À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» La fidélité aux valeurs non négociables en vue de la conversion de la France et de l’Europe
Aujourd'hui à 0:08 par Lumen

» Journée en l’honneur de Notre-Dame des Neiges à Sens
Hier à 23:47 par Lumen

» Ma présentation
Hier à 22:53 par Lumen

» les vertus de l’enfance du Christ avec l’Enfant Jésus de Beaune, Petit Roi de Grâce,
Hier à 21:33 par Lumen

» Angélus du Pape: Savoir faire grandir notre foi
Hier à 19:13 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du 20 août 2017 à Lourdes
Hier à 18:59 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Mot du jour : "Planter un pommier".
Hier à 16:02 par Lumen

» un parfum plus délicat que celui de l'HUMILITÉ : « C'est celui de Notre Dame Marie »
Hier à 15:48 par Lumen

» 22 Août, Fête de Marie Reine immaculée de l'Univers
Hier à 15:37 par Lumen

» Un mois pour vivre plus intensément avec Marie
Hier à 15:07 par Lumen

» Découvrir la vie de saint Augustin
Hier à 14:44 par Lumen

» Le Mois avec Sainte Claire
Hier à 14:01 par Lumen

» Prières
Hier à 9:38 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Mon enfant, donne-Moi ton fardeau, tu verras que Mon joug est léger.
Hier à 9:35 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» La marque de la bonté native de Marie
Hier à 9:15 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Hier à 8:59 par Mea culpa

» 20 août Bx Gervais Brunel et Louis-François Le Brun
Hier à 1:43 par ami de la Miséricorde

» 20 août Saint Bernard de Clairvaux
Hier à 1:16 par ami de la Miséricorde

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Hier à 0:41 par ami de la Miséricorde

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Sam 19 Aoû 2017 - 23:02 par Lumen

» Procession eucharistique du 19 août 2017 à Lourdes
Sam 19 Aoû 2017 - 22:16 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» L'EUCHARISTIE : « IL est en moi, je suis en LUI » !
Sam 19 Aoû 2017 - 20:51 par Lumen

» Chapelet du 19 août 2017 à Lourdes
Sam 19 Aoû 2017 - 20:03 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» À des enfants de quel âge Jésus fait-il référence quand Il parle de petits enfants ?
Sam 19 Aoû 2017 - 18:18 par Lumen

» Mot du jour : Il y a des jours...
Sam 19 Aoû 2017 - 18:03 par Lumen

» Judith - Femmes de la Bible - par le père Georges Henri Peres
Sam 19 Aoû 2017 - 17:07 par Lumen

» Jacob et ses fils - Prêtres Prophètes et Rois 3 - 15 Octobre 2015 - Père Georges Henri Pérès
Sam 19 Aoû 2017 - 16:24 par Lumen

» À Banneux, la « Vierge des pauvres » soulage les souffrances
Sam 19 Aoû 2017 - 15:51 par Lumen

» Sainte Faustine, Apôtre de la Miséricorde Divine
Sam 19 Aoû 2017 - 15:46 par Lumen

» À Beauraing, la Vierge au Coeur d’or convertit les pécheurs
Sam 19 Aoû 2017 - 15:40 par Lumen

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Dominique Savio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3637
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Saint Dominique Savio   Mar 9 Mar 2010 - 4:34

Saint Dominique Savio
(1842-1857)






Saint Dominique Savio naquit à Riva di Chieri, près de Turin. Il était le deuxième d'une famille de dix enfants. Doué d'une tendre piété et d'une intelligence précoce, dès l'âge de quatre ans Dominique récite l'Angélus trois fois par jour ; le récit de la Passion le bouleverse. A cinq ans, il assiste à la sainte messe qu'il est admis à servir avant d'avoir atteint ses six ans. Il s'acquittera toujours de cette pieuse fonction avec un grand recueillement.
Sa ferveur exceptionnelle lui valut la grâce de recevoir la Sainte Eucharistie dès l'âge de sept ans, contrairement aux habitudes de l'époque. Le jour de sa première communion, il écrivit une série de résolutions qu'il voulait garder toute sa vie: «Je sanctifierai tous les jours de fête ; je me confesserai souvent et je communierai aussi souvent que mon confesseur me le permettra ; Jésus et Marie seront mes amis. Je préfère mourir plutôt que de pécher.»
Dans l'espoir de devenir prêtre plus tard, le petit Dominique franchit, pieds nus, seize kilomètres par jour pour aller s'instruire. La grande pauvreté de sa famille incite le curé de sa paroisse à le conduire chez Don Bosco qui prendra un soin tout paternel de cette âme d'élite. C'est en octobre 1854, à l'âge de douze ans et demi que Dominique fut présenté au saint prêtre de Turin. L'adolescent lui ouvrit son âme toute grande, surtout par la confession hebdomadaire. Le 8 décembre 1854, alors que l'univers chrétien tout entier acclamait la Sainte Vierge, proclamée Immaculée, Dominique lui dédiait toute sa vie et lui consacrait particulièrement sa pureté d'adolescent. L'amour de la pureté poussait notre jeune Saint à bannir de l'institut de Don Bosco tout ce qui pouvait nuire à la belle vertu.
Au printemps 1855, l'appel à la sainteté retentit dans l'âme angélique de Dominique : «Dieu me veut saint !», répétait-il à Don Bosco. Cherchant à ressembler à Jésus en son mystère de souffrance, envahi de plus en plus par l'amour de Jésus rédempteur, il s'ingénie au sacrifice et fonce dans la voie des pénitences extraordinaires. «Non, objecte Don Bosco ; ton devoir d'étudiant, la joie permanente au service des autres, voilà ta sainteté.» Dominique obéit de bon cœur à cette formule d'ascèse toute salésienne.
Chaque jour, il rencontre Jésus dans l'Eucharistie. On se rend vite compte que ses actions de grâces sont de purs ravissements. Lorsqu'il propose la fondation de la Compagnie de l'Immaculée, ses compagnons lui demandent ce qu'ils auront à faire : «D'abord, explique le petit Saint, nous aimerons la Sainte Vierge de tout notre cœur. Nous Lui demanderons aussi de nous protéger pendant la vie et surtout à l'heure de la mort. Enfin, chaque fois qu'il y aura une de ses fêtes, on fera tout son possible pour la rendre belle et on communiera.»
Les durs hivers de Turin achevèrent de détériorer sa santé qui n'avait jamais été brillante ; elle chancela grièvement au début de l'année 1857. Malgré le courage et la joie héroïque de Dominique, il dut interrompre sa classe de seconde et rentrer dans sa famille à Mondonio pour tenter d'y refaire ses forces. Hélas! Huit jours après son arrivée à la maison, il expirait dans les bras de son père. Dominique avait 14 ans et 11 mois.


D'après R. P. Mongour, édition 1950, p. 52, p. 72
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Saint Dominique Savio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: