À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Prières
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:31

» Chapelet du mardi 12 décembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:29

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Hier à 17:07

» Le Mois de Jésus naissant**
par Lumen Hier à 16:37

» La prière est la lumière de l'âme
par Lumen Hier à 16:18

» Pour l'Avent: "Avec S. Augustin, désirer la venue du Seigneur"
par Lumen Hier à 15:22

» Avent dans la Ville 2017 : • Jésus, Lumière des nations •
par Lumen Hier à 15:08

» Représentations de la Vierge enceinte, Vierge de l’attente, qui accueille et bénit la Vie.
par Lumen Hier à 14:47

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 14:35

» Textes Liturgiques du Mardi 12 décembre 2017 : 2ème Semaine de l'Avent.
par Lumen Hier à 13:34

» Patronne des Amériques et étoile de l'Évangélisation
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 11:24

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais comme Je suis heureux de Me pencher sur toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 11:05

» « Viens Emmanuel, viens, viens me sauver ! »
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 21:55

» Mois de Notre Dame de la Salette
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 21:41

» Porter un enfant
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 20:56

» Chapelet du lundi 11 décembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 11 Déc 2017 - 20:04

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 20:04

» Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 19:05

» Textes Liturgiques du Lundi 11 décembre 2017 : 2ème Semaine de l'Avent.
par Lumen Lun 11 Déc 2017 - 13:00

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour ne s'impose pas. Il ne prend que la place que tu Lui accordes...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 11 Déc 2017 - 9:53

» En ce temps de l’Avent nous sommes invités à contempler Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 11 Déc 2017 - 9:31

» Non aux armes nucléaires, oui à «la liberté, l’intelligence et la capacité» de paix
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 10 Déc 2017 - 19:01

» Emmanuel !
par Lumen Dim 10 Déc 2017 - 19:00

» Angélus: parler avec douceur, pour préparer la venue du Christ doux et humble de Coeur
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 10 Déc 2017 - 18:49

» Chapelet du dimanche 10 décembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 10 Déc 2017 - 18:36

» « Consolez, consolez mon peuple, — dit votre Dieu
par Lumen Dim 10 Déc 2017 - 18:35

» Textes Liturgiques du Dimanche 10 décembre 2017 : 2ème Semaine de l'Avent.
par Lumen Dim 10 Déc 2017 - 15:02

» L’Angleterre de nouveau « dot de Marie » dès 2020
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 10 Déc 2017 - 9:46

» Pensée du jour: Enfant chéri de Mon Coeur, viens te jeter dans Mes bras.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 10 Déc 2017 - 9:16

» La bonne hauteur
par Lumen Dim 10 Déc 2017 - 0:33

» Heureux qui espère le Seigneur !
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 23:42

» Immaculée Conception
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 21:33

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 19:24

» Prions pour le respect des droits de l'homme
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 19:15

» Pour son diocèse, le pape demande à Marie une « bonne habitude » quotidienne
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 9 Déc 2017 - 18:59

» Prions le chapelet avec les témoins de la foi
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 18:54

» Journée contre la corruption: « un mal construit sur l’idolâtrie de l’argent »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 9 Déc 2017 - 18:48

» Sainte-Marthe : comment savoir si je suis humble ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 9 Déc 2017 - 18:42

» Chapelet du samedi 9 décembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 9 Déc 2017 - 18:16

» Textes Liturgiques du Samedi 09 décembre 2017 : 1ère Semaine de l'Avent.
par Lumen Sam 9 Déc 2017 - 12:43

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Louis, Roi et Confesseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Saint Louis, Roi et Confesseur   Mer 25 Aoû 2010 - 15:56

http://www.laportelatine.org/accueil/accueil.php

Saint Louis - Roi et Confesseur



Louis IX, né en 1214 et devenu roi de France à l'âge de douze ans, fut très pieusement élevé par la reine Blanche, sa mère, qui lui apprit à préférer mourir plutôt que de commettre un péché mortel. Il aimait à s'appeler Louis de Poissy, lieu où il avait été baptisé, pour marquer que son titre de chrétien était son plus glorieux titre de noblesse. « Méprisant les délices du monde, il ne chercha à plaire qu'à Jésus-Christ, le vrai Roi » et fut, dit Bossuet, « le roi le plus saint et le plus juste qui ait jamais porté la couronne ». Assidu aux offices de l'Église, il les faisait célébrer solennellement dans son palais où il entendait quotidiennement deux messes. A minuit, il se levait pour les Matines et commençait par l'office de Prime sa royale journée. Il introduisit dans sa chapelle la coutume de fléchir le genou à ces mots du Credo Et Homo factus est, et de se prosterner à l'endroit de la Passion où il est dit que Jésus-Christ expira; ces deux pieuses pratiques ont été ensuite adoptées par l'Église. « Comme il avait oui dire que quelques-uns des nobles murmuraient de ce qu'il entendait tant de messes et tant de sermons, dit Joinville, il répondit que s'il employait le double de temps à jouer aux dés ou à courir par les forêts pour la chasse, personne n'y trouverait sujet de parler ». Sa piété ne l'empêcha jamais d'ailleurs de donner la plus grande partie de son temps aux affaires de son royaume.

A la suite d'une maladie, il fit vœu d'entreprendre une croisade pour reconquérir Jérusalem. D'abord victorieux, il tomba ensuite entre les mains des Sarrasins. Lorsqu'on lui eut rendu la liberté, il demeura encore quatre ans en Orient pour secourir les chrétiens. Revenu en France, il s'appliqua à de nombreuses fondations pieuses et fit élever la Sainte-Chapelle, comme insigne reliquaire de la sainte couronne d'épines et de l'importante parcelle de la vraie croix que lui avait offertes Baudouin II, empereur de Constantinople. D'une grande austérité pour lui-même et d'une grande charité pour les autres, il disait: « Mieux vaut pour un roi se ruiner en aumônes pour l'amour de Dieu qu'en faste et vaine gloire ». « Maintes fois, dit Joinville, il advint qu'en été il allait s'asseoir au bois de Vincennes après sa messe, et s'accotait à un chêne, et nous faisait asseoir autour de lui. Et tous ceux qui avaient affaire venaient lui parler ». Sergent du Christ, il portait continuellement la croix pour marquer que son vœu restait à accomplir, il entreprit en 1270 une nouvelle croisade, mais une épidémie décima son armée en Afrique et l'atteignit lui-même. Les bras en croix et couché sur la cendre, il rendit à Dieu son âme en 1270, à l'heure même où le Christ mourut sur sa croix. La veille de sa mort, on l'entendait répéter: « Nous irons à Jérusalem ». C'est dans la Jérusalem céleste, conquise par sa patience au milieu de ses adversités, qu'il devait régner avec le Roi des rois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Louis, Roi et Confesseur   Mer 25 Aoû 2010 - 16:09

Martyrologe SAINT LOUIS


Près de Carthage, saint Louis IX, roi de France et confesseur, illustre par la sainteté de sa vie et l'éclat de ses miracles; ses ossements furent plus tard rapportés à Paris.

A Rome, l'anniversaire de saint Joseph Calasanz, prêtre et confesseur, célèbre par l'innocence de sa vie et par ses miracles. Pour élever la jeunesse dans la piété et dans les lettres, il fonda l'Ordre des pauvres Clercs Réguliers de la Mère de Dieu des écoles pies. Le souverain pontife Pie XII l'a constitué auprès de Dieu patron céleste de toutes les écoles populaires chrétiennes qui sont sur la terre. Sa fête se célèbre le 6 des calendes de septembre (27 août).

A Rome également, les saints martyrs Eusèbe, Pontien, Vincent et Pérégrin. Sous l'empereur Commode, ils endurèrent successivement les tourments du chevalet, des entraves, de la bastonnade; ils eurent ensuite les flancs brûlés, et comme ils continuaient très fidèlement à louer le Christ, on les battit avec des fouets garnis de plomb jusqu'à ce qu'ils eussent rendu l'âme.

De plus, à Rome, l'anniversaire du bienheureux Némèse diacre, et de la vierge Lucille, sa fille. Demeurant fermes et inébranlables dans la foi du Christ, ils furent décapités par ordre de l'empereur Valérien. Leurs corps, que le pape saint étienne avait fait inhumer et auxquels le bienheureux Sixte II avait, la veille des calendes d'octobre (31 octobre), donné une sépulture plus honorable sur la voie Appienne, furent transférés par Grégoire V dans la diaconie de Sainte-Marie-la-Neuve, avec les saints Symphrone, Olympe tribun, Exupérie femme de ce dernier et leur fils Théodule : tous, convertis par les soins de Symphrone et baptisés par le même saint étienne, avaient reçu la couronne du martyre. Les corps de ces mêmes saints, retrouvés en ce lieu sous le pontificat de Grégoire XIII, furent replacés avec plus d'honneur sous l'autel de la même église, le 6 des ides de décembre (8 décembre).

A Rome encore, saint Genès martyr. Né dans le paganisme, il était comédien. Un jour qu'en présence de l'empereur Dioclétien, il mimait sur le théâtre les mystères des chrétiens, touché d'une inspiration divine, il se convertit tout à coup à la foi et se fit baptiser. Peu après, sur l'ordre de l'empereur, il fut cruellement meurtri de coups de bâton, puis étendu sur le chevalet, déchiré lentement avec des ongles de fer, brûlé avec des torches. Enfin, comme il demeurait ferme dans la foi du Christ et disait: « Il n'est d'autre roi que le Christ, et quand je devrais souffrir mille morts pour lui, vous ne pourrez jamais me l'arracher, ni de la bouche, ni du cœur, » on lui trancha la tête et il obtint la couronne du martyre.

A Arles, en Gaule, un autre bienheureux Genès. Greffier, il refusa d'enregistrer les décrets impies par lesquels on ordonnait le châtiment des chrétiens, jeta ses registres et déclara hautement qu'il était lui-même chrétien; il fut aussitôt saisi et décapité; baptisé ainsi dans son propre sang, il reçut la gloire du martyre.

En Syrie, saint Julien martyr.

A Tarragone, en Espagne, saint Magin martyr.

A Italica, en Espagne, saint Géronce évêque. Au temps des Apôtres il prêcha l'évangile dans cette province, et après beaucoup de travaux, mourut en prison.

A Constantinople, saint Mennas évêque.

A Utrecht, saint Grégoire évêque.

A Montefiascone, en Toscane, saint Thomas confesseur, qui fut évêque de l'église d'Hereford en Angleterre.

A Naples, en Campanie, sainte Patricia vierge.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 3637
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Louis, Roi et Confesseur   Mer 25 Aoû 2010 - 16:11

Merci pour ce partage Godwithus, Saint Louis IX me donne envie de retourner à la monarchie au plus vite, la vie de ce Saint roi est un exemple pour tous.

Union de prières en Jésus par Marie.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Louis, Roi et Confesseur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Louis, Roi et Confesseur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: