À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Pensée du jour: Mon enfant, accepte ce que tu vis comme étant ce qu'il y a de mieux pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:39

» Le médecin le plus inutile au monde
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:26

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:23

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:05

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 21:46

» Chapelet du mardi 20 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 21:10

» Explication à propos du Défi IXTHUS
par Lumen Hier à 14:47

» Retraite de carême avec Etoile Notre Dame
par Lumen Hier à 13:05

» Carême : "Avec S. Augustin, cherchons Dieu, présent en nous"
par Lumen Hier à 12:56

» Carême dans la ville 2018 : • « Tu m’as relevé » •
par Lumen Hier à 12:42

» Entrez dans le Secret de Marie
par Lumen Hier à 12:25

» Le carême sur les routes de l'Ancien Testament
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 11:24

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, écoute bien ceci: en devenant 'Amour'...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 9:00

» « Son cœur était plein ; son âme était réduite au silence »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 8:49

» « Un verre d'eau donné à celui qui a soif : c'est moi que vous avez désaltéré. Je vous invite à partager mon royaume. »
par Lumen Lun 19 Fév 2018 - 22:08

» Chapelet du lundi 19 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 20:28

» Comme il est doux de rêver.
par Lumen Lun 19 Fév 2018 - 18:45

» Pensée du jour: Mon enfant, c'est Moi, Jésus, qui veux parler à ton beau petit cœur d'enfant.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 9:24

» Belle et douce Marie par Michael Lonsdale
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 19 Fév 2018 - 8:47

» Il faut faire des choix qui nous permettront de trouver des temps de silence et de désert.
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 23:52

» Quel est le sens du Carême ? avec Abbé Théodore Mendy
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 20:35

» Une semaine avec Bernadette
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 20:08

» Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette
par Lumen Dim 18 Fév 2018 - 19:47

» Rencontre avec Soeur Bernadette Moriau, 70ème miraculée de Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 19:06

» Angélus: Le carême parce que « Dieu seul peut nous donner le vrai bonheur »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 18:49

» Chapelet du dimanche 18 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 18:25

» Pensée du jour: Mon enfant, si tu savais combien les situations que tu déplores sont nécessaires pour toi...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 9:33

» Marie inaugure une humanité nouvelle
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 9:22

» La précieuse vertu d'humilité
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 18 Fév 2018 - 9:00

» Si nous nous comportons en « vrais fils », DIEU comprendra et se comportera comme un Père !
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 23:22

» Textes Liturgiques du Dimanche 18 février 2018 : dimanche, 1ère Semaine de Carême — Année B
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 21:46

» Chapelet du samedi 17 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 18:17

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour du Père, bien intégré en toi, te permet de vivre dans la jubilation...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:41

» Haïti se met sous la protection de Marie
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:34

» Trois petits "S"
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 17 Fév 2018 - 9:29

» Prions avec Luisa Piccarreta
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 1:24

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:40

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Sam 17 Fév 2018 - 0:08

» Chapelet du vendredi 16 février 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Ven 16 Fév 2018 - 20:30

» La Liturgie pour les nuls
par Lumen Ven 16 Fév 2018 - 18:19

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Saint Gabriel de l'Addolorata, un des Saints de la jeunesse !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Saint Gabriel de l'Addolorata, un des Saints de la jeunesse !   Sam 25 Sep 2010 - 6:02

Mercredi 27 février 2008 3 27 /02 /2008 00:02 27 février : Saint Gabriel de l'Addolorata, patron des Abruzzes, des séminaristes et novices, et un des saints de la jeunesse !

Frère Gabriel de L'Addolorata (1838-1862) - (c'est-à-dire Notre-Dame des Sept-Douleurs) - est le nom de religion que reçut François Possenti lorsqu'il fut entré chez les Passionnistes…



Saint Gabriel de l'Addolorata est né le 1er mars 1838 à Assise dans une famille de 13 enfants. Dès son enfance, le jeune Saint professait une dévotion ardente envers la Sainte Vierge, dévotion qui lui avait été inspirée par les soins attentifs de sa mère qui est morte lorsqu'il avait 4 ans.

Pendant le temps de sa scolarité, cette dévotion s'intensifia sous l'influence de ses maîtres religieux, les Frères des Écoles Chrétiennes et les Pères Jésuites. Aussi la divine Mère avait-Elle pour lui des attentions toutes particulières. Et on ne s'étonnera pas qu'Elle soit intervenue Elle-même dans l'appel du jeune homme à la vie religieuse.

En 1856, François Possenti se trouvait au milieu d’une procession à la Vierge Marie et, dès qu'il eut porté les yeux sur l'image de la Vierge, il se sentit profondément ému. Il avait aperçu la Sainte Vierge le regarder avec une maternelle tendresse. Il L'avait entendue lui dire: « François, le monde n'est plus pour toi; il te faut entrer en religion. » Il entra donc à 18 ans chez les Passionnistes.

Par amour pour la Sainte Vierge, il voulut s'appeler Frère Gabriel de Notre-Dame des Sept-Douleurs.

Il y vécut saintement, puis y mourut en prédestiné le 27 février 1862 à Isola del Gran Sasso, âgé de 24 ans, après six ans seulement de vie religieuse.

La tendresse que Saint Gabriel avait pour la Sainte Vierge atteignait à une véhémence qu'on ne saurait exprimer. Son cœur était comme un brasier brûlant d'amour pour sa tendre Mère. Et si vive que fût sa dévotion mariale pendant qu'il vivait encore dans le monde, elle n'était, pourtant, que l'ombre, pour ainsi dire, de celle qu'il manifesta une fois devenu religieux

. Dès son noviciat, il s'appliqua constamment à une union intime avec sa Mère du Ciel dans ses pensées, ses affections, ses paroles, ses actions. Il en était venu à ne plus perdre le souvenir de Marie, souvenir qui ne le quittait pas même pendant le sommeil, car ses rêves les plus fréquents avaient la Mère de Dieu pour objet. La Sainte Vierge était le sujet le plus ordinaire de ses conversations.

En esprit de pénitence et comme moyen d'écarter de lui tout ce qui aurait pu le détourner du souvenir constant de la Divine Vierge, Frère Gabriel pratiquait strictement la modestie des yeux.

Après cinq ans de cette pratique, il en était arrivé à ne plus avoir de distractions pendant ses prières. Le jeune Saint s'était imposé un grand nombre de pratiques pieuses en l'honneur de Marie. L'une de ses plus chères dévotions était sa coutume d'offrir chaque jour à la bonne Mère un bouquet de petites mortifications, qu'il multipliait de façon étonnante. Il était également plein d'ardeur pour faire partager à tous sa dévotion envers Marie. Il voulait s'engager par vœu particulier à étendre le règne de Marie. À la grande joie de son cœur, ses Supérieurs lui permirent de faire ce vœu apostolique.

Son agonie ne fut qu'une douce extase. Quelques instants avant de rendre le dernier soupir, il demanda l'image de Notre-Dame des Sept-Douleurs. L'ayant reçue, il la couvrit d'abord de baisers, puis la plaça sur son cœur, où il la pressa fortement de ses deux mains jointes. Soudain, un céleste sourire épanouit son visage, et c'est dans cette attitude qu'il rendit son âme.

Le pape Benoît XV le canonisa en 1920. Son sanctuaire à Isola del Gran Sasso est visité chaque année par deux millions de pèlerins. Pie XI étendit sa fête en 1932 à toute l'Église universelle.


http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-10063847.html


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 3638
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Saint Gabriel de l'Addolorata, un des Saints de la jeunesse !   Sam 25 Sep 2010 - 16:53

Aimer Marie c'est aimer Jésus de toute son âme et de toutes ses forces, cela, Saint Gabriel de l'Addolorata l'avait compris.

Demandons la grâce à Saint Gabriel de l'Addolorata d'intercéder en notre faveur.

Très Sainte Vierge Marie, Notre Mère et Notre Reine, enseignez-nous à être fidèle à la Sainte Volonté du Père Tout Puissant
et à Votre Divin Fils, Le Fils du Dieu Vivant.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Saint Gabriel de l'Addolorata, un des Saints de la jeunesse !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: