À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Aujourd'hui à 20:38

» Chapelet du vendredi 19 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:19

» Ordre des Mercédaires : le pape encourage à retrouver le « premier amour »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 17:01

» Chili : « Non à la violence qui détruit »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:52

» Chili: « Les laïcs ne sont pas nos employés », le pape François pourfend le cléricalisme
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:42

» Chili: l’apôtre Pierre abattu, « miséricordié » et transfiguré, rencontre avec les prêtres, les diacres, les consacrés
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 16:34

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, Mon Amour est si grand pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 15:54

» Pensée du jour: Mon enfant, viens encore plus près de Moi; Je veux te combler de Mon Amour.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 15:47

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Aujourd'hui à 13:19

» « Il appela ceux qu'Il voulait. »
par Lumen Aujourd'hui à 12:43

» Paul et Barnabé face aux païens
par Lumen Aujourd'hui à 12:31

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Aujourd'hui à 12:05

» Textes Liturgiques du 19 janvier 2018 : Vendredi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Aujourd'hui à 10:04

» Jésus et Marie pèlerins pour préparer les JMJ de Panama en 2019
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:52

» Le petit garçon qui aimait dessiner
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:20

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 21:07

» Chili : le pape encourage des femmes détenues à enfanter l’avenir
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 21:03

» « Veux-tu la paix ? Travaille pour la paix », lance le pape aux Chiliens
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:53

» Chili : l’avenir se joue dans la capacité à écouter, affirme le pape aux autorités
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:42

» Nous sommes allés voir pour vous – Dieu n’est pas mort.
par Lumen Hier à 20:35

» Chapelet du jeudi 18 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:16

» Tu vas laisser agir Dieu, tu vas laisser Dieu être Dieu, et toi...
par Lumen Hier à 20:12

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Hier à 19:38

» Jeudis théologie : Pardonne-nous comme nous pardonnons : est-ce une limite au pardon ?
par Lumen Hier à 12:53

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Hier à 12:43

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Hier à 12:32

» La prédication de Saul à Damas
par Lumen Hier à 12:22

» Textes Liturgiques du 18 janvier 2018 : Jeudi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Hier à 10:51

» La Vierge vient nous demander d’aimer « son Cœur immaculé »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 10:10

» L'eau qui n'a pas de prix
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:52

» Chapelet du mercredi 17 janvier 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 20:50

» Chili: à son arrivée à Santiago, le pape se recueille sur la tombe de « l’évêque des pauvres »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 11:26

» Dans l’avion vers le Chili, le pape met en garde contre une guerre nucléaire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 11:08

» Textes Liturgiques du 17 janvier 2018 : Mercredi de la 2ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire
par Lumen Mer 17 Jan 2018 - 11:02

» En route vers le Chili, le télégramme du pape à la France
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:57

» Le départ du pape François pour le Chili, et ses rendez-vous
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:50

» « Ainsi tu seras à côté de ma Mère »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 10:24

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, J'ai besoin de cœurs qui acceptent de se laisser aimer par Moi.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 9:40

» Le Christ revient sans cesse
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 17 Jan 2018 - 9:20

» Entrez dans le Secret de Marie
par Lumen Mar 16 Jan 2018 - 20:43

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Mort d’une mystique italienne : Natuzza Evolo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 17719
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 67

MessageSujet: Mort d’une mystique italienne : Natuzza Evolo   Mer 2 Déc 2009 - 12:44

Mort d’une mystique italienne : Natuzza Evolo
« Pour nous, elle est déjà sainte », affirme l’évêque de Mileto-Nicotera-Tropea
ROME, Mardi 1er décembre 2009 (ZENIT.org) - Près de 30 000 personnes venant de toute l'Italie et de l'étranger, ont participé aux funérailles de Natuzza Evolo, célébrées le 3 novembre dernier en Calabre. Originaire du diocèse de Cosenza, elle est considérée comme une mystique des temps modernes. Elle était la fondatrice des Cénacles de prière.

« Pour nous, elle est déjà sainte parce qu'elle est maintenant au Paradis », a affirmé l'évêque de Mileto-Nicotera-Tropea, Mgr Luigi Renzo, dans l'homélie de la célébration.

Selon le témoignage de nombreuses personnes qui accourraient pour lui demander des prières ou des conseils, des traces de sang apparaissaient sur son corps durant le Carême, et pour lesquelles il n'a jamais été possible de trouver une explication scientifique.

On a aussi souvent parlé des cas d'hémographie et surtout de l'état de transe dans lequel elle se trouvait parfois. Selon le quotidien de la Conférence épiscopale italienne, la première fois que cela arriva, le 26 juillet 1936, des médecins cherchèrent, sept heures durant, à comprendre ce qu'il se passait.

L'épisode le plus significatif advint en 1944, quand Natuzza raconta l'une de ses visions où on lui demandait la construction « d'une grande maison pour soulager les jeunes, les personnes âgées et tous ceux qui se trouvent dans le besoin, ainsi qu'une grande église que l'on appellerait ‘Cœur Immaculé de Marie refuge des âmes' ». Natuzza Evolo avait fréquemment des apparitions de la Vierge et du Christ, mais aussi des saints et des morts.

Quarante trois ans plus tard, le 13 mai 1987, l'évêque de Mileto, Mgr Domenico Tarcisio Cortese, donna son accord pour la création d'une association devenue ensuite une fondation, qui portait ce nom et qui avait pour but la réalisation de cette œuvre.

Natuzza Evolo est morte le 1er novembre, à l'âge de 85 ans.

« Je me demande ce que pense l'Eglise de Mamma Natuzza - a reconnu Mgr Renzo -, et la réponse se trouve dans la participation de tant de confrères évêques à cette cérémonie ». Cinq évêques (de trois diocèses de Locri-Gerace, Catanzaro-Squillace et Lamezia et deux évêques émérites) et plus de 100 prêtres ont participé aux funérailles.

Depuis la fin de l'adolescence, Natuzza, mariée ensuite à un menuisier, mère de cinq enfants, avait été au centre de phénomènes inexplicables et paranormaux.

« Natuzza n'est pas grande à cause de ces phénomènes », a affirmé l'évêque. « Natuzza est grande pour sa foi, son amour, pour son ‘oui' total donné à Jésus souffrant ».

Dans l'homélie, Mgr Renzo a souligné que « Natuzza, femme de santé fragile, mais forte dans la foi, a montré son courage, sa grandeur d'âme, au moment de la mort ».

L'évêque, présent à ses côtés peu avant sa mort, lui a demandé : « Natuzza, voulez-vous embrasser le Crucifix ? ». « Comme si elle se réveillait d'une torpeur de souffrance, elle a ouvert les yeux, elle a acquiescé, et en se penchant, elle a embrassé le crucifix. En cet état de souffrance et de douleur, elle s'est oubliée et a embrassé le crucifix reproduit sur ma croix pectorale ».
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 3637
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Mort d’une mystique italienne : Natuzza Evolo   Mer 2 Déc 2009 - 15:17

Que cette âme privilégiée repose en paix dans la Gloire du Père Tout Puissant.


--------
Catholique fervente mais discrète, Natuzza Evolo est née le 23 août 1924 à Paravati (Calabre, diocèse de Cosenza), l’aînée d’une famille extrêmement modeste. Son père, privé de ressources, se fut contraint d’émigrer en Argentine. Le père de saint Padre Pio fit de même ! Sa mère se prostitua pour nourrir ses enfants.

Ses charismes exceptionnels apparaissent tôt : saint François de Paul lui apparaît en vision en 1932 et elle a sa première bilocation vers 1935 (elle se retrouve en un instant au domicile argentin de son père). En juin 1939, elle « voit » pour la première fois des « défunts » autour d’elle.
Aussi son désir de devenir religieuse est-il contrarié, car il est compliqué de concilier expériences mystiques permanentes et régularité monastique, contrairement à ce que l’on pense souvent. La jeune femme veut donner sa vie au Seigneur. Elle épouse Pasquale Nicolace qui lui a donné cinq enfants. Pour elle, le mariage constitue une des vocations chrétiennes parmi les plus élevées.
La quantité et la variété des phénomènes qu’elle vit est impressionnante. Natuzza est d’abord une « voyante », au sens mystique du terme : le Christ, la Vierge, les saints, les morts se manifestent à elle dans le cadre d’expériences visuelles intenses ;
- Le Christ et la Vierge Marie lui apparaissent depuis le Vendredi Saint de 1964, puis à des dates successives, jusque dans les années 1990, notamment pendant le Carême et les vendredis (Marinelli, 1998, II, p. 80-88) ;
- Les saints : nombreux et variés, ils sont de toutes les « époques » humaines ;
- Les morts : ce type de faits pourrait inquiéter ! En réalité, chez Natuzza, on ne trouve aucun penchant ni goût pour l’occultisme ! Ce phénomène n’est jamais recherché par elle, mais il s’impose à sa conscience, presque chaque jour entre 1939 et la fin des années 50 ! Il s’est développé à la suite d’un jeûne complet de quarante jours ; il a peu à peu diminué avant de disparaître en 1960.
Certains crurent bon de parler « médiumnité à incorporation » dans ce cas, puisque Natuzza tombait dans une sorte de profonde léthargie quand elle voyait les morts ; il arrivait même que ces « êtres » parlent à travers elle en des langues inconnues d’elle et de son entourage (xénoglossie).
Outre les phénomènes que nous venons de décrire, Natuzza a été sujette depuis 1939 aux bilocations, à la manière de bien d’autres mystiques chrétiens, canonisés ou non (Alphonse de Liguori, Padre Pio, Yvonne-Aimée de Malestroit, etc.). Elle ne se sentait pas « en voyage » (François Brune) ni partir « ailleurs ». Elle affirmait se trouver en deux (et parfois en trois) endroits en même temps. De nombreux témoignages, dignes de foi, ont montré le bien-fondé des propos de Natuzza. Il arriva même qu’elle puisse « rapporter » à son domicile des objets trouvés pendant son « dédoublement » mystique (Brune).

Le phénomène le plus insolite chez Natuzza Evolo demeure certainement l’hémographie, apparu pour la première fois en 1938. Régulièrement, du sang perlait en plusieurs endroits de son corps : joues, front, mains, poitrine et genoux. On constatait que ce sang, recueilli par un témoin à l’aide d’un mouchoir ou un linge, formait à la surface du tissu déplié des dessins et inscriptions en divers langues (notamment anciennes : araméen, hébreu, grec, latin) ! Les lettres apparaissaient à l’intérieur des plis du tissu. Il ne s’agissait pas d’une écriture cursive, manuscrite, mais une suite de termes séparés comme des caractères d’imprimerie (Brune). Les thèmes étaient strictement spirituels : prières, psaumes, passages bibliques, etc. Parmi les dessins, fins et nettement distincts, on a recensé des « cœurs sanglants », des croix, des chapelets, des saints portant une auréole, etc. Ce phénomène (rare mais non inconnu) survenait pendant une extase ou une bilocation.
Un témoin oculaire rapporte : « Je remarquai sur sa table un mouchoir plié et maculé de sang que Natuzza venait évidemment d’abandonner là. […] je vis alors que le sang se déplaçait, s’agitait comme du mercure ; je n’arrivais pas à réaliser si le sang se trouvait à l’intérieur ou à l’extérieur, dans ou sur le mouchoir, mais je vis que se formait une hostie avec les lettres IHS et ensuite tout un ostensoir. Je restai abasourdi… » (Marinelli, op. cit. et François Brune, Les Miracles et autres prodiges, p. 95).
On a essayé d’expliquer ces faits - sans y parvenir - par la suggestion, l’hypnose ou la télépathie. On a parlé de cryptomnésie (faculté de comprendre et de parler des langues jamais apprises) et même de sorcellerie !
L’hémographie ressemble dans une certaine mesure à la stigmatisation « figurative » : apparitions sans cause humaine de signes, dessins, mots ou groupe de mots sur la peau d’une personne (par exemple, Marie-Thérèse Noblet). Dans le cas de Natuzza, les linges remplacent l’épiderme.

D’ailleurs Natuzza a également reçu les stigmates (« imitatifs » : les cinq plaies de la Passion du Christ) en 1958, d’où le sang coulait presque sans interruption pendant tous le carême jusqu’au Vendredi Saint. Les blessures se refermaient alors mystérieusement, sans aide.
Elle dialoguait pendant ses extases avec des personnes invisibles aux yeux de son entourage. Les témoignages des prêtres qui l’ont accompagné sont extrêmement impressionnants.
Source :
http://aleteia.org/fr/content/natuzza-evolo-est-elle-une-medium-ou-une-sainte
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Mort d’une mystique italienne : Natuzza Evolo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: