À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Aujourd'hui à 20:59

» Du 21 au 29 septembre Neuvaine à Saint Michel Archange
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 20:26

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !* : Grand Rosaire de notre 2ème cycle de Rosaires !
par Lumen Aujourd'hui à 18:58

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 18:56

» Quand les poètes nous parlent de Dieu …
par Lumen Aujourd'hui à 18:43

» Neuvaine à saint Michel archange pour la France
par Lumen Aujourd'hui à 18:26

» 1680 /Sainte Kateri Tekakwitha, le « Lys des Agniers »
par Lumen Aujourd'hui à 18:13

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 27
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:58

» Pensée du jour: Mon enfant, donne-Moi ton fardeau, tu verras que Mon joug est léger.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:44

» Pendant la demi-finale, l’entraîneur récitait son chapelet
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:20

» Ensemble, dans la paix, sous le Regard de Dieu !
par Lumen Aujourd'hui à 17:15

» En harmonie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:13

» Jésus Aujourd'hui : « Faites attention à la manière dont vous écoutez » (Lc 8, 16-18)
par Lumen Aujourd'hui à 17:04

» • Avec Matthieu pas à pas • : Le jeûne
par Lumen Aujourd'hui à 16:54

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:16

» La Question du Mardi : Pourquoi Galilée a-t-il été condamné en 1633 ?
par Lumen Hier à 19:51

» Jésus Aujourd'hui : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » (Mc 9, 30-37)
par Lumen Hier à 18:58

» Jésus Aujourd'hui : « Ils regardent sans regarder, ils entendent sans comprendre » (Lc 8, 4-15)
par Lumen Hier à 18:42

» Jésus Aujourd'hui : « Je veux la miséricorde, non le sacrifice » (Mt 9, 9-13)
par Lumen Hier à 18:29

» Messe à Kaunas, suivie de l'angélus
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:13

» Voici un poème qui pourra nous aider à être de vrais semeurs.
par Lumen Hier à 18:09

» Lituanie: le chapelet du Pape devant Marie, Porte de l’Aurore, Mère de miséricorde
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:03

» Jésus est « Dieu-avec-nous » qui pose un regard qui ne juge pas et ne condamne pas.
par Lumen Hier à 17:59

» Le Sacrement de la Réconciliation est la Rencontre avec l'Amour Miséricordieux de Dieu
par Lumen Hier à 17:52

» Demandons à Dieu cette foi simple des cœurs d'enfants les uns pour les autres
par Lumen Hier à 17:27

» Jésus pris de compassion, est le même Jésus qui écoute toujours avec compassion chacune des douleurs confiée à Lui !
par Lumen Hier à 17:14

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 26
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 17:12

» Neuvaine au Padre Pio du 15 au 23 Septembre 2018
par Lumen Hier à 16:58

» Pensée du jour: Mon enfant, prends le temps de te laisser aimer par Moi, de bien accueillir Mon Amour...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:50

» Padre Pio : « être derrière cette Mère bénie »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:01

» Risque ton cri
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:48

» Jésus Aujourd'hui : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! » (Lc 7, 36-50)
par Lumen Sam 22 Sep 2018 - 20:30

» Jésus Aujourd'hui : « À qui donc vais-je comparer les gens de cette génération ?» (Lc 7, 31-35)
par Lumen Sam 22 Sep 2018 - 20:11

» Chapelet du samedi 22 septembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 22 Sep 2018 - 20:08

» Jésus Aujourd'hui : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi » (Lc 7, 11-17)
par Lumen Sam 22 Sep 2018 - 19:56

» • Avec Matthieu pas à pas • : Notre Père
par Lumen Sam 22 Sep 2018 - 19:12

» • Avec Matthieu pas à pas • : La prière
par Lumen Sam 22 Sep 2018 - 19:05

» « N’ayez pas peur de vous décider pour Jésus »: dialogue du pape avec les jeunes à Vilnius
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 22 Sep 2018 - 19:04

» Catéchèse : « en vue de quelle oeuvre Dieu m’a-t-il façonné à travers mon histoire ? »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 22 Sep 2018 - 18:57

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 25
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 22 Sep 2018 - 18:09

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Jeu 16 Aoû 2018 - 18:09

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


Du 9 au 15 septembre, je vous propose de prier la Sainte Vierge avec les 7 Prières de compassion à Notre-Dame des 7 Douleurs :

« Je compatis, ma Mère affligée, à vos Sept Douleurs » de Saint Alphonse de Liguori (1696-1787), Docteur de l'Eglise et Fondateur de la Communauté des Rédemptoristes :

« Je compatis, ô Mère affligée, à la douleur que vous causa le premier glaive qui vous a transpercée, quand Siméon, dans le temple, vous représenta les tourments que les hommes devaient faire endurer à votre bien-aimé Jésus (et que vous connaissiez déjà par les divines Écritures), jusqu'à le faire mourir sous vos yeux, suspendu à un bois infâme, épuisé de sang et abandonné de tout le monde, sans pouvoir recevoir de vous ni défense ni secours. Je vous prie donc, ma Reine, par ce souvenir amer qui affligea votre cœur pendant tant d'années, de m'obtenir la grâce de conserver toujours, à la vie à la mort, gravées dans mon cœur, la Passion de Jésus-Christ et vos Douleurs. Ainsi soit-il. »


Un peu d'Histoire :

L'Église Catholique honore le 15 septembre « Les Sept Douleurs de Notre-Dame » après nous avoir conduit le 14 septembre à la Croix Glorieuse où debout au pied de la Croix, Marie souffrit cruellement avec son Fils unique, associée d'un cœur maternel à son Sacrifice, donnant à l'immolation de la victime, née de sa chair, le consentement de son amour.

Le culte de la Mater Dolorosa apparaît officiellement en 1221, au Monastère de Schönau, en Allemagne. En 1239, dans le diocèse de Florence en Italie, l'Ordre des Servites de Marie (Ordo Servita), dont la spiritualité est très attachée à la Sainte Vierge, fixe la fête de Notre-Dame des douleurs au 15 septembre.



Ce titre doit son nom aux sept Douleurs dites éprouvées par la Vierge Marie :

1. Première douleur : La prophétie de Syméon sur l'Enfant Jésus. (Lc, 2, 34-35)
2. Deuxième douleur : La fuite de la Sainte Famille en Égypte. (Mat, 2, 13-21)
3. Troisième douleur : La disparition de Jésus pendant trois jours au Temple. (Lc, 2, 41-51)
4. Quatrième douleur : La rencontre de Marie et Jésus sur la via crucis. (Lc, 23, 27-31)
5. Cinquième douleur : Marie contemplant la souffrance et la mort de Jésus sur la Croix. (Jn, 19, 25-27)
6. Sixième douleur : Marie accueille son Fils mort dans ses bras lors de la descente de Croix. (Mat, 27, 57-59)
7. Septième douleur : Marie abandonne le corps de son Fils lors de la mise au tombeau. (Jn, 19, 40-42)

La très Sainte Vierge s’est plue à manifester au monde combien la dévotion à ses douleurs infinies lui était agréable et nous était salutaire. A plusieurs reprises, elle est venue stimuler la foi et la piété des fidèles en apparaissant toute inondée de larmes, dans différents pays : l’apparition de Notre-Dame de La Salette, en France, en 1846 ; la manifestation des larmes de la Vierge de Quito, en Equateur ; celle de Notre-Dame des Sept-Douleurs de Campocavallo, à Osimo, en Italie, et en 1956, la touchante intervention de la Vierge de Syracuse, dans le port de Sicile, sur la côte est de l’Italie.



Chaque prière sera suivie

d'un « Pater Noster » de 10 « Ave Maria » et d'un « Gloria Patri  »


Source : Site Catholique.fr et wikipedia



_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Sam 8 Sep 2018 - 19:42

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


Bienvenue à chacune, chacun, et MERCI d'avoir rejoint cette Communauté.

La très Sainte Vierge s’est plue à manifester au monde combien la dévotion à ses douleurs infinies lui était agréable et nous était salutaire.

Aujourd'hui, notre Communauté va, elle aussi, s'unir en prières et dès demain, nous serons près de 1800 (plus peut-être : vous pouvez encore partager, inviter) à invoquer Marie qui souffrit cruellement avec son Fils unique, associée d'un cœur maternel à son Sacrifice, donnant à l'immolation de la victime, née de sa chair, le consentement de son amour.

----> A plusieurs reprises, elle est venue stimuler la foi et la piété des fidèles en apparaissant toute inondée de larmes, dans différents pays : l’apparition de Notre-Dame de La Salette, en France, en 1846 ; la manifestation des larmes de la Vierge de Quito, en Equateur ; celle de Notre-Dame des Sept-Douleurs de Campocavallo, à Osimo, en Italie, et en 1956, la touchante intervention de la Vierge de Syracuse, dans le port de Sicile, sur la côte est de l’Italie.



EN PARTAGE :
Prière que pouvez réciter quotidiennement : LE STABAT MATER


Stabat Mater est une prière composée au treizième siècle et attribuée au franciscain italien Jacopone da Todi. La fête associée à cette séquence est celle de la Notre-Dame des douleurs (15 septembre).
Ce texte évoque la souffrance de Marie lors de la crucifixion de Jésus-Christ. Le titre est une abréviation de Stabat mater dolorosa, son premier vers, qu’on peut traduire ainsi : « La Mère des douleurs se tenait debout » .


Debout, la Mère des douleurs,
Près de la croix était en larmes,
Quand son Fils pendait au bois.

Alors, son âme gémissante,
Toute triste et toute dolente,
Un glaive le transperça.

Qu’elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu !

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?

Qui pourrait dans l’indifférence
Contempler en cette souffrance.
La Mère auprès de son Fils ?

Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.

Elle vit l’Enfant bien-aimé
Mourir tout seul, abandonné,
Et soudain rendre l’esprit.

Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.

Fais que mon âme soit de feu
Dans l’amour du Seigneur mon Dieu :
Que je lui plaise avec toi.

Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié
En mon cœur très fortement.

Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de ses tourments.

Donne-moi de pleurer en toute vérité,
Comme toi près du crucifié,
Tant que je vivrai !

Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.

Vierge des vierges, toute pure,
Ne sois pas envers moi trop dure,
Fais que je pleure avec toi.

Du Christ fais-moi porter la mort,
Revivre le douloureux sort
Et les plaies, au fond de moi.

Fais que ses propres plaies me blessent,
Que la croix me donne l’ivresse
Du sang versé par ton Fils.

Je crains les flammes éternelles;
O Vierge, assure ma tutelle
A l’heure de la justice.

Ô Christ, à l’heure de partir,
Puisse ta Mère me conduire
À la palme des vainqueurs.

À l’heure où mon corps va mourir,
À mon âme, fais obtenir
La gloire du paradis.

Amen !

Attribuée au franciscain italien
Jacopone da Todi (13ème siècle).


Pour approfondir votre prière, voici quelques textes liturgiques que vous pourrez méditer :

Lettre aux Hébreux (5, 7-9) :

Le Christ, pendant les jours de sa vie dans la chair, offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.
©AELF



Psaume 31 :

1 En toi, Éternel, j’ai placé ma confiance ; que je ne sois jamais confus; délivre-moi dans ta justice.
2 Incline vers moi ton oreille, hâte-toi, délivre-moi; sois pour moi un rocher, une forteresse, une maison qui me soit un lieu fort, afin de me sauver.
3 Car tu es mon rocher et mon lieu fort ; à cause de ton nom, mène-moi et conduis-moi.
4 Fais-moi sortir du filet qu’ils ont caché pour moi ; car toi, tu es ma force.
5 En ta main je remets mon esprit ; tu m’as racheté, ô éternel, Dieu de vérité !
6 J’ai haï ceux qui prennent garde aux vaines idoles; mais moi, je me confierai en l’Éternel.
7 Je m’égayerai, et je me réjouirai en ta bonté; car tu as regardé mon affliction, tu as connu les détresses de mon âme;
8 Et tu ne m’as pas livré en la main de l’ennemi, tu as fait tenir mes pieds au large.
9 éternel ! use de grâce envers moi, car je suis dans la détresse ; mon oeil dépérit de chagrin, mon âme et mon ventre ;
10 Car ma vie se consume dans la tristesse, et mes années dans le gémissement; ma force déchoit à cause de mon iniquité, et mes os dépérissent.
11 Plus qu’à tous mes ennemis, je suis un opprobre aussi à mes voisins, même extrêmement, et une frayeur à ceux de ma connaissance ; ceux qui me voient dehors s’enfuient de moi.
12 Je suis oublié de leur coeur comme un mort, j’ai été comme un vase de rebut.
13 Car j’ai entendu les diffamations de plusieurs, -la terreur de tous côtés ! -quand ils consultaient ensemble contre moi : ils complotent de m’ôter la vie.
14 Mais moi, ô Éternel, je me suis confié en toi; j’ai dit : Tu es mon Dieu.
15 Mes temps sont en ta main ; délivre-moi de la main de mes ennemis et de ceux qui me poursuivent.
16 Fais luire ta face sur ton serviteur ; sauve-moi par ta bonté.
17 Éternel ! Que je ne sois pas confus, car je t’ai invoqué ! Que les méchants soient confus, qu’ils se taisent dans le shéol !
18 Qu’elles soient muettes, les lèvres menteuses qui parlent contre le juste insolemment, avec orgueil et mépris.
19 Oh ! que ta bonté est grande, que tu as mise en réserve pour ceux qui te craignent, et dont tu uses devant les fils des hommes envers ceux qui se confient en toi !
20 Tu les caches dans le lieu secret de ta face, loin des complots de l’homme; tu les mets à couvert dans une loge, loin des contestations des langues.
21 Béni soit l’Éternel, car il a rendu admirable sa bonté envers moi dans une ville forte !
22 Et moi, je disais en mon agitation : Je suis retranché de devant tes yeux. Néanmoins tu as entendu la voix de mes supplications, quand j’ai crié à toi.
23 Aimez l’Éternel, vous tous ses saints ! L’éternel garde les fidèles, et il rétribue largement celui qui agit avec orgueil.
24 Fortifiez-vous, et que votre coeur soit ferme, vous tous qui avez votre attente en l’Éternel.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (19, 25-27) :

Près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la sœur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: «Femme, voici ton fils.» Puis il dit au disciple: «Voici ta mère.» Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.
©AELF



Citation :
Le 16 septembre, je vous proposerai de continuer à prier, à votre convenance, la Très Sainte Vierge Marie avec le Chapelet des Sept Douleurs.


Que Marie vous protège, vous soutienne dans vos épreuves et vous bénisse.
En union de prière.
Claudie




_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Dim 9 Sep 2018 - 21:04

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 1. « La prophétie de Syméon sur l'Enfant Jésus »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Première douleur :

« La prophétie de Syméon sur l'Enfant Jésus » (Lc, 2, 34-35) :


« Syméon les bénit et dit à Marie, sa mère: "Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël ; il doit être un signe en butte à la contradiction, - et toi-même, une épée te transpercera l'âme ! -- afin que se révèlent les pensées intimes de bien des cœurs." » . (Luc 2,34-35)


Prière :

Je compatis, ô Mère affligée, à la douleur que vous causa le premier glaive qui vous a transpercée, quand Siméon, dans le temple, vous représenta les tourments que les hommes devaient faire endurer à votre bien-aimé Jésus (et que vous connaissiez déjà par les divines Écritures), jusqu'à le faire mourir sous vos yeux, suspendu à un bois infâme, épuisé de sang et abandonné de tout le monde, sans pouvoir recevoir de vous ni défense ni secours.

Je vous prie donc, ma Reine, par ce souvenir amer qui affligea votre cœur pendant tant d'années, de m'obtenir la grâce de conserver toujours, à la vie à la mort, gravées dans mon cœur, la Passion de Jésus-Christ et vos Douleurs.
Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.



En partage :


Stabat mater dolorosa - Vivaldi






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Lun 10 Sep 2018 - 16:51

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 2. « La fuite de la Sainte Famille en Égypte »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Deuxième douleur :

La fuite de la Sainte Famille en Égypte. (Mat, 2, 13-21) :


Le roi Hérode Ier, qui tenait le pouvoir en Palestine, ayant appris des mages venus d'Orient la naissance à Bethléem du roi des Juifs, envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans qui se trouvaient dans la ville. Joseph, prévenu par un songe, s'enfuit avec l'enfant Jésus et sa mère en Égypte où ils resteront jusqu'à la mort d'Hérode. Cependant, comme le fils d'Hérode, Archélaüs, régnait sur la Judée à la suite de son père, Joseph s'installa avec sa famille à Nazareth en Galilée. . (Mat, 2, 13-21)


Prière :

Je compatis, ô Mère affligée, à la douleur que vous causa le second glaive qui vous a transpercée lorsque vous avez vu votre Fils innocent, à peine né, persécuté à mort par ces mêmes hommes pour lesquels il était venu dans le monde ; de sorte que vous avez été obligée de fuir en Égypte pendant la nuit et secrètement à l'insu du monde.

Par tant de peines que vous, Vierge délicate, avez endurées, conjointement avec votre petit enfant exilé, dans ce long et pénible voyage, par des chemins déserts et difficiles, et dans votre séjour en Égypte, où étant inconnus et étrangers, vous avez vécu durant toutes ces années dans la pauvreté et le mépris, je vous prie ma bien-aimée Souveraine, de m'obtenir la grâce de souffrir avec patience dans votre compagnie, jusqu'à la mort, toutes les peines de cette misérable vie, afin que je puisse, dans l'autre, échapper aux peines éternelles de l'enfer que j'ai bien méritées.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.



En partage :


Gioacchino Rossini - Stabat mater dolorosa






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Mar 11 Sep 2018 - 18:00

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 3. « La disparition de Jésus pendant trois jours au Temple »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Troisième douleur :

« La disparition de Jésus pendant trois jours au Temple » (Lc, 2, 41-51)


En pèlerinage à Jérusalem, selon "la coutume de la fête", la Pâque, Jésus, âgé de douze ans, accompagne Marie et Joseph, ainsi qu'un grand groupe de personnes composé de leur famille et de leurs amis.

Le jour de leur départ, Jésus "s'attarde" dans le Temple ; Marie et Joseph pensant qu'il était dans la caravane quitte la ville. Sur le chemin du retour, Marie et Joseph réalisent après une journée de voyage que Jésus manquait, ils retournèrent donc à Jérusalem, et retrouvent Jésus trois jours plus tard dans le Temple en discussion avec les anciens qui étaient frappés de son savoir, surtout compte tenu de son jeune âge. Lorsqu'il fut réprimandé par Marie, Jésus répondit : « Pourquoi m'avez-vous cherché ? Ne saviez-vous pas que je dois m'occuper des affaires de mon Père ? »
. (Lc, 2, 41-51)



Prière :

Je compatis, ma Mère affligée, à la douleur que vous causa le troisième glaive qui vous perça le cœur, quand vous avez perdu votre cher Fils Jésus, qui resta trois jours à Jérusalem, éloigné de vous. Ne voyant plus alors votre amour auprès de vous, et ignorant la cause de son éloignement, je pense, mon aimable Reine, que vous n'eûtes aucun repos pendant ces nuits, mais que vous ne fîtes que soupirer après celui qui était tout votre bien :

Je vous prie donc, par les soupirs que vous avez poussés durant cette trois jours, bien longs et bien douloureux pour vous, de m'obtenir la grâce de ne jamais perdre mon Dieu, afin que je vive toujours uni à lui et que je meure dans ses embrassements.
Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel.

Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.



En partage :


Rossini - Stabat Mater - Stabat mater dolorosa - Teatro di San Carlo - Muti






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Mer 12 Sep 2018 - 17:54

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 4. « La rencontre de Marie et Jésus sur la via crucis »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Quatrième douleur :

La rencontre de Marie et Jésus sur le chemin de croix. (Lc, 23, 27-31)


Jésus est condamné à être crucifié
Jésus est chargé de sa croix
Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix
Jésus rencontre sa mère
Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix
Sainte Véronique essuie le visage de Jésus
Jésus tombe pour la deuxième fois
Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent
Jésus tombe pour la troisième fois
Jésus est dépouillé de ses vêtements
Jésus est cloué sur la croix
Jésus meurt sur la croix
Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère
Le corps de Jésus est mis au tombeau
. (Lc, 23, 27-31)



Prière :

Je compatis, ma Mère affligée, à la douleur que vous causa le quatrième glaive qui vous perça le cœur, lorsque vous avez vu votre Jésus condamné à mort, chargé de liens et de chaînes, couvert de sang et de plaies, couronné d'un faisceau d'épines, tombant en chemin sous sa pesante Croix, qu'il portait sur ses épaules ensanglantées, allant comme un agneau innocent mourir pour notre amour.
Vos yeux se rencontrèrent alors avec les siens, et vos regards mutuels devinrent autant de traits dont vous blessâtes réciproquement vos cœurs amoureux.

Je vous prie donc par cette grande Douleur, de m'obtenir la grâce de vivre entièrement résigné à la volonté de mon Dieu, portant ma croix avec joie dans la compagnie de Jésus jusqu'au dernier soupir de ma vie.

Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel.

Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.



Prions LE STABAT MATER :

Le texte de la séquence évoque la souffrance de Marie lors de la crucifixion de Jésus-Christ. Le titre est une abréviation de Stabat mater dolorosa, son premier vers, qu’on peut traduire ainsi : « La Mère des douleurs se tenait debout ».

Stabat mater
Debout, la Mère des douleurs,
Près de la croix était en larmes,
Quand son Fils pendait au bois.

Alors, son âme gémissante,
Toute triste et toute dolente,
Un glaive le transperça.

Qu’elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu !

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?

Qui pourrait dans l’indifférence
Contempler en cette souffrance.
La Mère auprès de son Fils ?

Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.

Elle vit l’Enfant bien-aimé
Mourir tout seul, abandonné,
Et soudain rendre l’esprit.

Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.

Fais que mon âme soit de feu
Dans l’amour du Seigneur mon Dieu :
Que je lui plaise avec toi.

Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié
En mon cœur très fortement.

Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de ses tourments.

Donne-moi de pleurer en toute vérité,
Comme toi près du crucifié,
Tant que je vivrai !

Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.

Vierge des vierges, toute pure,
Ne sois pas envers moi trop dure,
Fais que je pleure avec toi.

Du Christ fais-moi porter la mort,
Revivre le douloureux sort
Et les plaies, au fond de moi.

Fais que ses propres plaies me blessent,
Que la croix me donne l’ivresse
Du sang versé par ton Fils.

Je crains les flammes éternelles;
O Vierge, assure ma tutelle
A l’heure de la justice.

Ô Christ, à l’heure de partir,
Puisse ta Mère me conduire
À la palme des vainqueurs.

À l’heure où mon corps va mourir,
À mon âme, fais obtenir
La gloire du paradis.

Amen !


Attribuée au franciscain italien Jacopone da Todi (13ème siècle).



En partage :


Stabat Mater - Stabat Mater dolorosa - G. B. Pergolesi






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Jeu 13 Sep 2018 - 18:06

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 5. « Marie contemplant la souffrance et
la mort de Jésus sur la Croix »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Cinquième douleur :

« Marie contemplant la souffrance et la mort de Jésus sur la Croix » (Jn, 19, 25-27)


Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère
et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas,
et Marie Madeleine.
Jésus, voyant sa mère,
et près d’elle le disciple qu’il aimait,
dit à sa mère :
« Femme, voici ton fils. »
Puis il dit au disciple :
« Voici ta mère. »
Et à partir de cette heure-là,
le disciple la prit chez lui.
. (Jean 19, 25-27)



Prière :

Je compatis, ma Mère affligée, à la douleur que vous causa le cinquième glaive qui vous perça le cœur, lorsque, présente sur le mont Calvaire, vous avez vu de vos propres yeux, mourir peu à peu, au milieu de tant de tourments et de mépris, sur le lit douloureux de la Croix, votre bien-aimé Jésus, sans pouvoir même lui donner le moindre des soulagements qu'au moment de la mort on accorde aux plus scélérats.

Et je vous prie, par l'agonie que vous, tendre Mère, avez soufferte avec votre Fils agonisant, et par la tendresse que vous avez éprouvée lorsque, pour la dernière fois, il vous parla du haut de la Croix, et que se séparant de vous, il nous donna tous à Vous pour fils dans la personne de Jean ; par la constance avec laquelle vous l'avez vu baisser la tête et expirer, je vous prie de m'obtenir de votre amour crucifié la grâce de vivre et de mourir crucifié à toutes les choses de ce monde, pour ne vivre toute ma vie que pour Dieu, et ainsi aller un jour jouir de lui face-à-face en paradis.

Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.




En partage :


Elle pleurait - 1 Stabat mater dolorosa (Julien Joubert - Texte français de Charles Péguy)






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.


_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Ven 14 Sep 2018 - 17:24

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 6. «Marie accueille son Fils dans ses bras
lors de la descente de Croix»




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Sixième douleur :

Marie accueille son Fils mort dans ses bras lors de la descente de Croix (Mat, 27, 57-59)

Jésus est enterré


57 Quand c'était le soir, un homme riche d'Arimathée, nommé Joseph, était aussi un disciple de Jésus.
58 Il se rendit à Pilate et demanda le corps de Jésus. Alors Pilate a ordonné que cela lui soit donné.
59 Et Joseph prit le corps et l'enveloppa dans un linceul de lin propre.
. (Mat, 27, 57-59)



Prière :

Je compatis, ma Mère affligée, à la douleur que vous causa le sixième glaive qui vous perça le cœur lorsque que vous vîtes percer d'outre en outre le doux Cœur de votre Fils déjà mort, et mort pour ces ingrats qui, même après l'avoir fait mourir, n'était pas encore rassasiés de le tourmenter.

Je vous prie donc par cette cruelle douleur que vous avez endurée toute seule, de m'obtenir la grâce d'habiter dans le Cœur de Jésus blessé et ouvert pour moi ; dans ce cœur, dis-je, qui est la belle demeure d'Amour, où reposent toutes les âmes qui aiment Dieu et que là, passant moi-même ma vie, je ne pense qu'à Dieu et n'aime que lui. Très Sainte Vierge, vous pouvez le faire, je l'espère de vous.

Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.




En partage :


Antonio Vivaldi "Stabat Mater" Marta Benackova






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.




_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Sam 15 Sep 2018 - 17:20

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


J 7. « Marie abandonne le corps de son Fils lors de la mise au tombeau »




Faire le Signe de Croix : Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Citation :
Demain, 16 septembre, je vous proposerai de continuer à prier, à votre convenance, la Très Sainte Vierge Marie avec le Chapelet des Sept Douleurs.


Septième douleur :

« Marie abandonne le corps de son Fils lors de la mise au tombeau » (Jn, 19, 40-42)


À l’endroit où Jésus avait été crucifié, il y avait un jardin et, dans ce jardin, un tombeau neuf dans lequel on n’avait encore déposé personne. À cause de la Préparation de la Pâque juive, et comme ce tombeau était proche, c’est là qu’ils déposèrent Jésus. . (Jn, 19, 40-42)


Prière :

Je compatis, ma Mère affligée, à la douleur que vous causa le septième glaive qui vous perça le cœur, lorsque vous vîtes entre vos bras votre Fils mort, non plus dans l'éclat de sa beauté, comme vous l'aviez autrefois reçu dans l'étable de Bethléem, mais ensanglanté, livide et tout déchiré des blessures qui avaient mis ses os à découvert ; vous écriant alors : mon Fils, mon Fils, en quel état l'amour t'a réduit ! Et lorsqu'on le porta au sépulcre, vous avez voulu encore l’accompagner, et l'y arranger de vos propres mains, jusqu'à ce qu'enfin, lui disant le dernier adieu, vous y laissâtes votre cœur brûlant d'amour enseveli avec votre Fils.

Par tant de martyrs qu'a souffert votre belle âme, obtenez-moi, ô Mère du bel amour ! Le pardon des offenses que j'ai commises contre mon Dieu bien-aimé ; je m'en repens de tout mon cœur. Défendez moi dans les tentations ; assistez-moi à l'heure de ma mort, afin que sauvé par les mêmes mérites de Jésus et les vôtres, je parvienne un jour avec votre assistance, après ce malheureux exil, à chanter dans le paradis les louanges de Jésus et les vôtres, pendant toute l'éternité.
Ainsi soit-il.

(Saint Alphonse de Liguori)



1 « Pater Noster » + 10 « Ave Maria » + 1 « Gloria Patri »

V/ Priez pour nous, Vierge très affligée !
R/ Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Contemplons dans les bras de Marie, l’Homme-Dieu crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux siennes et détestons nos péchés qui ayant provoqué la mort de son divin Fils, ont également été la cause de son intime martyre.

Prions-la de nous obtenir du Sauveur les grâces nécessaires pour profiter de ses exemples et imiter Ses vertus lorsqu’Il Lui plaira de nous faire part de ses humiliations, de ses douleurs et de sa croix.





Litanies de Notre Dame des Sept Douleurs :

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Marie, mère des douleurs, priez pour nous.

Marie, qui avez éprouvé une douleur si sensible d’être forcée, à la naissance de votre divin Fils, de le coucher sur la paille entre deux animaux, priez pour nous.

Marie, qui avez ressenti jusqu’au fond du cœur la plaie faite à votre divin Fils lors de la circoncision, priez pour nous.

Marie, qui avez consenti à supporter l’opprobre de passer aux yeux des hommes pour une femme ordinaire lors de la Purification, priez pour nous.

Marie, dont l’âme fut pénétrée des plus vives appréhensions par la prophétie de Siméon, priez pour nous.

Marie, qui avez éprouvé une douleur amère lorsqu’il fallut soustraire le divin Enfant à la fureur d’Hérode, priez pour nous.

Marie, dont le cœur compatissant fut vivement affligé par le massacre des Innocents, priez pour nous.

Marie, qui fut agitée de mille inquiétudes pour le divin Jésus, dans le retour d’Egypte à Bethléem, priez ppur nous.

Marie, qui fut livrée aux plus grandes angoisses durant les trois jours où votre divin fils resta à votre insu dans le Temple, priez pour nous

Marie, qui avez éprouvé une solitude amère quand votre divin Fils se retira au désert, priez pour nous.

Marie, qui avez ressenti jusqu’au fond de l’âme les injures et les menaces qu’on proférait contre votre divin Fils, priez pour nous.

Marie, dont le cœur fut percé d’un glaive de douleur, lorsque Jésus demanda votre consentement pour aller à la mort, priez pour nous.

Marie, qui avez été profondément affligée lorsque vous avez appris qu’on s’était saisi de Jésus, priez pour nous.

Marie, qui avez ressenti cruellement la douleur de la flagellation du Sauveur, priez pour nous.

Marie, qui avez été plongée dans l’affliction la plus cruelle lorsque Jésus sanglant et défigurée fut montré au peuple par Pilate, priez pour nous.

Marie, qui malgré le torrent d’amertume qui inondait votre âme, avez eu le courage héroïque de suivre Jésus jusqu’au Calvaire, priez pour nous.

Marie, dont le cœur fut attaché à la croix avec les mêmes clous qui y attachèrent votre divin Fils, priez pour nous.

Marie, qui avez vu avec douleur les soldats se partager les vêtements de Jésus, priez pour nous.

Marie, qui avez éprouvé la plus vive compassion lorsque Jésus demandant à boire, vous n’avez pu lui procurer ce faible soulagement, priez pour nous.

Marie, qui au dernier soupir de Jésus avez éprouvé un saisissement tel que, sans un miracle, vous auriez dû vous-même en mourir, priez pour nous.

Marie, dont le cœur fut transpercé par la même lance qui ouvrit le coeur de votre divin Fils, priez pour nous.

Marie, dont l’affliction fut plus grande encore lorsqu’on déposa sur votre sein maternel, Jésus sans vie couvert de plaies et de sang, priez pour nous.

Marie, dont le comble de la douleur fut de remettre Jésus à Nicodème pour l’ensevelir, priez pour nous.

Marie, qui avez passé dans les larmes et les abîmes dans la plus profonde tristesse les trois jours que Jésus passa dans le sépulcre, priez pour nous.

Ô Marie ! Mère des douleurs ! Reine des Martyrs !

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous. Jésus-Christ, exaucez-nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.. Jésus-Christ, ayez pitié de nous.. Seigneur, ayez pitié de nous.

Prions :

Faites, Seigneur Jésus, que la bienheureuse Vierge Marie, votre Mère, dont l’âme très sainte a été percée d’un glaive de douleur pendant votre Passion, nous assiste maintenant et à l’heure de notre mort, en implorant votre infinie miséricorde, ô Sauveur du monde, qui étant Dieu, vivez et régnez avec le Père et le Saint Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il !



En partage :


Pergolesi-Stabat Mater Dolorosa






_______________________________________________________________





Je vous salue Marie

Je vous salue Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Lumen
Admin
avatar

Messages : 7903
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   Dim 16 Sep 2018 - 19:07

Prions Notre-Dame des sept Douleurs



Prions la Sainte Vierge avec les « 7 Prières à Notre-Dame des sept Douleurs »
de Saint Alphonse de Liguori


Prions le Chapelet des Sept Douleurs de la Très Sainte Vierge Marie




Le chapelet des sept douleurs de la Vierge Marie possède 59 grains, ou 52 grains et 7 médailles qui représentent les 7 douleurs de Marie à méditer.




Comment réciter le chapelet :

Première version :


Ce chapelet se dit en récitant sept septaines, composées chacune d’un Pater et de sept Ave, et en méditant les Sept Douleurs principales de la Très Sainte Vierge Marie.

Au début
« Ô mon Dieu, je Vous offre ce chapelet en l’honneur des Sept Douleurs principales de Marie, pour Votre plus grande gloire, pour ma conversion et la conversion ou l’adhésion parfaite de tous les hommes de la terre à Votre Fils bien-aimé, Jésus-Christ, notre Salut et notre unique Voie pour aller en Vous avec le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles ».

1 Pater, 3 Ave

Entre chaque septaine
«Mère pleine de Miséricorde, gardez présentes à mon cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion».

1ère Douleur : La Prophétie de Siméon
La Très Sainte Vierge ayant présenté Son Fils unique au Temple, le saint vieillard Siméon Lui dit : « Cet Enfant sera en butte à la contradiction ; et Vous-même, un glaive transpercera Votre âme ». Par ces paroles, il Lui annonce la Passion et la Mort de Jésus-Christ Notre-Seigneur.

1 Pater, 7 Ave

2ème Douleur : La Fuite en Égypte
La Très Sainte Vierge est obligée de fuir en Égypte pour soustraire l’Enfant-Jésus à la persécution du cruel Hérode, qui Le cherche pour Le mettre à mort.

1 Pater, 7 Ave

3ème Douleur : La Perte de l’Enfant-Jésus au Temple de Jérusalem
La Très Sainte Vierge, au retour des fêtes de Pâques, ne trouve plus l’Enfant-Jésus, et pendant trois jours entiers Le cherche avec Saint Joseph dans la plus grande affliction.

1 Pater, 7 Ave

4ème Douleur : La Rencontre de Jésus avec Sa Mère
La Très Sainte Vierge rencontre Jésus sur le chemin du Calvaire, et Le voit portant sur Ses épaules déchirées la lourde Croix à laquelle Il va être attaché pour notre Salut.

1 Pater, 7 Ave

5ème Douleur : Le Crucifiement de Jésus et mort de Jésus sur la Croix
La Très Sainte Vierge voit Jésus cloué à la Croix, répandant Son Sang par toutes les Plaies dont Son Corps est couvert et mourant enfin après trois heures de cruels tourments.

1 Pater, 7 Ave

6ème Douleur : Jésus est descendu de la Croix et remis à Sa Mère
La Très Sainte Vierge, après avoir vu le Cœur de Son divin Fils percé par la lance, reçoit Son Corps inanimé sur Ses genoux.

1 Pater, 7 Ave

7ème Douleur : Jésus est mis au tombeau
La Très Sainte Vierge accompagne au tombeau le Corps très Saint de Son Fils, et voit la lourde pierre roulée à l’entrée du sépulcre.

1 Pater, 7 Ave



Deuxième version :

On commence par les 7 groupes de 7 grains.

Sur la médaille, on énonce le mystère, l’intitulé de la douleur infligée à Marie.

Voici les 7 douleurs, dans l’ordre :

1. Le vieillard Siméon annonce à Marie qu'un glaive de douleur percera son âme. (Lc 2,25-35)

2. La fuite en Égypte. (Mt 2,13-15)

3. La disparition de Jésus. (Lc 2,41-52)

4. Marie voit son fils chargé de la croix. (Lc 23,27)

5. Marie au pied de la Croix. (Jn 19,25-27)

6. Marie reçoit le corps inanimé de son Fils. (Jn 19,38-40)

7. Marie au tombeau de Jésus. (Jn 19,41-42)


---> On récite ensuite un Notre-Père.

Sur les 7 grains qui suivent on récite 7 Je vous salue Marie.

Après chaque Je vous salue Marie on récite l’invocation suivante :

« Priez pour nous Vierge de douleurs, que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ »

---> On termine le chapelet sur les trois grains du début.

On récite 3 Je vous Salue Marie et 1 Notre Père sur la médaille principale de Notre Dame des 7 Douleurs.

On peut réciter le Je vous salue Marie traditionnel ou le remplacer par le Je vous salue Marie de Notre Dame des Douleurs de Saint Bonaventure, dont voici le texte :

« Je vous salue Marie, pleine de douleurs, le Seigneur crucifié est avec vous. Vous êtes éplorée entre toutes les femmes, et Jésus le fruit béni de vos entrailles, est éploré.

Sainte Marie, Mère de Jésus crucifié, donnez nous vos larmes, nous qui avons crucifié Votre fils, maintenant et à l’heure de notre mort ! AMEN. »



NB : différentes manières de réciter ce chapelet sont possibles.


On peut, avant de commencer le chapelet et/ou à la fin, réciter le Stabat Mater Dolorosa,


Debout, la Mère des douleurs,
Près de la croix était en larmes,
Quand son Fils pendait au bois.

Alors, son âme gémissante,
Toute triste et toute dolente,
Un glaive le transperça.

Qu’elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu !

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?

Qui pourrait dans l’indifférence
Contempler en cette souffrance.
La Mère auprès de son Fils ?

Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.

Elle vit l’Enfant bien-aimé
Mourir tout seul, abandonné,
Et soudain rendre l’esprit.

Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.

Fais que mon âme soit de feu
Dans l’amour du Seigneur mon Dieu :
Que je lui plaise avec toi.

Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié
En mon cœur très fortement.

Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de ses tourments.

Donne-moi de pleurer en toute vérité,
Comme toi près du crucifié,
Tant que je vivrai !

Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.

Vierge des vierges, toute pure,
Ne sois pas envers moi trop dure,
Fais que je pleure avec toi.

Du Christ fais-moi porter la mort,
Revivre le douloureux sort
Et les plaies, au fond de moi.

Fais que ses propres plaies me blessent,
Que la croix me donne l’ivresse
Du sang versé par ton Fils.

Je crains les flammes éternelles;
O Vierge, assure ma tutelle
A l’heure de la justice.

Ô Christ, à l’heure de partir,
Puisse ta Mère me conduire
À la palme des vainqueurs.

À l’heure où mon corps va mourir,
À mon âme, fais obtenir
La gloire du paradis.

Amen !

Attribuée au franciscain italien Jacopone da Todi (13ème siècle).

_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prions Notre-Dame des sept Douleurs du 9 au 15 septembre 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: