À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:08

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:53

» 1981 /Medjugorje : l’appel de la Reine de la Paix
par Lumen Hier à 20:50

» Chapelet du lundi 10 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:22

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 19:56

» Voyez : la petite fille du début embrasse Jésus pour vous et pour moi.
par Lumen Hier à 19:42

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Suivre de près les pas du Christ”
par Lumen Hier à 19:29

» Neuvaine à Notre-Dame des Neiges du 7 au 15 décembre 2018 (en retard)
par Lumen Hier à 19:12

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Hier à 18:34

» • Avent dans la Ville 2018 • Feu d’artifice
par Lumen Hier à 17:01

» Angélus : comment puis-je changer pour préparer le chemin du Seigneur ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:35

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, pourquoi Me cherches-tu ailleurs? Découvre davantage Ma Présence en toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:11

» De la maison de Marie, vers la maison définitive…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:04

» En partageant le pain avec lui
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:53

» Jésus aujourd'hui : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)
par Lumen Hier à 12:15

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Hier à 11:47

» Chapelet du dimanche 9 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 20:44

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !* : Grand Rosaire de notre 3ème cycle de Rosaires !
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 18:40

» La vieillesse, temps de vie, temps de Dieu
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 17:49

» Angélus de l’Immaculée : «Me voici» ou la «disponibilité» de Marie pour Dieu
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 16:13

» Pensée du jour: Accepte d'être ce tout-petit, cette toute-petite, afin que Je puisse te prendre dans Mes bras...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:57

» « Pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:50

» Persévérer
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:39

» RV du dimanche avec Léandre Lachance : "Embrasé d'Amour...
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:47

» Chaque pas que tu fais vers Jésus, vers les sacrements, sont des pas de sainteté.
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:28

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Les moments que tu réserves chaque jour à la prière”
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:18

» • Avent dans la Ville 2018 • De la désespérance à la joie
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:13

» Jésus aujourd'hui : « Tout être vivant verra le salut de Dieu » (Lc 3, 1-6)
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 10:51

» Chapelet du samedi 8 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:24

» Pensée du jour: Petite perle précieuse que Je porte sur Mon Cœur, Je veux t'exprimer Ma joie de te regarder...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:03

» Comment Satan fut obligé d’avouer l’Immaculée Conception de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:56

» Bonne fête !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:47

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans l'émerveillement et sois de plus en plus dans la louange.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:36

» Maison de l'Esprit-Saint - Les deux clés de la vie de l'Esprit chez Marie !
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 17:32

» Au temps de l’Avent, la première grande épreuve de Marie et Joseph
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:29

» Donne-moi tes yeux
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:22

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, sois sans crainte, continue d'avancer vers Moi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:11

» Marie appartient à la race des rachetés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:04

» Changement de société ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 16:55

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 15:55

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire - Introduction

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 3130
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire - Introduction   Dim 2 Déc 2018 - 18:59

Abbé Rossignoli




Les Merveilles Divines dans les Ames du Purgatoire




PREMIÈRE PARTIE




Introduction







La charité bien comprise nous fait un devoir très pressant de subvenir aux nécessités des âmes du Purgatoire.

Ordinavit in une charitatem : Dieu m'a placésous l'étendard de la charité ( Cant.2,4 ).

Il n'entre pas dans ma pensée de traiter, en quel-ques lignes, des perfections de la charité envers les
âmes du purgatoire, je me contenterai d'en indiquer quelques-unes.

La charité la plus parfaite est celle qui s'applique à soulager les plus grandes misères, et l'obligation de
secourir les nécessiteux est d'autant plus rigoureuse que leur détresse est extrême
. Or, quelle plus doulou-reuse nécessité que celle des âmes plongées dans un Océan de douleurs, vouées aux souffrances les plus atroces, aux supplices les plus intolérables? Les com-mentateurs appliquent au purgatoire ces paroles du prophète Malachie: « Le Messie sera comme un homme qui s'assied pour faire fondre et pour épurer l'argent; il purifiera les enfants de Lévi, et il les rendra nets comme l'or qui a passé par le feu. » De même que le chimis-te distille de diverses substances les sucs les plus purs pour en composer un seul extrait, de même Dieu, dans le laboratoire de sa miséricordieuse Justice compose comme la quintessence de tous les maux qu'on peut souffrir ici-bas, tels que les supplices vio-lents, les tourments des martyrs, les angoisses du cœur et les maladies naturelles.

Le prophète Isaïe semble y faire allusion par ces paroles: « Le Seigneur purifiera les souillures de la fille de Sion dans l'ardeur du feu. "Le feu du purgatoire est doué d'une puissance surnaturelle, d'une activité et d'une violence incom-parables parce qu'il est l'instrument de la divine Justice. Tertullien appelle le purgatoire un enfer transitoire, parce que, dit-il, on y souffre comme dans l'enfer, la peine du dam et la peine du sens. Le feu du purgatoire est le même que celui de l'enfer, suivant saint Augustin; la seule différence est dans la durée: «Le même feu, dit-il, purifie le juste et tourmente le réprouvé. » Oh combien elle est admirable, cette charité qui s'applique à délivrer les défunts car il ne s'agit pas seulement de procurer aux pauvres la nourriture et le vêtement, de soigner et de guérir les malades, mais de retirer des âmes infortunées de l'abîme im-mense où sont réunis tous les maux.

Cette charité paraîtra plus précieuse encore, si l'on considère les biens inestimables qu'on procure à ces âmes. Tous les siècles ont regardé comme un prodige de bonté, l'action du grand Théodose qui tira de sa misérable condition la jeune fille Athénaïs pour l'éle-ver sur le trône impérial. David a rendu au Seigneur mille et mille louanges de ce qu'il avait daigné chan-ger sa houlette de berger contre le sceptre d'Israël. Oh combien elle est plus excellente, cette charité qui élève une âme à la gloire éternelle!

Ne pourrait-on pas dire, en quelque sorte, que cette charité est aussi grande que le bien qu'elle assure?
Les âmes du purgatoire l'apprécient bien mieux que nous, elles qui comprennent ce que c'est que de con-
templer Dieu sans voile, Dieu, le premier principe et la dernière fin ! Elles pénètrent la signification de ces
mots: s'unir à Dieu, à cet aimable objet qu'elles ai-ment d'un ardent autour, et vers lequel se portent
tous leurs désirs. Cet amour, qui ne peut se satisfaire, les tourmente beaucoup plus que le feu qui les con-sume.

Tertullien explique admirablement cette vérité par l'exemple de Job, image sensible de l'àme dans le purgatoire, ainsi que l'Eglise le fait entendre elle-même en appliquant ses leçons à l'office des morts. Tout le corps de ce saint homme, modèle de patience, était couvert d'ulcères qui le tourmentaient de la tète aux pieds, et, parmi toutes ces douleurs, il en était une plus intolérable qui lui arrachait des plaintes amères, c'était que ses yeux n'apercevaient plus le bien su-prême: « Mon œil est plongé dans l'amertume; oh pour-quoi me cachez-vous votre visage? » Comme s'il disait: Ne pas vous voir, ô mon Dieu ! c'est la douleur des dou-leurs!

« On plaint l'œil qui est tout entier dans les tour-ments, » dit encore Tertullien. Ainsi, l'âme du purga-toire n'a point de souffrance qui l'éprouve autant que la privation de la vue de Dieu, les autres peines ne lui semblent rien en comparaison de celle-ià. Or, que fait la charité à l'égard des âmes? elle hâte le terme de l'épreuve et les met en possession de ce souverain bien, vers lequel elles aspirent avec toute la violence de leur ardent amour. Travailler à leur délivrance, est non-seulement un acte de charité envers le prochain, mais encore un acte direct d'amour de Dieu, car il tarde à cette ten-dresse infinie de recevoir ces âmes bien-aimées dans son sein, et de leur communiquer sa béatitude et sa gloire: « Mes délices sont d'être avec les enfants des hommes,» dit-il, au livre des proverbes, comme si la compagnie de ses créatures pouvait ajouter quelque chose à sa félicité, et qu'il ne fût parfaitement heureux qu'en les faisant participer à ces biens infinis dont il est la source.

Ces âmes sont ses chères filles et les épouses bien-aimées du Sauveur, rachetées au prix de son sang. Considérez quel bonheur éprouverait un roi, si un ami fidèle lui ramenait un fils bien-aimé, retenu longtemps captif chez un peuple barbare. Quel accueil ne ferait pas un époux au médecin qui lui rendrait son épouse bien-aimée guérie d'une longue et cruelle maladie? Ah! Dieu chérit bien autrement ces âmes saintes; c'est avec une joie sans mesure qu'il les introduit dans sa gloire. Et quelle ne sera pas sa reconnaissance pour les bienfaiteurs de ces âmes, pour ceux qui les délivrent et les font entrer, selon l'expression de saint Pierre, dans la parfaite liberté des enfants de Dieu, et qui les amènent du fond des ténèbres à son admirable lumière.

En outre, en délivrant ces âmes, nous envoyons au ciel de parfaites adoratrices de la divine Majesté. Nous, dans les ténèbres et dans les misères de cette vie, nous ne pouvons ni connaître ni aimer convena-blement cette divine Bonté; c'est au sortir de la pri-son du corps, en se trouvant face à face avec Dieu, que l'âme obtient une connaissance "parfaite de la Beauté divine, et se répand en actes séraphiques de charité plus élevés que ceux de Marie-Madeleine dont le Seigneur a dit qu'elle avait tant aimé, plus ardents
que ceux de saint Pierre assurant par trois fois qu'il aime Jésus, et le prenant lui-même pour témoin de
la vérité de son amour: «Voue savez, Seigneur, que je vous aime. »

Qu'ils doivent être touchants les premiers actes de reconnaissance des âmes délivrées, quand, pour la première fois, elles se trouvent en présence de la Miséricorde céleste ! quelle adoration profonde des éternelles perfections! avec quelle ardeur elles doi-vent redire cette hymne de l'Apocalypse : « Bénédic-tion, honneur, gloire, actions de grâces à notre Dieu dans tous les siècles des siècles ! » Or, nous participons à ces actes parfaits d'amour, de gratitude et de louange envers la divine Majesté, toutes les fois que nos suffrages in-troduisent une âme dans la céleste Patrie. Enfin, pour conclusion, je citerai, selon le récit de Denis-le-Chartreux, les paroles que le Sauveur adressa à sainte Gertrude dans une révélation: « Toutes les fois que vous délivrez une Âme, cela m'est aussi agréable que si vous me rachetiez moi-même de la captivité. »Donc, lorsque vous aurez délivré une âme, vous aurez fait au divin Sauveur autant de bien que si vous l'aviez racheté lui-même de la servitude. Oh! de quelles ineffables faveurs Dieu récompensera votre charité au jour de la Rémunération! Mais je me ré-serve de revenir sur ce sujet dans l'introduction de la seconde partie.



Source: http://www.liberius.net/livres/Les_merveilles_divines_dans_les_ames_du_purgatoire_000000373.pdf

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire - Introduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LE PURGATOIRE :: Les Âmes du Purgatoire-
Sauter vers: