À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:08

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Mea culpa Aujourd'hui à 5:53

» 1981 /Medjugorje : l’appel de la Reine de la Paix
par Lumen Hier à 20:50

» Chapelet du lundi 10 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:22

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 19:56

» Voyez : la petite fille du début embrasse Jésus pour vous et pour moi.
par Lumen Hier à 19:42

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Suivre de près les pas du Christ”
par Lumen Hier à 19:29

» Neuvaine à Notre-Dame des Neiges du 7 au 15 décembre 2018 (en retard)
par Lumen Hier à 19:12

» *Vivons les 30 jours de l'Avent avec les prophéties bibliques*
par Lumen Hier à 18:34

» • Avent dans la Ville 2018 • Feu d’artifice
par Lumen Hier à 17:01

» Angélus : comment puis-je changer pour préparer le chemin du Seigneur ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:35

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, pourquoi Me cherches-tu ailleurs? Découvre davantage Ma Présence en toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:11

» De la maison de Marie, vers la maison définitive…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 16:04

» En partageant le pain avec lui
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 15:53

» Jésus aujourd'hui : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)
par Lumen Hier à 12:15

» Parole de DIEU** : Donne-nous aujourd'hui notre Pain de ce jour (Vie), Amen !
par Lumen Hier à 11:47

» Chapelet du dimanche 9 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 20:44

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !* : Grand Rosaire de notre 3ème cycle de Rosaires !
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 18:40

» La vieillesse, temps de vie, temps de Dieu
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 17:49

» Angélus de l’Immaculée : «Me voici» ou la «disponibilité» de Marie pour Dieu
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 16:13

» Pensée du jour: Accepte d'être ce tout-petit, cette toute-petite, afin que Je puisse te prendre dans Mes bras...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:57

» « Pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:50

» Persévérer
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 9 Déc 2018 - 15:39

» RV du dimanche avec Léandre Lachance : "Embrasé d'Amour...
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:47

» Chaque pas que tu fais vers Jésus, vers les sacrements, sont des pas de sainteté.
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:28

» Textes de Saint Josemaria Escriva : “Les moments que tu réserves chaque jour à la prière”
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:18

» • Avent dans la Ville 2018 • De la désespérance à la joie
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 11:13

» Jésus aujourd'hui : « Tout être vivant verra le salut de Dieu » (Lc 3, 1-6)
par Lumen Dim 9 Déc 2018 - 10:51

» Chapelet du samedi 8 décembre 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:24

» Pensée du jour: Petite perle précieuse que Je porte sur Mon Cœur, Je veux t'exprimer Ma joie de te regarder...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 18:03

» Comment Satan fut obligé d’avouer l’Immaculée Conception de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:56

» Bonne fête !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:47

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans l'émerveillement et sois de plus en plus dans la louange.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:36

» Maison de l'Esprit-Saint - Les deux clés de la vie de l'Esprit chez Marie !
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 17:32

» Au temps de l’Avent, la première grande épreuve de Marie et Joseph
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:29

» Donne-moi tes yeux
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:22

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, sois sans crainte, continue d'avancer vers Moi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:11

» Marie appartient à la race des rachetés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 17:04

» Changement de société ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 8 Déc 2018 - 16:55

» Prions la Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018
par Lumen Sam 8 Déc 2018 - 15:55

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Audience: « Jésus, maître de prière «pour nous tous» »

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël de l'Enfant Jésus
moderateur
avatar

Messages : 3130
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Audience: « Jésus, maître de prière «pour nous tous» »   Mer 5 Déc 2018 - 19:24

Audience: « Jésus, maître de prière «pour nous tous» » (traduction intégrale)


Le «Notre Père», nouveau cycle de catéchèses






Jésus, explique le pape, « devient maître de prière de ses disciples, comme il veut certainement l’être pour nous tous » : « il est justement venu pour nous introduire dans cette relation avec le Père ».

Le pape François a entamé un nouveau cycle de catéchèses sur la prière du « Notre Père », ce mercredi matin 5 décembre 2018, lors de l’audience générale qui s’est déroulée dans la Salle Paul VI du Vatican, en présence de milliers de pèlerins et de fidèles en provenance de toute l’Italie et du monde entier.

Les disciples « voyaient Jésus prier et ils avaient envie d’apprendre à prier », souligne le pape François. En effet, « dans sa manière de prier, il y avait aussi un mystère renfermé, quelque chose qui n’avait certainement pas échappé aux yeux de ses disciples ».

Commentant la demande des disciples à Jésus « Apprends-nous à prier », le pape a encouragé même ceux qui prient « peut-être depuis de nombreuses années » à toujours apprendre et il a indiqué la première condition pour prier : « Le premier pas pour prier, c’est d’être humble, aller au Père et dire : “Regarde-moi, je suis pécheur, je suis faible, je suis mauvais” ». « Cela commence toujours par l’humilité et le Seigneur écoute », a-t-il insisté. « La prière humble est écoutée par le Seigneur ».

Voici notre traduction intégrale de la catéchèse du pape François donnée en italien .

HG

Catéchèse du pape François

Chers frères et sœurs, bonjour !

Aujourd’hui, nous commençons un cycle de catéchèses sur le « Notre Père ».

Les Évangiles nous ont rapporté des portraits très vivants de Jésus comme homme de prière : Jésus priait. Malgré l’urgence de sa mission et toutes les personnes qui le réclament avec insistance, Jésus sent le besoin de se mettre à part dans la solitude et de prier. L’Évangile de Marc nous raconte ce détail dès la première page du ministère public de Jésus (cf. 1,35). La journée inaugurale de Jésus à Capharnaüm s’était terminée de manière triomphale. Après le coucher du soleil, des multitudes de malades arrivent à la porte où demeure Jésus : le Messie prêche et guérit. Les anciennes prophéties et les attentes de beaucoup de personnes qui souffrent se réalisent : Jésus est le Dieu proche, le Dieu qui nous libère. Mais cette foule est encore petite si on la compare à tant d’autres foules qui se rassembleront autour du prophète de Nazareth ; à certains moments, il s’agit d’assemblées océaniques et Jésus est au centre de tout, celui qui est attendu par les peuples, l’aboutissement de l’espérance d’Israël.

Et pourtant, il s’en libère ; il n’est pas l’otage des attentes de ceux qui l’ont désormais élu comme leur « leader ». Ce qui est un danger des « leaders » : trop s’attacher aux gens, ne pas prendre ses distances. Jésus s’en aperçoit et ne finit pas otage des gens. Dès la première nuit de Capharnaüm, il montre qu’il est un Messie original. Pendant la dernière partie de la nuit, quand l’aube s’annonce désormais, les disciples le cherchent encore, mais ne parviennent pas à le trouver. Où est-il ? Jusqu’à ce que Pierre le retrouve enfin dans un lieu isolé, complètement absorbé dans la prière. Et il lui dit : « Tout le monde te cherche ! » (Mc 1,37). Cette exclamation semble être la condition appropriée pour un succès plébiscitaire, la preuve de la bonne réussite d’une mission.

Mais Jésus dit aux siens qu’il doit aller ailleurs ; que ce ne sont pas les gens qui le cherchent mais que c’est d’abord lui qui cherche les autres. C’est pourquoi il ne doit pas prendre racine, mais rester continuellement pèlerin sur les routes de Galilée (vv. 38-39). Et aussi pèlerin vers son Père, c’est-à-dire en priant. Sur un chemin de prière. Jésus prie.

Et tout cela se produit pendant une nuit de prière.

Dans certaines pages de l’Écriture, il semble que ce soit avant tout la prière de Jésus, son intimité avec le Père, qui gouverne tout. Ce sera le cas, par exemple, surtout pendant la nuit de Gethsémani. Le dernier bout de chemin de Jésus (dans l’absolu le plus difficile de ceux qu’il a effectués jusque là) semble trouver son sens dans l’écoute continuelle que Jésus accorde au Père. Une prière certainement pas facile, ou plutôt, une véritable « agonie » dans le sens de l’ « agonisme » des athlètes, et pourtant une prière capable de soutenir le chemin de la croix.

Voilà le point essentiel : là, Jésus priait.

Jésus priait avec intensité dans les moments publics, partageant la liturgie de son peuple, mais il cherchait aussi des lieux recueillis, séparés du tourbillon du monde, des lieux qui permettaient de descendre dans le secret de son âme : il est le prophète qui connaît les pierres du désert et qui monte au sommet des montagnes. Les dernières paroles de Jésus, avant d’expirer sur la croix, sont des paroles des psaumes, c’est-à-dire de la prière, de la prière des juifs : il priait avec les prières que sa maman lui avait enseignées.

Jésus priait comme prient tous les hommes dans le monde. Et pourtant, dans sa manière de prier, il y avait aussi un mystère renfermé, quelque chose qui n’avait certainement pas échappé aux yeux de ses disciples si nous trouvons dans les Évangiles cette supplication si simple et immédiate : « Seigneur, apprends-nous à prier » (Lc 11,1). Ils voyaient Jésus prier et ils avaient envie d’apprendre à prier : « Seigneur, apprends-nous à prier ». Et Jésus ne refuse pas, il n’est pas jaloux de son intimité avec le Père mais il est justement venu pour nous introduire dans cette relation avec le Père. Et il devient ainsi maître de prière de ses disciples, comme il veut certainement l’être pour nous tous. Nous aussi, nous devrions dire : « Seigneur, apprends-moi à prier. Apprends-moi. »

Même si nous prions peut-être depuis de nombreuses années, nous devons toujours apprendre ! L’oraison de l’homme, ce désir qui naît de manière si naturelle dans son âme, est peut-être un des mystères les plus denses de l’univers. Et nous ne savons même pas si les prières que nous adressons à Dieu sont effectivement celles qu’il veut que nous lui adressions. La Bible nous donne aussi le témoignage de prières inopportunes, qui finissent par être repoussées par Dieu : il suffit de se souvenir de la parabole du pharisien et du publicain. Seul ce dernier, le publicain, rendre du temple chez lui justifié, parce que le pharisien était orgueilleux et qu’il aimait que les gens le voient prier et il faisait semblant de prier : son cœur était froid. Et Jésus dit : celui-ci n’est pas justifié « parce qui s’exalte sera humilié, et qui s’humilie sera exalté » (Lc 18,14). Le premier pas pour prier, c’est d’être humble, aller au Père et dire : « Regarde-moi, je suis pécheur, je suis faible, je suis mauvais », tout le monde sait quoi dire. Mais cela commence toujours par l’humilité et le Seigneur écoute. La prière humble est écoutée par le Seigneur.

C’est pourquoi, en commençant ce cycle de catéchèses sur la prière de Jésus, la chose la plus belle et la plus juste que nous devions tous faire est de répéter l’invocation des disciples : « Maître, apprends-nous à prier ! » Ce sera beau, pendant ce temps d’Avent, de le répéter : « Seigneur, apprends-moi à prier ». Nous pouvons tous aller un peu au-delà et mieux prier ; mais le demander au Seigneur : « Seigneur, apprends-moi à prier ». Faisons cela pendant ce temps d’Avent et il ne laissera sûrement pas notre invocation tomber dans le vide.


© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat


Source: https://fr.zenit.org/articles/audience-jesus-maitre-de-priere-pour-nous-tous-traduction-integrale/

Revenir en haut Aller en bas
 
Audience: « Jésus, maître de prière «pour nous tous» »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: VIE ET ACTUALITE DE LA SAINTE EGLISE :: Le Pape François-
Sauter vers: