À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:47

» Chapelet du vendredi 16 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:44

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 58
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 17:15

» Pensée du jour: Mon enfant, avance, et au fur et à mesure que tu avanceras, les barrières tomberont...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 17:00

» « Chaque fois que tu auras paru me délaisser pour saluer ma Mère, je te récompenserai »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:56

» Celui qui attend
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:45

» Pensée du jour: Enfant bien-aimé du Père, demeure fidèle à répondre aux appels que Je dépose dans ton cœur...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:39

» Quand verrons-nous la douce Marie ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:34

» Que mon désir soit de donner
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:26

» Chapelet du jeudi 15 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 15 Nov 2018 - 20:56

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 18:06

» Journée Mondiale des Pauvres 2018 - Neuvaine
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 14:04

» Entrez dans le mystère de l'éternité : Pourquoi et comment prier pour les défunts ? Le purgatoire, qu'est-ce que c'est ?
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 13:10

» Paul, par son exemple, prêche la Parole du Christ... une parole incarnée
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 12:56

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “La chasteté n'est pas une charge pénible”
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 12:43

» Parole de DIEU* : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 12:29

» Jésus Aujourd'hui : « Le règne de Dieu est au milieu de vous » (Lc 17, 20-25)
par Lumen Jeu 15 Nov 2018 - 11:06

» Prières
par Mea culpa Jeu 15 Nov 2018 - 6:06

» Asia Bibi libérée!
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 20:34

» Catéchèse : là où il y a le mensonge, il n’y a pas d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 20:23

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 20:16

» Chapelet du mercredi 14 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 20:07

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 19:08

» Pour rayonner scoutement : 1908-2018... fidèles à la Patrie
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 18:43

» Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 18:30

» Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 18:18

» Entrez dans le mystère de l'éternité : Qu'est-ce qui nous attend au Ciel ?
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 18:00

» • Avec Matthieu pas à pas • : Douze pour une mission
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 17:47

» Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 57
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 17:27

» Pensée du jour: Mon cher petit, Ma chère petite, c'est toi qui décides de l'heure et du moment de notre rencontre.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 17:01

» L'image de Notre Dame de Guadalupe ressortit totalement indemne
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 16:52

» Quand nous jugeons
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 14 Nov 2018 - 16:36

» Jésus se laisse toucher et guérit les dix lépreux
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 11:15

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Nous voulons voir d'un œil limpide”
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 11:09

» Jésus Aujourd'hui : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Lc 17, 11-19)
par Lumen Mer 14 Nov 2018 - 11:02

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Mar 13 Nov 2018 - 21:04

» Chapelet du mardi 13 novembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 13 Nov 2018 - 20:54

» Admirable SACREMENT
par Lumen Mar 13 Nov 2018 - 20:16

» Une seule chose à faire !
par Lumen Mar 13 Nov 2018 - 20:00

» Entrez dans le mystère de l'éternité : L'enfer existe-t-il ?
par Lumen Mar 13 Nov 2018 - 19:51

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 52

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 2996
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 52   Mer 7 Nov 2018 - 18:41

Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières:




SECONDE PARTIE: LE PURGATOIRE MYSTÈRE DE MISÉRICORDE



Chapitre 52




Avantages. - Charité envers les âmes, récompensée par Jésus-Christ, - Sainte Cath, de Sienne et Palmérine. -:.- Sainte lJfad. de Pazzi et sa mère.







Le Seigneur est plus porté à récompenser qu'à punir; et s'il inflige le châtiment de l'oubli à ceux qui oublient les âmes si chères à son cœur, il se montrera magnifiquement reconnaissant envers ceux qui l'assistent dans la personne de ses épouses souffrantes. ((1) Matth. Vil, 2. Rossign. Merv. 22, - 296 -)

Il leur dira au jour des récompenses: « Venez, les bénis de mon Père, posséder le royaume qui vous est préparé. Vous avez exercé la miséricorde envers vos frères nécessiteux et souffrants; or, en vérité je vous le dis, le bien que vous avez fait au moindre d'entr'eux, vous l'avez fait à moi-même (1).

Souvent dès cette vie, Jésus récompense par diverses faveurs les âmes compatissantes et charitables. Sainte Catherine de Sienne avait par sa charité converti une pécheresse, appelée Palmérine, qui mourut et alla au purgatoire. La sainte ne se donna point de repos qu'elle ne l'eût délivrée: en récompense le Sauveur permit à cette âme bienheureuse de lui apparaitre, ou plutôt lui- même voulut la montrer à sa servante comme une magnifique conquête de sa charité. Voici, d'après le B. Raymond, les détails de ce fait.

Au milieu du XIVe siècle, lorsque sainte Catherine de Sienne édifiait sa ville natale par toutes sortes d'œuvres de miséricorde, une femme, nommée Palmérine, après avoir été l'objet de sa plus tendre charité, conçut pour sa bienfaitrice une secrète aversion, qui dégénéra bientôt en une haine implacable. Ne pouvant plus la voir ni l'entendre, l'Ingrate Palmérine se déchainait contre la servante de Dieu et ne cessait de la noircir par les plus atroces calomnies. Catherine fit tout ce qui était en elle pour l'adoucir: ce fut en vain; aussi, voyant que sa bonté, son humilité et ses bienfaits ne faisaient qu'enflammer la fureur de cette malheureuse, elle pria Dieu avec instance d'amollir lui-même son cœur endurci. Dieu l'exauça en frappant Palmérine d'une maladie mortelle ; mais ce châtiment ne suffit pas pour la faire rentrer en elle-même: en retour des soins les plus tendres que la sainte lui prodiguait, elle l'accabla d'injures et la chassa de sa présence. ((1) Matth. XXV. 40. - 297 -)

- Cependant sa fin approchait, et un prêtre fut appelé pour lui administrer les sacrements. La malade fut incapable de les recevoir à cause de la haine qu'elle nourrissait et qu'elle refusait de déposer. A cette triste nouvelle, Catherine voyant que la malheureuse avait déjà un pied dans l'enfer, répandit un torrent de larmes et fut inconsolable. Durant trois jours et trois nuits, elle ne cessa de supplier Dieu pour elle, joignant le jeûne à la prière. «Eh quoi! Seigneur, disait-elle, permettriez-vous que cette âme périsse à cause de moi? Je vous en conjure, accordez-moi à tout prix sa conversion et son salut. Punissez sur moi son péché, dont je suis l'occasion: ce n'est pas elle, c'est moi qu'il faut frapper. Seigneur, ne me refusez pas la grâce que je vous demande: je ne vous quitterai point que je ne l'aie obtenue. Au nom de votre bonté, de votre miséricorde, je vous conjure, très miséricordieux Sauveur, de ne pas permettre que l'âme de ma sœur quitte son corps, avant d'être rentrée en grâce avec VOUS. »

Sa prière, ajoute l'historien de sa vie, était si puissante i qu'elle empêchait la malade de mourir. L'agonie durait depuis trois jours et trois nuits, au grand étonnement des assistants. Catherine pendant tout ce temps continuait à intercéder, et finit par remporter la victoire. Dieu ne put lui résister plus longtemps et fit un miracle de miséricorde.

Un rayon céleste pénétra dans le cœur de la moribonde, lui fit voir sa faute et la toucha de repentir. La sainte, à qui Dieu le fit connaitre, accourut aussitôt; et dès que la malade l'aperçut, elle lui donna toutes les marques possibles d'amitié et de respect, s'accusa de sa faute à haute voix, reçut pieusement les sacrements et mourut dans la grâce du Seigneur.
" Malgré: cette conversion sincère, il était bien à craindre qu'une pécheresse, à peine échappée à l'enfer, n'eût à subir un rude purgatoire. La charitable Catherine continua à faire tout ce qui était en elle pour hâter à Palmérine son entrée, dans la gloire. (- 298 -)

Tant de charité ne pouvait rester sans récompense.
« Notre-Seigneur, écrit le B. Raymond, montra cette âme sauvée à son épouse. Elle était si brillante, qu'elle m'a dit elle-même qu'aucune expression n'était capable de rendre sa beauté. Elle n'avait pas encore cependant revêtu la gloire de la vision béatifique, mais elle avait l’ éclat que donnent la création et la grâce du baptême. Notre- Seigneur lui disait: Voici, ma fille, cette âme perdue que tu m'as fait retrouver. Et il ajoutait: Ne te semble-t-elle pas bien belle et bien précieuse? Qui ne voudrait supporter toute espèce de peine pour gagner une créature si parfaite et l'introduire dans la vie éternelle? Si moi, qui suis la beauté suprême, d'où découle toute beauté, j'ai été captivé par la beauté des âmes au point de descendre sur la terre et de répandre mon sang pour les racheter; à bien plus forte raison devez-vous travailler les uns pour les autres, afin que des créatures si admirables ne se perdent pas. Si je t'ai montré cette âme, c'est pour que tu sois de plus en plus ardente à tout ce qui regarde le salut des âmes.

Sainte Madeleine de Pazzi, si pleine de dévotion pour tous les défunts, épuisa toutes les ressources de la charité chrétienne en faveur de sa mère, lorsque celle-ci vint à mourir. Quinze jours après sa mort, Jésus voulant consoler son épouse, lui montra l'âme de la bien-aimée défunte. Madeleine la vit dans le paradis, couverte d'une splendeur éblouissante et environnée de saints, qui paraissaient lui porter beaucoup d'intérêt. Elle l'entendit ensuite lui donner trois conseils, qui ne sortirent plus de sa mémoire. « Ayez soin, ma fille, lui dit-elfe, de descendre le plus bas que vous pourrez dans la sainte humilité, d'observer religieusement l'obéissance et d'accomplir avec prudence tout ce qu'elle vous prescrira. » - Cela dit, Madeleine vit sa bienheureuse mère se soustraire à ses regards, et demeura inondée des plus douces consolations(1).
(1) Cépari Vie de S Mad. Pazzi- 299 -



Source: http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_schouppe_le_dogme_du_purgatoire.html

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dogme du Purgatoire illustré par des Faits et des Révélations Particulières: 2ème partie: Chapitre 52
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LE PURGATOIRE :: Les Âmes du Purgatoire-
Sauter vers: