À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 38
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 17:16

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, si tu savais comme Ma Joie est grande de pouvoir déverser Mon Amour...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:46

» Aux États-Unis, la croisade du Rosaire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:40

» Être capable de bonheur
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:30

» Prières
par Mea culpa Hier à 5:52

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Hier à 5:40

» Chapelet du mercredi 17 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 19:22

» Tu ne tueras pas : un appel à l’amour et à la miséricorde
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 17:28

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 37
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 17:01

» Pensée du jour: Mon enfant, il faut que tu deviennes éblouissant de sainteté...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 11:12

» La Vierge Marie l’a promis à Fatima
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 11:00

» Il y avait de l’étrange…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Oct 2018 - 10:53

» Chapelet du mardi 16 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 16 Oct 2018 - 21:26

» Procession eucharistique du mardi 16 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 16 Oct 2018 - 21:22

» Pensée du jour: Mon enfant, demande-Moi tout, à propos de projets et de désirs, sois toujours disposé à accueillir la réponse...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 16 Oct 2018 - 17:14

» « Je me consacrai à elle pour être à jamais son esclave »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 16 Oct 2018 - 17:08

» Prendre du temps
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 16 Oct 2018 - 17:01

» Procession eucharistique du lundi 15 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 20:20

» Chapelet du lundi 15 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 20:17

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 36
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 18:05

» Pensée du jour: Plus te te reconnais petite, plus l'Amour du Père peut entrer en toi.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 10:48

» Prière à Notre Dame de France, Reine de la Paix
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 10:42

» Ou tout ou rien !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 15 Oct 2018 - 10:36

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 20:10

» Chapelet du dimanche 14 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 18:54

» Angélus : le pape remercie la délégation anglicane
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 18:49

» LE GRAND AVERTISSEMENT - RÉVÉLATIONS ET PROPHÉTIES DONNÉES À LUZ DE MARÍA
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 18:32

» 1179 /Hildegarde de Bingen, prophétesse et docteur de l’Église
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 18:09

» Canonisations : aimer Dieu à 100%, ou tout, ou rien
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 17:57

» Le centuple, c'est la Présence de JÉSUS et plus... Mais sa Présence est TOUT !
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 16:56

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 35
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 16:55

» Neuf jours avec sainte Marguerite-Marie
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 16:43

» Jésus aujourd'hui : « Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-27)
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 16:39

» Pensée du jour: Mon enfant, tout est entre les mains du Père, toi tu n'as rien à craindre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 16:38

» Marie demande « la restauration des temples vivants que nous sommes »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 16:33

» Seigneur, fais que ma foi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 14 Oct 2018 - 16:16

» • Retraite dans la Ville • : Nouvelle saison ThéoDom, dès le 21 octobre
par Lumen Dim 14 Oct 2018 - 16:09

» La Question du Mardi : Le Saint-Siège s’est-il fait le complice du nazisme par son silence sur la Shoah ?
par Lumen Sam 13 Oct 2018 - 21:10

» Chapelet du samedi 13 octobre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 13 Oct 2018 - 18:29

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 34
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 13 Oct 2018 - 16:47

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Charles Aznavour, le dernier géant

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8017
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Charles Aznavour, le dernier géant   Dim 7 Oct 2018 - 19:37





Charles Aznavour, le dernier géant


"Je n’ai pas peur de la mort, j’ai peur de ne pas vivre. Le matin quand je me réveille et que je suis en vie, je pars du bon pied." Le dernier géant de la chanson française, "le Sinatra Français" comme le qualifie la presse anglo-saxonne, s’est éteint chez lui, lui dont les chansons auront accompagné trois générations. À 94 ans, il revenait juste du Japon, lui qui venait de chanter à Tokyo. Au milieu de ses oliviers, il se reposait avant de repartir, encore et toujours. Il devait accompagner la semaine prochaine le Président Macron au Sommet de la francophonie, à Erevan, en Arménie. Chez lui.

Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian, avait pris la nationalité arménienne il y a une dizaine d’années et représentait aussi sa patrie à l’ONU. "Je ne devais pas aller loin, je suis le chanteur français le plus connu au monde." Celui qui chantait Je n’ai rien oublié n’avait en effet pas oublié les critiques, lui qui avait rencontré le succès tardivement, à 36 ans. Chanteur, acteur, saltimbanque, il aura écrit pour Greco, Montand, Chevalier, Piaf, qui le poussera à sortir de l'ombre. "Si elle m'a adopté, c'est qu'elle avait trouvé en moi quelqu'un de sa trempe, de sa race de vagabonde, avait-il confié. Parce que moi aussi j'ai connu la rue, nous parlions le même langage." "Je me suis payé les folies qu'on peut s'offrir quand on a manqué d'argent. Et puis je me suis lassé. En même temps, j'ai conscience que mes "riens" à moi, c'est déjà du luxe. Malgré tout, je suis toujours resté un pauvre : j'ai réussi à avoir les moyens, mais je ne me suis jamais enrichi."

70 ans de carrière, plus d'un millier de chansons... Il faut en réécouter les paroles, telle Hier encore, pour sentir la puissance de ces morceaux magnifiquement écrits et si riches de sens. Une écriture soignée d’un artisan des mots, dont le J’me voyais déjà refusé par Yves Montand sera la première marche d’une carrière incroyable, bâtie chanson après chanson. Sa signature : une première phrase toujours ciselée. Le succès ne le quittera plus jamais, même sil n’hésite pas à chanter des morceaux engagées, les thèmes qui dérangent. À soutenir les migrants, ou récemment à appeler à repeupler les villages français en y installant les réfugiés fuyant l’Irak.

"Il faut boire jusqu’à l’ivresse sa jeunesse", avait jadis chanté Aznavour, le temps revenant souvent au gré de ses morceaux et au fil de sa plume, dégainant trois tubes par an, hors des modes. L’apôtre de la cause arménienne, l’exilé nostalgique, se disait deux fois français, naturalisé à la naissance, lui qui fut enfant de chœur à Saint-Sevrin sans être catholique, quand il était enfant. La religion "fait partie de la culture arménienne, mais je ne suis pas du tout pratiquant". Non pratiquant, mais croyant ? "Plus ou moins. J'ai quelque chose en commun avec les agnostiques : le doute." Pourtant, comme oublier son concert de décembre 2017, à Bercy, une croix géante sur scène devant 20.000 personnes. Et Charles Aznavour de reprendre alors son Ave maria au pied de la croix projetée derrière lui :



Ave Maria

Ceux qui souffrent viennent à toi

Toi qui as tant souffert

Tu comprends leurs misères

Et les partages

Marie courage
Ave Maria
 Ave Maria

Ceux qui pleurent sont tes enfants

Toi qui donnas le tien

Pour laver les humains

De leurs souillures

Marie la pure
Ave Maria 
Ave Maria

Ceux qui doutent sont dans la nuit

Maria
 Éclaire leur chemin

Et prends-les par la main

Ave Maria
 Ave Maria, Ave Maria

Amen




_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Aznavour, le dernier géant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: ACTUALITES ET BRUITS DE CE MONDE QUI PASSE :: Actualités dans le Monde-
Sauter vers: