À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Permettons à la Gloire de Dieu de nous envahir !
par Lumen Hier à 23:17

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Lumen Hier à 23:02

» Les 24 Heure de la Passion de Notre Seigneur Jésus
par Lumen Hier à 22:55

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Hier à 22:32

» « Que mon jeûne Te plaise Seigneur ! »
par Lumen Hier à 21:43

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 21:13

» Prière pour éviter les cauchemars
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:59

» Angélus : la passion du Christ est surtout un don d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:08

» Chapelet du dimanche 25 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 19:24

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Hier à 19:17

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Hier à 18:48

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Hier à 18:19

» Pensée du jour: Enfant bien-aimé de Mon Cœur, ce que tu vis présentement n'est que passager.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 7:55

» « Je m’appelle Marie »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 7:40

» Qu'est-ce qui fait la perfection de notre Père céleste ? SA MISÉRICORDE !
par Lumen Sam 24 Fév 2018 - 21:59

» Qui peut prétendre vivre heureux avec la haine, la rancœur au fond de son être ?
par Lumen Sam 24 Fév 2018 - 21:42

» Chapelet du samedi 24 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 24 Fév 2018 - 20:18

» Textes Liturgiques du Dimanche 25 février 2018 : 2ème Dimanche de Carême — Année B
par Lumen Sam 24 Fév 2018 - 19:23

» Prions le chapelet avec les témoins de la foi
par Lumen Sam 24 Fév 2018 - 18:31

» Avec Marie, écrasons la tête du serpent !
par Lumen Sam 24 Fév 2018 - 18:04

» Pensée du jour: Mon enfant, sois sans crainte, continue à avancer là où Je te conduis.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 24 Fév 2018 - 8:47

» Elle se laisse prendre, dans la confiance
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 24 Fév 2018 - 8:37

» Chapelet du vendredi 23 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 23 Fév 2018 - 20:13

» « Tout, en nous, part de notre pensée »: prédication de carême du Père Cantalamessa
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 23 Fév 2018 - 19:59

» Comprendre la bioéthique en quelques mots – 7 fiches pratiques de la CEF
par Lumen Ven 23 Fév 2018 - 18:57

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Ven 23 Fév 2018 - 18:23

» Pensée du jour: Mon enfant, plus tu acceptes de passer du temps avec Moi, d'accueillir Mon Amour...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 23 Fév 2018 - 10:15

» Pour conduire sans tenir mon chapelet…
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 23 Fév 2018 - 10:09

» L’arbre de l’enfance, aux racines de l’être
par Lumen Ven 23 Fév 2018 - 1:08

» Belgique – Interview du cardinal Sarah – L’Eglise aujourd’hui affronte la question de sa fidélité à Jésus
par Lumen Jeu 22 Fév 2018 - 23:43

» Près de 10 millions de musulmans convertis au christianisme...
par Lumen Jeu 22 Fév 2018 - 23:12

» Film : "Jésus, l'enquête". Bande-Annonce de la vidéo
par Lumen Jeu 22 Fév 2018 - 21:43

» Une journée de prière et de jeûne pour la paix, un nouveau Lépante ?
par Lumen Jeu 22 Fév 2018 - 21:14

» Chapelet du jeudi 22 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 22 Fév 2018 - 21:03

» Pensée du jour: Mes tout-petits, le moment est arrivé pour que l'Amour du Père circule librement dans les cœurs...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 22 Fév 2018 - 20:47

» La Sainte Vierge connaissait-elle l’avenir ?
par Raphaël de l'Enfant Jésus Jeu 22 Fév 2018 - 20:27

» Rien n'est jamais fini avec notre Dieu de Miséricorde.
par Lumen Jeu 22 Fév 2018 - 19:02

» Va comme David devant la Face de notre Dieu et Père, reconnais ta faute, confesse ton péché...
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 22:13

» j'aime le repos, dit DIEU
par Lumen Mer 21 Fév 2018 - 20:40

» Chapelet du mercredi 21 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 21 Fév 2018 - 20:07

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 9 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 La raison c’est Dieu lui-même (Saint Bernard)

Aller en bas 
AuteurMessage
Robert
Adore Dieu Trinitaire
Adore Dieu Trinitaire
avatar

Messages : 17719
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 67

MessageSujet: La raison c’est Dieu lui-même (Saint Bernard)   Dim 3 Aoû 2008 - 4:56

La raison c’est Dieu lui-même

Cette première réflexion sur la raison d’aimer Dieu fait surgir deux autres questions : Dieu mérite-t-il d’être aimé pour lui même ou convient-il de l’aimer pour notre avantage ? » Saint Bernard répond à cette double question : « La raison pour laquelle nous devons aimer Dieu, c’est de l’aimer pour lui-même ».
Et de fait cela suffit pour exclure que nous l’aimons pour notre avantage ou notre utilité, bien qu’il résulte de notre amour un bénéfice indéniable, mais ce bénéfice ne sera pas notre motif d’aimer. La raison c’est Dieu lui-même, c’est son amour infini qui attire vers lui toute la capacité d’aimer. La bonté de Dieu, son amour infini nous impose l’amour. Il mérite que nous l’aimions à cause de lui-même, abstraction faite de ce qu’il peut nous en revenir en félicité.

Les preuves de cet amour de Dieu, nous les avons tous les jours : notre existence, notre vie corporelle, notre âme, les vertus, notre dignité humaine. Dieu est la source de tous les bienfaits. Si l’homme réfléchit en lui-même sur sa condition : quel est-il, qu’est-ce que l’homme, ill ne peut être rien par lui-même, mais il est par Dieu qui a tout donné. Il y a comme une obligation de justice à aimer Dieu, même pour un non chrétien : « Au dedans de lui, une justice innée et qui n’est pas ignorée de la raison lui crie d’aimer, de tout son être, celui dont il n’ignore pas qu’il lui doit tout » chapitre 11, 6.

Voilà le principe. Mais saint Bernard avoue qu’en fait pour l’infidèle (et nous pouvons ajouter également pour nous qui sommes chrétiens), pour le non croyant qui a sa raison enténébrée par sa volonté propre, son orgueil, cette conscience claire qu’il a d’être redevable à Dieu pour les bienfaits qu’il donne, pour la vie qu’il donne, n’est pas une chose facile à envisager.
Mais si l’homme reconnaît cette redevance à l’égard de Dieu, qu’il la vit de plus en plus, si cette réflexion s’impose à son esprit, l’amour de Dieu pour lui-même s’imposera, avec d’autres conditions bien sûr, notamment avec la toute première qui est la Grâce. Car sans la Grâce l’homme ne peut rien. Mais cette question de la grâce et du libre arbitre est traitée par saint Bernard dans un autre texte.

Pour ceux qui ont la foi, Bernard énumère les motifs qui aboutissent à intensifier l’amour. Au yeux du croyant, la foi présente dans le Christ la preuve de tout l’amour divin : la vie et les oeuvres de Dieu incarné, sa Passion, sa croix, sa résurrection, tout manifeste la miséricorde, l’amour et la puissance divine. Tous ces motifs sont comme des aiguillons d’amour, écrit Bernard, chapitre III,7, des aiguillons qui nous poussent à aimer Dieu.
Ainsi pour le croyant, Dieu n’est pas seulement l’Auteur bienfaisant de la nature, de la création tout entière, mais le Père aimant, l’ami de l’homme, l’Epoux de l’âme. Citons un passage magnifique du chapitre V du traité : « Celui qui m’a fait en une seule fois en prononçant une parole a dû au contraire, pour me refaire, employer davantage de mots, accomplir des actions admirables, souffrir des tourments cruels…et plus loin il écrit : Dans sa première œuvre, il m’a donné l’Être, dans la seconde, il s’est donné à moi ; et il s’est rendu à moi-même quand il s’est donné à moi. Ayant reçu l’existence et ayant été rendu à moi-même, je me dois donc moi-même et je me dois deux fois. Mais que rendrai-je à Dieu pour lui ? Car même si je pouvais me donner mille fois, que serait-ce en comparaison de Dieu ».

Ainsi si Dieu est le souverain bien, cette excellence va conditionner notre façon d’aimer (mille fois c’est encore insuffisant avait écrit Bernard : la mesure sera toujours insuffisante) :
Revenir en haut Aller en bas
 
La raison c’est Dieu lui-même (Saint Bernard)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: