À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Asia Bibi libérée!
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:34

» Catéchèse : là où il y a le mensonge, il n’y a pas d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:23

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Aujourd'hui à 20:16

» Chapelet du mercredi 14 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:07

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Aujourd'hui à 19:21

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Aujourd'hui à 19:08

» Pour rayonner scoutement : 1908-2018... fidèles à la Patrie
par Lumen Aujourd'hui à 18:43

» Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
par Lumen Aujourd'hui à 18:30

» Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes
par Lumen Aujourd'hui à 18:18

» Entrez dans le mystère de l'éternité : Qu'est-ce qui nous attend au Ciel ?
par Lumen Aujourd'hui à 18:00

» • Avec Matthieu pas à pas • : Douze pour une mission
par Lumen Aujourd'hui à 17:47

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 57
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:27

» Pensée du jour: Mon cher petit, Ma chère petite, c'est toi qui décides de l'heure et du moment de notre rencontre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:01

» L'image de Notre Dame de Guadalupe ressortit totalement indemne
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:52

» Quand nous jugeons
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:36

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 11:20

» Jésus se laisse toucher et guérit les dix lépreux
par Lumen Aujourd'hui à 11:15

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Nous voulons voir d'un œil limpide”
par Lumen Aujourd'hui à 11:09

» Jésus Aujourd'hui : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Lc 17, 11-19)
par Lumen Aujourd'hui à 11:02

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 10:28

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 4:38

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Hier à 21:04

» Chapelet du mardi 13 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:54

» Admirable SACREMENT
par Lumen Hier à 20:16

» Une seule chose à faire !
par Lumen Hier à 20:00

» Entrez dans le mystère de l'éternité : L'enfer existe-t-il ?
par Lumen Hier à 19:51

» Demeurons libres, c'est-à-dire attachés à Dieu seul, de qui vient toute gratitude et toute reconnaissance.
par Lumen Hier à 19:20

» Textes de Saint Josemaria Escriva : "Un seul cœur et une seule âme"
par Lumen Hier à 19:09

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Devons-nous avoir faim et soif de Lui et de sa doctrine”
par Lumen Hier à 18:58

» Jésus Aujourd'hui : « Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir » (Lc 17, 7-10)
par Lumen Hier à 18:46

» Pensée du jour: Mon enfant, lorsque tu te fais petit, Je prends tes préoccupations...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:59

» « Enlève ton appareillage » lui dit une voix !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:52

» L'Humanité blessée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:41

» 1253 /Claire d’Assise, l’audace d’une femme libre
par Lumen Lun 12 Nov - 19:44

» 1214 /Notre-Dame de la Garde veille toujours sur Marseille
par Lumen Lun 12 Nov - 18:30

» Chapelet du lundi 12 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov - 18:02

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 56
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov - 17:44

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Lun 12 Nov - 16:33

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Lun 12 Nov - 16:18

» Pour rayonner scoutement : Bienheureux les scouts...
par Lumen Lun 12 Nov - 15:53

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar - 20:02

Partagez | 
 

 Prier pour la conversion des pécheurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Prier pour la conversion des pécheurs   Mar 6 Mar - 17:24

Prier pour la conversion des pécheurs



LE RÉSUMÉ - Ma communauté se résume simplement à envoyer une prière pour la conversion des pécheurs qui est essentielle dans notre monde perverti.


De nos jours la conversion des pécheurs est une chose très importante. Comme nous la dit Notre Dame à Fatima : De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice, en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs.
Je mets d'ailleurs le lien du site du centenaire des apparitions de Fatima: http://www.fatima100.fr/le-message-et-le-secret/le-message-de-fatima


Fréquence de publication: Tous les mardi et samedi jusqu'a la fin du Careme 2018 puis tous les mardi


Pourquoi prier pour les pécheurs ?


Nous sommes les premiers pécheurs.                                                                                                                                                                Combien de fois dans la vie d'un couple, dans la relation parents enfants, au sein d'une famille, entre amis, la division s'établit, les malentendus surgissent, les amertumes apparaissent. Mais aussi combien de fois aussi, après avoir prié, on prend conscience que ces attitudes sont stériles, ne mènent à rien et font du mal et que l'on est appelé à vivre une autre solidarité, celle qui est de l'ordre de l'amour.

Voilà pourquoi nous sommes invités, notament à l'exemple de Bernadette, à prier d'abord pour nous-mêmes qui sommes les premiers pécheurs. C'est d'ailleurs ce que fait ce pèlerin de l'Orient chrétien, répétant inlassablement : "Seigneur Jésus Christ, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur". Nous sommes aussi invités à prier pour toutes situations que nous les hommes provoquons et dont nous sommes responsables comme les guerres, le terrorismes, la violence, les injustices, le racisme, les pauvretés, les abus.

Mais il faut encore aller plus loin dans la prière pour les pécheurs et avoir le courage de prier pour nos ennemis, pour ceux qui ne nous aiment pas, pour ce qui nous font du mal, pour ceux qui nous calomnient, nous méprisent, nous humilient pour que ces situations se renversent et deviennent des lieux de passage pour rétablir la communion.

« C’est la foi qui fait en sorte que dans la vie on fait tout par amour, on ignore l’orgueil et on est toujours prêt à pardonner, à ne jamais condamner, à toujours essayer de comprendre son frère. C’est pourquoi, apôtres de mon amour, priez pour ceux qui ne savent pas aimer, pour ceux qui ne vous aiment pas, pour ceux qui vous ont fait du mal, pour ceux qui n’ont pas connu l’amour de mon Fils. Mes enfants, voilà ce que j’attends de vous car, retenez-le bien, prier signifie aimer et pardonner. Je vous remercie. »



Prions avec Bienheureux Charles de Foucauld




Voici la Prière de conversion « Mon Dieu, si Vous existez, faites que je Vous connaisse ! » du Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916) en l’église Saint Augustin à Paris fin octobre 1886 à l’âge de 28 ans. Aventurier hors pair, le vicomte Charles de Foucauld explore le Maroc, interdit aux Européens à partir de 1883. L'Afrique du Nord sera son noviciat profane avant sa conversion en l'église Saint-Augustin à Paris.


La Prière de conversion de Charles de Foucauld « Mon Dieu, si Vous existez, faites que je Vous connaisse ! » :


« En me faisant entrer dans le confessionnal de l'Abbé Huvelin, Vous m'avez donné tous les biens, mon Dieu : s'il y a de la joie dans le Ciel à la vue d'un pécheur se convertissant, il y en a eu quand je suis entré dans ce confessionnal ! Quel jour béni !

Et depuis ce jour toute ma vie n'a été qu'un enchaînement de Bénédictions ! Vous m'avez mis sous les ailes de Saint Augustin et j'y suis resté : Vous m'avez porté par ses mains depuis ce temps et ce n'a été que Grâce sur Grâce. Je demandais des leçons de religion : il me fit mettre à genoux et me fit me confesser, et m'envoya communier séance tenante ...

Je ne puis m'empêcher de pleurer en y pensant, et ne veux pas empêcher ces larmes de couler, elles sont trop justes, mon Dieu ! Quels ruisseaux de larmes devraient couler de mes yeux au souvenir de telles Miséricordes ! Que Vous avez été bon ! Que je suis heureux ! Qu'ai-je fait pour cela ? Aussitôt que je crus qu'il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour Lui : ma vocation religieuse date de la même heure que ma foi : Dieu est si grand ! Il y a une telle différence entre Dieu et tout ce qui n'est pas Lui ! Ainsi soit-il. »



Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916)





_____________________________________________________________


Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.



Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Mer 7 Mar - 7:55

Prions avec Saint Alphonse de Liguori




Voici la Prière « Ô Marie, puissé-je attirer à Vous tous les cœurs » de Saint Alphonse de Liguori (1696-1787), Docteur de l'Eglise Catholique et fondateur de la Congrégation des Rédemptoristes.


La Prière de Saint Alphonse de Liguori « Ô Marie, puissé-je attirer à Vous tous les cœurs » : :


« Mère du Seigneur de l'univers, Marie, la plus Sublime, la plus Aimable de toutes les créatures, la plus Élevée en dignité ; il est vrai que plusieurs sur la terre ont le malheur de ne Vous point connaître et de n'avoir pour Vous ni respect ni tendresse ; mais aussi il y a dans le ciel des milliers de bienheureux qui ne cessent de Vous louer et Vous bénir, et sur la terre même combien d'âmes fidèles brûlent de votre Amour ! Ah ! Puissé-je être embrasé de la même flamme et attirer à Vous tous les cœurs. Ainsi-soit-il. »


Saint Alphonse de Liguori (1696-1787)





_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 10 Mar - 3:14

Prions avec le Pape Léon XIII




Voici une Prière pour appeler et convier tous les hommes, sans distinction de nation ni de race, à l'unité de la Foi divine « Christ Jésus, réveillez ceux qui dorment dans les ténèbres et dans les ombres de la mort » du Pape Léon XIII (1810-1903). Cette Prière à Jésus « élevé de terre » à l’Ascension, rappelle le cœur de Saint François que Léon XIII partageait : « Plus d'une fois nous avons gravi par piété, spontanément et avec joie, les sommets sacrés de l'Alverne, là où François reçut les Stigmates du Sauveur » .  


La Prière de conversion du Pape Léon XIII « Christ Jésus, réveillez ceux qui dorment dans les ténèbres et dans les ombres de la mort » : :


« Christ Jésus, Sauveur et Père du genre humain ; hâtez-Vous de tenir la Promesse que Vous fîtes d'attirer à Vous toutes choses, lorsque Vous seriez élevé de terre.

Hâtez-Vous de descendre. Montrez-Vous à cette multitude infinie, qui n'a pas encore goûté Vos bienfaits, fruits précieux de votre Sang divin.

Réveillez ceux qui dorment dans les ténèbres et dans les ombres de la mort. Afin qu'éclairés de Votre sagesse et pénétrés de Votre force, en Vous et par Vous, ils soient consommés dans l'Unité. Ainsi soit-il. »



Pape Léon XIII (1810-1903) - Lettre Apostolique aux princes et aux peuples de l'univers





_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Mar 13 Mar - 12:40

Prions avec Sainte Mère Teresa de Calcutta




Voici la Prière « Jésus veut que je vous dise combien Il a d'Amour pour chacun d'entre vous » de Mère Teresa de Calcutta (1910-1997) béatifiée par Saint Pape Jean-Paul II en 2003 et déclarée Sainte le 4 septembre 2016 par le Pape François, Fondatrice de la Congrégation des Sœurs Missionnaires de la Charité dédiée entièrement au service des malades, des abandonnés et des plus pauvres de Calcutta en Inde.  


La Prière de la Sainte Mère Teresa « Jésus veut que je vous dise combien Il a d'Amour pour chacun d'entre vous » :


« Jésus veut que je vous dise combien il a d'Amour pour chacun d'entre vous, au-delà de ce que vous pouvez imaginer. Je m'inquiète de ce que certains d'entre vous n'aient pas encore vraiment rencontré Jésus - seul à seul - : vous et Jésus seulement. Nous pouvons certes passer du temps à la chapelle, mais avez-vous perçu - avec les yeux de l'âme - avec quel Amour Il vous regarde ?

Avez-vous vraiment fait connaissance avec Jésus vivant, non pas à partir de livres mais pour L'avoir hébergé dans votre cœur ? Avez-vous entendu Ses mots d'amour ? Demandez la Grâce : Il a l'ardent désir de vous La donner. Tant que vous n'écouterez pas Jésus dans le silence de votre cœur, vous ne pourrez pas L'entendre dire « J'ai soif » dans le cœur des pauvres.

N'abandonnez jamais ce contact intime et quotidien avec Jésus comme personne réelle et vivante, et non pas comme une pure idée. Comment pourrions-nous passer un seul jour sans écouter Jésus dire « Je t'aime » … C'est impossible ! Notre âme en a besoin autant que notre corps de respirer. Sinon, la prière meurt et la prière dégénère en simple réflexion.

Jésus veut que chacun d'entre nous L'écoute, Lui qui vous parle dans le silence du cœur. Soyez attentifs à tout ce qui pourrait empêcher ce contact personnel avec Jésus vivant. Le diable essaiera de se servir des blessures de la vie, voire de vos propres fautes pour vous persuader qu'il n'est pas possible que Jésus vous aime réellement.

Attention ceci est un danger pour nous tous. Mais le plus triste est que cela est complètement contraire à ce que Jésus voudrait et attend de vous dire. Pas seulement qu'Il vous aime, mais davantage : qu'Il vous désire ardemment. Vous Lui manquez quand vous ne vous approchez pas de Lui. Il a soif de vous. Il vous aime en permanence, même quand vous ne vous en sentez pas dignes. Lorsque vous n'êtes pas acceptés par les autres - ou même parfois par vous-même - Il est Celui qui toujours vous accepte. Ainsi soit-il. »



Sainte Teresa de Calcutta (1910-1997)






_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 17 Mar - 10:30


Prions avec Saint François Xavier




Voici une Prière pour la conversion des infidèles « Ô mon Dieu, souvenez-Vous des âmes infidèles » de Saint François Xavier (1506-1552), Cofondateur de la Compagnie de Jésus (les Jésuites) et « Apôtre des Indes » pour son évangélisation en Inde et en Extrême-Orient.


La Prière de Saint François-Xavier « Ô mon Dieu, souvenez-Vous des âmes infidèles » :

« Ô Dieu ! Créateur de toutes choses, souvenez-Vous que les âmes des infidèles sont l'ouvrage de vos Mains, et qu'elles ont été créées à votre Image et à votre Ressemblance. Voilà, Seigneur, qu'elles remplissent l'enfer à la honte de votre Nom.

Souvenez-Vous que Jésus votre Fils a subi, pour leur salut, la mort la plus ignominieuse ; ne permettez plus, je Vous en conjure, qu'il soit méprisé par les idolâtres.

Laissez-Vous fléchir par les prières de vos Saints, et de la Très Sainte Église, épouse de votre Fils ;

souvenez-Vous de votre Miséricorde, oubliez leur idolâtrie et leur infidélité, et accordez-leur la Grâce de connaître notre Seigneur Jésus-Christ que Vous avez envoyé, et qui est notre salut, notre vie, notre résurrection, par lequel nous avons été délivrés des enfers, et qui sera glorifié pendant les siècles éternels. Ainsi soit-il. »



Saint François Xavier (1506-1552)






_________________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 24 Mar - 11:07

Prions avec Jean de Bernières-Louvigny




Voici une Prière de conversion et de consécration à Dieu « Ô Jésus, je Vous servirai soit en agissant, soit en souffrant, soit en contemplant » de Jean de Bernières-Louvigny (1602-1659), Laïc à la spiritualité très influencée par le Cardinal de Bérulle, Directeur de Conscience et Conseiller Spirituel très apprécié qui favorisa grandement l'implantation des Ursulines au Canada. 


La Prière de Jean de Bernières Louvigny « Ô Jésus, je Vous servirai soit en agissant, soit en souffrant, soit en contemplant » :

« C'est tout de bon que je prends les résolutions de me convertir totalement à Dieu, de m'attacher uniquement à Sa divine Beauté et à sa Bonté infinie, quittant toutes les créatures, pour lesquelles mon âme se laisse trop souvent aller.

Être chrétien, c'est ma gloire, c'est ma vie, ce sont mes délices. Pauvreté, mépris, douleurs, bassesses, je n'ai plus d'horreur pour Vous, je Vous chéris, puisque Jésus vous a aimées jusqu'à la mort.

Soyons donc chrétiens, mon âme ; embrassons la sagesse du Verbe incarné, et devenons fous aux yeux des hommes du monde, vrais persécuteurs des chrétiens, c'est-à-dire, de ceux qui veulent vivre à Jésus Christ.

Pauvre vie chrétienne, que tu es peu connue, que tu es malmenée ! Quelques-uns t'estiment du bout des lèvres ; mais très peu te placent au milieu de leur cœur.

Oui, Jésus, je veux être à Vous, je Vous servirai, mais en la manière que Vous voudrez, soit en agissant, soit en souffrant, soit en contemplant : je ne m'attacherai à rien qu'à Vous. Je veux être dégagé de toutes créatures, pour Vous trouver, et ne posséder que Vous seulement. Ainsi soit-il. »



Jean de Bernières-Louvigny (1602-1659)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 31 Mar - 13:30

Prions avec l’Abbé François-Xavier Coulin




Voici la Prière « Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous » de Monsieur l’Abbé François-Xavier Coulin (1800-1887), chanoine de Marseille et directeur du Grand Catéchisme de Marseille, missionnaire apostolique, auteur de nombreux ouvrages de dévotion, et fondateur en 1830 d’une association féminine pour l’étude de la religion. 




La Prière du Chanoine Coulin « Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous » : :

« Comment pourrais-je oublier mes frères qui s'égarent, et qui désertent Votre maison, pour courir après les joies trompeuses et les fausses délices d'un monde plongé dans la corruption et dans l'aveuglement le plus funeste ?

Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous, en oubliant, de la manière la plus déplorable, les promesses et les engagements sacrés de leur Baptême. Que votre Grâce aille les chercher, qu'elle les éclaire, qu'elle les touche pour les ramener à Vous ; ne les abandonnez pas, malgré leur ingratitude.

Vous avez pleuré sur elles comme sur moi, pendant que Vous étiez sur la terre ; laissez tomber une larme brûlante d'amour sur ces cœurs qui peuvent encore Vous aimer et contribuer à Votre gloire.

Oui, ô mon divin Sauveur, je l'espère avec une douce confiance, ce jour sera un jour de Grâce et de Miséricorde ; nos adorations, nos hommages, la ferveur de nos prières, attireront des torrents de Grâces sur nous aussi bien que sur les pauvres pécheurs qui sont l'objet de notre compassion, et dont le retour sincère à l'observation de votre Loi sainte, doit répandre la joie dans l'Eglise et parmi tous Vos enfants.

Seigneur, Seigneur, ayez pitié de nous, détournez Vos yeux de nos crimes, et ne Vous souvenez que de Vos éternelles Miséricordes. Ainsi soit-il. »  



Abbé François-Xavier Coulin (1800-1887) - La Divine Eucharistie, Tome I, « Entretiens avec Jésus-Christ dans le Très Saint Sacrement », Paris - Tournai, H. Casterman, 1861.







_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 7 Avr - 18:50

Prions avec Mgr Félix Dupanloup




Voici une « Prière pour la conversion des hérétiques, des infidèles et de tous les pécheurs » extraite du « Manuel des Catéchismes » de Monseigneur Félix Dupanloup (1802-1878), Prêtre Catholique Français, théologien, enseignant, journaliste, prélat et homme politique qui fut l’Évêque d'Orléans en 1849, membre de l'Académie Française à partir de 1854 et l'un des plus actifs défenseurs de l'enseignement catholique.


La « Prière pour la conversion des hérétiques, des infidèles et de tous les pécheurs » de Mgr Félix Dupanloup :

« Écoutez, ô Dieu de Miséricorde, les vœux que nous Vous présentons humblement pour tous les ennemis de votre Église, et en général pour tous les pécheurs. Regardez-les en pitié pour l'amour de votre Fils Jésus-Christ ; brisez les cœurs endurcis; convertissez les rebelles; illuminez les aveugles ; levez le voile qui est sur leurs yeux, et qui leur couvre Vos vérités saintes, et ramenez tous les égarés au troupeau dont Vous êtes le saint Pasteur. Ainsi soit-il. »   


Mgr Félix Philibert Dupanloup (1802-1878) - « Manuel des Catéchismes » p. 460







_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 14 Avr - 11:52

Prions avec le Père Ludovic Lécuru




Voici une Prière pour demander la conversion « Seigneur, retourne-moi pour que je ne cherche plus à agir en dehors de Ta grâce » de Dom Ludovic Lécuru, Moine de l'Abbaye Bénédictine normande de Saint-Wandrille de 1988 à 2006, nommé Curé dans le doyenné de Bandol par Mgr Dominique Rey du Diocèse de Fréjus-Toulon en 2016.

« Convertissez-vous et croyez en l'Évangile » (Mc 1, 15)


La Prière de l’Abbé Ludovic Lécuru « Seigneur, retourne-moi pour que je ne cherche plus à agir en dehors de Ta grâce » :

« Seigneur, retourne-moi pour que je ne cherche plus à agir en dehors de Ta grâce. Sans Toi, je ne peux rien faire, et pourtant c'est toujours moi qui décide de ma vie. C'est moi qui veux prendre les choses en main au lieu de m'abandonner à Toi au rythme de l'instant présent pour que Tu me conduises Toi-même. Je veux me détacher des idées toutes faites. Je veux cesser de me justifier par des situations ambiguës. Je veux cesser de vivre dans l'à-peu-près en menant une vie spirituelle superficielle. Je veux cesser de tomber dans l'activisme qui consiste à tout faire par mes seuls moyens. Voilà pourquoi je m'épuise et ne me repose plus en Toi. Mets en lumière dans ma vie ce qui est douteux. Comme la Samaritaine, je voudrais tellement Te confesser d'une manière nouvelle, Toi qui peux me dire avec Miséricorde tout ce que j'ai fait. Croire en Toi ne suffit pas si je ne m'abandonne à Ta grâce, totalement, fidèlement, résolument. Je lâche prise. J'abdique. Je me jette en Toi. Sans conditions. Ma vie ne dépend pas de ce que je fais pour Toi, mais de l'offrande de moi-même. Sans Toi je ne peux rien faire. En ce jour, je choisis enfin le primat de la Grâce. Désensable mon coeur et dégage l'obstacle de l'amour propre. Accorde-moi cette conversion comme une Grâce à la mesure de mon désir. Je ne peux pas me sauver tout(e) seul(e). Père, je suis là, devant Toi, Jésus m'a ramené(e). Ainsi soit-il. »


R. P. Ludovic Lécuru (o.s.b.) - Extrait de son livre « 100 prières en famille »







_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 21 Avr - 12:19

Prions avec Sören Kierkegaard




Voici une Prière pour être attiré à et par Dieu « Ô Seigneur, nous Te prions d'attirer à Toi les égarés de leur fausse voie » de Soren Kierkegaard (1813-1855), écrivain, théologien protestant et philosophe danois précurseur de l'existentialisme.


La Prière de Sören Kierkegaard « Ô Seigneur, nous Te prions d'attirer à Toi les égarés de leur fausse voie » :

« Ô Seigneur, nous Te prions pour l'heureux de ce monde qui, dans sa joie, sait à peine où il doit aller, afin que Tu l'attires à Toi et lui fasses comprendre qu'il doit aller à Toi ; nous Te prions pour celui qui souffre et ne sait dans sa misère où aller, afin que Tu l'attires à Toi. Veuille que l'heureux et le malheureux, si différents par leur sort, soient unis dans une même pensée où ils ne sachent pas d'autre que Toi à qui aller.

Nous Te prions pour ceux qui ont besoin de conversion afin que, du chemin de la perdition, Tu les attires à Toi sur le chemin de la vérité; pour ceux qui sont tournés vers Toi et ont trouvé le chemin, nous Te prions de leur accorder d'avancer sur le chemin, attirés par Toi. Et comme la Vérité est « le chemin » qui « peut être perdu de trois manières en se trompant de voie, en trébuchant sur la route, en s'écartant de la bonne direction ».

Nous Te prions d'attirer à Toi les égarés de leur fausse voie, de fortifier ceux qui chancellent sur la route, et de ramener les désorientés dans la bonne direction.

Ainsi, nous Te prions pour tous ; mais on ne peut nommer chaque individu ; et qui pourrait seulement dénombrer toutes nos différences ! Nous n'en évoquerons qu'une seule. Nous Te prions pour les serviteurs de la Parole, pour ceux dont la mission est d'attirer les hommes à Toi, pour autant qu'un homme en est capable : nous Te prions de bénir leur travail ; mais veuille qu'en l'accomplissant ils soient eux-mêmes attirés à Toi, afin que dans leur zèle à attirer les autres à Toi, ils ne soient point retenus loin de Toi.

Et nous Te prions pour les Chrétiens de la communauté, afin qu'attirés à Toi ils n'aient point d'eux-mêmes une idée mesquine, comme s'il ne leur était pas aussi donné d'en attirer d'autres à Toi, dans la mesure de leurs moyens. Dans la mesure de leurs moyens, car Toi seul peux attirer à Toi, bien que Tu puisses Te servir de tout et de tous - pour attirer tous les hommes à Toi. Amen. »



Sören Kierkegaard (1813-1855)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 28 Avr - 16:17

Prions avec Sœur Louise de la Miséricorde




Voici la Prière « Ô Dieu de mon salut, convertissez mon cœur » de Louise de la Vallière (1644-1710) qui fut élevée à la dignité de fille d'honneur d'Henriette d'Angleterre, première femme de Philippe, duc d'Orléans. On connaît ses égarements à la cour de Louis XIV dont elle devint la favorite.

Évincée par Madame de Montespan, la duchesse de la Vallière sut se retirer avec beaucoup de dignité et fut touchée par la Grâce d'une conversion tellement profonde qu'elle fut marquée toute sa vie par le Mystère de la Miséricorde divine. En 1675, elle demanda à être admise au Monastère des Carmélites de Paris. Sous la conduite spirituelle du grand Bossuet, elle s'éleva aux plus hauts degrés de la vie spirituelle.



La Prière de Louise de la Vallière « Ô Dieu de mon salut, convertissez mon cœur » : :

« Ô Dieu de mon salut, qui tenez mon âme et mon éternité entre Vos mains ;

Vous qui venez de me retirer de la poussière du tombeau, qui me couronnez de miséricordes, et qui remplissez mon âme de tant de saints désirs, afin de la renouveler comme la jeunesse de l'aigle ;

Vous qui nous promettez que Votre colère ne sera pas éternelle envers ceux qui Vous craignent, que Vous ne leur rendez pas ce qu'ils ont mérité par leurs péchés, et qu'autant que l'Orient est éloigné de l'Occident, Vous avez éloigné de Vous leurs offenses ;

Vous qui assurez que, comme le père a pitié de son enfant, Vous avez compassion de nous, parce que Vous connaissez notre faiblesse, que Vous savez que nous ne sommes que poussière, et que nos meilleurs sentiments ne sont que passagers dans notre âme.

Enfin Vous, ô mon Dieu ! qui tirez de l'énormité de nos crimes le sujet de vos Miséricordes, et qui seul pouvez nous convertir, convertissez mon cœur :

parce que mon âme est humiliée, et que le regret de Vous avoir déplu, me perce de crainte et de douleur ;

Parce que mon âme a mis toute sa confiance en Vous, et qu'elle soupire continuellement après Votre aimable Présence.

Mon Dieu, exaucez mon humble prière, parce que je Vous ai choisi pour le bien-aimé de mon âme, et que votre Miséricorde surpasse toutes vos autres œuvres.

Enfin, Seigneur, ayez pitié de moi, parce que je suis pauvre et misérable, et que Vous êtes infiniment Riche et Miséricordieux. Ainsi soit-il. »



Sœur Louise de la Miséricorde (1644-1710) – « Réflexions sur la Miséricorde de Dieu » (XXIV°), Paris, chez Maradan, 1804








_____________________________________________________________



Prière de la communauté




Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)


Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 5 Mai - 15:06

Prions avec Monseigneur Antoine Godeau




Voici une Prière qui paraphrase le Cantique d'Ezéchias (Is 38) « Seigneur, prête toujours l'oreille à ma juste prière » d’Antoine Godeau (1605-1672) qui avant d’être nommé Évêque de Grasse en 1636 puis de Vence en 1653 fut l'un des familiers de l'Hôtel de Rambouillet où il hanta les salons des précieuses, courtisant les Bellinde, Philis, Cléonice et s'éprenant de la Belle Lionne, Angélique Paulet. De la galanterie à la sainteté….


La Prière d’Antoine Godeau « Seigneur, prête toujours l'oreille à ma juste prière » : :

« Dans les vives douleurs dont je sens les atteintes, Seigneur, c'est donc en vain que je Te fais mes plaintes, au lieu de mes jours je verrai le cercueil ; mes péchés m'ont réduit en cet état funeste, mon mal est sans remède, et le bien qui me reste n'est que le repentir de mon premier orgueil.

Alors que j'espérais un grand nombre d'années, je vois sur l'horizon mes dernières journées, les vœux pour mon salut sont des vœux superflus ; claire source des biens de qui la terre abonde, feux qui marchez sans cesse, et vous, flambeaux du monde, images de mon Dieu je ne vous verrai plus.

Puisque ce sont Tes mains qui règlent ma fortune, il faut qu'en cet état ma douleur T'importune, il faut pour Te fléchir que j'élève ma voix, imitant les accents des chastes tourterelles, qui, pendant leur veuvage, en leurs flammes fidèles, troublent par leurs soupirs le silence des bois.

Avec quelque rigueur que Ta main me punisse, je confesse, grand Dieu, que Tu me rends justice, j'ai mérité le mal que Tu me fais sentir ; aussi pour détourner la mortelle tempête, que mon ingratitude attire sur ma tête je ne veux employer que le seul repentir.

Seigneur, conduis mes pas au bout de la carrière, prête toujours l'oreille à ma juste prière, répands toujours sur moi Ta divine Faveur ; et, dans ce temple auguste où l'on voit ta Justice abandonner la foudre au moindre sacrifice, je publierai toujours que Tu fus mon Sauveur. Ainsi soit-il. »  



Monseigneur Antoine Godeau (1605-1672)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 12 Mai - 17:30

Prions avec Ludolphe le Chartreux




Voici une Prière sur le Recouvrement de Jésus au Temple dans sa douzième année pour rechercher Dieu en toutes choses « Seigneur Jésus-Christ, Toi que Tes parents affligés ont cherché pendant trois jours » de Ludolphe de Saxe (vers 1300-1378) originaire d'Allemagne du Nord surnommé aussi « Ludolphe le Chartreux » qui après avoir été Dominicain 26 ans, fut Prieur de la Chartreuse de Strasbourg en 1340, de Coblence (1343-1348) en Allemagne, puis de Mayence (1348) et Auteur de « Vitae Christi » (Vie de Jésus-Christ).



« Ne l'ayant pas trouvé, ils revinrent toujours à sa recherche, à Jérusalem » (Lc 2,45)


La Prière de Ludolphe de Saxe « Seigneur Jésus-Christ, Toi que Tes parents affligés ont cherché pendant trois jours » :

« Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, Toi que Tes parents affligés ont cherché pendant trois jours et ont enfin trouvé dans le Temple, donnes à un misérable tel que je suis, de Te désirer, qu’en Te désirant je Te cherche, qu’en Te cherchant je Te trouve, qu’en Te trouvant je T’aime, qu’en T’aimant, je répare mes fautes, et qu’après les avoir réparées, je ne les renouvelle pas.

Et Toi qui donnes à celui qui demande, qui Te montres à celui qui Te cherche, qui ouvres à celui qui frappe, ne refuse pas au plus petit de Tes serviteurs ce que Tu promets à tous.

Toi enfin qui, pour nous donner la règle de l’obéissance, es revenu à Nazareth, sur la volonté de Tes parents auxquels Tu es resté soumis, accordes-moi la force de briser ma propre volonté toujours rebelle, afin que je sois soumis à Toi et à toute créature humaine pour Toi. Ainsi soit-il. »  



Ludolphe le Chartreux (vers 1300-1378)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 19 Mai - 8:33

Prions avec Pie XII




Voici une Prière pour ces malheureux qui poussés par des influences diaboliques blasphèment abominablement le nom de Dieu, celui de la très pure Vierge Marie et ceux des Saints « Ô Très Auguste Trinité, faites qu’un jour les cœurs blasphémateurs soient convertis »  de sa Sainteté le Pape Pie XII (1876-1958) à la radio le 11 septembre 1954 pour clôturer les journées de réparation contre les blasphèmes du 8 au 11 septembre 1954.


La Prière du Pape Pie XII contre les blasphèmes « Ô Très Auguste Trinité, faites qu’un jour les cœurs blasphémateurs soient convertis » :

« Ô Très Auguste Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, qui, bien qu’infiniment heureuse de toute éternité en Vous-même et par Vous-même, daignez accepter avec bienveillance l’hommage qui s’élève de la création universelle jusqu’à votre Trône sublime, détournez, nous Vous en prions, Vos yeux et Vos oreilles de ces malheureux qui, ou aveuglés par la passion, ou poussés par des influences diaboliques, blasphèment abominablement votre Nom, celui de la très pure Vierge Marie et ceux des saints.

Retenez, ô Seigneur, le bras de votre Justice qui pourrait réduire à néant ceux qui osent se rendre coupables de tant d'impiété. Acceptez l’hymne de gloire qui sans arrêt s’élève de toute la nature : depuis l’eau de la source qui coule limpide et silencieuse jusqu’aux astres qui resplendissent et décrivent une orbite immense mus par l’Amour, là-haut, dans les cieux.

Acceptez en réparation le chœur de louanges montant, tel l’encens devant les autels, de tant d’âmes saintes qui marchent sans jamais dévier dans les sentiers de votre Loi et s’efforcent d’apaiser votre Justice offensée, par des œuvres assidues de charité et de pénitence ; écoutez le chant de tant d’âmes d’élite qui consacrent leur vie à célébrer votre Gloire, la louange intarissable que l’Eglise Vous adresse à toute heure et sous tous les cieux.

Et faites qu’un jour les cœurs blasphémateurs soient convertis et que toutes les langues et toutes les lèvres s’unissent pour chanter, ici-bas, ce cantique qui résonne sans fin dans les chœurs des anges : Saint, Saint, Saint, est le Seigneur Dieu des armées ; les cieux et la terre sont pleins de votre Gloire. Ainsi soit-il. »



Pape Pie XII (1876-1958) - le 11 septembre 1954







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 26 Mai - 6:46

Prions avec Bienheureux Charles de Faucauld




Voici la Prière « Prions pour la conversion des musulmans d’Afrique du Nord » que souhaitait ardemment le Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916) « pour que l’Afrique du Nord soit couverte de Religieux, Religieuses et de bons Chrétiens, pour prendre contact avec tous ces pauvres musulmans, pour les rapprocher doucement, pour les instruire, les civiliser, et enfin en faire des chrétiens ».


La Prière du Bienheureux Charles de Foucauld « Prions pour la conversion des musulmans » :

« Priez pour tous les musulmans de notre empire nord-ouest africain, maintenant si vaste. L’heure présente est grave pour leurs âmes comme pour la France. Depuis quatre-vingts ans qu’Alger est à nous, on s’est si peu occupé du salut des âmes des musulmans, qu’on peut dire qu’on ne s’en est pas occupé. Si les chrétiens de France ne comprennent pas qu’il est de leur devoir d’évangéliser leurs colonies, c’est une faute dont ils rendront compte, et ce sera la perte d’une foule d’âmes qui auraient pu être sauvées. Si la France n’administre pas mieux les indigènes de sa colonie qu’elle ne l’a fait, elle la perdra, et ce sera un recul de ces peuples vers la barbarie, avec perte d’espoir de christianisation pour longtemps. Il semble qu’avec les musulmans, la voie soit de les civiliser d’abord, de les instruire d’abord, d’en faire des gens semblables à nous ; ceci fait, leur conversion sera chose presque faite elle aussi, car l’islamisme ne tient pas devant l’instruction ; l’histoire et la philosophie en font justice sans discussion : il tombe comme la nuit devant le jour. L’œuvre à faire ici, comme avec tous les musulmans, est donc une œuvre d’élévation morale : les élever moralement et intellectuellement par tous les moyens ; se rapprocher d’eux, prendre contact avec eux, lier amitié avec eux ; faire tomber, par les relations journalières et amicales, leurs préventions contre nous, par la conversation et l’exemple de notre vie, modifier leurs idées ; procurer l’instruction proprement dite ; faire enfin l’éducation entière de ces âmes : leur enseigner, au moyen d’écoles et de collèges, ce qui s’apprend dans les écoles et les collèges ; leur enseigner par un contact journalier, étroit ce qu’on apprend dans la famille ; se faire leur famille… Ce résultat obtenu, leurs idées seront infiniment modifiées, leurs mœurs améliorées par là même, et le passage à l’Evangile se fera facilement. Ainsi soit-il. »


Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916)



Voir la « Prière pour la Conversion des Musulmans à Notre-Dame d’Afrique » de Monseigneur Louis-Antoine-Augustin Pavy, Évêque d’Alger de 1846 à 1866 ; la Prière du Père Peyriguère « Ô mon Christ, ne Vous désintéressez pas des musulmans » ; le « Dialogue pour gagner les âmes des musulmans et autres infidèles » de Saint Louis de France et prions aussi pour « les bourreaux musulmans du Père Jacques Hamel »







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 2 Juin - 12:39

Prions avec Monseigneur Jean-Joseph Gaume




Voici la Prière « Ô mon Dieu, ne permettez pas que nous méconnaissions le Sauveur comme les Juifs » de Monseigneur Jean-Joseph Gaume (1802-1879), Prêtre catholique, Chanoine à Nevers et Théologien français nommé Protonotaire apostolique à Rome en 1854 par Pie IX et auteur du Catéchisme de persévérance publié en 1838 à plus de 900 000 exemplaires.


La Prière de Monseigneur Jean-Joseph Gaume « Ô mon Dieu, ne permettez pas que nous méconnaissions le Sauveur comme les Juifs » :

« Ô mon Dieu ! Qui êtes tout Amour, je Vous remercie de nous avoir envoyé le Sauveur tant de fois promis, et si ardemment attendu ; ne permettez pas que nous Le méconnaissions comme les Juifs ; donnez-nous au contraire la docilité des Bergers et la foi des Mages, afin que nous comprenions comme eux que c'est pour ôter le péché du monde qu’Il naît, qu’Il vit et qu’Il meurt dans la pauvreté, les humiliations et les souffrances. Je prends les résolutions d'aimer Dieu par-dessus toutes Choses et mon prochain comme moi-même pour l’Amour de Dieu ; et, en témoignage de cet Amour, je veux imiter la douceur et l'humilité de Jésus naissant ».

Ainsi soit-il.



Monseigneur Jean-Joseph Gaume ((1802-1879) – « Catéchisme de persévérance » p. 24







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 9 Juin - 17:54

Prions avec le Révérend Père Henry Ramière




Voici la Prière Ô Jésus, nous Vous présentons nos frères infirmes, malades, mourants de la lèpre du péché et des plaies honteuses de l'infidélité » extraite de « l'Apostolat de la Prière », la Sainte Ligue des cœurs chrétiens unis au Cœur de Jésus pour obtenir le triomphe de l'Eglise Catholiques et le salut des âmes, du Révérend Père Henry Ramière (1821-1884), Prêtre de la Compagnie de Jésus promoteur de la dévotion au Cœur de Jésus durant le XIX siècle.




La Prière du P. H. Ramière « Ô Jésus, nous Vous présentons nos frères infirmes, malades, mourants de la lèpre du péché et des plaies honteuses de l'infidélité » :

« Ô Jésus, Vous avez dit, aux jours de Votre vie mortelle : « Là ou plusieurs seront réunis en mon Nom, je serai au milieu d'eux », et ailleurs : « Lorsque deux ou trois s'accorderont à me demander une Grâce, si grande qu'elle puisse être, je la leur accorderai ». Il est temps de Vous souvenir de ces promesses. Soyez donc au milieu de nous par Votre infinie Tendresse, comme nous sommes nous-mêmes unis et confondus en une même prière. Nous Vous solliciterons, nous Vous importunerons de nos vœux. D'un bout du monde à l'autre, un concert unanime de gémissements et de désirs montera jusqu'à votre Cœur. Nous recueillerons toutes les gouttes de votre Sang, pour les porter jusqu'aux nations lointaines qui ne connaissent point encore votre Nom béni, comme à ces générations plus voisines qui demeurent aveugles au milieu des torrents de votre Lumière. Nous Vous les présenterons sans cesse, ces frères infirmes, malades, mourants de la lèpre du péché et des plaies honteuses de l'infidélité, et nous ne cesserons de Vous adresser nos demandes, et de pousser des cris de détresse, que lorsque nous aurons recueilli dans votre Cœur et conduit au port de l'éternité bienheureuse, ces âmes créées à votre Image et rachetées de votre Sang ».

Ainsi soit-il.



R P Henry Ramière (1821-1884) - « l'Apostolat de la Prière », Ed. 1861, p. 243-244








_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 16 Juin - 13:09

Prions avec Claude Poullart des Places




Voici la Prière « Vous me cherchiez, Seigneur, et je Vous fuyais » du Père Claude Poullart des Places (1679-1709), jeune fils de milliardaire qui avec douze compagnons se consacrent au Saint-Esprit et à Marie le 27 mai 1703 en la Fête de la Pentecôte à l’église Saint-Étienne-des-Grès à Paris et fonde ainsi la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains).


La Prière du P. Claude Poullart des Places « Vous me cherchiez, Seigneur, et je Vous fuyais » :

« Vous me cherchiez, Seigneur, et je Vous fuyais. Vous m’aviez donné de la raison, mais je ne voulais point m’en servir. Je voulais me brouiller avec Vous, et Vous ne vouliez point y consentir. Vous ne voulez point ma mort,

Vous ne voulez que ma conversion. Comme si Vous aviez besoin de moi, Vous me traitez toujours avec douceur. Il semble que Vous vous fassiez un honneur de réduire un cœur aussi insensible que le mien. En reconnaissant votre Puissance, que je reconnais efficacement votre Amour !

Vous m’aimez, mon divin Sauveur, et Vous m’en donnez des Marques bien sensibles. Je sais que votre Tendresse est infinie, puisqu’elle n’est pas épuisée par les ingratitudes innombrables que je Vous ai fait paraître tant de fois. Il y a longtemps que Vous voulez me parler au cœur, mais il y a longtemps que je ne veux point Vous écouter.

Vous tâchez de me persuader que Vous voulez Vous servir de moi dans les emplois les plus saints et les plus religieux, mais je tâche, moi, de ne pas Vous croire. Si votre Voix fait quelquefois quelque impression sur mon esprit, le monde, un moment après, efface les caractères de votre Grâce. Combien y a-t-il déjà d’années que Vous travaillez à rétablir ce que mes passions détruisent continuellement ! Je crois bien que Vous ne voulez plus combattre sans succès, et que Vous avez ordonné à la victoire de se déclarer pour le juste parti. Je ne suis point venu ici pour me défendre, je ne suis venu que pour me laisser vaincre ».


Ainsi soit-il.



Père Claude Poullart des Places (1679-1709)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 23 Juin - 17:05

Prions avec le Père Libermann




Voici la Prière « Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes » du Vénérable Père François Libermann (1802-1852), Juif alsacien, fils du rabbin de Saverne, converti au Catholicisme à l'âge de vingt-quatre ans qui va fonder deux Congrégations Religieuses Missionnaires pour l’évangélisation : la Société du Saint-Cœur de Marie et la Congrégation du Saint Esprit.




La Prière du Père Libermann « Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes » :

« Dieu notre Père, Tu veux que tous les hommes soient sauvés. Guéris-nous de nos étroitesses et de nos égoïsmes. Rends-nous sensibles à tous les hommes, quelles que soient leurs cultures et leurs religions. Tu fais briller sur tous ton Soleil.

Dieu Père de tous les hommes, nous voilons « la Lumière de ta Face » lorsque nous agissons comme si Tu n’existais que pour nous. Fais briller ton Visage en toute personne, quelle que soit sa religion. Protège-nous de toute forme de racisme. Dieu Père de tous les hommes, fais-nous rencontrer des croyants d’autres religions pour un dialogue respectueux de chacun et une collaboration au service de la paix dans « l’esprit d’Assise ».

Qu’ai-je fait pour ce dialogue et cette collaboration ? Seigneur Jésus, né juif Tu es Sauveur de tous les hommes. Paul, juif, est devenu l’apôtre des nations.

Libermann, né juif, a fondé une congrégation missionnaire pour Te faire connaître en Afrique. Donne-nous de reconnaître la racine juive de notre foi et d’être témoins de ton Amour pour tous.

Dieu Père, certains doutes viennent d’une foi mal éclairée. Nous Te prions pour ceux qui, dans le doute et à tâtons, Te cherchent sans le savoir.

Seigneur Jésus, qui a rendu la vue à l’aveugle-né, donne-nous ton Esprit Saint. Qu’Il nous dispose à recevoir ta Lumière, dissipe les ténèbres en nos cœurs, nous rende dociles à ta Parole et nous aide à nous donner « à corps perdus entre Tes mains ».

Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles ».


Ainsi soit-il.



Père François Libermann (1802-1852)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Dim 1 Juil - 18:24

Prions avec le Frère Thierry Hubert




Voici la Prière Ferme les yeux, et entends Jésus te dire » du Révérend Père Thierry Hubert (1969-….) de l’Ordre des Prêcheurs (op) du Couvent des Dominicains de Lille


La Prière du R P Thierry Hubert « Ferme les yeux, et entends Jésus te dire » :

Ferme les yeux, et entends Jésus te dire :

« Peu m’importe de ressusciter mille fois à Jérusalem si je ne ressuscite pas une fois avec toi dans ta chair. La réalité historique de ma résurrection resterait inachevée si elle ne prenait pas, ici, aujourd’hui, maintenant corps et vie en toi. Ma résurrection te demande une disposition intérieure.

Devant ce tombeau ouvert, deviens-toi-même ouvert. Alors ferme les yeux et descends en toi, dans ce jardin intérieur, au lieu de cette parcelle sombre, si sombre qu’elle est le tombeau de ton histoire, le tombeau de ta vie, le tombeau de déjà ta chair, descends là au lieu de cette épreuve qui te plombe, quand la vie n’a pas donné les fruits attendus, – ah, c’est la vie dit-on, quand l’épreuve nous tombe dessus.

Non, ce n’est pas la vie, c’est la mort qui fait son œuvre, qui vient planter son drapeau noir sur la vie qui sommeille en toi et qui cherche à se frayer un chemin depuis trop longtemps. Le Christ est descendu jusqu’aux entrailles de la terre pour venir nous récupérer dans nos tombeaux. Pour sauver cela aussi puisqu’il vient délivrer ta vie, toute ta vie. En ce tombeau encore fermé où souvent ton âme s’est désolée, laisse le Christ agir.

Laisse-Le sortir, laisse-Le ressusciter, laisse-Le faire de ce tombeau, le lieu de sa Grâce et de sa Puissance, de sa Miséricorde et de son Amour. Laisse-Le être le Vivant en toi, rebâtir mystérieusement ta chair, relever ta vie ».


Ainsi soit-il.



Frère Thierry Hubert (1969 -….)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 7 Juil - 13:46

Prions avec le Frère Thierry Hubert




Voici une Prière pour la conversion des musulmans « Ô mon Christ, ne Vous désintéressez pas des musulmans » écrite en 1958 à Toumliline par le Père Albert Peyriguère (1883-1959), Religieux Catholique Français Ermite au Maroc surnommé par les Berbères « le marabout d'El-Khab » qui consacra toute sa vie à l'idéal du Père de Foucauld.


La Prière du Père Peyriguère « Ô mon Christ, ne Vous désintéressez pas des musulmans » :

« Ô mon Christ, par le mystère de l’Incarnation, c’est tous les hommes que Vous avez pris en Vous ! Chrétiens ou non-chrétiens, Vous les portiez tous en Vous ! Chrétiens ou non-chrétiens, Vous viviez pour eux, ils vivaient pour ainsi dire en Vous, par anticipation. Chrétiens ou non-chrétiens, Vous les portiez en Vous, sur la Croix ; ils mouraient tous avec Vous sur la Croix ; avec Vous, ils ressuscitaient tous avec Vous en puissance.

Dans tous ces musulmans il y a une grandeur christique, un contenu christique… une parenté charnelle avec Vous, ô mon Christ ! Contenu christique, mais aussi dynamique christique. Ceux-là sont Vos frères dans la chair, Vous ne pouvez pas Vous désintéresser d’eux. C’est vrai qu’en dehors de l’appartenance visible à l’Eglise, Vous distribuez vos Grâces… Toute l’humanité est Christique, et en particulier ces musulmans… A la fois parmi les non-chrétiens, ceux qui sont les plus près de Vous … Eh oh ! Qu’est-ce que je vais dire, à m’en écraser le cœur et l’intelligence aussi … à la fois les plus éloignés de Vous »


Ainsi soit-il.



« Presque tout mon temps libre se passe à soigner. Il a fallu laisser momentanément mes travaux intellectuels de côté. Ça m’a d’abord coûté. Puis un beau jour, j’ai « touché du doigt » que d’avoir fait le moindre bien au plus petit de nos Berbères, c’était plus beau et plus grand que d’écrire des pages de génie sur les sujets les plus élevés et les plus passionnants. Pauvres études, pauvres livres que j’aimais tant : comment trouver le temps de penser un peu à eux ?

Cela coûte et cependant c’est bon, car chaque malheureux qui frappe à ma porte, c’est le Christ qui m’appelle et qui frappe à ma porte. Alors, ce n’est plus être dérangé. On ne peut tout de même pas dire que l’on soit dérangé par le Christ. Mon dispensaire est beaucoup plus qu’un dispensaire, c’est un vrai lien d’amitié, un vrai carrefour d’amitié. On ne fait rien auprès des hommes si on ne commence pas par les aimer »
(Père Albert Peyriguère )



Père Albert Peyriguère(1883-1959)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 14 Juil - 15:48

Prions avec Saint Pierre Chrysologue




Voici une Prière où Dieu nous demande par l'intermédiaire de Saint Paul « Venez donc, retournez à moi et reconnaissez votre Père » extraite d’une Homélie sur le Sacrifice spirituel de Saint Pierre Chrysologue (406-450), Evêque de Ravenne, Théologien, Docteur de l'Eglise Catholique et Conseiller du Pape Léon Iᵉʳ


La Prière de Saint Pierre Chrysologue « Venez donc, retournez à moi et reconnaissez votre Père » :

« Dieu veut être aimé plus qu’Il ne veut être craint. Dieu demande parce qu’Il ne veut pas tellement être Seigneur qu'être Père. Dieu demande avec Miséricorde pour ne pas exiger avec rigueur. Dieu nous demande : « Reconnaissez en moi votre corps, vos membres, vos viscères, vos os, votre sang ».

Et si ce qui appartient à Dieu vous inspire de la crainte, est-ce que vous n'aimez pas ce qui est à vous ? Si vous fuyez le Seigneur, pourquoi ne recourez-vous pas à Celui qui vous a engendrés ? Mais peut-être que l'énormité de ma Passion, dont vous êtes les auteurs, vous couvre de honte ? Ne craignez pas.

Cette Croix a été mortelle non pour moi mais pour la mort. Ces clous ne me pénètrent pas de douleur, mais d'un Amour encore plus profond envers vous. Ces blessures ne provoquent pas mes gémissements, mais elles vous font entrer davantage dans mon Cœur. L'écartèlement de mon Corps vous ouvre mes Bras, il n'augmente pas mon Supplice.

Mon Sang n'est pas perdu pour moi, mais il est versé pour votre rançon. Venez donc, retournez à moi et reconnaissez votre Père en voyant qu'Il vous rend le bien pour le mal, l'amour pour les outrages, et pour de si grandes blessures une si grande charité. »


Ainsi soit-il.




Saint Pierre Chrysologue(406-450) - Homélie sur le Sacrifice spirituel






Très bonne fête National à tous ! En bonus une prière pour notre pays, la France :


Prière pour la France du Cardinal Pacelli (pape Pie XII)

Notre Dame, Vous qui avez donné à cette nation tant de gages insignes de votre prédilection, implorez pour elle votre Divin Fils : ramenez-la au berceau spirituel de son antique grandeur, aidez-la à recouvrer, sous la lumineuse et douce étoile de la foi et de la vie chrétienne, sa félicité passée, aidez-la à s’abreuver aux sources où elle puisait jadis cette vigueur surnaturelle, faute de laquelle les plus généreux efforts demeurent fatalement stériles, ou tout au moins bien peu féconds : qu'elle s'unisse à tous

Regina pacis ! Oh ! Oui ! En ces jours où l’horizon est tout chargé de nuages qui assombrissent les cœurs les plus trempés et les plus confiants, soyez vraiment, au milieu de ce peuple qui est vôtre, la Reine de la paix ; écrasez de votre pied virginal le démon de la haine et de la discorde ; faites comprendre au monde, où tant d’âmes droites s’évertuent à édifier le temple de la paix, le secret qui seul assurera le succès de leurs efforts : établir au centre de ce temple le trône royal de votre Divin Fils, et rendre hommage à sa loi sainte, en laquelle la justice et l’amour s’unissent en un chaste baiser, justitia et pax osculatae sunt (justice et paix s’embrassent). Et que par vous la France, fidèle à sa vocation, soutenue dans son action par la puissance de la prière, par la concorde dans la charité, par une ferme et indéfectible vigilance, exalte dans le monde le triomphe et le règne du Christ, Prince de la Paix, Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Roi de France).

Amen





_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 21 Juil - 19:03

Prions pour la conversion des musulmans avec St Louis




Dialogue de conversion d’un musulman « Venez donc, retournez à moi et reconnaissez votre Père » de Saint Louis IX (1214-1270), quarante-quatrième Roi de France et Saint Patron de la France pour la conversion au Catholicisme d’un Prince musulman du Caire : un vrai dialogue interreligieux bien différent du dialogue œcuménique d’aujourd’hui !

Saint Louis, fait prisonnier le 8 février 1250, comparaît devant le Sultan du Caire. Jean de Joinville (1224-1317, également connu sous le nom de Sire de Joinville, noble Sénéchal de Champagne et biographe historien du règne de Louis IX de France qui le suit à Aigues-Mortes lors de la septième Croisade. C'est en partie grâce à ses témoignages que Saint Louis est canonisé en 1297) est présent, témoin de ce dialogue sidérant de courage et d'amour de la Vérité entre le Roi Catholique Louis IX et le Prince musulman Al Moadam :





Le « Dialogue pour gagner les âmes des musulmans et autres infidèles » de Saint Louis de France :

Le Prince musulman Al Moadam : « Quelle est la cause de votre tristesse ? »

Saint Louis : « C’est que je n’ai point gagné ce que je désirais le plus gagner, la chose pour laquelle j’avais laissé mon doux Royaume de France, et ma mère, chère encore, qui criait après moi, la chose pour laquelle je m’étais exposé aux périls de la mer et de la guerre ».

Le Prince musulman Al Moadam : « Et qu’est-ce donc, Ô Seigneur Roi, que vous désiriez si ardemment ? »

Saint Louis : « C’est… ton âme ! Que le diable promet de précipiter dans le gouffre. Mais jamais, grâce à Jésus Christ, qui veut que toutes les âmes soient sauvées, il n’arrivera que Satan puisse se glorifier d’une si belle proie. Le Très Haut le sait, Lui qui n’ignore rien : si toute le monde visible était à moi, je le donnerai tout entier, en échange du salut des âmes ».

Le Prince musulman Al Moadam : « Eh quoi ! Bon Roi, tel a été le but de ton pèlerinage si pénible ? Nous pensions tous, en Orient, que vous tous les chrétiens, aspiriez ardemment à notre soumission et vouliez triompher de nous par avidité de conquérir nos terres et non par désir de sauver nos âmes ».

Saint Louis : « J’en prends à témoin le Tout Puissant, je n’ai point souci de retourner jamais dans mon Royaume de France, pourvu que je gagne à Dieu ton âme, et les âmes des autres infidèles, et qu’elles puissent être glorifiées »

Voilà donc le mot-clé lâché. Ce que veut ce Roi missionnaire, en finale, c’est la Gloire du Ciel, la Gloire du Royaume éternel, la propre Gloire du Ressuscité, non seulement pour ce Sultan, mais pour tous les Musulmans du monde. Le Sultan alors de rebondir sur ce mot et d’évoquer le Ciel selon le Coran :

Le Prince musulman Al Moadam : « Nous espérons, en suivant la loi du très béni Mahomet, arriver à jouir des plus grands délices dans l’avenir. » (Sous-entendu, des quantités de femmes !)

Et le Roi de France de répliquer :

Saint Louis : « Je ne puis assez m’étonner que vous, qui êtes des hommes discrets et circonspects (il discerne le meilleur en eux), vous ajoutiez foi à cet enchanteur Mahomet qui commande et promet tant de choses déshonnêtes ».

Et se référant, non à l’Évangile, mais au simple bon sens humain, d’ajouter :

Saint Louis : « En effet, j’ai regardé et examiné son Alcoran (un des noms du Coran) et je n’y ai vu qu’ordures et impuretés, tandis que d’après les sages anciens, voire même les païens, l’honnêteté est le souverain bien dans cette vie ».


Quel amour de la Vérité ! Quelle audace ! Quels risques encourus, puisque le Sultan d’un seul geste peut faire décapiter notre bon Roy Saint Louis d’un seul coup de sabre.

Ainsi soit-il.





Source : « Livre des saintes paroles et des bons faits de notre saint Roy Louis » par Jean de Joinville (1224-1317)




_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 28 Juil - 18:18

Prions avec le Père Jean-Pierre de Caussade




Voici la Prière « Venez, âmes simples, je vous unirai à Dieu » du Révérend Père Jean-Pierre de Caussade (1675-1751), Prêtre Jésuite Directeur des Religieuses Visitandines, Recteur des Collèges de Perpignan et d’Albi et Guide dans les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola.


La Prière du R. P. de Caussade « Venez, âmes simples, je vous unirai à Dieu » :

« Par quels moyens, ô mon Dieu, pourrais-je faire goûter ce que j’avance à Vos créatures ?

Faut-il que j’aie un si grand trésor et que, pouvant enrichir tout le monde, je voie les âmes sécher comme les plantes des déserts !

Venez, âmes simples, qui n’avez aucune teinture de dévotion, qui n’avez aucun talent, pas même les premiers éléments d’instruction, ni méthode, et n’entendez rien aux termes spirituels, qui êtes étonnées et qui admirez l’éloquence des savants ; venez, je vous apprendrai un secret pour surpasser tous ces habiles esprits, et je vous mettrai si au large pour la perfection que vous la trouverez toujours sous vos pieds, sur votre tête, et autour de vous ; je vous unirai à Dieu et je vous ferai tenir par la main dès le premier moment que vous pratiquerez ce que je vous dirai.

Venez, non pour savoir la carte du pays de la spiritualité, mais pour la posséder et vous y promener à l’aise sans crainte de vous égarer.

Venez à nous, non pour savoir l’histoire de l’action divine, mais pour en être les objets, non pour apprendre ce qu’elle a fait dans tous les siècles et ce qu’elle fait encore, mais pour être les simples sujets de son opération. Vous n’avez pas besoin de savoir les paroles qu’elle a fait entendre aux autres pour les réciter ingénieusement, elle vous en donnera qui vous seront propres. »


Ainsi soit-il.



Père Jean-Pierre de Caussade (1675-1751) – L’Abandon à la Providence divine : « De l’excellence de la Volonté de Dieu et du moment présent » (Chapitre IX)






_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 4 Aoû - 19:07

Prions avec Mgr Antoine Godeau




Voici une Prière sur la conversion de Saint Paul « D’un loup cruel, Tu en as fait un doux agneau » de Monseigneur Antoine Godeau (1605-1672) qui fut ordonné Prêtre et Évêque de Grasse la même année en 1636, était membre de la Compagnie du Saint-Sacrement et proche de Port-Royal sans être janséniste.


Le Poème d’Antoine Godeau sur la conversion de Saint Paul « D’un loup cruel, Tu en as fait un doux agneau » :


« Grâce, qui du grand Paul domptes l'esprit rebelle,
Que ce coup est fameux ! Que ce triomphe est beau !
Et lui, d'un loup cruel, Tu fais un doux agneau,
Et d'un fier adversaire un apôtre fidèle.

La Croix lui fit horreur, la Croix lui semble belle,
L'ennemi de l'Église est son époux nouveau,
Il en fut la terreur, il en est le flambeau,
Il la voulait détruire, il veut mourir pour elle.

Par une heureuse chute il monte dans les cieux,
Une vive Lumière en aveuglant ses yeux
De son coeur aveuglé chasse la nuit obscure.

Grâce, qui de Tes dons le combles aujourd'hui,
Bientôt de Tes faveurs Tu recevras l'usure,
Il est vaincu par Toi, mais Tu vaincras par lui.

Ainsi soit-il. »


Mgr Antoine Godeau (1605-1672)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 11 Aoû - 20:29

Prions avec le Cardinal Louis-Antoine de Noailles




Voici une Prière pour la conversion des pécheurs « Ô Dieu qui nous commandez de prier les uns pour les autres afin que nous soyons tous sauvés » recommandée par le Cardinal Louis-Antoine de Noailles (1651-1729), Évêque de Cahors puis de Châlons-en-Champagne et enfin Archevêque de Paris de 1695 à 1729 créé Cardinal par le Pape Innocent XII.


La Prière du Cardinal de Noailles « Ô Dieu qui nous commandez de prier les uns pour les autres afin que nous soyons tous sauvés » :


« Ô Dieu, ayez pitié de moi qui ne suis qu'un pécheur ; permettez-moi aussi de Vous prier d'avoir pitié des autres pécheurs ; car Vous ne voulez pas la mort des pécheurs ; Vous ne voulez pas qu'aucun périsse, mais que nous venions tous à la pénitence. Vous n'avez pu résister à la prière de Moïse, qui Vous pressait de pardonner à tout un peuple rebelle. Vous vous plaignez, lorsqu'il ne se trouve personne pour résister à Votre colère.

Vous nous commandez de prier les uns pour les autres, afin que nous soyons sauvés ; et Vous nous assurez qu'en faisant revenir un pécheur de son égarement, nous délivrons notre âme de la mort, et nous couvrons la multitude de nos péchés.

C'est ce qui m'engage à me présenter devant Vous avec confiance, et à implorer aussi pour les autres Votre grande Miséricorde, dont j'ai tant de besoin pour moi-même.

Pardonnez-leur, Seigneur, parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font.

Ouvrez leurs yeux, afin que rentrant en eux-mêmes, ils se voient, ils se déplaisent à eux-mêmes et qu'ils considèrent combien c'est une chose triste et amère de Vous avoir abandonné.

Ouvrez leurs oreilles et faites leur entendre cette Voix toute puissante à laquelle les morts ressuscitent, rompez la dureté de leur cœur, afin qu'ils y soient dociles, et qu'ils ne résistent plus à Votre grâce.

Souvenez-Vous de votre Miséricorde, souvenez-Vous du Sang de Jésus-Christ, sauvez les âmes qu’Il a rachetées à si grand prix, et exaucez-nous dans une prière que Votre charité nous engage à Vous faire, et que nous Vous faisons pour Vous obéir et pour Vous plaire. »  

Ainsi soit-il. »



Cardinal Louis-Antoine de Noailles(1651-1729) – « Heures imprimées par l'ordre de Monseigneur le Cardinal de Noailles », Éditeur Th. Barrois, 1800 - p. 406-407







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Dim 19 Aoû - 19:18

Prions avec Saint Augustin




Voici la Prière d’un converti « II fut un temps, Seigneur, où je ne Vous connaissais pas » de Saint Augustin (354-430), Evêque d’Hippone en Algérie, fils de sainte Monique et Docteur de l’Église Catholique Romaine.


La Prière de St Augustin « II fut un temps, Seigneur, où je ne Vous connaissais pas » :


« II fut un temps, Seigneur, où je ne Vous connaissais pas. Ah ! Maudit soit ce temps où je ne Vous voyais point ! Mais, grâce à votre Miséricorde, qui s'obstine à ne pas m’abandonner, Vous avez illuminé mon aveuglement, Vous m'avez illuminé, ô Lumière du monde, et je Vous ai vue, et je Vous ai aimée. Car pour Vous aimer, ô mon Dieu, il faut Vous voir, et pour Vous voir, il faut Vous aimer.

Mais je Vous ai aimée bien tard, ô Beauté si ancienne et si nouvelle tout ensemble. Oh ! que je Vous ai aimée tard ! Il y avait sur les yeux de mon âme une grande nuit, une nuit tellement épaisse que je ne voyais pas, que je ne pouvais voir le Soleil de la Justice, la Lumière de la Vérité.

J'étais plongé dans cette obscurité, et j'aimais mon aveuglement, et j'allais de ténèbres en ténèbres. Qui donc m'a tiré de cette nuit quand j'étais un misérable aveugle, assis dans l'ombre de la mort ? Qui donc a pris ma main et m'a fait sortir de cette nuit ? Quel est donc enfin mon illuminateur ? Vous, c'est Vous, ô mon Dieu : Vous m'avez arraché de ces ténèbres de la mort et m'avez appelé à Votre admirable Lumière.

Ah ! Je vois, Seigneur, je vois, je vois... Merci, mille et mille fois merci, mon doux Donneur de Lumière ! »   

Ainsi soit-il. »



Saint Augustin (354-430)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Dim 26 Aoû - 21:09

Prions avec Monseigneur Jean Faber




Voici une Prière pour la conversion de tous ceux qui n'ont point la Foi « Ô Dieu Miséricordieux et véritable Père, faites une visite paternelle à tous ceux qui se sont éloignés de la Sainte Foi Catholique » du R. P. Jean Faber (1478-1541), Curé de la paroisse de Lindau en Bavière (1514), Vicaire général de Constance (1518), Chapelain et Confesseur de Ferdinand 1er d'Autriche (1524) et enfin Évêque de Vienne (1530-1541).


La Prière de Jean Faber « Ô Dieu Miséricordieux et véritable Père, faites une visite paternelle à tous ceux qui se sont éloignés de la Sainte Foi Catholique » :


« Ô Dieu Miséricordieux et véritable Père, nous Vous prions du plus profond de notre cœur de faire une visite paternelle à tous ceux qui se sont éloignés de la Foi Catholique, de la seule vraie Foi, et dont les âmes sont, loin de la Vérité, inextricablement embarrassées dans les filets de l'erreur.

Seigneur, frappez à la porte de ces âmes, et entrez.

D'un Rayon de votre Grâce, illuminez ces intelligences, et amenez-les à reconnaitre leurs ténèbres. Et une fois que tous ces prodigues seront de retour à la Maison du Père, puissent-ils, pour leur salut éternel, garder à jamais la Sainte Foi Catholique et la Communion avec toute l'Eglise.

Que leurs lèvres professent publiquement la Vérité chrétienne, que leurs œuvres en soient la démonstration vivante : si bien que tous ensemble nous entendions au dernier jour la Voix de votre Fils ; que tous ensemble nous Le suivions et qu'il n'y ait plus qu'un seul bercail et un seul Pasteur ».    

Ainsi soit-il. »



Mgr Jean Faber (1478-1541)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 1 Sep - 17:44

Prions avec Père Jean-François Meurs




Voici la Prière « Seigneur, viens retourner mon sablier, convertis mon cœur » du Père Jean-François Meurs, Prêtre Salésien de Don Bosco (s. d. b.), Directeur de la Communauté du Centre Fernand Orban de Xivry, le centre spirituel de Farnières dans les Ardennes belges.


La Prière de Jean-François Meurs « Seigneur, viens retourner mon sablier, convertis mon cœur » :


« Seigneur, je suis comme un sablier : ma vie s’écoule, comme par distraction, elle s’épuise au fil du temps qui passe. Je suis parfois fatigué de la vie, j’en perds le goût, le vide s’installe, mes énergies s’épuisent. Ma foi glisse et fuit comme le sable, mon espérance est presque vide, mon goût des autres diminue, bientôt, il ne restera plus rien.

En bas, inerte, il y a mon passé retourné en poussière, les déceptions qui s’accumulent, les échecs en tas, les ruptures, les souffrances, tout ce qui m’empêche d’oser la vie.

Seigneur, je compte sur Toi : viens retourner mon sablier, convertis mon cœur.

Fais-moi la Grâce de rencontres renversantes. Que ma vie reparte, chargée de mes petites audaces, gonflée de mes émerveillements, lestée de mes quelques réussites, pesante de l’amour reçu des autres, et grave de Ton Amour.

Ne laisse pas la mort créer le vide, c’est le plein vivant qui Te fait honneur »    

Ainsi soit-il. »



Père Jean-François Meurs (s. d. b.)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 8 Sep - 18:15

Prions avec Saint Grégoire de Nazianze




Voici une Prière dans la détresse face aux tentations « Ô Dieu qui êtes la Source unique de mes forces, soyez favorable à ma prière » de Saint Grégoire de Naziance (329-390), Patriarche de Constantinople surnommé le « Théologien » pour la profondeur de ses discours sur Dieu.


La Prière de St Grégoire le Théologien « Ô Dieu qui êtes la Source unique de mes forces, soyez favorable à ma prière » :


« Comme un voyageur qui, après avoir évité un lion, rencontrerait un tigre, et qui, délivré de ce nouveau péril, en rentrant avec joie dans sa maison, n'appuierait pas plutôt sa main sur la muraille, qu'un serpent caché s'élancerait sur lui ; de même, je cours, sans trouver de repos à mes afflictions. Elles vont en croissant, et de toutes, la dernière est la plus cruelle.

Hélas ! Hélas ! Où sera mon appui ? Il est en Vous, Seigneur. Je porte de tous côtés mes regards, et sans cesse je les ramène vers Vous, ô Dieu qui êtes la Source unique de mes forces. Etre tout puissant et incréé, Principe et Père d'un Fils éternel ; Lumière de la Lumière ; Fils de Dieu, Sagesse, Vie, Parole, Vérité, Nature égale à celle du Père ; Esprit, qui procédez du Père et du Fils, Flambeau de nos âmes, qui éclairez les cœurs purs et rapprochez l'homme de Dieu, écoutez mes soupirs.

Ô Dieu, soyez favorable à ma prière. Faites que je puisse encore Vous chanter dans ma vieillesse, et que mort, reçu dans Votre sein, je Vous offre à jamais ma reconnaissance et mes cantiques ».     

Ainsi soit-il. »



Saint Grégoire de Nazianze (329-390)







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 15 Sep - 18:28

Prions avec Monseigneur Thierry Scherrer




Voici une Prière pour l’Année de la Conversion 2013-2014 « Ô Immaculée Conception, nous voulons réentendre cet Appel du Père à devenir Saints comme Lui-même est Saint » de Monseigneur Thierry Scherrer (1959-….), Évêque de Laval, en la Solennité de l'Immaculée Conception du 9 décembre 2013 à la Basilique Notre-Dame d'Avesnières sur la rive droite de la Mayenne à Laval.


La Prière de Mgr Thierry Scherrer « Ô Immaculée Conception, nous voulons réentendre cet Appel du Père à devenir Saints comme Lui-même est Saint » :


« Mère de Miséricorde, Notre-Dame d'Avesnières, Toi qui resplendis de lumière en Ta sainte et Immaculée Conception, nous accourons vers Toi avec la confiance et la simplicité des enfants. En ce jour de Solennité pour notre Église, à l'invitation de notre Pape François, nous consacrons à nouveau notre vie à ton Cœur immaculé, Te présentant la cause de nos familles, de nos paroisses, de notre diocèse, du monde tout entier.

Par Toi, nous faisons monter vers le Père les appels de détresse de notre humanité, le cri de tous ceux qui souffrent ou sont désespérés. Engagés en diocèse sur le chemin de la conversion, nous voulons réentendre cet Appel du Père à devenir Saints comme Lui-même est Saint, dans la vitalité toujours neuve du Baptême que nous avons reçu.

Nous croyons que notre Église qui est Sainte, est aussi toujours en besoin d'être purifiée pour mieux répondre à Sa mission d'être Signe du Christ au milieu du monde. Aide-nous à prendre au sérieux les invitations incessantes de ton Fils Jésus à changer nos vies et nos cœurs.

Qu'avec Sa grâce nous puissions nous arracher chaque jour un peu plus à la médiocrité d'une existence encore trop repliée sur elle-même.

Que nous reprenions, joyeux, le chemin de la Source en vivant régulièrement et de manière personnelle le Sacrement du pardon.

Que nous comprenions aussi que nous réconcilier avec Dieu nous engage à nous réconcilier avec nos frères, à pardonner inlassablement à ceux qui nous ont offensés.

Fais de chacune et chacun de nous des artisans infatigables de réconciliation et de paix.

Que notre vie tout entière renouvelée dans la Puissance de l'Amour de Dieu atteste de la grandeur infinie de Celui qui nous a appelés des ténèbres à Son admirable Lumière ».     

Ainsi soit-il. »



Mgr Thierry Scherrer (1959-….) - Basilique d'Avesnières, le 9 décembre 2013







_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8249
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   Sam 10 Nov - 20:28

Prions avec le Pape Léon XIII




Voici une Prière pour la conversion des francs-maçons « « Seigneur Jésus-Christ, nous Vous implorons pour les âmes qui ont été misérablement trompées par les séductions perfides de la franc-maçonnerie » » du 16 août 1898 de notre Pape Léon XIII (1810-1903), auteur de la Lettre Encyclique « Humanum Genus » condamnant le relativisme philosophique et moral de la franc-maçonnerie et pour « vaincre la contagion de cette secte diabolique détestable ».


La Prière de Léon XIII face à la perversité des francs-maçons « « Seigneur Jésus-Christ, nous Vous implorons pour les âmes qui ont été misérablement trompées par les séductions perfides de la franc-maçonnerie » :


Seigneur Jésus-Christ, qui Vous plaisez à faire éclater votre Toute-Puissance principalement en pardonnant aux pécheurs ; Vous qui avez dit : « Priez pour ceux qui vous persécutent et vous calomnient », nous implorons la clémence de votre Cœur sacré pour les âmes créées à l'image de Dieu, qui ont été misérablement trompées par les séductions perfides de la franc-maçonnerie, et se précipitent dans la voie de leur perte éternelle. Ne permettez pas, nous Vous en conjurons, que l'Église, Votre sainte Épouse, soit opprimée par eux plus longtemps. Mais, apaisé par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, votre Mère, et par les prières des justes, daignez Vous souvenir de Votre infinie Miséricorde. Oubliez leur perversité et faites que, revenant à Vous, ils consolent l'Église par une éclatante pénitence, qu'ils réparent leurs crimes et obtiennent la Gloire éternelle. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles.     

Ainsi soit-il. »



Pape Léon XIII (1810-1903) - le 16 août 1898





Poste qui a été supprimé par le(s) pirate(s) qui agisse(nt) en toute impunité ....




_____________________________________________________________



Prière de la communauté



Prière pour la conversion des pécheurs obstinés (Sainte Thérèse d'Avila)

Ô Seigneur mon Dieu, ô Créateur, ayez compassion de vos créatures !
Considérez que nous ne nous entendons pas nous-mêmes, que nous ne savons pas ce que nous voulons,
et que nous nous éloignons infiniment de ce que nous désirons.

C'est ici, ô mon Dieu, que doit se montrer votre pouvoir,
ici que doit resplendir votre miséricorde !
Qu'elle est grande, Dieu de mon cœur, la demande que je vais vous faire,
lorsque je Vous prie d'aimer ceux qui ne Vous aiment pas,
d'ouvrir à ceux qui ne frappent pas,
de guérir ceux qui non seulement prennent plaisir à être malades,
mais qui travaillent même à augmenter leur maladie !
Vous dites, très doux Sauveur Jésus,
que Vous êtes venu sur la terre chercher les pécheurs.
Les voilà, mon Dieu, les véritables pécheurs.

Oh ! donc, ayez pitié de ceux qui n'ont pas pitié d'eux-mêmes ;
et puisque dans l'excès de leur égarement,
ils ne veulent point aller à vous,
venez vous-même à eux.
Je Vous le demande en leur nom ;
et ces morts, j'en suis sûr se lèveront de leurs tombeaux dès qu'ils
commenceront à rentrer en eux-mêmes, à se reconnaître, à Vous goûter.

"Et Vous, Père céleste, ne considérez point notre aveuglement,
mais jetez les yeux sur les ruisseaux de sang que votre Fils a répandus pour notre salut.
"Que votre miséricorde triomphe d'une malice si obstinée !
Souvenez-vous, Seigneur,
que nous sommes l'ouvrage de vos mains.

N'écoutez que votre bonté et sauvez-nous par les mérites
et par l'amour du Cœur de votre divin Fils.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prier pour la conversion des pécheurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prier pour la conversion des pécheurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: