À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Aujourd'hui à 22:22

» « Un verre d'eau donné à celui qui a soif : c'est moi que vous avez désaltéré. Je vous invite à partager mon royaume. »
par Lumen Aujourd'hui à 22:08

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Aujourd'hui à 21:51

» Chapelet du lundi 19 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 20:28

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Aujourd'hui à 19:54

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Aujourd'hui à 19:27

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Aujourd'hui à 19:09

» Comme il est doux de rêver.
par Lumen Aujourd'hui à 18:45

» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:50

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 8:47

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Hier à 23:52

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Hier à 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Hier à 19:47

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:06

» Angélus: Le carême parce que « Dieu seul peut nous donner le vrai bonheur »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:49

» Chapelet du dimanche 18 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 18:25

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais combien les situations que tu déplores sont nécessaires pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:33

» Marie inaugure une humanité nouvelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:22

» La précieuse vertu d'humilité
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:00

» Si nous nous comportons en « vrais fils », DIEU comprendra et se comportera comme un Père !
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Textes Liturgiques du Dimanche 18 février 2018 : dimanche, 1ère Semaine de Carême — Année B
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 21:46

» Chapelet du samedi 17 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 18:17

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père, bien intégré en toi, te permet de vivre dans la jubilation...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:41

» Haïti se met sous la protection de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:34

» Trois petits "S"
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:29

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 1:24

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:40

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:08

» Chapelet du vendredi 16 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 20:30

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:19

» Cours de cathéchisme pour adultes avec le Père Laguérie (en 32 leçons)
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:06

» Jeudis théologie : La Miséricorde : Faiblesse de Dieu ? Faiblesse des hommes ?
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:55

» L'Alphabet de l'Enfant Jésus
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 17:12

» Février : Mois de l'Esprit Saint ... Neuvaine à l'Esprit Saint
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 15:58

» L'Amour, la Prière et l'Aumône sont les 3 avenues qui nous mènent du mercredi des Cendres à Pâques.
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 14:52

» Pensée du jour: Mon enfant, le chemin pour conduire une âme à Dieu, c'est celui de l'accueil, du pardon...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:28

» Ce n’était pas une exagération de dévôts !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:16

» Notre future étoile
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 11:00

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Raphaël Arnáiz Barón

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3638
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Saint Raphaël Arnáiz Barón   Lun 26 Avr 2010 - 2:39

SAINT RAPHAËL ARNÁIZ BARÓN
Moine
(1911-1938)




Raphaël Arnáiz Barón naquit à Burgos (Espagne) le 9 avril 1911, dans une famille d'un niveau social élevé et profondément chrétienne. Il fut baptisé et confirmé à Burgos et commença ses études au Collège des Pères Jésuites de cette ville où, en 1919, il fut admis à la première Communion.

Au cours de ces années, il reçut la première visite de la maladie : des fièvres persistantes dues à de la colibacillose l'obligèrent à interrompre ses études. Une fois guéri, son père, en remerciement de ce qu'il considérait comme une intervention spéciale de la Vierge Marie, le conduisit, à la fin de l'été de 1921, à Saragosse, et là, le consacra à la Vierge del Pilar, fait qui ne manqua pas de marquer profondément l'esprit de Raphaël.
Lorsque la famille se transféra à Oviedo, il poursuivit ses études secondaires au Collège local des Pères Jésuites, obtenant le baccalauréat scientifique, et s'inscrivit à l'Ecole Supérieure d'Architecture de Madrid, où il sût harmoniser ses études avec une fervente et constante vie de piété.
D'une intelligence brillante et éclectique, Raphaël se distinguait aussi par son sens aigu de l'amitié et par la finesse de ses traits. Doué d'un caractère heureux et jovial, sportif, plein de talents pour le dessin et pour la peinture, il aimait la musique et le théâtre. Mais au fur et à mesure qu'il grandissait en âge et développait sa personnalité, grandissait aussi son expérience spirituelle de vie chrétienne.
À Madrid, pendant ses études universitaires d'architecture, dans son programme d'études et de vie très ordonnée et engagée, il avait introduit une longue visite quotidienne au Très Saint Sacrement (le « Maître ») dans la chapelle du « Caballero de Gracia » et était très fidèle à participer à ses tours d'adoration, comme membre de l'Association pour l'Adoration Nocturne.
Dans son cœur bien disposé à l'écoute, Dieu voulut susciter l'invitation à une consécration spéciale dans la vie contemplative.
Ayant pris contact avec la Trappe de San Isidro de Duenas, Raphaël se sentit fortement attiré vers ce qui lui apparaissait comme le lieu qui correspondrait le mieux à ses désirs les plus intimes. En décembre 1933, il interrompt subitement ses cours universitaires, et le 16 janvier 1934, il entre au monastère de San Isidro.
Après les premiers mois de noviciat et le premier Carême vécus avec enthousiasme, embrassant les dures austérités de la Trappe, Dieu, mystérieusement, voulut l'éprouver avec une subite et pénible infirmité : une forme très grave de diabète sucré qui l'obligea à abandonner rapidement le monastère et à retourner dans sa famille, pour être soigné, par ses parents, d'une manière adaptée.
À peine rétabli, il rentra à la Trappe, mais la maladie le contraignit à plusieurs reprises à abandonner le monastère. Mais chaque fois, il voulut rentrer, répondant fidèlement et généreusement à un impératif intérieur qu'il sentait être l'appel de Dieu.
Sanctifié par la joyeuse et héroïque fidélité à sa vocation, dans l'amoureuse acceptation des projets divins et du mystère de la Croix, dans la recherche passionnée de la Face de Dieu, fasciné par la contemplation de l'Absolu, dans la tendre et filiale dévotion à la Vierge Marie-« la Dame », comme il aimait l'appeler -, il consuma sa vie à l'aube du 26 avril 1938, à 27 ans à peine accomplis, et fut enterré dans le cimetière du monastère, et ensuite dans l'église abbatiale.
Très rapidement la renommée de sa sainteté se répandit au-delà des murs du monastère. Ensemble, le parfum de sa vie et ses nombreux écrits spirituels continuent à se répandre et à être recherchés avec grand profit par ceux qui entrent en contact avec lui. Il a été défini comme l'un des plus grands mystiques du XXème siècle.
Le 19 août 1989, le Saint Père Jean-Paul II, à l'occasion de la Journée Mondiale de la Jeunesse à Santiago de Compostelle, le proposa comme modèle aux jeunes de notre temps, et le 27 septembre 1992 le proclama bienheureux.
Avec la canonisation le 11 octobre 2009, le Pape Benoît XVI le présenta comme ami, exemple et intercesseur à tous les fidèles, mais surtout aux jeunes.


- Copyright © Libreria Editrice Vaticana
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Saint Raphaël Arnáiz Barón
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: