berger ! - John Bunyan




Bonjour à tous,

En ce lundi, rappelons nous que nous sommes invités à avancer en toute sérénité dans notre semaine, sûrs et confiants derrière notre berger.



" Il faut qu'un berger qui veut paître
Les chers agneaux d'Emmanuel,
Apprenne avant tout à connaître
Les vérités qui sont du ciel.

Déjà c'est un profond mystère
Que les sages, les entendus,
N'aient point de part dans cette affaire :
Ils sont renvoyés confondus.

Pour en avoir la connaissance
Il faut être des plus petits,
Laisser là toute autre science,
Devenir de simples brebis.

C'est près d'un tel pasteur fidèle
Qu'une âme, en sa perplexité,
Trouve des conseils pleins de zèle,
Pour sortir de calamité.

Heureux bergers ! brebis heureuses !
Qui, ne craignant aucun danger,
Suivez les traces lumineuses
De votre souverain berger !"



Extrait de :
"Le voyage du chrétien vers l'éternité bienheureuse" par John Bunyan
Livre connu aujourd'hui sous le nom de : "Voyage du Pèlerin".



Proposition de prière : Psaume 22

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 7 Mai 2018 - 18:23

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Terre ! oublie en un jour ton antique détresse ! " - Leconte de Lisle




Bonjour à tous,

En ce mois de mai qui commence et qui est le mois de Marie, je vous propose - durant ces prochaines semaines - des poèmes qui lui sont dédiés. Commençons avec ce beau poème de Leconte de Lisle :



"Ah ! de sa tige d'or quand cette Fleur du ciel
Tomba pour embaumer les vallons d'Israël,
Que les vents étaient doux qui passaient dans les nues !
Tu vis naître, ô Saron, des roses inconnues !
Tes palmiers, ô Gadès, émus d'un souffle pur,
Bercèrent, rajeunis, leurs palmes dans l'azur !
Ton cèdre, ô vieux Liban, noir d'une ombre profonde,
Croyant qu'il revoyait les premiers jours du monde,
Salua le soleil qui brilla sur Eden !
Le parfum oublié de l'antique jardin,
Comme un cher souvenir et comme une promesse,
Des enfants de l'exil adoucit la tristesse,
Et de célestes voix, en chants harmonieux,
Dirent ton nom, Marie, à l'univers joyeux.

Terre ! oublie en un jour ton antique détresse !
O Cieux ! comme les mers, palpitez d'allégresse !
La Vierge bienheureuse est née au sein de Dieu !
Elle vole, aux clartés de l'arc-en-ciel en feu,
La Colombe qui porte à l'arche du refuge
Le rameau d'olivier qui survit au déluge !
Le mystique rosier va parfumer les airs !
L'Etoile matinale illumine les mers !
Saluez, bénissez, créatures sans nombre,
Celle que le Très-Haut doit couvrir de son ombre,
Et qui devra porter, vierge, en ses flancs bénis,
Le Dieu qui précéda les siècles infinis !"



Leconte de Lisle (1818-1894)


Proposition de prière :



Je vous salue Marie,
pleine de grâce
Le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie,
Mère de Dieu,
priez pour nous,
pauvres pécheurs
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 14 Mai 2018 - 18:32

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"savoir cela : Que je suis votre fils et que vous êtes là. " Paul Claudel




Bonjour à tous,

Continuons notre mois de Mai à Marie avec Paul Claudel :



Il est midi. Je vois l'église ouverte. Il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.
Je n'ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.
Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là.
Rien que pour un moment pendant que tout s'arrête.
Midi !
Être avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.
Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le cœur chanter dans son propre langage.
Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu'on a le cœur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains.
Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
La femme dans la Grâce enfin restituée,
La créature dans son honneur premier et dans son épanouissement final,
Telle qu'elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale.
Intacte ineffablement parce que vous êtes la Mère de Jésus-Christ,
Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit.
Parce que vous êtes la femme, l'Eden de l'ancienne tendresse oubliée,
Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées,
Parce que vous m'avez sauvé, parce que vous avez sauvé la France,
Parce qu'elle aussi, comme moi, pour vous fut cette chose à laquelle on pense,
Parce qu'à l'heure où tout craquait, c'est alors que vous êtes intervenue,
Parce que vous avez sauvé la France une fois de plus,
Parce qu'il est midi, parce que nous sommes en ce jour d'aujourd'hui,
parce que vous êtes là pour toujours, simplement
parce que vous êtes Marie, simplement parce que vous existez,
Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !



Paul Claudel
(extrait de "La Vierge à midi", Poèmes de Guerre, N.R.F., 1914-1915)


Proposition de prière :



Je vous salue Marie,
pleine de grâce
Le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie,
Mère de Dieu,
priez pour nous,
pauvres pécheurs
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 28 Mai 2018 - 13:05

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Pour n'avoir jamais oublié, de dire chaque jour un Ave"
- Apollinaire




Bonjour à tous,

Voilà un poème d’Apollinaire qui montre combien Marie peut être notre soutien, même dans les moments de tempête et de tourment ; que même quand, fatigués, nous ne croyons plus en rien, elle reste près de nous et nous tend la main.



Quand j'étais un petit enfant

Ma mère ne m'habillait que de bleu et de blanc

O Sainte Vierge

M'aimez-vous encore

Moi je sais bien que je vous aimerai

Jusqu'à ma mort

Et cependant c'est bien fini

Je ne crois plus au ciel ni à l'enfer

Je ne crois plus je ne crois plus

Le matelot qui fut sauvé

Pour n'avoir jamais oublié

De dire chaque jour un Ave

Me ressemblait me ressemblait



Apollinaire


Proposition de prière :



Je vous salue Marie,
pleine de grâce
Le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie,
Mère de Dieu,
priez pour nous,
pauvres pécheurs
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 28 Mai 2018 - 22:16

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Et je sens le bonheur m'inonder doucement."
- Félix Anizan




Bonjour à tous,

Finissons ce mois de Marie avec ce poème de Félix Anizan.



Prière du soir à Marie


Encore un de mes jours envolé comme une ombre…
Mère, encore un soleil qui ne brillera plus,
Et qu'il faut ajouter à la liste sans nombre
Des soleils et des jours à jamais disparus.

Je ne les compte point : Le chêne qui s'effeuille
Et qui pressent déjà le printemps approcher
Compte-t-il les rameaux que l'orage lui cueille
Pour les semer, de-ci, de-là, par le sentier ?

Sur le vaste océan la rapide hirondelle
Compte-t-elle, en partant chercher des jours plus beaux,
Les plumes que le vent arrache de son aile
Et qui s'en vont flotter sur le cristal des eaux ?

Moi je m'envole aussi vers une autre patrie,
Et j'espère un printemps qui doit durer toujours.
Mère, qu'importe donc que j'effeuille ma vie,
Qu'importent le grand vent, et l'orage, et mes jours ?

Et je viens à tes pieds finir cette journée
Pour que son souvenir, en renaissant parfois,
Soit un soleil d'hiver à mon âme fanée,
Quand je ne vivrai plus que des jours d'autrefois.

Mère, il fait bon prier devant ta douce image !
Quand je suis à genoux, les yeux fixés sur toi,
Tu me parles, j'entends ton suave langage,
Puis, je me sens pleurer, et je ne sais pourquoi…

Je suis heureux pourtant… Quand je t'ai dit : Je t'aime,
Quand mon regard se lève et cherche ton regard ;
A travers le vitrail lorsque la lune blême
Nous éclaire tous deux de son rayon blafard ;

Quand tout s'endort au loin dans la morne nature,
Quand partout le silence avec l'ombre descend,
Mon âme alors vers toi monte, paisible, pure,
Et je sens le bonheur m'inonder doucement.

Mère, à mon dernier soir, semblable à la corolle
Qui s'incline vers toi, ce soir, sur ton autel,
Oh ! tourner mon regard vers ta douce auréole,
Et m'endormir… dormir… sur ton sein maternel.



Félix Anizan, "Les Roses de mon vieux jardin"
Orly, Edition des "Rayons", 1934


Proposition de prière :



Je vous salue Marie,
pleine de grâce
Le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie,
Mère de Dieu,
priez pour nous,
pauvres pécheurs
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 4 Juin 2018 - 12:23

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Chaleur du ciel, fraîcheur des forêts"
- Fernand Mazade




Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui de rendre grâce à Dieu avec ce poème de Fernand Mazade.



Action de Grâces


Seigneur, merci des royaux attraits
Que ce matin vous offrez au monde :
Baisers du vent, caresses de l'onde,
Chaleur du ciel, fraîcheur des forêts,
Presqu'île bleue et montagne blonde.

Merci d'avoir lâché des oiseaux
Qui chanteront jusqu'aux crépuscules,
D'avoir fleuri tant de campanules,
D'avoir semé parmi les roseaux
De la rosée et des libellules.

Merci d'avoir gardé ma raison
Contre l'assaut des troubles armures,
Les baladins, les mauvais augures.
Merci d'avoir mis dans ma maison
Le fruit suave et les boissons pures.

Et cet amour (je suis étonné
De cette flamme auprès de la mienne),
Ce jeune amour d'une enfant chrétienne,
Merci, Seigneur, de l'avoir donné
Aux vœux d'une âme à demi païenne



Fernand Mazade (1861/63-1939)


Proposition d’action :

Comme Fernand Mazade qui énumère toutes les raisons qu’il a de remercier le Seigneur, aujourd’hui, prenons le temps de remercier le Seigneur et soyons conscients de toutes ces grâces qui parsèment notre journée : de ce nouveau matin et de cette journée qui s’offre à nous comme une chance d’être meilleur, de cette création qui nous rappelle combien Dieu nous prédispose à la beauté et à l’harmonie, de ces rencontres qui nous font sentir la présence de Jésus dans l’autre …


_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 11 Juin 2018 - 8:57

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"J’ouvre à tes yeux mon sein, ainsi que font les fleurs"
- Jean de Labadie




Bonjour à tous !

Commençons cette semaine avec ce beau poème de Jean de Labadie.



DE LA VUE DE DIEU SOUS CE NOM CLARTE OU LUMIERE.
DEVOIR OU EFFET D’ILLUMINATION DIVINE ET DE CONDUITE ECLAIREE



"Fond de toute Lumière, immanquable Soleil,
Dont celui qui nous luit ne fait que peindre l’œil,
Fontaine de clarté, près qui notre lumière
N’est qu’un air épaissi de nue et de poussière ;


Jour qui ne naît jamais, et pourtant toujours luit,
Jour près qui notre jour est une obscure nuit,
Accorde à mon désir que ta flamme divine
Pour éclairer mon cœur, embrase ma poitrine.

Si je sens du plaisir à contempler ton jour,
J’en sens encore plus à sentir ton amour.
De vrai ta lueur cause à mes yeux bien de l’aise,
Mais mon cœur en sent plus de l’ardeur de ta braise ;

(…)

J’ouvre à tes yeux mon sein, ainsi que font les fleurs
Lorsqu’aux yeux du Soleil elles ouvrent les leurs ;
Et si le Tournesol ne vit pas sans le suivre,
Sans te suivre (ô mon Dieu), je ne puis aussi vivre.

Celui qui ne cessant d’avoir les yeux en l’air,
Aima tant le Soleil qu’il en voulut brûler,
ne fit que figurer le désir qu’a mon âme,
(ô mon Divin Soleil) de brûler de ta flamme."



Jean de Labadie


Proposition d’action :

Ce poème semble une belle invitation à l’adoration !

Qu’est-ce que l’adoration eucharistique ?


Citation :
L’Eucharistie est le don que Jésus-Christ nous fait de son Corps, de son Sang, de son Âme et de sa Divinité sous les apparences du pain et du vin. Il voile sa gloire infinie, sa beauté et sa majesté au Saint-Sacrement parce qu’il veut que nous venions à lui dans la foi et que nous l’aimions pour lui-même. L’Eucharistie est réellement "le mystère qui résume toutes les merveilles accomplies par Dieu pour notre salut" (cf. Saint Thomas d’Aquin).

Citation :
"L’adoration eucharistique a pour objet la divine personne de notre Seigneur Jésus-Christ présent au Très Saint-Sacrement. Il est vivant, il veut que nous lui parlions, il nous parlera. Et ce colloque, qui s’établit entre l’âme et notre Seigneur, c’est la vraie méditation eucharistique, c’est l’adoration. Heureuse l’âme qui sait trouver Jésus en l’Eucharistie, et en l’Eucharistie toutes choses" (Saint Pierre-Julien Eymard).

Citation :
L’adoration eucharistique est une façon de témoigner notre amour pour Jésus qui nous aime au point de ne jamais vouloir nous quitter. Il demeure ainsi avec nous, jour et nuit, au Saint-Sacrement. Ne nous a-t-il pas dit : « Voici que je suis avec vous pour toujours », car « je t’ai aimé d’un amour éternel, aussi t’ai-je maintenu ma faveur » (Mt 28, 20 ; Jr 31, 3).



_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 6839
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   Lun 18 Juin 2018 - 11:30

Quand les poètes nous parlent de Dieu …



LE RÉSUMÉ - Jean Racine, Charles Péguy, Marceline Desbordes-Valmore, Guy de Maupassant, Paul Verlaine… des poètes qui nous invitent à contempler, à nous questionner, à nous émerveiller, à rendre grâce.


"Il a préféré la Sagesse" - Paul Claudel




Bonjour à tous !

Hier, c’était la fête des pères. Alors aujourd’hui, je vous propose de penser à Saint Joseph, le doux papa terrestre de Jésus, avec ce poème de Paul Claudel.



Quand les outils
sont rangés à leur place
et que le travail du jour est fini,
Quand du Carmel au Jourdain
Israël s’endort dans le blé
et dans la nuit,
Comme jadis
quand il était jeune garçon
et qu’il commençait à faire
trop sombre pour lire,
Il a préféré la Sagesse et c’est elle
qu’on lui amène pour l’épouser.
Il est silencieux comme la terre
à l’heure de la rosée,
Il est dans l’abondance
et dans la nuit ;
il est bien dans la joie ;
il est bien avec la vérité,
Marie est en sa possession
et il l’entoure de tous côtés…
De nouveau il est dans le Paradis
avec Ève.



Paul Claudel


Proposition de prière :


Confions tous nos papas – qu’ils soient encore parmi nous ou pas – à Saint Joseph.

« Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé ;
le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux ;
vous êtes béni entre tous les hommes
et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale Épouse, est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.
Ainsi soit-il. »





_______________________________________________________

Prière de la communauté








Que rien ne te trouble (sainte Thérèse d'Avila)


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les poètes nous parlent de Dieu …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les poètes nous parlent de Dieu …
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LIVRES, FILMS, EXPOSITIONS, ART...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: