À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prions avec les chrétiens d'Orient
par Lumen Hier à 22:23

» Discerner quelle est la volonté de Dieu
par Lumen Hier à 22:14

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Hier à 22:05

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 21:16

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Hier à 21:10

» Chapelet du vendredi 14 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 21:04

» Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements...
par Lumen Hier à 19:26

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “La race des enfants de Dieu”
par Lumen Hier à 19:09

» • Avent dans la Ville 2018 • La joie de Dieu à Noël
par Lumen Hier à 19:02

» Jésus aujourd'hui : « À qui vais-je comparer cette génération ? » ((Mt 11, 16-19)
par Lumen Hier à 18:37

» « Mon Dieu et mon Père, j'ai confiance en Toi ! »
par Lumen Hier à 18:13

» Textes de Saint Josemaria Escriva : L’Avent, un temps d’espérance chrétienne
par Lumen Hier à 18:01

» • Avent dans la Ville 2018 • Invités à la joie ?
par Lumen Hier à 17:48

» Jésus aujourd'hui : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » (Mt 11, 11-15)
par Lumen Hier à 17:32

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Hier à 12:50

» Avec Marie, pour avoir la force de pardonner
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 11:13

» Pensée du jour: Mon enfant bien-aimé, Je suis avec toi et Je te donne tout ce dont tu as besoin pour continuer à avancer...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:46

» C'est Dieu qui vient nous aimer...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:30

» Chapelet du jeudi 13 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 13 Déc 2018 - 21:33

» Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire - Merveille I
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 13 Déc 2018 - 16:22

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, ta tête, ton intellect et tes facultés doivent devenir au service de ton cœur...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 13 Déc 2018 - 15:42

» Le Seigneur et sa Mère comblèrent cette âme de grâces immenses
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 13 Déc 2018 - 15:32

» Le pardon ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 13 Déc 2018 - 15:23

» Prières
par Mea culpa Jeu 13 Déc 2018 - 6:32

» Audience : le «Notre Père», une prière audacieuse
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 12 Déc 2018 - 19:56

» Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau
par Lumen Mer 12 Déc 2018 - 19:43

» Chapelet du mercredi 12 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 12 Déc 2018 - 19:34

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, J'accueille tes demandes pour les présenter au Père.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 12 Déc 2018 - 16:42

» La Vierge Marie de Guadalupe était enceinte
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 12 Déc 2018 - 16:36

» Par foi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 12 Déc 2018 - 16:25

» Comme Juan Diego, comme Marie, fais plaisir à Dieu et offre le oui de ta vie, de ta personne, de ton cœur !
par Lumen Mer 12 Déc 2018 - 12:07

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Tout peut et doit conduire à Dieu”
par Lumen Mer 12 Déc 2018 - 11:58

» • Avent dans la Ville 2018 • L’amour est joie de Dieu
par Lumen Mer 12 Déc 2018 - 11:52

» Jésus aujourd'hui : « Venez à moi, vous tous qui peinez » (Mt 11, 28-30)
par Lumen Mer 12 Déc 2018 - 11:43

» Chapelet du mardi 11 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 11 Déc 2018 - 21:37

» • Avent dans la Ville 2018 • Viens Seigneur, nous rendre espoir et nous sauver ! 🎵
par Lumen Mar 11 Déc 2018 - 17:19

» Pensée du jour: Mon enfant, Je te demande de vivre pleinement le moment présent et d'accueillir l'Amour que Je déverse en toi.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 11 Déc 2018 - 15:58

» Quand Marie est… dans la lune
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 11 Déc 2018 - 15:52

» Prendre la parole
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 11 Déc 2018 - 15:44

» Dieu voit grand et large... Il veut une autoroute dans notre désert... Il nous veut libres.
par Lumen Mar 11 Déc 2018 - 14:34

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 32

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 3152
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 32   Mer 10 Oct 2018 - 17:47

Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières:




SECONDE PARTIE: LE PURGATOIRE MYSTÈRE DE MISÉRICORDE



Chapitre 32




Soulagement des âmes. – Lesquelles doivent être l'objet de notre charité ? – tous les fidèles défunts. – S. André Avellino. – Les pécheurs mourant sans sacrements. – S. François de Sales.






Nous avons vu les ressources et les nombreux moyens que la divine miséricorde a mis entre nos mains pour soulager les âmes du purgatoire ; mais quelles sont les âmes qui sont en ce lieu d'expiation et auxquelles nous devons porter secours ? Pour quelles âmes devons-nous prier et offrir à Dieu nos suffrages ? (235)

A cette question il faut répondre, que nous devons prier pour les âmes de tous les fidèles défunts, omnium fidelium defunctorum, selon l'expression de l'Eglise. Bien que la piété filiale nous impose des devoirs particuliers envers nos parents et nos proches, la charité chrétienne nous commande de prier pour tous les fidèles défunts en général, parce que tous sont nos frères en Jésus-Christ, tous sont notre prochain, que nous devons aimer comme nous-mêmes.

Par ce mot fidèles défunts l'Eglise entend toutes les âmes qui sont actuellement en purgatoire : c'est-à-dire, celles qui ne sont ni en enfer, ni dignes encore d'être admises à la gloire du paradis. Mais quelles sont ces âmes ? Pouvons-nous les connaître ? – Dieu s'est réservé cette connaissance ; et à moins qu'il ne lui plaise de nous le révéler, nous ignorons complètement quel est le sort des âmes dans l'autre vie. Or rarement il fait connaître qu'une âme se trouve au purgatoire ou dans la gloire du ciel ; plus rarement encore révèle-t-il une réprobation.

Dans cette incertitude nous devons prier en général, comme le fait l'Eglise, pour tous les défunts, sans préjudice des âmes que nous voulons secourir plus particulièrement. (p.236)

Nous pourrions évidemment restreindre notre intention à ceux des défunts qui sont encore dans le besoin, si Dieu nous accordait comme à S. André Avellino le privilège de connaître l'état des âmes dans l'autre vie. Lorsque ce saint religieux de l'Ordre des Théatins suivant sa pieuse coutume, priait avec une angélique ferveur pour les défunts, il lui arrivait parfois d'éprouver en lui-même une sorte de résistance, un sentiment d'invincible répulsion ; d'autres fois, c'était au contraire une grande consolation, un attrait particulier.

Il comprit bientôt ce que signifiaient ces impressions si différentes : la première marquait que sa prière était inutile, que l'âme qu'il voulait aider était indigne de miséricorde et condamnée au feu éternel ; l'autre indiquait que sa prière était efficace pour le soulagement de l'âme au purgatoire. De même, quand il voulait offrir le saint Sacrifice pour quelque défunt, s'il sentait au sortir de la sacristie comme une main irrésistible qui le retenait, il comprenait que cette âme était en enfer ; mais quand il était inondé de joie, de lumière, et de dévotion, il était sûr de contribuer à la délivrance d'une âme.

Ce charitable Saint priait donc avec la plus vive ardeur pour les défunts qu'il savait être dans les souffrances, et il ne cessait ses suffrages que lorsque les âmes, en venant le remercier, lui donnaient l'assurance de leur délivrance (Vie du Saint).

Pour nous qui n'avons point ces lumières surnaturelles nous devons prier pour tous les défunts, même pour les plus grands pécheurs et pour les chrétiens les plus vertueux. Saint Augustin connaissait la grande vertu de sa mère sainte Monique ; néanmoins, non content d'offrir à Dieu ses suffrages pour elle, il demanda à tous ses lecteurs de ne jamais cesser de la recommander à Dieu. (p.237)

Quant aux grands pécheurs qui meurent sans s'être extérieurement réconciliés avec Dieu, nous ne pouvons les exclure de nos suffrages, parce que nous n'avons pas la certitude de leur impénitence intérieure. La foi nous enseigne que tout homme mourant en état de péché mortel, encourt la damnation ; mais quels sont ceux qui de fait meurent en ce triste état ? Dieu seul, qui s'est réservé le jugement suprême des vivants et des morts, en a la certitude. Quant à nous, nous ne pouvons que déduire des circonstances extérieures une conclusion conjecturale, qui peut tromper, et dont nous devons nous abstenir.

Il faut bien avouer pourtant qu'il y a tout à craindre pour ceux qui meurent sans s'être préparés à la mort ; et tout espoir semble s'évanouir pour ceux qui refusent les sacrements. Ces derniers quittent la vie avec les signes extérieurs de la réprobation. Toutefois il faut laisser le jugement à Dieu, selon ces paroles : Dei judicium est, c'est à Dieu qu'appartient le jugement (Deut. I, 17). – Il y a plus à espérer pour ceux qui ne sont pas positivement hostiles à la religion, qui sont bienfaisants envers les pauvres, qui conservent quelque pratique de piété chrétienne, ou qui du moins approuvent et favorisent la piété ; il y a plus, dis-je, à espérer pour ceux-là, lorsqu'il arrive qu'après avoir ainsi vécu, ils meurent subitement, sans avoir le temps de recevoir les sacrements de l'Eglise.

Saint François de Sales ne voulait pas qu'on désespérât de la conversion des pécheurs jusqu'au dernier soupir ; et même après la mort, il défendait de juger mal de ceux qui avaient mené une mauvaise vie. A l'exception des pécheurs dont la damnation est manifeste par l'Ecriture, il ne faut, disait-il, damner personne, mais respecter le secret de Dieu. – Sa raison principale était que, comme la première grâce ne tombe pas sous le mérite, la dernière, qui est la persévérance finale ou la bonne mort, ne se donne pas non plus au mérite. C'est pourquoi il
voulait qu'on espérât bien de la personne défunte, quelque fâcheuse mort qu'on lui eût vu faire ; parce que nous ne pouvons avoir que des conjectures fondées sur l'extérieur, où les plus habiles peuvent se tromper (Esprit de S. Fr. de Sales, part. 3). (238)



Source: http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_schouppe_le_dogme_du_purgatoire.html

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 32
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LE PURGATOIRE :: Les Âmes du Purgatoire-
Sauter vers: