À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:08

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:53

» 1981 /Medjugorje : l’appel de la Reine de la Paix
par Lumen Hier à 20:50

» Chapelet du lundi 10 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:22

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 19:56

» Voyez : la petite fille du début embrasse Jésus pour vous et pour moi.
par Lumen Hier à 19:42

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Suivre de près les pas du Christ”
par Lumen Hier à 19:29

» Neuvaine à Notre-Dame des Neiges du 7 au 15 décembre 2018 (en retard)
par Lumen Hier à 19:12

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Hier à 18:34

» • Avent dans la Ville 2018 • Feu d’artifice
par Lumen Hier à 17:01

» Angélus : comment puis-je changer pour préparer le chemin du Seigneur ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:35

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, pourquoi Me cherches-tu ailleurs? Découvre davantage Ma Présence en toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:11

» De la maison de Marie, vers la maison définitive…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:04

» En partageant le pain avec lui
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:53

» Jésus aujourd'hui : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)
par Lumen Hier à 12:15

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Hier à 11:47

» Chapelet du dimanche 9 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 20:44

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !* : Grand Rosaire de notre 3ème cycle de Rosaires !
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 18:40

» La vieillesse, temps de vie, temps de Dieu
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 17:49

» Angélus de l’Immaculée : «Me voici» ou la «disponibilité» de Marie pour Dieu
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 16:13

» Pensée du jour: Accepte d'être ce tout-petit, cette toute-petite, afin que Je puisse te prendre dans Mes bras...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:57

» « Pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:50

» Persévérer
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:39

» RV du dimanche avec Léandre Lachance : "Embrasé d'Amour...
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:47

» Chaque pas que tu fais vers Jésus, vers les sacrements, sont des pas de sainteté.
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:28

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Les moments que tu réserves chaque jour à la prière”
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:18

» • Avent dans la Ville 2018 • De la désespérance à la joie
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:13

» Jésus aujourd'hui : « Tout être vivant verra le salut de Dieu » (Lc 3, 1-6)
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 10:51

» Chapelet du samedi 8 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:24

» Pensée du jour: Petite perle précieuse que Je porte sur Mon Cœur, Je veux t'exprimer Ma joie de te regarder...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:03

» Comment Satan fut obligé d’avouer l’Immaculée Conception de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:56

» Bonne fête !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:47

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans l'émerveillement et sois de plus en plus dans la louange.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:36

» Maison de l'Esprit-Saint - Les deux clés de la vie de l'Esprit chez Marie !
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 17:32

» Au temps de l’Avent, la première grande épreuve de Marie et Joseph
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:29

» Donne-moi tes yeux
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:22

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, sois sans crainte, continue d'avancer vers Moi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:11

» Marie appartient à la race des rachetés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:04

» Changement de société ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 16:55

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 15:55

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

  Jésus Aujourd'hui : « Beaucoup prendront place au festin du royaume des Cieux » (Mt 8, 5-11)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen
Admin
avatar

Messages : 8439
Date d'inscription : 18/10/2014
Localisation : France

MessageSujet: Jésus Aujourd'hui : « Beaucoup prendront place au festin du royaume des Cieux » (Mt 8, 5-11)   Lun 3 Déc 2018 - 17:38



Jésus aujourd'hui : Mieux connaître Notre Seigneur.






L’ÉVANGILE DU JOUR


« Beaucoup prendront place au festin du royaume des Cieux » (Mt 8, 5-11)

En ce temps-là, comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. »

Jésus lui dit : « Je vais aller moi-même le guérir. »

Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : “Va”, et il va ; à un autre : “Viens”, et il vient, et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »

À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux. »





MÉDITER AVEC LES CARMES



Jésus avait bien des raisons d'exaucer cet officier romain.

La première est que ce capitaine venait le supplier, non pas pour lui-même, mais pour un autre, un de ces petits, de ces sans grade, de ces hommes simples que Jésus aimait. Un officier de l'armée d'occupation qui faisait preuve d'humanité et de sens social, ce n'était pas courant ! Il avait sûrement réfléchi au cas "Jésus" et s'était fait une idée sur ce prophète galiléen ; pourtant ce n'est pas de ses propres problèmes qu'il vient parler. Il vient simplement dire : "J'ai un serviteur ; il souffre ; il va mourir !" ... un peu comme Marie à Cana : "Ils n'ont plus de vin !"

On est toujours accueilli par Jésus quand on lui apporte une détresse.

Et puis cet homme est un humble ; et cela aussi, cela surtout, a du prix aux yeux de Jésus : "Je ne suis pas digne, dit le centurion, de cet honneur que tu me ferais en descendant chez moi". Il ne se sent pas digne, malgré le poids de son autorité humaine et de sa compétence d'officier, malgré toute l'estime dont on l'entoure à Capharnaüm, malgré toutes les relations qu'il a, lui, l'homme en vue.

Mais ce qui va forcer l'admiration du Christ, c'est, plus encore que son humilité, sa foi, tranquille et audacieuse : "Dis seulement une parole, de loin, de là où tu es, et mon serviteur, là où il est, sera guéri, car les choses doivent t'obéir. Dis seulement une parole, et je m'en irai, sûr de ton action, sûr du pouvoir de ta bonté. Une parole, et la paralysie cessera, la souffrance s'éloignera !".

Ce Romain, cet étranger, a pressenti quelque chose du secret de Jésus. Avec ses mots à lui, il exprime le mystère de la parole créatrice et recréatrice : "Dieu parle, et cela est ; il commande, et cela existe" (Ps 33,9). Cette théologie des Psaumes, le centurion, inconsciemment, la transpose dans son langage de militaire : "Moi qui ne suis qu'un subalterne, j'ai un pouvoir que personne ne conteste, parce qu'il vient de plus haut. Je dis au planton : 'fais cette course', et il la fait. Je dis à un lieutenant : 'voici ta mission', et il l'exécute ! Dès lors, toi, le prophète de Galilée, qui œuvres avec la force de Dieu lui-même, toi à qui aucun homme ne peut rien imposer, je sais que tu peux commander à la souffrance et à la mort".

Cette foi, Jésus ne l'a pas trouvée chez les siens, chez les familiers du Temple et de la prière, chez les ha­bitués du Dieu fidèle. Il l'a trouvée chez un étranger, venu de l'occident, avec, pour toute richesse spirituelle, sa droiture d'homme. Mais cet homme a su aller d'emblée jusqu'au bout dans la logique de sa foi naissante. C'était tellement beau, tellement grand, tellement vrai, ce qu'il savait déjà de Jésus ! Il n'a pas demandé de délai pour s'ha­bituer aux merveilles de Dieu. Il est allé au-devant des merveilles, avec le cœur d'un pauvre qui pensait n'y avoir pas droit.

Dans quelques instants, avant de communier au Corps et au Sang du Christ, l'Église nous fera redire pour nous-mêmes la prière du centurion : "Dis seulement une parole, et je serai guéri(e)".

Je ne suis pas digne que tu viennes ; je ne suis même pas digne de venir vers toi. Si je regarde à la dignité, Seigneur, il n'y aura jamais de rencontre. Que ta parole abolisse toute distance. Un mot, un mot seulement, un mot de toi, de là où tu es ! un mot pour moi, un mot pour ma communauté, un mot pour l'Église en ce lieu, et la vie, de nouveau, fera son œuvre.





DANS LES VISIONS DE MARIA VALTORTA


Date
Dimanche
20 février 28

 Lieu
Capharnaüm

 Livre
Tome 3 – ch 177.2
2ème année vie publique



************


(…) J’ai un serviteur malade, Seigneur. Il gît dans ma maison sur son lit, paralysé par une maladie osseuse, et il souffre terriblement. Nos médecins ne le guérissent pas. J’ai invité les vôtres à venir, car ce sont des maladies qui viennent de l’air corrompu de ces régions et vous savez les soigner par les herbes du sol fiévreux de la rive où stagnent les eaux avant d’être absorbées par le sable de la mer. Ils ont refusé de venir. Cela me fait beaucoup de peine, parce que c’est un serviteur fidèle.

      – Je viendrai et te le guérirai.

      – Non, Seigneur. Je ne t’en demande pas tant. Je suis païen, une ordure pour vous. Si les médecins juifs craignent de se contaminer en mettant les pieds dans ma maison, à plus forte raison ce serait contamination pour toi qui es divin. Je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. Mais si, d’ici, tu dis un seul mot, mon serviteur guérira car tu commandes à tout ce qui existe. Moi, je suis un homme soumis à de nombreuses autorités, dont la première est César, pour lesquelles je dois faire, penser, agir comme on me l’ordonne, et je peux, à mon tour, donner des ordres aux soldats que j’ai sous mes ordres ; et si je dis à l’un : “ Va ”, à l’autre : “ Viens ”, et au serviteur : “ Fais ceci ”, le premier va où je l’envoie, le second vient parce que je l’appelle, le troisième fait ce que je dis. Toi qui es Celui qui est, tu seras immédiatement obéi par la maladie et elle s’en ira.

      – La maladie n’est pas un homme…, objecte Jésus.

      – Toi non plus, tu n’es pas un homme, tu es l’Homme. Tu peux donc même commander aux éléments et aux fièvres, car tout est soumis à ton pouvoir. »

      (…) Des notables de Capharnaüm prennent Jésus à part et lui disent :
      « C’est un romain, certes, mais écoute-le, car c’est un homme de bien qui nous respecte et nous rend service. Pense que c’est lui qui a fait construire la synagogue et qu’il tient en respect ses soldats pour qu’ils ne se moquent pas de nous pendant le sabbat. Accorde-lui donc cette grâce par amour pour ta ville, pour qu’il ne soit pas déçu et fâché, et pour que son affection pour nous ne se tourne pas en haine. »

      Jésus, après les avoir tous écoutés, se tourne en souriant vers le centurion :
      « Pars en avant, j’arrive. »

      Mais le centurion répète :
      « Non, Seigneur, je te l’ai dit : ce serait un grand honneur pour moi si tu entrais sous mon toit, mais je ne mérite pas tant. Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.

      – Qu’il en soit donc ainsi. Va avec foi. En cet instant même, la fièvre le quitte et la vie revient dans ses membres. Fais en sorte qu’à ton âme aussi vienne la Vie. Va. »

      Le centurion salue militairement, s’incline et part.

      (…) Jésus le regarde s’éloigner, puis il se tourne vers l’assistance :
      « En vérité, je vous dis que jamais je n’ai trouvé autant de foi en Israël. Ah ! C’est pourtant vrai ! “ Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans l’obscure région de la mort, la lumière a resplendi ”, et encore : “ Le Messie, après avoir levé sa bannière sur les nations, les réunira. ” Ah, mon Royaume ! Vraiment, des multitudes afflueront vers toi ! Ceux qui viendront à toi seront plus nombreux que tous les chameaux et les dromadaires de Madiân et d’Epha, et que les porteurs d’or et d’encens de Saba, plus nombreux que tous les troupeaux de Qédar et que les béliers de Nebayot, et mon cœur se dilatera de joie en voyant venir à moi les peuples de la mer et la puissance des nations. Les îles m’attendent pour m’adorer et les fils d’étrangers construiront les murs de mon Eglise dont les portes resteront toujours ouvertes pour accueillir les rois et la puissance des nations, et pour les sanctifier en moi. Ce qu’Isaïe a vu, cela s’accomplira ! Je vous assure que beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et ils siégeront avec Abraham, Isaac et Jacob dans le Royaume des Cieux, tandis que les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures, là où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

      – Tu prophétises donc que les païens seront égaux aux fils d’Abraham ?

      – Non pas égaux, mais supérieurs. Ne le regrettez pas, car c’est votre faute. Ce n’est pas moi, mais les prophètes qui l’an­noncent, et déjà les signes le confirment. (…)





_________________

Quand je dis Dieu c'est un poème, c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, un grand soleil pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus Aujourd'hui : « Beaucoup prendront place au festin du royaume des Cieux » (Mt 8, 5-11)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: MEDITATIONS :: Enseignements Spirituelles :: Jésus Aujourd'hui-
Sauter vers: