À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Aujourd'hui à 19:21

» Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la
par Lumen Aujourd'hui à 18:59

» Chapelet du mardi 23 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 18:57

» Pensée du jour: Mon enfant, deviens 'Amour'! Personne sur cette terre ne peut t'empêcher...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 18:53

» L’image indestructible de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 18:49

» VIOLENCE AMÈRE
par Lumen Aujourd'hui à 18:47

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Aujourd'hui à 18:31

» Aime !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 18:22

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Aujourd'hui à 17:32

» 1634 /Bienheureuse Agnès de Jésus, la « Vierge de l’Ordre des Prêcheurs »
par Lumen Aujourd'hui à 17:30

» 1380 /Catherine de Sienne, la sainte qui a « le plus aimé l’Église »
par Lumen Aujourd'hui à 16:41

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Aujourd'hui à 12:36

» Prendre du temps avec Jésus pour lire les événements de la journée, c'est regarder ce que Dieu peut vouloir me dire par ces événements.
par Lumen Aujourd'hui à 10:42

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Méditation. — Tout le temps fixé, et à heure fixe”
par Lumen Aujourd'hui à 10:30

» Jésus aujourd'hui : « Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller » (Lc 12, 35-38)
par Lumen Aujourd'hui à 10:25

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 10:10

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 06:35

» Chapelet du lundi 22 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:14

» Jean-Paul II ou « le courage pour dire la vérité », selon Benoît XVI
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:14

» Angélus: « l’antidote », quand le « zèle » apostolique est « pollué par l’esprit du monde »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:52

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 42
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:39

» Pensée du jour: Mon enfant, ne te laisse pas arrêter ou ralentir par l'Adversaire qui vient toujours semer le doute...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:25

» En octobre, Moscou fête Notre Dame des Ibères…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:19

» L’amour explore les continents.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:07

» « Toute existence tire sa valeur de la qualité de l'amour : “Dis-moi quel est ton amour, et je te dirai qui tu es.” »
par Lumen Hier à 09:47

» • Avec Matthieu pas à pas • : La tempête apaisée
par Lumen Hier à 09:27

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Rappelez-vous que la Providence de Dieu nous conduit sans cesse”
par Lumen Hier à 09:17

» Jésus aujourd'hui : « Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » (Lc 12, 13-21)
par Lumen Hier à 09:10

» Chapelet du dimanche 21 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018, 20:32

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “En quoi devons-nous espérer ?"
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 16:59

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Il est urgent de christianiser la société”
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 16:51

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Dieu ne perd point de bataille”
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 16:42

» • ThéoDom sur le Mariage • : Pourquoi le mariage est-il un sacrement ?
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 16:33

» Un jésuite espagnol béatifié: le p. Tiburcio Arnáiz Muñoz (1865-1926)
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018, 16:15

» • Avec Matthieu pas à pas • : A la suite de Jésus
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 16:06

» • Avec Matthieu pas à pas • : Guérisons à Capharnaüm
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 15:53

» Journée mondiale des missions: « Avec les jeunes, portons l’Evangile à tous »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018, 15:50

» • Avec Matthieu pas à pas • : Purification du lépreux
par Lumen Dim 21 Oct 2018, 15:41

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 41
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018, 15:25

» Pensée du jour: Mon enfant, ton cœur est ouvert à M'accueillir, et Moi, Je suis penché vers toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 21 Oct 2018, 15:10

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen, Raphaël de l'Enfant Jésus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014, 20:02

Partagez | 
 

 La Question du Mardi : Le Seigneur des Anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8052
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: La Question du Mardi : Le Seigneur des Anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?   Mar 17 Juil 2018, 18:40



La Question du Mardi
En association avec
Une Minute avec Marie et les Questions de fond d'Aleteia



Le Seigneur des Anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?

Grégoire Gilliot
étudiant en philosophie, spécialiste de Tolkien


Tolkien le croyait fermement et il a essayé de l’expliquer, lui qui disait : « Le Seigneur des Anneaux est bien entendu une œuvre fondamentalement religieuse et catholique ; de manière inconsciente dans un premier temps, puis de manière consciente lorsque je l'ai retravaillée ».


1. John Ronald Reuld Tolkien (1892-1973) fut professeur en langue et littérature anglaise à l’université d’Oxford. Sa passion pour la philologie, l’étude des langues et des dialectes, l’a amené à s’intéresser de près aux mythes et récits anciens. Il se lamentait du fait que son propre pays ait perdu son fond de culture mythologique, et s’est alors donné pour tâche d’en élaborer une. Cela donnera le Silmarillon, cadre dans lequel s’inscrit l’histoire du Seigneur des Anneaux. Tout en empruntant largement aux mythes païens et nordiques, il a cependant choisi de construire une histoire fictive qui soit cohérente avec sa propre foi catholique.

2. Si le Silmarillion se présente comme la synthèse de toute la mythologie imaginée par Tolkien, Le Seigneur des Anneaux est un détail de cette fresque gigantesque. Ce récit est présenté par l’auteur comme une Faërie, un conte de fée. Non qu’il faille y voir là une histoire naïve, gentillette avec des personnages simplistes, faisant abstraction de toute laideur, car ce serait là, pour Tolkien une dégénérescence du genre. La Faërie est en réalité très liée à la mythologie et désigne le fait de raconter une histoire se déroulant dans un pays imaginaire : le pays des Elfes, aussi appelés Fées. En résumé, la Faërie tient alors dans l’art d’imaginer un monde dans lequel trois éléments sont réunis : le recouvrement, l’évasion et la consolation.


3. L’oeuvre de Tolkien présente trois niveaux de catholicité : un premier explicite, disons un catholicisme de surface, qui est celui des correspondances entre les personnages, ainsi que des similitudes entre les éléments factuels du récit et ceux de l’Histoire Sainte. C’est le niveau le plus faible, sur lequel Tolkien insiste le moins et qui ne correspond pour lui qu’a de brefs clins d’oeil plus ou moins pertinents disséminés dans le roman. Selon lui, tout au mieux peuvent-ils évoquer des éléments de la Révélation mais cela limité et accessoire. Ainsi les personnages de Frodon, Gandalf et Aragorn apparaissent sous certains aspects comme des figures christiques, tandis que la quête de destruction de l’Anneau, responsable de la Chute des Hommes évoque l’Histoire du Salut, et les différentes batailles ont quelque chose de l’eschatologie chrétienne, etc...

4. Le second niveau est celui du catholicisme de fond, qui est, selon l’auteur, la vraie richesse de son œuvre. Il ne s’agit pas ici de lire en cherchant des références chrétiennes mais d’effectuer la démarche inverse : assimiler les messages portés par l’histoire sans a priori, pour ensuite s’apercevoir que ceux-ci se trouvent pleinement exprimés dans tout le Christianisme. On peut ainsi distinguer deux types de thèmes abordés : ce qui a rapport au transcendant d’un côté et à l’immanent de l’autre. Tout au long de l’histoire on s’aperçoit en effet que la suite des événements s’enchaîne grâce aux actes des protagonistes, mais aussi par d’heureux « hasards » qui semblent être bien plus que cela. La présence d’une transcendance est discrètement insérée dans tout le récit : l’échec de Frodon au point ultime de sa quête est ainsi très significatif. Tout en illustrant la participation des créatures à la lutte contre le mal, il rappelle que la grâce divine est cependant nécessaire pour vaincre. A travers le personnage de Gollum se manifeste la question de la miséricorde, etc.


5. Mais il y a aussi des thématiques de natures plus immanentes, on pourrait dire morales. Et c’est sans doute à ce niveau que se situe ce qu’il y a de plus intéressant dans le Seigneur des Anneaux : L’histoire présente des personnages très différents faisant face à une menace grandissante, qui les dépasse largement, dans des situations contingentes dont ils ne maîtrisent qu’une petite part. Il s’agit donc pour eux de discerner le mal à combattre et de s’y atteler, même si cela paraît sans espoir. Les thématiques tournent beaucoup autour de la tentation du pouvoir et de ses dangers. Tolkien, très sensible au thème du respect de la Création et de la nature, dénonce les dangers de l’industrialisation et des machines sans pour autant tomber dans un écologisme naïf.





ACHATS RECOMMANDÉS


Dieu existe : Démonstrations jamais inégalées à ce jour !

F. Guillaud défend la thèse selon laquelle les arguments de Kant contre la métaphysique ont été adoptés en Europe pour des raisons politiques et idéologiques, davantage que pour leur valeur philosophique. Réfutant les théories du philosophe, il reformule des arguments solides en faveur de l'existence de Dieu. ©Electre 2018


L'autre Dieu : la plainte, la menace et la Grâce

Théologienne protestante, Marion Muller-Colard nous invite, à travers sa propre expérience et une relecture du livre de Job, à revisiter en profondeur notre foi en Dieu, trop souvent vécue comme une assurance illusoire contre la souffrance et les maux de l'existence. Une pensée théologique novatrice qui nous appelle à sortir de la culpabilité, de la plainte, pour expérimenter l'audace d'une foi habitée par la confiance et la gratuité.


Il n'est jamais trop tard pour le plus grand Amour

De cet immense comédien, nous connaissons tous la foi ardente. Depuis le film "Des hommes et des dieux", Michael Lonsdale est devenu une vraie figure spirituelle pour notre temps. Et c'est la première fois, ici, qu'il évoque avec la simplicité et la douceur qui le caractérisent, cette foi qu'il a bien chevillée au corps et même corps et âme ! Un cadeau que cette confession tranquille et lumineuse.


La force du silence : contre la dictature du bruit

Cet échange entre le cardinal Sarah et Nicolas Diat nous emmène haut et loin. Notre société manque de silence et le bruit nous étouffe, empêchant notre relation à Dieu de se déployer. Sur ce thème, la méditation du cardinal Sarah est d'une très haute tenue. Le livre s'achève sur une conversation avec Dom Dysmas de Lassus, prieur de la Grande Chartreuse, d'une rare élévation spirituelle.


Contre la dictature du bruit, conférence avec le cardinal Robert Sarah






Retrouvez l’intégralité de la conférence basée sur le livre ‘La force du silence’ donnée par le cardinal Robert Sarah, préfet de la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le 12 décembre 2017 à l’église du Sacré-Cœur à Avignon.


L’existence de Dieu Catholicisme vesves Morale






Dieu existe-t-il ? Essai dinvestigation philosophique. Le Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie de Hugues Sérapion avec Frédéric Guillaud .


Michael Lonsdale: «Un homme et un Dieu»





Inoubliable frère Luc dans le film de Xavier Beauvois, « Des hommes et des dieux », Michael Lonsdale est le grand invité de Faut pas croire. A l’occasion des 20 ans de la disparition des sept moines de Tibhirine, en Algérie, l’homme témoigne de l’héritage de foi laissé par les frères, de ses convictions chrétiennes et revient sur son incroyable carrière. Extrait de "Faut pas croire", une émission de la Radio Télévision Suisse, samedi 10 septembre 2016.
Voir l'émission dans son intégralité: http://rts.ch/play/tv/faut-pas-croire...

Faut pas croire:
Tous les entretiens: https://www.youtube.com/playlist?list=PLk...
Toutes les émissions: https://rts.ch/play/tv/emission/faut-...
FaceBook: https://facebook.com/fautpascroire.ch
Contact: fautpascroire@rts.ch



Jésus, Michael Lonsdale, et ses Amis





Ce documentaire propose un portrait original du Christ au travers de tableaux de maîtres. Des portraits qui entrent en résonance avec les commentaires de Michael Lonsdale, qui les a tant contemplés, et avec la participation de personnalités engagées pour apporter une vision actuelle du message du Christ. UNE COPRODUCTION KTO/CASADEI PRODUCTIONS 2016 réalisé par: Jean-Baptiste Martin
Documentaire du 09/06/2016.



_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
 
La Question du Mardi : Le Seigneur des Anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: MEDITATIONS :: Enseignements Spirituelles :: La Question du Mardi-
Sauter vers: