À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» ROSAIRE PERPÉTUEL
Aujourd'hui à 6:37 par Mea culpa

» Prières
Aujourd'hui à 6:15 par Mea culpa

» Pape François, audience : proximité et prière du pape après le séisme
Hier à 22:28 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du mercredi 20 septembre 2017 à Lourdes
Hier à 22:16 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Hier à 21:59 par Lumen

» Femmes dans les actes des apôtres - Femmes de la Bible - Père Georges Henri Pérès
Hier à 20:23 par Lumen

» Catéchèse du pape Benoît XVI : Psaume 136 (135) La mémoire de la bonté du Seigneur fortifie l'espérance
Hier à 20:13 par Lumen

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
Hier à 18:48 par Lumen

» À Genoux devant TOI...
Hier à 18:12 par Lumen

» La charité du sourire
Hier à 15:40 par Lumen

» Consécration aux Cœurs de Jésus et Marie pour Notre Dame de Fatima
Hier à 14:59 par Lumen

» Prière de libération durant 3 semaines
Hier à 14:36 par Lumen

» Répondre à la demande de notre pape François lors de l'Eucharistie
Hier à 14:25 par Lumen

» Dieu, mon chemin
Mar 19 Sep 2017 - 15:53 par Lumen

» Lectio Divina : Dimanche XXV du Temps Ordinaire - Année A
Mar 19 Sep 2017 - 15:10 par Lumen

» Jésus est sensible, il est compassion, il ne demeure pas sur un trône loin de nous.
Mar 19 Sep 2017 - 13:17 par Lumen

» Adorer en esprit et en vérité
Mar 19 Sep 2017 - 1:30 par Lumen

» Je vous souhaite du temps pour vivre
Lun 18 Sep 2017 - 21:25 par Lumen

» Chapelet du lundi 18 septembre 2017 à Lourdes
Lun 18 Sep 2017 - 20:14 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» La Fête des stigmates de saint François
Lun 18 Sep 2017 - 19:47 par Lumen

»  Sainte Hildegarde de Bingen, vierge et abbesse du Mont Saint-Rupert. 1179.
Lun 18 Sep 2017 - 18:22 par Lumen

» La mission d'Ézéchiel
Lun 18 Sep 2017 - 16:31 par Lumen

» Devenir l'ami du Saint Esprit avec Père Pierre Aguila (Fraternité Missionnaire Jean-Paul II)
Lun 18 Sep 2017 - 15:40 par Lumen

» Demande à Marie, de vivre ce "Oui Père, Oui frères", comme Elle l'a vécu.
Lun 18 Sep 2017 - 15:00 par Lumen

» Angélus : «S’ouvrir à la possibilité de pardonner»
Lun 18 Sep 2017 - 9:38 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Pensée du jour: Mon enfant, deviens 'Amour'!
Lun 18 Sep 2017 - 9:05 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» un regard plein d'amour
Lun 18 Sep 2017 - 1:41 par Lumen

» Cardinal Caffarra, un témoin de l’espérance
Dim 17 Sep 2017 - 20:48 par Lumen

» Chapelet du dimanche 17 septembre 2017 à Lourdes
Dim 17 Sep 2017 - 20:16 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» L’Iconographie et la foi chrétienne
Dim 17 Sep 2017 - 20:00 par Lumen

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Les batailles du Combat de la Foi par l'Abbe Louis Coache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les batailles du Combat de la Foi par l'Abbe Louis Coache   Lun 14 Juin 2010 - 23:45

1993, Editions de Chire
en page de couverture, verso
"Avec ce livre, nous retrouvons un christianisme conquerant, actif, nourri de la noble passion du devouement au bien spirituel et au salut eternel du prochain. Monsieur l'abbe Coache nous montre un christianisme qui ne courbe point le genou devant les autels de Baal. En lui nous decouvrons une foi ferme comme l'airain, lumineuse et resistante comme le diamant.
Nous serons edifies par les actes, les paroles, les vertus contenus dans ce livre. Inspirons-nous de ces exemples. Soyons forts au combat.
Et, puisque beaucoup s'affaissent, puisque le christianisme decline et s'affaiblit, souvenons-nous des batailles du Combat de la foi.
Nous vivons dans un siecle ou il est grand de faire son devoir.
Ce pretre - notre aine dans la foi - l'a fait et le fait. Imitons-le. Aidons-le. Disons avec lui comme les Maccabees : "Quand tous sacrifieraient a l'erreur, moi et mes freres nous obeirons a la religion de nos peres".
Encourageons-nous en ces batailles et n'oublions surtout pas que chez nous aujourd'hui c'est l'erreur qui commence a vieillir, alors que c'est la verite qui est jeune.
Regardez la Tradition. La Verite a la jeunesse pour elle. Elle le doit pour beaucoup, entre autres, a monsieur l'abbe Coache et a ses batailles.
(extrait de la preface de l'abbe Aulagnier)
extraits a venir.........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les batailles du Combat de la Foi par l'Abbe Louis Coache   Mar 15 Juin 2010 - 14:43

page 16 et suivantes...
Des la fin de la seconde guerre mondiale un esprit de liberalisme, qui couvait sourdement, a envahi la Sainte Eglise de Dieu ; elle s'est trouvee intoxiquee par le laicisme et le culte de l'homme, allant - non pas Elle mais les hommes d'Eglise - jusqu'a regarder avec complaisance l'erreur pernicieuse et perfide du marxisme. En un mot c'est le MODERNISME, depuis le paganisme de la Renaissance, et de la Revolution francaise, jusqu'au liberalisme du XIXe siecle, ce liberalisme vigoureusement combattu par Gregoire XVI et Pie IX dans Mirari vos, Quanta Cura et le Syllabus.
Saint Pie X, en denoncant le Modernisme pour le condamner, l'a merveilleusement decrit : 'ereur perverse', 'heresie a mille visages'.. 'rien de plus perfide que sa tactique'... 'rendez-vous de toutes les heresies'.. On peut vraiment dire que c'est l'heresie des heresies car, au lieu de nier un ou deux ou vingt dogmes, elle arrive a les renverser tous en substituant l'homme a Dieu. C'est la subversion meme de la pensee et de la pensee chretienne, qui doit aboutir a l'Apostasie Generale, au culte de satan a la place de Dieu.
Cet esprit du monde, qui a pour methode la tromperie - car il s'affirme esprit d'Eglise - menait sous Pie X contre l'Eglise une lutte souterraine mais, helas ! tres active. L'energie clair-voyante du grand et saint Pape la subjugue.
A la faveur des bouleversements et du vent de liberte issus de la guerre mondiale, le Modernisme a releve la tete, s'attaquant d'abord a la morale et a la discipline. On vit un peu partout, sous pretexte d'une pastorale mieux adaptee, les cures, les vicaires, les aumoniers, entrainer les fideles et les jeunes vers les activites du monde, sans discernement, avec tous ses dangers, au lieu de les mettre en garde : films paroissiaux aux sequences immorales, bals conseilles aux jeunes 'pour mieux faciliter les contacts (sic), indulgence affichee pour les situations irregulieres, etc. ; parallelement, la discipline ecclesiastique se relachait. Le pire est que ces exces et deviations se trouvaient colportes par les journaux 'catholiques' ; et, deja, les eveques laissaient faire, quand ils n'encourageaient pas. Nous avertissions les Eveques, les Superieurs ecclesiastiques, mais ils n'osaient rien faire, ou meme protegeaient les coupables.
Beneficiant d'une audience speciale en mars 1950, l'abbe Reusson (car originaire de Resson, en fait l'abbe Louis Coache) s'en ouvrit a Pie XII ; quelle consolation, emouvante, de voir que le Pape non seulement ecoutait attentivement mais encore ressentait profondement, et tristement, les memes preoccupations, tellement porte qu'il etait vers le spirituel. D'ailleurs l'Encyclique Humani generis (12 aout 1950) allait bientot montrer la volonte du Pape de combattre toutes ces erreurs modernes. Quelle difference avec son successeur Jean XXIII ! L'abbe Reusson se permit de lui ecrire 15 jours avant le Concile pour l'alerter sur la degradation de l'Eglise ; la reponse ne tarda pas a venir : dans le discours d'ouverture, le 11 octobre 1962, le Pape denoncait "les prophetes de malheur". Or le malheur etait a la porte et le malheur est bien entre !
Certes, beaucoup de pretres, avant la mort de Pie XII, restaient doctrinaux, zeles et pleins de vraie piete ; les relations entre confreres, les reunions de doyennes, les reactions des uns et des autres devant les outrances attestaient cette fidelite ; mais des que les pretres se retrouvaient en nombre pour des reunions diocesaines on les sentait passifs devant les 'grosses voix' qui soufflaient le vent du liberalisme ; et si l'un d'eux prenait la parole pour faire barrage aux reflexions d'un orateur distillant l'esprit du monde, son intervention retombait dans un silence glacial ou simplement gene. L'esprit du mal trouve des oreilles attentives, mais l'esprit du bien des coeurs timores. La crainte des bons favorise l'audace des mauvais.
La mort de Pie XII va tristement servir de detonateur. Me trouvant en pelerinage a Lourdes, ce 9 octobre 1958, pour la fete du Saint Rosaire, je dus rappeler - a l'hotel, au repas de midi - quelques confreres a un peu plus de decence : ils manifestaient bruyamment et longuement leur entrain a propos de je ne sais plus quoi, comme si la mort d'un tel Pape les laissait completement indifferents ; j'ai su plus tard qu'a Rome, ce meme jour, des prelats, en certaines congregations, avaient trinque de contentement.
Dans ses dernières années, le pape Pie XII est confronté à des visions, confiées à Mgr Tardini, dont une de Jésus citée par l'Oservatore Romano. Elles rappellent celles d'octobre/novembre 1950, lorsque au moment de la proclamation du dogme de l'assomption, d'après le cardinal Federico Tedeschini [158] Pie XII aurait eu trois fois dans les jardins du Vatican la vision du miracle du soleil de Fatima (30-10/31-10, 1-11 et 8-11 à 16h)[159]. D'après Jean Guitton, il aurait dit de lui-même qu’il était "le dernier Pape Pie", l'“ultime chaînon d’une longue dynastie"[160]. Il meurt (de ne pas s'être assez ménagé selon son médecin[161]) d'une attaque cérébrale le 9 octobre 1958 à Castel Gandolfo, résidence d'été des papes.
(note perso : tiree de Wikipedia)
Toute cette infiltration de liberalisme et d'independance, vis-a-vis de la discipline, de la morale, de la liturgie, glissa vite, des avant le Concile Vatican II, jusqu'a l'attaque de la doctrine. D'abord feutree, par allusions, par points d'interrogation, et toujours sous pretexte de clarification ou de meilleure expression, d'adaptation ou de charite, cette degradation de la Foi ne devait bien se reveler et finalement eclater qu'au Concile et apres le Concile.
C'est a ce momemt-la, des 1955, et jsuqu'en 1963, que se trouve redige, par notes accumulees, un livre qui portait alors le titre : "Jusqu'ou va nous conduire l'esprit du monde", titre qui ne verra jamais le jour, car l'editeur enfin trouve en 1964 impose quelque chose de plus percutant : "LA FOI AU GOUT DU JOUR", que l'auteur accepta, bien heureux de voir ce livre enfin paraitre. Les differents editeurs pressentis, en effet, s'etaient recuses les uns apres les autres, apres des mois, presque des annees de discussions, de visites a Paris et de remaniements imposes ; l'ouvrage allait trop a contre-courant de la maree des idees nouvelles. Monseigneur Patria, eveque auxiliaire de Beauvais, avait d'ailleurs refuse l'Imprimatur, malgre le Nihil obstat accorde par le censeur de l'Eveche ; l'eveque reconnaissait que le livre ne contenait aucune erreur mais, bien sur, il constituait une desapprobation allant contre la Foi, contre la morale et contre la discipline de l'Eglise, l'Imprimatur n'aurait donc pas du canoniquement etre refuse, d'autant plus que ces pages restaient tres respectueuses de la Hierarchie.
C'est grace a Michel de Saint-Pierre, rencontre a l'occasion de son livre, Les Nouveaux Pretres, que la Table Ronde acceptait enfin l'edition de l'ouvrage, sous le titre, donc, de LA FOI AU GOUT DU JOUR, en 1965. Le Cardinal Siri, archeveque de Genes, ecrivait a l'auteur, le 14 octobre, "J'ai lu votre livre. Il va bien. Vous avez raison".
note perso... premier extrait.. il y en aura d'autres.. il faut juste me laisser le temps.... merci....
mais, deja, on se demande : comment tout cela a-t-il pu se produire ?? si ce n'est qu'une volonte agissante sous l'oeil de satan ne fut declenchee ??
et l'on comprend pourquoi, aujourd'hui, alors qu'il y a, sous l'impulsion du Saint Pere Benoit XVI, un retour sur ces heresies, que le saint Pape Pie XII soit accuse d'anti-semitisme (voir l'excellent site qui le defend, preuves a l'appui : http://www.pie12.com/index.php? (Pie XII est un pape aujourd'hui controversé, victime d'une légende noire aussi efficace qu'elle est totalement infondée)
et l'on pressent pourquoi, aujourd'hui, les attaques deloyales fusent de partout contre notre Saint-Pere et contre la Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine.
l'affaire est compliquee, bien plus que l'on n'imagine, ce qui ne peut etre que normal dans les volutes tenebreuses de satan et de ses suppots
Revenir en haut Aller en bas
 
Les batailles du Combat de la Foi par l'Abbe Louis Coache
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH.. :: LIVRES, FILMS, EXPOSITIONS, ART...-
Sauter vers: