À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» L’arbre de l’enfance, aux racines de l’être
par Lumen Aujourd'hui à 1:08

» Comprendre la bioéthique en quelques mots – 7 fiches pratiques de la CEF
par Lumen Aujourd'hui à 0:34

» Belgique – Interview du cardinal Sarah – L’Eglise aujourd’hui affronte la question de sa fidélité à Jésus
par Lumen Hier à 23:43

» Près de 10 millions de musulmans convertis au christianisme...
par Lumen Hier à 23:12

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Hier à 22:44

» Film : "Jésus, l'enquête". Bande-Annonce de la vidéo
par Lumen Hier à 21:43

» Une journée de prière et de jeûne pour la paix, un nouveau Lépante ?
par Lumen Hier à 21:14

» Chapelet du jeudi 22 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 21:03

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 20:50

» Pensée du jour: Mes tout-petits, le moment est arrivé pour que l'Amour du Père circule librement dans les cœurs...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:47

» La Sainte Vierge connaissait-elle l’avenir ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:27

» Rien n'est jamais fini avec notre Dieu de Miséricorde.
par Lumen Hier à 19:02

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Hier à 18:42

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Hier à 18:35

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Hier à 18:11

» Va comme David devant la Face de notre Dieu et Père, reconnais ta faute, confesse ton péché...
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 22:13

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 21:46

» j'aime le repos, dit DIEU
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 20:40

» Chapelet du mercredi 21 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 21 Fév 2018 - 20:07

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 18:18

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 17:51

» Prières
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 17:39

» Pensée du jour: Mon enfant, accepte ce que tu vis comme étant ce qu'il y a de mieux pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 21 Fév 2018 - 10:39

» Le médecin le plus inutile au monde
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 21 Fév 2018 - 10:26

» Chapelet du mardi 20 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 20 Fév 2018 - 21:10

» Explication à propos du Défi IXTHUS
par Lumen Mar 20 Fév 2018 - 14:47

» Entrez dans le Secret de Marie
par Lumen Mar 20 Fév 2018 - 12:25

» Le carême sur les routes de l'Ancien Testament
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 20 Fév 2018 - 11:24

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, écoute bien ceci: en devenant 'Amour'...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 20 Fév 2018 - 9:00

» « Son cœur était plein ; son âme était réduite au silence »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 20 Fév 2018 - 8:49

» « Un verre d'eau donné à celui qui a soif : c'est moi que vous avez désaltéré. Je vous invite à partager mon royaume. »
par Lumen Lun 19 Fév 2018 - 22:08

» Chapelet du lundi 19 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 20:28

» Comme il est doux de rêver.
par Lumen Lun 19 Fév 2018 - 18:45

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 8:47

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 23:52

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 19:47

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 19:06

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 31 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Marcellin Joseph Benoît Champagnat

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3638
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Saint Marcellin Joseph Benoît Champagnat   Dim 6 Juin 2010 - 7:07

Saint Marcellin Joseph Benoît Champagnat
Prêtre de la Société de Marie

Fondateur de l'Institut des Petits Frères de Marie (Frères Maristes)
(1789-1840)




MARCELLIN CHAMPAGNAT naît le 20 mai 1789 à Marlhes, village de montagne dans le Centre-Est de la France. La Révolution vient d'éclater. Il est le neuvième enfant d'une famille chrétienne. Son éducation est essentiellement familiale. Sa mère et sa tante religieuse chassée du couvent, éveillent en lui une foi solide, une profonde dévotion à Marie. Son père agriculteur et marchand possède une instruction au-dessus de la moyenne ; ouvert aux idées nouvelles, il joue un rôle politique dans le village et la région. Il communique à Marcellin l'aptitude aux tâches manuelles, le goût de l'action, le sens des responsabilités et l'ouverture aux idées nouvelles.

Alors que Marcellin a 14 ans, un prêtre de passage lui fait découvrir que Dieu l'appelle à la vocation sacerdotale. Marcellin dont la scolarité a été presque inexistante, va se mettre aux études " puisque Dieu le veut ! ", alors que son entourage conscient de ses limites, essaie de le dissuader. Les années difficiles du petit séminaire de Verrières (1805-1813), sont pour lui une étape de réelle croissance humaine et spirituelle.
Au grand séminaire de Lyon il a pour compagnons Jean-Marie Vianney futur curé d'Ars et Jean-Claude Colin qui deviendra fondateur des Pères Maristes. Il se joint à un groupe de séminaristes dont le projet est de fonder une Congrégation comprenant des prêtres, des religieuses et un tiers ordre, portant le nom de Marie, la " Société de Marie ", pour rechristianiser la société. Frappé par la détresse culturelle et spirituelle des enfants de la campagne, Marcellin sent l'urgence d'y adjoindre des frères pour l'éducation chrétienne de la jeunesse. " Je ne puis voir un enfant sans avoir le désir de lui faire connaître combien Jésus-Christ l'a aimé ".
Au lendemain de leur ordination (le 22 juillet 1816), ces jeunes prêtres vont se consacrer à Marie et mettre leur projet sous sa protection dans le sanctuaire de N.D. de Fourvière. Marcellin est envoyé comme vicaire dans la paroisse de La Valla. La visite des malades, le catéchisme des enfants, l'attention aux pauvres, l'accompagnement de la vie chrétienne des familles, sont les activités essentielles de son ministère. Sa prédication simple et directe, sa profonde dévotion à Marie, son zèle apostolique marquent profondément les paroissiens. La rencontre avec un adolescent de 17 ans, mourant sans connaître Dieu, le bouleverse profondément et le pousse à ne plus tarder à mettre son projet à exécution.
Le 2 janvier 1817, seulement 6 mois après son arrivée à La Valla, Marcellin jeune vicaire de 27 ans, réunit ses deux premiers disciples : la congrégation des Petits Frères de Marie ou Frères Maristes, naît dans la pauvreté, l'humilité, la totale confiance en Dieu, sous la protection de Marie. Tout en assurant son ministère paroissial, il forme ses frères, les préparant à leur mission de maîtres chrétiens, de catéchistes, d'éducateurs des jeunes. Il va vivre avec eux. Passionné pour le Royaume de Dieu, conscient des immenses besoins de la jeunesse et éducateur dans l'âme, Marcellin fait de ces jeunes campagnards sans culture des apôtres généreux. Sans tarder il ouvre des écoles. Les vocations arrivent et la première maison bien qu'agrandie par Marcellin lui-même est bientôt trop petite. Les difficultés sont nombreuses. Le clergé en général ne comprend pas le projet de ce jeune prêtre sans expérience et sans moyens. Cependant les communes ne cessent de demander des frères pour assurer l'instruction, l'éducation chrétienne des enfants. Marcellin et ses frères participent à la construction de leur nouvelle maison qui va pouvoir accueillir plus de 100 personnes et qui va porter le nom : " Notre-Dame de l'Hermitage ".

Déchargé de sa tâche de vicaire en 1825, il peut se consacrer entièrement à sa congrégation : la formation et l'accompagnement spirituel, pédagogique et apostolique de ses frères, la visite des écoles, la fondation de nouvelles œuvres. Marcellin, homme de foi profonde ne cesse de rechercher la volonté de Dieu dans la prière et le dialogue avec les autorités religieuses et avec ses frères. Très conscient de ses limites, il ne compte que sur Dieu et sur la protection de Marie la " Bonne Mère ", la " Ressource Ordinaire ", la " Première Supérieure ". Sa profonde humilité, son sens aigu de la présence de Dieu, lui font vivre les nombreuses épreuves avec une grande paix intérieure. Il prie très souvent le Psaume 126 : " Si le Seigneur ne bâtit la maison ", convaincu que la congrégation des frères est l'œuvre de Dieu, l'œuvre de Marie.

" Tout à Jésus par Marie et tout à Marie pour Jésus " est sa devise. " Faire connaître et aimer Jésus-Christ " est la mission des frères. L'école est le milieu privilégié pour cette mission d'évangélisation. Marcellin inculque à ses disciples le respect, l'amour des enfants, l'attention aux plus pauvres, aux plus ingrats aux plus abandonnés, les orphelins en particulier. La présence prolongée auprès des jeunes, la simplicité, l'esprit de famille, l'amour du travail, le tout à la manière de Marie, sont les points essentiels de sa conception de l'éducation.

En 1836, l'Église reconnaît la Société de Marie, et lui confie la mission de l'Océanie. Marcellin prononce ses vœux comme membre de la Société de Marie. Il envoie trois frères avec les premiers missionnaires pères maristes dans les îles du Pacifique. " Tous les diocèses du monde entrent dans nos vues " écrit-il. Les démarches concernant l'autorisation légale de sa congrégation lui demandent beaucoup de temps, d'énergie et d'esprit de foi. Il ne cesse de répéter : " Quand on a Dieu pour soi, quand on ne compte que sur lui, rien n'est impossible !"
La maladie a raison de sa robuste constitution. Épuisé par la tâche il meurt à l'âge de 51 ans à la Maison Mère de Notre-Dame de l'Hermitage le 6 juin 1840, laissant à ses frères ce message : " Qu'il n'y ait parmi vous qu'un même cœur et un même esprit. Qu'on puisse dire des Petits Frères de Marie comme des premiers chrétiens : voyez comme ils s'aiment !"
Il est canonisé par le pape Jean-Paul II le 18 Avril 1999.


Site officiel du Vatican - Copyright © Libreria Editrice Vaticana
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Saint Marcellin Joseph Benoît Champagnat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: