À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH..

Forum Catholique sous la protection de Saint Michel, faisant mémoire de Sylvie la fondatrice, Prières, Dévotions au Sacré Coeur, au Coeur Immaculé de Marie, au Coeur Chaste de Joseph et autres, Fidélité aux 3 Blancheurs et au Magistère de l'Eglise...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» L’eucharistie, participation à la victoire définitive du Christ sur la mort
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:51

» Bangladesh: un voyage sous le signe de la compréhension et du respect
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:37

» ROSAIRE PERPÉTUEL
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:28

» La petite fille des Équatoriens
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 10:24

» Pensée du jour: Mon enfant, Je t'aime profondément! Accepte Mon Amour.
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 9:58

» Prières
par Mea culpa Aujourd'hui à 6:00

» Santé : le pape invite le personnel soignant à vivre la « compassion »
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:54

» Journée mondiale des pauvres : passeports pour le paradis
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:44

» Pensée du jour: Mon enfant, demande-Moi de venir couper tes attaches au monde...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:17

» Chapelet du mardi 21 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Hier à 20:06

» Prions le chapelet avec les témoins de la foi
par Lumen Hier à 20:00

» Prions pour et avec les malades
par Lumen Hier à 19:14

» Prier le "nouveau" Notre-Père
par Lumen Hier à 18:36

» Fraternels dans la ville
par Lumen Hier à 18:10

» Pour l'Avent: "Avec S. Augustin, désirer la venue du Seigneur"
par Lumen Hier à 17:45

» Les OUI offerts en ce jour, les nôtres et les vôtres, ont une dimension trinitaire
par Lumen Hier à 17:33

» Avec les doigts du coeur
par Lumen Hier à 17:03

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU*
par Lumen Hier à 16:23

» Neuvaine de la Présentation de Marie au Temple
par Lumen Hier à 13:29

» Neuvaine au Christ Roi de l'Univers : Du 16 au 26 novembre
par Lumen Hier à 13:03

» !!! INFORMATIONS TRÈS IMPORTANTES PAR RAPPORT AU FORUM!!!
par Lumen Hier à 12:54

» Jésus disait...qu'il faut toujours prier
par Lumen Lun 20 Nov 2017 - 20:44

» La « sincère admiration » du pape pour le défunt cardinal Montezemolo
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 20:31

» Police routière et ferroviaire : une « mission » de grande valeur
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 20:18

» « Dans la tempête, je dors très bien. »
par Lumen Lun 20 Nov 2017 - 20:13

» Culture : tout ce qui est techniquement faisable n’est pas éthiquement acceptable
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 20:10

» Chapelet du lundi 20 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 19:56

» Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin
par Lumen Lun 20 Nov 2017 - 19:35

» Retraite de l'Avent du 2 au 25 décembre 2017 : Jésus, Lumière des nations
par Lumen Lun 20 Nov 2017 - 14:48

» Le vent souffle où il veut
par Lumen Lun 20 Nov 2017 - 13:37

» Ce miracle impensable a bel et bien eu lieu !
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 9:46

» Pensée du jour: Mon enfant, tu es sur le chemin de la grande transformation qui te conduit à la sainteté...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 20 Nov 2017 - 9:25

» Angélus : Dieu n’est pas un maître intolérant, mais un père plein d’amour
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 17:35

» Le chapelet, la prière que Notre Dame a le plus recommandée
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 17:22

» Notre Dieu est Dieu de Vie, et Il nous veut féconds.
par Lumen Dim 19 Nov 2017 - 16:29

» Une seule chandelle suffit
par Lumen Dim 19 Nov 2017 - 16:15

» Pensée du jour: Mon enfant, l'Amour que J'ai pour toi dépasse de beaucoup tes imperfections...
par Raphaël de l'Enfant Jésus Dim 19 Nov 2017 - 9:31

» Chapelet du samedi 18 novembre 2017 à Lourdes
par Raphaël de l'Enfant Jésus Sam 18 Nov 2017 - 18:51

» Prions aux intentions du Pape, défis de l'humanité
par Lumen Sam 18 Nov 2017 - 15:55

» Je bénirai le Seigneur ...
par Lumen Sam 18 Nov 2017 - 15:12

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lumen

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 264 le Jeu 27 Mar 2014 - 20:02

Partagez | 
 

 Un moment de lecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Ven 8 Avr 2011 - 16:13



Saint Paul parle de son oeuvre

Alors, roi Agrippa, je n'ai pas voulu résister à la vision que j'avais reçue du ciel.
J'ai parlé aux gens de Damas d'abord, puis à ceux de Jérusalem, à tout le pays de Judée et aux nations païennes ; je les exhortais à se convertir et à se tourner vers DIEU, en menant une vie qui exprime leur conversion.
Voilà pourquoi les Juifs se sont emparés de moi dans le Temple, et ils essayaient de me tuer.
Mais DIEU m'a envoyé du secours, si bien que j'ai tenu bon jusqu'à ce jour pour rendre témoignage devant petits et grands. Je ne disais rien d'autre que ce qui avait été prédit par les Prophètes et par Moïse,
à savoir que le MESSIE devait souffrir, et qu'il devait ressusciter le premier d'entre les morts pour annoncer la Lumière à notre peuple et aux nations païennes.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Livre des Actes des Apôtres 26 : 19à23














Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Sam 9 Avr 2011 - 14:19



La Parole du SEIGNEUR dans un monde corrompu

SEIGNEUR, au secours ! Il n'y a plus de fidèle ! La loyauté a disparu chez les hommes.
Entre eux la parole est mensonge, coeur double, lèvres menteuses.
Que le SEIGNEUR supprime ces lèvres menteuses, cette langue qui parle insolemment,
ceux-là qui disent : « Armons notre langue ! A nous la parole ! Qui sera notre maître ? »
- « Pour le pauvre qui gémit, le malheureux que l'on dépouille, maintenant je me lève, dit le SEIGNEUR ; à celui qu'on méprise, je porte secours. »
Les Paroles du SEIGNEUR sont des Paroles Pures, argent passé au feu, affiné sept fois.
TOI, SEIGNEUR, tu tiens Parole, tu nous gardes pour toujours de cette engeance.
De tous côtés, s'agitent les impies : la corruption gagne chez les hommes.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Psaume 11 (12)
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Dim 10 Avr 2011 - 15:06



La ferme promesse de DIEU

Quand DIEU fit à Abraham la promesse, comme il ne pouvait jurer par personne de plus grand, il jura par lui-même,
et il dit : Je te comblerai de bénédictions, je multiplierai ta descendance à l'infini.
Et ainsi, par sa persévérance, Abraham a obtenu ce que DIEU lui avait promis.
Les hommes jurent par le nom d'un plus grand qu'eux, et le serment est entre eux une garantie qui met fin à toute discussion ;
DIEU a donc pris le moyen du serment quand il a voulu prouver aux héritiers de la promesse, de manière encore plus claire, que sa décision était irrévocable.
DIEU est ainsi engagé doublement de façon irrévocable, et il ne peut absolument pas mentir. Cela nous encourage fortement, nous qui avons tout abandonné pour tenir fermement l'espérance qui nous est proposée.
Pour notre âme, cette espérance est sûre et solide comme une ancre fixée au-delà du rideau du Temple, dans le Sanctuaire même
où JÉSUS est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu Grand Prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre aux Hébreux 6 : 13à20
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 11 Avr 2011 - 13:05



Porter les fardeaux les uns les autres

Frères, si quelqu'un est pris en train de commettre une faute, vous, les spirituels, remettez-le dans le droit chemin en esprit de douceur ; mais prenez garde à vous-mêmes : vous pourriez être tentés vous aussi.
Portez les fardeaux les uns des autres : ainsi vous accomplirez la Loi du CHRIST.
Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se fait illusion sur lui-même.
Que chacun examine sa propre action ; ainsi il trouvera ses motifs d'orgueil en lui-même et non pas en se comparant aux autres.
Chacun doit porter le poids de sa propre existence.
Celui qui reçoit la catéchèse, qu'il donne à celui qui la lui transmet une part de tous ses biens.
Ne vous égarez pas : DIEU ne se laisse pas narguer. Ce que l'on a semé, on le récoltera :
des semailles purement humaines aboutissent à une récolte purement humaine, la dégradation définitive ; des semailles spirituelles aboutissent à une récolte spirituelle, la Vie Éternelle.
Ne nous lassons pas de faire le bien, car, le moment venu, nous récolterons si nous ne nous décourageons pas.
Puisque nous tenons le bon moment, travaillons au bien de tous, spécialement dans la famille des croyants.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 6 : 1à10

















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 12 Avr 2011 - 13:02



L’humilité et la Grandeur du CHRIST

S'il est vrai que, dans le CHRIST, on se réconforte les uns les autres, si l'on s'encourage dans l'amour, si l'on est en communion dans l'ESPRIT, si l'on a de la tendresse et de la pitié,
alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l'unité.
Ne soyez jamais intrigants ni vantards, mais ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres.
Ayez entre vous les dispositions que l'on doit avoir dans le CHRIST JÉSUS :
lui qui était dans la condition de DIEU, il n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de DIEU ;
mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur.Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement,
il s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix.
C'est pourquoi DIEU l'a élevé au-dessus de tout ; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms,
afin qu'au Nom de JÉSUS, aux Cieux, sur terre et dans l'abîme, tout être vivant tombe à genoux,
et que toute langue proclame : «JÉSUS CHRIST est le SEIGNEUR », pour la Gloire de DIEU le PÈRE.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens 2 : 1à11


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mer 13 Avr 2011 - 11:31



Ne perdez pas votre liberté

Or vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres.
Car toute la Loi atteint sa Perfection dans un seul Commandement, et le voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 5 : 13à15


















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Jeu 14 Avr 2011 - 18:10



La promesse de DIEU reçue par la foi

Car DIEU a promis à Abraham et à sa descendance qu'ils recevraient le monde en héritage, non pas en accomplissant la Loi mais en devenant des justes par la foi.
En effet, si l'on devient héritiers par la Loi, alors la foi est sans aucun objet, et la promesse est détruite.
Car la Loi aboutit à la colère de DIEU, tandis que là où il n'y a pas de Loi, il n'y a pas de désobéissance.
C'est donc par la foi qu'on devient héritier ; ainsi, c'est un don gratuit, et la promesse demeure valable pour tous ceux qui sont descendants d'Abraham, non seulement parce qu'ils font partie du peuple de la Loi, mais parce qu'ils partagent la foi d'Abraham, notre père à tous.
C'est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples.Il est notre père devant DIEU en qui il a cru, DIEU qui donne la vie aux morts et qui appelle à l'existence ce qui n'existait pas.
Espérant contre toute espérance, il a cru, et ainsi il est devenu le père d'un grand nombre de peuples, selon la Parole du SEIGNEUR : Vois quelle descendance tu auras !
Il n'a pas faibli dans la foi : cet homme presque centenaire savait bien que Sara et lui étaient trop vieux pour avoir des enfants ;
mais, devant la Promesse de DIEU, il ne tomba pas dans le doute et l'incrédulité : il trouva sa force dans la foi et rendit Gloire à DIEU,
car il était pleinement convaincu que DIEU a la Puissance d'accomplir ce qu'il a promis.
Et, comme le dit l'Écriture : En raison de sa foi, DIEU a estimé qu'il était juste.
En parlant ainsi de la foi d'Abraham, l'Écriture ne parle pas seulement de lui, mais aussi de nous ;
car DIEU nous estimera justes, puisque nous croyons en lui, qui a ressuscité d'entre les morts JÉSUS notre SEIGNEUR,
livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 4 : 13à25
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Lun 18 Avr 2011 - 12:41



Face à l’homme qui se fie à ses richesses

Pourquoi te glorifier du mal, toi, l'homme fort ? Chaque jour, DIEU est fidèle.
De ta langue affilée comme un rasoir, tu prépares le crime, fourbe que tu es !
Tu aimes le mal plus que le bien, et plus que la vérité, le mensonge ;
tu aimes les paroles qui tuent, langue perverse.
Mais DIEU va te ruiner pour toujours, t'écraser, t'arracher de ta demeure, t'extirper de la terre des vivants.
Les justes verront, ils craindront, ils riront de toi :
« Le voilà donc cet homme qui n'a pas mis sa force en DIEU ! Il comptait sur ses grandes richesses, il se faisait fort de son crime ! »
Pour moi, comme un bel olivier dans la maison de DIEU, je compte sur la fidélité de mon DIEU, sans fin, à jamais !
Sans fin, je veux te rendre grâce, car tu as agi. J'espère en ton Nom devant ceux qui t'aiment : oui, IL est bon !

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Psaume 51 (52)
















Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment de lecture   Mar 19 Avr 2011 - 14:13



Mon DIEU, mon DIEU, pourquoi m'as-tu abandonné ? Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.
Mon DIEU, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; même la nuit, je n'ai pas de repos.
Toi, pourtant, tu es SAINT, toi qui habites les hymnes d'Israël !
C'est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.
Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ; en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.
Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple.
Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :
« Il comptait sur le SEIGNEUR : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »
C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère, qui m'a mis en sûreté entre ses bras.
A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon DIEU.
Ne sois pas loin : l'angoisse est proche, je n'ai personne pour m'aider.
Des fauves nombreux me cernent, des taureaux de Basan m'encerclent.
Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi.
Je suis comme l'eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles.
Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort.
Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m'entoure. Ils me percent les mains et les pieds ;
je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent.
Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.
Mais toi, SEIGNEUR, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !
Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes du chien ;
sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles. Tu m'as répondu !
Et je proclame ton NOM devant mes frères, je te loue en pleine assemblée.
Vous qui le craignez, louez le SEIGNEUR, glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.
Car il n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.
Tu seras ma louange dans la grande assemblée ; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le SEIGNEUR, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »
La terre entière se souviendra et reviendra vers le SEIGNEUR, chaque famille de nations se prosternera devant lui :
« Oui, au SEIGNEUR la Royauté, le Pouvoir sur les nations ! »
Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence.
Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le SEIGNEUR aux générations à venir.
On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son oeuvre !

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Psaume 21 (22)














Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment de lecture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de lecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À Toi NOTRE PÈRE par les Saints Cœurs de JÉSUS, MARIE et JOSEPH.. :: LIVRES, FILMS, EXPOSITIONS, ART...-
Sauter vers: