À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mois de la Passion ou la Science du Crucifix
par Lumen Hier à 22:13

» Prières
par Lumen Hier à 22:01

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 21:01

» Catéchèse : le baptême implique une réponse personnelle, et non un « copier-coller »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:34

» Chapelet du jeudi 19 avril 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:20

» La vie menacée par les forces du mal, saint Jean-Paul II
par Lumen Hier à 17:45

» *LE SAINT ROSAIRE PERPÉTUEL*
par Lumen Hier à 16:52

» Ouverture d’un showroom clandestin de la procréation le 17 avril 2018
par Lumen Hier à 16:47

» Le cardinal Vingt-Trois célèbrera la messe pour la France
par Lumen Hier à 16:10

» Prier pour l’âme de la France
par Lumen Hier à 15:51

» Louez Dieu tous les jours en musique
par Lumen Hier à 15:05

» Que je vive sur la terre avec l'âme, le cœur, en Celui qui est mon Ciel
par Lumen Hier à 14:54

» CIVITAS soutient le Rosaire aux Frontières et appelle à y participer
par Lumen Hier à 14:38

» Prêtre sataniste, il est sauvé par le Rosaire
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 14:34

» La richesse du temps
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 14:21

» L'appel de 70 médecins : « Il est manifeste que Vincent Lambert n'est pas en fin de vie »
par Lumen Hier à 12:27

» Un mot spirituel quotidien
par Lumen Hier à 11:56

» Texte de Saint Josémaria : “L’union au Pape est union à Pierre”
par Lumen Hier à 11:52

» Semaine de prière pour les vocations missionnaires
par Lumen Hier à 11:43

» Jésus aujourd'hui : Mieux connaître Notre Seigneur.
par Lumen Hier à 11:27

» Chaque mercredi, une pensée pour saint Joseph
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 22:23

» Pensée du jour: Mon tout-petit, Ma toute-petite, demeure dans la très grande humilité.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 18 Avr 2018 - 20:34

» « N'aie peur de rien, sois fidèle jusqu'à la fin... »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 18 Avr 2018 - 20:25

» Humanisation
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mer 18 Avr 2018 - 20:16

» Saint Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 18:47

» La conversion fulgurante d’Alphonse Ratisbonne
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 18:15

» La Question du Mardi : Qu'a-t-on réellement découvert à Qumrân ?
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 17:09

» Un chemin sûr, c'est de vivre les paroles mêmes de Jésus.
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 10:21

» Texte de Saint Josémaria : “Que vous vous aimiez, que vous vous aidiez !”
par Lumen Mer 18 Avr 2018 - 10:04

» Chapelet du mardi 17 avril 2018 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 20:08

» Prier Notre Dame de l'Afrique aux intentions du continent
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 19:41

» La Question du Mardi : Que penser de l'Islam ?
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 18:28

» Saint Antoine de Padoue, le Saint que tout le monde aime.
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 16:57

» Prier avec le Frère Charles de Foucauld
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 14:56

» Pensée du jour: Mon enfant, continue à avancer sans savoir où Je te conduis.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 11:12

» L’enfant fut miraculeusement retrouvé sain et sauf
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 10:53

» Être don
par Raphaël de l'Enfant Jésus Mar 17 Avr 2018 - 10:24

» Le chemin de la communion, de l'unité des familles, est souvent un chemin de croix...
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 10:04

» Texte de Saint Josémaria : Surmonter les difficultés
par Lumen Mar 17 Avr 2018 - 9:48

» Universités : combattre les graves inégalités et injustices actuelles
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 16 Avr 2018 - 20:23

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 15 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 NEUVAINE POUR LE SOULAGEMENT DES AMES DU PURGATOIRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: NEUVAINE POUR LE SOULAGEMENT DES AMES DU PURGATOIRE   Mar 2 Nov 2010 - 19:45

[quote="Sandrine"]

NEUVAINE POUR LE SOULAGEMENT DES AMES DU PURGATOIRE
PAR S. ALPHONSE DE LIGUORI


1er jour

Considération : Les peines que souffrent ces âmes bénies sont très nombreuses ; mais la plus grande de toutes est la pensée qu’elles ont été la cause elles-mêmes des souffrances qu’elles endurent par les péchés qu’elles ont commis pendant leur vie.

Prière : O Jésus, mon Sauveur ! J’ai souvent mérité l’enfer : quelle peine serait maintenant la mienne si j’étais déjà damné, avec la pensée que j’aurais opéré moi-même ma damnation ! Je vous remercie de la patience que vous avez eue envers moi. Mon Dieu, parce que vous êtes une bonté infinie, je vous aime par-dessus toutes choses, et je me repens de tout mon cœur de vous avoir offensé. Je vous promets de mourir plutôt que de jamais vous offenser : donnez-moi la sainte persévérance : ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces âmes bénies qui brûlent dans le feu. Marie, Mère de mon Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Il faut dire un Pater et un Ave, etc.

2ème jour

Considération : L’autre peine qui afflige beaucoup ces âmes bénies, c’est la vue du temps qu’elles ont perdu pendant la vie, temps par lequel elles pouvaient acquérir beaucoup de mérites pour le paradis ; tandis qu’elles ne peuvent plus remédier à cette perte, parce qu’avec le temps de la vie a fini le temps de mériter.

Prière : Ah ! misérable que je suis, Seigneur, moi qui vis depuis tant d’années sur cette terre, et qui n’ai acquis de mérites que pour l’enfer ! Je vous remercie de ce que vous me donnez encore le temps de remédier au mal que j’ai fait. Je me repens, ô mon Dieu, qui êtes si bon, de vous avoir déplu ; donnez-moi votre secours, afin que j’emploie la vie qui me reste uniquement à vous servir et à vous aimer : ayez pitié de moi, et ayez aussi pitié de ces âmes saintes qui brûlent dans le feu. O Mère de Dieu ! Secourez-les par vos prières. Il faut répéter comme ci-dessus, Pater, Ave, Etc.

3ème jour

Considération : Une autre grande peine tourmente ces âmes bénies, et cette peine est la vue épouvantable de leurs péchés, dont elles payent la dette . Durant la vie présente, on ne connaît point toute la noirceur du péché ; mais on la comprend bien dans l’autre vie, et c’est là une des plus grandes peines que souffrent les âmes du purgatoire.

Prière : O mon Dieu ! Parce que vous êtes une bonté infinie, je vous aime par-dessus toutes choses, et je me repens de tout mon cœur de vous avoir offensé. Je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.

4ème jour

Considération : La peine qui afflige encore le plus ces âmes, épouses de Jésus-Christ, est de penser que les péchés qu’elles ont commis durant leur vie ont déplu à ce Dieu qu’elles aiment tant. Il y a eu quelques pénitents, même sur la terre, qui sont morts de douleur en pensant qu’ils avaient offensé un Dieu si bon. Les âmes du purgatoire savent bien mieux que nous combien Dieu est aimable, et elles l’aiment de toutes leurs forces ; c’est pourquoi, lorsqu’elles pensent qu’elles l’ont offensé durant leur vie, elles en éprouvent une douleur qui surpasse toute autre douleur.

Prière : O mon Dieu ! Parce que vous êtes infiniment bon, je me repens de tout mon cœur de vous avoir offensé. Je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.

5ème jour

Considération : Une autre grande peine que souffrent ces âmes bénies est de demeurer dans ce feu pour y souffrir, sans savoir quand finiront leurs tourments. Elles savent très bien qu’elles en seront délivrées un jour ; mais l’incertitude où elles sont de ce jour, qui doit terminer leurs douleurs, est pour elles un grand tourment.

Prière : Malheur à moi, Seigneur, si vous m’aviez envoyé en enfer, cette cruelle prison d’où je serai sûr de ne jamais sortir ! Je vous aime par-dessus toutes choses, bonté infinie, et je me repens de tout mon cœur de vous avoir offensé. Je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.


6ème jour

Considération :Les âmes bénies sont bien consolées par le souvenir de la passion de Jésus-Christ et du très saint Sacrement de l’autel, parce qu’elles ont acquis le salut par la passion, et qu’elles ont reçu et reçoivent encore une foule de grâces par la communion et par le sacrifice de la messe ; mais autant cette consolation est grande, autant elles sont tourmentées par la pensée d’avoir été ingrates durant leur vie pour les bienfaits de l’amour de Jésus-Christ.

Prière : O mon Dieu ! Vous êtes mort aussi pour moi, et vous vous êtes donné si souvent à moi par la sainte communion ! et moi, je vous ai toujours payé d’ingratitude ! Mais maintenant je vous aime par-dessus toutes choses, ô mon souverain bien ! et je me repens de tout mon cœur de vous avoir offensé. Je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.

7ème jour

Considération : Ce qui augmente les peines de ces âmes bénies, c’est le souvenir des bienfaits qu’elles ont reçu de Dieu : comme d’avoir été rendues chrétiennes, d’être nées dans des pays catholiques, d’avoir été attendues à la pénitence, et d’avoir reçu le pardon de leurs péchés ; oui, sans doute, parce que tous ces dons leur font mieux reconnaître leur propre ingratitude.

Prière : Mais qui a été plus ingrat que moi Seigneur ? Vous m’avez attendu avec tant de patience, vous m’avez pardonné souvent avec tant d’amour, et moi, après tant de promesses, après tant de serments, j’ai recommencé à vous offenser : ah ! ne m’envoyez point en enfer ; je veux vous aimer, et ce n’est point en ce lieu que l’on vous aime. Je me repens, bonté infinie, de vous avoir offensé ; je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.


8ème jour

Considération : En outre, une peine extrêmement amère pour ces âmes bénies, c’est de penser que lorsqu’elles vivaient, Dieu leur a prodigué tant de miséricordes particulières qu’il n’a point accordées aux autres ; et que, par leurs péchés, elles l’ont contraint à les condamner à l’enfer, quoiqu’il ait voulu leur pardonner et les sauver ensuite par un pur effet de sa miséricorde.

Prière : Me voici, mon Dieu, je suis un de ces ingrats, qui, après avoir reçu autant de grâces de vous, ai méprisé votre amour, et vous ai contraint de me condamner à l’enfer ; Bonté infinie, je vous aime maintenant par-dessus toutes choses, et je me repens, bonté infinie, de vous avoir offensé ; je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance ; ayez pitié de moi ; ayez aussi pitié de ces saintes âmes qui brûlent dans le feu. Et vous, Mère de Dieu, secourez-les par vos puissantes prières. Pater, Ave, etc.

9ème jour

Considération : En un mot, toutes les peines que souffrent les âmes bénies : le feu, l’ennui, l’obscurité, l’incertitude du moment où elles seront délivrées de cette prison, ces peines sont grandes ; mais la plus forte douleur de ces saintes épouses est d’être loin de leur Epoux et privées de le voir.

Prière : O mon Dieu ! Comment ai-je pu vivre tant d’années loin de vous, et privé de votre grâce ! Bonté infinie, je vous aime par-dessus toutes choses et je suis marri de tout mon cœur de vous avoir offensé : je vous promets de mourir plutôt que de retomber dans mes fautes passées ; donnez-moi la sainte persévérance, et ne permettez pas que je retombe jamais dans votre disgrâce . Je vous prie d’avoir pitié de ces saintes âmes qui souffrent dans le purgatoire : allégez leurs peines et abrégez le temps de leur exil en les appelant bientôt au bonheur de vous aimer face à face dans le paradis.
O Marie, , mère de Dieu ! secourez-les par vos puissantes prières ; et priez encore pour nous, qui sommes dans le danger continuel de nous damner.
Pater, Ave, etc.

Revenir en haut Aller en bas
 
NEUVAINE POUR LE SOULAGEMENT DES AMES DU PURGATOIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: PRIERES :: Toutes les Prières du Forum-
Sauter vers: