À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Chapelet du mardi 18 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 21:30

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 21:24

» RV du dimanche avec Léandre Lachance : Multitude de TRÉSORS pour toi !!
par Lumen Aujourd'hui à 19:49

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Aujourd'hui à 19:35

» Ici, Joseph prononce son FIAT, et il rejoint celui de Marie le jour de l'Annonciation.
par Lumen Aujourd'hui à 18:23

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Ne me lâche pas, ne m'abandonne pas”
par Lumen Aujourd'hui à 18:11

» • Avent dans la Ville 2018 • Léa, la possessive
par Lumen Aujourd'hui à 18:01

» Jésus aujourd'hui : « on lui donnera le nom d’Emmanuel » (Mt 1, 18-24)
par Lumen Aujourd'hui à 17:51

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 17:27

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais l'Amour qui existe au Ciel...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:26

» Huit jours avant Noël, en mémoire de l’Annonciation
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:17

» Remercie la vie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:09

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:11

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Aujourd'hui à 2:08

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Aujourd'hui à 1:48

» Jésus s'enracine dans une lignée d'ancêtres concrets. C'est une humanité neuve qui naît en Jésus.
par Lumen Aujourd'hui à 1:35

» Textes de Saint Josemaria Escriva : Temps de préparation à Noël
par Lumen Aujourd'hui à 1:15

» • Avent dans la Ville 2018 • Sarah, la stérile
par Lumen Aujourd'hui à 1:01

» Jésus aujourd'hui : « Jésus, fils de David, fils d’Abraham » (Mt 1, 1-17)
par Lumen Aujourd'hui à 0:49

» Peut-on être dans la joie et dans la peine en même temps ? OUI Par l'espérance !
par Lumen Hier à 21:41

» Textes de Saint Josemaria Escriva : "Laisse-Le donc exiger beaucoup de toi !"
par Lumen Hier à 21:29

» • Avent dans la Ville 2018 • Agar, l’arrogante
par Lumen Hier à 21:14

» Jésus aujourd'hui : « Que devons-nous faire ? » (Lc 3, 10-18)
par Lumen Hier à 21:04

» Chapelet du lundi 17 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:31

» Jésus par sa Naissance en terre étrangère nous fait comprendre que, à sa suite, nous sommes aussi des pèlerins sur la terre
par Lumen Hier à 18:19

» • Avent dans la Ville 2018 • Ève, l’innocente
par Lumen Hier à 18:09

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Pour obéir il faut l'humilité”
par Lumen Hier à 18:02

» Jésus aujourd'hui : « Élie est déjà venu et ils ne l’ont pas reconnu » (Mt 17, 10-13)
par Lumen Hier à 17:55

» Angélus du « Gaudete »: « L’étincelle du bonheur pour le monde entier »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:53

» Pensée du jour: Ton unique objectif doit être celui d'accomplir la Volonté du Père.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:37

» Parce que sa grand-mère lui a fait connaître Jésus et Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:29

» C'est fini, Seigneur...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:19

» Chapelet du dimanche 16 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Déc 2018 - 20:30

» Pensée du jour: Enfant de Mon Cœur, toi que J'ai façonné avec tant d'Amour, Je veux te prendre dans Mes bras...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Déc 2018 - 11:59

» La confiance de Marie a permis la Nouvelle Alliance
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Déc 2018 - 11:51

» Au Père qui nous appelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 16 Déc 2018 - 11:37

» Chapelet du samedi 15 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 15 Déc 2018 - 20:36

» Pensée du jour: Mon enfant, Je veux te garder près de Moi; ne t'éloigne pas de Moi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 15 Déc 2018 - 20:25

» Trois chapelets dans le pack des pèlerins des JMJ
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 15 Déc 2018 - 10:03

» Rends-nous solidaires
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 15 Déc 2018 - 9:50

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

  La Question du Mardi : Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8497
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: La Question du Mardi : Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ?   Lun 23 Avr 2018 - 20:55



La Question du Mardi
En association avec
Une Minute avec Marie et les Questions de fond d'Aleteia



Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ?



Marc Fromager
Marc Fromager est le Directeur de l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse)
en France. Né en 1968 à Nouméa, père de six enfants,
il a vécu vingt ans à l’étranger...


La crise du Moyen Orient est le produit combiné de responsabilités locales (enjeux énergétiques, lutte entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, radicalisation de l’Islam) et étrangères (ingérences occidentales). Dans ce contexte, les chrétiens disparaissent, même s’il existe quelques raisons d’espérer.


1. Le Moyen-Orient est au centre du monde et il fait la Une de l’actualité en permanence avec le conflit israélo-palestinien qui dure depuis 65 ans, 10 ans de guerre entre l’Irak et l’Iran dans les années 80, les « guerres du Golfe » et aujourd’hui l’émergence de l’État Islamique depuis l’été 2014 avec la prise de Mossoul. Cela provoque un exode de 1,3 millions de personnes dont 125 000 chrétiens qui ont fui vers Erbil, la capitale du Kurdistan, ayant tout perdu en quelques heures, pour ne pas renier le Christ. L’AED essaie d’aider pour la nourriture, les logements et les écoles. La Syrie est également plongée dans la guerre depuis 2011, et cela a aussi suscité un exode massif qui crée des problèmes insolubles. Pourquoi tout cela ? Il faut distinguer deux responsabilités : la responsabilité locale et la responsabilité étrangère.

2. En ce qui concerne la responsabilité locale, force est de constater tout d’abord que nous assistons aujourd’hui à une radicalisation de l’Islam qui diminue la possibilité même du « vivre ensemble ». Cet Islam radical, l’Islam sunnite wahhabite pratiqué en Arabie Saoudite et au Qatar, est en train de supplanter tous les autres Islams qui existaient avant, financé par les pétrodollars. Mais l’Islam se radicalise aussi parce qu’il est en crise :
1°/ par rapport à la modernité,
2°/ par rapport à la mondialisation, et
3°/ de manière plus surprenante, à cause de l’attraction du christianisme et des très nombreuses conversions dans le monde musulman.
En réaction à cela, les islamistes, qui sont dans une impasse, recourent à la violence et à un retour fantasmé à la « gloire » des origines. L’instauration du mode de vie en vigueur dans la première communauté musulmane de la péninsule arabique au 7ème siècle est l’objectif et l’horizon indépassable de ces extrémistes.

3. Deuxième responsabilité locale : la guerre entre Sunnites et Chiites, qui n’est pas réellement une dispute doctrinale mais bien plus une lutte à mort entre l’Arabie Saoudite et l’Iran pour la suprématie régionale. Pour briser l’arc chiite (Iran, Irak, Syrie (Alaouites) et Liban (Hezbollah) qui le menace, l’Arabie Saoudite cible le « maillon faible », à savoir la Syrie dont la majeure partie de la population est sunnite. Objectif : renverser Bachar el Assad pour mettre les Sunnites au pouvoir, d’où la guerre en Syrie.

4. Troisième responsabilité locale : le projet de gazoduc qatari qui devait alimenter le marché européen en passant par la Syrie. Le refus de la Syrie (conditions insuffisantes, volonté de ne pas nuire à son allié la Russie (dont l’Europe est très dépendante pour le gaz) a provoqué la guerre dès le lendemain de ce refus. Objectif là aussi : renverser Bachar !

5.  La responsabilité étrangère est également incontournable : les « guerres du Golfe » (1991 & 2003) sans oublier l’embargo anglo-américain entre les deux opérations (on estime à 500.000 le nombre d’enfants irakiens morts en 12 ans faute d’accès à des médicaments et à une nourriture suffisante – j’appelle cela un génocide) ont évidemment gravement nui à l’Irak. Les dix années d’occupation (2003-2013) n’ont rien arrangé.

6. Il semble aussi qu’il existe un plan israélo-américain de redécoupage du Moyen-Orient basé sur la constitution de zones mono-ethniques et mono-religieuses. Cela conforterait Israël qui se veut un Etat juif (basé sur une religion) et faciliterait le contrôle de la région par les Etats-Unis dont la puissance ne serait plus contrariée..

7. Enfin, il y a l’alignement systématique de notre politique au Moyen-Orient sur celle des Saoudiens et des Qataris, ce qui explique notre acharnement à renverser Bachar, alors que notre intérêt serait bien au contraire de stabiliser la Syrie, si l’on voulait lutter contre l’Etat Islamique et surveiller nos propres djihadistes sur le terrain. Pourquoi ce suivisme ? Il n’y a que trois explications possibles : 1°/ on a besoin de leur pétrole et de leur gaz. 2°/ on a besoin de leur vendre des armes. 3°/ ces pays-là détiennent une partie croissante de notre dette. On est donc liés !

8. Veut-on vraiment en finir avec l’État Islamique ? Si on voulait résoudre le problème, il faudrait exiger de la péninsule arabique et de l’Occident qu’ils cessent de soutenir les djihadistes rassemblés dans le nord-est syrien, il faudrait exiger de la Turquie qu’elle cesse son double jeu (vente du pétrole de l’EI) et il faudrait réunir autour de la table tous les acteurs de cette crise, y compris les Iraniens, les Russes et le régime syrien. Comme rien de tout cela n’est fait, la guerre va continuer, nos djihadistes vont continuer à y aller et en revenir, les chrétiens vont continuer à disparaître et l’ensemble de la population locale va continuer à souffrir !

9. Des raisons d’espérer malgré tout ?
1°/ l’Espérance est une vertu théologale,
2°/ la guerre va bien finir un jour car ce niveau de violence ne peut pas durer,
3°/ il y a de plus en plus de conversions au christianisme,
4°/ il y a paradoxalement de plus en plus de chrétiens (étrangers) dans cette région du monde et les églises de la Péninsule arabique sont archi bondées. Une cathédrale est actuellement en construction au Bahreïn !
5°/ tôt ou tard, l’Islam va devoir se réformer sous peine de s’effondrer car il est gangréné par ses extrêmes,
6°/ on assiste au réveil des musulmans modérés, en Egypte par exemple où des dizaines de millions d’Égyptiens (la plupart musulmans) sont descendus dans la rue pour exiger de l’armée qu’ils les débarrassent des Frères musulmans.
7°/ l’Égypte est aujourd’hui une source d’espérance : au-delà du contrat des Rafales, c’est le dernier obstacle à une continuité territoriale djihadiste qui va du Moyen-Orient à la bande sahélo-saharienne (allégeance de Boko Haram à l’EI). Elle est aujourd’hui sous tension mais elle peut aussi aider à changer la face du Moyen-Orient.





Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ? Entre souffrance et espérance.

Les chrétiens d’Orient vont-ils se relever?

Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ? Une vocation pour toujours

Les chrétiens vont-ils disparaître du Moyen-Orient ?


La fin des chrétiens d’Orient ? Documentaire arte






Minée par les persécutions, l'exil et le recul de ses droits, la communauté chrétienne va-t-elle disparaître du Moyen-Orient ? Un saisissant panorama de sa fragile condition dans cinq pays : l'Irak, la Syrie, la Turquie, l'Égypte et le Liban.

Au début du XXe siècle, un habitant du Moyen-Orient sur quatre était chrétien. Aujourd'hui, ils sont largement minoritaires (11 millions parmi 320 millions de musulmans). Chaque année, des milliers d'entre eux sont massacrés, souvent parce qu'on les assimile à un Occident qui, pourtant, ne les soutient guère. Peu à peu, ils disparaissent de la région qui a vu naître leur religion. Ils descendent en effet des premiers chrétiens qui fondèrent des communautés religieuses au cours du Ier siècle, quand l'Europe était païenne. Au VIIe siècle, ils ont accompagné l'avènement de l'islam. Cet ample et passionnant documentaire explore leur fragile condition dans cinq pays : l'Irak, la Syrie, le Liban, la Turquie et l'Égypte. D'une région à l'autre, leur position minoritaire les conduit souvent à s'allier au pouvoir en place en échange d'une protection incertaine.

"Pris en étau"
Les chrétiens d'Orient "ont toujours été pris en étau entre l'Occident d'un côté et l'islam de l'autre", résume l'historien des religions Jean-François Colosimo. En Irak et en Syrie, ils ont fui en masse les persécutions de l'État islamique, qui cherche aussi à effacer les traces de leur culture. Le père Najeeb Michael raconte comment, de façon rocambolesque, il a sauvé des milliers de manuscrits et tableaux, en les embarquant dans des cartons lors de son exode. Décimée en Turquie par le génocide de 1915 puis par l'émigration, plus importante en Égypte mais endeuillée par de récents attentats, la communauté chrétienne n'obtient pas la reconnaissance officielle qu'elle attend des autorités des deux pays. Il n'y a qu'au Liban qu'elle est majoritaire et joue un rôle politique, même si elle a perdu une part de ses prérogatives après l'accord de Taëf de 1989. Au fil des interviews d'historiens, de politologues ou de dignitaire religieux, et des séquences émouvantes auprès des réfugiés ou des communautés religieuses, se dessine un monde éprouvé mais aussi baroque, chaleureux et multiple, réparti en six rites différents : syriaque, byzantin, arménien, chaldéen, copte et maronite. Le film permet de revisiter des pans d'histoire édifiants, du partage désastreux du Moyen-Orient entre l'Angleterre et la France, qui continue de peser sur la région, à l'échec du panarabisme en passant par la façon dont le clan El-Assad a instrumentalisé les religions. Il rappelle aussi que la présence des chrétiens ou d'autres minorités religieuses, comme les yézidis, garantit un reste de pluralité culturelle dans une région que les juifs ont dû quitter. Enfin, le documentaire met en exergue l'esprit de résistance des chrétiens d'Orient et leurs efforts pour préserver leur culture.



Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaitre ? Entretien avec Annie Laurent






10 ans après avoir écrit son livre, Les chrétiens d’Orient vont-ils disparaitre ?, Annie Laurent en sort une version mise à jour. Une actualisation rendue nécessaire par la vitesse à laquelle le Moyen-Orient évolue, dans cette période de crise.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
 
La Question du Mardi : Les chrétiens d'Orient vont-ils disparaître ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: MEDITATIONS :: Enseignements Spirituelles :: La Question du Mardi-
Sauter vers: