À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Aujourd'hui à 20:16

» Chapelet du mercredi 14 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:07

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Aujourd'hui à 19:21

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Aujourd'hui à 19:08

» Pour rayonner scoutement : 1908-2018... fidèles à la Patrie
par Lumen Aujourd'hui à 18:43

» Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
par Lumen Aujourd'hui à 18:30

» Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes
par Lumen Aujourd'hui à 18:18

» Entrez dans le mystère de l'éternité : Qu'est-ce qui nous attend au Ciel ?
par Lumen Aujourd'hui à 18:00

» • Avec Matthieu pas à pas • : Douze pour une mission
par Lumen Aujourd'hui à 17:47

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 57
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:27

» Pensée du jour: Mon cher petit, Ma chère petite, c'est toi qui décides de l'heure et du moment de notre rencontre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:01

» L'image de Notre Dame de Guadalupe ressortit totalement indemne
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:52

» Quand nous jugeons
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:36

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 11:20

» Jésus se laisse toucher et guérit les dix lépreux
par Lumen Aujourd'hui à 11:15

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Nous voulons voir d'un œil limpide”
par Lumen Aujourd'hui à 11:09

» Jésus Aujourd'hui : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Lc 17, 11-19)
par Lumen Aujourd'hui à 11:02

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 10:28

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 04:38

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Hier à 21:04

» Chapelet du mardi 13 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:54

» Admirable SACREMENT
par Lumen Hier à 20:16

» Une seule chose à faire !
par Lumen Hier à 20:00

» Entrez dans le mystère de l'éternité : L'enfer existe-t-il ?
par Lumen Hier à 19:51

» Demeurons libres, c'est-à-dire attachés à Dieu seul, de qui vient toute gratitude et toute reconnaissance.
par Lumen Hier à 19:20

» Textes de Saint Josemaria Escriva : "Un seul cœur et une seule âme"
par Lumen Hier à 19:09

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Devons-nous avoir faim et soif de Lui et de sa doctrine”
par Lumen Hier à 18:58

» Jésus Aujourd'hui : « Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir » (Lc 17, 7-10)
par Lumen Hier à 18:46

» Pensée du jour: Mon enfant, lorsque tu te fais petit, Je prends tes préoccupations...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:59

» « Enlève ton appareillage » lui dit une voix !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:52

» L'Humanité blessée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:41

» 1253 /Claire d’Assise, l’audace d’une femme libre
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 19:44

» 1214 /Notre-Dame de la Garde veille toujours sur Marseille
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 18:30

» Chapelet du lundi 12 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov 2018, 18:02

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 56
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 12 Nov 2018, 17:44

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 16:33

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 16:18

» Pour rayonner scoutement : Bienheureux les scouts...
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 15:53

» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 15:42

» 1951 / Le Père Jacques Sevin, âme et père du scoutisme catholique de France
par Lumen Lun 12 Nov 2018, 15:10

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 32 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen, Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014, 20:02

Partagez | 
 

 Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: Chapitre 11

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 2982
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: Chapitre 11   Mer 11 Juil 2018, 16:40

Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières:




Chapitre 11




Peine de sens – Tourment du feu et tourment du froid –
Le vénérable Bède et Drithelme.







Si nous sommes faiblement impressionnés par la peine du dam, il en est tout autrement de la peine du sens : le tourment du feu, le supplice d’un froid âpre et intense, effraye notre sensibilité. C’est pourquoi la divine miséricorde, voulant exciter dans nos âmes une sainte frayeur, ne nous parle guère de la peine du dam ; mais elle nous donne sans cesse le feu, le froid et autres tourments qui constituent la peine du sens. C’est ce que nous voyons dans l’Evangile et dans les révélations particulières, par lesquelles il lui plaît de manifester de temps en temps à ses serviteurs les mystères de l’autre vie.
Citons quelques-unes de ces révélations. Voici d’abord celle que rapporte, d’après le vénérable Bède, le pieux et savant cardinal Bellarmin .
L’Angleterre a été témoin de nos jours, écrit Bède, d’un prodige insigne, comparable aux miracles des premiers siècles de l’Eglise. Pour exciter les vivants à craindre la mort de l’âme, Dieu a permis qu’un homme, après s’être endormis du sommeil de la mort, revint à la vie corporelle et révélât ce qu’il avait vu dans l’autre monde. Les détails effrayants, inouïs, qu’il raconta, et sa vie de pénitence extraordinaire qui répondait à ses paroles, produisirent dans tout le pays la plus vive impression. Je résumerai les principales circonstances de cette histoire.
Il y avait dans le Northumberland un homme appelé Drithelme, qui vivait fort chrétiennement avec toute sa famille. Il tomba malade, et son mal s’aggrava de jour en jour au point qu’il fut enfin réduit à l’extrémité, et mourut à la grande désolation de sa femme et de ses enfants. Ceux-ci passèrent la nuit en pleurs auprès de son corps ; mais le lendemain, avant de l’ensevelir, ils le virent tout d’un coup reprendre vie, se soulever et se mettre sur son séant. A cette vue ils furent saisis d’une telle frayeur qu’ils prirent tous la fuite, à l’exception de la femme, qui resta seule toute tremblante avec son mari ressuscité. Il la rassura aussitôt : Ne craignez point, lui dit-il, c’est Dieu qui me rend à la vie : il veut montrer en ma personne un homme ressuscité de la mort. Je sois vivre encore quelques temps sur la terre ; mais ma nouvelle vie sera bien différente de celle que j’ai menée jusqu’ici.
Alors il se leva plain de santé, s’en alla droit à la chapelle ou église du lieu, et y demeura longtemps en prière. Il ne rentre chez lui, que pour prendre congé de ceux qui lui avaient été chers sur la terre, il leur déclara qu’il ne voulait plus vivre que pour se préparer à la mort et les engagea tous à en faire autant. Puis ayant partagé son bien en trois parts, il en donna une à ses enfants, une autre à sa femme et se réservé la troisième pour en faire des aumônes. Quand il eut tout distribué aux pauvres et se fut réduit lui-même à une extrême indigence, il alla frapper à la porte d’un monastère et supplia l’abbé de la recevoir comme un religieux pénitent, qui serait le serviteur de tous les autres.
L’abbé lui donna une cellule à l’écart, qu’il habita le reste de sa vie. Trois exercices partageaient tout son temps, la prière, les plus durs travaux et des pénitences extraordinaires. Les jeûnes les plus rigoureux étaient pour lui peu de choses ; de plus, on le voyait en hiver se plonger dans l’eau glacée et y demeurer des heures et des heures en prières, jusqu’à réciter tous les psaumes du psautier de David.
La vie si mortifiée de Drithelme, ses yeux toujours baissés, les traits même de son visage, dénotaient une âme frappée de la crainte des jugements de Dieu. Il gardait un silence perpétuel, mais on le pressa de dire pour l’édification des autres ce que Dieu lui avait montré après sa mort. Alors il racontait ainsi sa vision.
Au sortir de mon corps, je fus accueilli par un personnage bienveillant qui me pris sous sa conduite : il avait le visage rayonnant et paraissait environné de lumière. Nous arrivâmes dans une vallée large, profonde, et d’une étendue immense, toute de feu d’un côté, toute de neige et de glace de l’autre ; ici des brasiers et des tourbillons de flammes, là le froid le plus intense et le souffle d’un vent glacial.
Cette vallée mystérieuse était pleine d’âmes innombrables qui, agitées comme par une furieuse tempête, se portaient sans cesse d’un côté à l’autre. Quand elles ne pouvaient pas supporter la violence du feu, elles cherchaient à se rafraîchir au sein des glaces et des neiges ; mais n’y trouvant qu’un nouveau supplice, elles se rejetaient au milieu des flammes.
Je considérais avec stupeur ces vicissitudes continuelles d’horribles tourments ; et aussi loin que ma vue pouvait s’étendre, je ne voyais que des multitudes d’âmes, qui souffraient toujours et n’avaient jamais de repos. Leur seul aspect inspirait l’effroi. Je crus d’abord que je voyais l’enfer ; mais mon guide, qui marchait devant, se tourna vers mois et me dit : « Non, ce n’est pas ici l’enfer des réprouvés, comme vous le pensez. Savez-vous, continua-t-il, quel est ce lieu ? – Non, répondis-je. – Sachez, reprit-il, que cette vallée où vous voyez tant de feu et tant de glace, est le lieu où sont punies les âmes de ceux qui ont négligé toute leur vie de se confesser et qui ont différé leur conversion jusqu’à la fin. Grâce à une miséricorde spéciale de Dieu, ils ont eu avant de mourir le bonheur de se repentir sincèrement, de confesser et de détester leurs péchés. C’est pourquoi elles ne sont point réprouvées, et entreront dans le royaume des cieux au grand jour du jugement. Plusieurs même d’entr’eux obtiennent leur délivrance avant ce temps, par le mérite des prières, des aumônes et des jeûnes faits par les vivants en leur faveur, surtout par la vertu du Sacrifice de la messe, qu’on offre pour leur soulagement. »
Tel était le récit de Drithelme. Quand on lui demandait pourquoi il traitait si rudement son corps, pourquoi il se plongeait dans l’eau glacée ? il répondait qu’il avait vu d’autres tourments et un froid autrement rigoureux.
- Si l’on s’étonnait qu’il pût soutenir ces étranges austérités : j’ai vu, disait-il, des pénitences autrement surprenantes. – Aussi, jusqu’au jour où Dieu le rappela à lui, il ne cessa d’affliger son corps ; et bien qu’il fût cassé de vieillesse, il ne voulut accepter aucun adoucissement.
Cet événement produisit une profonde sensation en Angleterre : grand nombre de pécheurs, touchés des discours de Drithelme et frappés par l’austérité de sa vie, se convertirent sincèrement.
Ce fait, ajoute Bellarmin, me paraît d’une vérité incontestable : outre qu’il est conforme à ces paroles de l’Ecriture : Ils passeront du froid des neiges aux brûlantes ardeurs du feu , le vénérable Bède le rapporte comme un événement récent et bien connu. De plus, il fut suivi de la conversion d’un grand nombre de pécheurs, ce qui est signe des œuvres de Dieu qui a coutume d’opérer des prodiges pour produire du fruit dans les âmes.



Source: http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_schouppe_le_dogme_du_purgatoire.html

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: Chapitre 11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LE PURGATOIRE :: Les Âmes du Purgatoire-
Sauter vers: