À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» La fidélité aux valeurs non négociables en vue de la conversion de la France et de l’Europe
Aujourd'hui à 0:08 par Lumen

» Journée en l’honneur de Notre-Dame des Neiges à Sens
Hier à 23:47 par Lumen

» Ma présentation
Hier à 22:53 par Lumen

» les vertus de l’enfance du Christ avec l’Enfant Jésus de Beaune, Petit Roi de Grâce,
Hier à 21:33 par Lumen

» Angélus du Pape: Savoir faire grandir notre foi
Hier à 19:13 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Chapelet du 20 août 2017 à Lourdes
Hier à 18:59 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Mot du jour : "Planter un pommier".
Hier à 16:02 par Lumen

» un parfum plus délicat que celui de l'HUMILITÉ : « C'est celui de Notre Dame Marie »
Hier à 15:48 par Lumen

» 22 Août, Fête de Marie Reine immaculée de l'Univers
Hier à 15:37 par Lumen

» Un mois pour vivre plus intensément avec Marie
Hier à 15:07 par Lumen

» Découvrir la vie de saint Augustin
Hier à 14:44 par Lumen

» Le Mois avec Sainte Claire
Hier à 14:01 par Lumen

» Prières
Hier à 9:38 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» Mon enfant, donne-Moi ton fardeau, tu verras que Mon joug est léger.
Hier à 9:35 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» La marque de la bonté native de Marie
Hier à 9:15 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» ROSAIRE PERPÉTUEL
Hier à 8:59 par Mea culpa

» 20 août Bx Gervais Brunel et Louis-François Le Brun
Hier à 1:43 par ami de la Miséricorde

» 20 août Saint Bernard de Clairvaux
Hier à 1:16 par ami de la Miséricorde

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Hier à 0:41 par ami de la Miséricorde

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
Sam 19 Aoû 2017 - 23:02 par Lumen

» Procession eucharistique du 19 août 2017 à Lourdes
Sam 19 Aoû 2017 - 22:16 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» L'EUCHARISTIE : « IL est en moi, je suis en LUI » !
Sam 19 Aoû 2017 - 20:51 par Lumen

» Chapelet du 19 août 2017 à Lourdes
Sam 19 Aoû 2017 - 20:03 par Raphaël de l'Enfant Jésus

» À des enfants de quel âge Jésus fait-il référence quand Il parle de petits enfants ?
Sam 19 Aoû 2017 - 18:18 par Lumen

» Mot du jour : Il y a des jours...
Sam 19 Aoû 2017 - 18:03 par Lumen

» Judith - Femmes de la Bible - par le père Georges Henri Peres
Sam 19 Aoû 2017 - 17:07 par Lumen

» Jacob et ses fils - Prêtres Prophètes et Rois 3 - 15 Octobre 2015 - Père Georges Henri Pérès
Sam 19 Aoû 2017 - 16:24 par Lumen

» À Banneux, la « Vierge des pauvres » soulage les souffrances
Sam 19 Aoû 2017 - 15:51 par Lumen

» Sainte Faustine, Apôtre de la Miséricorde Divine
Sam 19 Aoû 2017 - 15:46 par Lumen

» À Beauraing, la Vierge au Coeur d’or convertit les pécheurs
Sam 19 Aoû 2017 - 15:40 par Lumen

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Bienheureux Jacques Alberione

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3637
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Bienheureux Jacques Alberione    Ven 26 Nov 2010 - 5:40

Bienheureux Jacques Alberione
Prêtre
(1884-1971)






Le Père Jacques Alberione, fondateur de la Famille Paulinienne, aura été l'un des plus créatifs apôtres du XXè siècle. Il est né à San Lorenzo di Fossano (Cuneo) le 4 avril 1884. (...) Il est le quatrième enfant d'une fratrie de six. Il ressent assez tôt l'appel de Dieu : « Je me ferai prêtre » répond-il à sa maîtresse qui lui demande ce qu'il veut faire plus tard.

La famille s'est transférée dans le diocèse d'Alba. Le curé, don Montersino, aide le jeune adolescent à prendre conscience et à répondre à l'appel de Dieu. À seize ans, Jacques est admis au Séminaire de Alba et y fera vite la rencontre avec celui qui sera son père, son guide, son ami et son conseiller pendant quarante-six ans : le chanoine Francesco Chiesa.

Vers la fin de l'Année Sainte 1900, Jacques fait l'expérience la plus décisive de son existence. La nuit du 31 décembre 1900 qui séparait les deux siècles ; il reste en prière pendant quatre heures devant le Très Saint Sacrement et une « lumière particulière » lui vient de l'Hostie et à partir de ce moment-là il se sent « profondément obligé de faire quelque chose pour le Seigneur et pour les hommes du nouveau siècle » : « obligé à servir l'Église » avec les moyens nouveaux offerts par l'intelligence humaine.

L'itinéraire du jeune Alberione se poursuit intensément pendant les années d'étude de la philosophie et de la théologie. Le 29 juin 1907 il est ordonné prêtre. Il connaîtra ensuite une brève mais décisive expérience pastorale à Narzole (Cuneo) en tant que Vice-curé. Il rencontre un jeune appelé Giuseppe Giaccardo, qui deviendra pour lui ce que Timothée signifia pour l'Apôtre Paul.

Au Séminaire d'Alba, il assume aussi les fonctions de directeur spirituel des séminaristes, et enseigne différentes matières. Il se prête pour la prédication, la catéchèse et les conférences dans les paroisses du diocèse. (...)

Il comprend que le Seigneur est en train de le guider vers une nouvelle mission : prêcher l'Évangile à tous les peuples, selon l'Esprit de l'Apôtre Paul, utilisant les moyens modernes de la communication. Ces orientations sont consignées dans deux de ses livres : Appunti di teologia pastorale (1912) e La donna associata allo zelo sacerdotale (1911-1915).

Une telle mission, pour avoir charisme et continuité, doit être assumée par des personnes consacrées, puisque « les œuvres de Dieu se font avec les hommes de Dieu ». C'est ainsi que, le 20 août 1914, au moment où, à Rome, mourait le Pape Pie X, à Alba le Père Alberione donnait le coup d'envoi à la « Famille Paulinienne » avec la fondation de la Société Saint Paul. Les débuts sont très pauvres, selon la pédagogie divine : « partir toujours de la crèche ».

Pour son œuvre, le Père Alberione s'inspire du modèle de la famille humaine. Une famille composée de frères et de sœurs. La première femme qui suit le Père Alberione est une jeune fille d'une vingtaine d'années : Teresa Merlo. Avec son appui, le Père Alberione fonde la congrégation des Filles de Saint Paul (1915). Peu à peu, la « Famille » se développe, les vocations masculines et féminines augmentent, l'apostolat se définit et prend forme.

En 1918 (décembre) un premier groupe des « filles » est détaché pour aller à Susa. Mais en 1923, le Père Alberione tombe gravement malade et les avis des médecins ne laissent aucun espoir. Le Fondateur reprend miraculeusement le chemin : « Saint Paul m'a guéri », racontera-t-il ultérieurement. C'est à partir de cette période que l'on trouvera, dans toutes les chapelles pauliniennes, les phrases que par rêve ou révélation le Maître Divin adressa au Fondateur : « Ne craignez pas - Je suis avec vous - D'ici je veux éclairer - Vivez dans la conversion continuelle ».

L'année suivante (1924) naît la deuxième congrégation féminine: les Sœurs Disciples du Divin Maître, pour l'apostolat eucharistique, sacerdotal et liturgique.(...)

Sur le plan apostolique, le Père Alberione encourage l'impression d'éditions populaires des Livres sacrés et s'oriente vers les formes les plus rapides pour faire parvenir le message du Christ aux lointains: les journaux. (...) Il s'implique directement pour la construction du grand temple en l'honneur de Saint Paul, à Alba.

En 1926 naît la première maison filiale à Rome, suivie au cours des années successives par tant d'autres fondations en Italie et par le monde. Au mois d'octobre 1938, le Père Alberione fonda la troisième congrégation féminine : les Sœurs de Jésus Bon Pasteur ou « Pastourelles », destinées à l'apostolat pastoral direct et collaboratrices des Pasteurs.

Pendant la seconde guerre mondiale, le Fondateur accueille progressivement la lumière de Dieu, dans un climat d'adoration et de contemplation. (...) L'empressement du Fondateur est toujours le même: faire comprendre à tous que « la première tâche dans la Famille Paulinienne sera la sainteté de la vie, la deuxième la sainteté de la doctrine ».

Au total dix institutions (y compris les Coopérateurs Pauliniens) unies entre elles par le même idéal de sainteté et d'apostolat: l'avènement du Christ « Voie, Vérité et Vie » dans le monde, à travers les instruments de la communication sociale.

Entre les années 1962 et 1965, le Père Alberione est protagoniste silencieux mais attentif du Concile Vatican II, participant chaque jour à ses sessions. (...)

Il vécut quatre-vingt-sept ans. Il meurt le 26 novembre 1971. Ses derniers moments ont été réconfortés par la visite et la bénédiction du Pape Paul VI, un pape qui n'a jamais caché son admiration et sa vénération envers le Père Alberione.(...)

Le 25 juin 1996, le Pape Jean Paul II signa le décret reconnaissant les vertus héroïques du futur bienheureux.


Site officiel du Vatican - © Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

Revenir en haut Aller en bas
http://forumdeprieres.forumsactifs.com
 
Bienheureux Jacques Alberione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi PÈRE ÉTERNEL par les Saints Cœurs de JÉSUS , MARIE et JOSEPH.. :: SAINTS ET BIENHEUREUX :: La Communion des Saints et des Bienheureux-
Sauter vers: